Sépulture

La plaque funéraire

Plaques Funeraires Gravure

La plaque funéraire est un ornement, scellé ou posé sur la pierre tombale et qui peut être dans différents matériaux comme le marbre ou le granit. Des inscriptions sont gravées sur la plaque elles concernent notamment l’état civil du défunt.

La plaque funéraire : comment se présente-t-elle ?

La plaque funéraire est un élément important qui permet de personnaliser un monument funéraire comme le caveautin, la tombe, l’enfeu ou le caveau traditionnel. Elle apporte une certaine humanité et surtout la famille peut laisser ainsi une trace. Elle est utilisée également pour identifier le défunt.

Vous avez le choix du matériau ainsi que de la forme et vous pouvez la personnaliser de différentes manières. Tout est possible du portrait du défunt gravé au poème, c’est à chacun de choisir ce qui va représenter au mieux le disparu.

Côté forme : quasiment toutes les formes sont réalisables en fonction des qualités du matériau choisi. Les gravures peuvent être réalisées en or, en bronze… Il existe également des plaques déjà décorées de dessin sur un thème bien spécifique ou ornées d’une sculpture.

Le saviez-vous ? Son utilisation date de la Grèce antique. À cette époque les plaques funéraires étaient en argile ou terre cuite et placée dans les tombeaux. Il y était relaté les différentes étapes de l’inhumation.

Plaque funéraire : quel est son rôle ?

La plaque funéraire remplit deux fonctions principales :

La première est l’identification du défunt, pour cela elle peut être disposée sur :

  • La plaque tombale d’une tombe cinéraire dans le cadre de l’incinération ;
  • La pierre tombale d’un monument déjà existant : tombeau familial par exemple, et en particulier si la gravure directement sur la sépulture est très difficile ou trop coûteuse.
  • Un monument funéraire commun comme c’est le cas au sein du jardin du souvenir, ce qui permet de rendre hommage au défunt dans de meilleures conditions.

Comme dernier souvenir. Elle est plutôt utilisée de nos jours pour rendre un dernier hommage au défunt, pour témoigner de son attachement à la personne et pour conserver son souvenir que pour l’identification. C’est pour cette raison que l’on retrouve souvent dessus :

  • Des citations ;
  • Une image ;
  • Des expressions gravées ;
  • Un poème ;
  • Une image ;
  • Une photographie du défunt.

Quelle est la réglementation concernant la plaque funéraire ?

C’est l’article R.2223-8 du Code général des collectivités territoriales qui détermine les éléments qui doivent obligatoirement figurer sur la plaque funéraire : elle doit contenir les noms et prénoms de la personne disparue, ainsi que les dates de naissance et de mort pour que celle-ci puisse être identifiée de manière formelle.

Attention : renseignez-vous auprès de la mairie pour savoir ce que vous êtes obligés de faire figurer et faites valider en même temps l’inscription que vous souhaitez ajouter. Elle peut parfaitement refuser certaines mentions qui ne respecteraient pas selon elle les convenances.
Bon à savoir : de plus en plus, on note la présence de QR Codes. Ces dernières sont lisibles avec un Smartphone uniquement et permettent de renvoyer sur un site qui rend hommage à la personne décédée. Ce procédé vient des États-Unis et s’est surtout développé en Espagne, au Japon en Grande-Bretagne. En France, il est peu répandu sauf dans le cas de personnes célèbres, écrivains, chanteurs, artistes… Il fait l’objet d’un vide juridique pour l’instant. La pose de ce QR Code revient environ à 200 euros.

Quels sont les matériaux utilisés pour la plaque funéraire ?

Le choix matériau utilisé pour la plaque funéraire change selon les goûts du défunt si celui-ci avait fait part de sa volonté au sein d’un contrat obsèques par exemple, ou de ceux de la famille qui va la sélectionner. Cependant, elle doit répondre à certaines qualités en raison de la mémoire qu’elle perpétue : elle doit être résistante aux intempéries et à la végétation, et cela durant de nombreuses années. C’est certainement pour cette raison  que le granit remporte le plus de suffrages. En effet, celui-ci offre une grande solidité en extérieur.

