Accueil Tags Caveau

Tag: Caveau

Cimetière : eau dans le caveau, à qui la faute ?

0
caveau
Caveau Stradal NF

La présence d’eau dans le caveau avant des obsèques a choqué une famille. L’article de la Voix du Nord partagé sur la page Facebook de Funéraire Info a suscité de nombreuses réactions tant des professionnels que des particuliers. Alors, un caveau étanche, ça existe ?

Les faits

C’est lors de l’ouverture d’un caveau de famille en vue d’obsèques que la société s’aperçoit que celui-ci est rempli de 60 centimètre d’eau. Un problème qui aurait été signalé à plusieurs reprises par la famille, et qui n’a donc pas été réglé. Celle-ci évoque également avoir entendu de l’eau couler à l’intérieur du caveau à l’occasion de différents passages.

Ce problème est courant, il est même rencontré tous les jours, ou presque. Alors, d’où peut venir ce problème d’eau, un caveau est-il toujours étanche ?

Le caveau étanche ? et la marmotte…

Lors de la construction d’un caveau, et quelque soit le procédé : caveau préfabriqué ou coulé, aucun marbrier ne garantira qu’un caveau puisse être 100% étanche. Comme ces produits qui éliminent 99,9% des bactéries, le 0,01% c’est le doute subsistant qui ne peut affirmer que tout est sûr dans la vie !

Donc, un caveau n’est jamais garanti étanche (sauf cas particuliers que nous aborderons plus bas, ou marbriers méga optimistes), mais bien sûr, un professionnel compétent sait comment se prévaloir de l’infiltration d’eau dans un caveau.

En premier lieu il pourra proposer que le caveau soit totalement clos : le fond est totalement bétonné (fausse case). On constate dans les commentaires de la publication que certains caveaux préfabriqués sont percés. Parfois c’est la famille elle-même qui demande ce perçage, qu’elle considère comme une « évacuation ».

Caveau-funéraire-300x225 Cimetière : eau dans le caveau, à qui la faute ?Si ce perçage peut effectivement faire office d’évacuation, il lui sera donc aussi possible de faire office d’entrée. Cela s’appelle la capillarité, l’eau remonte, ça marche donc dans les deux sens. Et dans le cas d’un cimetière mal drainé (ce qui semble être le cas du cimetière en question de l’article), une fois les sous-sols imbibés (pluies, nappes phréatiques) l’eau peut tout à fait remonter dans le caveau. Cette « évacuation » n’est donc pas toujours des plus judicieuses.

Cependant, comme vous le savez, le corps est composé en grande majorité d’eau. Et lors de la décomposition des corps, il y a évidemment de l’eau dans ledit caveau. Elle ne vient donc pas forcément de l’extérieur. Cette eau se transforme en condensation, et le granit étant imperméable ne permet pas toujours son évacuation.

C’est donc à la famille de faire son choix : évacuation ou non, en se renseignant au préalable sur les conditions dans lesquelles le cimetière est drainé. Les anciens cimetières sont souvent les plus touchés par le phénomène d’eau dans le caveau des familles.

Mais attention, la famille joue aussi un rôle dans la raison pour laquelle il peu y avoir présence d’eau dans le caveau. Tous les joints du monument, qu’ils soient au mortier ou au silicone, se doivent d’être entretenus. Comme le précise justement un confrère dans les commentaires de la publication : les joints sont périssables. Il est donc nécessaire de les nettoyer régulièrement, et de les faire refaire lorsqu’ils présentent des traces de vieillissement avérés (fissures, trous). C’est aussi de par ces joints que l’eau pénètre dans le caveau.

Et les professionnels dans tout ça ?

Certain caveaux pré-fabriqués incluent notamment l’évacuation des gaz, et garantissent une étanchéité (norme NF).

Caveau-sans-fond-300x225 Cimetière : eau dans le caveau, à qui la faute ?
Fausse case : caveau sans fond

Leur utilisation pourra éventuellement faire l’objet d’une garantie dans le contrat. Si la présence d’eau dans le caveau devait arriver, le marbrier pourra se retourner contre le fabricant pour faire valoir les droits de la famille. Fabricant qui ne manquera pas de vérifier que le marbrier a respecté les précautions de pose à la lettre et conformément à la notice fournie. Songez que s’il manque ne serait-ce qu’un centimètre de béton quelque part, vous pourrez oubliez ladite garantie.

