Accueil Tags Funéraires

Tag: Funéraires

La Répression des fraudes et les contrats obsèques

0
contrat obsèques
Illustration du contrat obsèques

La Répression des fraudes qui a contrôlé les établissements proposant des contrats d’assurance obsèques comme les compagnies d’assurance, banques, sociétés de pompes funèbres, mutuelles entre autres vient de constater qu’un quart des établissements sont aujourd’hui en infraction.

Selon la Répression des fraudes, 25 % des contrats obsèques observés et proposés par les établissements du secteur des prestations funéraires, n’étaient pas en conformité avec la loi et présentent des anomalies.

L’information due au souscripteur est encore négligée par l’assurance obsèques, malgré son accusation pendant des années pour son caractère flou.

Nombre de particuliers souscrivent une assurance obsèques afin de soulager des contraintes matérielles à la famille du défunt le jour de son décès. Pourtant, l’assurance obsèques s’est trouvée dans le collimateur de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui, en effet, dans le but de contrôler, a mené auprès des professionnels de l’assurance obsèques, d’information précontractuelle, le respect des règles en matière et de conseil entre autres, une enquête.

Au cours de ce contrôle, des anomalies dans près d’un quart des 231 organismes commercialisant des contrats d’obsèques analysés ont été constatées par les enquêteurs de la DGCCRF, à savoir des mutuelles, des opérateurs funéraires, des sociétés d’assurance ainsi que des bancassureurs. La Répression des fraudes a dressé au total, une amende administrative pour les manquements les plus graves, 2 procès-verbaux, 9 injonctions et 38 avertissements.

Les enquêtes de la DGCCRF ont été portées sur la mise à disposition d’un numéro non surtaxé, les clauses abusives, la conformité de la documentation commerciale et sur l’information sur le prix au consommateur. Les principaux défauts constatés concernent donc le non-respect de l’obligation de conseil, les clauses abusives qui laissent croire la souscription de certaines prestations comme la garantie assistance à l’assuré, de même pour les contrats de prestations standardisées qui sont interdites depuis juillet 2013, ainsi que le manque de clarté sur le droit de renonciation, et finalement le manque d’information précontractuelle, notamment lors des démarchages téléphoniques.

Justin Bieber organise déjà son propre enterrement

0
Justin Bieber

Le jeune chanteur canadien, Justin Bieber, qui est tout juste âgé de 22 ans cette année anticipe et organise déjà, selon le Daily star, son propre enterrement et veille à ce que les détails soient parfaits.

Choqué par les décès soudains d’illustres artistes comme celle du Prince et David Bowie selon le rapport de The Daily Star Sunday, et terrifié de succomber avant l’heure, Justin Bieber, la jeune star de la Pop, penserait déjà à sa mort et a décidé de réagir en tout préparant son enterrement au cas où il disparaîtrait aussi.

 Il a déjà défini les bénéficiaires de sa fortune de 180 millions de dollars, en élaborant un testament très précis dans lequel tous les légataires de ses biens immeubles et meubles sont mentionnés.

Justin Bieber aurait également défini l’allure qu’aura sa pierre tombale qui, grâce à l’énergie solaire, diffuserait sans cesse des vidéos. Pour les fans qui n’ont pas eu l’occasion de la voir, on imagine qu’il aura l’intention de diffuser ses concerts et ses clips.

Justin Bieber, soucieux de ne pas se faire oublier par ses fans après sa mort, est aussi à la recherche d’une technologie moderne lui permettant de graver son nom en plus de ses plans minutieux pour ses hommages privés et publics. Et ainsi, pour pouvoir être présent sur scène, il est en train de créer son propre hologramme 3D.

Concernant son enterrement, Justin Bieber a mis sa famille au courant de ses intentions. En découvrant les plans funéraires de Justin, sa mère et ex-manager, Pattie Mallette, âgée seulement de 40 ans a rigolé dans un premier temps en pensant qu’il s’agirait de nouveaux caprices qui lui passerait. Puis, confirmé par une source au Daily Star, il lui est apparu clairement que son fils était sérieux.

Par contre, Justin Bieber, qui à titre de rappel, n’est pas encore mort, ne sait pas encore pour l’instant s’il sera inhumé au Canada, son pays natal ou à sa ville de résidence à Los Angeles.

