Accueil Tags Articles funéraires

Tag: articles funéraires

Pompes Funèbres Hennard, trois ans de succès

0
Pompes Funèbres Hennard

C’est aujourd’hui le troisième anniversaire des Pompes Funèbres Hennard, et cet événement nous tient à cœur. Parti de rien, Charly Hennard a su développer sa société en faisant des choix différents et modernes, tout en conservant farouchement son indépendance. Un bilan rassurant pour les entrepreneurs indépendants.

Une vie dans le funéraire

Charly Hennard à débuté au PFG à Valenciennes, avant de poursuivre son expérience chez Onlytrans, une entreprise spécialisée dans le transport de corps et la sous-traitance pour les opérateurs du funéraire. De son passage dans le groupe OGF, Charly retient surtout une expérience instructive, « une école de la rigueur ».

Longtemps, l’entrepreneur a également été pompier volontaire. Un sacerdoce qu’il a dû abandonner après la création de sa société, tant ces deux activités étaient chronophages, mais qui a contribué à sa formation, sur la disponibilité nécessaire, notamment.

La création des Pompes Funèbres Hennard a pris un an à Charly, aidé par ses proches. Passage d’un certificat niveau 6, étude de marché, recherche de fournisseurs, recherche de locaux, et c’est finalement le 1er août 2014 que Charly a ouvert avec fierté pour la première fois la porte de son agence.

Agence-pompes-funèbres-Hennard-4-200x300 Pompes Funèbres Hennard, trois ans de succèsPompes Funèbres Hennard, des choix novateurs

Les choix qu’a fait Charly pour son entreprise ont toujours été orienté vers les familles, et le souhait de leur présenter des produits novateurs.

Ainsi, plutôt que de se tourner vers les ténors du secteur, Charly a fait appel, pour ses rapatriements à l’étranger, à I2F Assistance (qui s’appelait à l’époque IFAssistance). Gilles Debeaumarché, le fondateur de la société, nous racontait d’ailleurs qu’un jour, Charly devant convoyer un défunt vers un aéroport parisien, le spécialiste du rapatriement avait joué les opérateurs de radioguidage à l’intérieur du terminal.

Un autre choix stratégique a été le cercueil en carton Eco-Cerc, qui représente aujourd’hui 80 % des crémations aux Pompes Funèbres Hennard, certaines familles venant parfois de loin pour avoir la possibilité de faire ce choix.

Charly a récemment commencé à travailler avec Funerarts « Nous allons proposer toute la gamme, les articles funéraires, les inters, et la personnalisation de cercueils. On l’a vu à Funexpo, et nous avons été bluffés. ».

Pour parfaire ses convois, les Pompes Funèbres Hennard vont bientôt se voir adjoindre une limousine Pilato, qui ne passer certainement pas inaperçue…

Trois ans, trois agences

Au terme, donc, de cette troisième année, les Pompes Funèbres Hennard ont misé sur le développement et capitalisent sur deux agences, à Hérin et Raismes, et un relais, un fleuriste correspondant. Le nombre de convois est en croissance continuelle, et les habitants du secteur ont rapidement pris l’habitude de se rendre dans les agences.

Dans un contexte censé être morose pour les entrepreneurs indépendants, la réussite des Pompes Funèbres Hennard devrait donner à réfléchir. Des choix novateurs, tournés vers la modernité et la personnalisation des obsèques, et le souci constant de la satisfaction et du services aux familles dans ses choix.

En un mot : bon anniversaire aux Pompes Funèbres Hennard, et nous sommes certains qu’il y en aura beaucoup d’autres.

Vous êtes une pompe funèbres indépendante, un artisan, une PME-PMI du funéraire ? Vous souhaitez être présents dans Funéraire Info et partager vos actualités ? N’hésitez pas à nous contacter.

Les journées Funéris vues par les fournisseurs

1
journées Funéris

Vendredi 9 et samedi 10 juin avaient lieu les journées Funéris, qui, cette année, se déroulaient à Chambéry. L’occasion pour les adhérents et fournisseurs de se retrouver dans une ambiance à la foi studieuse et décontractée. Christelle de Funerarts, nous livre son ressenti.

funeris-funerarts-bernier-pilato-12-300x169 Les journées Funéris vues par les fournisseursLes journées Funéris nationales, un indispensable

Cristelle, de Funerarts, ne cache pas son enthousiasme pour ces journées Funéris « C’est un réseau à taille humaine, et les adhérents sont très conviviaux. Il y a un véritable esprit chez Funeris, on sent que les pompes funèbres qui y adhèrent ne sont pas là uniquement afin d’adhérer à un réseau, de ne pas être seule dans son coin, mais bien parce qu’ils y trouvent quelque chose de satisfaisant. »

« Ce qu’il y a de bien, avec des week-ends comme celui-ci, c’est qu’on as le temps de discuter, d’échanger aussi bien avec les adhérents au réseau qu’avec nos confrères fournisseurs. C’est vrai que, tout au long de l’année, on a peu l’occasion de se croiser, sauf sur les salons, mais le rythme y est intense, on n’a pas vraiment le temps d’échanger. Les journées organisées par les réseaux permettent, au contraire, de prendre le temps de se connaître, de s’échanger des idées. »

