Accueil Tags Formation funéraire

Tag: formation funéraire

Fais pas ci, fais pas ça, l’embauche en pompes funèbres, et si on se détendait ?

0
citation-moi-aussi-on-m-a-dit-ca-fais-pas-ci-fais-pas-ca-et-j-en-suis-arrive-la-jacques-dutronc-128147

Des articles sur l’embauche en pompes funèbres, la formation, les CV, il y en a des tas sur Funéraire Info, et pour cause, Guillaume en a fait son leitmotiv pendant quatre années tous les mercredis afin de vous expliquer les méandres du marché de l’emploi au sein du secteur funéraire. Entre les « c’est saturé » et les « vous ne devez pas écrire ceci ou cela dans votre lettre de motivation » il y a des fois où l’on a juste envie de dire « flûte ! et si je restais moi-même ? »

 » Fais pas ci, fais pas ça, viens ici, mets toi là « 

« C’est saturé » « ça fait deux ans que je cherche », il n’y a pas une seule journée où les aspirants conseillers funéraires n’expliquent pas à quel point il est difficile d’entrer dans le métier. « C’est saturé », « on embauche pas il faut arrêter avec les formations », et il n’y a pas une seule journée où les pompes funèbres n’expliquent pas à quel point il est difficile d’entrer dans le métier. Alors impasse ? Pas tout à fait.

Pourquoi certains y arrivent et d’autres non ? Il y a peu nous avons partagé une annonce d’une lectrice qui a été sollicitée rapidement et obtenu un poste en moins de 15 jours. Dans les commentaires de félicitations j’ai notamment pu lire à de nombreuses reprise « elle a eu de la chance ». C’est une formule maladroite que de récompenser la persévérance et le travail à coup de chance, dans ce cas là, autant rester chez soi à attendre que la roue tourne.

Pourquoi ça marche ? Elle avait mis sa photo. « Ahhhh » vous allez me dire, « c’est une fille, elle est jolie »… Certes mais ça n’est pas pour cela qu’elle a été embauchée. C’est pour la photo…qui rassure sur sa présentation. Petite explication. Vous décidez d’un pas franc et aventureux d’aller déposer votre CV directement dans les agences dont vous aimeriez une embauche. Mais voilà il faut que vous alliez chercher le pain, et passiez à la poste juste après, donc on opte pour un jean et la doudoune fera l’affaire. J’exagère à peine, mais travailler dans le funéraire c’est aussi un métier de présentation. Nom di diou ! Habillez vous correctement, allez déposer votre CV de la même manière que vous viendrez travailler le matin. Vos futurs employeurs ont besoin d’être rassurés sur ce point, si vous êtes présentable c’est que vous êtes respectueux, non seulement de vous, mais aussi de votre potentiel employeur, de l’entreprise et par conséquent… des familles !

hqdefault Fais pas ci, fais pas ça, l'embauche en pompes funèbres, et si on se détendait ?Sois poli dis merci, laisse ta place à la dame

Vous avez assisté à un diner avec Barack Obama et le Pape ? Grand bien vous fasse, mais votre interlocuteur, lui il s’en fiche un peu  ( beaucoup ), ce qu’il veut savoir c’est si vous allez faire preuve d’empathie sans pleurer, si vous pouvez gérer un rush sans appeler à l’aide toutes les trois minutes, gérer des quiproquos avec la mairie, la famille et/ou le lieu de culte… Il veut savoir si vous êtes un gestionnaire, un organisateur et quelqu’un qui saura faire preuve à la fois de souplesse et d’accompagnement. Il ne veut pas savoir qui est votre directeur d’université, il veut savoir si vous êtes prêts à vous plonger dans les méandres du CGCT.

« J’ai vécu la mort dans mon grand-père comme une révélation ». Là non plus je ne vais pas être tendre, et je me répète, mais… malgré tout le respect que l’on doit à votre chagrin, vivre un deuil ne vous donne pas la capacité de savoir organiser celui des autres.

