Sondage : Usages du web et éternités numériques

0
411
The questionnaire. 3d

Conduite par des universitaires (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, UTC, Université Paris 13), cette enquête pose les questions suivantes : Avez-vous transmis vos données numériques ? Quels sont vos usages du numérique liés à la perte d’un être cher ? Comment le numérique change-t-il nos pratiques funéraires ?…

Merci de votre participation. Votre aide est précieuse pour faire avancer la recherche.

Pour accéder à l’enquête, cliquez ici.

C’est qui: Programme de recherche Eternités numériques (ENEID).

Pourquoi: Les identités numériques post mortem et les usages mémoriaux innovants du web au prisme du genre.

La persistance des données numériques, après le décès des usagers, soulève aujourd’hui un certain nombre de questions. Que deviennent les données identitaires des usagers après leur décès ? S’en préoccupent-ils de leur vivant ? Comment sont-elles gérées par les proches ? Comment les acteurs du web, tels que Google ou Facebook, y font-ils face ? Compte tenu de la dimension genrée des pratiques numériques et des pratiques liées à la mort, nous souhaitons interroger la manière dont le genre structure ces phénomènes. Comment le genre du défunt et de ceux qui lui rendent hommage intervient dans les usages mémoriaux et dans la construction des identités post mortem ? La multiplication des applications numériques dédiées à la mémoire ainsi que l’usage massif des réseaux socionumériques (Rsn) – corrélés au vieillissement de la population utilisatrice du web –, laissent à penser que ces questions prendront une importance croissante ces prochaines années.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.