Délicat problème car les caveaux sont considérés comme des ouvrages et font donc l’objet d’une garantie décennale. Mais on ne peut garantir tout et n’importe quoi avec certitude. Il conviendra de bien définir les conditions générales de vente et les conditions dans lesquelles le caveau et son éventuelle étanchéité sont garantis.

Aussi, la famille ayant souhaité une évacuation ne pourra se voir garantir qu’aucune présence d’eau dans le caveau ne surviendra jamais, tout comme il sera difficile de savoir d’où provient l’eau afin de déterminer à qui la faute. De plus, le marbrier qui pose ou coule le caveau, n’est pas toujours celui qui ouvre et referme le monument lors d’obsèques et qui pourrait potentiellement mal refermer les joints, comment garantir le travail d’un autre ?

Quant aux sociétés de pompes funèbres ou de marbreries, chargées de l’ouverture des monuments funéraires en vue d’inhumations, il apparaît évident qu’en présence d’eau dans un caveau, on se doit de se munir du matériel nécessaire pour l’évacuer.

N’en déplaise aux quelques uns qui se sont fait violence en qualifiant la facturation du pompage de l’eau d’un caveau avant des obsèques de « honteuse » : travaillez-vous gratuitement ?

Quelques unes de vos réactions :

Réactions-eaux Cimetière : eau dans le caveau, à qui la faute ?

Réactions-eaux-caveaux Cimetière : eau dans le caveau, à qui la faute ?


Eau dans le caveau, aller plus loin

Sécurité des chantiers de marbrerie

 

Le sac de dépôt d’urne : une idée géniale pour des cérémonies élégantes

0
sac de depôt d'urne funeraire
Le sac de dépôt d'urne Funemarket, permet d'inhumer l'urne au cimetière avec élégance.

Un nouveau produit innovant arrive sur le marché : un sac pour inhumation d’urnes. Une façon originale et élégante de procéder au dépôt d’urne, qui plaira aux professionnels soucieux de soigner leurs cérémonies jusqu’au bout. C’est une exclusivité Funemarket.

Une idée simple et géniale

Le sac en lui-même ressemble à une pochette d’apothicaire en cuir, ou un sac à main/sacoche, neutre et unisexe. Le Maître de Cérémonie y dépose l’urne et utilise le sac pour son transport. Jusqu’ici, rien de particulier à signaler.

L’originalité vient de l’aménagement pratiqué sur le sac. Muni d’une longue courroie, il peut être descendu jusqu’au fond d’un caveau ou d’un cavurne, sans assistance d’un marbrier, par exemple. Un fil, discret, permet alors d’activer un mécanisme très simple qui ouvre le fond du sac. L’urne est, de cette façon, déposée à sa place en toute élégance. Le sac est réutilisable à l’infini.

Une idée propulsée par le marché

L’idée est venue à un entrepreneur de pompes funèbres qui, en cérémonie, se faisait la réflexion que voir un Maître de Cérémonies s’agenouiller pour déposer une urne dans un cavurne, voire un marbrier descendre dans un caveau pour l’y installer, ce n’était pas la conclusion idéale pour une cérémonie élégante et bien tenue.

L’idée du sac ayant germé dans son esprit, il en réalisa un exemplaire pour lui, avant de réaliser que son invention pouvait plaire à de nombreux confrère. Il n’avait, malheureusement, ni les moyens ni les connaissances pour le distribuer sur une large échelle. C’est alors qu’un confrère l’a orienté sur Funemarket, place de marché du funéraire, qui lui permet de commercialiser son invention auprès de professionnels de la France entière sans avoir à réaliser d’investissement colossal en communication et en distribution.

Force est de constater que l’idée est bonne : depuis sa mise en vente, le produit est déjà un succès. Seul effet secondaire constaté, une forte accoutumance : les Maîtres de Cérémonie qui l’ont essayé refusent désormais de s’en passer.

