Accueil Tags Funeral Concept

Tag: Funeral Concept

Funéral Concept souhaite une bonne année aux professionnels

0
FUNERAL CONCEPT Freddy pineau

Janvier est la période des vœux pour la nouvelle année, et Funeral Concept ne voulait pas manquer ce rendez-vous. Les fabricants de monuments funéraire souhaitent une bonne année aux lecteurs de Funéraire Info, pleine de projets et d’ambitions.

Funeral Concept, la Vendée à la conquête du monde

Le chemin parcouru par Funeral Concept ne donne pas le tournis à Freddy Pineau, le fondateur de la société vendéenne. Il y aurait de quoi, pourtant : depuis qu’il a réalisé quasiment seul son premier monument, une sépulture en métal en hommage au créateur du Manège Enchanté, Freddy s’est retrouvé au cœur d’une ruche de concepteurs, de graphistes, de métallurgistes, grâce à l’appui de ses clients, d’un réseau de pompes funèbres conquis, et d’un catalogue produit qui correspond parfaitement à la demande.

Les secrets ? Des monuments design, personnalisables, entièrement fabriqués en France, et des matériaux de qualité.

Si Funeral Concept s’est en effet fait remarquer pour ses monuments entièrement en acier, à ses débuts, les créatifs ont depuis élargi la palette, ajoutant des matières minérales et végétales à leurs créations. La longévité des matériaux est assurée par un traitement spécifique à Funeral Concept.

2017, l’année de tous les possibles

« Nous ne voulons pas être oubliés, après notre mort » explique Freddy, « mais il faut reconnaître que les monuments uniformément gris dans les cimetières ne donnent pas envie de venir s’y recueillir. Notre concept permet de proposer des monuments qui correspondent à la personnalité des défunts. Les matières, les formes de monuments, leurs couleurs sont différentes. »

Emilien, directeur commercial, souligne « Les familles nous donnent raison. Ce sont souvent elles qui parlent de nous aux pompes funèbres ou aux marbreries et leur donnent envie de proposer nos produits. »

Alors, les projets de l’entreprise pour cette année ? « Continuer de nous développer. Funeral Concept est une belle société aujourd’hui, mais le plus important reste à venir. »

Freddy, Emilien et toute l’équipe de Funeral Concept présentent aux lecteurs de Funéraire Info et à l’ensemble des professionnels du funéraire une bonne et heureuse année 2017.

Le site internet de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr

Design : Funeral Concept récompensé pour ses monuments

0

Une récompense : après la reconnaissance des familles, la reconnaissance des professionnels, Funeral Concept se voit reconnu par les designers, en remportant le trophée du Design Stratégique 2016. Prix amplement mérité pour la société vendéenne, qui a toujours fait de la recherche esthétique son cheval de bataille.

Les Trophées de design stratégique honorent les démarches managériales tournées vers la création et l’innovation en récompensant des entreprises des Pays de la Loire, Bretagne et Nouvelle Aquitaine, ayant une activité de conception voire de fabrication de produits ou de services. La particularité de ces trophées tient dans le fait qu’aucune entreprise ne candidate. Les trophées sont décernés par l’Ecole de Design de Nantes Atlantique.

« Le trophée récompense une personne qui, au travers d’une démarche de diversification de son entreprise, a choisi le design comme moteur de développement. » expliquent les représentants de l’Ecole.

Dès sa création en 2012, Freddy Pinault de Funeral Concept avait compris que l’originalité de son monument,  en acier avec un revêtement qui lui permettait de résister aux contraintes extérieures, était le moyen et non le but. Moyen de proposer des monuments irréalisables avec du granit.

On se rappellera bien entendu de sa tombe Pollux à Nantes, pour le créateur du Manège Enchanté, ou du nu artistique sur la tombale qu’il avait proposée lors de son premier salon.

