Accueil Tags Funémarket

Tag: Funémarket

Le sac de dépôt d’urne : une idée géniale pour des cérémonies élégantes

0
sac de depôt d'urne funeraire
Le sac de dépôt d'urne Funemarket, permet d'inhumer l'urne au cimetière avec élégance.

Un nouveau produit innovant arrive sur le marché : un sac pour inhumation d’urnes. Une façon originale et élégante de procéder au dépôt d’urne, qui plaira aux professionnels soucieux de soigner leurs cérémonies jusqu’au bout. C’est une exclusivité Funemarket.

Une idée simple et géniale

Le sac en lui-même ressemble à une pochette d’apothicaire en cuir, ou un sac à main/sacoche, neutre et unisexe. Le Maître de Cérémonie y dépose l’urne et utilise le sac pour son transport. Jusqu’ici, rien de particulier à signaler.

L’originalité vient de l’aménagement pratiqué sur le sac. Muni d’une longue courroie, il peut être descendu jusqu’au fond d’un caveau ou d’un cavurne, sans assistance d’un marbrier, par exemple. Un fil, discret, permet alors d’activer un mécanisme très simple qui ouvre le fond du sac. L’urne est, de cette façon, déposée à sa place en toute élégance. Le sac est réutilisable à l’infini.

Une idée propulsée par le marché

L’idée est venue à un entrepreneur de pompes funèbres qui, en cérémonie, se faisait la réflexion que voir un Maître de Cérémonies s’agenouiller pour déposer une urne dans un cavurne, voire un marbrier descendre dans un caveau pour l’y installer, ce n’était pas la conclusion idéale pour une cérémonie élégante et bien tenue.

L’idée du sac ayant germé dans son esprit, il en réalisa un exemplaire pour lui, avant de réaliser que son invention pouvait plaire à de nombreux confrère. Il n’avait, malheureusement, ni les moyens ni les connaissances pour le distribuer sur une large échelle. C’est alors qu’un confrère l’a orienté sur Funemarket, place de marché du funéraire, qui lui permet de commercialiser son invention auprès de professionnels de la France entière sans avoir à réaliser d’investissement colossal en communication et en distribution.

Force est de constater que l’idée est bonne : depuis sa mise en vente, le produit est déjà un succès. Seul effet secondaire constaté, une forte accoutumance : les Maîtres de Cérémonie qui l’ont essayé refusent désormais de s’en passer.

Le sac de dépôt d’urne est à retrouver ici : http://www.funemarket.com/categorie-innovation-funemarket/creations-originales/innovations/sac-inhumation-urne.html

Michel Weber, LE maitre de cérémonie sur FunéMarket

0
La bible du Maitre de cérémonie

Afin de découvrir ou redécouvrir ces professionnels qui composent le secteur, Funéraire Info vous propose des portraits d’hommes et de femmes qui se sont lancés dans l’entreprenariat. Qu’ils soient au contact direct des familles ou fournisseurs, ils ont su concrétiser une idée pour en faire leur métier aujourd’hui. Rencontre avec Michel Weber, LE maitre de cérémonie!

Michel-Weber-300x200 Michel Weber, LE maitre de cérémonie sur FunéMarketMichel Weber, est officiant freelance à Nice et sa région et auteur de deux ouvrages portant sur l’organisation et la réalisation de cérémonies personnalisées. Aussi insolite que cela paraisse, il est le dernier représentant d’une profession rarissime : « grand aboyeur royal ». Métier exercé de père en fils depuis 1780 jusque dans les années 1930, ses aïeux ont officié dans les plus grandes cours d’Europe, notamment celle d’Angleterre où son grand père a quitté son poste lors de l’abdication d’Edouard VIII. A l’époque, tout le personnel proche du roi s’était retiré par solidarité et par affection.

Réactivant cette charge familiale, il a introduit de nombreux événements culturels (opéras, concerts, festivals, théâtres…). Fort du parcours atypique d’une vie, il a été choriste durant cinq années dans un chœur dirigé par Michel Piquemal et a suivi une formation de comédien de voix off, ce qui lui a permis de faire à nouveau connaissance avec sa voix. « J’ai été bouleversé par cette formation. Calfeutré dans un studio d’enregistrement pendant plusieurs jours avec un casque sur les oreilles, ce fût pour moi une renaissance. J’entendais la moindre des vibrations de mes cordes vocales, j’appréhendais le pouvoir étrange de la voix… »  nous confie-t-il.

