Accueil Tags Funeral Concept

Tag: Funeral Concept

Il m’a demandé en mariage au cimetière sur la tombe de sa mère

0
mariage au cimetière

J’ai 34 ans, et je suis de la génération Tinder. Si je vous l’annonce comme une maladie c’est que j’en ai tous les symptômes ; parisienne, je lève le nez de mon boulot que pour dormir ou voir quelques amis et encore. Oui mais voilà, il y a un an, il m’a demandé ma main, et pas n’importe où. Qui d’entre vous a déjà eu une demande en mariage au cimetière ?

Bref je n’avais le temps, ni le courage, ni l’espoir de trouver l’homme de ma vie au détour de la file d’attente à la poste. Soyons réalistes. Et visiblement être célibataire à 33 ans est considéré encore, comme le pire des stigmates. Mes ami(e)s m’ont convaincue de m’inscrire sur un site de rencontres afin d’éradiquer, selon la société, ce qui était un problème. J’ai tout fait Tinder, Meetic, Attractive world, et avec eux, un monde parallèle pervers, bizarre, narcissique à souhait. Il y a deux ans, on pouvait encore parler de Tinder comme un site de rencontres et non pas la plateforme du « tu viens ? on baise. »

Finalement, répondre à tout un tas d’énergumènes et expliquer pour la millième fois que oui, je fais tel boulot, j’ai tel âge, non je n’ai pas de chien, oui j’ai des frères et sœurs, et « BORDEL JE NE SAIS PAS POURQUOI UNE FILLE AUSSI MIMI QUE MOI FAIT SUR UN SITE DE RENCONTRES » me prend plus de temps que tout autre chose. Je décide de couper court aux applications avant d’en arriver à jeter définitivement mon Iphone dans la Seine, et moi avec, jusqu’à lui; cette personne toute différente, celle à qui j’avais aussi envie de demander « mais qu’est ce que tu fous là ? »

Vous avez déjà lu le livre « le mec de la tombe d’à côté ? » de Katarina Mazetti ? Et bien moi non, enfin je ne l’avais pas lu jusqu’à ce qu’on me l’offre…à mon mariage. Au départ je lui dis que je suis désolée mais je ne compte pas rester sur l’application, il me demande pourquoi et je lui réponds que j’en ai marre etc. Ce à quoi il me dit « dommage, je cherchais justement une relation compliquée ». Bref, je tique, bref on se rencontre, bref, sans m’en rendre vraiment compte je tombe dingue amoureuse de lui.

Le cimetière : cet endroit de rencontres

Pour aller à mon travail je passe systématiquement devant le cimetière. Je flâne ici le midi pour le déjeuner afin d’éviter mes collègues et c’est l’un des rares endroits de Paris aussi bien fleuri. Et comme le hasard ne s’invente pas, Monsieur faisait exactement la même chose, mais…de l’autre côté du cimetière. Moi qui ne bougeais jamais les fesses de mon banc, jamais je ne l’aurais vu, et quand bien même, je vous dis, je suis de la génération qui ne croit plus trop aux regards croisés. Nos premiers rendez-vous galants se passent donc dans le cimetière pour la pause déjeuner. Mon premier je t’aime sera prononcé à côté de la tombe de Monsieur N**** et après quelques mois il m’explique que sa mère décédée d’un cancer est enterrée ici. Il m’emmène la voir, un peu comme un déjeuner en famille le dimanche, sauf qu’ici personne ne me fait de remarque déplacée sur mon gratin ou ma nouvelle coupe de cheveux.

Mariage au cimetière, l’envers du décor

Un soir alors qu’on revenait du restaurant à deux pas de chez moi, il veut qu’on fasse un détour par le cimetière, sauf qu’il est 1h du mat, qu’il fait froid et archi nuit. Dans ma tête je me dis ça y est, il se révèle enfin, je le savais, je suis tombée amoureuse d’un vampire. Devant ma tête déconfite, il m’invente un truc « non mais c’est l’anniversaire de décès de ma mère, j’y vais absolument tous les ans et je n’ai pas eu le temps aujourd’hui ». Ça ne me fait pas me sentir mieux. On s’assoit là, sur le marbre glacé où je me dis que je vais finir par rester collée. Et là je ne sais pas ce qu’il lui prend, il s’agenouille et me montre une bague. J’ai les lèvres tellement bleues que je n’arrive pas à dire oui, ni non, ni rien d’ailleurs. Et là j’arrive à balbutier « pourquoi ? » Ce à quoi il me répond « parce que je veux passer ma vie sur terre et en dessous avec toi » J’ai trouvé ça curieusement romantique, glauque, et follement parfait. Bref à tel point que j’ai fini par dire oui, au chaud, chez moi quelques minutes après. Dans la lignée on a prévenu les invités : et on a finit par faire nos photos de mariage…au cimetière.

 

La revue de presse du vendredi 18 août 2017, attentat de Barcelone

0
attentat Barcelone

Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs du vendredi 18 août 2017. Revivez l’actualité sur Funéraire-info. Cette revue de presse est marqué par l’attentat de Barcelone.