Tu me fatigues je n’en peux plus, dis bonjour, dis bonsoir 

La vocation, c’est de partir en mission humanitaire au Togo, vous n’êtes pas dans l’humanitaire ou le social, vous êtes dans le funéraire. Avoir une vocation cela veut dire ne pas avoir de limite dans la manière de travailler et conseil d’ami, vous allez vite être débordé. Le funéraire est déjà un secteur où l’imprévu sonne à votre porte dès que vous allez sous la douche ou partez vous coucher, n’ajoutez pas le terme vocation dans vos CV, c’est parfaitement inutile, votre employeur sait que vous êtes disponible, cela doit même être votre qualité première. Ce n’est pas vous qui comptez, l’employeur ne va pas vous faire une fleur en vous embauchant, il doit considérer que vous êtes une plus value pour son entreprise, que vous pouvez lui apporter quelque chose grâce à votre savoir-être et votre savoir-faire.

Prends la porte sors d’ici, écoute ce qu’on te dit

Je sais, ça vient un peu à contre courant avec le mode impératif que j’utilise depuis 700 mots mais je vous explique pourquoi peu après. « N’envoyez pas de mail », « envoyez un mail », « ne dites jamais cordialement ! » « Ne proposez pas de rendez-vous ». Fichtre !

Les conseils c’est bien gentil mais s’ils vont dans tous les sens ça n’est pas très pertinent. Si votre futur employeur ne vous embauche pas parce que vous aurez mis « cordialement » dans votre lettre de motivation, alors croyez-moi, vous ne passez pas à côté du poste de votre vie. Là où vous aurez votre place, c’est là où l’employeur vous prendra pour ce que vous êtes et ce que vous pouvez apporter. Bon on est pas au Mac Do, ne venez pas comme vous êtes, comme je l’expliquais plus haut, faites un effort sur la présentation, et même plus qu’un effort, ça se voit tout de suite si quelqu’un est à l’aise avec un costume ou non. Pas la peine d’avoir un CV long comme le bras, pas la peine de vanter non plus vos expériences à droite ou à gauche, surtout si c’est chez la concurrence.

Arrête de te chamailler, réponds quand on t’appelle

Retour sur la vocation, « les familles » arrivent généralement dans la même phrase que le mot vocation. Or plus de la moitié de votre temps vous allez le passer dans l’organisation, la planification, faire un peu de ce que j’appelle la « politique du funéraire » est essentiel.

Savoir qui est la concurrence par exemple, sans jamais la critiquer (règle de base, non seulement c’est totalement inapproprié mais en plus qui sait si un jour vous n’aurez pas besoin d’elle). Ce qui compte ce sont vos compétences, et vous verrez qu’un jour…vous n’aurez même plus besoin de CV.

Tu n’es qu’un bon à rien, je le dis pour ton bien

Pourquoi suis-je légèrement vindicative aujourd’hui moi qui suis l’exemple même de la crème au chocolat ? Et bien hier nous avons eu une demande en privée pour déposer deux offres d’emploi, une comme conseiller sur Angers ce qui est assez rare, l’autre comme marbrier sur Angers ce qui est encore plus rare. Et personne, personne PERSONNNE n’a répondu. Ce qui est quand même formidable dans un pays où l’on se plaint à tout va sur les réseaux sociaux de ne pas être embauché.

Vous en faites pas les gars,
Moi aussi on m’a dit ça
Fais pas ci fais pas ça
Et j’en suis arrivé là

Travailler en pompes funèbres c’est un échange entre un salaire et des compétences, mais c’est aussi entrer dans une famille bien particulière. Connaissez là, apprenez à savoir quel est votre rôle, et je vous assure, qu’un jour vous aurez du mal à la quitter.

La formation des salariés en pompes funèbres et marbrerie

0
formation des salariés en pompes funèbres et marbrerie

Au delà des diplômes requis, la formation des salariés en pompes funèbres et marbrerie doit continuer tout au long de leur carrière. Point sur le Code du Travail.