Un maitre de cérémonie pas comme les autres…

Michel Weber officie maintenant en tant que maitre de cérémonie lors d’événements privés et personnels (mariage, funérailles, pacs). Interpellé par le manque d’un cérémonial fort et personnifié lors d’obsèques civiles, il entreprit alors de créer un formule de cérémonie civile personnalisable. Afin d’être légitime et légitimé par les professionnels du funéraire, il suivit une formation de l’IFFPF et obtenu le diplôme de niveau 6, de directeur de pompes funèbres. Pour Michel Weber, l’expérience fût passionnante : « J’ai travaillé quelques années comme conseiller funéraire et maitre de cérémonie, c’est ainsi que j’ai commencé à concevoir des obsèques civiles. J’ai introduit bon nombre de concepts de communication dans mes cérémonies. Ce travail m’a passionné. J’essaye de créer un moment d’intimité et d’amour pour les proches et j’ai élaboré des techniques qui permettent à chacun de faire un dernier geste d’adieu approprié… »

Durant toutes ses années d’exercice chez un opérateur funéraire, il a pu observer et prendre des notes. Comme chaque cas est différent, il a ré-écrit et recréée de nouvelles cérémonies en fonction du défunt et des éléments donnés par la famille. Il a également fait des recherches sur les rites funéraires et sur la tenue d’une cérémonie ce qui, en 2011, lui a permis d’écrire un premier ouvrage : « Obsèques civiles, mode d’emploi ».

Conseils et astuces pour réaliser des cérémonies réussies…

obseques-civiles-michel-weber-300x300 Michel Weber, LE maitre de cérémonie sur FunéMarketRassemblées dans un nouveau livre, Michel Weber révèle ses techniques acquises après plus de 20 ans d’expérience dans « La nouvelle bible du maitre de cérémonie ». Véritable boite à outils, cet ouvrage livre 366 pages de conseils à utiliser pour faire des vos cérémonies un grand moment d‘émotion, de recueillement et de souvenir. Vous trouverez dans ce livre des techniques de communication spécifiques au funéraire ainsi que les règles protocolaires que chaque maitre de cérémonie doit connaitre. Vous explorez avec l’auteur les secrets de la communication non verbale et la bonne gestion du stress et du facteur émotionnel.

A retrouver des maintenant sur la Boutique de Funéraire Info, « La nouvelle bible du maitre de cérémonie » est un livre PDF agrémenter de nombreuses illustrations et de liens actifs proposant cinq modèles originaux de cérémonie à exploiter, des discours pré-enregistrés ainsi qu’une playlist de 57 morceaux musicaux indispensables. La mise en page moderne et soignée et son interactivité rendent ce livre en PDF très agréable à lire.

minieventail Michel Weber, LE maitre de cérémonie sur FunéMarket

Funémarket : mais au fait, comment ça marche ?

0
Funemarket à Funexpo

Funémarket est une place de marché du funéraire. Le principe est simple : sur internet, on remplit son panier, on valide sa commande, et… Et oui, au fait, ensuite, il se passe quoi ? Visite guidée des coulisses.

Un règlement sécurisé et simple

La première chose à faire, pour valider sa commande, est tout simplement… de la régler. Pour cela, Funémarket offre plusieurs possibilités « Trois moyens de paiement sont proposés, par carte bancaire, par virement bancaire, ou par chèque », explique Pascal, de Funémarket. « Bien entendu, le paiement est entièrement sécurisé, on passe pour cela par Click-n Pay, qui est une filiale spécialisée dans le paiement sécurisé en ligne d’une banque. »

Le paiement par virement remporte la majorité des suffrages « Généralement, on constate que nos clients règlent leur première commande par carte bancaire, puis optent pour le virement. C’est plus simple, puisqu’une fois nos coordonnées indiquées à leur banque, il n’y a plus besoin de les saisir à chaque fois ».

Et ensuite

« Une fois la commande validée, elle est envoyée directement chez nos fournisseurs, qui la traitent. » Funémarket n’a pas de stock ? « Non, surtout pas, ce n’est pas notre vocation, nous sommes une place de marché du funéraire, pas une entreprise de VPC ».

Comment faites-vous pour savoir s’il y a du stock ou pas ? « Lorsqu’une entreprise choisit de travailler avec nous, elle nous donne une quantité définie à commercialiser sur le site, puis nous communique les variations de stock. »

Et les frais de port ? « Ils sont indiqués pour chaque produit et sont ceux du fournisseur. Sur certaines quantités, il y a des variations, comme franco de port au-delà d’un certain nombre, dans ce cas, c’est appliqué automatiquement. De même, chaque produit voit indiqué dans sa fiche quelle est sa date de livraison, à laquelle le fournisseur s’est engagé. Elle n’est pas la même si vous commandez des plaques et des bougies ou un monument. ».

