Accueil Tags Epheméride

Tag: Epheméride

Décès un 19 janvier, éphéméride

0
Carl Perkins
Aujourd’hui

Pas de journée internationale répertoriée pour cette date

Défunts du jour

2016. Ettore Scola, réalisateur Italien. En 1974, Scola connaît un succès international avec Nous nous sommes tant aimés (C’eravamo tanto amati), une vaste fresque de la société italienne après la Seconde Guerre mondiale, dédiée au cinéaste Vittorio De Sica, son ami. Scola connaît un nouveau succès avec Affreux, sales et méchants (Brutti, sporchi e cattivi), une satire grinçante de la société romaine quart-mondiste qui l’impose comme nouveau maître de la comédie à l’italienne. Il reçoit le Prix de la mise en scène au 29e Festival de Cannes pour ce film. Dans un registre plus intimiste, sort Une journée particulière (Una giornata particolare) l’année suivante, son œuvre la plus connue, interprétée par Sophia Loren et Marcello Mastroianni.

Françoise-Giroud-220x300 Décès un 19 janvier, éphéméride2003. Françoise Giroud, morte à 86 ans, a mené plusieurs vies. Elle débute d’abord dans le cinéma des années 30 comme scripte pour les cinéastes Marc Allégret et Jean Renoir (« La grande illusion») puis coscénaristes pour Jacques Becker. Elle écrit à l’époque quelques chansons et des contes. Après la guerre, elle est embauchée pour diriger la rédaction du magazine moderne et féministe « Elle ». Elle écrit aussi dans « France Soir », et part en 1953 fonder « L’Express », magazine à l’américaine opposé à la guerre d’Algérie, avec son compagnon Jean-Jacques Servan-Schreiber. Elle y reste jusqu’en 1974, multipliant en parallèle la publication de nombreux livres Après l’élection du président Giscard d’Estaing en 1974, elle devient secrétaire d’Etat chargée de la condition féminine (jusqu’en 1976), puis à la Culture jusqu’en 1977. Elle quitte la politique en 1979, se consacrant à l’écriture, renoue avec les éditoriaux dans « Le Nouvel Observateur », et crée (aux côtés de nombreux intellectuels) l’association « Action contre la faim.

1998. Carl Perkins, chanteur de rock ‘n’ roll et guitariste américain né en 1932 à Tiptonville (Tennessee) est mort à l’âge de 65 ans. Il est issu d’un milieu agricole où il commence à travailler tout jeune dans les champs de coton avec des ouvriers Noirs. Le jour, il y apprend le gospel et, la nuit, il écoute du blues et de la country sur des radios locales. Il y apprend aussi la guitare en autodidacte. Aux débuts des années 1950, il forme un trio de musique country, les « Perkins Brothers », avec ses frères. En 1954, un single d’Elvis Presley (Blue Moon of Kentucky) entendu souvent à la radio le pousse à tenter sa chance auprès du label Sun Records. Ses tout premiers enregistrements sont des ballades. La maison de disque revend le contrat d’Elvis à RCA, misant sur Perkins pour le remplacer. En 1955, Carl Perkins possèdait une paire de chaussures en daim bleu. Il y tenait particulièrement et craignait qu’on ne les abîme en lui marchant sur les pieds. C’est l’époque de la naissance du rock ‘n’ roll. Issu du Tennessee rural, marqué par le blues des noirs et la country music des blancs, il compose une chanson inspirée de ses belles chaussures et enregistre le 1er janvier 1956, Blue Suede Shoes qui devient son véritable premier hit, mais aussi un hymne pour la jeunesse. Il en fera d’autre, avant de sombrer dans l’alcool. C’est Johnny Cash qui le repêche. Carl Perkins, dont les chansons sont reprises par tous les grands du rock (les Beatles, Elvis, Eddie Cochran, Vince Taylor, Ricky Nelson, Eric Clapton…) publie un dernier album en 1993 et (gros fumeur) meurt d’une rechute de son cancer de la gorge.