« Depuis le début, nous avons toujours porté une attention toute particulière au design des monuments » explique Freddy, le patron de Funeral Concept, « tant en interne qu’en collaboration avec des designers et des artistes. Cette récompense nous fait extrêmement plaisir, parce qu’elle est déjà une récompense pour notre travail, mais une reconnaissance par les professionnels. »

Ces trophées sont décernés par un jury composé d’experts du design et de l’économie des régions Pays de la Loire, Bretagne et Poitou-Charentes. Il s’agit des structures Atlanpole, l’INPI, la PRI Design’In, le CFA Création et innovation industrielle et L’École de design pour la Région Pays de la Loire, l’ARIST Bretagne et Bretagne Développement Innovation pour la Région Bretagne, l’INDP, la Région Poitou-Charentes et la CCI des Deux-Sèvres pour la région Poitou-Charentes. Grâce à leur observation et leur connaissance des entreprises, le jury, a ainsi décelé 5 sociétés remarquables dans plusieurs domaines clés du design. C’est donc tout naturellement que Funeral Concept s’est vu décerner le Prix du Design Stratégique, dans la catégorie Design et innovation.

Bravo à Funeral concept pour ce prix bien mérité !

Le site de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr

Le site d el’Ecole de Design : www.lecolededesign.com

Review : Ça s’est passé cette semaine sur Funéraire-Info

0
une semaine de news

Déjà dimanche ! Vous êtes détendus, vous avez dormi une heure de plus. On écrit, on vous écrit et hop on ne voit pas le temps passer. À force de vous dire que nous sommes à quelques jours de la Toussaint, et bien voilà, nous y sommes. Cette semaine va être chargée, pour vous, pour nous. Certains en ont déjà marre, d’autres transpirent de cette ambiance lourde. Ne vous inquiétez pas on passe la semaine ensemble. En attendant revenez un peu avec moi faire le tour de ce que vous avez manqué cette semaine, sur Funéraire-Info.

On commence par la mauvaise nouvelle de la semaine. Dès minuit nous vous avons relayé l’information. L’usine des cercueils SAPI a brûlé la nuit du 23 au 24 octobre. Un coup dur pour cette entreprise familiale connue, qui compte bien ne pas laisser tomber ses clients à quelques jours de la Toussaint.

La Maison des Obsèques

Cette semaine nous vous parlions de La Maison des Obsèques. Nous nous sommes rendus le 4 octobre dernier, le lendemain des Assises au onzième étage de la tour Montparnasse afin de rencontrer le nouveau directeur général, Olivier Descazeaux. Interview.

Nouvelle signature entre La Maison des Obsèques et les PFI de l’agglomération Tourangelles.

Les professionnels

  • Les astuces de Rodolphe Nicolas, gérant de FIMO.
  • Retour de salon pour Pilato.
  • Les ouvertures d’agences, c’est un peu comme les naissances, nous aimons partager les bonnes nouvelles, ici, c’est Charly Hennard, des pompes funèbres éponyme qui nous communique l’ouverture de sa troisième agence.

Tous au cimetière !

Toussaint oblige, nous allons voir ce qu’il se passe dans les cimetières. Questions anthropologiques, pratique, cérémonial, conseils professionnels. Nous faisons le tour.

Culture

Nous ne sommes pas peu fiers de notre point culture de la semaine. Marsault lui-même, le dessinateur libre a répondu aux questions de Guillaume en exclusivité pour Funéraire-Info.

La semaine prochaine, on vous emmène dans l’émotion des cérémonies du souvenir. Une semaine chargée…tout en silence.

Funéraire-Info, pour vous, par vous.

Funeral Concept, une vision différente du cimetière

0

Le funéraire n’est jamais à court d’imagination, et, de ce point de vue, Funeral Concept n’est pas en reste. La société vendéenne affirme ses bases, design et made in France, pour ses clients, familles, pompes funèbres et marbreries. Ses tombes dans des matériaux peu répandus, acier et bois, notamment, combinent cette originalité avec celle de leur aspect.

Freddy Pinault et Emilien Rondard, son bras droit, en ont fait leur credo « Nous voulons donner une vision positive du funéraire. Montrer qu’une sépulture, ce n’est pas forcément triste, ni forcément en granit. Au contraire, nous voulons de nouveaux concepts et de nouveaux matériaux, pour apporter autant une esthétique soignée que de la diversité dans la visuel du cimetière. »

C’est donc juste une recherche esthétique ? « Non, ce n’est pas l’art pour l’art. Cela correspond aux demandes des familles en deuil, qui demandent aujourd’hui des monuments de plus en plus personnalisés, comme les obsèques. » Emilien précise « Nos créations sont toutes pensés pour rétablir du lien entre la sépulture et les proches. Dans le monument lui-même comme dans nos plaques funéraires, sur lesquelles on peut écrire, dessiner, laisser des messages, qu’on peut réarranger. Il y a une réelle interactivité, qui permet à la famille de se réapproprier le travail de deuil et d’hommage aux défunts. »