Chronologie des évènements de l’attentat de Barcelone

  • 17 h 05 : Une camionnette blanche monte sur le trottoir et fonce sur la foule dans le secteur bondé de La Rambla, l’avenue la plus touristique de Barcelone, à l’extrémité sud de la place de Catalogne. Le véhicule franchit 600 mètres vers le sud – en direction du port – en louvoyant et frappe sur son passage des dizaines de personnes. On craint de nombreux morts et blessés.
  • 17 h 15 : La camionnette s’immobilise au niveau du marché de la Boqueria. Le conducteur prend la fuite à pied.
  • 17 h 46 : Les autorités confirment une « attaque terroriste ». Les images circulant sur les médias sociaux montrent des dizaines de personnes au sol, certaines immobiles. Des passants leur viennent en aide.
  • 17 h 56 : Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy fait savoir qu’il est en contact avec tous les services. « La priorité : soigner les blessés de La Rambla et faciliter le travail des forces de sécurité. »18 h 25 : Une source au sein de l’administration régionale parle de deux morts dans l’attentat, alors que certains médias locaux font état de 10 à 13 morts.

    18 h 34 : Un suspect s’est retranché dans un bar, selon une source policière. Les médias locaux parlent quant à eux de deux suspects.

    20 h 23 : Le gouvernement catalan annonce un bilan provisoire de 13 morts et d’au moins 50 blessés.

    20 h 34 : Un homme est arrêté en lien avec l’attaque, déclare la police régionale.

    20 h 36 : Selon la presse, un des auteurs de l’attaque est tué dans une fusillade avec la police à quelques kilomètres du centre-ville de Barcelone.

    21 h 16 : Un suspect est identifié : il s’agit de Driss O., 28 ans, selon un porte-parole du principal syndicat de police espagnole.

    21 h 22 : Le groupe armé État islamique revendique l’attentat.

    23 h : Le bilan grimpe à 13 morts et plus de 100 blessés, selon le gouvernement catalan.

    2 h 30 : La police catalane a abattu au moins quatre assaillants à Cambrils, au sud de Barcelone, en lien avec une possible « attaque terroriste », à 120 km au sud-ouest de Barcelone, quelques heures après une attaque dans la capitale catalane ayant fait 13 morts.

    La presse française parle de l’attentat de Barcelone :

  • Le Parisien , 20 minutes, Le Figaro, Le Monde,  Les échos, L’Express

Dans le reste de l’actualité

Funéraire -Info – Le deuil animalier

D’un point de vue législatif, l’animal est considéré comme un membre à part entière de la famille et non plus comme un meuble. le deuil animalier est tout aussi impactant dans la vie d’un individu que tout autre deuil. Trop longtemps relayé comme un sous-deuil, il apparaît aujourd’hui comme une douleur à part entière qu’il faut savoir traiter et écouter. C’est pourquoi la maison d’édition La Petite Gomme s’est penchée sur la création du souvenir pour les enfants qui doivent faire face à ce deuil particulier.

Funéraire – Info – Funeral Concept

Il faut de temps à autre se rappeler que le funéraire est un secteur qui travaille pour les familles. On a parfois tendance à l’oublier. Pour preuve, nous avons pris un post de Funeral Concept et les particuliers sur Facebook, et les commentaires de particuliers sur cette publication. De quoi faire réfléchir beaucoup de pompes funèbres.

Libération – Fadwa Suleiman

Debout dans la foule manifestant à Homs contre Bachar al Assad, bravant les armes et les hommes de main du tyran de Damas, c’est l’image que le monde gardera de la comédienne syrienne Fadwa Suleiman, dont on a appris jeudi la mort à Paris des suites d’un cancer. Elle avait 45 ans. Devenue très vite une icône de la révolution syrienne, dans laquelle elle s’était engagée corps et âme dès les premiers jours, elle avait dû fuir la Syrie un an après le début du soulèvement pour des raisons de sécurité et s’était réfugiée en France où elle continuait, comme elle le pouvait, à combattre le régime syrien.

Le Parisien – Mort suspecte

Macabre découverte. Un homme a été retrouvé mort jeudi, à 18h30, dans la chambre de son hôtel rue Pierre Dupont, une petite rue entre la gare de l’Est et le canal Saint-Martin, dans le Xe arrondissement de Paris.

20 minutes – Kitesurf

Une jeune femme de 28 ans est décédée jeudi des suites de ses blessures au CHU de Poitiers, après un accident de kitesurf survenu mardi sur la plage d’Aytré (Charente-Maritime), au sud de La Rochelle, rapporte Sud Ouest.L’accident était survenu alors que la jeune femme se trouvait encore sur la plage avec sa voile. Elle aurait été surprise par une bourrasque, et projetée contre des rochers à plusieurs reprises.

 

Funeral Concept et les particuliers : quand une stèle fait le buzz sur Facebook

0
Catalogues stèles Funéral Concept

Il faut de temps à autre se rappeler que le funéraire est un secteur qui travaille pour les familles. On a parfois tendance à l’oublier. Pour preuve, nous avons pris un post de Funeral Concept et les particuliers sur Facebook, et les commentaires de particuliers sur cette publication. De quoi faire réfléchir beaucoup de pompes funèbres.

