Accueil Tags AB Crémation

Tag: AB Crémation

Cette année nous vous avons parlé … cercueils

0

Cette année, à Funéraire-Info, nous vous avons parlé, cercueils. Enfin d’après mes recherches, surtout Guillaume, je vais finir par le soupçonner de fétichiste des planches en bois. En attendant il parle mieux que quiconque de vos entreprises, mais des drames aussi survenus cette année. Revue de détails de l’objet central des obsèques.

Dès le mois de Janvier, Guillaume faisait le point sur les innovations qui touchaient tout le secteur du funéraire y compris celui des cercueils. Il a mis en lumière la société Éco-Cerc/Artcoffins qui distribuent des cercueils réalisés en cellulose à structure alvéolée, comprenez, des fibres végétales recyclées. Cela correspond à une alternative au carton tout en restant sans polluant. Parfaitement adapté à la crémation, les cercueils sont conformes à la norme AFNOR NFD 80 001.

En Février, focus de l’autre côté de l’Atlantique où la société américaine Clear View Caskets à Miami fabrique des cercueils en plexiglas. La transparence comme moyen de se distinguer de la concurrence. Vous retrouverez dans l’article une vidéo de présentation.

En Mars, nous vous parlions d’ABCrémation, la société de fabrique et de distribution du cercueil en carton. Le site faisait peau neuve en diversifiant sa gamme et en faisant preuve de transparence sur sa fabrication mais aussi sur ses tarifs. Adepte de l’alternative carton ou non, le site vaut le détour avec ses explications claires et détaillées.

Personifia, c’est l’entreprise qui personnalise vos cercueils, mais pas que. Serge Clapier PDG de Personifia a des idées plein la tête, et frappe un grand coup avec ces nouveaux cercueils entièrement personnalisés. Les thèmes sont vastes et le produit plait tant et si bien qu’il fait son apparition dans les contrats de prévoyance.

Au mois de mai fait ce qu’il te plait, pause détente devant le jeu vidéo Coffin dodgers, où des résidents de maison de retraite font la course pour échapper à la mort. Beaucoup d’humoir noir et du cynisme comme on l’aime où les gagnants restent en vie et les autres finissent avec leur âme confisquée.

C’est une triste nouvelle que nous vous apprenions au mois de juin, le décès de Jean-Pierre Bernier, le co-fondateur de Bernier-Probis, figure centrale de la fabrication de cercueils en France.

Point de vue ! Face à la possibilité d’acheter son cercueil en ligne grâce au géant de la distribution Costco aux Etats-Unis et dans certaines parties du Canada, interrogeons-nous. Si c’est possible là-bas et ce avec l’économie très libérale que nous connaissons, cela peut-il arriver en France avec des cercueils vendus sur Amazon, qui défieraient toutes concurrences ?

Et oui nous sommes déjà au salon Funexpo ou l’on vous met en lumière l’entreprise FunérArts qui personnalise à sa manière les cercueils. Leur force ? Fédérer un projet avec des acteurs concurrents en personnalisant les cercueils en partenariat avec les entreprise Bernis Probis, Funico Cercueil du Nord.

Je vous présentais également à l’occasion de ce salon Funexpo, l’incontournable entreprise de cercueils Canard SAS et Sefic. Une entreprise familiale pérenne de plus de cinquante ans d’existence et qui possèdent aujourd’hui près de 20% du marché national.

En octobre c’est un drame qui touchait une autre entreprise clé du marché du cercueil en France. Les cercueils SAPI de l’usine de Menuiseries Ariégeoises a été ravé par un incendi. Malgré cet énorme coup et à quelques jours de la Toussaint, cette entreprise familiale ne s’est pas laissée abattre et à repris immédiatement le travail afin de ne pas léser ses clients.

En novembre l’outil de personnalisation de FunérArts pour habiller les cercueils de Bernis Probis et Funico est en ligne, une révolution 2.0.

Je clos cette revue de détails avec le témoignage de Cyril commercial, vendeur de cercueils.