1979. Paul Meurisse est mort à 66 ans. Ancien clerc de notaire du Midi monté à Paris pour faire le chanteur et le danseur dans les années 30, il rencontre Maurice Chevalier et Edith Piaf, un temps sa compagne, avec qui il chante et monte sur scène. Après quelques rôles secondaires, sa carrière cinématographique démarre véritablement en 1946 avec Macadam dans lequel il interprète un voyou. Acteur prolifique au cinéma, c’est aussi un comédien de tout premier plan au théâtre. Il est pensionnaire de la Comédie-Française à partir de 1956. Il interprète la plupart de ses rôles avec la même élégance et le même flegme, tour à tour ironique ou inquiétant. Comme Jean Gabin ou Lino Ventura, il ne composait pas ses rôles, mais restait lui-même, parfois avec une affectation touchant à l’auto-dérision (en particulier dans L’Œil du monocle).

JanPalach Décès un 19 janvier, éphéméride1969. Jan Palach, étudiant en Histoire, est connu par sa mort. Sur la place Venceslas à Prague, en chécoslovaquie, il s’immole par le feu. Il meurt ensuite à l’hôpital des suites de ses brûlures. Par ce suicide public, Palach souhaitait protester contre l’indifférence de la population à l’invasion de son pays par les forces du Pacte de Varsovie soumises à l’URSS en août 1968. Cette invasion avait mis fin brutalement au Printemps de Prague, et aux réformes visant à rendre plus humain le système socialiste tchèque.

 

Décès un 14 décembre, éphéméride

0

Aujourd’hui :

Pas de journée internationale répertoriée.

Défunts du jour :

Peter-OToole-150x150 Décès un 14 décembre, éphéméride2013. Peter O’Toole (81 ans) était un acteur, considéré comme un « monstre sacré » du théâtre et du cinéma britannique. En 1952, il a alors 20 ans et obtient une bourse pour suivre pendant deux ans les cours de la prestigieuse Académie royale d’Art dramatique de Londres. Il jouera dans une soixantaine de pièce, dont les grands classiques shakespeariens. En 1960, à 28 ans, il joue ses premiers grands rôles au cinéma dans les films L’Enlèvement de David Balfour de Robert Stevenson et Les Dents du diable de Nicholas Ray. Il enchaine bientôt avec ses grands succès : de Lawrence d’Arabie, de David lean, au Dernier empereur (1989). En 2003, il reçoit un Oscar d’honneur pour sa carrière.

Françoise-Verny-150x150 Décès un 14 décembre, éphéméride2004. Françoise Verny (76 ans) était une éditrice. Elle entre, en 1964, chez Grasset où elle reste dix-huit ans. En 1982, elle rejoint Gallimard, en tant qu’adjointe du PDG Claude Gallimard, un transfert qui fait beaucoup de bruit dans le milieu de l’édition. Mais elle n’y reste que quatre ans et, en 1986, devient directrice éditoriale et du développement audiovisuel chez Flammarion. Elle est revenue, pour peu de temps, en 1995 à ses premières amours, les éditions Grasset.

Décès un 7 décembre, éphéméride

0
Dans cette éphéméride aujourd’hui :

Journée de l’aviation civile internationale.

Défunts du jour :

Edouard-Molinaro-150x150 Décès un 7 décembre, éphéméride2013. Edouard Molinaro (85 ans) était un scénariste et réalisateur. Alternant très tôt la télévision et le cinéma, il doit ses plus grands succès à des comédies. Sa carrière est marquée par de nombreuses adaptations théâtrales (Oscar, avec Louis de Funès, A gauche en sortant de l’ascenseur, avec Pierre Richard, Le souper, avec Claude Brasseur), dont deux écrites par Francis Veber (L’Emmerdeur et La cage aux folles). Cette dernière est un grand succès commercial en France et aux Etats-Unis. On lui doit également Mon Oncle Benjamin (avec Jacques Brel) et Un témoin dans la ville (avec Lino Ventura).

