Accueil Tags Cercueil

Tag: Cercueil

Bernier Probis vient d’acquérir F.A.M.A. en région parisienne

0

Le groupe familial spécialisé dans la fabrication des cercueils et la distribution d’articles funéraires vient d’acquérir la société F.A.M.A. Cette opération de croissance externe lui permet ainsi de s’implanter plus fortement en région parisienne.  

Bernier Probis a été créé en 1974 par Jean Pierre et Rémy Bernier. Ce sont leurs enfants respectifs Aurélie, Laurent et Olivier qui sont aujourd’hui à la tête du groupe qui emploie 80 personnes (avant rachat de F.A.M.A).

Le site de production de Saint Jory-Lasbloux en Dordogne (Nouvelle-Aquitaine)  d’une surface de 26 000 m² fabrique et commercialise chaque année 90 000 cercueils, ce qui place l’entreprise dans le trio de tête des fabricants nationaux.

L’usine de 26 000 m² est équipée des  technologies les plus modernes de fabrication, une part importante des résultats du groupe étant réinvestie chaque année dans l’outil de production,  garantissant ainsi un haut niveau de qualité. Cette politique volontariste a permis à Bernier Probis de devenir en quelques années un acteur national incontournable dans son secteur d’activité.

BERNIER PROBIS a également développé un réseau national de 10 plateformes de distribution. Ces plateformes de stockage et de distribution assurent un service à la carte et des dépannages 7j/7. L’une de ses plateformes située à Beauvais dans l’Oise permettait d’assurer la distribution et le service auprès des clients en région parisienne. Souhaitant accentuer son développement sur ce périmètre géographique, le groupe Bernier Probis vient d’acquérir la société familiale F.A.M.A dont l’implantation est forte, historique et reconnue.

La société F.A.M.A est en effet implantée sur deux sites au nord et au sud de Paris, à Aubervilliers et à Ris Orangis. A l’origine, fabricant d’accessoires pour cercueils, l’entreprise a progressivement étendu son activité à la distribution de cercueils équipés. Elle bénéficie d’une notoriété et d’une clientèle fidèle tout en s’étant attachée à développer constamment son portefeuille client.

Le rachat de F.A.M.A permet ainsi à BERNIER PROBIS de conforter significativement sa présence sur le marché francilien et de poursuivre son développement tant au niveau de la fabrication que du service dans le souci de la qualité et de l’excellence.

Source: Communiqué de presse

Contact Presse : Olivier Bernier 06 85 92 62 40 – email : olivier.bernier@bernierprobis.fr

 

Pourquoi le prix des cercueils va augmenter ?

0

Face à l’augmentation excessive du prix du chêne, matière première de la fabrication de cercueil, c’est toute une industrie qui s’interroge. Les fabricants de cercueils membres de l’Ameublement français prennent la parole pour expliquer les raisons de cette hausse qu’ils subissent.

Le chêne, de plus en plus cher

En 4 ans et tout particulièrement ces 6 derniers mois, le prix du m3 des grumes (Bois brut non transformé)de chêne a bondi de près de 90% et devrait continuer d’augmenter ces cinq prochaines années. Préféré par la profession pour ces qualités de conservation et sa durabilité, la croissance effrénée des tarifs de ce bois ne sera pas sans conséquence pour l’économie du marché funéraire entrainant immanquablement une augmentation du prix des sciages et par voie de conséquence du prix des cercueils. Une situation préoccupante qu’ils déplorent pour le marché et in fine, pour leurs clients.

Chaine-de-cercueils Pourquoi le prix des cercueils va augmenter ?Comment expliquer cet emballement ?

Les marchés des matières premières sont soumis aux lois les plus fondamentales de l’activité économique : l’offre et la demande. Sur ce constat, l’augmentation du prix du chêne, s’articule autour de deux points :
Avec un volume d’exportation de grumes de chêne français vers la Chine multiplié par 8 en 10 ans (Chiffres datant de 2017, issus des douanes chinoises et des douanes françaises), le marché est tiré par une très forte demande asiatique.
Après la crise, on note une reprise de l’activité économique dans les pays occidentaux, et notamment en Europe, sur les marchés historiques (parquet, construction, charpente…).
Demandé dans le monde entier, le chêne français devient une essence précieuse, donc chère. Ces demandes à l’export accroissent une tension vive sur l’approvisionnement en bois de qualité des scieries françaises.