Une simple photo

C’est une photo toute simple, celle d’une exposition de monuments, sur la page Facebook de Funeral Concept. Bon, connaissant les vendéens, ce ne sont pas des monuments tout à fait classiques, mais des tombales de granit avec les stèles « Silhouette » dont nous vous avons amplement parlé ici et par exemple.

L’ensemble est accompagné d’un petit texte, lui aussi tout simple :

« Funeral Concept imagine les cimetières de demain.
Qu’en pensez-vous? Merci pour les partages »

Rien d’extraordinaire, jusqu’ici. Ce qui est plus extraordinaire, c’est que le post a rencontré un vif succès auprès des particuliers, non professionnels du funéraire, et que les chiffres, en la matière, sont éloquents : 147 partages, 104 commentaires, 1400 « j’aime ». Ce qui, pour un post présentant des stèles et des tombales, frise l’exceptionnel.

Funeral Concept et les particuliers : des commentaires édifiants

La lectures des commentaires s’avère instructive sur la perception de monuments hors-norme par rapport au granit des cimetières.

« J’adore c est magnifique sa rend l’endroit beaucoup moins effrayant et plus reposant, je suis fan à 100%, moi qui voulait me faire incinéré, je ne sais plus ».

« Très beau c’est moins triste qu’à l’heure actuelle, ça donne envie de se balader au cimetière, peut-être qu’il y aurait plus de passage ? »

« Je ne pensais pas dire cela un jour mais c’est très beau. C’est apaisant et ça ne me fait pas peur comme les cimetières actuels »

Ce ne sont que quelques exemples parmi d’autres.

Des pistes à creuser

Donner une vision positive du funéraire et apporter de la couleur et des matières au cimetière, c’est l’objectif que s’est fixée depuis ses débuts l’entreprise vendéenne Funeral Concept. Avec une idée, au final, simple : au lieu d’obliger la famille à écouter ce qu’on peut lui proposer, écouter ce que la famille souhaite.

Manifestement, si l’on en croit les statistiques Facebook, les familles, premières consommatrices de produits Funeral Concept, donnent raison aux vendéens. Funeral Concept et les particuliers, une affaire qui roule.

Si, pompe funèbres ou marbrerie, vous vous posez encore la question de la pertinence des monuments Funeral Concept, demandez-vous simplement quand, la dernière fois, avez-vous obtenu 1400 « j’aime » sur une de vos publications Facebook.

Le site de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr

Pompes Funèbres Pascal Leclerc à St Nazaire, nouveau show room

0
Pompes Funèbres Pascal Leclerc à St Nazaire

C’est un tout nouveau show-room et une nouvelle ère qui s’ouvre pour Stéphanie Durand, des Pompes Funèbres Pascal Leclerc à St Nazaire. L’entrepreneuse, qui a commencé comme fleuriste, a réorienté son activité, se consacrant désormais exclusivement au funéraire. Et, dans sa vitrine arrangée avec goût, c’est Funeral Concept qui est mis à l’honneur.

Des fleurs aux fleurs

A l’origine, Stéphanie Durand était fleuriste, d’abord acheteuse, puis à son compte, en tant qu’artisan. « En tant que fleuriste, j’étais déjà en contact avec le milieu du funéraire, qui m’attirait. Lorsque j’ai eu le souhait de créer une seconde activité en parallèle, ça a été tout naturellement que je me suis orientée vers la pompe funèbre. Restait ensuite à choisir une enseigne, et c’est avec Pascal Leclerc que j’ai trouvé ce qui me correspondait le mieux ».

Créée en 2013, la société s’enrichit aujourd’hui d’un nouveau show-room. « J’avais la chance, auparavant, d’avoir un magasin qui donnait sur deux angles d’une rue. D’un côté le fleuriste, de l’autre côté la pompe funèbre. J’ai cessé mon activité de fleuriste pour me consacrer exclusivement au funéraire, et donc fusionné les deux parties, pour obtenir un show room plus spacieux, plus aéré, avec un nouvel espace accueil pour mieux accueillir les familles. »

L’activité a connu un coup d’accélérateur « Mon confère de Nantes avait des magasins aux enseignes d’une autre franchise, et il les a passés aux couleurs de Pascal Leclerc, ce qui a donné une nouvelle notoriété à la marque au niveau départemental. Ça a beaucoup joué. »

Pascal-Leclerc-Saint-Nazaire-Funeral-Concept-3-e1501168499775-225x300 Pompes Funèbres Pascal Leclerc à St Nazaire, nouveau show roomFuneral concept en vedette invitée

Ce que l’on remarque, dans la vitrine, ce sont les stèles Funeral Concept « Oui, j’ai commencé à travailler avec eux il y a longtemps. De mémoire, c’était au Salon, en 2013, ils avaient un petit stand et leurs produits m’ont tout de suite plu. A l’époque, c’était difficile de trouver un produit qui se démarque dans l’univers funéraire, qui restait somme toute classique. »

Une coopération fructueuse « Le plus difficile, ça a été de vendre le premier monument. Mais une fois celui-ci posé, les autres ont suivi très facilement. Nous avons vendu et posé un nombre important de monuments complets Funeral Concept, et un nombre encore plus important de stèles, l’acier et le granit se mariant très bien. »

La gamme de stèles occupe ainsi une grande partie de l’espace vitrine « Et ça draine un trafic important dans l’agence. Ils titillent la curiosité des gens, qui viennent se renseigner. Parfois parce qu’ils sont intéressés, parfois juste par curiosité, mais on pose des jalons ».