La formation des salariés en pompes funèbres passe désormais par un diplôme, et en marbrerie, les salariés peuvent également suivre une formation particulière. Ces diplômes et formations, vous les connaissez, point aujourd’hui sur la formation continue.

La formation des salariés en pompes funèbres et marbrerie, une obligation légale

Car l’employeur a une obligation de formation de ses salariés. Pas seulement à leur embauche ou pour leur permettre d’accéder à un poste plus élevé, mais tout au long de leur carrière dans l’entreprise.

Article L6321-1

L’employeur assure l’adaptation des salariés à leur poste de travail.

Il veille au maintien de leur capacité à occuper un emploi, au regard notamment de l’évolution des emplois, des technologies et des organisations.

Il peut proposer des formations qui participent au développement des compétences, y compris numériques, ainsi qu’à la lutte contre l’illettrisme, notamment des actions d’évaluation et de formation permettant l’accès au socle de connaissances et de compétences défini par décret.

Les actions de formation mises en oeuvre à ces fins sont prévues, le cas échéant, par le plan de formation mentionné au 1° de l’article L. 6312-1. Elles peuvent permettre d’obtenir une partie identifiée de certification professionnelle, classée au sein du répertoire national des certifications professionnelles et visant à l’acquisition d’un bloc de compétences.

 

Le manque de formation d’un salarié peut même conduire l’entreprise à des sanctions, comme l’a confirmé la cour de cassation dans son arrêt du 24 septembre 2016. En l’espèce, un salarié qui n’avait suivi qu’une formation d’un jour pour une ancienneté de 16 ans, avait reçu la somme de 5000€ en dédommagement de la part de l’entreprise, jugée coupable d’avoir contrevenu aux obligations de l’article ci-dessus.

Chaque entreprise versant des cotisations pour la formation de ses salariés, l’excuse du budget n’entre pas en compte. Alors, quelle formation des salariés dans le secteur funéraire ?

Formation des salariés en pompes funèbres

Loin de moi l’idée de jeter la pierre à tout le monde, mais la première formation qui m’est venue est partie d’un constat simple et hebdomadaire : les fautes d’orthographe. L’on peut être un très bon conseiller funéraire, il n’empêche que l’on sera meilleur en l’absence de fautes d’orthographes à l’écrit. Ҫa, c’est dit !

Les formations informatiques sont également indispensables. De la formation sur les logiciels de base : Word, Excel… qui sont toujours utiles, aux formations à des logiciels spécifiques de vente par exemple.

Il est également toujours utile de se perfectionner dans la vente : comment rédiger un devis ou revoir ses conditions générales de vente par exemple. Ces dernières formations sont porteuses d’une mission pour le salarié à qui l’on confiera, au delà d’une formation, une mission envers l’entreprise. Le salarié reviendra en bon élève pour faire un point auprès du chef d’entreprise qui pourra se remettre à jour et profiter de la formation à son tour. Le bénéfice est double.

Pour se perfectionner davantage dans le funéraire, des points juridiques sur la législation seront idéaux. Indispensable aux vieux briscards qui ont eu leur diplôme par équivalence : même s’ils ont pu suivre l’évolution des lois d’une manière ou d’une autre, un cadre dédié avec des points clés ôtera tous les doutes.

Formation des salariés en marbrerie

Côté chantiers de marbrerie, les formations ne manquent pas. A commencer par les CACES : chariot élévateur, pont roulant, pelleteuse, tous les engins mécaniques en somme. Si les salariés savent, la plupart du temps, s’en servir, certaines règles de sécurité pourront être abordées, et elles aussi vont de la responsabilité de l’employeur.

La formation de secourisme, obligatoirement détenue par au moins un salarié dans certains cas, appelée SST : Sauvetage Secourisme du Travail, est fortement conseillée pour au moins un salarié de l’entreprise même si celle-ci ne répond pas aux critères ci-dessous énoncés.

