Second rôle fécond, l’acteur Geoffrey Lewis est mort

0
905
(Capture d'écran Youtube)

Père de la comédienne Juliette Lewis (« Tueurs nés »), l’acteur américain Geoffrey Lewis est mort hier mardi en Californie, âgé de 79 ans. Il était un proche de Clint Eastwood, qui l’a fait tourner dans ses films à sept reprises.

Sa carrière au cinéma a débuté en 1972, mais elle prend de l’éclat l’année suivante. D’abord un rôle dans le western spaghetti « Mon nom est personne », puis  rebelote dans « L’homme des hautes plaines », première réalisation d’Eastwood, cow-boy solitaire. Son nom figure au générique de 75 films, sous la direction notamment de Michael Cimino ou de Mel Gibson (« L’homme sans visage »).

Avec son ami Clint, il tourne « Le Canardeur »  (1974), « Doux, dur et dingue »  (1978), « Bronco Billy »  (1980), « Ça va cogner » (1980), «Pink Cadillac » (1989) et « Minuit dans le jardin du bien et du mal » (1997.

Geoffrey Lewis était aussi un habitué des séries télévisées, et pas des moindres. Petit florilège, en mode nostalgique : « Bonanza », « Mannix », « Les rues de San Francisco », « Mission impossible », « Starsky et Hutch », « Un shériff à New York », « La petite maison dans la prairie », « L’homme qui valait trois milliards », « Hawaï police d’Etat », « Spiderman », « Tonnerre de feu », « Agence tous risques », « Magnum », « L’homme qui tombe à pic », « McGyver », « Arabesque », et plus récemment « Walker, Texas Ranger », « X-Files », « Dawson », « Nip/Tuck », « Cold Case », « Esprits criminels » ou « Docteur House ». Un second rôle aux multiples facettes, et toujours dans les bons coups.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.