« La première journée a été consacrée à une exposition avec les fournisseurs, puis à une soirée. La deuxième journée a été découpée en deux temps, le matin, l’assemblée générale de Funéris, à laquelle les fournisseurs pouvaient assister, et, l’après midi, une course au lac du Bourget. C’est l’équipe des Pompe Funèbres Carrara qui a gagné, et elle comptait deux membres de FunerArts ! »

funeris-funerarts-bernier-pilato-6-300x169 Les journées Funéris vues par les fournisseursFunerarts, des fidèles de Funéris

Cela fait environ trois ans que FunerArts est référencé chez Funéris « Et quasiment toutes les agences sont clientes. Comme je le disais, c’est vraiment un réseau où les adhérents jouent le jeu, et trouvent une qualité de service qui leur apporte quelque chose en plus. Toutes les pompes funèbres que j’ai rencontré à ces journées avaient déjà commandé chez nous. »

Sur l’assemblée générale de Funéris, Cristelle est d’ailleurs optimiste « Il a beaucoup été question du développement de la communication, sur l’internet, sur les moyens plus classiques, et du contact direct. A ce titre, il faut parler du travail formidable que font les animateurs réseau, qui vont visiter les adhérents, mais aussi les fournisseurs. Tout cela permet de maintenir un contact constant et de qualité. »

funeris-funerarts-bernier-pilato-10-300x169 Les journées Funéris vues par les fournisseursConvivialité et sérieux

Cristelle a, sur place, eu l’occasion de retrouver de nombreux opérateurs funéraires, notamment Olivier Defrancq, de Pilato, et Olivier Bernier, de Bernier-Probis. S’ils n’ont pu participer à la course du samedi après midi, le fabriquant de cercueil et le distributeur de limousines ont le même ressenti et la même qualité de relation avec le réseau Funéris.

Olivier Bernier a, d’ailleurs, la même perception du réseau « Le maître-mot, c’était convivialité. On a pu rencontrer des pompes funèbres qui étaient clientes, et d’autres qui ne l’étaient pas, et échanger tranquillement. » le partenariat entre Funeris et Bernier ne date d’ailleurs pas d’hier « Nous sommes partenaires depuis le tout début, lorsque des membres de la Fédération ont lancé le réseau ».

Des journées, on l’aura compris, qui se sont avérées riches de rencontres et d’enseignement sur le futur.

Le site internet de Funéris : www.funeris.com

Le site internet de Funerarts : www.funerarts-express.com

Le site internet de Bernier-Probis : www.bernierprobis.fr

Le site internet de Pilato : www.pilato-spa.it/fr/

Ces nouveautés du funéraire qui marchent sans vous

0
nouveautés du funéraire

Tiens, on ne voit plus grand monde ces derniers temps en boutique… Je me demande bien qui a posé le dernier monument au cimetière du Nord… Pourquoi cette famille n’a pas rappelé ?

Ceci est le scénario probable d’une entreprise de pompes funèbres ou de marbrerie d’ici quelques temps. Une fréquentation de son commerce en baisse, des familles qui ne reviennent jamais commander après un devis, un nouveau concurrent arrivé de nulle part qui lui « pique » des parts de marché.

Le mode de vente a changé, réveillez-vous !

A moins que ne viviez avec des moins bouddhistes au sommet de l’Himalaya depuis 15 ans, vous vous en êtes aperçus : le mode de consommation en France (et dans le monde) a changé. Avant un achat, la plupart des français consultent internet. C’est d’autant plus vrai pour notre milieu du funéraire qui est assez peu « connu », et auquel la plupart des gens ne sont pas familiarisés.

Internet devient alors un précieux allié pour ceux qui ne savent pas quoi acheter, et se posent de nombreuses questions. Quelle matière, quel aspect, puis-je personnaliser, quel prix … ?

Ils y découvrent alors un monde rempli de produits aussi variés les uns que les autres.

En parallèle, on entend souvent de la profession qu’elle est fermée. Oui ! Cette phrase, ce sont les fournisseurs qui se lancent dans le funéraire qui la prononcent. Ou qui y sont implantés depuis longtemps et qui lancent de nouveaux produits.

Et alors que nombre d’entre nous fustigent le mode d’achat « tout internet », craignant une baisse de fréquentation et donc de vente des articles funéraires dans leur commerce, d’aucuns ne semblent s’être dit qu’ils seraient probablement les seuls responsables de leur propre chute.

D’autres l’ont compris avant vous

Aujourd’hui, les fournisseurs ont bien compris que votre vitrine physique ne leur était pas impérativement indispensable pour vendre leurs produits. Cependant ils ne vous ont pas encore exclus de leur mode de vente, et c’est une chance. Une chance qu’il faut conserver.

Cette chance est simple à saisir : il faut s’ouvrir aux nouveautés du funéraire. Quelques exemples d’entreprises prouvent parfaitement que leurs produits plaisent aux familles (Funérarts, Funeral Concept…) alors que des portes leurs ont été Vitrail-Rodez-168x300 Ces nouveautés du funéraire qui marchent sans vousfermées dès le départ. Mais il aurait été absurde d’abandonner une idée qui plaisait aux familles sous prétexte que les entreprises du funéraire ne voulaient pas prendre le risque de les suivre. Et le succès fut bien au rendez-vous.

La bonne question à se poser quand on envisage de vendre les produits d’un fournisseur n’est pas de savoir si ceux-ci VOUS plaisent. C’est de savoir s’ils plairont aux familles.