Un trafic parfois inattendu « Comme les stèles en vitrine sont différentes de celles qu’on voit habituellement, et comme ce qu’on peut voir du show-room, ce sont les fleurs artificielles que j’ai arrangé avec ma technique de fleuriste, il m’est arrivé de voir des gens entrer dans l’agence parce que les stèles avaient attiré leur curiosité, et seulement une fois à l’intérieur, se rendre compte qu’ils étaient dans une pompe funèbre ».

Voire des détournements « Des personne sont venues se renseigner pour les stèles, mais pour d’autres usages » c’est à dire « Décoration, par exemple. Ne soyez pas surpris de voir la girafe Funeral Concept dans un magasin de jouets… »

Un invité de marque

Un autre invité de marque se trouve dans la vitrine, un mannequin de soldat « En juin ont eu lieu les commémorations de la libération de la poche de Saint Nazaire. Je suis présidente de l’association des commerçants du centre-ville, et je discutais avec le président de l’association historique de la poche de Saint Nazaire, et je lui ai demandé s’il n’avait pas des idées pour commémorer l’événement au niveau de l’agence. Il m’a proposé de me prêter ce mannequin, vêtu de pied en cap avec des éléments de sa collection personnelle. Je précise que tout est authentique, il n’y a rien qui vienne d’une boutique. »

Ce qui a généré un trafic encore différent « Des passionnés d’histoire viennent régulièrement l’admirer, ce qui nous donne l’occasion de discuter avec eux des événements de l’époque, des enfants viennent se faire photographier à côté… »

Ce qui donne l’occasion à Stéphanie Durand, une nouvelle fois, de faire voir son métier autrement. Ce qui n’est pas pour lui déplaire. L’inauguration du show-room des Pompes Funèbres Pascal Leclerc à St Nazaire aura lieu en septembre, et l’entrepreneuse a d’autres projets en cours : nous aurons l’occasion d’en reparler.

Pompes Funèbres Pascal Leclerc à St Nazaire, en savoir plus :

Le site des Pompes Funèbres Pascal Leclerc à St Nazaire: www.pompes-funebres-saint-nazaire.fr

Les site des PF Pascal Leclerc : www.pascal-leclerc.com

Le site de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr

Revue de presse du funéraire du vendredi 9 juin 2017

0
revue de presse pompes funèbres

Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.

Le Figaro : Décès de Ernesto Tito Puentes

VIDÉO – Le chef d’orchestre et trompettiste virtuose cubain est décédé ce jeudi à l’âge de 88 ans, à Montpellier où il était installé, a annoncé son manager Jean-Louis Perrier. Ernesto Tito Puentes, trompettiste prodigieux, était une des figures de la musique cubaine et du jazz.

Ouest France : Vols au cimetière

Des vols de plantes et bouquets ont été constatés au cimetière de Kerfriant. Une pétition a été lancée. Une pétition a été lancée pour protéger le cimetière des vols : douze signatures figuraient, hier, dans la version papier au point d’eau du cimetière. « Ce phénomène n’est pas nouveau et nombre de cimetières, ici et ailleurs, font l’objet de ces incivilités, témoignait, hier matin, un habitant venu se recueillir sur les tombes de sa famille.

Ouest France : vestige

508 sépultures ont déjà été retrouvées lors des fouilles à proximité de l’Hôtel-Dieu. Depuis lundi, des étudiants en archéologie s’affairent à déterrer de nouveaux ossements de l’autre côté de la rue saint Martin, au parc des Tanneurs. Le samedi 17 et dimanche 18 juin 2017, le public pourra admirer squelettes et vestiges de maisons.

Midi Libre : L214

L ‘association de défense des animaux L214 a diffusé jeudi des images de l’abattage des cochons à l’abattoir d’Houdan, à quelques jours du procès de deux de ses militants jugés pour y avoir pénétré par effraction afin de tourner ces images.

Le Monde : Nouvelles d’Outre Atlantique

Des anthropologues déterrent et identifient les migrants anonymes morts d’épuisement ou de déshydratation alors qu’ils tentaient de franchir la frontière entre Mexique et Etats-Unis.

Funéraire – Info : Funeral Concept

Funeral Concept : tout le monde connaît désormais cette société, ne serait-ce que de nom. Les Vendéens ont décidé de proposer aux lecteurs de Funéraire Info, en exclusivité, une offre pour découvrir leur produit phare, et tous les services qui vont avec. La solution idéale pour découvrir en douceur l’univers du monument personnalisé.

