Rite funéraire musulman

La toilette purificatrice est extrêmement importante. Elle est effectuée par un proche. Le corps est lavé à plusieurs reprises, avant d’être essuyé et entouré de tissus blancs (le tissu ne doit comporter aucune couture, ni dessin). De nombreuses prières sont récitées pendant les toilettes. Les soins de conservation sont interdits (sauf lors d’un rapatriement vers certains pays). L’imam se rend au domicile. Le défunt doit être enterré le plus rapidement possible. Le corps est installé dans le cercueil coté droit, afin que le défunt puisse regarder la Mecque. Les hommes de la maison demandent à porter le cercueil aux services funéraires. Lorsque la famille le demande, une cérémonie a lieu à la Mosquée en présence du corps. Lors de l’inhumation, l’imam adresse une dernière prière au défunt. Lors de l’ensevelissement, les femmes et les enfants s’éloignent. Les hommes jettent quelques pelletées de terre.

Il n’est pas d’usage d’envoyer des fleurs.

La crémation est interdite.

Durant les trois premiers jours qui suivent le deuil, la famille reçoit les condoléances, des prières sont récitées. Enfin, 40 jours après le décès, il est d’usage de se réunir afin de prier, pleurer le mort et prendre un repas.

Liens utiles :

http://mosquee-de-paris.net/spip.php?rubrique6