Que le nouveau fournisseur soit un petit potier du coin qui veut lancer une gamme d’urnes, ou un industriel de l’autre bout de la France avec une grosse capacité de production, l’idée reste de pouvoir proposer un choix élargi de produits aux familles.

Refuser les nouveautés du funéraire à cause d’une frilosité extrême, c’est potentiellement se tirer une balle dans le pied.

La plupart du temps lancer un nouveau produit c’est s’investir tant dans la recherche que dans l’aspect financier. Cela mérite quelques minutes d’attention de votre part pour comprendre la démarche. On sait que la commande de plaques, ou l’exposition de monuments funéraires innovants représente un coût et aussi un risque, seulement, si un fournisseur a franchi la porte de votre entreprise, c’est qu’il pense que son produit plaira, et même qu’il ne vous a pas attendu pour se rendre compte qu’il plaisait déjà.

Et constatant qu’un produit plaît aux familles, quel est le risque pour votre entreprise de ne pas distribuer ces produits ? Qu’un jour l’on se passe de vous…

Ne venez pas vous plaindre après, d’avoir loupé l’opportunité d’être exclusif sur votre secteur…. Ou d’être en retard sur votre concurrent qui a eu le nez creux et fait baisser la fréquentation de votre magasin… Ou de n’avoir aucune nouvelle d’un devis que vous aviez fait mais sans le produit que la famille voulait, vous savez, celui qu’elle a vu sur internet…

M’enfin c’est vous qui voyez.

 

FunerArts, des articles funéraires qui offrent une garantie solide

0
Funerarts garantie qualité made in france

FunérArts s’est distingué, ces dernières années, dans le monde funéraire, pour l’originalité de ses créations et le « coup de jeune » qu’elles apportent au monde des articles funéraires. Mais au fait, quelles garanties pour ces nouveaux matériaux ? Sont ils aussi durables que le granit ? On fait le point.

Funerarts-garantie-made-in-france-300x225 FunerArts, des articles funéraires qui offrent une garantie solideFunérArts, un partenaire fiable

Les créations FunérArts se sont faites remarquer pour leur design original et novateur, en même temps que les possibilités de personnalisation qu’elles offraient. Ceci n’aurait pas suffi à assurer le succès de la société sans d’autres qualités « Nous nous sommes fait remarquer pour nos productions originales, mais ce qui a attiré et fidélisé nos partenaires est ailleurs, et tiennent en trois mots : la qualité de production, la réactivité et la garantie » nous expliquent les équipes de l’entreprise Nordiste.

C’est à dire ? « Aujourd’hui, un partenaire FunérArts, lorsqu’il fait appel à nous, a des garanties. La garantie que sa demande sera prise en compte immédiatement, lorsqu’il nous demande une pièce personnalisée particulièrement. Nous pouvons lui donner un délai fiable. Ensuite, il y a la qualité de fabrication. Nos clients pompes funèbres et marbreries, savent que lorsque nous leur livreront un produit, nous y auront apporté un grand soin dans le processus de fabrication. Enfin, la garantie, parce que c’est bien beau de livrer un beau produit, mais il faut s’engager à ce qu’il reste beau dans le temps. »

funerarts-garantie-personnalisation-300x214 FunerArts, des articles funéraires qui offrent une garantie solideDes matériaux éprouvés

Il est vrai que les pompes funèbres et marbreries sont plus habituées au granit et aux matières minérales, moins aux matériaux utilisés par FunérArts, ce qui peut leur poser question. « C’est tout à fait normal. C’est pourquoi nous y apportons des réponses » explique Cristelle, directrice générale.

« Tout d’abord, le matériau. Le PLEXIGLAS® est un matériaux solide, incolore, très haut de gamme, parfaitement lisse. Le fait qu’il soit incolore est important, parce qu’il n’influe en rien sur l’image qui peut apparaître dans le support, les couleurs ne sont pas altérées ou atténuées. Ensuite, il est durable. C’est un matériau qui résiste aux intempéries, au gel, aux variations de température. Il est imperméable aux ultra-violets, et donc joue un rôle de filtre protecteur pour l’image. C’est un matériau qui ressemble au verre, mais qui présente les qualités physiques de l’acier inoxydable, ce qui veut dire qu’il ne se fragilise pas dans le temps. »

« Nous connaissons notre matériau » précise Cristelle, « mais nous maîtrisons également le processus de fabrication. Tout simplement, en réalisant tout en interne. La sous-traitance n’existe pas chez FunérArts. »

funerarts-garantie-résistance-300x201 FunerArts, des articles funéraires qui offrent une garantie solideUne garantie solide

Tout est soigné jusque dans les moindres détails, comme les images présentes « Le procédé d’impression que nous utilisons est de dernière technologie, il offre une qualité de la photographie unique tout en conservant sa luminosité. La protection totale anti UV réalisée directement lors de la fabrication du support en assure la pérennité des couleurs. »

Et tout est soigné jusque dans les moindres détails « L’arrière des socles de nos produits est taillé en biseau, ce qui crée un amorti en absorbant l’inertie lors du basculement de la plaque vers l’arrière (pour les collections FunérArts, In-Cut, Formes, Tableaux, Vagues, Livres). Ainsi, on protège le monument sur lequel il se trouve ».