Funéraire Info : Convois en pleine chaleur

Ce sont les tongs aux pieds et un bol de fraises à la main que je vous écris aujourd’hui. Tout ça pour vous dire que ça fait un petit moment que le soleil brûle d’amour pour nous et d’après les prévisions météo, ça n’est pas prêt de s’arrêter. Canicule cette année ? En tout cas c’est possible. À ceux qui l’ont déjà connu ou à ceux qui s’apprêtent à le vivre, petits conseils glacés pour gérer au mieux vos convois en pleine chaleur, cet été.

La revue de presse vous est offerte par France Funéraire

Depuis 20 ans, Mémograv est le spécialiste de la plaque funéraire gravée et livrée le lendemain de la commande, partout en France, pour tous les professionnels du funéraire. Avec notre site internet, découvrez nos prestations de gravure et réalisez vos propres maquettes parmi notre collection de plaques funéraires en granit et marbre. Nos plaques funéraires en granits sélectionnés vous permettent d’exprimer chaque souvenir grâce à notre collection de 3700 motifs exclusifs qui seront mis en valeur avec une gravure traditionnelle à la feuille d’or véritable.

Funeral Concept : une offre exclusive pour les lecteurs de Funéraire Info

0
Cimetiere du futur Funeral Concept

Funeral Concept : tout le monde connaît désormais cette société, ne serait-ce que de nom. Les Vendéens ont décidé de proposer aux lecteurs de Funéraire Info, en exclusivité, une offre pour découvrir leur produit phare, et tous les services qui vont avec. La solution idéale pour découvrir en douceur l’univers du monument personnalisé.

Une stèle pour tout changer

Nous vous avions parlé dans cet article des stèles Funeral Concept.

« Certaines familles avaient envie de renouveler leur monument sans pour autant le changer intégralement, par exemple » explique Emilien, directeur commercial de Funeral Concept. « Et de l’autre côté, nous avions des demandes de marbriers, qui avaient envie de travailler avec nous, sans pour autant tourner le dos à leur métier, le granit. Ces stèles sont notre réponse ».

L’idée c’est une stèle en acier, qui vient se fixer aisément sur une pierre tombale en granit, grâce à un kit de fixation fourni. Ces stèles sont tout à fait dans l’esprit Funeral Concept, design, modernes et créatives, sobres et élégantes, en se mariant aisément avec le granit. Le monument, bien que toujours sur base minérale, en est totalement transformé.

Pour les lecteurs de Funéraire Info

Un certain nombre de pompes funèbres ont montré leur intérêt pour Funeral Concept, sans pour autant franchir le pas. D’ou cette offre découverte « Ce que nous proposons, c’est une remise de 20 % sur la stèle Pando arbre » explique Emilien.

Pourquoi ce produit ? « Parce que c’est le best-seller de la gamme. Il plaît beaucoup, déjà aux pompes funèbres qui l’ont dans leur vitrine ou leur magasin, parce qu’il apporte quelque chose de nouveau. Et le principal est qu’il plaît beaucoup aux familles. C’est un produit qu’elles se sont vraiment appropriées : sur plusieurs monuments où il est posé, les visiteurs ont pris l’habitude d’accrocher des petites mots aux branches, spontanément. Ce qui a donné l’idée à quelques uns de nos partenaires pompes funèbres, qui s’en servent en cérémonie, pour proposer à l’assistance d’y accrocher des mots, des souvenirs. Nous avons créé sans le vouloir une nouvelle pratique funéraire ».

Un produit éprouvé donc « Tout à fait. Nous le proposons comme modèle d’exposition pour permettre aux pompes funèbres de faire découvrir la gamme à la famille, mais bien entendu, il peut être posé sur un monument au cimetière. »

Pando-message-large-768x1024 Funeral Concept : une offre exclusive pour les lecteurs de Funéraire Info
La stèle arbre Pando

Découverte de l’univers Funeral Concept

L’offre permet donc de découvrir l’univers Funeral Concept, en acquérant à un tarif attractif un monument d’exposition qui peut facilement se vendre, et qui a largement fait ses preuves. Mais pas seulement.

« Les pompes funèbres et marbreries qui commanderont seront référencées sur le site Funeral Concept en tant que correspondants locaux. Cela n’engage à rien, de leur part, mais permet aux familles désireuses de commander un monument Funeral Concept de s’orienter vers le magasin près de chez eux. Et cela permet également de profiter de notre référencement internet pour faire monter en puissance votre propre visibilité. »

Emilien souligne « Nous avons des témoignages, j’en ai d’ailleurs inclus dans notre catalogue, de partenaires qui ont gagné des clients parce que, justement, ils proposaient la gamme Funeral Concept. Des familles qui, autrement, ne seraient pas venues chez eux. A notre propre show-room, l’autre jour, j’ai reçu une famille qui venait de Bourges exprès, ça représente cinq heures de route. »

C’est le moment ou jamais de découvrir les monuments Funeral Concept à travers cette offre qui vous ouvre de vastes possibilités au prix d’un investissement minime. Cette offre est valable jusqu’au 30 juin 2017.

Modalités : par mail, envoyez vos coordonnées complètes (adresse ou sera présenté le modèle d’expo, tel, mail)  avec le code promo FUNERAIREINFO à : service-pro@funeral-concept.fr.