Funeral Concept pense aussi, d’ailleurs, aux obsèques : « Nous avons intégré l’arbre de vie à notre catalogue, qui est destiné à recevoir des petits mots lors des obsèques, civiles souvent, qui accompagneront ensuite le cercueil. »

Funeral Concept est présent partout en France « Nous avons un réseau de pompes funèbres et de marbreries qui sont des partenaires fidèles. Mais la meilleure communication, c’est de poser un monument dans un cimetière. Quand il y en a un qui apparaît, il devient soudainement le plus visité, et les demandes pleuvent ensuite. » La preuve que faire du funéraire différemment est une très bonne idée.

Le site internet : www.funeral-concept.fr

PUB-PHILO-funeral-concept-cimetiere Funeral Concept, une vision différente du cimetière

Funeral Concept, nouveau site internet, nouveau catalogue

0

Le numéro un du monument en métal, Funeral Concept, change tout ! Ou presque : il garde ce qui a fait leur succès, les monuments originaux, la qualité de fabrication, et le design soigné. Le site internet, par contre, comme le catalogue, sont neufs. On vous les fait visiter en exclusivité.

Funeral Concept, une offre globale

D’ailleurs, c’est une erreur de limiter Funeral Concept aux seuls monuments en acier. Le fabriquant vendéen l’affirme dès la page d’accueil : Funeral Concept, c’est le funéraire moderne et design.

L’acier, avec le procédé Funeral Concept, reste prégnant dans leur catalogue, bien entendu, mais de nouvelles matières y font leur apparition, ou le feront à l’avenir. Le bois, par exemple. Mais aussi les minéraux, les végétaux, la terre, à travers les monuments paysagers.

Les plus observateurs l’auront noté : Funeral Concept, ce n’est plus seulement le monument funéraire, non plus. En témoigne l’arrivée de l’arbre en salle de cérémonies. Emilien, le responsable commercial, nous l’explique : « L’arbre en métal a été développé à l’origine comme uns stèle. Mais des Maître de Cérémonies, parmi nos distributeurs se sont rendus compte de son potentiel en cérémonie. Nous en avons développé une version qui s’installe en salle de cérémonie, sur lequel les familles peuvent accrocher des mots, des dessins… C’est l’arbre de vie auquel on confie nos messages. »

Les plaques aussi avaient fait leur apparition au catalogue, il y a quelques mois, dans une version encore revue et corrigée par Funeral Concept, à l’instar du concept Memori.

Le nouveau site internet

Tout cela forme une offre globale qui se découvre sur le site internet, refondu pour l’occasion.

Le design du site, sobre et épuré, ne surprendra pas les habitués de la maison. La refonte se situe au niveau de la navigation : des onglets ouvrant des menus déroulants ont fait leur apparition, permettant un accès plus précis à sa recherche spécifique, ou, au contraire, de se promener au hasard pour découvrir l’ensemble des réalisation.

Accueil, catalogue, livre d’or, distributeurs, plaques funéraires, collectivités et enfin contact vous permettront de retrouver plus facilement un produit précis, ou de naviguer dans un thème selon vos besoins. Vous cherchez un monument funéraire paysager ? Un monument pour un enfant ? Une urne ? Un simple clic vous conduira à l’offre spécifique.

Ce qui frappe, c’est que la nouvelle configuration du site rend les évolutions plus faciles : on s’attend à voir apparaître de nouvelles propositions dans les menus très bientôt, donc.

Et un nouveau catalogue

La refonte du site correspond à la sortie du nouveau catalogue, présentant les nouveautés Funeral Concept. Présenté à Funexpo, ce dernier a remporté un vif succès.

L’avantage de ce dernier est de proposer autant au professionnel d’y faire son choix, que de s’en servir comme outil de vente avec les familles. Soigné, à l’image de toutes les autres réalisations, il est un accessoire incontournable pour les distributeurs Funeral Concept qu’un outil de persuasion très efficace pour ceux qui ne le sont pas encore.