Le sac de dépôt d’urne est à retrouver ici : http://www.funemarket.com/categorie-innovation-funemarket/creations-originales/innovations/sac-inhumation-urne.html

Caveaux préfabriqués : le Maire s’improvise négociateur international

0
caveaux préfabriqués

La commune de Saint Ernestine de Louvois (78) se trouve bien embêtée, et endettée d’avoir voulu trop prendre les choses en main…

Plus de place au cimetière

La petite commune rurale de 3000 habitants se trouvait en manque de places dans le cimetière historique entourant l’église. Devant se conformer à la législation (voir ci-dessous), le Maire prend l’initiative, avec le conseil municipal de la création d’un nouveau cimetière.

 » Art.L. 2223-2.-Le terrain consacré à l’inhumation des morts est cinq fois plus étendu que l’espace nécessaire pour y déposer le nombre présumé des morts qui peuvent y être enterrés chaque année. « 

Contacté par une célèbre société fabricante de caveaux préfabriqués, le maire se réjoui d’offrir ces sépultures clé en main à ses administrés. Mais le budget, 20 000€ pour 100 caveaux, coince.

Allons voir ailleurs …

M. André, le Maire, par ailleurs agriculteur, s’improvise alors négociateur international. Il contacte l’Asie pour obtenir meilleur tarif.

Trouvant son bonheur pour une somme bien plus modeste (8 000€), le maire commande les 100 caveaux préfabriqués, encouragé et admiré par son conseil municipal, saluant l’initiative en ces temps de crise pour le budget des collectivités. Les travailleurs de l’Est ne tardent pas à finir le travail demandé, ni à exiger le paiement de la commande avant son envoi en France.

Saint-ernestine-225x300 Caveaux préfabriqués : le Maire s'improvise négociateur internationalUne belle économie ! Sauf que, dans son inspiration commerciale d’un jour, le Maire oublia qu’il fallait s’acquitter des taxes de douane, à l’arrivée de la marchandise.

Pensant naïvement s’être fait fi du marché français, il doit régler la taxe d’import de 3000€, mais n’avait pas non plus songé que la livraison, pour les amis asiatiques s’entendait au port, à savoir Marseille, et non directement au cimetière de Saint Ernestine.

La facture se sale encore donc, quand la commune doit faire appel à un transporteur pour faire rapatrier ses caveaux au cimetière. Le trajet en poids lourd d’environ 1000 km lui coûtera donc la somme supplémentaire de 2500€.

Ouf !

Enfin, les caveaux préfabriqués tant espérés arrivent au cimetière. Les employés communaux chargés de les installer, chapeautés par un marbrier voisin, sont parés à se mettre au travail. Mais c’est là, que le projet, déjà quelque peu entaché, devient définitivement cauchemar.

C’est que l’anglais approximatif, tant du maire que des correspondants chinois, pourtant aidés par les traductions hasardeuses d’internet, n’ont pas tout à fait aidé à la bonne compréhension générale du projet.

C’est ainsi que le cimetière du village de Saint Ernestine de Louvois, s’est retrouvé doté de 100 fosses sceptiques pour accueillir ses morts…

Radinerie quand tu nous tient !

L’histoire n’a pas fait la une des journaux locaux, la municipalité tentant tant bien que mal d’étouffer l’affaire, et nous remercions grandement notre correspondant de nous l’avoir racontée !

Différents types de monument funéraire

1
chapelle cimetière

Aujourd’hui un article précisant les types de monument funéraire en fonction de leur caractéristiques architecturales.

Pierre tombale

Sans aucun doute le type de monument funéraire le plus répandu en France. La pierre tombale se reconnaît simplement par sa dalle qui recouvre la fermeture de la fosse. D’ailleurs elle ne recouvre pas forcément l’ouverture, puisqu’il existe des cimetières où les ouvertures sont faites frontalement, en creusant directement dans l’allée.

Plate ou à pente, avec des niveaux, en dos d’âne, la tombale présente de nombreux aspects.

pierre-tombale-classique-prie-dieu-rebillon-300x300 Différents types de monument funéraire
Le classique 5 pièces + prie-Dieu – Modèle déposé Rebillon

Elle a su évoluer au fil du temps, et n’est plus automatiquement une dalle rectangulaire avec chants droits.

