Série Marseille sur TF1, Depardieu roule en corbillard Pilato

0
767
Marseille, une série mortelle

Jeudi sera diffusée sur TF1 Marseille, la série de Netflix, ou du moins les deux premiers épisodes. Ne soyez pas surpris d’y retrouver des visages connus, et on ne parle pas de Gérard Depardieu. Des pros du funéraire ont en effet payé de leur personne. Interview d’une star qui a failli éclipser le grand Gégé.

tournage-parseille-pilato-defrancq-depardieu-pueyo-300x225 Série Marseille sur TF1, Depardieu roule en corbillard Pilato
Gérard Depardieu et deux stars

D’Aix à Marseille, Pueyo et Pilato

En effet, dans une scène d’obsèques, filmée au cimetière St Pierre à Marseille, une limousine Pilato jouera les figurants de luxe. De même son propriétaire et son concessionnaire : Anthony Pueyo, d’Aix Funéraire, par ailleurs membre de la FFPF, Administrateur national et vice-président de la Fédération Française des Pompes Funèbres, et Olivier Defrancq, de Pilato France, font en effet une apparition dans la même scène. Costumes sombres, regard dur, mâchoire crispée, le talent d’acteurs des deux compères se révèle. Mais comment se sont ils retrouvés devant la caméra ? Anthony Pueyo nous raconte.

« Ce n’est pas la première fois que nous mettons à disposition un véhicule funéraire pour un tournage » explique l’entrepreneur « Une agence spécialisée était à la recherche d’un corbillard pour un tournage, il y a quelques temps, nous nous étions proposés, et le véhicule leur avait plu. Depuis, lorsqu’on leur demande un véhicule pour une scène d’obsèques, ils nous appellent directement. » Pour la Pilato, d’accord, mais vous ? « J’ai entendu dire qu’il cherchaient également des figurants pour le tournage. J’en ai parlé à Olivier Defrancq, qui a trouvé l’idée amusante, et voilà. »

Quelle scène avez-vous tourné ? Avec qui ? « Je ne sais pas si j’ai droit de révéler les éléments de l’intrigue ; ce que je peu dire, c’est qu’il s’agit d’une scène d’obsèques, et il y avait Gérard Depardieu, Benoît Magimel et Nadia Farès. »

Qu’avez-vous pensé du tournage ? « Franchement, c’est une grosse production. J’étais impressionné, rien que pour le tournage de la scène, de voir le nombre de figurants, de techniciens, etc… J’ai déjà vu des tournages, et j’ai bien vu que, sur celui-ci, il y avait de gros moyens. En même temps, l’ambiance sur le tournage était vraiment sympathique, les équipes étaient contentes d’être là et de travailler sur cette série. On m’a dit que les critiques étaient mauvaises, c’est dommage, parce que cela ne reflète pas ce que j’ai vu sur le tournage. »

Bon, et la question qui brûle les lèvres, Depardieu, il est comment ? « Très pro, très impressionnant pendant le tournage, et vraiment sympathique en dehors. Il voulait voir la limousine, il s’est assis dedans, on a un peu discuté, vraiment, une excellente rencontre. »

anthony-pueyo-olivier-defrancq-marseille-pilato-300x225 Série Marseille sur TF1, Depardieu roule en corbillard Pilato
Anthony Pueyo et Olivier Defrancq devant la limousine Pilato

La limousine indispensable

Anthony Pueyo est un convaincu de la limousine « C’est selon moi le funéraire de demain. » et, en dehors d’une apparition à l’écran, qu’apporte-t-elle à la société ? « Elle révolutionne notre manière de travailler. Franchement, quand vous avez une limousine, elle attire tous les regards, et si, à côté, l’équipe n’est pas impeccable, ça se voit de suite. On fait extrêmement attention, du coup, à notre tenue et notre attitude, d’une façon toute naturelle. Je ne dis pas qu’on travaille mieux que les autres, mais ça nous pousse à nous remettre en question et ça nous motive pour le faire. ».

Et en dehors d’un supplément de motivation ? « C’est un objet publicitaire sur roues » sourit Anthony Pueyo « mieux qu’un panneau 4 par 3. On n’a pas noté de différence au début, puis, petit à petit, on s’est rendu compte que des familles venaient, soit parce que leur regard avait été attiré par la limousine, qu’elles nous avaient vu travailler et avaient trouvé ça bien… Soit parce qu’elles voulaient la limousine pour les obsèques. Je pense déjà à un second véhicule. Les jaguar me plaisent beaucoup… J’ai demandé à Olivier Defrancq de m’en chercher une » si sa carrière d’acteur lui en laisse le temps, bien entendu.

Marseille, jeudi 12 mai, 20 h 50, TF1
Et sur Netflix : https://www.netflix.com/fr/

Le site internet d’Aix Funéraire : www.aix-funeraire.fr

le site Internet de Pilato : www.pilato-spa.it/fr

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.