Agir ensemble pour une filière plus juste et un bois français préservé

Défonceuse-195x300 Pourquoi le prix des cercueils va augmenter ?Avec le label « Transformation UE », l’Union européenne accorde aux acheteurs qui s’engagent à transformer leur bois au sein de son territoire un accès privilégié aux chênes lors des ventes des forêts domaniales et communales. Il faut désormais aller plus loin pour mieux encadrer l’exploitation du bois français. Les fabricants de cercueils membres de l’Ameublement français soutiennent toute initiative de la filière qui irait dans le sens d’une mise en place d’un quota sur les grumes de qualité destinées à l’export ou d’une démarche de labellisation des produits issus de grumes françaises sciées en Europe.

PAROLE D’EXPERT
« Pour une filière bois français préservée, il est essentiel de privilégier les circuits courts et de proximité. Contractualiser de façon durable les échanges commerciaux entre l’amont et l’aval de la filière permettra de maîtriser les tarifs et de moins subir les fluctuations d’un marché qui s’internationalise. »
Michel DRUILHE, Président de France Bois Forêt

Source Communiqué de presse Mardi 31 juillet 2018

A propos de l’Ameublement français

L’Ameublement français est l’organisation professionnelle des acteurs de la fabrication d’ameublement et de l’aménagement des espaces de vie. Accélérateur de son industrie, l’Ameublement français facilite la conquête de ses adhérents vers les marchés nationaux et internationaux, encourage l’innovation et les savoir-faire afin de s’adapter aux enjeux de demain. L’Ameublement français met à leur disposition des ressources et initie des actions collectives favorisant le partage avec tous les acteurs de la chaîne de valeur, de l’objet au projet. Convaincu de la force du collectif, l’Ameublement français est un acteur engagé sur les scènes politiques, économiques, et sociales pour faire rayonner l’excellence industrielle et l’art de vivre à la française.

Pompes funèbres, cercueil et corbillard …l’actualité du 14 mai

0
cercueil et corbillard

Pompes funèbres, cercueil et corbillard …l’actualité du lundi 14 mai 2018. Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs dans le réveil funéraire du Lundi 14 mai 2018. Revivez l’actualité dans la revue de presse sur Funéraire-Info.

Elle arrive à son bal de promo en corbillard et dans un cercueil !

En principe, les Américains font tout leur possible pour paraître sous leur meilleur jour à leur bal de promo. Presque considéré comme un rite de passage, le bal de promo est un événement mémorable dans la vie des étudiants. Pour Alexandrea Clark, c’était surtout l’occasion de se faire remarquer. L’étudiante a confondu bal de promo, funérailles et Halloween, puisqu’elle est arrivée transportée dans un cercueil ! Regardez les images de cette étudiante qui est couchée dans son cercueil et souriante.

Du SAMU aux pompes funèbres

Retour sur une triste histoire, celle d’une jeune femme décédée, qui avait téléphoné au SAMU et qui n’a pas été prise en compte comme elle aurait dû ou pu l’être.
J’ai écouté l’entretien, qui est complaisamment en ligne. A trois reprises l’opératrice demande des symptômes. A trois reprises. Aucun symptôme exploitable ne lui est donné.

Je ne devrai pas les excuser, ces opératrices. Je ne cherche pas à les excuser d’ailleurs.

Mort du célèbre photographe sud-africain Sam Nzima

Le photographe, mort à 83 ans, est l’auteur de la photo emblématique montrant un écolier, tué par la police de l’apartheid durant le soulèvement de Soweto en 1976.

 

Craig Garnette veille sur les morts oubliés

A 59 ans, Craig Garnette officie depuis 4 décennies dans un crématorium à Los Angeles d’un genre très particulier : il incinère les corps de tous ceux que personne n’est encore venu réclamer. La plupart des morts envoyés ici sont en effet décédés dans des maisons de retraite ou des hôpitaux. Leurs familles indigentes – ou bien fâchées – n’ont pas pu ou souhaité organiser des enterrements privés.