Merci à toutes vos entreprises pour la qualité de votre travail, l’assiduité, la pérennité d’affaires familiales et l’innovation dont vous faites preuves en permanence afin de vous renouveler et d’être au plus près des attentes des entreprises de pompes funèbres et des familles que vous servez.

Tour d’horizons des plus jolis cercueils de France et du monde.

Funéraire : pas de congés pendant l’été

1

En fêtant mi-juin dans un Club Med de Provence les 30 ans du réseau de franchisés Roc-Eclerc, sa patronne Sandrine Thiéfine imaginait peut-être un été plus serein. Août est passé par là, bouleversant la donne. Rapide bilan estival pour les vacanciers de retour.

D’abord rumeur persistante (relayée par Funéraire Info), annonce officielle lundi 3 août : les cartes du secteur funéraire sont rebattues. Funecap, qui possède notamment l’enseigne Pascal Leclerc, a acquis Roc-Eclerc. L’ensemble devrait frôler un volume d’activité de 250 millions d’euros, selon le journal Le Monde. Finie la guerre entre les deux outsiders du géant OGF. Ils font désormais cause commune. Sandrine Thiéfine est invitée à céder la place. Et les entreprises indépendantes du secteur voient leur position encore davantage fragilisée.

Ce mouvement de concentration entamé devrait se poursuivre, selon les observateurs, voyant aussi débarquer sur le marché des contrats obsèques des maisons d’assurance aux moyens confortables. L’action des unions et fédérations professionnelles sera donc déterminante pour encadrer ce mouvement.

Alors que les routes accueillaient leurs premiers estivants, le salon Funéraire Paris 2015 ouvrait sa billetterie. C’est une nouvelle version de son site internet qu’inaugurait près de Mulhouse le groupe Alain Hoffarth (pompes funèbres, marbrerie, funérarium, crématorium en Alsace et Franche-Comté).

Du côté d’Albi (Tarn), les tensions sociales de ces derniers mois retombaient dans le pôle funéraire public. Nouvelle direction, nouvelle gouvernance espérée des élus locaux, dialogue renoué avec les salariés : le feuilleton tire apparemment sur sa fin.

Le 10 juillet, date de la signature du bail, restera une date importante dans la vie de FunérArts. Quittant le village de Quaëdypre (Nord) pour le bourg voisin de Wormhout, la société d’ornements funéraire personnalisés se déleste de locaux devenus trop petits pour une usine trois fois plus grande. Des poids lourds, une grue. Il aura fallu de gros moyens pour déplacer l’outil de travail: deux puissantes débiteuses, cinq découpe-laser, des presses numériques, des fraiseuses, des tranches de granit.

Affaires de véhicules, également cet été. Témoin Alain Lichtmann, des pompes funèbres Lannionaises (Côte d’Armor, 240 convois annuels en moyenne), expliquant tout le bien qu’il pense de sa nouvelle limousine Pilato. « C’est un moyen de se démarquer de la concurrence, et d’offrir un service plus qualitatif », estime l’entrepreneur. C’est une Maserati que l’Alsacien Benjamin Rivaud (des pompes funèbres du même nom) a dégoté pour son collègue messin d’un magasin Pascal-Leclerc. La famille d’un motard accidenté de la route voulait rendre cet hommage à son défunt passionné de mécanique.

A Orchies (Nord), entre Lille et Douai, le crématorium tout neuf a démarré son activité le 3 août (four ATI). La société orchésienne de crémation (pompes funèbres Plaisant), gestionnaire, voit là l’aboutissement d’un projet de quatre années. Patronne d’AB Crémation, Brigitte Sabatier voit elle aussi poindre l’aboutissement de son projet. Elle en est sûre : le cercueil en carton sera la vedette de la rentrée. Les tests de normes ont été passés avec succès, le crématorium parisien du Père-Lachaise a expérimenté le produit. « Les commandes affluent, les réserves sautent les unes après les autres », se réjouit-elle.