Elévation (ou caveau)

Régulièrement rencontrés dans le Sud Ouest, les monuments élévation on la particularité d’être hauts, et de s’ouvrir grâce à une porte frontale. Il n’empêche qu’ils peuvent avoir une fosse bétonnée. Leur coût est plus élevé que celui d’une pierre tombale à l’achat (plus de matière) mais l’ouverture d’une porte est généralement moins coûteuse que celle d’une pierre tombale.

Caveau-300x176 Différents types de monument funéraire
Monument type caveau avec porte

Ces monuments permettent les inhumations derrière la porte (1 à 2 cercueils pour une concession de 2 x 3m), et aussi en fosse. Ils sont généralement choisis pour leur capacité de place importante ou par tradition régionale. Appelés « caveaux » dans les régions qui les affectionnent, le terme correspond cependant dans sa véritable définition à la construction maçonnée en sous-sol (voir article ici).

Chapelle ouverte ou fermée

La chapelle est un type de construction ancien, et était plutôt érigée pour les familles aisées. Construite en pierre ou en brique, elle a l’aspect d’une petite maison étroite. 3 murs, un toit et une porte en fer la ferme généralement. A l’intérieur de la chapelle on trouve très souvent un autel. Les inhumations se font en fosse par une ouverture située dans la chapelle (dalle de pierre ou de béton sur laquelle on marche).

chapelle-fermee-monument-funeraire-tombe-rebillon Différents types de monument funéraire
Chapelles fermées – Modèles déposés Rébillon
monument-funeraire-chapelle-ouverte-rebillon-300x193 Différents types de monument funéraire
Chapelles ouvertes – Modèles déposés Rébillon

La chapelle est dite « ouverte » lorsqu’elle mêle une (ou plusieurs) grande paroi à une pierre tombale. La chapelle ouverte correspond aux monuments traditionnels asiatiques.

chapelle-enfeu-270x300 Différents types de monument funéraire
Chapelle enfeu

Une autre variante serait un mélange entre chapelle et enfeu. La construction ressemble toujours à une étroite maison, mais les cercueils sont inhumés par des portes sur plusieurs étages.

Entourage

L’entourage est un monument simple et bas. Caractérisé par le fait que le terrain est délimité par des morceaux de pierre ou de tout autres matériaux, avec au centre la terre ou des graviers.

Il signale en général une fosse pleine terre qui permet des plantations, mais peut tout aussi bien être fermé par une dalle ou être érigé sur un caveau.

monument-funeraire-entourage-rebillon Différents types de monument funéraire
Entourage – Modèle déposé Rébillon

Avec une stèle à la tête et au pied, l’entourage correspond au monument musulman traditionnel.

Monuments-funeraires-musulmans-entourage-rebillon-300x192 Différents types de monument funéraire
Monument musulman – Modèles déposés Rebillon

Monstres

Ces monuments monumentaux que l’on croise parfois, et qui de par leur taille ne sauraient totalement répondre aux critères précédemment évoqués.

Mausolées serait certainement plus approprié.

Comme le monument de la Famille Bouglione, entièrement en granit. L’intérieur de ce mausolée est orné de mosaïques colorées. Le prix d’un tel monument ? Tablons sur 500 000€ (minimum…)

Par-Reinhardhauke-—-Travail-personnel-CC-BY-SA-3.0-httpscommons.wikimedia.orgwindex.phpcurid15379637-BOUGLIONE-684x1024 Différents types de monument funéraire
Par Reinhardhauke — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, httpscommons.wikimedia.orgwindex.phpcurid=15379637 – BOUGLIONE
Chapelle-géante-cimetière Différents types de monument funéraire
Terre Cabade – Monument en granit Labrador Vert

 

Fait maison

Une dernière catégorie, pour laquelle les monuments sont réalisés par des particuliers n’ayant pas le budget pour l’achat d’un monument funéraire ou préférant le réaliser eux-mêmes.

monument-fait-maison-300x172 Différents types de monument funéraire

On y trouve souvent des bordures destinées à délimiter les parterres de jardins, achetés en magasin de bricolage. Les graviers sont aussi souvent choisis, ainsi que diverses décorations (statues, vases) et plantations.

