Souhaiter une bonne année à une famille en deuil ?

0
13818
Nous allons entrer dans la période des vœux de bonne année. Mais faut il présenter ses vœux aux familles en deuil, et si oui, comment ? Nous vous avons posé la question. Florilège de réponses.

Nous avions posé ceci sur Facebook :

« Question: peut-on souhaiter de bonnes fêtes et une bonne année à une famille ayant perdu un proche pendant les fêtes?
Comment allez vous procéder? »

Vous avez été nombreux à nous répondre. Et la réponse en synthèse est « Non, ou alors ça dépend… »

Contre

Autan le dire tout de suite, la majorité d’entre vous est contre le fait de présenter ses vœux de bonne année à une famille en deuil, et nous le fait savoir de manière indubitable.

Certains optent pour l’ironie, comme Nikita « Non, y compris si on me la souhaite, c’est un peu du je-m’en-foutisme ! C’est la fête de perdre quelqu’un va ! » voire avec colère, comme Marie-Ange « C’est du n’importe quoi!!!! Moi je viens de perdre mon papa,alors les « joyeux noël » vous pouvez vous les mettre ou je pense!!!! ».

Mais la plupart d’entre vous optez pour un refus pragmatique, comme Elena « A éviter … C’est encore pire que de dire bonjour a une famille endeuiller qui rentres dans nos bureaux … » (et l’on voit que la question du bonjour n’est toujours pas tranchée) ou Myriam « Non du tout comme quand ils souhaite une bonne journée on va pas leur dire non plus ».

Mais c’est à Morticia que revient la palme du pessimisme « Non je ne pense pas que ce soit une idée judicieuse de souhaiter une « bonne année  » mais plutôt de changer sa formulation de vœux en espérant le meilleur à venir pour ces personnes qui ont déjà souffert et leur assurer une écoute et une présence autant que cela leur sera nécessaire. Les fêtes sont une période abominable pour les gens qui viennent de perdre un être cher tout comme pour ceux qui célèbrent un nième anniversaire de la mort d’une personne aimée. Aucune période de fête ne pourra plus jamais être comme avant. Donc il faut tenter de passer ces périodes avec le plus de recul possible et se dire que le temps fait bien les choses. Et pour les autres, ceux qui n’ont, par bonheur, pas encore eu l’occasion d’expérimenter le deuil durant les fêtes de fin d’année, et bien soyez patients et compréhensifs ! Votre tour viendra ! »

Lire aussi :  OGF: Inauguration du crématorium de Beaucaire

Annick met elle en garde contre la condescendance « moi je fais abstraction de la notion de « fêtes, et dans certains cas je fais plutôt allusion à l’après fête en leur disant :  » que l’année qui se profile, et toutes celles qui suivront, puisse leur apporter ce que la vie peut leur offrir de meilleurs, à savoir un peu de paix et de sérénité dans leurs coeurs »…. et je m’arrête là, sinon le discours prend un côté condescendant….. mais bon, comme chaque personne, chaque famille, chaque deuil est unique, il n’y a pas de mode d’emploi dans le maniement du verbe….. alors l’empathie et le feeling devraient faire le reste….. »

Pour, mais…

Si la majorité est contre, les quelques « pour » ne sont jamais francs et brut, mais toujours assortis de nuances. L’idée, c’est présenter une version adaptée des vœux.

Ainsi, Mary explique « De mon côté j’opte pour la formule  » mes meilleurs voeux de sérénité en cette période de fin d’Année . Ça passe bien. » Et Laura suggère « On ne peut pas espérer qu’elle passe vraiment de bonnes fêtes mais peut être leur dire si le sujet à été évoqué plus tôt dans l’entretien de profiter des fêtes pour se réunir entre famille, amis car c’est réconfortant. Ça m’est déjà arrivée de le dire l’année dernière et c’est très bien passé. »

Jonathan ne prend pas de risques « Je le souhaiterais en réponse à une famille qui me le dira. Autrement ça ne viendra pas de moi. » comme Victoria « Je remercie les familles qui me le souhaitent avec éventuellement un petit « également » mais pas « bonnes fêtes » »

Lire aussi :  Cendrine Chapel, Directrice Générale des Services Funéraires - Ville de Paris

Une chose est certaine, le sujet dépend clairement de la famille, mais aussi de l’expérience et du ressenti de chacun. Mais toujours avec l’art et la manière. S’il y avait une conclusion à en tirer, c’est que vous êtes très attentifs au bien-être de vos familles. Et ça, c’est une bonne nouvelle.

Mais le mot de la fin, nous le laissons à Priscilia « En tout cas de Joyeuses fêtes a vous tous qui travaillez dans le funéraire comme moi ! »

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here