Elle peut être réalisée en ardoise, dans le marbre, dans la pierre, en métal, en verre, en plexiglas ou en PVC…

Le granit peut être rose, bleu, vert, noir, gris, rouge, blanc… Il a peu à peu remplacé le marbre plus sensible à l’érosion, et beaucoup moins durable, bien que plus facile à travailler. On retrouve cependant le marbre blanc veiné de Carrare qui est utilisé pour les défunts enfants et les monuments aux morts.

Le marmorite (marbrite) ou verre noir a pratiquement complètement disparu aujourd’hui, vous n’en trouverez plus, car les verriers ne peuvent plus les fabriquer en raison des faibles quantités demandées.

Le granit est donc largement le grand gagnant sur le marché et cela malgré l’apparition des nouvelles matières comme le bois, l’inox, la résine, le plexiglas… Ces matériaux sont intéressants, mais ils n’ont pas la même longévité. La diversité des différentes teintes de granit offre une palette très séduisante, d’autant que celle-ci ne cesse de s’enrichir avec des finitions plus rares.

La personnalisation de la plaque funéraire

On l’a déjà constaté, la personnalisation est faite par rapport aux inscriptions qui rappellent à la mémoire des visiteurs la personnalité de la personne ainsi que grâce au choix des matériaux.

Elle se manifeste également par le choix de sa forme, il existe plusieurs options possibles : rectangulaire, en forme de livre, ovale, en cœur…

Les motifs qui sont gravés sur la plaque peuvent évoquer des passions pour des centres intérêts du défunt, personnels ou professionnels : notes de musique pour un musicien, symboliques d’un sport en particulier, des fleurs, des animaux pour un passionné de nature, des pinceaux pour un artiste peintre… Seule l’imagination pose des limites aux champs des possibles.

Les dimensions sont également variables, à choisir en fonction des gravures que vous souhaitez ajouter.

La gravure et les textes :

À cette étape aussi il est possible de choisir la matière.

  • L’or reste le plus couramment utilisé, il faut dire qu’il possède des qualités en rien comparables à celles des diverses peintures qui existent par ailleurs pour les motifs notamment. Sa durabilité et son éclat sont ses points forts. Il ne bouge pas, car il ne s’oxyde pas à l’air ou à l’eau. Généralement c’est l’or 22 carats ou 24 carats qui prédominent, le deuxième étant destiné aux régions les plus exposées à la pollution et aux aléas climatiques.
À noter : la peinture métallisée or est moins résistante.
  • Le bronze: il est plus employé pour les décors en applique ou les statues. Faites attention, car de nombreux alliages appelés bronze n’en sont pas, notamment quand les prix sont très bas. Le principal problème, c’est la durabilité qui est alors quasiment inexistante.

Le prix de la plaque funéraire

Les prix de la plaque funéraire varient en fonction de différents éléments comme ses dimensions, son matériau, les inscriptions, la forme… Ils sont généralement compris en moyenne entre 40 euros et 100 euros, voire même 200 euros pour certains modèles, sur mesure.

Nous vous conseillons de consulter plusieurs entreprises pour comparer les différentes offres sur la même base bien entendu. N’hésitez pas à aller voir les modèles pour juger de leur qualité, du sérieux du travail, de la netteté des gravures…

Quelles inscriptions sur une plaque funéraire ?

Elles peuvent avoir plusieurs tailles, plusieurs nuances et plusieurs calligraphies. On peut y associer des motifs comme nous l’avons déjà vu. Il est également possible d’y mettre une photographie de la personne décédée, sous forme de médaillon de porcelaine, ou des incrustations métalliques.

Étudiez bien votre projet, car vous devez penser que cette plaque restera très longtemps en place et il faut qu’elle puisse traverser le temps sans problème et en restant dans la notion d’hommage rendu. Il faut de ce fait bien réfléchir aux phrases ou inscriptions que vous allez mettre. Il faut également que les phrases soient respectueuses du défunt bien entendu, mais également des personnes qui viennent se recueillir sur sa tombe ou sur les tombes à côté.