Dans les 24h, vous recevrez une offre avec 20% de réduction sur l’achat d’une stèle arbre Pando 90cm. Si vous acceptez l’offre, avant le 30 juin, vous serez référencé comme distributeur Funeral Concept, et votre colis sera expédié sous 48h *  (selon disponibilité des stocks).

Le site de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr

Les stèles Funeral Concept, l’acier se marie au granit

0
Catalogues stèles Funéral Concept

Les stèles Funeral Concept, que nous vous présentions en exclusivité il y a quelques semaines, sont disponibles. Le catalogue est, d’ailleurs, en route vers toutes les marbreries de France. Présentation de ce produit au design recherché et simple d’utilisation.

colombe-modifiée-fin-225x300 Les stèles Funeral Concept, l'acier se marie au granit
Stèle Funeral Concept tombe granit colombe

Réponse à une demande

Comme souvent chez Funeral Concept, l’élaboration de ces produits a été faite dans un dialogue constant avec les pompes funèbres, les marbreries, et les familles. La société vendéenne a en effe l’avantage de pouvoir recueillir en direct les avis des clients finaux.

Il arrive fréquemment que des familles contactent personnellement Funeral Concept par l’intermédiaire de leur site internet, pour se renseigner sur leurs monuments. Et même si les vendéens orientent les acquéreurs vers leurs partenaires locaux, lorsqu’il y en a un dans le secteur ou se situe le cimetière, cet échange reste toujours riche d’enseignement.

« Certaines familles avaient envie de renouveler leur monument sans pour autant le changer intégralement, par exemple » explique Freddy Pineau, fondateur et directeur de Funeral Concept. « Et de l’autre côté, nous avions des demandes de marbriers, qui avaient envie de travailler avec nous, sans pour autant tourner le dos à leur métier. Ces stèles sont notre réponse ».

girafe-face-sur-granit-225x300 Les stèles Funeral Concept, l'acier se marie au granitLes stèles métal

Ces stèles sont tout à fait dans l’esprit Funeral Concept, design, modernes et créatives, sobres et élégantes, en se mariant aisément avec le granit. Le monument, bien que toujours sur base minérale, en est totalement transformé.

« Le marbrier est un véritable partenaire » souligne Freddy « Il s’occupe du monument, et conseillera au mieux la famille sur le choix du granit pour un mariage idéal avec la stèle ».

La pose, également, est aisée « Le kit est fourni, et la pose en elle-même est tout à fait simple. »

Le granit est durable, mais l’acier ? « Comme pour toutes nos réalisations », explique Freddy, « nous utilisons de l’acier traité haute performance, la stèle offre une garantie anticorrosion de trente ans. Et tout est fait en France, chez nous, en Vendée »

papillon-granit-noir-modifié-225x300 Les stèles Funeral Concept, l'acier se marie au granitUne gamme complète

La gamme de stèles est vaste, et chacun pourra y trouver un design à son goût. Classiques, avec des symboles religieux, des fleurs, des oiseaux… Toute une gamme de stèles arbres, qui symbolise l’arbre de vie.

Et les stèles enfants « C’est une gamme très réfléchie » Explique Freddy « Il y avait un besoin une demande des familles, pour ce deuil particulier, qui demandait une réponse particulière ».

Et puis, découverte, le papillon 3D « Dans de nombreuses cultures, le papillon symbolise l’âme du défunt qui prend son envol. Ce papillon invite à la rêverie, à la spiritualité, une forme de retrait en soi qui implique le recueillement et la remémoration des souvenirs partagés. »

Le catalogue arrive cette semaine chez les marbriers de France. Si vous ne l’avez pas eu, n’hésitez pas à le demander à Funeral Concept.

Le site de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr

Funeral Concept, de la couleur et des matières au cimetière

0
Funeral Concept
Un monument Funeral Concept

Donner une vision positive du funéraire et apporter de la couleur et des matières au cimetière, c’est l’objectif que s’est fixée depuis ses débuts l’entreprise vendéenne Funeral Concept. Avec une idée, au final, simple : au lieu d’obliger la famille à écouter ce qu’on peut lui proposer, écouter ce que la famille souhaite.

Une vision positive

Freddy Pinault et Emilien Rondard, son bras droit, en ont fait leur credo « Nous voulons donner une vision positive du funéraire. Montrer qu’une sépulture, ce n’est pas forcément triste, ni forcément en granit. Au contraire, nous voulons de nouveaux concepts et de nouveaux matériaux, pour apporter autant une esthétique soignée que de la diversité dans le visuel du cimetière, les couleurs et matières qu’on peut y voir. »

Ainsi, on trouve dans le catalogue Funeral Concept des monuments en bois « Nous avons signé un partenariat avec un spécialiste du bois pour créer un habillage destiné à nos monuments paysagers. C’est une combinaison bois/métal qui a un rendu magnifique. » le bois est traité ? Imputrescible ? « C’est un bois stabilisé par un procédé que je ne peux pas dévoiler, secret industriel oblige, mais il est conçu pour l’extérieur, il ne bouge pas, ne travaille pas dans le temps. En revanche, sa couleur évolue avec les éléments, il blanchit, ce qui lui donne une patine. Nous conseillons d’ailleurs aux familles de le laisser prendre cette patine, le résultat est vraiment joli. »

Comme l’acier utilisé pour les monuments Funeral Concept, qui lui aussi subit un traitement spécifique. Funeral Concept sait qu’en matière de funéraire, originalité doit aller de pair avec durabilité.