Pillage de tombes par les villageois à El-Tarif, en Égypte

0
Peinture dans un tombeau égyptien - Capture vidéo

Dans un village à El-Tarif, à quelques encablures de Louxor, se trouvant sur la rive Ouest du Nil, des pièces provenant du pillage de tombes que les villageois ont exhumées, ont été vendues au marché noir en février 2016.

Des témoins, les mains s’appuyant sur des os avec des tessons de céramique, des morceaux de crâne, ont avancé à quatre pattes péniblement, dans un tunnel qui est mal éclairé par des torches. Indifférents à l’odeur âcre de chauves-souris qui prend à la gorge, trois pilleurs de tombes avancent pour enfin se déboucher sur une chambre funéraire. C’est la raison pour laquelle tout cela n’est pas visible de l’extérieur, car pour le déblai du chantier suivant, ils utilisent comme dépotoir, l’ancienne chambre, une fois le pillage terminé.

Les premières excavations considérées comme un sport pour gentlemen, n’était pas un délit à une époque. S’installant en demi-cercle, carrément allongés ou assis en tailleur sous les plafonds trop bas, les trois pilleurs commencent le boulot en fouillant à mains nues qui remplit la caverne très vite d’un épais nuage de poussière. Le chef des pilleurs a conseillé de respirer à travers le chèche qui est une coiffure faite d’une longue écharpe enroulée autour de la tête en turban et porté par les Maghrébins. La fine poussière, malgré ces précautions, provoque de violentes crises de toux, qui n’est pas plus dangereux que les bandelettes des momies qui nichent des spores fongiques très toxiques, selon l’un des pilleurs.

Sir William Matthew Flinders Petrie est le premier à organiser à El-Tahir, en 1908 des fouilles, qui à première vue n’offrent que peu d’intérêt. Par contre, le sous-sol du site est riche de dizaines de tombeaux.

Lors d’une inspection en 1985, une cache creusée par des pilleurs qu’un des gardiens responsables du site El-Tahir a découverts contient plusieurs poteries antiques déterrées. Afin de préserver le site, une fouille d’urgence a été décidée par les autorités dont le début était en février 1987. 26 puits funéraires dont l’architecture est simple (une ou deux chambres funéraires et un puits) furent découverts en quelques jours.

La demande des reliques paraît insatiable malgré l’arrivage abondant en provenance des terres d’Isis, de nouvelles marchandises.

Cercueil remplacé en habit de champignons.

0
Jae Rhim Lee - Capture Vidéo (Conférence à propos du champignon en remplacement du cercueil)

Une combinaison qui comporte des spores de champignons afin de neutraliser les toxines après le décès et accélérer la décomposition pour remplacer le cercueil vient d’être inventée par Jae Rhim, l’artiste coréenne.

Une nouvelle façon d’organiser son enterrement a été élaborée depuis plusieurs années par Jae Rhim Lee, l’artiste coréenne. Elle propose une méthode alliant culture, science et art qui selon elle est mieux que d’avoir recours à l’enterrement classique avec toutes sortes de produits chimiques afin de préserver le corps le plus longtemps possible ou encore l’utilisation de la crémation qui serait nocive pour l’environnement.

Selon le site internet RIP, le projet baptisé « Infinity Burial project » (enterrement d’infinité) se compose d’un habit et de champignons. Nos corps possèdent 219 polluants toxiques selon le centre de prévention des maladies aux USA. Une question se pose sur ces toxines à l’heure de notre mort, surtout quand nos pratiques funéraires empirent la situation. La réponse rapide est son retour d’une façon ou d’une autre dans l’environnement. Nous abîmons encore plus l’environnement, empoisonnons les vivants, en niant la mort par notre pratique de conservation de nos défunts.

L’artiste a étudié les champignons afin de choisir les plus adaptés. Des matières organiques pouvant être décomposées par une espèce de super-champignon ont été élaborées par Jea Rhim. Afin d’avoir une décomposition optimale, elle a pu définir, avec des morceaux de ses ongles et de ses cheveux qu’elles donnaient à ses cultures, ceux qui étaient les plus aptes à incorporer le costume du mort.

Lors d’une conférence TED (Technology Entertainment and Design) en 2011, l’artiste coréenne Jae Rhim Lee a déjà présenté son projet. L’intérêt croissant pour les initiatives écologiques, même si le grand public ne s’intéressait guère au point de vue de Jae Rhim il y a 5 ans, permet la commercialisation de son projet. À leur mort, une centaine de personnes souhaiteraient bénéficier de son invention.