Accueil Tags Cercueil

Tag: Cercueil

Adelmac, le cercueil portugais au salon funéraire (Vidéo)

0
Adelmac cercueil

L’édition 2017 du Salon Funéraire vient de se terminer, l’occasion pour les exposants de tirer le premier bilan de ce 30ème anniversaire. Dès le jeudi 9H30 lorsque les portes se sont ouvertes, les visiteurs sont arrivés en masse, et cela n’a pas désempli pendant les trois jours de salon. Focus aujourd’hui sur Adelmac et son cercueil …

Cercueil Adelmac au salon funéraire

Funéraire-Info : Pouvez-vous vous présenter votre structure pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas.

Nous sommes une marque portugaise dans le secteur des cercueils et accessoires funéraires. Notre marque fait partie du groupe Urnas Macedo Unipessoal Lda. Nous avons crée la marque Adelmac pour exporter nos produits à l’étranger. Nous avons commencé par la France et nous prétendons continuer à montrer tous nos produits en Italie et en Allemagne dès l’année prochaine.

Funéraire-Info : Quelles sont vos impressions globales sur la fréquentation du salon ? Et sur la fréquentation de votre stand ?

Nous avons eu beaucoup de monde lors du premier jour. Nos produits sont différents et donc les visiteurs souhaitaient plus d’informations à notre sujet étant donné que personne nous connaissez. Funéraire Info a décidé de nous filmer et nous avons eu un impact très positif. Les personnes qui n’avaient pas encore eu l’opportunité de passer au salon sont venus nous voir.

Funéraire-Info : Avez-vous vendu ? Avez-vous identifié de nouveaux clients potentiels ?

Pour l’instant nous n’avons pas encore vendu de produits. Nous avons cependant quelques visiteurs intéressés.

Funéraire-Info : Le salon est l’occasion de rencontrer ses clients, les visiteurs, mais est ce aussi l’occasion de nouer des partenariats avec d’autres exposants, vous avez fait de belles rencontres ?

Non, nous avons eu des curieux qui sont passés sur le stand mais nous n’avons pas parlé de partenariats.

Funéraire-Info : Avez-vous atteint les objectifs que vous vous étiez fixés en venant, ou ce que vous espériez ? 

Les objectifs seront atteints si nous vendons nos produits en France. Pour l’instant, nous sommes très satisfaits du retour des visiteurs mais nous attendons bien sûr que ces retours se transforme en retour financier.

Funéraire-Info : Avez-vous vu sur des stands des choses qui vous ont particulièrement marqué ou des idées nouvelles à mettre en pratique pour votre entreprise  ?

Non.

Funéraire-Info : Quel bilan tireriez-vous de cette édition, et quel conseil pourriez-vous donner aux organisateurs pour une meilleure édition 2019 ?

Le bilan est positif. L’idée est d’innover. Et c’est ça que nous avons montré aux visiteurs. Ils étaient contents de voir des modèles différents et je pense que tout le monde recherche cela.

Funéraire-Info : C’est un peu comme la coupe du monde, à peine terminée, on imagine déjà la prochaine rencontre, en 2019, on compte sur vous ?

Oui. Probablement que nous serons présents en 2019. Mais cela va dépendre des ventes.

Fiche entreprise Adelmac

> Nom commercial:  Adelmac

> Votre numéro de Stand: K85
> Nom du responsable: Andreia Custodio (Responsable de Marketing) et Pedro Macedo (Gérant)

> Adresse: Rua de Sobretâmega nº589
> Ville: Marco de Canaveses
> CP 4635-385

> Téléphone:  +351914476154
> Adresse  mail: marketing@adelmac.com

> Site Internet: www.adelmac.com
> Page Facebook: Adelmac

Le groupe fabricant de cercueils FUNICO au Salon Funéraire Paris le Bourget 2017

0
Funico

Vous les connaissez depuis plus de 50 ans, sous l’enseigne Cercueils du Nord, cédé en 2000 à la société FUNICO  qui ne sera appelé comme tel qu’en 2015. Aujourd’hui FUNICO et FUNICO international – regroupement de quatre fabricants-distributeurs de fournitures et matériels funéraires-, indépendants juridiquement, financièrement et commercialement, vendent 95 000 cercueils par an en Europe.

Présentation

Pouvez-vous, vous présenter ainsi que votre entreprise ?

Jérôme HEGO : Le groupe FUNICO est fabricant de cercueils et distributeurs d’articles funéraires, il est implanté en France, en Belgique et en Hollande. Le groupe possède trois usines et une dizaine de dépôts logistiques dont 5 en France. Je suis le responsable de la société FUNICO France.

Quels sont vos activités et vos services ?

Jérôme HEGO : Fabriquer des cercueils puis les livrer en 24 heures complètement équipés selon les besoins et les choix des opérateurs funéraires. Notre activité repose sur, d’une part la fabrication, et d’autre part la livraison de proximité.

Le Salon et vous

Ce n’est pas la première fois que l’on vous voit au salon. Que se cache-t-il derrière cette fidélité ?

Jérôme HEGO : FUNICO est en effet présent au salon et a toujours été exposant depuis l’origine. Cet évènement phare est un moyen unique de rencontrer tous les acteurs de la filière en un temps record et, avant tout, de partager un moment privilégié avec nos clients.

