Revue de presse spécial Toussaint, 3 : Crématoriums et crémations

0
372
pressenationale-300x287 Revue de presse spécial Toussaint, 3 : Crématoriums et crémations
Revue de presse

La revue de presse spéciale Toussaint : beaucoup, beaucoup d’articles, nous en avons certainement oublié, mais l’idée est là : une Toussaint Médiatiquement plutôt positive.

Tous les articles cités sont présents, avec leurs lien, sur la page Facebook de Funéraire Info.

Crématoriums

Les crématoriums fascinent la presse et soignent leur communication : ce sont les stars de la Toussaint.

Confrontés à l’essor de la crémation en France, les maires se penchent de plus en plus sur les conditions d’accueil dans les crématoriums. Et sur la rénovation des sites. Une architecture générale se dégage. C’est Slate, le 2 novembre, qui se penche sur le sujet.

Les mentalités et les modes de vie ont changé, avec des familles de plus en plus éloignées géographiquement, voire éclatées et recomposées. L’individu veut, de plus en plus, décider de son devenir après la mort et ne veut plus que celle-ci soit une charge pour ses proches. C’est pour mieux répondre aux attentes d’une population en proie souvent à des incertitudes mais aussi à des revendications légitimes en matière d’inhumation que les élus ont décidé de lancer le projet de création d’un crématorium dans la deuxième ville de l’Aube. C’est l’Est-Eclair qui l’annonce.

La fédération française de crémation œuvre auprès des pouvoirs publics afin que soit mis en place un comité d’éthique dans chaque crématorium. Le but de cette instance est de suivre le fonctionnement du crématorium dans ses aspects humains et qualitatifs dans sa relation avec les familles, les entreprises funéraires et les collectivités territoriales. C’est ce qu’a rappelé le président de l’association crématiste de Touraine (ACT) Claude Tavares lors de l’installation, il y a quelques jours, du comité d’éthique et de déontologie au crématorium de Tours-Sud. L’initiative en revient à l’ACT et aux gestionnaires du crématorium, Marie-Claude Chéramy et Éric Dreneau. La Nouvelle République s’en fait écho ce matin du 4 novembre.

Saint-Martin: le crématorium le Rivage, dans la région de Boulogne, dresse le bilan de sa première année d’activité. L’occasion pour La Voix du Nord de s’y intéresser, le 31 octobre.

Crémation

Le Huffington Post s’intéresse à la crémation expliquée aux enfants : Hélène Romano, Docteur en psychopathologie au CHU H Mondor Créteil, discours sur le sens de la mort pour les enfants et la façon de la leur présenter. Un article intéressant pour le néophyte, mais qui semblera enfoncer des portes ouvertes pour le professionnel. Il faudrait commencer par expliquer au docteur qu’on ne dit pas incinération, mais crémation, pour les humains.

En Charente-Maritime, plus de 40 % des décès sont suivis d’une crémation. Une pratique dont le taux est supérieur au taux national, estimé à 32 %. L’occasion pour Christiane Poulin, dans Sur Ouest, de tenter d’expliquer le phénomène. A lire dans l’édition du 2 novembre.

En France métropolitaine, un mort sur trois a été incinéré en 2012. Ce sont en tout des dizaines de milliers de familles qui ont dû passer par les services d’un crématorium. Le problème, c’est que d’un établissement à l’autre, les prix ne sont pas du tout les mêmes. Démonstration le 1er novembre sur Europe 1.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.