Rose d’Or, Résonance fait son cinéma ?

0
503

Un prestigieux magazine funéraire vient de décerner en mai 2015 une récompense à des entreprises du secteur pour 2014, et annonce aussi un jury prestigieux pour cette année. Une belle initiative.

Le magazine Résonance a fait une annonce fracassante dans son dernier numéro de mai 2015, puisqu’il s’agit, ni plus ni moins, que de créer un festival de Cannes du funéraire. En l’occurrence, la palme est remplacée par une rose, toujours en or, ne soyons pas pingres.

Dans ce (long) texte, dans la rubrique dernière minute, c’est une triple annonce qui est faite : la création du prix, les lauréats du prix en 2014 et le jury de l’édition 2015. On regrettera que la composition du jury 2014 ait été omise : un oubli, sans doute, dû à la contrainte d’écrire dans l’urgence. La rédaction n’a eu que six mois pour écrire l’article, c’est un peu juste, lors d’un bouclage serré.

Ce palmarès fleure bon la nostalgie d’une certaine époque, celle de l’École Des Fans de notre regretté Jacques Martin, ou, quelque soit l’enjeu, tout le monde avait toujours gagné.

Nous présentons néanmoins nos sincères félicitations aux vainqueurs 2014, à savoir :

[quote_box_left]

– Les services funéraires publics, par un Prix de l’Éthique (la SEM PFI, Pompes Funèbres Intercommunales de la Région Grenobloise)

– Les opérateurs funéraires privés, par un Prix de la Performance (les POMPES FUNÈBRES Pascal LECLERC©)

– Les opérateurs publics et privés, par un Prix Politique de Communication (le GROUPE ROC•ECLERC)

– Les créateurs, constructeurs et fournisseurs de la filière, par un Prix de l’Innovation (le Groupe de Facultatieve Technologies)

Lire aussi :  Le Groupe OGF va gérer le crématorium de Saint-Georges-de-Didonne

[/quote_box_left]

 

Le jury 2015 sera composé (sous réserve), de professionnels du funéraire, et de quelques noms connus. Nous espérons que tous les membres du jury seront prévenus suffisamment tôt pour pouvoir se libérer et délibérer.

Le plus célèbre patronyme, sans doute, est celui du Sénateur Jean-Pierre Sueur, artisan de la fin du monopole. A ce titre, nous sommes extrêmement surpris de ne pas voir d’autres grands noms du funéraire, Michel Kawnik, de l’AFIF, ou la direction UFC-Que Choisir, un regrettable oubli à notre sens.

Si l’on ne sait pas comment il fallait postuler pour 2014, les candidatures à la Rose d’Or 2015 seront bientôt ouvertes. Vous pouvez postuler dans une des quatre catégories, performance, communication, innovation, éthique pour le prix 2015, et serez peut être retenus dans la « short list ». Comme il est précisé dans l’article, y figurer est déjà un grand honneur. Si vous n’y êtes pas, en revanche, c’est sans doute que vous êtes nul.

Nous espérons aussi la création « d’un prix spécial du jury », que nous pourrions remettre à un juré, le sénateur Jean-Pierre Sueur, pour l’ensemble de son œuvre au service de l’industrie funéraire en général et pour son initiative en 2015 concernant les devis en Mairie. Une rose d’or pour un sénateur socialiste

Qui sélectionne les candidats de la short list ? Sur quels critères ? Chaque chose en son temps. Les réponses devraient se trouver dans le numéro spécial « roses d’or 2015 », qui sera sans doute mis en vente à l’été 2018.

Lire aussi :  Pourquoi le prix des cercueils va augmenter ?

En tout cas, à Funéraire Info, nous allons postuler. Les titres de la presse funéraire peuvent ils participer et se décerner des prix entre eux ? Voilà un problème épineux.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.