Funémarket, vous simplifie la vie

Ce n’est pas là l’intérêt majeur de Funémarket « L’idée de Funemarket est de regrouper les commandes de divers fournisseurs en une seule, en une seule session. Plutôt que de devoir aller chez votre fournisseur de capitons, remplir une commande, valider, puis chez votre fournisseur de monuments, remplir une nouvelle commande, valider, puis votre fournisseur de bougies… et ainsi de suite, là, vous trouvez les produits dont vous avez besoin, de vos fournisseurs habituels s’ils sont référencés chez Funémarket. Vous remplissez votre panier, et vous procédez à une commande et un paiement, au lieu de plusieurs. »

Ajoutez à cela que Funémarket est ouvert sept jours sur sept, vingt quatre heures sur vingt quatre.

« Et, atout non négligeable » explique Pascal, « Funémarket offrant toutes sortes de produits de toutes sortes de fournisseurs, de grandes sociétés connues jusqu’aux artisans qui fabriquent de petites séries, en vous promenant sur le site, vous pouvez trouver le produit qui vous permettra de vous démarquer de la concurrence, et dont vous n’auriez peut être jamais entendu parler sans cela ».

Donc, Funémarket est une plate-forme internet performante « Pas seulement, parce qu’il y a des gens derrière. S’il arrive quoique ce soit, un impondérable sur la commande, par exemple un camion coincé quelque part, ou que vous même voulez modifier quelque chose, on vous appelle ou vous pouvez nous joindre. »

L’espoir des artisans ?

Funémarket a eu un effet que n’avaient pas prévu ses créateurs à la base « On en a encore un exemple récent, un produit qui arrive chez nous, je ne dis pas ce que c’est, vous le découvrirez dans quelque jours. Mais il a été inventé par un entrepreneur local, qui l’a utilisé d’abord pour lui, puis s’est dit que ça pourrait servir à d’autres. Mais comment le distribuer, se faire connaître, trouver des clients ? Un de ses collègues lui a dit de venir nous voir. »

Funémarket, plate-forme de lancement d’innovations ? « Tout à fait. Une entreprise qui a une bonne idée, un bon produit, mais pas les moyens de faire de la communication, qui peut coûter cher, en le référençant chez nous, voit son produit atteindre d’autres professionnels qui cherchent précisément ce type de produit, se retrouve référencé sur le web, commercialisé à l’échelle nationale, en un mot, atteint un niveau de visibilité qu’il aurait mis beaucoup de temps à se créer autrement. Funémarket, comme Funéraire Info, qui parle aussi de ces produits là, offrent tous les avantages du numérique aujourd’hui, ciblés pour les professionnels du funéraire, puisque conçu par eux, et pour eux. »

Le site Funemarket : www.funemarket.com

Boutique Funéraire Info : « funérailles civiles mode d’emploi »

0
funérailles civiles mode d'emploi

Afin de découvrir ou redécouvrir ces professionnels qui composent le secteur, Funéraire Info vous propose des portraits d’hommes et de femmes qui se sont lancés dans l’entreprenariat. Qu’ils soient au contact direct des familles ou des fournisseurs, ils ont su concrétiser une idée pour en faire leur métier aujourd’hui.

Rencontre avec Sophie Denis de la maison d’édition

« Vivre tout simplement ».

La maison d’édition de Sophie Denis développe des collections autour du concept « Trace, regards croisés sur des parcours de vie ». La spécificité de ses ouvrages est une dimension pédagogique ou didactique sur des thématiques sociales (drogue, gens du voyage, sans abri…). Dernière publication en date de cette maison d’édition, le livre « Funérailles civiles, Mode d’emploi » vous est maintenant proposé sur La Boutique de Funéraire Info.

« Nos publications étant axées sur la transmission, les parcours de vie, la mémoire et la trace, l’idée d’un guide permettant d’organiser un rituel digne et symbolique lors du décès d’un proche m’a paru d’une grande utilité. » nous confie Sophie Denis. Proposé par deux auteurs, Camille Gouzien et Dominique Riquier, ce livre arrive à un moment où les prémices de rituels profanes apparaissent. Des officiants laïques proposent des lectures, des chants, des soirées du souvenir mais les familles sont encore peu habituées à ces pratiques. C’est pourquoi le livre est articulé comme un guide pour aider les personnes endeuillées ou celles qui souhaitent préparer un décès.

Le livre « Funérailles civiles, Mode d’emploi » s’articule en cinq grands points. Un texte philosophique sur le sens de la vie et la spiritualité laïque fait office d’introduction à cet ouvrage. Puis un exemple de rituel funéraire profane y est développé avec des textes, des chants, des musiques et des citations afin d’aider la famille dans l’organisation des funérailles de leur proche. Vous trouverez aussi un dossier complet rappelant les dernières lois funéraires (don du corps, législation, aide administratifs après décès) et des informations sur « la lanterne des morts ».