Des chiffres enfin, pour clôturer ce mois d’août. Les bilans provisoires préoccupants des noyades (761 accidents du 1er juin au 9 août, dont 261 décès. 40 morts de plus que l’an dernier) et des tués sur les routes (une hausse de 19,2% en un an avec 360 tués en juillet). Selon une étude Senior Media (qui édite le site internet Meilleures pompes funèbres.com), le nombre de décès en France métropolitaine devrait dépasser les 570.000 pour l’année 2015. Les projections avancent même un chiffre flirtant avec les 575.000. Soit une hausse de 6% par rapport à 2014.

Cercueil en carton, une norme et des questions

0
Quelques cercueils en carton
L’agrément paru le 10 février au journal officiel sur la norme des matériaux agréés pour les cercueils en carton mérite un petit éclaircissement… Et des questions.
Un nouvel agrément

La première chose à dire sur cet agrément, c’est qu’il ne constitue en aucun cas un « annule et remplace » des précédents, ni un blanc-seing pour l’utilisation des cercueils utilisé. Comme le précise Brigitte Sabatier de ABCrémation, fabricante et distributrice de cercueils en carton « Pour qu’un cercueil soit accepté pour la crémation on se doit d’être conforme avec la NF D 80 001 2 et la NF 80 001 2 qui suscite une batterie de tests fait par plusieurs organismes, tests et exigences mécaniques, tests sur les rejets atmosphériques qui se fait uniquement en crématorium
et enfin tests NF D 80 001 2  qui concerne les cercueils et exigences pour la biodégradabilité en terre. Il faut mettre en garde les crématoriums sur les utilisateurs qui voudraient se dispenser d’une homologation en bonne et due forme. »

C’est d’ailleurs pour cela que Brigitte Sabatier réalise une batterie de tests sur ses propres cercueils « On m’impose des normes pensées pour la filière bois. Mes cercueils en carton doivent être presque aussi résistants que certains bois exotiques, et beaucoup plus que les essences standard.La réglementation n’a pas évolué depuis 1967, on devrait donc espérer du gouvernement qu’il  fasse évoluer la réglementation ainsi que la  normalisation pour permettre de nouveau concept en France. D’ailleurs il serait intéressant qu’il fasse une liste des fabricants de cercueil conforme à leur fabrication.  » sourit-telle.

Un cercueil « en carton » conforme à la norme AFSP1502808A publiée au Journal Officiel du 10 février n’est donc pas commercialisable en l’état, il doit également subir les tests d’homologation. Et ce n’est pas parce que les cercueils d’ABCrémation ne suivent pas cette dernière qu’ils ne sont pas conformes « Nous réalisons tous les tests, résistance, résistance des poignées, biodégradabilité pour être homologués » insiste Brigitte. Ses cercueils peuvent donc être utilisés, légalement et sans difficultés.

Des spécifications curieuses

Sur la norme en elle-même, on s’interroge. Plus précisément sur la présence à l’extérieur d’une couche de contreplaqué de 2,5 mm d’épaisseur. Si l’on en voit pas l’utilité de celle-ci (empêcher le cercueils de prendre feu trop tôt ? Cette épaisseur semble insuffisante), on note de surcroît que le pacage est en contradiction avec l’idée même du cercueil en carton, dont l’objectif est le développement durable. Et on ne peut pas dire que le contreplaqué soit un matériau exemplaire en ce domaine. Pas le pire, certes, mais pas le meilleur non plus.

« Le taux de cendre du cercueil est mesuré conformément à l’annexe 4 de la normalisation. Le poids total des cendres et des éventuels imbrûlés des matériaux du cercueil ne ne doit pas exéder 2% du poids du cercueil nu et leur volume total ne doit pas excéder 0.6 litre. Sur un cercueil en nid d’abeille et en contre plaqué j’ai un doute sur le volume restant des cendres. Normalement on se doit de communiquer tous les résultats des 3 parties » souligne Brigitte Sabatier

Plus de questions que de réponses, donc.