Certains sont particulièrement réfléchis et richement colorés, la volonté première étant souvent de satisfaire à un besoin de personnalisation poussé sans être obligé d’y sacrifier un important budget. Bien que ces monuments ne contribuent pas à l’économie du funéraire, ils peuvent être observés comme étant le reflet d’un monde marbrier trop cher, ou bien d’un manque de propositions originales pouvant pourtant être simples.

L’avancée de la crémation a vu de nouveaux types de monuments s’imposer : les monuments mixtes (inhumation + crémation) et monuments cinéraires, plus petits (1 x 1m en général).

monuments-cineraires Différents types de monument funéraire
Monuments cinéraires – Modèles déposés Rébillon

Les familles bénéficient d’un large choix de type de monuments funéraires. En forte évolution ces dernières décennies, le monument funéraire n’est plus simplement « une tombe » il s’est transformé pour refléter la personnalité des défunts.

A l’image du monument de Siné, cactus rappelant un doigt d’honneur, d’un particulier dont le monument est une copie des pyramides d’Egypte (avec hiéroglyphes peints à l’intérieur), l’imagination des professionnels et des familles tendent à un travail main dans la main pour des monuments de plus en plus uniques.

Avec nos remerciements à l’entreprise Rébillon pour l’utilisation de ses modèles.

Review : Ça s’est passé cette semaine sur Funéraire-Info

0

Bonjour à toutes et à tous, un petit dimanche cocooning ou un convoi à préparer ? Dans tous les cas, venez avec moi dans la review de la semaine qui présente les articles écrits et sélectionnés pour vous.  Commémorations. C’est le mot d’ordre en cette semaine. Si la semaine passée était faite de recueillement, nous restons cette semaine encore quelque peu silencieux, hommages en perspective.

Commémorations

Si le 11 novembre fait partie de l’ADN de l’histoire de notre pays, le 13 novembre fait désormais partie de notre mémoire collective. Je m’interroge cette semaine et vous interroge par la-même sur la nécessité ou non de célébrer ce 11 novembre. Quant au 13 novembre, derrière les attentats, nous nous rappelons des noms, des sourires et des visages.

Toujours dans le recueillement je vous ai amené au crématorium de Metz où s’est déroulée la cérémonie du souvenir le 1er novembre dernier.

Toujours dans le cadre des cérémonies, Mélanie vous emmène dans l’histoire des monuments aux morts, suivez cette exposé en deux parties.

On fait le point !

Mélanie nous explique, caveau, enfeu, fosse, quelles différences ?

La mise aux normes des crématoriums c’est pour bientôt, Guillaume a interrogé Michel Chazottes de Funéraires de France, du contrôle technique des crématoriums qui revient pour nous sur ces nouvelles dispositions.

L’urne funéraire; et si vous souhaitez/devez la transporter dans votre voiture ? Y-a-t-il des règles à suivre ? Quelles sont les formalités ? Que dit la loi ? Guillaume nous explique.

Ils sont près de 500 000 en France, ce sont les orphelins, je vous dresse un constat de la situation de ces milliers de jeunes qui ont vu s’arrêter leur enfance.

Économie

Le blood marketing ? Mais qu’est-ce-que c’est que ça ? Je vous dis tout.

Guillaume vous donne son point de vue, l’ubérisation, ce mot à la mode semble se propager au milieu funéraire, notamment à l’entretien de sépultures. Qu’en-est-il exactement ?

Côté pro

Côté urnes funéraires, je vous présentais Hadès collection il y a quelques temps avec ses urnes novatrices en plexiglas et personnalisables. Je vous présente leur nouvelle collection.

Efflam c’est votre spécialiste de bougies personnalisées.

Côté culture, on retourne sur le sujet des crématoriums, Guillaume à interrogé Valentin Bodenghien pour Funéraire Info, architecte il a écrit un mémoire sur l’évolution théâtrale des crématoriums.

De mon côté je vous emmène dans le Bayou à la découverte du Vaudou.