Le nouveau site internet : www.funeral-concept.fr

FUNERAL CONCEPT
9 RUE DES HERBIERS
85600 LA BOISSIERE DE MONTAIGU
contact@funeral-concept.fr
Tél : 02.53.07.39.07

Funexpo 2016, Funeral Concept

0

Funeral Concept, le fabriquant vendéen de monuments funéraire dans des matériaux innovants, était présent à Funexpo. Ils nous livrent leurs impressions sur le salon, leur ressenti, leurs résultats.

LOGO-FUNERAL-CONCEPT-FOND-BLANC.ai_-300x154 Funexpo 2016, Funeral Concept

Funéraire-Info : Bonjour, présentez-vous en quelques lignes et présentez votre société :

Funeral Concept : Funeral Concept est une jeune société Française qui conçoit et fabrique des monuments funéraise « nouvelle génération » en utilisant des matériaux spécifiques qui offrent des perspectives créatives infinies. Notre philosophie ? Recréer un lien affectif entre la sépulture et les proches afin de les encourager à revenir dans les cimetières.

Funéraire-Info : Changement de Hall, changement de date, finalement qu’en avez-vous pensé ?

Funeral Concept : Pour notre première participation à Funexpo, il nous est difficile de répondre à cette question. Ce qui s’avère être délicat, c’est la date ! En effet, comme pour beaucoup, à la veille de la Toussaint nous avons beaucoup de travail et de commande à honorer. Nos bons résultats sur le salon engendrent en sus une surcharge de travail pour notre petite entreprise. Mais ne nous en plaignons pas !

Funéraire-Info : Quelles sont vos impressions globales sur la fréquentation du salon ? Et sur la fréquentation de votre stand ?

Funeral Concept : Pour une première participation, là encore difficile de se prononcer… Il nous est apparût que les contacts ou rendez-vous ont été assez « qualitatifs » mais en effet, le flux général de visiteurs n’était pas monstrueux.

Funéraire-Info : Avez-vous vendu ? Avez-vous identifié de nouveaux clients potentiels ?

Funeral Concept : OUI ! A l’aide d’une offre spéciale salon, nous souhaitions étoffer notre réseau de distributeurs. Objectif largement atteint puisque nous avons eu dans ce sens plus de 50 contacts !

Funéraire-Info : Le salon est l’occasion de rencontrer ses clients, les visiteurs, mais est ce aussi l’occasion de nouer des partenariats avec d’autres exposants, vous avez fait de belles rencontres ?

Funeral Concept : Tout à fait ! Notre travail est maintenant reconnu par de nombreux acteurs de la filière et nous nous en félicitons. Des partenariats avec le réseaux pro ont été envisagé, certains avec un intérêt commun profond.

Funéraire-Info : Avez-vous atteint les objectifs que vous vous étiez fixés en venant, ou ce que vous espériez ?

Funeral Concept : Dépassé même ! Nous comptions sur une trentaine de contacts, nos objectifs ont été dépassés de + de 150% ! De plus, nous avons distribué 120 catalogues papier, + qu’à Paris l’an passé. La demande de produits modernes existe bien, notre réseau s’étoffe, et nous devrions rapidement couvrir tout le territoire Français.

Funéraire-Info : Avez-vous vu sur des stands des choses qui vous ont particulièrement marqué ?

Funeral Concept : De plus en plus de produits modernes ou personnalisables. Comme quoi le monde change, le funéraire aussi !

Funéraire-Info : Quel bilan tireriez-vous de cette édition, et quel conseil pourriez-vous donner aux organisateurs pour une meilleure édition 2018 ?

Funeral Concept : Mise à part le choix de la date, nous n’avons pas décelé de soucis majeurs dans l’organisation. Peut-être une chose : la lourdeur des démarches administratives en amont pour la réservation et l’organisation des stands. La centralisation de ces démarches avec un interlocuteur unique serait un +

Funéraire-Info : Et en 2018, vous serez présents ?

Funeral Concept : Oui, l’opération devrait être réitérée dans deux ans !