Article R4224-15 

Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence dans :
1° Chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ;
2° Chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux.
Les travailleurs ainsi formés ne peuvent remplacer les infirmiers.

 

Plus pointue, mais qui devient également indispensable : la formation aux logiciels de simulation 3D, et celle aux logiciels intégré des débiteuses de granit.

Code-du-Travail-300x98 La formation des salariés en pompes funèbres et marbrerieQuand faire le point ?

L’entretien professionnel, obligatoire tous les 2 ans, est la meilleure occasion de faire le point avec les salariés sur leur besoin en formation.

A noter que même si le salarié n’a fait aucune demande, l’employeur peut proposer toute formation qui lui paraît pertinente afin d’améliorer les compétences de ses salariés.

Article L6315-1 

  1. ― A l’occasion de son embauche, le salarié est informé qu’il bénéficie tous les deux ans d’un entretien professionnel avec son employeur consacré à ses perspectives d’évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d’emploi. Cet entretien ne porte pas sur l’évaluation du travail du salarié. Cet entretien comporte également des informations relatives à la validation des acquis de l’expérience.

Cet entretien professionnel, qui donne lieu à la rédaction d’un document dont une copie est remise au salarié, est proposé systématiquement au salarié qui reprend son activité à l’issue d’un congé de maternité, d’un congé parental d’éducation, d’un congé de proche aidant, d’un congé d’adoption, d’un congé sabbatique, d’une période de mobilité volontaire sécurisée mentionnée à l’article L. 1222-12, d’une période d’activité à temps partiel au sens de l’article L. 1225-47 du présent code, d’un arrêt longue maladie prévu à l’article L. 324-1 du code de la sécurité sociale ou à l’issue d’un mandat syndical.

  1. ― Tous les six ans, l’entretien professionnel mentionné au I du présent article fait un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Cette durée s’apprécie par référence à l’ancienneté du salarié dans l’entreprise.

Cet état des lieux, qui donne lieu à la rédaction d’un document dont une copie est remise au salarié, permet de vérifier que le salarié a bénéficié au cours des six dernières années des entretiens professionnels prévus au I et d’apprécier s’il a :

1° Suivi au moins une action de formation ;

2° Acquis des éléments de certification par la formation ou par une validation des acquis de son expérience ;

3° Bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

Dans les entreprises d’au moins cinquante salariés, lorsque, au cours de ces six années, le salarié n’a pas bénéficié des entretiens prévus et d’au moins deux des trois mesures mentionnées aux 1° à 3° du présent II, son compte personnel est abondé dans les conditions définies à l’article L. 6323-13.

Autres idées de formation des salariés en pompes funèbres et marbrerie :

– Psychologie du deuil

– Sécurité des chantiers

– Aménagement d’un magasin

– Comptabilité, bases

– Communiquer via les réseaux sociaux

– Tenue d’un site internet

– Postures dans le travail manuel

– Prise de côte et gabarits

– Sculpture sur pierre

Trouver un emploi dans le funéraire : travailler chez PFG

0
Travailler chez PFG

Vous avez eu votre diplôme, ou vous souhaitez faire carrière dans le funéraire ? Félicitations. Néanmoins, avant toute, la première chose à faire est de trouver un poste. Pour vous aider à y voir plus clair, Funéraire Info a posé la question à quelques uns de plus importants employeurs du Funéraire. C’est OGF-PFG, premier employeur du secteur en France, qui ouvre la marche.

Anne Quillet, Directrice de la Gestion Prévisionnelle des Carrières et des Compétences, répond à nos questions.

– Quels sont les postes pour lesquels vous recrutez, actuellement ou régulièrement ?

OGF recrute dans toute la France, dans la plupart des métiers du funéraires, et tout particulièrement des conseillers funéraires, porteurs, marbriers, agents de crématorium, mais également pour des postes d’encadrement ou les métiers d’un siège social (par exemple des comptables, des acheteurs, des téléopérateurs…).