La semaine prochaine on continue de faire le point, on continue de se cultiver, et on continue de vous mettre en lumière.

Vous avez des idées ? Des réclamations ? Des revendications ? Partagez-les-moi. Bon dimanche à vous, merci de m’avoir laissé rentrer chez vous. On repart ensemble dès demain.

Funéraire-Info, pour vous, par vous.

La chariot motorisé Hydrosystem, le costaud agile des cimetières

0

La société Hydrosystem poursuit le développement de sa gamme de machines outils à destination des cimetières. Après la Crocopelle, tracto-pelle révolutionnaire par sa compacité et son agilité, voici le chariot motorisé pour transport de charges lourdes. Premières révélations sur le futur best seller.

Comme d’habitude, Hydrosystem, société d’ingénierie mécanique, est partie d’un problème, pour y apporter une solution. En l’occurrence, le chariot motorisé est la suite logique de la Crocopelle : une fois qu’on a accédé à la partie du cimetière et qu’on y a creusé une fosse bien droite, comment amener jusque là des cellules de béton, par exemple, pour y construire un caveau ? Ou, à l’inverse, comment transporter loin des sacs de gravats ?

La solution Hydrosystem se présente sous le forme d’un chariot motorisé. Le plateau mesure 1 mètre 50 sur seulement cinquante centimètres de large, des dimensions prévues pour se faufiler dans tous les cimetières. Avec les roues standard, il propose 800 kilos de charge utile. Les quatre roues sont directrices et motorisées, et il propose deux vitesses, la lente, à 4 kilomètres/heure, et la rapide, à 8 kilomètres heure. L’ensemble se dirige par radiocommande.

Ultimes raffinements, toujours soucieux de sécurité, ses concepteurs ont ajouté à l’engin un système d’antipatinage et un système anticollision à l’avant et à l’arrière.

Le chariot motorisé est donc parfaitement configurer pour transporter aisément des cellules de caveau, des monuments funéraires, des sacs de gravats… Ou les accessoires de la Crocopelle.

On le voit, Hydrosystem a encore une fois répondu à un problème quotidien des marbriers à sa façon : en mettant sa technicité au service d’une solution simple, fiable, facile et sûre.

Le Chariot motorisé Hydrosystem est disponible sur Funemarket : www.funemarket.com

Le site internet d’Hydrosystem : www.hydrosystem.fr

Cuba : mourir, un grand spectacle pas toujours comique

0
La Havane. Entrée du cimetière Christophe Colomb

Cuba s’ouvre, Cuba se modernise. Mais pas toujours. Témoin ce diacre de La Havane chargé d’accueillir les familles en deuils et les défunts aux portes du cimetière local. Le religieux tente surtout de gérer les crises en tous genres qui se présentent aux portes de la chapelle.

Chaque jour, cette vaste nécropole Christophe Colomb, et sa nuée de caveaux blancs en marbres parfois finement ouvragés, voit défiler les personnages hauts en couleur d’un film à l’italienne. Au gré des convois, il ne lui est pas rare de devoir rassurer des proches abattus ou en colère devant un cercueil sans poignées et en mauvais état, en bois vert.

Le diacre doit même de temps à autre aider à porter le défunt jusque dans la chapelle, venant prononcer ses prières devant des corbillards antiques et rafistolés. Parfois une vitre tombe sur le corps. Il doit alors calmer la famille choquée. Et quand le cercueil menace de céder sous le poids du défunt, il sort célébrer la messe directement à l’arrière du véhicule.

Pays communiste et soumis à un blocus économique, officiellement athée jusqu’en 1992, Cuba peine à rétablir des conditions d’obsèques acceptables. Le parc des corbillards est obsolète. Les familles ne disposent pas toujours de lieux de célébrations dignes, les religions elle-même ayant souffert des rigueurs du pouvoir castriste. Pourtant, les rites chrétiens ou africains sont en expansion.

Le poids de l’Etat se fait sentir jusque dans l’organisation des cérémonies et du cimetière. Lors d’un décès, il fournit gratuitement un cercueil, un lieu de veille et une inhumation. La crémation (et les fleurs) restent des options, et très onéreuses.