Nigeria : danse avec les croque-morts

Depuis une vingtaine d’années, une pratique funéraire fait fureur à Lagos : faire danser les cercueils. Ce service, encore réservé à une élite, permet d’engager des porteurs de cercueils qui dansent lors de la procession jusqu’au cimetière. Reportage.

Péronnas : un cimetière de cercueils à l’abandon

A Péronnas, à la limite des communes de Saint-Denis-lès-Bourg et de Saint-Rémy, des promeneurs et des riverains ont découvert une décharge sauvage.

Sur un terrain privé, des objets pour le moins insolites étaient entreposés, visiblement depuis plusieurs mois.

Une douzaine de demi-cercueils et des capitons, comme ceux présentés dans des salons d’exposition d’entreprises de pompes funèbres, étaient en effet mis en décharge, parmi des palettes en bois.

 

Pompes funèbres angevines spécialisées dans les obsèques musulmanes.

« C’est une responsabilité énorme. » En juin 2017, Radouane Frikach a fondé la première entreprise de pompes funèbres spécialisée dans les obsèques musulmanes de Maine-et-Loire, les Services funéraires musulmans d’Anjou (SFM Anjou), avec Chanta Hicham.

Cercueil marmite (vidéo), cimetière, mort à vélo …l’actualité du 7 mai

0
cercueil

Cercueil marmite (vidéo), cimetière, mort à vélo …l’actualité du Lundi 7 mai 2018. Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs dans le réveil funéraire du Lundi 7 mai 2018. Revivez l’actualité dans la revue de presse sur Funéraire-Info.

Pompes funèbres : pompes à fric

Contrats pièges, factures abusives : autrefois service public, le marché de la mort est devenu une entreprise très rentable avec des prestations extravagantes

Le cercueil avec quatre poignées obligatoires reste l’article incontournable, le produit d’appel de tous les commerces, physique ou en ligne. Chaque enterrement ou crémation effectuée en France doit obligatoirement se faire avec un cercueil, avec quatre poignées pour le soulever. On en trouve à tous les prix, de 450 euros pour un cercueil en aggloméré (700 euros pour du carton amélioré) jusqu’à plus de 3 000 euros pour du chêne massif. Celui de Johnny Hallyday en érable blanc est vendu 1 900 euros. Vernis, poignées additionnelles, capiton : toutes les prestations supplémentaires sont optionnelles.

À Saint-Jacques, le cimetière se met au vert

Des vivaces entre les tombes et de l’herbe dans les allées. Le cimetière au naturel se végétalise et devient ainsi plus apaisant.

À l’ombre de l’église et des stèles, des massifs de fleurs éclairent les allées du cimetière du bourg de Saint-Jacques. Brunelle, thym, céraiste, pâquerette, parahèbe et autres plantes vivaces ont été semées. Du blanc, du rose, du bleu et du vert égayent les murets et les grilles. Des sedums ont aussi occupé les espaces.

Une mort atroce ! Une ex-mannequin rongée par les mites dans une maison de retraite

A 93 ans, Rebecca Zeni est décédée dans sa maison de retraite après avoir été infectée de la gale par des mites.

Les derniers jours de Rebecca Zeni ont été d’une horreur sans nom. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, elle était l’un des mannequins les plus connus aux Etats-Unis. Mais en 2010, après une vie de strass et de paillette, la santé de Rebecca Zeni se détériore sérieusement et elle se met à souffrir de démence. A ce moment-là, ses proches décident alors de la placer dans une maison de retraite. A partir de 2013, les autorités sanitaires de Géorgie se rendent compte qu’une épidémie de gale a gagné l’établissement dans lequel se trouve Rebecca Zeni.

Funérailles d’une restauratrice dans un cercueil en forme de marmite en Afrique

Alsace. Il se tue en vélo-fusée à près de 300 km/h

François Gissy, recordman de vitesse sur vélo-fusée, est décédé des suites d’un accident lors de son entraînement sur une ancienne base militaire dans le Haut-Rhin. « Il était connu pour battre des records de vitesses avec des engins bricolés », a indiqué le procureur de la République de Colmar. François Gissy a atteint la vitesse de 333 km/h sur l’une de ses vélo-fusées en 2014.