Organisation, mise en valeur de votre espace, où en êtes-vous dans votre organisation ?

Jérôme HEGO : Toute l’organisation est bouclée, notre stand sera très orienté « numérique » cette année ! Le bar y tient toujours une place importante car il s’agit avant tout de passer un bon moment !

Entre la mise en valeur de vos services/produits et les contacts clients, comment assurez-vous du trafic sur votre stand ?

Jérôme HEGO : La majorité de nos clients habituels nous ont déjà confié qu’ils passeraient nous rendre visite comme à l’accoutumé ; plus de 150 de nos clients étaient passés lors du dernier salon à Villepinte.

J’espère également que nos dernières campagnes de publicité et mailings finiront de convaincre un certain nombre de prospects à venir nous rendre visite.

Et pour accueillir tous nos visiteurs 12 personnes se relaieront à temps plein sur le stand donc tout le monde sera reçu comme il se doit !

Produit phare ? Surprise ? donnez-nous un indice !

Jérôme HEGO : Bien sûr, il y aura des nouveaux cercueils en présentation, un espace Personnalisation et une animation numérique permanente avec notre informaticien maison !

Allez-vous offrir des cadeaux à vos visiteurs ou organiser un jeu ?

Jérôme HEGO : Les clients désireux de commander pendant le salon pourront bénéficier « d’offres spéciales salon » avec des conditions avantageuses.

Le salon, la 30 ème édition

Retour au Bourget ! C’est important pour vous ?

Jérôme HEGO : Le salon au Bourget c’est historique et aussi plus pratique pour nous qui venons du Nord de la France !

Il est évident que nous avons plus de repères au Bourget qu’à Villepinte mais l’essentiel est que cet évènement perdure, qu’importe l’endroit !

Et vos voisins de salon, peut-on savoir qui ils sont ?

Jérôme HEGO : Nous somme entourés par des professionnels qui viennent de métiers tous différents ce qui présage d’échanges riches, d’autant que certains sont des partenaires très proches!

En face de notre stand nous avons la chance d’avoir un de nos clients qui est également lui-même fournisseur de véhicules funéraires.

Quels seront les éléments gages de réussite de cette 30 ème édition ?

La présence d’un public en masse et la convivialité. Le retour des visiteurs Européens.

En quelques mots …

Le Salon du Funéraire pour vous c’est : Un moment fort attendu !

3 jours de salon, sportif ou détente ? : Beaucoup de sueur mais aussi un plaisir intense à l’arrivée comme après un vrai effort physique !

Tous ces exposants c’est, concurrence ou convivialité ? : La convivialité avant tout, la concurrence on la vit déjà tous les jours.

La 30 ème édition c’est l’occasion de dire un petit mot aux organisateurs : Merci d’avance et on compte sur vous !


> Nom commercial: FUNICO

Funico Le groupe fabricant de cercueils FUNICO au Salon Funéraire Paris le Bourget 2017> Votre numéro de Stand: K38
> Nom du responsable: Jérôme HEGO

Adresse: 1665 route de Courrières
> Ville: 62220 CARVIN

Téléphone:  0321440701
> Adresse  mail: jhego@funico.fr

> Site Internet: www.funico.fr

 

Les Arts Funéraires en France avec les vidéos de la CSNAF

0
vidéos de la CSNAF les bronzes

La CSNAF est un syndicat professionnel regroupant les industriels spécialisés dans les arts funéraires. Son objectif est de valoriser les savoir-faire de ses adhérents et de pérenniser les métiers de l’art funéraire en France. Les Arts Funéraires en France avec les vidéos de la CSNAF.

 

Capture-d%E2%80%99e%CC%81cran-2017-08-24-a%CC%80-09.30.05-696x450 Les Arts Funéraires en France avec les vidéos de la CSNAF

La Chambre Syndical Nationale de l’Art funéraire a également créé le Salon Funéraire que l’on connait tous aujourd’hui en 1987. Rendez-vous incontournable pour tous les professionnels des Arts Funéraires. Cette année il se tiendra au Parc des Expositions du Bourget à Paris, du 23 au 25 novembre. Vous retrouverez toutes les informations sur http://www.salon-funeraire.com ainsi que la liste des exposants arrêtés au 26 juin ici.

Afin de promouvoir les Arts funéraires, une Websérie est réalisée par la CSNAF sur les arts funéraires dont l’objectif est de faire découvrir les métiers du funéraire en France et transmettre une image de « métiers d’art », de savoir-faire à la française, de compétence et de créativité.

Les vidéos des Arts Funéraires par le CSNAF

« Les métiers de l’art funéraire sont des métiers de transformations, ancrées dans une culture et des traditions Françaises. Notre série sur les métiers du funéraire met en en avant la puissance et la modernité des outils de travail : grande capacité de production, modernité des outils de travail »

Retrouvez ici les vidéos de la CSNAF sous six publications distinctes : le Cercueil, le monument, la composition florale, le soin de conservation, la plaque funéraire ou encore le capiton et depuis peu les bronzes. 

