Il fait assassiner sa femme, elle débarque à son enterrement.

0
253
Noela Rukundi - Capture d'écran ABC News

Pour avoir tenté de faire assassiner sa femme, l’homme qui a été dupé par son épouse elle-même et par les tueurs a été condamné à neuf ans de prison.

C’est une histoire inimaginable. Jusqu’à ce qu’elle assiste à sa propre inhumation, un Congolais vivant en Australie, Balenga Kalala était sûr d’avoir tué sa femme.

Noela Rukundi vivait avec son mari à Melbourne en Australie en février 2015. Pour l’enterrement de sa belle-mère, elle s’est rendue avec leurs enfants et son mari dans son village natal du Burundi. Plusieurs hommes armés ont enlevé dans la capitale la mère de famille le soir même devant son hôtel de Bujumbura, alors que son mari, pour lui demander de sortir prendre l’air, venait tout juste de l’appeler.

Attachée et les yeux bandés, les kidnappeurs l’emmenaient à une demi-heure de route. Puis ils ont poussé la femme à l’intérieur d’un bâtiment. Ils lui ont par la suite demandé la raison qui pousse son mari qui est également leur « patron » à vouloir la tuer. La femme, Noela abasourdi, a juré que son mari ne souhaitait pas sa mort.

Les ravisseurs ont par la suite appelé leur commanditaire, le téléphone branché sur haut-parleur. Noela a reconnu tout de suite la voix de son mari qui donne l’ordre aux ravisseurs de la tuer. Elle s’est évanouie après avoir entendu l’explication des ravisseurs sur ce qu’ils vont faire du corps. Par contre, les hommes qui connaissent son frère n’ont pas obéi. Ils ont expliqué qu’ils ne tuent pas les femmes. Ils ont livré à Noela l’ensemble des preuves de la tentative d’assassinat par son mari à savoir le reçu Western Union du transfert d’argent de la récompense qu’ils ont empoché et les enregistrements des échanges téléphoniques.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

En rentrant chez elle en Australie, elle a découvert que son mari avait organisé son enterrement et a fait croire pour expliquer sa disparition à un accident de voiture. Afin de le dénoncer à la police et de confondre son mari, elle a décidé de se rendre à son propre enterrement. Il a avoué avoir cru voir un fantôme….

Noela a annoncé à la BBC qu’elle reconnait que c’est un homme violent, mais pas au point de vouloir sa mort.

Neuf ans de prison, tel est le verdict de la condamnation de Balenga Kalala

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.