Sirima-150x150 Décès un 7 décembre, éphéméride1989. Sirima (25 ans) était une chanteuse britannique d’origine sri-lankaise. Elle est morte assassinée par son compagnon. Elle a été révélée en France grâce à son duo avec Jean-Jacques Goldman dans la chanson Là-bas. De 1982 à 1987, elle a chanté dans le métro parisien à la station Les Halles des reprises de Barbra Streisand, de Paul Simon, de Joan Baez. Elle a eu le temps de sortir en 1989 un album personnel, intitulé A part of me.

Décès un 23 novembre, éphéméride

0
Aujourd’hui :

Pas de journée internationale.

Défunts du jour :

Hélène-Duc-150x150 Décès un 23 novembre, éphéméride2014. Hélène Duc (97 ans). Actrice, son rôle le plus célèbre aura été celui de Mahaut d’Artois dans la série télévisée « Les rois maudits » (1972). Elle a aussi été la grand-mère dans le film « Tanguy » d’Etienne Chatiliez. Dans sa carrière, elle a tourné avec Jacques Becker, Jean Renoir, André Cayatte, Edouard Molinaro, Michel Deville. On la voyait régulièrement dans l’émission de télé « Au théâtre ce soir » dans les années 70. En 2005, elle a reçu le titre de « Juste parmi les nations ». Avec sa mère institutrice, elles avaient sauvé des dizaines de Juifs pendant la guerre à Bergerac et Marseille.

Larry-Hagman-150x150 Décès un 23 novembre, éphéméride2012. Larry Hagman (81 ans) était un acteur et réalisateur américain. Il restera essentiellement dans nos mémoires françaises comme ayant interprété le fameux  JR Ewing  de la série télévisée « Dallas ». Il avait auparavant été le héros masculin de la série « Jinny de mes rêves » (1965-1970) et a tournée dans une vingtaine de films (dont « Superman », « Nixon » et « Primary Colors »).

Philippe-Noiret-150x150 Décès un 23 novembre, éphéméride2006. Philippe Noiret (76 ans) était un acteur français. Le cancre à l’école rêve de théâtre dans l’après-guerre. Il parvient à intégrer la fameuse troupe du Théâtre national populaire (TNP) en 1953 sous la direction de Jean Vilar. Il y reste jusqu’en 1960. Dans cette décennie, le cinéma l’appelle. Il se fait remarquer après 166 avec « La vie de château » (Jean-Paul Rappeneau), puis « Alexandre le bienheureux » (Yves Robert) et « La vieille fille » (Jean-Pierre Blanc). On le retrouve dans les années 70 dans « La grande bouffe » (Marco Ferreri) et dans plusieurs films de son ami Bertrand Tavernier : « Que la fête commence », « Le juge et l’assassin », « Coup de torchon », « La fille de d’Artagnan ». En 1976, Robert Enrico et son « Vieux fusil » le mènent à son premier César. Après  les années 80, Noiret est un « taulier » du cinéma français : « Chouans ! », « les Ripoux », « Cinéma Paradiso », « Uranus », « Le Bossu »…

Décès un 11 août, éphéméride

0
Aujourd’hui :

Pas de journée internationale répertoriée.

Défunts du jour :

Robin-williams-2-150x150 Décès un 11 août, éphéméride2014. Robin Williams (63 ans). Sa filmographie est un monument : « Le monde selon Garp », « Good Morning Vietnam », « Le Cercle des poètes disparus », « Madame Doubtfire », « Will Hunting », « Hook »… Après des débuts à la télévision ((« Happy days », « Mork ans Mindy » dans les années 70, l’acteur américain s’est fait connaître au cinéma tant par des rôles comiques que dramatiques. Golden Globe, Oscar, son travail a été plusieurs fois récompensé. Il s’’est suicidé chez lui, près de San Francisco. Il souffrait d’une grave dépression et d’un début de maladie de Parkinson.

