Accueil Tags Berlin

Tag: Berlin

Après l’attentat de Berlin : Oui, mais demain ?

0
larmes attenat Berlin

Attentat. Il fait parti des mots les plus tapés sur Google en 2015, il le sera aussi en 2016. Un triste succès. A Funéraire-Info aussi, malgré nos jeunes années d’existence, beaucoup – trop – d’articles traitent des attentats, français, internationaux. Les pays sont touchés un à un. Nous sommes touchés dans notre individualité et dans notre collectivité.

« C’était prévisible »

C’est ce que je lis le plus depuis l’annonce de l’attentat de Berlin qui s’inscrit dans la longue liste des villes du Monde touchées par le terrorisme. Lundi soir, un camion a foncé au cœur du marché de Noël à Berlin faisant état de 12 morts à l’heure où j’écris cet article et près d’une cinquantaine de blessés.

Avant la question c’était « pourquoi? ». L’ennemi était flou, opaque. Depuis il est identifié comme idéologie, terrorisme. Aujourd’hui la question c’est « Quand? ». J’ai grandi à l’époque du terrorisme. Et je sais qu’il est plus probable que je meurs sous la folie meurtrière et religieuse ou que l’on m’enlève ceux que j’aime, plutôt que de mourir d’un accident. Le ratio n’était pas évident auparavant, il est plus que jamais présent.

« Le terrorisme c’est la psychose, ne tombez pas dedans »

Ben si. Comment faire autrement ? Et surtout pourquoi faire autrement ? Je vis dans l’Est de la France, Metz ville de garnison où l’on a grandi auprès des militaires. Depuis plusieurs années maintenant les marchés de Noël sont surveillés, autour des manèges de nos enfants veillent les hommes d’État et pourtant je ne me sens pas plus en sécurité. Je sais que ça pourrait être eux, je sais que ça pourrait être moi. Je sors moins, mais je sors quand même. Je sais qu’un jour je devrais apprendre le mot « attentat » à mes enfants et je ne sais pas comment leur expliquer que personne ne nous protège réellement. Je leur dirais que les États sont « bouleversés » qu’ils qualifient tous ces actes comme étant « abominables » mais je ne suis pas sûre qu’ils comprendront.

« Alors on fait quoi ? »

Pour l’instant visiblement on se divise. La guerre n’est pas mondiale elle est entre nous. La faute à qui ? À toi ? À moi ? À nos parents, nos grands-parents ? La faute à l’argent ? À la guerre ? Aux immigrés ? La faute à la Russie, aux États-Unis, à l’Angleterre ? La faute à ceux qui vendent des armes ? À la drogue qui finance tout ça ? La faute à l’éducation qui ne nous apprend que l’Histoire qu’elle veut retenir ? Oui la faute à tout ça.

J’en ai fait des marchés de Noël cette année, chez moi et ailleurs, j’étais accompagnée, je me sentais bien et en sécurité. Il y a quelques années on m’aurait dit « t’as de la chance ! tu as bu du vin chaud ? » Aujourd’hui « j’ai de la chance je suis rentrée en vie ».

Chaque célébration, concert, joie, chaque centres commerciaux, chaque école, chaque marché, chaque aéroport, chaque destination aujourd’hui est peut être ta dernière. Alors je ne prie pas pour Berlin, je ne prie pas pour Paris. Je ne prie pas parce que c’est la prière qui conduit à ça. C’est mon postulat. Le risque ? Je lis des « après la rage , le désespoir ». Et bien non, la première fois oui, mais après le risque c’est la banalité, derrière la colère, le « ouf ça n’est pas moi ». Le risque c’est de devenir égoïste au sens premier du terme, c’est de faire de nous des miraculés. Et si on part de là, alors oui, le terrorisme a gagné.

 

Revue de presse des pompes funèbres du 20 décembre 2016

0
revue de presse pompes funèbres

Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs du 20 décembre 2016. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.

Dans le Figaro – Attentat ?

Hier un camion a foncé dans un marché de Noël faisant à ce jour 12 mort est plus de 48 blessés. Ce drame intervient quelques jours avant les fêtes de Noël. le ministre de l’Intérieur allemand, Thomas de Maizière, avait laissé entendre que cette piste était également la plus sérieuse à envisager : «Je ne veux pas encore pour le moment prononcer le mot attentat même si beaucoup de raisons le laissent penser.» Un homme a été arrêté.