« C’est assez nouveau et cela prouve que de nouvelles prises de conscience font peu à peu tomber les tabous. Dans l’Égypte ancienne, tout au long de sa vie, on préparait son dernier voyage. Aujourd’hui, en France, on entend parler de personnes âgées qui conçoivent leur cercueil dans une maison de retraite, de la possibilité de choisir de mettre fin à ses souffrances si l’on se sait condamné… ». Sophie Denis souhaite grâce à ce livre, faire émerger une nouvelle réflexion sur les moyens de faire concorder ses convictions et la manière dont on souhaite terminer sa vie. « Les lois récentes Clayes et Léonetti invitent les citoyens à reprendre possession de leur destin, elles offrent des choix. » nous confie-t-elle également. « Il y a aussi le projet d’Hervé Féron visant à mettre à disposition dans toutes les communes un lieu de recueillement répondant à l’accroissement des obsèques non religieuses. Finalement je me demande si nous ne sommes pas en train de rendre plus « humain » la cérémonie funéraire. Cette volonté de re-tisser du lien qui se fait sentir dans d’autres domaines dans la société d’aujourd’hui, ressurgit là aussi, à ce moment crucial et culminant».

A découvrir dès maintenant sur La Boutique :

http://www.laboutique.funeraire-info.fr/librairie/le-mode-d-emploi-funerailles-civiles.html


Le livre « Funérailles civiles, Mode d’emploi » de Camille Gouzien et Dominique Riquier.

116 pages dans un format pratique (11 x 18 cm)

Propos recueillis par Olivier LEMAIRE, Funémarket.

Le support de capiton de cercueil Juca vu par ses utilisateurs

0
funemraket juca support capiton cercueil

La Juca est un support rigide de couverture de capiton. Pratique, solide, peu onéreuse, elle remplace avantageusement la ouate et permet de supporter des objets (fleurs, photos, livres) lors de présentations en cercueil. Un utilisateur et une distributrice, tous deux fidèles du produit, partagent leur expérience avec nous.

Laurent Ceotto, Funéris, utilisateur

Pour nos lecteurs qui ne vous connaîtraient pas, pouvez-vous vous présenter ? « FUNERIS est le premier réseau de professionnels du funéraire qui a été créé en 1990. Sa vocation a pour but d’améliorer sans cesse le service funéraire en apportant ou en combinant les expériences des entreprises adhérentes. L’entreprise où je travaille est une entreprise familiale, basée à Saint Dizier et Vitry le François, nous avons deux chambres funéraires, de 5 salons à Saint Dizier et 8 salons à Vitry, que nous avons agrandie récemment. Notre entreprise réalise entre 500 et 600 convois par an. »

Et vous-même êtes Maître de Cérémonie « Entres autres ! Au besoin, je reçois des familles, fais des contrats obsèques, m’occupe de marbrerie. Vous savez comment c’est, les sociétés familiales, il faut être polyvalent. Mais ma fonction de Maître de Cérémonie est très importante, oui, parce que c’est le poste porte-drapeau de notre entreprise ».

Laurent Ceotto est utilisateur de la Juca « Nous l’utilisons dans 100 % des cas ». Depuis combien de temps « Je ne sais plus exactement, 3 ans, peut être quatre, je sais que nous avons adopté le produit très peu de temps après sa présentation ».

Comment cela s’est il passé ? « Mon oncle, Thierry Ceotto, président du réseau Funéris, l’avait vue sur un salon, et il avait trouvé l’idée excellente. A son retour, il nous en a parlé, et nous avons commencé à l’utiliser peu après. »

Pourquoi la Juca ? « Avant la Juca, nous utilisions de la ouate. Ce qui implique d’en utiliser beaucoup, de passer du temps à enrouler les feuilles, et le résultat n’est pas toujours garanti, quand la famille souhaite poser quelque chose d’un peu pesant dans le cercueil. Sans compter que, régulièrement, il s’en trouve un pour soulever le capiton, par curiosité, et ce bourrage de ouate, ce n’est pas esthétique, ça fait bricolé. Avec la Juca, on la déplie, on l’installe, le résultat obtenu est visuellement impeccable immédiatement, et la famille peut poser ce qu’elle souhaite, des fleurs, des livres, on sait que le support assurera la stabilité. »

2PFC-300x225 Le support de capiton de cercueil Juca vu par ses utilisateurs
Pascal Corson, le créateur de la Juca

Sonia Abrial, Velay Capiton, distributeur

Pour nos lecteurs qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous vous présenter ? « Velay Capiton est fabriquant de capitons pour cercueils et distributeur d’articles funéraires. C’est une société familiale qui existe depuis bientôt 45 ans. Nous proposons toute une gamme de produits : des accessoires de cercueils, papeterie funéraire, produits d’hygiène, housses, urnes, fonds de chapelle ainsi que différents matériels et équipements funéraires. »