Ce qui permet à FunérArts de proposer une garantie de 15 ans sur ses produits « Nous connaissons parfaitement les matériaux que nous utilisons, nous savons comment ils réagissent, et surtout, nous fabriquons tout nous-même. En sachant comment nos produits sont faits et de quoi ils sont faits, nous pouvons les garantir les yeux fermés. »

Même pas une clause d’exclusion ? « Les clauses d’exclusions sont simples, nous ne garantissons pas nos articles contre l’intervention humaine ni contre les éléments climatiques extrêmes, comme la totalité des produits manufacturés dans le monde. »

Merci pour toutes ces précisions, à bientôt dans Funéraire Info, on compte sur vous « On peut toujours compter sur nous ! »

Le site internet de FunerArts : www.funerarts-express.com

Funéraire Info, aux cotés des professionnels en 2017

0
Sarl Senegats

La recette d’un journal réussi, qu’il soit funéraire ou non, tient à trois composantes essentielles : une équipe soudée, des lecteurs réguliers et fidèles, et des annonceurs confiants. Et sans ces derniers, tout particulièrement, rien ne serait possible. Ce début d’année est le moment idéal pour le leur redire.

L’annonceur Funéraire Info

Les annonceurs de Funéraire Info sont représentatifs de tout ce que représente le funéraire aujourd’hui : non pas un, mais plusieurs métiers, qui demandent chacun des spécialités et des compétences spécifiques : fabricants, de cercueils, de plaques, d’articles funéraires, de monuments, de produits de thanatopraxie, de corbillards… Pompes funèbres et marbriers, utilisateurs et revendeurs de ces produits qui viennent appuyer leur offre de service sur le terrain, ou bien techniciens et juristes aux compétences pointues, en contrôle techniques, rapatriements, recyclage, mais aussi associations, fédérations, la liste est longue.

Dans cette auguste assemblée, la notion de taille ne compte pas. Les plus grands comme des sociétés de taille plus contenue ont opté pour Funéraire info.

Un grand merci

A tous nos annonceurs, nous souhaitons, à l’occasion de cette nouvelle année, adresser un grand merci. Voire même plusieurs.

Merci, tout d’abord, parce que votre confiance nous honore. Communiquer sur Funéraire Info, ce n’est pas seulement appliquer son logo sur un site web, c’est associer son image à un média. Ceci ne peut se faire si l’annonceur n’a pas confiance dans la solidité et le sérieux de son support. Annoncer sur Funéraire Info est une reconnaissance de la fiabilité et du sérieux de notre journal. Merci.

Merci, ensuite, parce que le soutien de nos annonceurs nous permet de poursuivre, jour après jour, l’aventure Funéraire Info, de nous y consacrer à temps plein, et nous conforte dans l’idée que lancer un grand média d’information funéraire sur internet était une idée qui saurait trouver sa place et son utilité dans notre profession. Merci.

Merci, enfin, parce que nos rapports ont toujours été à la fois très professionnels et toujours empreints de cordialité.

Et en 2017 ?

Cette nouvelle année nous verra poursuivre la collaboration avec l’immense majorité de nos annonceurs, qui nous ont dores et déjà renouvelés leur confiance. D’autres nous ont rejoint, d’autres encore s’apprêtent à le faire. Peut être vous ?

Mais surtout, pour cette année 2017, à nos annonceurs et futurs annonceurs, toute l’équipe de Funéraire Info présente ses vœux pour une année 2017 pleine de succès. Nous y seront présents pour vous comme vous l’êtes pour nous.

PF Hennard, troisième agence et des fournisseurs à l’honneur

0

Charly Hennard vient d’ouvrir une troisième agence, à Raismes. Exigeant et fidèle vis à vis de ses fournisseurs, il continue inlassablement de promouvoir les cercueils en carton EcoCerc et élargit son offre d’articles funéraires avec la gamme FunerArts. Interview.

Troisième agence

« Nous avons ouvert notre troisième agence à Raismes le 3 octobre » précise Charly Hennard, désormais à la tête d’un petit réseau. « L’agence a été confiée à Michael, qui est conseiller funéraire. Comme confrères, à Raismes, il n’y a que PFG pour le moment, mais je crois savoir que d’autres vont venir s’implanter. Il y a pas mal de pompes funèbres dans le secteur, c’est assez concurrentiel. »

Comment compte-t-il faire la différence ? « Nous allons rester nous-même, ce qui, jusqu’à présent, nous a réussi. Etre proche et à l’écoute des familles, et surtout, proposer des choses différentes, originales, mais qui correspondent à une vraie demande. »

Michael, de l’agence de Raismes, prend la relève pour parler plus spécifiquement de son agence. « Depuis l’ouverture, début octobre, nous avons traité quatre décès, ce qui est un bon signe. » comment l’agence est elle accueillie ? « Favorablement, les familles viennent par curiosité, et nous bénéficions de la bonne réputation des Pompes Funèbres Hennard à Hérin et Petite-Forêt. » Et que propose l’agence ? « Dès le début, nous proposons toute la gamme offerte dans nos autres agences, y compris les cercueils en carton, et la gamme d’articles funéraires FunerArts. » ces derniers sont en stock ? « J’en ai en stock, des plaques thématiques, et pour les produits plus spécifiques, Charly a intégré l’OCP sur le site des PF Hennard ».