Reste que le cercueil n’est pas forcément en bon état, que le lieu est impersonnel et bruyant, que l’on enterre dans n’importe quel caveau du cimetière, jusqu’à cinq corps par emplacement. Quitte à voisiner avec des inconnus. Au bout de deux années, le cercueil est exhumé, les restes brûlés et les cendres rendues aux familles. Difficile d’obtenir une sépulture individuelle quand elle coûte près de 30 ans du salaire moyen.

Selon les statistiques officielles, 96.000 personnes sont mortes à Cuba en 2014.

Cimetières : caveau familial pour les héritiers

0

Le tribunal vient de rappeler une règle simple en accordant gain de cause au fils des propriétaires d’une concession au cimetière du Rochereau, à Vienne, où le maire de la commune rurale a refusé le droit d’enterrer sa sœur.

Un point de droit soulevé par une décision du maire du Rochereau concernant la concession continue dans un cimetière, vient d’être clarifié par le tribunal administratif de Poitiers. La transmission aux successeurs de ceux qui l’ont souscrite une fois qu’ils sont décédés est-elle obligatoire ?

Le maire de cette commune rurale a estimé la non-recevabilité de cette sollicitation, car le couple qui a retenu dans le cimetière communal, deux concessions perpétuelles, n’ont pas spécifié si ses lignées seront également enterrer là. Leur dernier survivant de fils, du coup, s’est étonné en constatant que le droit de faire inhumer sa sœur dans le caveau familial a été refusé par le maire.

Le tribunal qui a annulé la décision du maire dans son jugement s’est référé à l’article 2223-13 du Code général des collectivités territoriales stipulant qu’il peut être octroyé aux personnes qui souhaitent y bâtir leur sépulture et celle de leurs descendants lorsque l’étendue des cimetières le permet. Ce texte n’engage pas, d’après les juges, même si les premiers titulaires de la concession n’ont pas indiqué noir sur blanc, leur volonté de transmettre celle-ci à leurs successeurs. Le rapporteur public qui a fait la lecture du texte, ce qui relève du simple bon sens, a souligné l’attribution automatique aux générations suivantes d’une concession tant qu’il reste dans le caveau une place ou l’on a la possibilité de regrouper les plus anciennes dépouilles.

Pour pouvoir jouir d’une sépulture dans une commune, l’article 2223-3 du Code général des collectivités territoriales stipule qu’une personne a le droit à la sépulture dans un cimetière d’une commune quel que soit son domicile, si elle est morte sur son territoire. De même pour les personnes habitantes de la commune même si elle a perdu sa vie ailleurs. Ce droit revient également aux non domiciliés dans la commune, mais qui a le droit à un tombeau de famille. Pareil pour les Français établis hors de France qui n’ont pas une sépulture de famille, mais qui sont inscrits sur la liste électorale de la commune. Par conséquent, un maire peut refuser l’enterrement dans sa commune si l’une de ces quatre conditions n’est pas respectée.

20 ans : Mitterrand, un anniversaire très politique

0
(capture BFMTV)

François Mitterrand est mort voici vingt ans à Paris. Son successeur socialiste à l’Elysée François Hollande est venu ce vendredi se recueillir sur sa tombe à Jarnac (Charente), manière de lui rendre hommage et d’établir une sorte de filiation.

Finalement terrassé par un vieux cancer de la prostate, l’ancien Président avait quitté le pouvoir en mai 1995. Depuis, il écrivait, voyageait, difficilement. Six ans après sa mort, deux journalistes ont écrit qu’un produit lui avait été administré pour abréger ses souffrances. Le 11 janvier 1996, le corps a rejoint son village natal de Jarnac pour une cérémonie familiale. Autour du cercueil recouvert du drapeau national, devant la petite église, des proches, des sympathisants et ses deux familles, ses trois enfants. A la même heure, une messe est donnée à la cathédrale Notre-Dame-de-Paris.

 Deux de ces enfants, Gilbert Mitterrand et Mazarine Pingeot, ont accompagné ce matin le président Hollande dans les allées du cimetière. Le trio s’est arrêté devant le caveau de famille et y a déposé des fleurs, avant de s’incliner et d’observer un temps de silence.

