Se préparer à une permanence funéraire pendant les fêtes

0
307
sapin-noel-pompes-funèbres
Un sapin de noël dans les pompes funèbres ?
Vous voilà de permanence à Noël, ou au jour de l’an, ou les deux. Déjà, ce n’est pas drôle. Ensuite, vous vous exposez à des ennuis si vous débutez cette veille sans avoir pris quelques précautions…

Dernier arrivé ? Célibataire sans enfants ? Besoin d’argent ? Ou alors vous déplaisez souverainement à votre chef ? Ou c’est tout simplement votre tour ? Quoiqu’il en soit, c’est à vous qu’échoit le téléphone de permanence pour les fêtes de fin d’année. Et tout le monde s’en va manger ses toasts de foie gras, son chapon et sa bûche, vous laissant seul. C’est là qu’est le problème. Guide de survie.

Voir les mairies

La première chose à faire est de contacter les mairies des communes ou vous intervenez, si elles ne vous ont pas envoyé l’information : comment ça se passe ? Cette année, Noël et nouvel an tombent des vendredi, créant un super week-end de trois jours.

Il est important que vous sachiez si, pour vos déclarations et demandes d’autorisation, un créneau d’ouverture est prévu dans les bureaux le samedi matin, exceptionnellement, ou si vous devrez attendre trois jours avant de pouvoir faire une déclaration de décès.

Pensez également à contacter la police nationale, et la municipale, on ne sait jamais, on n’est jamais trop prudent.

Penser à appeler les paroisses

Noël est une période traditionnellement, et pour cause, assez chargée dans les paroisses. La question n’est pas de savoir si vous pourrez organiser les obsèques le samedi après Noël, la réponse sera certainement non. La question qu’il faudra poser est : qui contacter pour réserver une cérémonie ? Insistez pour avoir le numéro, de portable si possible, d’un responsable. Parce que si les familles peuvent comprendre qu’une cérémonie d’obsèques est quasi impossible à obtenir durant ce week-end, elles comprendront moins qu’il n’y ait même pas quelqu’un pour gérer l’après.

S’organiser auprès des crématoriums et funérariums

Deux week-ends de trois jours à suivre, c’est autant de créneaux de crémation en moins. Autant dire qu’il faudra batailler ferme pour en obtenir un, et que pour cela, le meilleur moyen est d’anticiper. Appelez donc le crématorium pour avoir le numéro de la permanence du gestionnaire, s’il est géré par une entreprise de pompes funèbres.

Pareillement, faites un état d’occupation des chambres funéraires. Combien de cases, combien de salons libres ?

Débrouillez vous pour savoir qui est de permanence chez vos confrères. Le connaissez-vous ? Quelles sont vos relations ? La question finale étant : pouvez vous l’appeler pour vous dépanner en cas de besoin ?

Faire l’inventaire

Enfin, dernière précaution avant de laisser vos collègues partir réveillonner, faites l’inventaire. Cercueils, capitons, urnes, housses de corps… Renseignez vous auprès du dépôt pour connaître la disponibilité de tous ces essentiels, afin de savoir ce que vous pouvez proposer aux familles ou non. Assurez vous d’avoir aussi suffisamment de papier pour la photocopieuse ou de documents vierges pré-imprimés. N’oubliez pas que les fournisseurs seront certainement fermés entre les deux fêtes.

Assurez-vous enfin, pour votre confort et votre agrément, avoir suffisamment de café/thé/chocolat. Rien n’est plus triste qu’une après midi du 25 décembre seul dans une agence, en attendant une famille en deuil, sans même un café pour vous réconforter.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.