« Objet décoratif, gravure et bronze viennent habiller la plaque ou le monument funéraire et constituent un ultime hommage au défunt. Plus pérennes que des fleurs, ils permettent à l’entourage du mort de lui témoigner son affection ou sa reconnaissance, au travers d’une décoration gravée ou confectionnée en bronze, selon un processus standard ou personnalisé. »

Ce sont des vidéos courtes explicatives et concises qui permettent d’avoir un aperçu des différents corps de métiers du funéraire.


La Chambre Syndicale Nationale de l’Art Funéraire (CSNAF) est un syndicat de fabricants ayant pour vocation de réunir tous les métiers du funéraire : cercueils, capitons, plaques, vases, fleurs, accessoires, monuments, urnes, soins aux défunts et matériels de thanatopraxie, registre de condoléances, véhicules funéraires … et de mener ainsi une vaste réflexion commune.


Retrouvez tous les professionnels des Arts Funéraires au Salon du Funéraire au Parc des Expositions, le Bourget, Paris, du 23 au 25 novembre prochain.

Occuper les enfants pendant les vacances de la Toussaint

0
vacances de la Toussaint

Ça y est, nous y sommes. Le changement d’heure qui arrive, les toiles d’araignée dans le brouillard, le taux de sucre qui augmente considérablement. Nul doute, nous débutons bientôt les vacances de la Toussaint. Pour vous, pompes funèbres et autres professionnels du funéraire, cela veut dire, beaucoup de travail. Mais pour vous, parents pompes funèbres et autres parents professionnels du funéraire, cela veut dire, beaucoup, beaucoup, beaucoup, de travail et trouver des solutions pour occuper vos enfants pendant les vacances de la Toussaint.

Heureusement avec un minimum de créativité, – ou de fainéantise ça marche aussi-, certains loisirs entrent parfaitement dans la composition du secteur. Allez…parce que moi aussi j’ai mes propres stratégies je veux bien vous donner quelques idées.

Les films d’animation

Nous avons, bien sur, une bonne partie des films de Tim Burton, en tête L’étrange Noel de M. Jack, Sweeney Todd, Edward aux mains d’argent, et bien sur les Noces Funèbres. Dans les plus récents de Tim Burton sur ce sujet, on trouvera également Frankenweenie, l’histoire de Frankenstein version chien. Toujours tristement coloré, toujours musicalement délicieux. Coraline d’Henri Selick raconte l’histoire d’une jeune fille dans un monde parallèle imaginaire avec ses macabres secrets.

Un peu septique je m’étais pourtant laissée tenter, sans regret, par Paranorman, un petit garçon prénommé Norman peut voir les morts et discuter avec eux. Il tente d’empêcher la destruction de la ville par le fantôme d’une sorcière qui n’est en réalité qu’une petite fille – là je fais du spoiler- qui est aussi incomprise que lui.

Pour les plus petits il reste les classiques, type Casper, ça marche toujours et puis cela rend nostalgique les plus grands.

Dans les films d’animation que je plussoie mais que je ne conseille qu’à partir de la jeune adolescence, il y a le Magasin des Suicides par Patrice Leconte issu du livre du même nom dont j’ai consacré un article entier. Synopsis : Imaginez une ville où les gens n’ont plus goût à rien, au point que la boutique la plus florissante est celle où on vend poisons et cordes pour se pendre. Mais la patronne vient d’accoucher d’un enfant qui est la joie de vivre incarnée. Au magasin des suicides, le ver est dans le fruit…

Un délice macabre, à regarder sans modération et avec beaucoup de sourire.

Nous sommes d’accord les films d’animation étaient la solution numéro, celle de facilité, ou la solution finale une fois que l’on a épuisé les autres.

Il nous reste pourtant les loisirs créatifs. Il y a un an, j’ai acheté à ma fille un carnet de coloriage mandala tête de mort sur fond de fête des morts au Mexique. De quoi occuper un petit moment et de voir la magie du résultat. Modèles à télécharger en 2.3 secondes sur internet.

L’origami

Ça sauve de tout, tout le temps. Ça nous fait nous arracher les cheveux, un peu, aussi, mais surtout ça nous oblige à ralentir la cadence dans un monde qui va vite. En forme de cercueil, de chauve souris, ça ne sont pas les modèles qui manquent.

Et si tout ça ne vous suffit pas, vous pouvez toujours passer aux loisirs créatifs modèle géant. Personnellement petite, je passais beaucoup de temps au magasin de fleurs de mes parents, quelques tiges, un peu de mousse et le tour est joué. Cela stimule la création et l’imagination de jouer aux grands et je ne vous parle même pas de jouer avec la machines à impression pour les rubans…

Les citrouilles d’Halloween

Cette année le vacances arrivent un samedi et non pas un mercredi comme l’an dernier, et quelques jours avant le fameux 31 octobre. D’années en années, cette tradition venue d’outre-Atlantique, prend de l’ampleur en tête de gondole des supermarchés. Remarquez que, si aux États-Unis, l’on se déguise comme nous à carnaval, en France en revanche, nous ne gardons que le côté effrayant du truc. Allez comprendre. Une ineptie selon moi puisqu’il faut envoyer ses enfants le soir, dans le noir, frapper aux portes citrouilles-enfants-pendant-les-vacances-de-la-Toussaint Occuper les enfants pendant les vacances de la Toussaintd’inconnus, manger tout un tas de bonbons qui viennent d’on ne sait où et acheter un déguisement à seulement un mois et demi de Noël, qui va déjà ravager notre compte épargne maiiiiiiis bon.. Les citrouilles disais-je une activité, plutôt ludique, et utile si vous utilisez l’intérieur de vos potirons pour vos soupes automnales. Vous trouverez de merveilleux modèles sur internet, et notamment sur Pinterest, et des tutos à n’en plus finir sur youtube y compris pour ceux qui n’ont pas de citrouilles. De quoi occuper petits et grands un bon moment.