Nous attendons donc avec impatience les cercueils répondant à cette norme, et leur accueil dans les crématoriums pour nous en faire une idée plus précise. En attendant, les utilisateurs de cercueils en carton « classiques » comme ceux d’ABCrémation peuvent retourner vaquer à leurs occupations, ils ne sont absolument pas concernés.

Guillaume Bailly

Le site internet d’ABCrémation est ici

Notre article détaillant la norme est ici

Corrèze : le pari du cercueil en carton

2

Installée à Brive (Corrèze), la jeune société de pompes funèbres Brial née en novembre fait à son tour le pari du cercueil en carton. Elle est la seule de ce département à avoir inscrite à son catalogue ce service, présenté comme « écologique et économique ».

Pour ce faire, elle a noué un contrat d’exclusivité locale avec sa consœur nîmoise AB Crémation, pionnière du carton et protagoniste incontournable du genre en France. Sa gérante Isabelle Brial a d’ailleurs une autre casquette qui peut aider : celle de distributrice en France des produits d’AB (cercueils, urnes…). Un métier qui conjugue ses expériences professionnelles précédentes dans le funéraire et la décoration.

Pour l’instant, ce ne peut être qu’une offre d’appoint, qui s’ajoute à la vente traditionnelle de cercueils en bois, reconnaît la gérante. Son agence (qui propose par ailleurs les habituelles plaques et autres accessoires funéraires plus classiques) en a mis un en vitrine, qui intrique, assure t-elle. « Depuis l’ouverture, il y a des curieux. Une famille endeuillée s’est même présentée, intéressée. Mais ils n’étaient pas tous d’accord. Alors on s’est rabattu sur le bois. On s’adapte.»

Personnalisable, fabriqué en France, aux normes, vendu à partir de 260 euros (le bois commence à 600 euros), le cercueil en carton, pour elle, « est innovant. Les prix sont attractifs car les temps sont durs, et puis il y a l’écologie qui s’y met aussi ».

Elle doit toutefois dépasser les blocages du monde du funéraire. Car malgré l’obligation légale, « aucun crématorium de Corrèze » n’accepte ses cercueils. « Je dois aller en Dordogne, proche. Je n’ai plus qu’à subir, et me dire que le temps fera son chemin, en attendant que le gouvernement fasse appliquer les règles.»

Pompes Funèbres Brial

147, avenue du Président John Kennedy

19100 Brive-la-Gaillarde

Fabricant des cercueils en carton : AB Cremation – 5 Rue des Rolliers – 30820 Caveirac
Mail : abcremation@orange.fr
Tél: 06 23 18 48 38

AB-Crémation à Funexpo, un carton!

0
AB crémation à Funexpo, les équipes de Brigitte

AB-Crémation était présent à Funexpo en D60, le fabricant français de cercueil en carton personnalisable dirigé par Brigitte Sabatier semble très satisfait de son épisode Lyonnais et des commandes ont été signé sur le salon…

Funeraire-Info: Vous avez participé à Funexpo, cette année : était-ce une première participation, ou vous êtes des habitués du salon ?

Vous: Depuis 2008, AB CREMATION est présent sur les Salons Funéraires, Paris et Lyon.

Funeraire-Info: Pouvez-vous en deux mots nous décrire votre société et nous parler des produits que vous exposiez ?

Vous: Crée en 2008, 2 personnes à temps pleins, aujourd’hui 20 personnes travaillent sur l’évolution de l’entreprise, marketing, communications etc..

Funeraire-Info: Aviez-vous pris depuis longtemps la décision de participer au salon, ou vous êtes-vous décidés dans les derniers six mois ?

Vous: Depuis longtemps, c’est une démarche impérative pour se faire connaître auprès des Professionnels du Funéraire Nationaux et Internationaux

Funeraire-Info: Comment avez-vous trouvé l’organisation de Funexpo ?

Vous: Ce salon est plus « intime » que Paris, bien organisé de taille plus humaine.