Et vous même en êtes dirigeante ? « J’en fais partie. Nous sommes trois dirigeants à la tête de l’entreprise. Et nous avons un effectif de 23 employés. »

Depuis combien de temps distribuez-vous la Juca ? « Cela fait plusieurs années, je vous avoue que je ne me rappelle pas exactement la date, mais nous avons suivi le produit depuis le début, oui. »

Que pouvez vous nous dire, en tant que distributeur, sur la Juca ? « Peu de choses, en vérité, c’est un produit qui manque sans doute encore un peu de notoriété. Mais, c’est un élément très intéressant, nos clients qui achètent des Juca sont fidèles. Les clients qui achètent des Juca juste une fois et n’en recommandent pas ensuite sont très rares, la plupart utilisent régulièrement ce produit. »

On l’a compris : l’essayer, c’est l’adopter. La Juca fait partie de ces idées simples, mais géniales, qui simplifient la vie des équipes tout en améliorant la qualité des convois chaque jour. Qu’attendez-vous ?

La Juca est disponible sur le site de Funémarket : www.funemarket.com

Le site de Velay Capiton : www.velay-capiton-articles-funeraires.com

Le site de Funeris : www.funeris.com

Didier Bohu : Ouvrages et approche de la mort pour les enfants sur la boutique Funéraire Info

0
Didier Bohu ouvrage enfants mort

J’ai eu le plaisir d’interviewer Didier Bohu auteur de trois ouvrages à destination des enfants afin de les aider dans leur cheminement et leur approche de la mort. Des livres adaptés aux âges car on le sait, à chaque période de l’enfance la manière d’aborder la mort sera différente. Un travail minutieux que me relate ici Didier. Des ouvrages à retrouver sur la boutique Funéraire Info en partenariat avec FunéMarket.

Didier BOHU possède sa propre boîte de communication, ce parisien pure souche de 43 ans a quitté la capitale il y a maintenant 10 ans au profit de la belle Nantes. C’est à la suite d’un drame personnel, un accident de voiture qu’il a eu une révélation, ce qui a été un véritable choc pour lui. Il s’est rendu compte à quel point la vie et la mort étaient des concepts si intimement liés et que derrière nos vies d’individus si pressés nous étions tous « simplement humain ». Rien ne prédestinait alors Didier, qui possède un DESS de droit social à se tourner vers le funéraire. En allant faire un contrat obsèques, il a demandé « quelque chose à lui donner » pour lui expliquer comment ça allait se passer. Mais ce père de famille n’était pas satisfait de ce que qui existait. Selon lui cela ne comble absolument pas les questions que peuvent se poser une personne concernant ses obsèques et son approche de la mort. Il s’est alors emprunt de l’univers du funéraire et a mis près de sept années afin d’aboutir à un travail qui donnerait entière satisfaction.

Son objectif ? « Aider, accompagner avec attention et respect les défunts et leurs familles ». S’il a mis plusieurs années c’est qu’il tenait à avoir un travail de « qualité » afin de « dépoussiérer l’image » que l’on pouvait trouver sur le sujet. Si Didier a voulu écrire pour les enfants cela fait « suite à cet événement personnel » il s’est demandé ce que ses deux enfants auraient fait.

« Ma mission extraordinaire c’est de pouvoir rappeler que la vie et la mort sont indissociables. »

Ce travail est né de deux idées précises :

  • « Remettre au goût du jour une nouvelle vision sur ce que l’on peut apporter à un enfant, avoir une vision moderne en dépoussiérant les références ». Il croit au pouvoir de la puissance communicante car elle amène à un processus d’identification. C’est pourquoi « j’ai fait lire mon ouvrage à ma fille qui avait 10 ans à ce moment là »
  • « Expliquer sans tricher, sans mentir. Par la découverte d’un thème, l’acte éducatif vient se confronter à la réalité ».

Cycle de la vie : 4/5 ans

 16930752_10210562346688440_269326489_o Didier Bohu : Ouvrages et approche de la mort pour les enfants sur la boutique Funéraire Info

Le premier ouvrage est un carnet au format que tout petit peut avoir en main. C’est par le parallèle avec la nature, source d16930977_10210562345888420_1622736146_o Didier Bohu : Ouvrages et approche de la mort pour les enfants sur la boutique Funéraire Infoe toute vie, que Didier explique le mieux aux jeunes enfants le thème de la fin de toute chose et donc de la mort. Cela amène le lecteur à apporter sa propre réflexion. Les dessins sont simples, modernes, colorés et adaptés à l’imaginaire des tout-petits.