Le carton pour les cercueils

Dès le début, et l’ouverture de sa première agence, Charly Hennard a été un fervent défenseur du cercueil en carton « Je le propose systématiquement aux familles qui veulent une crémation, et dans la majorité des cas, elles le choisissent. Ce qui prouve que le cercueil en carton répond à une demande des familles. »

Charly est, depuis le début, fidèle à Eco-Cerc. « Tous simplement parce que je les connais. Plus précisément, je connais leurs produits, je connais leurs cercueils que j’utilise régulièrement, et que je sais qu’on peut les proposer sans aucune crainte que la famille ne soit pas satisfaite. »

Un fonctionnement qui est regardé avec un peu d’étonnement par ses confrères, mais qui marche. Et fait réfléchir.

FunerArts, la personnalisation

Charly a récemment commencé à travailler avec Funerarts « Nous allons proposer toute la gamme, les articles funéraires, les inters, et la personnalisation de cercueils. On l’a vu à Funexpo, et nous avons été bluffés. » C’était donc une découverte pour Charly « Pas vraiment, je les connaissais avant Funexpo, mais nous n’avions pas pris le temps de nous contacter pour travailler ensemble ».

La gamme du groupe Mazal fait donc une entrée triomphale aux Pompes Funèbres Hennard « Nous proposons toute la gamme, l’outil OCP est intégré sur le site internet, et nous pouvons aussi personnaliser en agence, bien entendu. Les familles demandent de la personnalisation, des choses plus modernes et moins tristes. Avec FunerArts, sur le cercueil, les plaques, les inters… nous pouvons proposer une personnalisation complète, avec des photos personnelles qui sont très évocatrices pour eux, et avoir en retour un produit de qualité irréprochable ».

C’est sans doute le secret du succès de Charly Hennard : réussir à offrir aux familles des produits qui leur correspondent vraiment. La question que l’on se pose, après cette troisième agence, c’est « Mais ou s’arrêtera-t-il ? ».

Le site des Pompes Funèbres Hennard : www.pompes-funebres-hennard.fr

Le site de Eco-Cerc : www.eco-cerc.fr

Le site de FunerArts : www.funerarts-express.com

NOUVELLE AGENCE

Pompes Funèbres Hennard

65 Rue Henri Durre
59590 Raismes
Tel : 03 27 29 23 83

Plaques funéraires : Les discounters de la Toussaint

0

La Toussaint arrive, et avec elle fleurissent, non seulement les chrysanthèmes, mais aussi les publicités pour des plaques et accessoires funéraires au rabais. Tout à coup, votre marchand de saucisson discount se découvre une vocation de marbrier. Edito en immersion chez les croque-morts des jardineries.

C’était pourtant une journée qui commençait bien : je feuilletai distraitement les publicités qui avaient échouées dans ma boîte aux lettres. On ne sait jamais, une bonne affaire pouvait échapper à ma vigilance.

Donc, au détour d’un catalogue plein d’idées de génie, je tombai sur des plaques funéraires pour la Toussaint, entre une bassine en plastique thermoformée verte translucide et un pouf gonflable. Puis je tombai de ma chaise. La plaque était vendu cinq euros. Diantre, fichtre, par la malepeste, mais comment cela se pouvait-il ? Il me fallait vérifier.

Chez les discounters

Le rayon était bien fourni dans la bimbeloterie entre les magnifiques compositions florales en plastique non biodégradables, dont la durabilité dans le temps n’était pas à démontrer, malgré sa nette tendance à pâlir aux ultra-violets, et les fameuses plaques. Le tout sur un rayon, présentant des « produits de saison », quelques vestiges de rentrée scolaire et quelques guirlandes de Noël.

Je demandai donc au vendeur qui mettait en rayon des boîtes aux lettres (aux normes) « Tiens, vous avez un rayon Toussaint ? »

Oui, m’expliqua-t-il, le magasin proposait divers articles pour la Toussaint, qui était un événement de saison. Un peu comme ils vendaient des piscines en plastique gonflable pour l’été, ou des jouets en plastique pour Noël.

Les plaques n’étaient pas, elles, en plastique, mais dans un fort joli granit. Enfin, un granit très photogénique, sur le catalogue, tout du moins. Terne, en réalité, il s’effritait sous les doigts lorsqu’on le frottait sans forcer.

« De la poudre de granit reconstitué » m’expliqua un vendeur, ajoutant « enfin, un truc dans le genre, je crois ».

Il existe également la version gravée. Une fort jolie gravure, réalisée, très certainement, dans un pays du tiers-monde par un enfant handicapé en échange d’un bol de riz. Nulle trace d’inter, en revanche. Je posai la question, réponse du vendeur « C’est quoi, un inter ? ».

Dans la jardinerie

Autre rayon Toussaint, dans une jardinerie. Le rayon funéraire existe bien, caché derrière les pots pour plantes d’extérieures et arbrisseaux. Deux étagères, de quarante centimètres de large, présentant un entassement de plaques, et une petit présentoir ou étaient suspendus les inters classiques, « à mon papa », « à ma maman » etc.

Le vendeur m’expliqua, un peu blasé, que oui, il y avait un rayon articles funéraires, qu’il était là toute l’année, que les ventes étaient minimes, mais que quelques clients venaient le demander lorsqu’ils s’avisaient de le supprimer. Des plaques en granit chinois très bas de gamme, un tarif moyen de trente euros, un pied sous-dimensionné, on devine qu’au premier coup de vent, ça casse. Les plaques de la jardinerie, ils ne les vendent pas, ce sont les gens qui les achètent.