Le Feu Follet

J’adore prononcer ce mot là, et je crois que si j’aime autant regarder le dessin animé Rebelle, c’est pour le feu follet. Même si pour nous, adultes, la magie est levée depuis longtemps, il n’en reste pas moins teinté d’un certain mystère, et pour les enfants, cela reste du domaine du surnaturel. Le feu follet reste une simple manifestation de lumière qui ressemble à une petite flamme. Dans l’imaginaire, le feu follet représente les âmes errantes qui viennent hanter les lieux.- forêts et cimetières la plupart du temps. En réalité, un feu follet, qui apparait seulement quelques secondes est une manifestation de l’émanation du méthane à partir de la décomposition ( pour faire simple, mais ça mériterait un autre article). Entre les corps ayant reçus des soins de conversation et les cercueils hermétiques, les feux follets se font rares, mais dans certains endroits, l’on aime se balader dans les cimetières à la recherche des ces lumières froides. Une chasse au trésor macabre dans les allées du cimetière à la recherche des âmes enfuies, voilà une activité ludique, en plein air, qui a de quoi faire frissonner.

HOMAJE, le cercueil premium au design qui conjugue élégance et innovation

0
cercueil HOMAJE

Le fabricant français Distribution Funéraire, présente aujourd’hui en avant première HOMAJE, son nouveau modèle de cercueil premium. Il est destiné aux familles souhaitant rendre un hommage particulier à leur défunt lors d’une cérémonie et recherchant un cercueil élégant et sobre.

Le groupe Distribution Funéraire lance HOMAJE, le cercueil premium au design qui conjugue élégance et innovation.

En 2015, à la suite de la reprise de la maison KRAUS, fabricant d’accessoires de cercueils, Stéphane BRET et Eric LIEBEL demandent à un designer français de leur concevoir une nouvelle gamme de produits. Ce dernier dessine alors un cercueil pour mettre en valeur ces nouveaux accessoires lors des présentations. Les clients visités s’enthousiasment : « D’où vient ce cercueil, est-il disponible ? »

Après avoir intégré les marques BOCAP (fabricant de capitons) et EUROSARCO (fabricant et distributeur de cercueils) pour acquérir le savoir-faire dans la fabrication des cercueils et des capitons, ils déposent auprès de l’INPI la marque HOMAJE, ainsi que le modèle de cercueil et le brevet de fermeture à glissière intégrée et invisible.
Il aura fallu deux ans de recherche et développement pour proposer ce produit haut de gamme, conçu et fabriqué en France. Son procédé innovant remplace les dix vis traditionnellement nécessaires par seulement deux loquets invisibles et la vis police. Ainsi le couvercle coulisse avec légèreté pour une fermeture tout en douceur.

Le capiton a été conçu spécialement pour HOMAJE par la styliste maison. La couverture écrue en harmonie avec la teinte naturelle du bois et bordée à l’intérieur du cercueil, souligne sa ligne classique et moderne.

Fabriqué en chêne français massif de qualité ébénisterie/belle menuiserie, HOMAJE est livré avec :
– un capiton posé complet avec un bac, un tour, un oreiller et une couverture,
– quatre poignées posées et une plaque en laiton massif,
– une cuvette biodégradable homologuée posée
– une vis police
Ses dimensions intérieures : 190 x 60 cm – Poids 69 kg

Proposé en distribution sélective uniquement : HOMAJE est proposé aux pompes funèbres à travers un contrat de distribution sélective. Ceci garantit aux familles d’être accompagnées dans la cérémonie avec une exigence particulière sur la qualité des prestations.

A propos de Distribution Funéraire :
Créé en 2015 par Stéphane BRET et Eric LIEBEL le groupe Distribution Funéraire a été constitué en regroupant les marques KRAUS, BOCAP et EUROSARCO. Les bureaux, les ateliers et la plateforme logistique sont situés en Bourgogne.

Distribution Funéraire sera présent à Funéraire Paris 2017.

Retrouvez nous sur www.homaje.com

Source: Communiqué de Presse Mercredi 27 septembre 2017

Funéraire à l’étranger, un cercueil train, décès de la chèvre mascotte anglaise…

0
funéraire à l'étranger
image : manchestereveningnews.co.uk

Angleterre, un cercueil Orient Express fabriqué par le défunt

Brian Holden a vécu à Ashton, Tameside et est décédé en ce mois de septembre 2017. L’homme s’était fait connaître parce qu’il avait lui-même fabriqué son cercueil, une copie de son train favori dans lequel il avait effectué de nombreux voyages. Il avait suscité l’admiration de nombreuses personnes en étant également devenu le plus vieil employé de Macdonald’s, qui lui avait fait apposer une plaque de bronze dans le restaurant où il travaillait. L’homme était reconnu pour son intelligence, passant des diplômes de droit et avait rejoint la Mensa (haute société de QI).