– Dans le cadre des métiers réglementés, privilégiez-vous la sélection de candidats diplômés d’écoles funéraires, ou favorisez-vous l’embauche de candidats sans qualification pour les former selon vos critères ?

En ce qui concerne le recrutement des collaborateurs qui vont être en contact avec les familles en deuil, le principal critère de recrutement est la personnalité : la bonne compréhension de nos métiers et du respect dû aux défunts et à leurs familles, quelles que soient leurs croyances.

Ainsi, nous recrutons à la fois des candidats déjà diplômés et des candidats sans diplôme ni expérience du funéraire, qui sont alors formés et préparés aux diplômes par notre organisme, OGF Formation.

– En dehors des compétences inhérentes aux métiers du funéraire, quelles sont vos exigences vis à vis de la sélection des candidats pour travailler chez PFG ? (par exemple : « Pour un assistant funéraire, un BAC + 2 est impératif »)

La particularité des métiers du funéraire implique, pour nous, des critères prioritaires en termes de savoir-être : respect, ponctualité, capacité d’adaptation, sens de l’organisation et de l’écoute, par exemple, sont prépondérants dans la sélection des candidats.

Ainsi, OGF recrute des collaborateurs de tous horizons, avec ou sans diplôme et de toutes tranches d’âges. C’est la motivation, la compréhension du métier et la personnalité qui font la différence

– Comment postuler ? Les candidats désireux de rejoindre votre entreprise peuvent-ils envoyer leur candidature au siège, ou directement dans les agences ?

L’idéal, pour les candidats, est de consulter les pages emplois de nos sites internet, notamment, et de répondre aux annonces publiées. Ils peuvent avoir connaissance de tous les postes à pourvoir.

Voici, à titre d’exemple, la page du site PFG : http://www.pfg.fr/travailler-chez-pfg

Revue de presse du funéraire du lundi 26 juin 2017

0
Revue de presse lundi 26 juin

Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.

Guillaume Bailly

« Je serais ce jour, sur RFI dans l’émission « Vous m’en direz des nouvelles », de 15 H 10 à 16 H. L’invité principal est Jean-Pierre Bacri, qui joue dans le film « Grand Froid ». Durant la première partie de l’émission, il présentera son film, qui se déroule dans le milieu des pompes funèbres.
Puis, dans la seconde partie de l’émission, je le rejoindrai pour une petite causerie autour des métiers du funéraire.
Bien entendu, l’émission sera disponible en replay. »

Funéraire-Info

  • Culture

Ca ne vous dérange pas quand le cinéma vous rappelle (un peu) le boulot ? Vous avec l’estomac bien accroché ? Vous aimez avoir peur dans les salles obscures ? N’en jetez plus : on a le film qui vous faut : The Jane Doe Identity, un vrai bon film d’horreur où une autopsie tourne très, très mal.

  • Témoignage

J’avais 20 ans quand je suis arrivé dans la pompe. Un peu par hasard, une amie à ma mère cherchait désespérément quelqu’un mais personne ne voulait travailler « au milieu des cercueils ». Comme beaucoup j’ai commencé comme porteur, puis j’ai fait de la cérémonie, et petit à petit l’entreprise à grandi et je me suis retrouvé assis derrière un bureau à recevoir les familles.

Midi Libre – Blessé par balles au centre funéraire

Un homme a été blessé par balles au centre funéraire de Grammont, à Montpellier, dans l’après-midi du vendredi 23 juin. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances.

L’Express – Armes à feu États-Unis

En moyenne, entre 2002 et 2014, pas moins de 1.297 mineurs de 1 an à 17 ans ont été tués par arme à feu aux Etats-Unis. À quoi s’ajoutent pas moins de 5.790 enfants qui ont été blessés pour cette même raison mais ont survécu.

 

Le Figaro – Bébé Cadum

Maurice Obréjan, premier lauréat du concours « Bébé Cadum » du plus beau bébé en 1925 et ancien résistant, est décédé à Paris à 92 ans, selon un avis publié samedi dans le Carnet du jour du Figaro par le président et le bureau des Amitiés de la Résistance.