Tout là-haut : 6/8 ans

Le deuxième ouvrage est une histoire, un récit sur une petite fille qui décède en laissant derrière elle un frère et ses parents. Le point de vue est intéressant car il s’agit d’un enfant qui meurt et donc pose la question du deuil de l’enfant mais aussi du deuil fraternel trop souvent oublié dans les ouvrages. Cet ouvrage est particulier pour Didier car c’est en 16935837_10210562345848419_1554191173_o Didier Bohu : Ouvrages et approche de la mort pour les enfants sur la boutique Funéraire Inforéalité son histoire qu’il transpose dans les mots de cette petite fille avec cet accident de voiture qu’il a subi. Le regard est intérieur. Dans ce récit tous peuvent se retrouver, on y parle d’absence et de souvenir, aucune religion n’est mis en exergue, ainsi croyant et agnostique peuvent se retrouver dans cette approche de la mort.

La mort et moi : 12/14 ans

Ce dernier ouvrage s’adresse à de jeunes adolescents. Le format est intéressant car il s’agit de témoignages autour à chaque fois d’un thème précis. L’idée est « de mettre en commun le vécu du deuil afin que les adolescents puissent se retrouver dans un de ces cas ». C’est un recueil qui permet de répondre aux attentes en étant ainsi le plus proche possible d’une situation.

16935487_10210562346448434_546434985_o Didier Bohu : Ouvrages et approche de la mort pour les enfants sur la boutique Funéraire Info16931002_10210562345728416_290783953_o Didier Bohu : Ouvrages et approche de la mort pour les enfants sur la boutique Funéraire Info

Ces ouvrages sont des outils, ils servent de support, « il faut que les parents soient là » afin d’aider leur enfant dans cette approche.

Didier BOHU a encore beaucoup de projets et ne compte pas s’arrêter là pour aider adultes et enfants dans ces moments difficiles.

« C’est normal que l’on parle de la mort aux enfants. Un professionnel a un rôle pour aider les familles, il doit y avoir un geste d’attention très fort.  C’est une plus-value d’offrir un ouvrage d’accompagnement et de partage et qui va rappeler une circonstance extrêmement sensible ».

Retrouvez les ouvrages de Didier Bohu sur la boutique de Funéraire Info et FunéMarket, en suivant le lien.

Didier Bohu, aux éditions Reflet d’image

http://www.seteindre.com/

Lancement de laboutique.funeraire-info.fr avec Funemarket

1
Laboutique.funeraire-info.fr

Funéraire Info est devenu le site de référence de l’information funéraire sur internet. Mais notre ambition va plus loin : devenir une plate-forme multi services, un point de rendez-vous où les métiers du funéraire pourront se rencontrer, échanger et acheter. Des intentions qui nous rapprochent de Funemarket.

Un nouveau service essentiel

Grâce à un partenariat avec Funemarket, un nouveau service sera mis à disposition des lecteurs professionnels et particuliers de Funéraire Info dès le 1er février. Trop tard pour y trouver une galette des rois, mais tout le reste sera au rendez-vous.

Un service B to B to C

Pas de prix affiché sans connexion dûment autorisée et validée, sécurité de la connexion grâce au serveur HTTPS de Funéraire Info et rigueur de suivi grâce à l’expérience des équipes de Funemarket pour les produits que vous vendez à vos clients. Pour certains produits et services la boutique sera consultable par tous nos lecteurs, un espace librairie, des sociétés qui proposent des services numériques, des artisans qui proposent des produits de qualité en édition limitée…

Visitez la boutique en suivant ce lien

Vous souhaitez plus de visibilité, plus de notoriété? vous désirez intégrer notre bouquet de service sur le web? un mail « laboutique@funeraire-info.fr » pour plus de renseignements !

Pour l’occasion, Aliette Frangi d’Elicci, Philippe Boisseau de Couleurs d’ailleurs et Didier Bohu de Reflet d’Image seront présents sur la plate-forme et sur une vidéo que nous allons mettre en ligne prochainement.

Notre but ? Vous rendre la vie encore plus facile, et vous laisser plus de temps à consacrer aux familles qui vous accordent leur confiance comme vous nous accordez la vôtre.

Dernière chose : ce n’est pas une finalité, juste une étape. Navré pour les casaniers, les adeptes du papier, les nostalgiques du regard franc et de la poignée de main, le funéraire change, les modes de communications et d’informations se transforment et Funéraire Info continuera de changer et d’évoluer, pour devenir votre véritable partenaire au quotidien.

A propos de Funéraire Info

Lancé en 2012, Funéraire Info est devenu le premier média des professionnels du funéraire sur le Web. Dans tous les sens du terme, d’ailleurs : historiquement, nous étions le premier média spécialisé dans le domaine à apparaître sur la toile, et nos audiences ont confirmé au fur et à mesure des années notre rôle de leader.