Dans le Parisien – Ambassadeur Russe de Turquie assassiné

L’ambassadeur de Russie en Turquie a été assassiné à Ankara par un policier turc, qui a affirmé agir pour venger le drame de la ville d’Alep. Cet attentat survient à un moment où les relations turco-russes sont très tendues. La Russie soutient le régime syrien qui est en passe de reprendre Alep alors que la Turquie cherche soutient les rebelles qui tentent de la renverser. Vladimir Poutine a réagi tout de suite en qualifiant cet acte de « provocation ».

Dernière Nouvelles d’Alsace – Décès de la Doyenne de la chanson française

Thérèse Gendebien, dite Léo Marjane puis Marjane, née le à Boulogne-sur-Mer, et morte le à Barbizon, est une chanteuse française. Vedette desq années 40 elle est de celle qui a apporté le Jazz en France. Elle a enregistré plus de 180 chansons puis et parti un temps aux Etats-Unis. Elle est une des rares à chanter les chansons de grands compositeurs américains comme le trés célèbre Over the Rainbow de Cole Porter. Elle ets morte à 104 ans, chez elle à Fontainebleau d’une crise cardiaque.

Ouest France – Des pêcheurs de Belle-île en Mer retrouvent des restes humains dans leurs filets.

Il s’agirait plus précisemment d’une jambe et d’un tronc humain. Les pêcheurs ont aussitôt alerté la gendarmerie maritime, qui a décidé d’ouvrir une enquête, en lien avec le parquet de Lorient. La gendarmerie a indiqué à Ouest-France que ces restes humains pourraient appartenir à une « personne disparue dans l’année ». Une autopsie et des analyses ADN sont en cours.

Marbrerie

Quelle est votre image de marque ? Mélanie apporte des éléments de réponse qui fait suite à son triptyque sur la communication d’une entreprise en marbrerie. Une chronique à lire en intégralité sur Funéraire-Info

La Provence – Insolite

Hier soir dans un acte désespéré, un homme a tenté de mettre fin a ses jours à l’aide d’une tronçonneuse. Souffrant de plusieurs blessures très graves, l’homme de 58 ans, Courthézonnais a été médicalisé par les médecins du Smur avant d’être évacué par hélicoptère vers l’hôpital Nord de Marseille.

La revue de presse vous est offerte par France Funéraire

Depuis 20 ans, Mémograv est le spécialiste de la plaque funéraire gravée et livrée le lendemain de la commande, partout en France, pour tous les professionnels du funéraire. Avec notre site internet, découvrez nos prestations de gravure et réalisez vos propres maquettes parmi notre collection de plaques funéraires en granit et marbre. Nos plaques funéraires en granits sélectionnés vous permettent d’exprimer chaque souvenir grâce à notre collection de 3700 motifs exclusifs qui seront mis en valeur avec une gravure traditionnelle à la feuille d’or véritable.

 

Berlin : les jeux anatomiques du « docteur la mort »

0

La presse allemande l’a surnommé le « Docteur la mort ». Gunther von Hagens, 70 ans, refait parler de lui, en inaugurant ce mercredi à Berlin sur l’Alexanderplatz un « Musée de l’Homme » un peu particulier : vingt cadavres et 200 organes morts et recouverts d’une couche plastifiée, conservés prenant des poses.

Est-on là dans l’art, le scientifique ou le plus bas sensationnel ? L’homme déclenche la polémique depuis bien longtemps. Les autorités berlinoises ont ainsi vainement saisi ce mois-ci la justice pour tenter d’interdire cette exposition contraire, disent-elles, aux lois régionales sur l’inhumation.

Depuis vingt ans, Gunther von Hagens expose ses « plastinations » dans le monde entier. Une fois évacués les fluides et les graisses, il a plongé ces corps dans de la silicone ou de la résine époxy. Ce qui l’intéresse : les mettre en situation (en skateur, en danseuse classique, en gymnaste en équerre…) pour montrer la complexité des muscles, des nerfs, des tissus qui composent le corps humain. Il n’avait pas hésité en 2009, à Berlin déjà, à montrer deux couples morts copulant.

Faisant visiter l’exposition hier mardi, son épouse a expliqué que depuis le début de ce projet, « 40 millions » de personnes ont vu l’une des manifestations de l’anatomiste controversé. Curiosité morbide ? Plus encore : près de 15.000 volontaires du monde entier seraient prêts, selon elle, à offrir leur corps après leur mort à « L’Institut de la plastination », créé en Allemagne par l’anatomiste.

L’origine des cadavres justement a longtemps posé question –un soupçon de trafic international a même émergé. En 2004, un tribunal allemand a donné raison à Gunther von Hagens.

En France, ce dernier ne peut exposer ses « œuvres », a décidé la justice en 2010. Motif : les personnes décédées ne sont pas traitées avec « respect, dignité et décence ».