Castres : un mort et trois blessés graves dans une embardée en pleine ville

Ce vendredi à 22h40, un grave accident de la circulation s’est produit sur l’avenue du Sidobre à Castres. Une voiture de marque Fiat type Abarth blanche avec à son bord quatre militaires du 8e RPIMa a fait une violente embardée. L’accident a fait un mort et trois blessés grièvement atteints qui ont été héliportés vers un centre hospitalier toulousain

Cercueil à paillettes et funérailles en ligne…l’actualité du 12 avril 2018

0

Cercueil à paillettes et funérailles en ligne…l’actualité du Jeudi 12 avril 2018. Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs dans le réveil funéraire du jeudi 12 avril 2018. Revivez l’actualité dans le réveil funéraire sur Funéraire-Info.

Cercueil à paillettes sur newsmonkey.be

Pourquoi partir dans le recueillement solennel alors que l’on peut laisser une dernière impression de furieux style disco des années 80? C’est l’idée de The Glitter Coffin Company. Pour être bling-bling jusqu’à la mort, et même au delà, cette compagnie britannique a créé des cercueils à paillette.

Funérailles en ligne sur 24heures.ch

Une start-up qui gère des funérailles en ligne est nominée au Best of Swiss. Tooyoo.ch, un site qui permet à ses utilisateurs de préparer leur mort, espère gagner un prix à Zurich.

Cimetières abandonnés d’Écosse sur courrierinternational

Si j’ai toujours bien aimé les cimetières un peu partout dans le monde, ceux que l’on voit en Écosse m’ont totalement conquise. Ils sont mélancoliques, mystérieux et délicieusement poétiques. Voici une petite sélection de merveilles funéraires, qui se trouvent toutes dans les régions de l’Ayrshire et de Dumfries & Galloway, dans le sud-ouest du pays.

Mort de Jean-Claude Servan-Schreiber sur Europe 1

Résistant, homme de presse et député gaulliste, Jean-Claude Servan-Schreiber, figure discrète de la dynastie qui s’est illustrée dans la politique et le journalisme, est mort mercredi à Paris, le jour de ses 100 ans, a annoncé sa famille.

Accident de corbillard

Mercredi, vers 17 h 10, une automobiliste de 23 ans a été victime d’une crise d’épilepsie au moment de s’engager sur la RN88 à Monistrol-sur-Loire, en direction d’Yssingeaux. Elle est allée effleurer l’arrière droit d’un corbillard de l’entreprise Celle d’Yssingeaux.

Accident d’avion, partout dans la presse

Un avion de l’armée de l’air algérienne s’est écrasé ce mercredi à l’aéroport de Boufarik, près d’Alger. Selon un bilan provisoire,au moins 257 personnes ont péri dans la catastrophe.

Deco-cercueil, valoriser et personnaliser un cercueil à moindre coût

1

Pour la décoration d’un cercueil, il est possible d’utiliser des compositions florales, des pétales de fleurs, des bougies, la photo du défunt sur un présentoir, il est possible de poser sur le cercueil des motifs exprimant sa passion pendant son vivant. Déco Cercueils le propose aujourd’hui…

Deco cercueil est une jeune société innovante qui propose un concept de décoration particulièrement adapté à la crémation.
Valoriser, personnaliser un cercueil « premier prix » à moindre cout tout en respectant l’image du défunt et de la famille est désormais possible.

Les atouts du concept Déco Cercueils :

  • Des designs valorisants, sobres et de qualités : religieux, nature, zen…
  • Pose facile et rapide mois de 10mn (par un professionnel)
  • Prix abordable
  • Livraison rapide

Renseignements : contact@vert-orange.fr

Sébastien est aussi a la recherche de fabricants de cercueil et d’entreprises de pompes funèbres afin de leurs proposer un partenariat

Elle tente de sortir de son cercueil, une femme enterrée vivante au Brésil ?

1
enterrée vivante

Une femme aurait été enterrée vivante par erreur au Brésil. Sa famille en est persuadée et affirme même que pendant 11 jours, elle a tenté de sortir de son cercueil.

Rosangela Almeida dos Santos, 37 ans, a été déclarée morte le 28 janvier à l’hôpital de Riachao das Neves, au nord-est du Brésil. Selon le certificat médical, elle est décédée d’un choc septique. Le jour suivant, elle a été enterrée. Des personnes habitant à proximité du cimetière ont contacté ses proches le 9 février, soit 11 jours plus tard, affirmant avoir entendu des cris et des gémissements.