Funeraire-Info: Qu’avez-vous pensé des visiteurs du salon ? Etes-vous satisfaits de la fréquentation de votre stand en terme de quantité ? De qualité du visitorat (décideurs, acheteurs…)

Vous: Cette année les visites ont été très intéressantes, beaucoup d’interrogation sur le concept on est venu à la source poser les questions

Tous ont de la demande pour le carton et pour la première fois les commandes se sont signées sur le Salon.

Funeraire-Info: Avez-vous eu le temps de parcourir les allées ? Si oui, qu’avez-vous pensé des exposants ?

Vous: J’ai pris le temps de saluer mes confrères tôt le matin, un échange convivial apprécié.

Funeraire-Info: Dans quels salons pourra-t-on vous voir dans les deux prochaines années ?

Vous: Le Salon du Funéraire 2015

ABCremation, les cercueils en carton assurent l’audience

0
Quelques cercueils en carton

A quelques jours de la diffusion du documentaire de France 5 sur les nouvelles tendances du funéraire, nous avons rencontré une des vedettes, Brigitte Sabatier, de ABCremation, les cercueils en carton.

cercueil_carton_pétition-300x181 ABCremation, les cercueils en carton assurent l'audience Nouvelle homologation

Brigitte Sabatier est très occupée « Je suis en train de demander une nouvelle homologation pour les cercueils en carton » Ah bon, l’ancienne n’allait pas ? « L’homologation précédente était établie selon la norme de 1998. Depuis, les choses ont évolué, au niveau des matériaux, des techniques. De nouvelles normes sont apparues, et nous voulons nous y référer. C’est une mise à jour. »

Pour cela, tous les moyens sont mis en œuvre « Nous sommes en pleine phase de tests, puisque nous les refaisons tous. Résistance mécanique, pollution… ». Un petit regret cependant « Certains aspects de la réglementation ont été conçus selon les critères des cercueils en bois. L’homologation précédente a été établie selon la Norme NF D 80-001-01 NF 80-001-03 En ce qui concerne les tests de biodégradabilité les résultats de tests doivent se situer entre le hêtre et une essence exotique, c’est hors sujet ! la norme date de Mai 2004, il est temps de proposer parmi les membres d’autres solutions et de faire évoluer les textes. . »

Brigitte Sabatier Tend néanmoins la main à la filière bois « Il y a la place pour que tout le monde travaille, je ne veux pas tout le marché, j’en ferais quoi ? » sourit-elle. Plus sérieusement, elle explique « J’accepte parfaitement l’idée que mes cercueils soient homologués uniquement pour la crémation. Ca correspondrait parfaitement, d’ailleurs, à la démarche de mes clients, qui sont souvent en quête d’une solution écologique et d’une alternative à l’inhumation. »

Brigitte Sabatier veut lever tous les doutes « Je vais au-delà de ce que la Normalisation prévoit, en plus des tests de la NF D80-001- et 03 je fais faire un Comparatif des consommations de gaz/fuel/électrique selon les équipements des fours (Bois/Carton). Les tests Mécaniques ont été réalisé par le FCBA le 17 Novembre 2011 avec succès  »

Sur le courrier

Sur le courrier adressé par Georges Braissant aux ministères, Brigitte Sabatier précise « J’ai entamé exactement la même démarche, sur les ministères de l’intérieur, de l’économie, de l’écologie, avec un courrier rédigé avec l’aide de mes avocats. C’est ce qui a laissé l’antériorité à Monsieur Braissant. Ca n’enlève rien à la puissance de cette lettre : c’est frapper un grand coup. »

Un signe de réconciliation ? « J’ai mis une pétition en ligne, et Monsieur Braissant l’a signée. J’y vois, au delà des conflits qui nous opposent, une prise de conscience que nous devons tous travailler dans l’intérêt des familles. »

Travailler tous ensemble, Brigitte n’attend que ça « Je souhaiterai discuter avec les membres de la commission, mais aussi la filière papier/Carton et fabricant de Four afin que l’on puisse sur un plan technique répondre à toutes les interrogations, sans tabou, puisque tout ce qui est innovant fait peur. Depuis 2009 beaucoup m’ont rejoint sur l’entreprise d’AB CREMATION, nous sommes aujourd’hui 20 personnes à travailler. »