L’article ici

Édimbourg, son fils a t-il vraiment été enterré il y a 42 ans ?

Lydia Reid a accouché 42 ans auparavant d’un petit garçon nommé Gary. Malheureusement l’enfant naît fragile, et on le transfère rapidement vers un autre hôpital que celui de l’accouchement pour une opération. Le petit ne survit pas. Depuis 42 ans, sa mère qui n’a pas pu le voir avant les obsèques se pose la question : était-il réellement dans le cercueil ? Poussée par son intuition devenue obsessionnelle, elle veut savoir et fait exhumer le cercueil. Et comme elle l’avait pressenti, aucune trace de corps. Si l’on pourrait mettre cela sur le dos de la décomposition, un scientifique ayant poussé les analyses confirme qu’il n’y a aucune trace organique dans la funeste boîte, et l’enquête a ouvert la question au prélèvement d’organes sans consentement, a priori fréquent à l’époque.

L’article anglais ici

Expérience de mort imminente

Le Sun relaye les témoignages de Reddit de personnes ayant vécu des expériences de mort imminente. Si certains décrivent l’habituelle « lumière blanche » et la douceur, d’autres sont passés par un noir complet qui les a terrifiés.

A lire ici

Pays de Galles, un dernier adieu à celle que l’on appelait « la reine des Tsiganes »

La famille de Ruby Pearl Marshall était réunie au cimetière de Pontypridd, autours d’une pierre tombale estimé à 40 000£ ornée d’anges dorés.

Vidéo : walesonline

Shenkin, la chèvre mascotte du Royal Welsh est décédée, la Reine informée

La chèvre mascotte du Régiment du 3ème Bataillon est décédée. Célèbre pour ses apparitions dans des rencontres sportives, son décès à été officiellement annoncé à la Reine, et une remplaçante devra être choisie sous peu. Elle sera enterrée près du Régiment avec ses prédécesseurs.

L’article ici

walesonline-chèvre Funéraire à l'étranger, un cercueil train, décès de la chèvre mascotte anglaise...

Affaire à saisir, un corbillard Cadillac à 1200$ !

Et le vendeur à le mérite de faire rire !

C’est ici !

Espagne : morte pour la sécu, pas pour les banques !

Une espagnole a été déclarée administrativement morte suite à une probable erreur informatique dans un hôpital. Elle est privée de sécurité sociale et de la pension de réversion de son défunt mari, mais les banques continuent de lui faire payer ses différents crédits !

L’article ici

Un autre article sur les infos à l’étranger ? C’est ici

L’actualité du funéraire de ce mardi 26 septembre 2017

0
actualité du funéraire 26 septembre

Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs du mardi 26 septembre 2017. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.

Aujourd’hui, dans Guadeloupe France Antilles, nous apprenons que les travaux d’extension du cimetière devraient se terminer le mois prochain. Cette opération a été financée par la ville et le budget s’élève à 724 000 euros.

 Seuls trois PDG se sont succédés en 50 ans. Depuis le décès de Liliane Bettencourt, rien ne va plus pour la maison L’Oréal qui, malgré les apparences n’est pas assurée. Les financiers se rencontrent à huit clos afin de discuter de l’avenir de la maison, que Liliane Bettencourt a su stabiliser et pérenniser. C’est ce que révèle aujourd’hui Atlantico.
Je vous en avais déjà parlé ici , le Fonds d’indemnisations des victimes du terrorisme va reverser jusqu’à 30 000 euros pour « préjudice d’angoisse de mort imminente ». Cet argent va être reversé aux proches de personnes décédées. Mais les modalités de versements provoquent la colère des avocats de victimes. À lire dans l’Express. 

Un homme dans un état végétatif depuis 15 ans, dès suite d’un accident de voiture vient de retrouver quelques signes de conscience ( suivre un objet des yeux par exemple ). Des progrès liés à une stimulation nerveuse. 

 

Un homme décrit comme particulièrement jaloux et agressif envers les femmes est jugé devant la cours d’Assises du Puy de Dôme pour acte de barbarie et torture. Il avait donné la mort à sa compagne lors d’un acte sexuel particulièrement violent. Un article à lire dans Paris Match, particulièrement difficile à soutenir.

 

Bon bon bon, un acte de cannibalisme a été mis en lumière en Russie. Un couple soupçonné d’avoir tué une femme, apparemment pour la manger, a été arrêté dans le sud de la Russie après avoir été confondu par des selfies avec des morceaux du corps démembré, ont annoncé ce lundi les autorités russes. Ce sujet aussi, je vous en avais parlé ici ( on vous parle de tout à Funéraire Info ) 

 

Il y en a qui sont prêts à tout pour faire partie de la fête. Theresa Doyle une anglaise, retraitée de 65 ans s’invite systématiquement aux obsèques. Elle invente un lien avec la personne décédée et puis part se servir au buffet tout en oubliant pas de remplir son tupperware pour l’occasion.

 

Libérer le cerveau de sa prison. C’est l’objectif de chercheurs français, qui ont annoncé lundi qu’une technique de stimulation nerveuse était susceptible d’avoir augmenté l’état de conscience d’un homme de 35 ans se trouvant dans un état végétatif depuis des années. Cette annonce parue dans le journal américain Current Biology est basée sur un seul patient, mais les chercheurs envisagent d’étendre le traitement à d’autres au vu des améliorations chez cet homme, victime d’un accident de la route il y a 15 ans.

Insolite, hier dans Funéraire Info, je suis venue vous parler de la course de caisses à savon. J’ai eu l’opportunité de m’entretenir avec Charles Reverchon, membre de Pierre Tombale « Invictus », qui a participé aux 1er championnat de France de caisses à savon folklorique, à Sérézin de la Tour (38). Le 27 août dernier, aux côtés de Pierre Ponteira, il se trouvait dans une caisse à savon… cercueil ! Curieux, nous sommes allés voir ce qui se cache derrière ce projet atypique.
Le funéraire change, et avec lui, nous aussi. Mélanie vous explique comment vous adapter à l’air de la grande personnalisation. Nous le martelons : les obsèques, la marbrerie, en fait le funéraire d’aujourd’hui est personnalisé. Ce qui a changé votre façon de travailler, mais aussi la façon des familles de vous considérer.

La revue de presse du funéraire vous est offerte par le Salon Funéraire Paris 2017
Salon Paris 2017 : du 23 au 25 novembre 2017, parc des expositions du Bourget.
Le salon Funéraire Paris réservé exclusivement aux professionnels du secteur existe depuis 1987 et à lieu après la toussaint pour vous permettre d’organiser vos achats. Venez découvrir l’exhaustivité de l’offre avec plus de 240 exposants (nationaux et internationaux) qui exposent tous les produits nécessaires à la cérémonie y compris le monument jusqu’aux services associés (soins, banques/assurances, informatiques, formations, transports/rapatriements).

Boulette à la fermeture du cercueil : le maire a oublié les scellés

3
obseques mise en bière scellés

Un cafouillage a eu lieu lors d’une mise en bière près de Nancy : Madame le Maire, censée apposer les scellés sur le cercueil d’une mère de famille, est arrivée sans tampon ni cire. Si l’incident a failli avoir des conséquences dramatiques, on a pourtant du mal, en y réfléchissant, à blâmer l’édile.

Oubli dramatique

Tout commence comme une histoire tristement banale : une mère de famille et jeune grand-mère s’est éteinte d’un cancer, après avoir lutté courageusement, entourée de son mari et de ses enfants. Connue dans sa commune pour avoir travaillé 32 ans dans la boulangerie, c’était une personne appréciée.

Les obsèques étant prévues à Nancy, la pose des scellés, puisqu’il y avait changement de commune, était obligatoire. Les pompes funèbres ont donc convoqué la Maire du petit village de Malleloy, où reposait la défunte, puisque la commune était dépourvue de police municipale et située en zone gendarmerie.

Las ! Le jour dit, la mairesse arriva, donc, à l’heure dite, sans cire, sans le cachet Marianne, ni même sans savoir ce qu’elle avait à faire. Moment de gêne, les pompes funèbres lui expliquèrent ce qui étant censé se passer, et voilà l’élue repartie en mairie, pour rechercher le matériel, devant une famille consternée et des pompes funèbres les yeux rivés sur la pendule.

Aidée de son premier adjoint appelé à la rescousse, la Maire retourne tous les placards de l’hôtel de ville, avant d’enfin remettre la main sur le petit paquet contenant la cire et les scellés, et de retourner au pas de course procéder à la pose. Au pas de course également, les pompes funèbres chargèrent le cercueil dans le corbillard tandis que la famille fonçait ventre à terre vers l’église.

En excès de vitesse sur l’autoroute, le convoi arriva finalement deux petites minutes avant l’heure de début prévue de la cérémonie. La famille traversa à pas rapide l’église bondée, tandis que les pompes funèbres finissaient d’installer les fleurs sous l’oeil interloqué du prêtre.

Conséquences désastreuses

La famille de la défunte est, on le comprend, furieuse. Loin du moment de recueillement attendu, c’est un stress supplémentaire qu’ils ont vécu. Risque de voir annuler les obsèques, quasi-retard à l’église, avec une arrivée in extremis qui ne leur a pas permis de saluer l’assistance avant le début de la cérémonie.

Quoiqu’observant un silence plus diplomatique, on peut imaginer que l’équipe de convoi a essuyé un coup de stress comme il s’en présente quelques uns dans une carrière. La famille a d’ailleurs souligné que les pompes funèbres aient fait tout leur possible pour que le convoi ait lieu.

Madame le Maire a joué de malchance. Nouvellement élue, elle n’avait pas eu l’occasion, jusqu’ici, d’apposer des scellés. La défunte reposait à son domicile, choix rare alors que des chambres funéraire se trouvent dans des communes à proximité. La secrétaire de mairie avait récemment changé, en un mot, personne parmi les prédécesseurs ne s’était avisé d’informer les nouveaux de la procédure au cas où. La première magistrate de la commune avait, de surcroît, subi elle-même un deuil dans sa famille la veille, et on sait que ces événements nuisent à la concentration.

Peut-on en vouloir légitimement à l’édile ? Même si on comprend le courroux de la famille, difficile néanmoins de rejeter la faute sur Madame le Maire. Il n’existe pas de formation spécifique pour les élus, du moins, qui recouvre toutes les tâches qu’ils auront à accomplir durant leur mandat. Peut être aurait-elle dû passer un petit coup de fil aux pompes funèbres pour s’enquérir de ce qu’on attendait d’elle, mais, affectée par un deuil dans sa famille, sollicitée en tant qu’édile un peu partout, se débattant avec les problèmes dans sa commune, elle n’y a pas pensé. Qui peut affirmer qu’il aurait fait mieux ?

Mais cela remet sur le devant de la scène les obsèques laïques votées à l’initiative d’un député lors de la législature précédente. Alors que l’exemple de cette Maire est représentatif de la situation de nombreuses communes françaises, est il possible de leur demander de se substituer à un Maître de Cérémonie professionnel ? Il est permis d’en douter.

L’article original se trouve ici : www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-agglomeration/2017/09/12/cafouillage-a-la-mise-en-biere

Autriche : croque-morts et corbillard perdent un cercueil dans la rue

0
le corbillard a perdu le cercueil

Vous connaissez Vienne ? Une belle ville, vraiment. Les architectes y sèment des merveilles de pierre, les compositeurs y sèment des symphonies inoubliables, les penseurs y sèment des idées et les corbillards y sèment des cercueils. Bon, un ne fait pas la règle, mais tout de même, la mésaventure d’un croque-morts autrichien laisse pensif.

Une viennoiserie ?

Vous avez noté cette propension qu’a le destin à toujours vouloir vous contrarier ? Si non, vous êtes chanceux. Il y a quelques temps, j’avais écrit un article sur le fait que les corbillards ne pouvaient pas perdre le cercueil en route. La semaine suivante, un corbillard avait perdu un cercueil. Vexé, j’avais écrit que c’était un cas unique. Et devinez quoi ?

Vous connaissez Vienne ? La riante capitale de l’Autriche compte parmi les plus belles villes du monde. La vie y est réputée paisible, la deuxième ville germanophone au monde donne pourtant l’aspect d’une paisible bourgade où s’écoule paisiblement le beau Danube bleu.  l’OSCE, l’OPEP et diverses agences des Nations unies, comme l’Agence internationale de l’énergie atomique, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime ou l’ONUDI y ont leur siège, principalement du fait de la neutralité Autrichienne.

Les architectes y sèment des merveilles de pierre, les compositeurs y sèment des symphonies inoubliables, les penseurs y sèment des idées et les corbillards y sèment des cercueils.

Un moment de solitude

Alors qu’un corbillard roulait dans les rues de Vienne, défunt dans son cercueil et cercueil dans le catafalque, l’équipe de porteurs, on l’imagine, paisiblement en train de grignoter des croissants tandis que l’autoradio diffusait du Strauss (cliché ? Il n’y a pas de clichés à Funéraire Info, voyons), voilà qu’un bruit violent suivi d’un craquement sinistre retentit.

Aussitôt, les porteurs regardèrent derrière eux pour voir de quoi il s’en retournait, et crièrent au chauffeur de s’arrêter. Tous descendirent derechef, balayant du revers de la main les miettes de croissant sur leur veste.

Un spectacle sinistre s’offrit à leur vue : la porte du catafalque béait et le cercueil gisait, fendu, sur la chaussée.

Après avoir palabré, les croque-morts firent ce qu’ils devaient faire. Le défunt fut sorti de son cercueil en bois brisé, en plein jour, au milieu de la rue, pour être placé dans un cercueil en acier, certes laid et plus adapté au transport qu’aux obsèques, pour être ramené au dépôt. Là, il fut placé dans un cercueil flambant neuf, dont on ignore s’il a été offert par l’assurance ou la société confuse.

corbillard-cercueil-2 Autriche : croque-morts et corbillard perdent un cercueil dans la rueTout est bien qui finit bien

La famille du défunt a été avertie de la situation par le groupe funéraire, qui a par ailleurs déclaré réaliser 30 000 transports par ans sans que jamais un incident de ce genre ne se soit produit.

Le problème viendrait du système de fermeture électrique de la porte du corbillard, qui est actuellement en inspection auprès des contrôleurs techniques de son fabriquant. Certains verront là juste un coup de malchance, d’autres une incitation à revenir au bon vieux temps du bon vieux verrou mécanique.

Il ne manque qu’un seul point de vue : désormais inhumé, le défunt est resté de marbre face aux questions de la presse.

Et en France ?

Renseignements pris, il semble que les corbillards autrichiens ne soient pas soumis à la même obligation qu’en France, à savoir d’être équipés d’un dispositif de blocage mécanique du cercueil.

Rappelons les règles en vigueur : le cercueil, une fois calé dans le catafalque, doit être fixé par un dispositif mécanique verrouillable. Ainsi, même si la porte du fourgon s’ouvre, ce qui est rare, convenons-en, la bière ne doit pas bouger de sa place.

C’est au chauffeur du corbillard de s’assurer, techniquement, de la mise en place de la sécurité. Néanmoins, le Maître de Cérémonie, ou tout autre chef d’équipe, peut être désigné comme responsable si un incident survenait. Il convient donc de s’assurer, même si on a toute confiance en son équipe, de sa mise en place correcte.

L’absence ou le non-fonctionnement du dispositif de verrouillage du cercueil lors d’un contrôle technique peut être un motif de retrait de l’habilitation funéraire du véhicule.

Anarchie : quand les scellés disparaissent avant la crémation

0
scellés police cercueil

Des soucis de toute sortes peuvent venir contrarier une crémation. Retards divers et variés, pannes, mais cette histoire est assez unique dans son genre. Même si quelques détails de décorum sont de mon cru, Angélique, qui me l’a racontée, s’est vraiment fait faucher ses scellés. Vous avez bien lu.

Ni Dieu, ni Maître

Angélique était encore dans le hall du crématorium quand la directrice l’interpella « Attends, il y a un problème, viens voir. ». La conseillère funéraire pâlit « Avec le convoi Chombier ? Encore ? ».

Deux jours avant, alors qu’elle préparait les obsèques de Monsieur Chombier avec la famille, cette dernière avait expliqué « Il était musicien, est-ce que c’est possible que ses amis jouent de la musique pendant de la cérémonie ? De la guitare, ce genre de choses ? ». C’était possible, bien entendu, ce que Angélique s’était empressée de confirmer aux proches.

Sauf que, dans la tête de la famille, « ce genre de choses » consistait en un piano et une batterie. Le personnel du crématorium avait fait une tête de six pieds de long en les voyant arriver, et c’est grâce au monte-charge qu’ils avaient pu être amenés dans la salle de cérémonie. Le petit morceau musical s’était changé en bœuf.

Devant l’air affolé de la directrice, Angélique se demanda ce qu’il pouvait bien y avoir de pire que de trimballer un piano droit et avoir une batterie complète à monter dix minutes avant la cérémonie… « Les scellés du cercueil ont disparu » oui, il y avait ça, évidemment.

« Disparus ? » répéta la conseillère funéraire d’un voix blanche.

« Disparus », en effet, à ne pas confondre avec « oubliés ». Angélique avait convoqué elle-même la police, assisté à leur pose, et la présence des cachets de cire, à la tête et aux pieds du cercueil avaient été contrôlés à l’arrivée au crématorium par un agent. Ils avaient été là, et ils n’y étaient plus.

Ce fut sur ces entrefaites qu’un agent du crématorium surgit, une corbeille à papier à la main « Madame la Directrice » cria-t-il presque, montrant le contenu de la corbeille.

A l’intérieur se trouvaient des débris de ce que tous identifièrent immédiatement comme des scellés. LES scellés, ceux qui s’étaient mystérieusement envolés. Et tous se posaient la même question « qu s’était-il passé ? »

Angélique et la directrice se rendirent dans la salle d’attente où la famille patientait pour le départ en crémation. D’emblée, la conseillère funéraire se lança « Il y aura du retard, on a un gros problème » avant de se lancer dans l’explication. Elle comme la directrice notèrent que la réaction de la famille était curieuse : au lieu de s’affoler ou de se mettre en colère, ils se lançaient des regards gênés.

« C’est obligatoire, ces scellés ? » demanda l’un.

« Oui, c’est obligatoire » intervint la directrice du crématorium « Sans eux, je ne peux pas faire partir le cercueil en crémation. Si je m’avisai de le faire, le crématorium serait fermé et je risquerai de finir en prison ». C’était un peu exagéré, pour tout dire, mais les deux professionnelles avaient deviné que la famille cachait quelque chose, et elles étaient bien déterminées à découvrir quoi, quitte à les bousculer un peu.

Angélique en rajouta une couche « Il va falloir demander à un policier de revenir, et il est en droit d’exiger l’ouverture du cercueil pour vérifier l’identité du défunt ».

La famille blêmit,avant qu’un homme, le pianiste et meilleur ami du défunt, n’explique « Ben… ce sont ses copains. Vous savez comme c’est, nous, les musicos, on est un peu anars… Et bon, les potes, quand ils ont vu écrit ‘’police’’ sur les cachets de cire, là, ils ont mal supportés qu’il parte avec les condés. Donc… »

« Donc, ils ont enlevés les scellés » finit la directrice.

« Ouaip, et ils les ont mis à la benne » acheva le pianiste.

La police fut rappelée d’urgence par la conseillère funéraire. Par chance, le brigadier était disponible, et, sympathique, n’exigea pas la réouverture du cercueil. Mais, comme il le signala à Angélique et à la directrice du crématorium, c’était un délit, et il serait obligé de faire une main courante.

Tout fut arrangé, et Monsieur Chombier fut finalement crématisé avec une demi-heure de retard. C’était la dernière crémation de la journée pour ce four, le dépassement était possible.

Les proches de Monsieur Chombier quittèrent le crématorium, et essayant de se composer un air contrit. Mais le pianiste sifflotait entre ses dents « Ni Dieu, ni Maître » de Ferré.

Sur les réseaux

19,208FansJ'aime
63FollowersSuivre
519FollowersSuivre
33AbonnésSouscrire