Bref, on sent que le sujet l’ennuie, mais il s’éclaire soudain quand on parle végétaux. Je ressort de sa jardinerie sans plaque, mais avec un cerisier du Japon.

Concurrence ?

Peut on dire que les bimbeloteries et jardineries font de la concurrence aux pompes funèbres en matière d’articles funéraires ? La réponse est claire et nette : non, vraiment pas.

D’un point de vue qualitatif et du point de vue de la durabilité, on n’est pas sur les même produits. On n’est pas non plus sur le même positionnement marketing, ni sur la même clientèle. Les personnes qui achètent des plaques funéraires à quinze ou trente euros pour la Toussaint, qu’elles n’aient pas envie d’investir plus ou qu’elles ne puissent pas le faire, ne viendraient, de toute façon, pas dans une pompe funèbres, persuadées, à tort ou à raison, que les articles y sont plus haut de gamme, et onéreux.

Ouvrir un rayon plaques bon marché aux pompes funèbres ? Peut être. Mais ce serait peut être titiller la fibre sensible de familles à petit budget complexées de ne pouvoir s’offrir une création élaborée à cent ou deux cent euros.

Pas de quoi paniquer, donc : les plaques vendues au supermarché, en bimbeloteries, ou en jardineries, sont des plaques que les pompes funèbres n’auraient, de toute façon, pas vendues. Elles sont, en quelque sorte, la « Toussaint pour tous ».

Animal et Funéraire : une plaque Made In FunérArts, évidemment

1

Le deuil d’un animal est une chose que seuls les maîtres d’animaux de compagnie peuvent comprendre. Il se tisse avec son compagnon à poil, plumes ou écailles une relation mêlant affection et confiance, sa perte est une douleur à considérer, et l’entretien de son souvenir est important. Mazal propose un accompagnement pour ce deuil particulier sur un site dédié.

step1_jardins-300x300 Animal et Funéraire : une plaque Made In FunérArts, évidemmentDes plaques pour animaux

La tendance est à l’amélioration de la condition animale : même si, encore dans les faits, des progrès restent à faire, comme le prouvent des affaires récentes, c’est en tout cas une forte demande d’une majorité de la population. Reflet d’une considération nouvelle, les animaux de compagnie se voient aujourd’hui proposer des services qui auraient eu tendance à faire sourire il y a quelques années.

Rien, dans les faits, n’a véritablement changé, le constat est plutôt celui d’un tabou qui a sauté : oui, il existe un attachement entre un maître et son animal, et, surtout, non, il n’y a rien d’anormal à avoir une peine réelle et sincère lorsque son chien, son chat, son cheval décède.

Comment marquer le deuil de son animal ? « Les pompes funèbres font face, régulièrement, à une demande d’article pour animaux » expliquent les équipes de Mazal. « C’est pour cela que nous avons souhaité pourvoir proposer une gamme complète. »

Le tout passant par un site dédié « On a choisi de séparer les plates-formes, même si l’Outil de Création de Plaques (OCP) est le même. Parce que les deuils sont différents, et certaines personnes auraient pu être troublées par ce mélange ».

step1_horizon-300x300 Animal et Funéraire : une plaque Made In FunérArts, évidemmentLes plaques pour animaux personnalisables

Les plaques pour animaux sont personnalisables sur le même principe que les autres plaques personnalisables Mazal. « C’est une Funerarts : les procédés de fabrication, le contrôle qualité, les garanties sont les même sur toutes nos plaques. » .

L’OCP reste identique, donc, « nous privilégions les photos en portrait, pour les animaux. Le détourage est plus compliqué que pour un être humain, et le format portrait permet de réduire les coûts. Bien entendu, nous pouvons réaliser le détourage, si le client le souhaite. Une galerie de photos choisies en fonction du thème sont disponibles pour le fond, et, si les maîtres n’ont pas de bonne photo de leur animal, nous proposons une galerie de photos ou ils pourront choisir un animal ressemblant ».

On parle de quels animaux ? « Tous, chiens, chats, évidemment, chevaux, nous avons eu des demandes aussi pour des perroquets… Tout est possible ».

Et la finition ? « Nous proposons une gamme d’inters pour les plaques entièrement dédiés aux animaux. Les articles funéraires animaliers sont une demande pour un véritable deuil : quand on passe dix, quinze, vingt ans avec un animal, la peine lors de sa perte est immense. Nous les traitons avec le même soin et la même considération que pour toute autre demande ».

Choisissez-votre-modèle-de-plaque-Animal-Funéraire-300x179 Animal et Funéraire : une plaque Made In FunérArts, évidemmentUn réseau dans toute la France

L’acquisition de ces plaques est accessible à travers toute la France via, notamment, les relais Mazal, qui sont tous référencés sur le site. « Il y en a 2800 actuellement, à travers la France, qui sont plus que des clients, des partenaires. » Mais pour ceux qui ont besoin d’une telle plaque et qui ne sont pas clients Mazal ? « Ils y ont tout à fait accès, bien entendu. L’OCP est accessible à tous les professionnels, et nous l’avons conçu pour être simple d’utilisation. »

Encore une fois, Funerarts innove « D’autres nouveautés arrivent. Nous essayons de satisfaire les demandes des familles et des professionnels en matière d’articles funéraires, et le succès que nous rencontrons nos laisse à penser que nos propositions plaisent ».