Bientôt sur France 5

Pourquoi Brigitte a accepté de figurer dans ce reportage ? « C’était un sujet qui m’intéressait. Ce qui intéressait France 5, c’était la personnalisation des cercueils en carton, et c’est une chose dont on ne parle finalement jamais : on parle de la matière, mais pas des possibilités qu’offre le produit final. L’équipe est venue filmer, l’ambiance était très sympathique, et les journalistes très réceptifs. J’ai accepté qu’une équipe de journaliste soit présente sur le site de la fabrication. Ils ont d’ailleurs constaté que toutes les étapes des fabrications de ce cercueil sont contrôlés par le LNE. Ils étaient bluffés qu’il y ait autant de contrôles  » S’amuse Brigitte.

On ne va pas spoiler l’émission, mais Brigitte y apparaît à plusieurs reprises, entre autres. De cela, et de tout le reste, nous aurons l’occasion de reparler avec elle très bientôt. Une dernière précision ? « Je vais faire estampiller les cercueils  « certifié lne » et ab crémation afin qu’il y ait une traçabilité du cercueil. Chaque région peut avoir son propre motif. (emblème, etc….) » Perfectionniste jusqu’au bout, elle ne laisse rien au hasard.

ABCremation

Site : www.cercueils-en-carton.com/

5 Rue des Rolliers
30820 Caveirac

+33 4 66 22 86 69

Voyage, Funéraire-Info d’Est en Ouest

0

Grosse semaine pour la rédaction de Funéraire-Info avec une rédaction éloignée de 900 kilomètres. Guillaume à Brest assurait la permanence, écrivant et publiant pour le site et assurant l’administration de la Page Facebook et Eric sur la route pour des événements ou des RDV entre Lamorlaye, Colmar, Belfort ou Bourg-en Bresse. Après la rentrée scolaire, c’est la sortie de Funéraire-Info, avec un nouvel épisode du tour de Gaule du Funéraire à l’Est de la France.

Départ de Paris le mardi 9 septembre pour ce tour de Gaule. Une première étape à Lamorlaye, dans l’Oise, précisément au Golf du Lys, pour la 17éme édition du Trophée Hygeco, golf et tennis, le challenge européen du funéraire. Une belle journée de détente et de sport organisé par le groupe De Facultatieve dans un cadre magnifique. Des sponsors, comme OGF, Fape, Roc-Eclerc ou Bernier-Probis, Résonance, Funéraire-Magazine et d’autres ont participé à la réussite de cette manifestation.

Funéraire-Info d’Est en Ouest

Après une longue route, arrivée à Colmar pour récupérer une équipe de France 5 et rejoindre Kunheim pour visiter l’usine de DS Smith avec Jean-Michel Audivert et pour assister à la production d’une commande de cercueils en carton avec Brigitte Sabatier, la responsable d’AB-Crémation. Une belle visite me permettant d’assister pour la première fois à la fabrication de ce type de cercueil qui déchaine les passions entre « pour » et « contre » ….

Départ pour Belfort ensuite pour visiter une école de thanatopraxie, le Centre de formation Thanatopraxie Art et Technique dans le Doubs à Belleherbe, sous la houlette de ses 2 directeurs, Claire Sarazin et Frédéric Vuillemez. Une longue discussion avec les impétrants thanatopracteurs, 5 jeunes femmes et un jeune homme, Mickael Curti, que vous pouvez retrouver le samedi dans sa chroniques hebdomadaires intitulées « carnet de route d’un étudiant en thanatopraxie », pour connaitre leurs motivations et leurs sentiments après une semaine de cours.

