Suicide assisté au Canada : Pas de funérailles religieuses

0
123
Illustration funérailles

Des directives indiquant aux prêtres de refuser la célébration de funérailles à certains fidèles qui ont eu recours à l’aide médicale pour mourir, appelée également suicide assisté, ont été transmises par les évêques canadiens catholiques des Territoires du Nord-Ouest et de l’Alberta.

Un document de 32 pages qui s’intitule « Directives pour la célébration des sacrements aux familles et aux personnes qui considèrent ou choisissent l’euthanasie ou la mort par le suicide assisté » vient d’être signé par six évêques qui revendiquent plus d’un million de fidèles catholiques des Territoires du Nord-Ouest et de la province d’Alberta, dans l’Ouest.

Les évêques de l’Ouest canadien ont donné une consigne aux prêtres selon Le Devoir, de refuser l’accès aux rites religieux à ceux qui ont recours à l’euthanasie ou aux services d’aide médicale à mourir.

À la fin du printemps, le Parlement canadien a adopté définitivement, dans un texte la légalisation, sans inclure l’euthanasie, de l’aide médicale à mourir. Il s’agit ni plus ni moins pour les responsables religieux, d’euthanasie et de suicide médicalement assisté.

Le président des évêques des Territoires du Nord-Ouest et de l’Alberta, l’archevêque Richard Smith a annoncé mardi qu’en raison souvent d’informations reçues à travers la culture laïque, les évêques savent que sur les questions de la famille et de la vie, bon nombre de catholiques en sont arrivés à de sérieuses incompréhensions.

Quant à l’évêque du diocèse de Joliette, Monseigneur Raymond Poisson qui désapprouve l’aide médicale à mourir, il tenterait de dissuader un fidèle malade qu’il accompagnait et qui a choisi cette voie.

Lire aussi :  Revue de presse du funéraire du 21 février 2017

En citant les hérétiques, les apostats notoires ou même « les pécheurs manifestes dont les funérailles créeraient un scandale public », les évêques ont écrit dans leur document que les rites funéraires de l’Église ne sont pas accordés aux personnes qui ont gravement déchu la foi. Les évêques affirment que les obsèques à l’Église ne pourront pas être célébrées pour une personne qui a choisi l’euthanasie ou le suicide assisté.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here