Le sommaire de Funéraire Magazine d’Avril 2014

0
594

Funéraire Magazine est dans votre boite à lettres? Nous venons de recevoir le numéro 245 et nous allons le lire avec gourmandise. Dans son édito, Olivier Géhin, revient sur la séance du 16 avril à l’Assemblée Nationale ou « La loi de modernisation et de simplification de la justice et des affaires intérieures » a été  examinée en procédure accélérée et d’urgence par nos Députés (dont 569 absents ou excusés…). Un article aussi sur les contrats obsèques avec une pratique qui montre que l’innovation est possible dans les pompes funèbres. Bonne lecture!

Actualité professionnelle : commissionner l’assureur ?

L’achat de clientèle par contrats obsèques va-t-il entrer dans les mœurs de la filière ?

Depuis le mois d’avril, une convention de partenariat est proposée par l’Office Français de Prévoyance Funéraire aux «grands comptes» du funéraire.

Cette convention conditionne l’exécution des funérailles par le professionnel de pompes funèbres au paiement par avance au moment de sa désignation sur le contrat obsèques, d’une commission de 150 euros HT.

A cela s’ajoute 80 euros HT à régler au moment des funérailles pour mettre en œuvre une procédure de «tiers payant» censée bonifier la trésorerie du professionnel de pompes funèbres. Nos explications.

Pompes funèbres – marbrerie : s’adapter dans un contexte particulier

Nous avons rendu visite à Bernard Muraire et Didier Cartier, deux entrepreneurs implantés l’un à Puget Théniers, dans l’arrière-pays niçois et l’autre à Sisteron, dans les Alpes de Haute Provence. Comment vivent-ils leur profession ? Comment évoluent-ils ?

Deux situations, deux parcours professionnels et deux réponses différentes.

Actualité syndicale : «Aqui daïa, Nissa la bella…»

Réunis le 10 avril en soirée dans un hôtel niçois du quartier de l’Arenas, les membres de la FFPF ont fait monter «lu Cristu», manière locale de dire qu’ils se sont un peu énervés sur les sujets d’actualité en évoquant l’«aqui daïa», l’ici et le delà du comté niçois…

Lire aussi :  Évacuation pendant les obsèques, Saint Valentin...au menu du réveil funéraire du mercredi 14 février 2018

Funéraire en Belgique : en effeuillant la Marguerite…

Les professionnels wallons, réunis dans le groupement Funeralys, adoptent progressivement l’usage du concept Personifia et nous font parvenir ce texte et ces photos à propos de l’enterrement de Marguerite, qui était «bonne du curé».

Le convoi a été réalisé par Laurent Georges, implanté à Malmédy.

Devis type : un verrou a sauté

A la demande de la CPFM qui a conduit des travaux associant d’autres organisations syndicales de pompes funèbres dans sa réflexion, la DGCCRF a légèrement revu sa copie par note administrative interne concernant la rédaction des devis type réglementaires institués par le funeste arrêté du 23 août 2010.

Comme progrès principal, elle admet qu’un devis peut s’établir en ne faisant figurer que les postes de facturation correspondant à la demande familiale.

Et grâce à son acceptation de conformité du devis proposé par la CPFM, l’erreur consistant à vouloir faire figurer du hors taxes sur toutes les lignes cède la place au principe qui était pourtant déjà indiqué sur l’arrêté du 11 janvier 1999.

Point produits : passion cimetière

Contrairement à la réputation des lieux auprès du grand public, le cimetière est pour les professionnels du funéraire un terrain passionnant. On y exerce l’art de mettre en forme des sentiments très nobles, sous-tendus par la sensibilité profonde des familles.

Et c’est aussi une aventure technique de tous les jours, où les difficultés rencontrées nécessitent du courage au travail, du sérieux, un grand professionnalisme et parfois même de l’ingéniosité. La revue des activités au cimetière telles qu’elles étaient représentées dans les allées du salon Funéraire Paris 2013 permet de se faire une «petite idée» dans ce qui demeure une grande spécialité…

Lire aussi :  Soins de conservation et VIH, dégradations au cimetière, succession...au menu du réveil funéraire du mardi 9 janvier 2018

Tanexpo à Bologne : l’Italie funéraire : différences et similitudes

Les professionnels italiens évoluent à leur manière. Très axés sur la voiture, le standing mais aussi très affectés par les rigueurs de la crise actuelle, les visiteurs de Tanexpo recherchaient cette année les opportunités pour rebondir dans le bon sens…

Cimetière : vivant funéraire lituanien

Vilnius, capitale de la Lituanie qui vit naître l’écrivain Romain Gary et le violoniste Jasha Heifetz, et dont le centre historique est classé au patrimoine mondial de l’Unesco, possède plusieurs cimetières, Sainte-Euphrosyne, Razu, Suderves, Saltonisku, les Bernardins… et surtout Antakalnis, à tout point de vue le plus important d’entre eux.

Législation

– décès d’enfant à la naissance : certificat portant acte de naissance et de décès

– difficultés des petites entreprises du secteur face aux nouvelles exigences de formation et d’expérience professionnelles

Nouvelles brèves

– Mortalité: moins 16100 en trois mois

– Cercueil raccourci au cimetière: et alors ?…

– Corbillard climatisé: attention aux haltes nocturnes

– Cimetière de Thiais: des sépultures clandestines

– QR code: Jean Pierre Sueur s’alarme…

– St Quentin: fric frac au cimetière

– Berlin: le carré des lesbiennes

– Sida et thanatopraxie: une réforme et on verra…

– Salon Tanexpo: Nino Leanza est décédé

– Cimetières marocains: meilleure qualité que le libanais ?

– Val d’Oise: 10 tombes chutent de 40 mètres

– agenda 2014

Pour lire Funéraire Magazine, suivez le lien!

Funéraire-Magazine Le sommaire de Funéraire Magazine d'Avril 2014
Funéraire Magazine Avril 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here