Le site et l’Outil de Création de Plaques d’Animal Funéraire est ici :

ocp-animalfuneraire.funerarts-express.com

Rendre un magasin funéraire attrayant, c’est possible ?

0
magasin pompes funèbres
moquette + obscurité + encombrement = fuite du client !

Certes, mélanger funéraire et attrait est peut-être une formule mal choisie. Mais soyez certains que des détails qui vous paraissent anodins ne le sont pas forcément pour les personnes qui passent votre porte. Rendre un magasin de souvenirs funéraire vivant et chaleureux, c’est possible !

Propreté

C’est évident, la propreté d’un lieu est importante. La psychologue qui nous avait fait la partie « psychologie du deuil » lors de la formation de conseiller funéraire nous en avait assuré : entrer dans un magasin de pompes funèbres ou de marbrerie peut être une source d’anxiété, certains disent même avoir peur d’y sentir (de manière olfactive ) la mort. L’entretien d’un magasin, sa propreté (et apparemment son odeur aussi) seront donc une première impression qu’auront les personnes qui y entreront et elle se doit d’être positive.

C’est une évidence lorsqu’on est pompes funèbres et qu’une famille va nous confier le soin de s’occuper d’un proche décédé. Je me souviendrais toujours d’un entretien d’embauche que j’ai passé : la couche poussière était telle sur les portes des placards à persiennes que j’en avais du mal à écouter l’employeur ! Si j’ai remarqué ce « détail » qui n’en était pas un, un client le remarquera aussi.

Ordre

Il en est de même pour l’ordre en général, les colis ne doivent pas éternellement traîner en magasin, comme les dossiers s’accumuler sur votre bureau. Ce bazar peut faire penser que vous êtes mal organisé, ce qui n’augure rien de bon pour une famille. De plus un magasin qui accueille du public doit permettre aux personnes de s’y déplacer librement sans craindre de se prendre les pieds dans quelque chose.

L’éclairage est important : n’obturez pas trop votre vitrine avec des posters ou fleurs, une pièce sombre n’est pas accueillante. La décoration doit être sobre mais chaleureuse. C’était un deuxième point qui m’avait marqué lors de l’entretien d’embauche dans la société citée précédemment : la moquette verte et velue sur les étagères présentant les plaques, et le papier peint des années 70 décollé ça et là. Cela donnait l’impression d’une entreprise vieillissante qui n’avait pas envie d’évoluer. Franchement, un coup de peinture ne va pas vous ruiner !

Ces évidences soulignées, passons dans le vif du sujet et de la marchandise que vous vendez : souvenir, bronzes, fleurs …

Souvenirs

Souvent, les souvenirs sont tous collés les uns aux autres et donnent un sentiment de manque d’espace. Il est difficile dans ces conditions de se faire une idée de l’étendue de la gamme et de trouver ce que l’on cherche. Disposez plutôt vos plaques en quinconce et de face afin qu’elles soient toutes visibles.

Pour les mettre en valeur le plus possible, j’applique une méthode simple : les couleurs complémentaires.

cercle-chromatique-peinture-300x300 Rendre un magasin funéraire attrayant, c'est possible ?

La couleur opposée dans le cercle est la couleur complémentaire, ça veut dire que son intensité est la même. La couleur complémentaire ne prend pas le pas sur son opposée, elles se mettent donc en valeur l’une et l’autre.

Donc si vous avez une plaque en granit Rouge Multicolor, vous mettrez à côté d’elle une plaque en granit Vert Olive. Ceci pour les plaques en granit.

Pour les plaques en plexi ou verre avec des images type photographies, préférez les regrouper, conseil émanant directement des commerciaux.

Vous pouvez également séparer vos plaques en plusieurs thèmes : passions et métiers, fleurs, personnes jeunes, plaques à graver … Cela aura un avantage : lors de l’accueil de clients, vous pourrez leur indiquer les différentes catégories de plaques, ainsi, ils sauront où trouver ce qu’ils cherchent sans vous avoir derrière leur dos.

Vos tarifs doivent être clairs et affichés proprement, une étiqueteuse ne vous ruinera pas non plus !

Pour ce qui est du placement des plaques en fonction des tarifs, deux écoles : les plus chères mises en valeur et à hauteur des yeux (comme dans votre supermarché, oui !) ce qui peut avoir un côté négatif : le client se dit que tout est cher et donc hors de son budget. Ou bien les plaques « petits » prix mises en avant, de ce que j’ai pu en constater, on a fui de mon magasin plutôt dans la première situation. Dans la deuxième situation, après changement, les plaques milieu de gamme avaient tendance à être les plus vendues.

Fleurs artificielles

 Les fleurs artificielles de petite taille (unités, petits pots) pourront venir égayer vos étagères à côté des plaques. Pour les dessus de cercueil et autres compositions plus volumineuses, accrochez-les en hauteur où elles seront plus visibles, toujours en les espaçant.

Bronzes

La meilleure place d’un bronze qui se vendra est sur un monument, là ou il est mis en situation. Bien sûr ce n’est pas toujours possible. Vous pouvez acquérir des grilles en fer percées où installer vos plus beaux modèles. Toujours en mettant de l’espace entre eux. Vous pouvez aussi présenter au public un catalogue de bronzes, plus complet qui montrera l’étendue  des propositions et le talent artistique des bronziers.