2009: Lazare Gianessi, un footballeur français, né le 9 novembre 1925 à Aniche, dans le Nord et mort le 11 août 2009 à Concarneau (Finistère). Ce joueur d’origine italienne a évolué comme inter ou défenseur dans les années 1950. Il signe sa première licence au CS avionnais, avant de rejoindre le RC Lens en 1943. Avec les Sang et Or, il remporte la Coupe du Nord des juniors. Il termine définitivement sa carrière en amateur comme entraîneur-joueur à l’Hermine de Concarneau.

1988: Pauline Lafont, née Pauline Aïda Simone Medveczky le 6 avril 1963 à Nîmes et morte le 11 août 1988 à Gabriac en Lozère, est une actrice française. Elle est la fille cadette de la comédienne Bernadette Lafont et du sculpteur hongrois Diourka Medveczky.
Elle pose à moitié nue dès l’âge de 16 ans dans le numéro 191 du magazine Lui (décembre 1979) en compagnie de sa mère et de sa sœur Élisabeth Lafont. Son rôle majeur est celui de Lila dans le film L’Été en pente douce de Gérard Krawczyk en 1987.

1193/94: Sainte Claire, née Chiara Offreduccio di Favarone à Assise en 1193 ou 1194 dans une famille de la noblesse, morte dans cette même ville le 11 août 1253, disciple de saint François d’Assise est la fondatrice de l’ordre des Pauvres Dames (clarisses), déclarée sainte par l’Église catholique romaine.

Décès un 30 avril, éphéméride

1
Grégory Lemarchal

Aujourd’hui :

Journée mondiale des mobilités et de l’accessibilité

Défunts du jour :

Ernesto-Sabato-300x282 Décès un 30 avril, éphéméride2011 : Ernesto Sábato, physicien, romancier, essayiste et critique littéraire Argentin, son œuvre d’inspiration mêle réalisme et métaphysique, allie à une réflexion sur le monde une puissante créativité, et témoigne de la difficulté de vivre dans le monde moderne. Son influence est remarquable en regard du nombre limité de ses œuvres. (à lire « Héros et tombes », collection Points)

.

 

.

.gregory-lemarchal-150x150 Décès un 30 avril, éphéméride2007 : Gregory Lemarchal, chanteur Français, mort de la mucoviscidose. Il s’était fait connaître en remportant la Star Académy, un télé-crochet, en 2004.

.

.

.

.SERGIO_LEONE-300x200 Décès un 30 avril, éphéméride1989 : Sergio Leone, réalisateur et scénariste italien. Père du western spaghetti, on lui doit la mythique Trilogie de l’homme sans nom (connue aussi sous le nom de Trilogie du dollar) : Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus et Le Bon, la Brute et le Truand qui demeurent aujourd’hui des classiques et qui permirent au monde entier de découvrir l’acteur Clint Eastwood et le compositeur Ennio Morricone. Il est également célèbre pour sa trilogie Il était une fois, composée de Il était une fois dans l’Ouest, Il était une fois la révolution et Il était une fois en Amérique.

 

Mort un 15 juillet, éphéméride

0

Un jour, une vie, un destin,souvenir du passé!

1997 : Gianni Versace, né le 2 décembre 1946 à Reggio de Calabre, et mort le 15 juillet 1997 à Miami Beach,  un styliste italien.
Il est rapidement reconnu et reçoit de nombreuses distinctions tout au long de sa carrière. Ses collections sont originales, luxueuses, voire légèrement exhibitionnistes, baroques et largement colorées.

