Rites funéraires : une ballade signée Patrick Baud

3
762
(capture Youtube)

Science, histoires bizarres : Patrick Baud poursuit sur son blog « Axolot » une sorte d’état des lieux de notre monde étonnant. Il s’intéresse dans sa dernière vidéo à quelques rituels funéraires et à notre rapport à la mort.

« Les corps sont préparés, maquillés, et on nous protège de tout traumatisme lié à la vision directe d’un cadavre. Mais dans certaines cultures, l’approche est beaucoup plus… radicale », commence t-il son récit. Tout y passe. La pratique tibétaine consistant à livrer les défunts aux vautours des montagnes, en signe de réincarnation. A Madagascar, on déterre les corps et on les retourne tous les sept ans. En Indonésie, les Toraja exhument leurs proches en août, les lavent, les pomponnent et les promènent en signe de respect.

Il y a aussi ces populations, aux Philippines, en Chine, qui accrochent les cercueils à flanc de montagne. Les Toraja d’Indonésie, toujours eux, enfouissent les enfants morts en bas-âge dans des troncs d’arbres, qui les « avalent » en une sorte de cycle naturel biologique, libérant leur âme au vent.

Patrick Baud évoque également la momification au Japon de certains moines bouddhistes, qui se purgent le corps par l’alimentation avant de s’emmurer vivants. Puis il file en Ecosse expliquer pourquoi de grosses cages métalliques ornent encore certaines tombes. Une pratique qui remonte au XVIIIe siècle. Le tour du monde s’accélère bientôt. Direction les Etats-Unis, d’abord dans un cimetière sous-marin de Floride, puis vers des sépultures étonnantes du Vermont, du Mississipi. Chaque histoire nous parle de nous, de nos appréhensions, de notre fascination à la mort, aussi.

Lire aussi :  TANEXPO 2018, confirme sa place de leader mondial de l'industrie funéraire

Qu’y-a-t-il après ? Comment mieux l’étudier, quand on enquête au FBI ? Comment s’en servir comme point de repère dans la « vallée de l’arc-en-ciel », sur les pentes de l’Himalaya ? A moins d’expédier ses cendres dans l’espace, histoire d’être (peut-être) récupéré par quelques extraterrestres assez généreux pour nous reconstituer. Enfin, s’il trouve que nous en valons la peine…

3 COMMENTAIRES

  1. très bien ,fait ;le reportage , à BORDEAUX , il y avait  » des momies »
    la crypte situé sous le clocher de ST MICHEL à bordeaux , la découverte fut faite ,lors de travaux de terrassement de l’ancien cimetière paroissial en 1791 , plusieurs dizaines de corps « 74 » bien conservés par un sol argileux .
    sont ainsi exhumé et placé en cercle , dans cette crypte , qui fut rapidement transformée en une sorte de musée
    ces momies attirent des curieux au XIXe et XXe siècles , parfois célèbres , VICTOR HUGO qui visite la crypte en
    1843 ,suivi de THÉOPHILE GAUTIER . puis cette crypte fut fermée en 1979 , et les momies ,étant de nouveau
    inhumées ,cette fois au cimetière de la chartreuse de la ville de BORDEAUX .
    source ; WIKIPEDIA . article du journal sud-ouest bordeaux du 01 03 2012 ,par jean-François vigneaud .
    patrick vessat.

  2. pourquoi pas faire un livre ,sur les pratique et rite funéraires dans le monde , voir dans l’histoire .
    le sujet est vaste , j’ai moi-même , une documentation ,sur le sujet.
    voir sur les cimetières , lanterne des morts , croix hosendières ,croix de missions .

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here