Le lendemain matin, je file vers Saint-André-de-Bâgé, une commune, située dans le département de l’Ain en région Rhône-Alpes ou les pompes funèbres Carrara construisent un très beau funérarium. Le bâtiment de plus de 500 m2 est composé d’un funérarium avec trois salons de présentation sonorisés, un hall d’accueil, une très salle de cérémonies omnicultes pouvant accueillir plus de 80 personnes, un local technique et un magasin d’articles funéraires. L’inauguration de cette nouvelle implantation, la troisième, devrait intervenir dans moins d’un mois.

Direction Bourg-en-Bresse avant de revenir sur Paris pour rendre visite à Jean-Pierre Comtet patron des Pompes Funèbres Comtet, situées à Viriat. Malgré son absence j’ai pu visiter le crématorium.

Crématorium-Comtet-à-Viriat-300x168 Voyage, Funéraire-Info d’Est en Ouest
Crématorium Comtet, à Viriat

Une belle ballade de quelques 1500 kilomètres, de belles rencontres, vivement le prochain voyage pour rendre visites aux acteurs du funéraire en région.

AB Crémation, le cercueil qui fait un carton

4

S’il est bien un sujet qui laisse perplexe, en France, c’est celui des cercueils en carton. Bonne idées pour certains, hérésie pour d’autres, rares sont ceux qui l’utilisent. Nous avons posé quelques questions à la plus importante distributrice et consommatrice en France, Brigitte Sabatier, de AB Cremation.

Le carton ne laisse pas de bois

DSC04660-800x600-300x225 AB Crémation, le cercueil qui fait un carton
Brigitte Sabatier sur le stand d’AB Crémation, à Lyon en novembre 2012

Brigitte Sabatier est une entrepreneuse dynamique : outre la distribution des cercueils en cartons, elle possède 4 sociétés de pompes funèbres, employant quatre salariés. « Pour l’organisation des obsèques », explique-t-elle. Elle est ainsi sa première cliente pour ses cercueils en carton mais propose un contrat d’exclusivité de secteur « Beaucoup de familles viennent nous voir parce qu’ils en ont entendu parler, et c’est ce qu’ils veulent ».

Entité distincte, AB Crémation est distributeur exclusif de ces cercueils, « Fabriqués en France, en Alsace » précise-t-elle. Le cercueil en carton est fabriqué en matériaux Biodégradables, en fibre naturelle. « Y compris la peinture, une peinture aqueuse » explique Brigitte Sabatier.

En effet, au début, les cercueils se présentaient en « imitation bois », relativement classique, et perdaient leur potentiel, ce qui n’a pas échappé à l’entrepreneuse « Nous proposons des décors, pour la personnalisation, selon les ressentis de chacun, sa culture et sa religion, sans résidus ou émission pendant la crémation ».

Et les avantages sont nombreux : « Pas de visserie, léger, puisqu’il fait sept kilos, compact, ce qui facilite le transport et l’entreposage, et j’insiste, 100 % naturel ». Distributrice exclusive, elle se charge de la vente aux professionnels.

Brigitte Sabatier ne reste pas les deux pieds dans le même sabot, puisqu’elle annonce l’arrivée d’un modèle amélioré, « avec des poignées, pour le transport, toujours fabriqué en Alsace. Le cercueil respecte les normes en vigueur ». Les cercueils en carton ne sont en effet pas équipés de poignées, sur les anciens modèles « Cela semblait inutile, les poignées des cercueils de crémation, d’ailleurs, ne sont généralement pas faites pour le portage, on met les mains par en-dessous. Mais l’absence de poignées semblait déstabiliser les équipes, nous proposeront donc ce système, qui se fixeront par l’intérieur ».