2012: Tsilla Chelton, née le 21 juin 1919 à Jérusalem, ville faisant alors partie de l’Empire ottoman, et morte le 15 juillet 2012 à Bruxelles en Belgique, est une actrice et professeur d’art dramatique française. Comédienne dont la carrière se déroule essentiellement au théâtre, où elle est notamment l’interprète de onze pièces du répertoire d’Eugène Ionesco, Tsilla Chelton acquiert une notoriété renouvelée auprès d’un plus large public avec le film Tatie Danielle d’Étienne Chatiliez (1990), dans lequel elle joue le rôle-titre : une vieille dame particulièrement acariâtre mais attachante. Elle a enseigné la comédie et a été le professeur des acteurs de la future troupe du Splendid : Gérard Jugnot, Michel Blanc, Christian Clavier, Marie-Anne Chazel, ou encore Thierry Lhermitte.

1904: Anton Pavlovitch Tchekhov ou Tchékhov, né le 29 janvier (17 janvier) 1860 à Taganrog (Russie) et mort le 15 juillet 1904 à Badenweiler (Allemagne), est un écrivain russe, principalement nouvelliste et dramaturge. Médecin, il publie entre 1880 et 1903 plus de 600 œuvres littéraires ; certaines pièces souvent mises en scène à l’heure actuelle – La Mouette, La Cerisaie, Oncle Vania – font de lui l’un des auteurs les plus connus de la littérature russe, notamment pour sa façon de décrire la vie dans la province russe à la fin du XIXe siècle.

2003: Elisabeth Margaret Welch, née le 27 février 1904 à Englewood au New Jersey, et morte le 15 juillet 2003 à Northwood en Londres, est une chanteuse et actrice américaine. Bien qu’elle soit originaire des États-Unis, elle a poursuivi une carrière de sept décennies en majeure partie en Grande-Bretagne. Elle est surtout connue pour ses interprétations de Stormy Weather, Love for Sale et Far Away in Shanty Town.

Ephéméride du 23 décembre

0

Aujourd’hui

Pas de journée internationale aujourd’hui, mais c’est la Nuit des radis au Mexique

Défunts du jour

« Il est plus grand mort que vivant… » Ces mots destinés au Duc de Guise auraient été prononcés devant sa dépouille le 23 décembre 1588 par Henri III, qui venait de le faire assassiner par huit membres de sa garde privée gasconne, les « Quarante-cinq », dans l’oratoire vieil du chateau de Blois.

2000: Louis Leprince-Ringuet, né le 27 mars 1901 à Alès et mort le 23 décembre 2000 à Paris, est un physicien, ingénieur en télécommunications, historien des sciences et essayiste français. Il a publié Le bonheur de chercher, interview par Jean Puyo, ou  Le Grand Merdier ou l’espoir pour demain ? et de nombreux autres ouvrages.

2006: Robert Fabre, né le 21 décembre 1915 à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron) et décédé le 23 décembre 2006 dans sa ville natale, un homme politique français. Diplômé de la Faculté de Médecine et Pharmacie de Toulouse, il a exercé la profession de pharmacien. Père de quatre filles. Il a signé avec François Mitterrand et Georges Marchais, en tant que président du Mouvement des radicaux de gauche, le programme d’Union de la Gauche, le 27 novembre 1973. Il meurt quelques semaines seulement après Jean-Jacques Servan-Schreiber, l’autre grand protagoniste de la scission radicale de 1973.

1825: Alexandre Ier Pavlovitch, né à Saint-Pétersbourg le 23 décembre 1777 et mort à Taganrog le 19 novembre/1er décembre 1825, calendrier grégorien, fils de Paul Ier et de Sophie-Dorothée de Wurtemberg, est empereur de Russie du 23 mars 1801 à sa mort, ainsi que roi de Pologne de 1815 à 1825. Il épouse en 1793 Louise Augusta de Bade (1779-1826). Son règne coïncida avec celui de Napoléon Ier, qu’il combattit à plusieurs reprises, en particulier lors de la campagne de Russie en 1812 jusqu’à la bataille victorieuse de 1814.