La Dépêche – Véronique Robert tuée à Mossoul

La journaliste Véronique Robert, blessée lundi en Irak, pendant un reportage, dans l’explosion d’une mine qui avait déjà tué deux de ses confrères, est morte à son tour samedi, en France, des suites de ses blessures.

Sciences et Avenir – Vaccination

En Italie, un enfant de 6 ans atteint de leucémie est décédé des suites d’une rougeole. Ni lui ni ses frères et soeurs n’étaient vaccinés contre la maladie.

Ouest-France – Découverte au cimetière

Depuis plus d’un an, la commune a entrepris de mettre à jour le plan du cimetière. Elle vient de découvrir trois tombes de soldats de la guerre 14-18, morts pour la France.

Ouest-France – Formation funéraire

Dès septembre 2017, le centre d’apprentissage de La Louisière proposera un Bac Pro commerce, spécialisé opérateur funéraire. Les élèves suivront une formation commerciale axée sur le conseil funéraire. Au programme : la connaissance de l’environnement spécifique, les règles,, la législation, les opérations de marbrerie, les soins et les toilettes, les pratiques des rites religieux ou encore les techniques de portage.

La revue de presse vous est offerte par Facultatieve Technologie

Facultatieve Technologies, leader mondial dans les domaines des fours de crémation et d’incinération, depuis la conception et la construction jusqu'à la maintenance chez les utilisateurs. Facultatieve Technologies dispose de toutes les compétences et l’expérience sous un même toit, de la première ébauche des projets jusqu'à un service clientèle optimal. Création de nouveaux crématoriums, mise aux normes et entretien des filtrations existantes, Facultatieve Technologie s’adapte à vos besoins.

Formation marbrerie funéraire avec les Granits Michel Maffre

0
Formation marbrerie funéraire

Les 19 et 20 janvier 2017, les Granits Michel Maffre organisaient pour la première fois une formation marbrerie funéraire dans leurs locaux.

Formation marbrerie funéraire, pour connaître son sujet

De la théorie à la pratique, il n’y a qu’un pas, et il n’est pas trop grand à faire chez les Granits Michel Maffre. L’entreprise a proposé à ses clients une formation marbrerie funéraire qui s’est déroulée dans ses murs, afin d’en savoir plus sur ce vaste sujet.

Historique de la profession, passage en revue du statut de la concession au cimetière, étude du monument funéraire et de ses différentes pièces sont au programme du premier jour de formation. Une bonne mise dans le bain qui se poursuit par la visite d’une carrière d’extraction de granit, de l’atelier des Granits Michel Maffre et … de la pratique !

IMG_6239-300x200 Formation marbrerie funéraire avec les Granits Michel Maffre
Visite d’une carrière d’extraction de granit

A travers cette formation, les Granits Michel Maffre ont souhaité aller plus loin dans l’accompagnement de leurs clients dont la marbrerie n’est pas l’activité principale. Notamment en leur enseignant comment resurfacer une pièce en granit.

IMG_6288-300x200 Formation marbrerie funéraire avec les Granits Michel Maffre
Atelier polissage

C’est donc bottes aux pieds et tabliers ficelés que les participants ont appris à polir le granit ! Plutôt sympa non ?

https://www.facebook.com/granitsmaffre/videos/1260967027321613/

A travers les qualités artisanales et artistiques des salariés de l’entreprise, les participants ont aussi pu voir toutes les possibilités que les Granits Michel Maffre peuvent offrir : sculpture, lithogravure, mais aussi de nombreux modèles de monuments aux formes variées, et variables selon les demandes.