Publicités

Les flyers type contrat obsèques, devront aussi être rassemblés, mais veillez à ce qu’il n’y en ai pas trop. Vous pouvez également les donner à vos clients lors de l’achat d’une plaque. Après tout ils ne se servent eux-mêmes que rarement.

N’oubliez pas d’afficher vos tarifs de pompes funèbres (obligatoire), et proposez également en consultation un catalogue de vos monuments ou ceux de vos fournisseurs (sans prix ou avec vos prix TTC) . Si vous étiez occupé avec une famille et qu’une autre entrait, vous pourriez ainsi leur proposer de consulter ces documentations pour patienter. Consultation qu’ils feront idéalement sur des chaises à disposition.

Vous pouvez également proposer à votre clientèle un calendrier de promotions établi à l’avance et disponible en affichage ou sur votre site internet. Vous y déciderez par exemple qu’en octobre, les fleurs seront à moins 10%, en février les plaques de couleur bleues à moins 5% … tout en mettant ces articles en avant sur une seule étagère ou sur un podium au centre du magasin. Ainsi vous rendez également votre magasin « vivant » (ah ah !), et les personnes qui y sont déjà venues penseront sûrement à vous en cas de besoin, en se disant que vous avez du choix, des nouveautés …

En conclusion votre magasin doit dégager un sentiment de professionnalisme tout en étant accueillant. Bien entendu, l’accueil du professionnel est tout aussi important.

 

Funematon, la vente d’articles funéraires dans la rue

0
Au salon de Paris, cette année, il n’y avait pas moins de deux Funématons. L’un prenait des photos des visiteurs, et l’autre leur donnait l’air étonné…

Verra-t-on un jour un distributeur automatique dans un cimetière ? C’est en tout cas ce qu’espèrent les équipes de Funémarket, qui présentaient le funématon, premier distributeur automatique d’articles funéraires.

Coup de buzz ou projet sérieux ? En tout cas, l’équipe a joué le jeu jusqu’au bout, et la machine, bel et bien présente, fonctionne. Bouquets de fleurs, plaques et objets funéraires, kit pour nettoyage de monument… S’y trouvaient, pour offrir un panel de tout ce qu’une famille peut souhaiter trouver dans un cimetière.

IMG_2427-225x300 Funematon, la vente d'articles funéraires dans la rueLe fonctionnement de l’appareil est simple. Une grande vitre permet de voir les articles, et même, pour le kit de nettoyage de monument, de lire un petit panneau avec le descriptif. Il suffit ensuite d’y introduire son paiement, et de faire défiler les produits jusqu’à présenter face au guichet l’article convoité. L’acquéreur ouvre la vitre et se sert.

Les réactions sur le stand allaient du franc enthousiasme à la moue dubitative. Il est clair que des obstacles se dressent sur le route du produit. Le premier étant dans l’esprit des pompes funèbres et du public. Il faudra d’abord convaincre une pompe funèbre d’installer le Funématon et d’essuyer les plâtres (article dans la presse presque garanti) et critiques du public. Certains s’offusqueront de voir ainsi des articles funéraires vendus comme des canettes de soda.

Ensuite, ou le placer ? Face à la boutique, c’est un pari risqué, pour causes de réactions des passants. Le cimetière lui-même est un espace qui semble plus adéquat, mais présente un autre problème de taille : la neutralité du lieu. A moins que la Mairie ne place elle-même le Funématon, avec une sélection d’articles utiles. Mais là encore, qui fournirait ses produits ? Sous quelles conditions de vente ?

On le voit, l’arrivée du Funématon sur le terrain n’est pas pour tout de suite. L’équipe de Funémarket est néanmoins confiante « Nous avons un certain nombre de solutions à proposer » nous explique Pascal « Nous sommes également conscients que, sur bien des points, nous sommes en avance. Mais les réactions que nous avons vues, globalement très positives, le la confiance de nos partenaires nous donne à penser que le futur arrive beaucoup plus vite que ce que certains pensent. »

En tout cas, le Funématon a beaucoup plu au sein de la rédaction de Funéraire Info, et si nous posons les questions qui dérangent, c’est surtout dans l’espoir de voir Funemarket y apporter des réponses. La question n’est pas de savoir si le Funématon est un bon produit, il l’est assurément, la question est de savoir si le Funématon est un produit pour aujourd’hui ou pour demain.

Le site de Funemarket est ici

Une brève histoire du distributeur automatique

La mode est aux distributeurs automatiques. Si tout a commencé en 1889, d’après le premier brevet déposé par Henri Émile Schloesing et Benjamin Degremont, et en France, de surcroît, il a fallu attendre le début du XXème siècle pour que les premiers distributeurs fassent leur apparition, notamment dans les stations de métro parisien.

Aujourd’hui, les distributeurs automatiques sont partout. Distributeurs de boissons, chaudes ou froides, distributeurs automatiques d’argent installés au fronton des banques, distributeurs automatiques de préservatifs installés, comme le faisait remarquer un exposant, toujours sur le mur de la pharmacie situé à l’endroit le plus passant, sont les plus connus, mais on peut aussi, ici et là, trouver des distributeurs automatiques de pizzas, de pain, d’oeufs et de produits fermiers, de maillots de bains dans les piscines, de brosses à dents dans les hôtels…