Accueil Tags Alice Sapritch

Tag: Alice Sapritch

Décès un 24 mars, éphéméride

0

Aujourd’hui

Journée mondiale de lutte contre la Tuberculose

Défunts du jour

1905 – Jules Vernes. Jules Verne, ou Jules-Gabriel Verne sous son nom de naissance, né le à Nantes et mort le à Amiens, est un écrivain français dont l’œuvre est, pour la plus grande partie, constituée de romans d’aventures utilisant les progrès scientifiques propres au XIXe siècle. L’œuvre de Jules Verne est populaire dans le monde entier et, selon l’Index Transillumination, avec un total de 4 702 traductions, il vient au deuxième rang des auteurs les plus traduits en langue étrangère après Agatha Christie. C’est la date de naissance d’un romancier. Le 31 janvier 1863, l’éditeur Jules Hetzel met en vente le premier roman d’un écrivain inconnu : Cinq semaines en ballon, par Jules Verne. Le premier tirage est de 2 000 exemplaires ; du vivant de l’auteur, il s’en vendra 76 000. Puis voyages au centre de la terre un an après. Jules Verne s’éteint le à Amiens. Ses obsèques, célébrées à l’église Saint-Martin d’Amiens, attirent une foule de plus de cinq mille personnes. Plusieurs discours sont prononcés, notamment celui de Charles Lemire pour la Société de géographie. L’empereur Guillaume II envoie le chargé d’affaires de l’ambassade d’Allemagne présenter ses condoléances à la famille et suivre le cortège. Ce jour-là, aucun délégué du gouvernement français n’était présent aux funérailles. L’écrivain est inhumé au cimetière de la Madeleine à Amiens95. Sa tombe en marbre est réalisée en 1907 par le sculpteur Albert Roze. Intitulée « Vers l’Immortalité et l’Éternelle Jeunesse », elle représente l’écrivain (ou l’allégorie de son œuvre) soulevant la pierre brisée de sa sépulture en écartant le linceul qui le drape, le bras tendu vers le ciel. Honorine Verne rejoint son mari, cinq ans après, le 29 janvier 1910..

1940 – Désiré Eugène Édouard Branly, né à Amiens le et mort à Paris le , est un physicien et médecin français. Il découvre le principe Édouard_Branly_1 Décès un 24 mars, éphéméridede la radioconduction et celui de la télémécanique. Il est l’un des précurseurs de la radio. Grâce à la découverte par Branly du radioconducteur et ses travaux sur le principe de la radioconduction, Guglielmo Marconi effectue en 1899 les liaisons radiotélégraphiques qui marquent la naissance de la télégraphie sans fil (cf. ci-dessous le paragraphe « Le radioconducteur et la télégraphie sans fil »). Quelques années plus tard, Édouard Branly découvre le principe de la télémécanique, qui est le fondement de la télécommande aujourd’hui.

1990 – Alice Sapritch, de son vrai nom Alice Sapric, née le à Ortaköy dans l’Empire ottoman et morte le à Paris, est une actrice et chanteuse d’origine arménienne naturalisée française. la fin de l’Occupation, elle Alice_Sapritch Décès un 24 mars, éphémériderencontre Guillaume Hanoteau, un des protagonistes de l’assassinat de Robert Denoël, et l’épouse en 1950 (elle divorcera en 1970). À force d’obstination, de petits rôles et de présence au théâtre, le succès arrive en 1971, à l’âge de 55 ans, lorsqu’elle impressionne le public avec deux rôles. Le premier, comique, est le celui de la duègne tentant de séduire le personnage joué par Yves Montand dans le film La Folie des grandeurs, le quatrième plus gros succès de Gérard Oury, une prestation devenue culte grâce au strip-tease qu’elle exécute à la fin du film. Elle y rivalise avec Louis de Funès (déjà croisé dans Sur un arbre perché) et Yves Montand. Le second, celui de Folcoche, la mère indigne qui maltraite ses enfants, qu’elle tient dans le téléfilm Vipère au poing, révèle son talent de tragédienne.

 

Décès un 24 mars, éphéméride

0

Aujourd’hui

Journée mondiale de lutte contre la tuberculose

Défunts du jour

Sapritch-300x230 Décès un 24 mars, éphéméride1990 : Alice Sapritch, actrice et chanteuse française. En 1950, Alice fait une première apparition sur grand écran dans Le Tampon du capiston, scénarisé par son mari Guillaume Hanoteau, de même que Le Crime du Bouif en 1952. Elle fait une première apparition au côté de Yves Montand dans Premier mai en 1958. Elle enchaîne les petits rôles et, à force d’obstination, de petits rôles et de présence au théâtre, le succès arrive en 1971, à l’âge de 55 ans. Elle impressionne le public avec deux rôles la même année : L’un comique, dans le film La Folie des grandeurs (quatrième plus gros succès de Gérard Oury et régulièrement rediffusé à la télévision), où elle est Doña Juana et exécute un strip-tease comique. Elle y rivalise avec Louis de Funès (déjà croisé dans Sur un arbre perché) et Yves Montand. L’autre, dans le téléfilm Vipère au poing, révèle son talent de tragédienne. Elle y incarne Folcoche, la mère indigne et infâme qui maltraite ses enfants. Malgré ces prestations remarquées elle enchaîne dans les années 1970 les rôles dans des comédies qualifiées de nanars. Elle abandonne ce style de comédies à la française à la fin des années 1970 et redore un peu son blason à la fin de sa carrière grâce à son retour à des rôles dramatiques au cinéma comme dans Les Sœurs Brontë d’André Téchiné en 1979 ou à la télévision avec L’Affaire Marie Besnard en 1986 pour lequel elle reçoit un 7 d’or. Elle enregistre un album en 1975 (réédité en 2003) et un 45 tours en 1986 : Slowez moi. Elle écrit plusieurs ouvrages autobiographiques (Alice, Mes dîners en ville, Femme-public Ma vérité et Mémoires inachevés) et un roman (Un amour menacé, 1973).