D’anciens collaborateurs de François Mitterrand ont aussi fait le déplacement, dont jack Lang, Harlem Désir, Pierre Bergé, Hubert Védrine, Elisabeth Guigou. Son neveu et ancien ministre Frédéric Mitterrand était également présent. François Hollande a ensuite visité à titre privé la maison natale de son prédécesseur, qu’il avait modestement conseillé à l’Elysée en son temps.

Avant d’accéder à la fonction suprême en 1981 sous la bannière de l’union de la gauche, Mitterrand avait été onze fois ministre sous la IVe République, et parlementaire pendant 35 ans. Dans un récent sondage, il a été « un bon président » pour trois Français sur cinq. Son épouse Danielle ne repose pas avec lui, mais en Bourgogne auprès de ses parents.

Honduras : déclarée morte, elle est enterrée vivante

1
(capture primerimpactoTV)

Voilà une fin bien atroce, et une famille plongée dans une double peine. Au Honduras, une adolescente que l’on avait faussement crue morte l’est effectivement devenue faute d’avoir pu la sortir de la tombe à temps.

Neysi avait 16 ans et était enceinte de trois mois. C’est chez elle qu’elle a perdu connaissance, après avoir entendu des coups de feu près de son domicile. Crise de panique ? Toujours est-il qu’elle s’est mise à étouffer, au point que sa famille l’a transporté à l’hôpital. Trois heures plus tard, son cœur s’arrêtait de battre. Elle est déclarée morte.

Sa famille décide d’organiser de rapides funérailles. Elle est vêtue de sa robe de mariage, placée dans un cercueil blanc et inhumée dans un caveau. Quelques heures plus tard, son compagnon effondré revient se recueillir sur la sépulture. Et d’effondré, il devient effaré. Car ce qu’il entend, ce sont des coups et des plaintes d’outre-tombe. Il alerte des employés du cimetière. Le temps d’ouvrir la tombe et de la transporter derechef à l’hôpital, Neysi est morte pour de bon, asphyxiée. Son corps est encore chaud. La jeune fille s’est même brisé une main à force de frapper la petite fenêtre de son cercueil, tentant de s’extraire.

La famille, évidemment en colère, demande des explications aux médecins, qui peinent à expliquer pareille bévue. Ils ont été bien trop hâtifs, pense la mère de la victime, se souvenant que déclarée morte, sa fille ne présentait aucun symptôme habituel d’un cadavre. Elle était juste comme plongée dans un sommeil profond. Après l’épisode du cimetière, la mère a eu un bref espoir que tout s’arrange. Mais non. Le sommeil devenu éternel, Neysi a été réinhumée dans le même caveau.

Etre enterré vivant, voilà une peur largement fantasmée jusqu’au cinéma. La presse mondiale rapporte toutefois quelques rares cas. Comme cette Brésilienne, venant en 2013 se recueillir sur la tombe d’un proche à Sao Paulo. Soudain, elle a entendu des gémissements provenant de la sépulture voisine. Puis un bras est apparu, sortant de terre. Au bord de la crise cardiaque, elle a prévenu la police, qui ne l’a pas cru. Venant chercher du secours auprès des fossoyeurs, ils sont arrivés à temps pour dégager un homme. Il avait été enterré vivant dans une sépulture déjà creusée, après une bagarre qui l’avait laissé KO.

En 2011 dans le nord de l’Angleterre, c’est un jeune homme qui était condamné. Il s’était lassé de sa compagne, mère de leur fils, qu’il trouvait moins attirante que les filles de son club de gym. Lui administrant deux décharges de pistolet Taser, il l’avait attaché et enfermé dans un carton emballant un ordinateur. Avec un ami, ils l’avaient mené jusqu’à un bois, avaient creusé, avaient placé le carton, l’avaient recouvert de terre, une grosse branche par-dessus.

 Avec les difficultés qu’on imagine, la victime revenue à elle était parvenue à s’extraire du piège mortel et à remonter. Ayant regagné une route voisine, elle avait alerté un automobiliste et avait confondu ses bourreaux.