Notre référencement dans Google Actualités et Bing Actualités ont été un signal fort : multiplicateurs d’audience, ces labels sont surtout très exigeants et sont une preuve du sérieux de Funéraire Info tant en terme de fond que de forme. C’est aussi la plus grosse communauté autour du funéraire sur Facebook.

Nos efforts ont porté leurs fruits : 1 600 000 visiteurs en 2016, pour la plus grande satisfaction de nos annonceurs.

A propos de Funemarket

FunéMarket propose aux professionnels du secteur funéraire depuis juin 2015, une plateforme facile d’accès et sécurisée qui fluidifiera leurs échanges commerciaux. Le projet est de mettre à disposition des pompes funèbres, des thanatopracteurs, des marbriers ou tous prestataires funéraires, un outil moderne offrant sous la forme d’un catalogue multimarques, divers produits et services. Disponible 24h/24 et 7j/7, FunéMarket est consultable sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

Professionnels expérimentés du secteur funéraire en B to B, Olivier, Guillaume, Bruno et Pascal mettent à profit leur expérience du funéraire pour proposer aux professionnels une gamme de produits et services allant des basiques essentiels jusqu’aux dernières nouveautés en terme de personnalisation.

Promenade dans les allées de FUNEXPO avec Pascal et Olivier

1
Funemarket à Funexpo

Pascal et Olivier, de Funémarket, ont déambulé dans les allées de Funexpo pour connaitre les dernières tendances du marché et découvrir les innovations de l’édition 2016 de l’évènement à destination des pompes funèbres.

FunéMarket est la première place de marché française à destination de l’ensemble des professionnels du funéraire. Sans adhésion et ouverte à tous, notre plateforme e-commerce dédiée au funéraire est basée sur un modèle collaboratif.

Nous assurons à nos fournisseurs partenaires, la gestion technique de leurs commandes et fluidifions leurs échanges commerciaux.

Funeraire-Info : Vous avez visité Funexpo, pourquoi ? Êtes-vous venus pour les produits, pour les services ou pour la sphère professionnelle ?

> Fort de notre rôle place de marché, nous sommes venus saluer nos nombreux partenaires qui exposaient au salon de Lyon. Nous avions fait le choix de ne pas participer à cette édition de 2016 alors nous avons essayé de prendre le temps de découvrir les innovations de cette année. Nous avons profité également de ce salon pour nouer de nouveaux partenariats prometteurs.

Funeraire-Info : Qu’avez-vous pensé de l’accueil des exposants sur leurs stands ? Des produits proposés ?

> Nous sommes restés une journée et demie sur Lyon et avons tenté de voir un maximum de stands. L’accueil était à chaque fois très convivial et le discours professionnel. La fréquentation raisonnable de cette édition nous a permis d’établir de très bons contacts. Près d’une dizaine de nos 40 partenaires étaient présents sur le salon et nous profitons de votre question pour les remercier chaleureusement car leur accueil a été parfait !

Funeraire-Info : Quel conseil pourriez-vous donner aux organisateurs pour une meilleure édition 2018 ?

> L’organisation de l’édition 2016 était très bien, seul le nombre d’exposants pouvait sembler un peu faible cette année. Le seul conseil (puisqu’il en faut un) que nous donnerions pour l’édition 2018 serait d’ouvrir le salon à « Internet » et d’inviter ses visiteurs à découvrir toutes les nouveautés du funéraire numérique.

 

La boîte de cérémonie, nouvel accessoire indispensable de vos convois

0

Un nouveau produit fait son apparition sur le marché du funéraire : la boîte de cérémonie. Développée par les Pompes Funèbres Salamone, cet accessoire astucieux est disponible sur Funémarket.

Les meilleurs idées sont souvent les plus simples. En l’occurrence, en convoi, les porteurs et le Maître de Cérémonie sont toujours confrontés au rangement du petit matériel qui déforme les poches. Partant de cet état de fait, les pompes funèbres Salamone ont développé une boîte destinée à contenir l’essentiel.

Cette boite aux dimensions très contenues (31 * 21 * 8,5 centimètres) contient des compartiments de rangement destinés à accueillir le tournevis pour la fermeture du cercueil, les vis et cache-vis, mais aussi les bâtons de cire pour scellés, le briquet et des paires de gants.

Élégante, elle peut être sortie devant la famille sans donner l’apparence d’une caisse à outils. Compacte, elle se range facilement dans un corbillard.

La boîte de cérémonie est disponible en bleu et gris pour s’accorder avec les couleurs de vos uniformes, et est disponible en exclusivité sur le Funémarket.

