Savoir placer une publicité télé pour les pompes funèbres

0
955

Sur les écrans de télévision, actuellement, les pompes funèbres sont à l’honneur. Non pas dans les émissions sur la Toussaint, mais au milieu de votre film, dans les pages de publicités.

Culture-pub-revient-a-la-tele-sur-NT1_portrait_w532-300x230 Savoir placer une publicité télé pour les pompes funèbresC’est un corollaire de cette époque de l’année : pas moins de quatre campagnes télévisées pour les pompes funèbres se déploient actuellement sur nos écrans, ou vont se déployer, sur des plages spécifiques, calculées en fonction des horaires et du public. Les PFG, Roc-Eclerc, Le Choix Funéraire et la MUTAC. Ce qui soulève de pertinentes questions, que nous soulèverons en cet édito du lundi, parce que qui aime bien taquine bien.

A quel moment passer un spot de publicité ?

Dégagé des contingences matérielles, il semble pertinent de passer un spot de publicité pour le funéraire, certes, en fonction du programme et de la catégorie socioprofessionnelle qui le regarde, mais aussi en fonction du moment du programme ou il sera diffusé. Je sent qu’il va falloir prendre un exemple concret.

Passer une publicité pour inciter à souscrire un contrat obsèques au milieu d’un dessin animé, par exemple. Voilà un choix typiquement contre-productif. Déjà, parce que les enfants se sentent peu concernés par le sujet, ensuite, parce que cela peut susciter des questions gênantes « Papa, c’est quoi la mort ? Maman, quand tu as dit que mon hamster était parti au paradis, en vrai, il était mort ? Vous appelez le monsieur pour acheter des obsèques au poisson rouge ? » qui, par ricochet, risque de faire corréler, dans l’esprit des parents, telle enseigne de pompes funèbres avec des idées telle que « Bande d’ahuris qui passent des publicités pour les cercueils au milieu des programmes pur les enfants ». Autant dire que la société perd ces clients potentiels.

De même, selon qu’on passe sa publicité durant Esprits Criminels ou Harry Potter et l’ordre du Phoenix, il faudra bien étudier le moment ou celle-ci est diffusée. Oui, c’est tactique.

Prenez Esprits Criminels : la série raconte l’histoire d’une équipe d’agents du FBI qui traque les tueurs en série. Généralement, tout commence par un maniaque homicide qui occis une ou plusieurs victimes. C’est dans la première coupure pub, généralement dix minutes après le générique, qu’il faut placer son spot , la mort étant encore bien présente dans les esprits.

A l’inverse, dans Harry Potter diffusé hier dimanche, c’est dans la dernière plage de publicités qu’il faut positionner les pompes funèbres, plus près de la mort de Sirius Black.

Suggestions, pour ce qu’elles valent

Ainsi, pour esprits Criminels, voici la séquence idéale de diffusion des publicités. Le FBI vient annoncer à la famille de la victime le trépas, avec les précautions habituelles « Votre (père/mère/mari/femme/fils/fille, indiquez ici le lien de parenté ou de proximité) a été kidnappé, retenu de longues heures, torturé à mort, brutalement assassiné, son corps a été découpé en touts petits morceaux et jetés dans un feu de forêt, est-ce que quelqu’un lui voulait du mal selon vous ? » : Publicité, « PFG, je me rappellerai toujours ou j’étais quand j’ai appris la mort d’un proche ». « Mon dieu, la victime laisse une famille et des enfants » Publicité « Ils vont se retrouver raide si la victime n’était pas cliente à la MUTAC ». Heureusement, la blondinette compatissante du groupe rattrape le manque de tact de ses collègues et aide la famille Publicité « Je sais ce que je vais faire dans la vie, au Choix Funéraire » et la famille, après l’autopsie, l’arrestation du coupable et la dissipation des derniers problèmes, puisque tout est bien qui finit bien, fait des obsèques sereines à la victime pour pouvoir avancer et faire son deuil, publicité « Roc-Eclerc, je vous ai légué mon bon sens ».

actu_2037_vignette-300x248 Savoir placer une publicité télé pour les pompes funèbresLa vraie question

Bien entendu, on taquine. Nous avons de très bons rapports avec les PFG, Roc-Eclerc, Le Choix Funéraire, et, même si nous ne connaissons pas les gens de la MUTAC, nous sommes certains qu’ils sont très sympathiques. Et puis, c’est un principe, chez moi : je n’embête que les gens que j’aime bien. Regardez, par exemple, Franck Ribéry, je n’en parle jamais.

La vraie question de cet article, c’est : et en dehors de ces campagnes ? Du fait de leur coût, elles sont diffusées sur une brève période, mais, et ensuite ?

Là dessus, je pense que personne ne nous contredira : ces spots sont destinés à l’image, c’est à dire qu’ils ne sont pas censés capter immédiatement de la clientèle, mais donner à la société une image durablement positive. Est-ce que c’est efficace ? Est-ce que les potentiels clients s’en rappellent longtemps ? Si oui, combien de temps ?

Ne voyez ici nulle mise en cause ou critique, bien au contraire. Nous avons dit tout le bien que nous pensions de ces spots, particulièrement ceux de la MUTAC, décalé et Provoc’, et du plus récent Roc-Eclerc, particulièrement bien pensé dans un style plus classique. Simplement, nous sommes, par nature et de par notre profession, amenés à questionner.

En tout cas, il nous semble bon de les proposer en cette période de Toussaint : aucun des quatre n’est raté, chacun dans leur style différent, et si ils peuvent servir, dans l’esprit du public, à contrebalancer les images parfois désastreuses (et souvent, sinon fausses, du moins exagérées) que les médias présentent de notre profession, alors ils auront fait œuvre de salubrité publique.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.