679 : Dagobert II est le fils du roi franc Sigebert III. Il régna sur le royaume d’Austrasie de 676 à 679, il serait mort assassiné en forêt de Woëvre.

alexandre-206x300 Ephéméride du 23 décembre

Ephéméride du 2 juillet

0
img0021 Ephéméride du 2 juillet
Laurent Terzieff

En 2010 disparaissait Laurent Terzieff, acteur et metteur en scène français, il est marqué par les atrocités de la seconde guerre mondiale. Passionné par le théâtre, il lance avec sa compagne sa propre compagnie, tout en débutant au cinéma sous l’impulsion de Marcel Carné. Il poursuit une carrière très sélective au cinéma tout en continuant le théâtre, ou il obtiendra plusieurs récompenses, autant en temps qu’acteur que metteur en scène.

290px-Annex_-_Stewart_James_Call_Northside_777_01-259x300 Ephéméride du 2 juillet
James Stewart

En 1997 disparaissait l’acteur Américain James Stewart. C’est l’un des acteurs les plus emblématiques du cinéma américain, il fut l’une de ses plus grandes stars, plusieurs fois nommé aux Oscars. Il possède une carrière aussi riche qu’éclectique et a associé son nom à plusieurs chefs-d’œuvre tels que « Mr. Smith au Sénat », « Indiscrétions », « La vie est belle », « La Corde », « Fenêtre sur cour », « L’homme qui tua Liberty Valance », et a tourné avec les plus grands noms : Alfred Hitchcock, Frank Capra, Anthony Mann, Henry Hathaway ou John Ford. Il connut une belle carrière militaire en s’engageant dans l’armée de l’air au début de la Seconde Guerre mondiale, d’où il fut honoré des plus hautes distinctions. Acteur ayant le plus de films présents dans les 100 plus grands films de tous les temps, il est aussi classé troisième plus grande star de tous les temps par l’American Film Institute.

nabokov2-150x150 Ephéméride du 2 juillet
V. Nabokov

En 1977 s’éteignait l’écrivain Vladimir Vladimirovitch Nabokov. Né en Russie, il la fuit, séjourne en France, dont il étudie la littérature, avant de rejoindre les états-unis ou il se fera naturaliser. Il entame l’écriture de ses œuvres dans sa langue maternelle, le Russe, avant de passer à l’américain. Il écrira également quelques nouvelles en Français. Il se retire, les vingt dernières années de sa vie, en Suisse. Son livre le plus célèbre est sans conteste « Lolita ».

AVT_Ernest-Hemingway_4695-296x300 Ephéméride du 2 juillet
Ernest Hemingway

En 1961, l’un des plus grand écrivains Américains du XXéme siècle, Ernest Hemingway, mettait fin à ses jours. Ambulancier durant le première guerre mondiale, il est blessé, mais en garde un goût certain de l’aventure et des voyages. Son style d’écriture, caractérisé par l’économie et la litote, a influencé le roman du XXe siècle, comme l’ont fait sa vie d’aventurier et l’image publique qu’il entretenait. Il a écrit la plupart de ses œuvres entre le milieu des années 1920 et le milieu des années 1950, et sa carrière a culminé en 1954 lorsqu’il a remporté le prix Nobel de littérature. Ses romans ont rencontré un grand succès auprès du public du fait de la véracité avec laquelle il dépeignait ses personnages. Plusieurs de ses œuvres furent élevées au rang de classiques de la littérature américaine. Il a publié sept romans, six recueils de nouvelles et deux œuvres non romanesques de son vivant. Trois romans, quatre recueils de nouvelles et trois œuvres non romanesques ont été publiés à titre posthume.

En 1926 s’éteignait Emile Coué. Psychologue et pharmacien français, auteur d’une méthode de guérison et de développement personnel (la méthode Coué) fondée sur l’autosuggestion. Il explora au sein de la psychologie moderne des voies originales et nouvelles et fut un précurseur de la psychologie comportementale et de la pensée positive.

En 1778 disparaissait Jean Jacques Rousseau, philosophe et écrivain.

En 1566 mourait Michel de Nostredame, dit Nostradamus.