Esthétique et utile

Ce n’est donc pas juste une recherche esthétique ? « Non, ce n’est pas l’art pour l’art. Cela correspond aux demandes des familles en deuil, qui demandent aujourd’hui des monuments de plus en plus personnalisés, comme les obsèques. »

Emilien précise « Nos créations sont toutes pensées pour rétablir du lien entre la sépulture et les proches. Dans le monument lui-même comme dans nos plaques funéraires, sur lesquelles on peut écrire, dessiner, laisser des messages, qu’on peut réarranger. Il y a une réelle interactivité, qui permet à la famille de se réapproprier le travail de deuil et d’hommage aux défunts. »

Funeral Concept pense aussi, d’ailleurs, aux obsèques : « Nous avons intégré l’arbre de vie à notre catalogue, qui est destiné à recevoir des petits mots lors des obsèques, civiles souvent, qui accompagneront ensuite le cercueil. Certaines pompes funèbres le disposent dans leur salle de cérémonie et donnent ensuite les petits mots qui y ont été accrochés à la famille, et nous avons fait évoluer le produit en ce sens. »

Funeral Concept est présent partout en France « Nous avons un réseau de pompes funèbres et de marbreries qui sont des partenaires fidèles. Mais la meilleure communication, c’est de poser un monument dans un cimetière. Quand il y en a un qui apparaît, il devient soudainement le plus visité, et les demandes pleuvent ensuite. »

Le site de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr

Funeral Concept s’attaque au tabou des tombes d’enfant

0
ImpresFuneral concept stèle tombe enfant Nounours

Parler de la tombe d’un enfant : sujet délicat, auquel se sont retrouvées confrontées les équipes de Funeral Concept. Avec, à la clef, un constat : il existe une vraie incompréhension entre les aspirations des familles et la réalité des pompes funèbres. Interview.

Bandeau-Funéraire-info-enfants-1024x305 Funeral Concept s'attaque au tabou des tombes d'enfantUne gamme neuve

Emilien Rondard, directeur commercial de Funeral Concept, dresse le constat : « Nous avons sorti une nouvelle gamme de stèles pour enfant, qui en comptait, au début, trois, et qui en proposera sept en tout très prochainement. Un vrai succès commercial, donc. Mais, curieusement, on a beaucoup de mal à les proposer à certaines pompes funèbres. »

Pour quelle raison ? Freddy Pinault, directeur de Funeral Concept, a son idée sur la question « J’ai l’impression que certains professionnels du funéraire projettent une image qu’ils croient que les gens ont d’eux. Ils sont persuadés que les familles pensent qu’ils profitent de la mort des autres pour gagner leur vie. Parfois, je me demande s’il n’y a pas, presque, un côté superstitieux. ».

Et ce n’est pas le cas ? Freddy répond « Non. Peut être encore dans une petite frange irréductible de la population, mais l’immense majorité des familles que l’on rencontre sont au contraire reconnaissantes et soulagées d’avoir des professionnels pour s’occuper d’eux dans ces moments difficiles. »

Le dernier tabou ?

Emilien analyse « Il y a quelques années, la mort d’un enfant était un tabou. Mais la société a évolué, l’enfant est pris en compte différemment, c’est l’enfant-roi, d’une certaine manière. Les décès d’enfants sont inéluctables, mais ils sont aujourd’hui mieux accompagnés, sauf par le funéraire, ou les produits proposés n’ont pas évolué au même rythme que le reste ».

Justement, vous rencontrez des familles, quelles sont leurs réactions face aux stèles enfants colorées ? « Du soulagement » soulignent Freddy et Emilien. Ce dernier précise « Tous les jours, quasiment, via le site ou la page Facebook, on reçoit des messages de familles, qui expriment la même chose : quel dommage qu’on ne vous ait pas connu avant. Avec, souvent, des demandes de reprises de leur granit pour acheter une stèle. »

Oser l’offre

« Il y a une demande des familles » soulignent ensemble Emilien et Freddy « On le constate. C’est souvent qu’on voit des familles arriver chez nous l’air soulagé, en nous disant « ça existe’’. »

Emilien souligne « La mort d’un enfant est quelque chose de terrible. Mais les professionnels du funéraire savent que, malheureusement, ça arrive. Et les familles veulent rendre un hommage à son image à l’enfant disparu. C’est dommage de les en priver simplement parce qu’on n’ose pas leur proposer. Lorsque je visite des agences de pompes funèbres, je commence à voir apparaître des coins enfants, avec des produits plus adaptés. Et c’est une bonne chose, parce que, sinon, il n’y a rien à proposer aux familles qui tienne compte de la spécificité d’un enfant. »