«J’ai entendu taper et hurler dans la tombe»

«Je me suis rendue en face de la sépulture et j’ai entendu plusieurs fois taper. J’ai pensé que des enfants jouant par là me faisaient une blague. Puis j’ai encore entendu gémir deux fois, et plus rien», a raconté Natalina Silva sur un site brésilien.

«Le corps était chaud»

Ses proches se sont immédiatement rendus dans le cimetière. Dans une vidéo, on peut voir un groupe d’hommes sortir un cercueil en bois. Puis l’ouvrir.

Les membres de la famille de Rosângela Almeida dos Santos disent que son corps a été retrouvé dans son cercueil, avec des blessures aux mains et au front, comme si elle avait essayé de quitter le cercueil après ses obsèques. Sans succès, puisque sa famille a finalement constaté qu’elle ne respirait pas.

Ana Francisco Dias, qui habite à côté du cimetière, a affirmé à la chaine de télévision Globo: «De très nombreuses personnes ont assisté à l’ouverture du cercueil ce soir là et ont touché le corps de Rosangela. Il n’était pas froid, il était chaud.» La police locale a ouvert une enquête.

Adelmac, le cercueil portugais au salon funéraire (Vidéo)

0
Adelmac cercueil

L’édition 2017 du Salon Funéraire vient de se terminer, l’occasion pour les exposants de tirer le premier bilan de ce 30ème anniversaire. Dès le jeudi 9H30 lorsque les portes se sont ouvertes, les visiteurs sont arrivés en masse, et cela n’a pas désempli pendant les trois jours de salon. Focus aujourd’hui sur Adelmac et son cercueil …

Cercueil Adelmac au salon funéraire

Funéraire-Info : Pouvez-vous vous présenter votre structure pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas.

Nous sommes une marque portugaise dans le secteur des cercueils et accessoires funéraires. Notre marque fait partie du groupe Urnas Macedo Unipessoal Lda. Nous avons crée la marque Adelmac pour exporter nos produits à l’étranger. Nous avons commencé par la France et nous prétendons continuer à montrer tous nos produits en Italie et en Allemagne dès l’année prochaine.

Funéraire-Info : Quelles sont vos impressions globales sur la fréquentation du salon ? Et sur la fréquentation de votre stand ?

Nous avons eu beaucoup de monde lors du premier jour. Nos produits sont différents et donc les visiteurs souhaitaient plus d’informations à notre sujet étant donné que personne nous connaissez. Funéraire Info a décidé de nous filmer et nous avons eu un impact très positif. Les personnes qui n’avaient pas encore eu l’opportunité de passer au salon sont venus nous voir.

Funéraire-Info : Avez-vous vendu ? Avez-vous identifié de nouveaux clients potentiels ?

Pour l’instant nous n’avons pas encore vendu de produits. Nous avons cependant quelques visiteurs intéressés.

Funéraire-Info : Le salon est l’occasion de rencontrer ses clients, les visiteurs, mais est ce aussi l’occasion de nouer des partenariats avec d’autres exposants, vous avez fait de belles rencontres ?

Non, nous avons eu des curieux qui sont passés sur le stand mais nous n’avons pas parlé de partenariats.

Funéraire-Info : Avez-vous atteint les objectifs que vous vous étiez fixés en venant, ou ce que vous espériez ? 

Les objectifs seront atteints si nous vendons nos produits en France. Pour l’instant, nous sommes très satisfaits du retour des visiteurs mais nous attendons bien sûr que ces retours se transforme en retour financier.

Funéraire-Info : Avez-vous vu sur des stands des choses qui vous ont particulièrement marqué ou des idées nouvelles à mettre en pratique pour votre entreprise  ?

Non.

Funéraire-Info : Quel bilan tireriez-vous de cette édition, et quel conseil pourriez-vous donner aux organisateurs pour une meilleure édition 2019 ?

Le bilan est positif. L’idée est d’innover. Et c’est ça que nous avons montré aux visiteurs. Ils étaient contents de voir des modèles différents et je pense que tout le monde recherche cela.