P_20170120_150203_vHDR_Auto-300x169 Formation marbrerie funéraire avec les Granits Michel Maffre
Lithogravure aux ateliers des Granits Michel Maffre

P_20170120_150525_vHDR_Auto-300x169 Formation marbrerie funéraire avec les Granits Michel Maffre

Et le faire connaître

Les Granits Michel Maffre rappellent que l’entreprise s’est toujours engagée envers ses clients, et répondra toujours présente à leurs demandes. La formation marbrerie funéraire s’est aussi axée sur les techniques de vente et d’accompagnement des familles.

Le second jour a été consacré à la technique de vente d’un monument funéraire. L’essentiel étant de pouvoir proposer et expliquer les différentes possibilités qui s’offrent aux familles. Pouvoir répondre à des questions techniques est un gage de professionnalisme de la part d’une entreprise funéraire.

La personnalisation est au cœur du métier depuis plusieurs années déjà, et l’entreprise propose aussi aux stagiaires d’apprendre à mieux cerner les familles afin de les satisfaire dans un projet qui correspondra à ses attentes. Ce qui est notamment passé par l’apprentissage du dessin d’un monument funéraire.

IMG_6332-300x200 Formation marbrerie funéraire avec les Granits Michel Maffre
Une formation donnant-donnant garantissant la réussite des deux partenaires, et dont les retours ont été très positifs :

 » La formation m’a apporté du vocabulaire marbrerie. Voir la technique se faire devant mes yeux me permet de mieux me rendre compte de la difficulté du travail et du temps pour la fabrication. Autant d’arguments que j’utiliserai avec mes prochains clients. Je retiens de cette formation que les carrières de granit sont grandes, plus grandes que ce que j’imaginais ; les machines sont impressionnantes ; la gravure c’est un talent ; la fabrication prend du temps ; et le granit, c’est une passion. Pauline.

La formation m’a apporté le vocabulaire marbrerie nécessaire pour échanger avec les familles et les mettre en confiance. Le fait d’être venu me rendre compte sur le terrain m’a permis de découvrir de nouvelles techniques, surtout au niveau de la gravure. Je repars avec beaucoup d’idées de personnalisation. J’ai hâte de recevoir ma prochaine famille. Sabrina

La visite de l’ensemble de la chaine, de la carrière à la gravure, permet de comprendre certains aspects de l’organisation et de la mise en place autour du granit. Voir les graveurs en plein travail m’a beaucoup inspiré. Je suis satisfait de mieux maîtriser le vocabulaire. Et l’accueil dans le Tarn a été super. David« 

La société Granits Michel Maffre envisage d’ores et déjà la tenue d’autres formations à l’avenir, et ne manquera pas d’en faire part.

GRANITS MICHEL MAFFRE

28, route du Pic des Fourches
BP 90024
81210 LACROUZETTE

Tél. 05.63.50.63.11

Email : contact@granitsmaffre.com

Revue de presse du funéraire du 26 octobre 2015

0
Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.
Dans toute la presse – accident de car de Puisseguin

Quarante-huit heures après la collision, près de 5000 personnes ont marché ce dimanche à Petit-Palais pour rendre hommage aux victimes de la tragédie. Le bilan définitif est de 43 morts.

Une cérémonie en hommage aux victimes de l’accident de car de Puisseguin (Gironde) aura lieu mardi à Petit-Palais, en présence de François Hollande, indique l’Elysée.

Du côté de l’enquête, les experts poursuivent avec minutie la pénible identification des victimes et la délicate élucidation des causes du drame. Les 43 dépouilles ont été acheminées dans des fourgons funéraires vers l’Institut médico-légal de Bordeaux en vue des prélèvements qui seront envoyés à Pontoise, dans le Val-d’Oise, où se trouve le laboratoire qui devrait procéder à l’identification formelle des victimes. Celle-ci devrait prendre trois semaines. Le car et le camion devraient, eux, être enlevés lundi soir.

Dans Le Monde – décès de Pierre Berger, PDG d’Eiffage

Le groupe français de BTP et de concessions Eiffage a annoncé, vendredi 23 octobre, le décès de son PDG, Pierre Berger, âgé de 47 ans, qui avait succédé au fondateur, Jean-François Roverato, à la tête d’Eiffage, en août 2012.