Élégance, professionnalisme, simplicité, la tenue impeccable sans déformation disgracieuse des poches, et l’assurance de ne plus jamais avoir besoin de chercher l’accessoire perdu tout en ayant l’air naturel devant la famille, les équipes de convoi peuvent pousser un soupir de soulagement aujourd’hui.

Il suffit de suivre ce lien : www.funemarket.com/boite-de-ceremonie.html

Les pompes funèbres Salamone : www.pompes-funebres-barcares-salanque-leucate.fr

Ça s’est passé cette semaine sur Funéraire-Info

0
une semaine de news

Review de la semaine pour tous ceux qui n’ont pas eu le temps de lire. On fait le point ensemble sur ce qui ne fallait pas manquer cette semaine sur Funéraire-Info. Nous mettons en lumière bien sur les entreprises présentes à FUNEXPO.

Point Funexpo

C’est dans une semaine, focus sur les entreprises présentent à ce rendez-vous incontournables pour les professionnels du funéraire.

La société Granits de Michel Maffre présentera au salon son application Monumento, l’outil d’aide à la vente.

Le spécialiste de l’équipement hospitalier et funéraire EIHF-ISOFROID sera bien évidemment présent à FUNEXPO.

Lorsque l’écologie rencontre le design cela donne la société Infinito Imagen. À découvrir au salon.

Un bijoutier dans le funéraire ? C’est en toute élégance que vous allez découvrir la société Les Empreintes. Des personnalisations infinies à admirer.

Retrouvez l’entreprise Canard à Funexpo, l’incontournable fabricant de cercueils sera présent.

Bien connu des agences funéraires, le logiciel Neptune fera sa démonstration au salon.

Nova formation viendra présenter l’ensemble de sa gamme. Exigence et compétences au rendez-vous.

Brèves

Le monde se découvre cette semaine. Funéraire-Info a réagi à chaque actualité. Tour d’horizon des brèves de France et d’ailleurs.

C’est à bord du plus grand paquebot du monde, l’Harmony of the Seas qu’à eu lieu un accident causant le décès d’un personnel naviguant ainsi que quatre blessés graves.

En Seine-et-Marne a été découvert un cimetière mérovingien.

L’affaire du pôle d’Albi connaît son dénouement.

C’est la brève qui a plu à Guillaume ! L’épave du HMS Terror a enfin été localisée 168 ans après sa disparation.

En Chine, l’homme le plus meurtrier de l’histoire Mao Zedong commémoré.

En Italie, l’entreprise de limousines et de corbillards Intercar se retrouve face à la justice.

10 %, c’est le nombre de décès liés à la pollution chaque année dans le monde.

Insolite

Un homme mort est pourtant déclaré vainqueur de son élection politique aux USA.

En Angleterre, des blaireaux donnent du fil à retordre aux habitants du conté de Leicestershire, en mettant à jour des ossements humains.

Côté pro

C’est la rentrée chez FunéMarket, profitez de remises jusqu’à la fin du mois, sur la première place dédiée au marché funéraire.

Les pompes funèbres et marbrerie Berthelot ont inauguré cette semaine leur nouvelle Chambre Funéraire des Hauts de Pontoise. Nous y étions.

Suivez les conseils de Guillaume pour un convoi élégant. 

Deuil et sociologie

Comment gère-t-on le deuil d’un parent lorsqu’on vient de l’être soi-même ? On se penche sur la question.

Pompes funèbres, comment se déroule une cérémonie d’un indigent mais du côté des agents funéraires ?  

Politique

Mélanie dépoussière la présidentielle et décrypte pour nous si les politiques ont pensé au funéraire dans leurs propositions.

Enterrer un terroriste n’est pas une mince affaire, du moins d’un point de vue éthique, parce que niveau étatique c’est pourtant très clair.

 Détente

Guillaume nous fait partager sa tranche de vie , qu’on aurait d’ailleurs pu garder pour la Saint-Valentin.

Nouvelles de la planète Twitter et son lot d’amusement.

Ma chronique de la semaine a été consacré aux morts absurdes. Sourires en perspective.

Culture 

Nous sommes toujours en septembre, la rentrée littéraire connaît de très belles sorties.

L’affaire Manson, décrypté en deux romans.

Le grand polar italien revient, avec La fille dans le brouillard. 

La semaine prochaine, nous vous emmenons à l’évènement FUNEXPO, suivez-nous toute la semaine à la rencontre des professionnels du secteur. J’ai également eu la chance d’interviewer Guillaume , qui sort cette semaine en avant-première au stand de Funéraire-Info à FUNEXPO le très attendu Tome 2 de Mes Sincères Condoléances. 

Merci d’avoir partagé vos sourires, vos coups-gueules, vos réflexions et votre temps avec nous. À la semaine prochaine sur Funéraire-Info.