Sibérie : un vieil accouchement qui tourne mal

0
270
(Capture d'écran Daily Mail)

L’histoire est racontée dans le quotidien britannique « Daily Mail ». Une archéologue de l’université de Saskatchewan (Ouest du Canada) a découvert le plus ancien cas connu d’une mort par obstruction lors d’un accouchement. Circonstance aggravante : il s’agissait de jumeaux.

C’est en réexaminant en 2012, des ossements découverts en 1897 qu’elle s’est aperçu de la présence de ces deux jumeaux. En effet, des os étaient dupliqués, et positionnés de façon à le laisser penser.

On savait déjà que la morte, une jeune femme âgée de 20 à 25 ans, a vécu il y a 7.700 ans en Sibérie, et qu’elle est morte en couches. Ses restes ont été découverts à la fin du siècle dernier quand un site funéraire qui comptait 101 squelettes a été mis à jours lors des travaux d’avancement du train transsibérien.

Mais il restait un secret. La présence de ces petits os dans le bassin montre que le premier bébé s’est présenté par le siège, et qu’il est resté bloqué. Le second est mort dans l’utérus, bloqué par le premier. Cette situation a finalement entrainé le décès de la mère.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.