Dans Metronews – décès de Maureen O’Hara

Elle était, avec Rita Hayworth, la rousse flamboyante la plus célèbre de l’âge d’or d’Hollywood. Maureen O’Hara, la sexy  »reine du Technicolor » est décédée samedi 24 octobre, à Boise dans l’Idaho à l’aube de ses 95 ans. Surnommée la  »Reine du Technicolor », elle avait été mise en valeur par l’apparition des films en couleur. Avec sa chevelure rousse flamboyante, elle était très vite devenue une icône du cinéma.

Dans PureMédias – décès de Jake Bailey, maquilleur de stars

Les célébrités sont en deuil. Jake Bailey, maquilleur de stars comme Katy Perry, Selena Gomez, Mariah Carey ou encore Paris Hilton, est mort vendredi 23 octobre à l’âge de 37 ans. Selon le site spécialisé TMZ, il s’agirait d’un suicide car Jake Bailey a été retrouvé inconscient dans sa voiture et serait décédé d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Sur France Bleu – obsèques du petit Luca

Envrion 2.000 personnes, amis, voisins et anonymes, certains avec des roses blanches en main, ont assisté ce vendredi à Terville aux obsèques du petit Luca, sauvagement poignardé par un déséquilibré il y a une semaine à Joeuf.

Dans La Voix du Nord – Funerarts à l’honneur

De nouveaux produits dans les cartons, des outils de communication à la pointe de la technologie et trois embauches toutes fraîches, FunérArts, société de fabrication d’ornements funéraires au développement fulgurant, n’en finit plus de grandir. Immersion dans ses rouages à une semaine de la Toussaint dans La Voix du Nord.

Dans les Echos – OGF recrute

A l’instar de tous les opérateurs funéraires, le groupe OGF rencontre d’importantes difficultés pour recruter et fidéliser. Denis Coleu, DRH groupe, bat la campagne pour convaincre. Avec un argument : le secteur est moins pénible que la banque ou l’assurance. Un article à lire ici.

Dans l’Est Républicain – nouvelles des pros

Du granit funéraire au plan de travail pour les cuisines, l’entreprise Lepage, installée à Chanteheux, a vécu quelques vicissitudes au fil de son histoire. Mais le résultat est là, et la courbe de progression de son chiffre d’affaires bien réelle. Une histoire de succès à lire ici.

Dans Funéraire Info – souvenir

Le 25 octobre 2014, une page de l’histoire de la Thanatopraxie s’est tournée. Laissant sa famille et ses proches sous le choc, Georges Arveuf nous quittait. Un hommage ici.

Dans NordEclair – autour de la crémation

Le crématorium de Wattrelos accueillait hier samedi les familles endeuillées en 2014. Leurs proches défunts avaient choisi l’incinération au lieu de la mise en terre. Cette préférence a-t-elle permis à leur famille de faire leur deuil ? Témoignages à lire ici.

Dans Le Point – fusillade à Marseille

Marseille de nouveau touchée par une fusillade. Deux adolescents âgés de 15 ans et demi et un adulte de 24 ans ont perdu la vie dans la nuit de samedi à dimanche dans une cité du 13e arrondissement de la cité phocéenne dans une fusillade, probablement liée au trafic de drogues.

La revue de presse vous est offerte par L’IFFPF, L’école de référence au service de la formation professionnelle funéraire

Depuis 1995, l’IFFPF accompagne chaque année les futurs collaborateurs des entreprises funéraires dans leur démarche de formation professionnelle. Avec près de 30 formations par an réparties sur la France entière, l’IFFPF vous propose une gamme complète de formations, couvrant l’ensemble des thématiques liées au funéraire. Des formations professionnelles de préparations aux différents diplômes et bien d’autres encore !

presse-papier-300x225 Revue de presse du funéraire du 26 octobre 2015
Presse papier en France