AB, mais pas cédé

Lorsqu’on lui parle d’homologation, Brigitte Sabatier ne cache pas son agacement « Contrairement à tout ce que l’on raconte, les cercueils en carton sont homologués en France, ont fait l’objet d’un agrément, d’un arrêté. La législation va être modifiée, AB crémation a anticipé pour mettre fin aux rumeurs. »

Pour « mettre fin aux rumeurs », Brigitte Sabatier a demandé la norme AFNOR, une certification de qualité pour mettre ses cercueils à l’épreuve de la législation « En ce qui concerne les émissions, on est à zéro pour cent, ce qui répond à l’objection des filtres » et sur la résistance des cercueils « La norme imposée aux cercueils en bois est une résistance de 97 kilos. Nous sommes à 157 kilos, sans rupture. Voilà qui règle la question de la solidité » Mais, en cas d’inhumation ? « L’homologation vaut pour l’inhumation et la crémation, même si ce n’est pas leur destination initiale. Les matériaux qui les composent les rendent entièrement biodégradables ».

Mais d’où viennent les résistances ? « Tout ce qui est innovant fait peur ». Elle préfère user de pédagogie auprès de ses clients pompes funèbres, et surtout des familles, pour mettre la pression aux réfractaires.

Les cercueils en carton, même si ils mettent du temps, finiront par s’imposer dans le paysage Français, comme ils l’ont fait dans d’autres pays. En attendant, leur destinée est entre de bonnes mains.

ABCREMATION

L’Arche de la Vaunage – 1 rue des Rolliers – 30820 CAVEIRAC

Tél. : 04 66 22 86 69 – Fax : 04 66 59 10 68

Le site internet est ICI

AB Crémation-Le cercueil en carton, les obsèques autrement

1

C’est parfois en pleine nuit que viennent les idées les plus simples. C’est ce qui est arrivé à Brigitte Sabatier, la patronne d’AB Crémation, qui, en 2008, a décidé de fabriquer des cercueils en carton pour les crémations. Un bouleversement dans le monde funéraire. « Après le décès de mon mari en 2006, j’ai trouvé que le prix des obsèques était très élevé. J’ai donc voulu proposer un concept moderne, écologique et économique ».

Brigitte Sabatier s’investit complètement dans son projet. Celle qui s’occupait auparavant d’enfants atteints de troubles psychologiques et ensuite d’une galerie d’art à Paris, passe de longues heures par jour sur son idée. En 2008, elle créée AB Crémation qui voit le jour à Caveirac. Naîtrons ensuite deux autres sociétés dont une à Nîmes, à deux pas de l’hôpital Carémeau.

DSC04660-800x600 AB Crémation-Le cercueil en carton, les obsèques autrement

Le cercueil en carton, de quoi s’agit-il ?

Supportant une charge de 250 kg, le cercueil en carton pèse 7 kg et fait 1,90m de longueur pour 50 cm de largeur. Ecologique, ce cercueil 100% naturel est fabriqué en Alsace. « Je voulais que tout soit fabriqué en France », explique la patronne de ce concept exclusif en France. Mais ce qui explique le succès de ce cercueil, ce sont les motifs que l’on peut apposer dessus. « Le cercueil avec les coquelicots reste le plus vendu. Mais on peut faire ce que l’on veut. Il m’est arrivé de faire un cercueil avec la reproduction d’une œuvre d’art, d’un paysage, de l’instrument de musique préféré du défunt ou encore, pour un architecte, des plans d’une maison ! ».

Enfin, atout ultime qui séduit les clients d’AB Crémation, c’est le prix. « Ça va de 1 305 euros à 2 500 euros tout compris », ajoute Brigitte Sabatier. Presque deux fois moins cher que chez les concurrents. Manifestement, la formule séduit puisque AB Crémation est passé d’une dizaine d’obsèques en 2008 à plus d’une centaine l’an dernier. Et tout ça sans la moindre publicité : « Ce sont les familles qui viennent vers moi. Il y aussi beaucoup de personnes âgées qui se tournent vers moi parce qu’ils ne veulent pas qu’on dépense trop d’argent pour leurs obsèques ». Et, dans ce métier, on le sait bien, les dernières volontés, c’est sacré.

Renseignements : AB Crémation – 5, rue des Rolliers – 30820 Caveirac ou 127, rue Laennec à Nîmes. 04 66 22 86 69

Tony Duret

viaNÎMES : Le cercueil en carton, les obsèques autrement | Objectif Gard.