Édouard-Branly-260x300 Décès un 24 mars, éphéméride1940 : Edouard Branly, physicien et un médecin français. Il découvre le principe de la radioconduction et celui de la télémécanique. Il est l’un des précurseurs de la radio. Grâce à la découverte par Édouard du radioconducteur et ses travaux sur le principe de la radioconduction, Guglielmo Marconi effectue en 1899 les liaisons radiotélégraphiques qui marquent la naissance de la télégraphie sans fil. Quelques années plus tard, Édouard Branly découvre le principe de la télémécanique, qui est le fondement de la télécommande aujourd’hui. Édouard Branly est le type même du savant travailleur, passionné, désintéressé et opiniâtre de cette époque. Catholique convaincu, il se bat toute sa vie pour obtenir des conditions de travail décentes à l’Institut catholique de Paris, et lutte contre l’opposition des milieux universitaires et scientifiques anticléricaux.

Jules-Verne-214x300 Décès un 24 mars, éphéméride1905 : Jules Verne, écrivain français dont une grande partie des œuvres est consacrée à des romans d’aventures et de science-fiction (ou d’anticipation). En 1863 paraît chez l’éditeur Pierre-Jules Hetzel (1814-1886) son premier roman Cinq semaines en ballon qui connaît un immense succès, au-delà des frontières françaises. Lié à l’éditeur par un contrat de vingt ans, Jules Verne travaillera en fait pendant quarante ans à ses Voyages extraordinaires qui compteront 62 romans et 18 nouvelles et paraîtront pour une partie d’entre eux dans le Magasin d’éducation et de récréation destiné à la jeunesse. Richement documentés, les romans de Jules Verne se situent aussi bien dans le présent technologique de la deuxième moitié du XIXe siècle (Les Enfants du capitaine Grant (1868), Le Tour du monde en quatre-vingts jours (1873), Michel Strogoff (1876), L’Étoile du sud (1884), etc.) que dans un monde imaginaire (De la Terre à la Lune (1865), Vingt mille lieues sous les mers (1870), Robur le conquérant (1886), etc.) L’œuvre de Jules Verne est populaire dans le monde entier et, selon l’Index Translationum, avec un total de 4 702 traductions, il vient au deuxième rang des auteurs les plus traduits en langue étrangère après Agatha Christie. Il est ainsi en 2011 l’auteur de langue française le plus traduit dans le monde. L’année 2005 a été déclarée « année Jules Verne », à l’occasion du centenaire de la mort de l’auteur.

 

Jim Morrison, Joe Dassin, Coluche : c’est l’été à la télé

0

Les vacances se poursuivent. L’occasion de prendre le temps. Celui  notamment de retrouver les vedettes populaires aujourd’hui disparues, au gré des films et des documentaires que les chaines de télévision vont (re)diffuser pendant l’été. Petit guide, au fil des jours (du 19 au 21 août).

Mercredi 19 août. Il faudra se lever tôt (5h15) pour voir sur Arte « The Doors, feast of friends », le documentaire tourné par le groupe mythique de Jim Morrison sur lui-même. Autre genre : la chaîne Numéro 23 propose à 20h45 dans son magazine Dossiers surnaturels d’écouter le témoignage de ces gens « revenus de la mort » après un accident de la route, une opération chirurgicale ou un infarctus… Yasser Arafat, lui, est bien décédé, mais le mystère de cette mort sera peut-être éclairci. C’est ce que raconte un documentaire de France 3 (23h20).

Jeudi 20 août. Ancien présentateur du 20h sur la Deux, Bernard Rapp a aussi réalisé quelques films. NRJ12 diffuse ce soir (20h50) l’un d’eux, « Un petit jeu sans conséquence » (2004), avec Sandrine Kiberlain et Yvan Attal.  Sur HD1 tard (0h35), l’unique film réalisé en 1977 par le roi des jeux télé Guy Lux s’appelle  « Drôles de zèbres ». On y parle beaucoup de courses hippiques et on y revoit nombre d’acteurs français de comédies aujourd’hui disparus : Sim, Alice Sapritch, Corinne Le Poulain, Jacques Legras, Patrick Topaloff, mais aussi Léon Zitrone, Coluche et Guy Lux lui-même. Une époque.

Vendredi 21 août. Sa vie n’a été qu’été indien, rêve américain et pains au chocolat : France 3 fait revivre la carrière de Joe Dassin (20h50) dans un documentaire sans surprises. HD1 préfère à partir de 20h50 le monde merveilleux de Tintin et Milou, joyeux personnages du dessinateur Hergé. A la suite, donc, une soirée de dessins animés (« Coke en stock », « L’affaire Tournesol »… Les nostalgiques du comédien Daniel Rialet (Navarro, Les Monos, Mademoiselle Joubert) auront plaisir à le revoir dans la série « Père et maire » à 20h55 sur D8.