Funéraire-Info : C’est un peu comme la coupe du monde, à peine terminée, on imagine déjà la prochaine rencontre, en 2019, on compte sur vous ?

Oui. Probablement que nous serons présents en 2019. Mais cela va dépendre des ventes.

Fiche entreprise Adelmac

> Nom commercial:  Adelmac

> Votre numéro de Stand: K85
> Nom du responsable: Andreia Custodio (Responsable de Marketing) et Pedro Macedo (Gérant)

> Adresse: Rua de Sobretâmega nº589
> Ville: Marco de Canaveses
> CP 4635-385

> Téléphone:  +351914476154
> Adresse  mail: marketing@adelmac.com

> Site Internet: www.adelmac.com
> Page Facebook: Adelmac

Le groupe fabricant de cercueils FUNICO au Salon Funéraire Paris le Bourget 2017

0
Funico

Vous les connaissez depuis plus de 50 ans, sous l’enseigne Cercueils du Nord, cédé en 2000 à la société FUNICO  qui ne sera appelé comme tel qu’en 2015. Aujourd’hui FUNICO et FUNICO international – regroupement de quatre fabricants-distributeurs de fournitures et matériels funéraires-, indépendants juridiquement, financièrement et commercialement, vendent 95 000 cercueils par an en Europe.

Présentation

Pouvez-vous, vous présenter ainsi que votre entreprise ?

Jérôme HEGO : Le groupe FUNICO est fabricant de cercueils et distributeurs d’articles funéraires, il est implanté en France, en Belgique et en Hollande. Le groupe possède trois usines et une dizaine de dépôts logistiques dont 5 en France. Je suis le responsable de la société FUNICO France.

Quels sont vos activités et vos services ?

Jérôme HEGO : Fabriquer des cercueils puis les livrer en 24 heures complètement équipés selon les besoins et les choix des opérateurs funéraires. Notre activité repose sur, d’une part la fabrication, et d’autre part la livraison de proximité.

Le Salon et vous

Ce n’est pas la première fois que l’on vous voit au salon. Que se cache-t-il derrière cette fidélité ?

Jérôme HEGO : FUNICO est en effet présent au salon et a toujours été exposant depuis l’origine. Cet évènement phare est un moyen unique de rencontrer tous les acteurs de la filière en un temps record et, avant tout, de partager un moment privilégié avec nos clients.

Organisation, mise en valeur de votre espace, où en êtes-vous dans votre organisation ?

Jérôme HEGO : Toute l’organisation est bouclée, notre stand sera très orienté « numérique » cette année ! Le bar y tient toujours une place importante car il s’agit avant tout de passer un bon moment !

Entre la mise en valeur de vos services/produits et les contacts clients, comment assurez-vous du trafic sur votre stand ?

Jérôme HEGO : La majorité de nos clients habituels nous ont déjà confié qu’ils passeraient nous rendre visite comme à l’accoutumé ; plus de 150 de nos clients étaient passés lors du dernier salon à Villepinte.

J’espère également que nos dernières campagnes de publicité et mailings finiront de convaincre un certain nombre de prospects à venir nous rendre visite.

Et pour accueillir tous nos visiteurs 12 personnes se relaieront à temps plein sur le stand donc tout le monde sera reçu comme il se doit !

Produit phare ? Surprise ? donnez-nous un indice !

Jérôme HEGO : Bien sûr, il y aura des nouveaux cercueils en présentation, un espace Personnalisation et une animation numérique permanente avec notre informaticien maison !

Allez-vous offrir des cadeaux à vos visiteurs ou organiser un jeu ?

Jérôme HEGO : Les clients désireux de commander pendant le salon pourront bénéficier « d’offres spéciales salon » avec des conditions avantageuses.

Le salon, la 30 ème édition

Retour au Bourget ! C’est important pour vous ?

Jérôme HEGO : Le salon au Bourget c’est historique et aussi plus pratique pour nous qui venons du Nord de la France !

Il est évident que nous avons plus de repères au Bourget qu’à Villepinte mais l’essentiel est que cet évènement perdure, qu’importe l’endroit !

Et vos voisins de salon, peut-on savoir qui ils sont ?