Freddy conclut « Les familles qui ont perdu un enfant sont en quête de personnalisation qui lui rende hommage, de motifs issus de l’enfance, de couleurs. Tenez, regardez, votre maison, aujourd’hui, vous ne pouvez plus faire ce que vous voulez, il y a des règlements de la mairie qui interdisent de la peindre en vert, en bleu, que sais-je. Les cimetières sont, finalement, les derniers espaces de liberté. Alors, oui, on n’a pas l’habitude de voir des couleurs, en pompes funèbres. Pourtant, les familles le veulent, et vous avez la possibilité de leur proposer. Pourquoi vous en priver ? »

Le site de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr

PF Stéphane Perche et Funeral Concept, un partenariat moderne

0
pompes funebres marbrerie stephane perche funeral concept

Stéphane Perche a lancé son entreprise de pompes funèbres suite au rachat de son employeur. Hors de question pour ce passionné de quitter la profession. Partenaire de Funeral Concept, il introduit une touche de modernité dans un secteur très classique, et privilégie le Made In France. Interview.

Un parcours de passionné

Stéphane Perche a lancé sa société en 2012. Et avant ? « Je travaillais déjà en pompe funèbres, depuis… 2004, je crois, quand on aime, on en compte pas. La société pour laquelle je travaillais a été rachetée par un groupe, que je n’ai pas souhaité rejoindre, parce que notre philosophie était très différente. »

Une période de remise en cause ? « Je me suis demandé un moment si j’allais faire autre chose, puis je me suis dit qu’il n’y avait pas de raisons de cesser de faire ce que j’aimais. J’ai alors créé ma société, Pompes Funèbres et Marbrerie Stéphane Perche ».

Directement pompe funèbres et marbrerie ? « Au début, c’était uniquement une pompe funèbre, on sous-traitait la marbrerie. L’ennui, avec la sous-traitance, c’est qu’on n’a pas la maîtrise complète, on doit compter sur quelqu’un d’autre, et assumer pourtant quand le résultat n’est pas à la hauteur. Dès que j’ai pu, j’ai embauché un marbrier, et nous avons aussitôt cessé de sous-traiter ».

L’entreprise, aujourd’hui, en terme de chiffre ? « L’an dernier, nous avons fait environ 130 obsèques, et combien de monuments ? » la réponse fuse de Corine, son assistante funéraire « C’est le secret, avoir d’excellents collaborateurs. Donc nous avons posé l’an dernier 31 caveaux et 53 monuments. Nous sommes cinq, deux marbriers, deux assistantes funéraires, et moi-même, plus cinq porteurs vacataires. »

pompes-funebres-perche-funeral-concept PF Stéphane Perche et Funeral Concept, un partenariat moderneFuneral Concept en valeur

Comment avez-vous commencé à travailler avec Funeral Concept ? « Je les avais contacté au début, par internet, je crois. Mais ça n’a pas abouti à ce moment là, faute de temps de part et d’autre. C’était avant l’arrivée d’Emilien. Il m’a recontacté l’an dernier, et nous avons repris ou nous en étions. »

Une collaboration qui commence par un salon « Nous avons fait ensemble le salon les Artisanales de Chartres, pour sceller cette nouvelle collaboration. C’est un salon local, qui fait 60 000 visiteurs durant trois jours, une belle vitrine pour montrer ces monuments ».

Et les commandes suivent « Nous travaillons ensemble depuis la fin de l’année dernière, et en tout, nous avons déjà trois monuments commandés, dont un posé. »

pompes-funebres-marbrerie-stephane-perche-2-1024x768 PF Stéphane Perche et Funeral Concept, un partenariat moderne

Une boutique moderne

Il faut dire que l’entreprise met les moyens «Nous avons des modèles d’exposition, en bois et en acier, et ils se marient bien avec l’ambiance de l’agence. Nous avons une agence toute neuve, les murs sont blanc et l’ensemble est très moderne, les monuments Funeral Concept correspondent parfaitement à l’ensemble. »

Une campagne de publicité va aussi arriver « Nous allons avoir des encarts publicitaires dans la presse locale. Les monuments Funeral Concept suscitent la curiosité et attirent, c’est indéniable. »

Pourquoi ce choix ? « Parce que Funeral Concept propose des choses très différentes, originales et créatives, et que c’est made in France. Vous allez dire que je suis chauvin, et j’assume, mais je suis très attaché au fait que ce soit fabriqué en France. Funeral Concept pour les monuments en acier et bois, nous travaillons avec une société de Dinan pour les granits en couleur, et des granitiers du Tarn pour les gris. Nous vendons parfois un monument venant de l’étranger, aux personne qui cherchent un prix et se désintéressent un peu de la qualité, mais ce n’est pas notre vocation, ni ce que nous souhaitons mettre en avant ».

Stéphane Perche travaille aussi avec Funerarts « Nous vendons régulièrement leurs inters personnalisés, et peut être leurs plaques dans le futur. »

Un entrepreneur passionné et déterminé, dont nous allons suivre l’évolution avec intérêt.

Le site des PF Stéphane Perche : www.pompes-funebres-marbrerie-perche.fr

Le site de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr