Accueil Tags Douaumont

Tag: Douaumont

Centenaire, interdiction de courir dans l’ossuaire de Douaumont

0

La polémique du jour, puisque pas une semaine ne semble passer sans qu’il y en ait une, ce sont les commémorations de la bataille de Verdun à l’ossuaire de Douaumont, et ces enfants courant dans les allées du cimetière ou il est interdit de courir d’après le réglement intérieur. Certains aiment, d’autres non, mais une chose est sûre : cet hommage censé sceller l’union divise…

Verdun, les forces en présence…

Le temps fort, c’étaient ses enfants courant parmi les tombes des soldats tombés à la bataille de Verdun, vêtus de tenues bariolées, course rythmée par les Tambours du Bronx.

Et comme toujours, il y a deux camps : les Pour selon qui les Contre sont « d’infâmes réactionnaires proche de l’extrême droite » et les Contre qui expliquent que les Pour sont des « dégénérés irrespectueux ». Les amateurs de nuances sont partis se faire un café.

Un observateur non averti pourrait être tenté de voir un troisième camp, celui des Neutres, qui expliquent que « les français sont des râleurs, de toute façon, ils ne sont jamais contents », mais la plupart du temps, ils se joignent aux Pour.

Alors, qui a tort, qui a raison ? Nous avons demandé à notre expert normand, qui a été formel « Ben, ça dépend ». En tout cas, une chose est sûre : cette cérémonie, destinée à célébrer la concorde et l’union, a été placée dès le début sous de mauvais auspices, après l’affaire Black M.

Nous avons décidé de laisser la parole aux pour, aux contres, puis de livrer notre vis appuyé sur le pragmatisme.

Les pour

Charlotte a été sensible au symbole : « Moi j’y vois un symbole. Ses soldats sont morts pour la liberté. Ils ont courus sur ses mêmes terres, pour que les générations futures soient libre. Je pense, sans parler en leurs noms, qu’ils auraient aimé, voir ses jeunes Français et ses jeunes Allemands, courir en toute liberté… » posée et pragmatique, c’est une des rares à garder son calme.

Nehra s’agace de ceux qui s’offusquent du fait que les enfants piétinent les tombes « J’en pense qu’ils sorts morts, et que pour certains, y’a rien dans les tombes. Les gens qui râlent n’ont évidemment pas compris le sens de cette commémoration : la vie continue. Moi, ça me gène pas. »

Line précise « Ce sont des Allées !!! Arrêtez de dire sur les tombes ce sont des allées » et Jules ajoute « Vous savez qu’il y a des gens qui entretiennent l’herbe qui pousse ?! Ben ils passent la tondeuse dessus et du désherbant, vous savez aussi que le mémorial à était agrandit ? Ils ont utilisé des tractopelle et ont remué la terre et trouver des restes humain là où il y avait un parking et ils en ont refait un par dessus… »

Les contre

Les contres sont beaucoup plus nombreux, du moins, à laisser des commentaires.

« Manque total de respect » « Indignée » « On ne court pas dans un cimetière » sont les réactions les plus fréquentes, dans un langage parfois très fleuri.

Tito vise les coureurs de Verdun : « je pense que heureusement qu’il n’y a plus de guerre parceque c’est pas avec eux qu’on l’aurait gagné » François trouve cela « Absurde et déplacé on ne respecte plus rien … » et Morticia ironise : « Estimons nous heureux, on a échappé à Black M … »

Mais le plus radical, c’est Corvus « Perso, on devrait arrêter les commémorations. C’est bon on va pas encore chialer et s’excuser les uns les autres pendants des siècles! C de l’histoire ancienne à un moment donner faut pas oublié certes, mais c’est bon quoi. Ceux de cette génération sont tous morts ou bientôt, et les derniers survivants ont peut-être envie aussi de penser à autre chose. Mais c’est bien humain ça de vivre dans le passé et de ce la jouer dramaturge et compagnie, avec mise en scène et…. Bah moi je trouve que dans le fond ça manque totalement de respect et ça se tourne en ridicule! »

Mais, finalement, on en pense quoi ?

A Funéraire Info, nous avons tout simplement décidé de lire le règlement intérieur du site de l’Ossuaire de Douaumont. Il y est entre autre précisé que « Une tenue correcte est exigée, pour les messieurs tête nue » et surtout « On ne crie pas, on ne court pas. »

On ne crie pas, sans doute non plus ne pilonne-t-on pas des tambours. Et on n’y court pas.

Nous nous posons une seule question. Si des enfants ont pu courir au milieu des tombes sous l’œil bienveillant du Président de la République lui-même, comment les gardiens du site, voire même les parents, vont ils ensuite pouvoir expliquer aux petits visiteurs qui joueront à loup ou à chat perché autour et sur les tombes, que c’est un lieu de recueillement ?

Comment expliquer la solennité que se doit d’avoir un lieu de mémoire ? Ce qui pose problème, ici, c’est que le Président de la République, qui est censé montrer l’exemple, approuve au prétexte d’une cérémonie officielle ce qui est interdit tout au long de l’année par le règlement. Les commémorations sont elles au dessus des règlements ? La volonté des politiques peut elle s’affranchir des obligations du commun ?

Pour théorique qu’elle soit, que direz-vous à un gamin mal élevé qui courra parmi les tombes, dérangeant les familles venues se recueillir, et qui vous répondra « C’est le président qui a dit qu’on pouvait » ?

Le site internet de l’Ossuaire de Douaumont : www.verdun-douaumont.com