Jérôme HEGO : Nous somme entourés par des professionnels qui viennent de métiers tous différents ce qui présage d’échanges riches, d’autant que certains sont des partenaires très proches!

En face de notre stand nous avons la chance d’avoir un de nos clients qui est également lui-même fournisseur de véhicules funéraires.

Quels seront les éléments gages de réussite de cette 30 ème édition ?

La présence d’un public en masse et la convivialité. Le retour des visiteurs Européens.

En quelques mots …

Le Salon du Funéraire pour vous c’est : Un moment fort attendu !

3 jours de salon, sportif ou détente ? : Beaucoup de sueur mais aussi un plaisir intense à l’arrivée comme après un vrai effort physique !

Tous ces exposants c’est, concurrence ou convivialité ? : La convivialité avant tout, la concurrence on la vit déjà tous les jours.

La 30 ème édition c’est l’occasion de dire un petit mot aux organisateurs : Merci d’avance et on compte sur vous !


> Nom commercial: FUNICO

Funico Le groupe fabricant de cercueils FUNICO au Salon Funéraire Paris le Bourget 2017> Votre numéro de Stand: K38
> Nom du responsable: Jérôme HEGO

Adresse: 1665 route de Courrières
> Ville: 62220 CARVIN

Téléphone:  0321440701
> Adresse  mail: jhego@funico.fr

> Site Internet: www.funico.fr

 

Les Arts Funéraires en France avec les vidéos de la CSNAF

0
vidéos de la CSNAF les bronzes

La CSNAF est un syndicat professionnel regroupant les industriels spécialisés dans les arts funéraires. Son objectif est de valoriser les savoir-faire de ses adhérents et de pérenniser les métiers de l’art funéraire en France. Les Arts Funéraires en France avec les vidéos de la CSNAF.

 

Capture-d%E2%80%99e%CC%81cran-2017-08-24-a%CC%80-09.30.05-696x450 Les Arts Funéraires en France avec les vidéos de la CSNAF

La Chambre Syndical Nationale de l’Art funéraire a également créé le Salon Funéraire que l’on connait tous aujourd’hui en 1987. Rendez-vous incontournable pour tous les professionnels des Arts Funéraires. Cette année il se tiendra au Parc des Expositions du Bourget à Paris, du 23 au 25 novembre. Vous retrouverez toutes les informations sur http://www.salon-funeraire.com ainsi que la liste des exposants arrêtés au 26 juin ici.

Afin de promouvoir les Arts funéraires, une Websérie est réalisée par la CSNAF sur les arts funéraires dont l’objectif est de faire découvrir les métiers du funéraire en France et transmettre une image de « métiers d’art », de savoir-faire à la française, de compétence et de créativité.

Les vidéos des Arts Funéraires par le CSNAF

« Les métiers de l’art funéraire sont des métiers de transformations, ancrées dans une culture et des traditions Françaises. Notre série sur les métiers du funéraire met en en avant la puissance et la modernité des outils de travail : grande capacité de production, modernité des outils de travail »

Retrouvez ici les vidéos de la CSNAF sous six publications distinctes : le Cercueil, le monument, la composition florale, le soin de conservation, la plaque funéraire ou encore le capiton et depuis peu les bronzes. 

« Objet décoratif, gravure et bronze viennent habiller la plaque ou le monument funéraire et constituent un ultime hommage au défunt. Plus pérennes que des fleurs, ils permettent à l’entourage du mort de lui témoigner son affection ou sa reconnaissance, au travers d’une décoration gravée ou confectionnée en bronze, selon un processus standard ou personnalisé. »

Ce sont des vidéos courtes explicatives et concises qui permettent d’avoir un aperçu des différents corps de métiers du funéraire.


La Chambre Syndicale Nationale de l’Art Funéraire (CSNAF) est un syndicat de fabricants ayant pour vocation de réunir tous les métiers du funéraire : cercueils, capitons, plaques, vases, fleurs, accessoires, monuments, urnes, soins aux défunts et matériels de thanatopraxie, registre de condoléances, véhicules funéraires … et de mener ainsi une vaste réflexion commune.


Retrouvez tous les professionnels des Arts Funéraires au Salon du Funéraire au Parc des Expositions, le Bourget, Paris, du 23 au 25 novembre prochain.