FUNERAL CONCEPT
Emilien RONDARD
Adresse : 9 rue des Herbiers
CP : 85600
Ville : La Boissière de Montaigu
Téléphone : 02-53-07-39-07
Adresse mail : contact@funeral-concept.fr
Site Internet : www.funeral-concept.fr
Page Facebook : Funeral Concept

stand-funeral-concept-funexpo-lyon Funexpo 2016, Funeral Concept

Funexpo 2016, les coups de cœur de Guillaume

0

Chaque fois, c’est la même chose : on se demande ce qu’il y aura de joli ou de neuf à Funexpo. Parce que bon, hein, le funéraire, on a quand même vite fait le tour. Mais non, chaque année, les créatifs rivalisent d’imagination et de souci esthétique pour offrir à votre serviteur les coups de coeur qui font le sel de sa vie.

Funexpo est un salon qui se parcourt tranquillement. Sauf quand on travaille chez Funéraire Info, bien entendu. Sarah courait après les articles (et les garçons), malgré sa blessure à la cheville, Eric courait après les scoops (et les filles), il est revenu l’escarcelle pleine, le sourire triomphant et mystérieux qu’il arbore à chaque fois qu’il a du croustillant, mais compte nous faire languir, et Mélanie courait aussi après les articles, mais également pour fuir les offres d’emploi. Arrêtez de vouloir nous la piquer, on la garde, zut quoi.

Moi je ne cours pas. C’est fatiguant, et j’ai horreur d’être fatigué, et, de surcroît, cela pourrait me donner un corps d’athlète, moi qui ai bâti ma carrière sur ma ressemblance avec Winnie l’Ourson. C’est donc bien paisiblement que j’ai entamé une contemplative promenade dans les allées pour dénicher le beau et le pratique. Liste non exhaustive.

La Flatbox Decorte Graphics

On le sait bien : à la fin de la cérémonie, on tend à la famille une pochette avec les extraits d’acte de décès, le livret de famille, les cartes de fleurs, un registre de condoléances, etc. La solution de Decorte Graphics est à la fois simple et lumineuse : une boite, élégante, à fermeture magnétique, assez grande pour contenir tous ces éléments, et tendre à la famille un produit à la fois pratique et élégant.

Si on ajoute qu’il peut être logoté au nom de l’entreprise, qu’il se monte facilement, qu’il peut se stocker à plat avec un encombrement minimum, et qu’il est, comme toujours chez Decorte, impeccablement réalisé, voilà un premier coup de coeur amplement mérité.

On soulignera aussi, chez Decorte toujours, le registre de condoléances revisité, qui se feuillette avec ses photos, son arbre généalogique, tout ce que la famille aura souhaité y ajouter, et les feuilles pour y déposer ses mots.

La bougie personnalisée Efflam

Efflam, c’est la branche de la Ciergerie Desfossés qui s’occupe du funéraire. Maison bien connue du clergé, puisqu’elle fabrique bougie et cierges pour l’Église, la ciergerie propose une gamme de bougies pour les maisons funéraires, pompes funèbres etc. qui répondent à la demande de personnalisation.

Ainsi, en 48 heures, Efflam peut vous fournir une bougie avec une photo du défunt, une citation, ou un petit mot d’affection, pour que la famille puisse s’en servir, durant la cérémonie, par exemple. Sur leur stand, de nombreuses bougies en démonstration avec de grands écrivains et des humoristes éclairaient Funexpo de citations savoureuses.

Les bougies peuvent également être personnalisées pour décorer votre funérarium. Un petit bijou à découvrir.

Le chariot Hydrosystem

Nous vous avons déjà parlé du chariot Hydrosystem, le complément idéal de votre Crocopelle, mais Funexpo permettait de le voir en vrai, et en fonctionnement. L’équipe d’Hydrosystem a pensé, à raison, que montrer ses produits en œuvre valait mieux qu’un discours explicatif devant une maquette fixe.

Aussi bien pour la Crocopelle que pour le chariot motorisé, il fallait voir les marbriers qui assistaient à la démonstration : on aurait dit des gamins au moment des cadeaux à Noël. Il y aura de l’Hydrosystem au pied des sapins, cette année !

Le coup de coeur permanent

Nous vous avons parlé en long, en large et en travers d’eux, mais on ne s’en lasse pas. Comment se lasser des Jaguar Pilato, des inters et de la personnalisation de cercueils de Funerarts ? Je ne parlerai même pas des monuments de Funeral Concept, non, je n’en parlerai pas, ça me laisserait moins de temps pour feuilleter leur nouveau catalogue.

Et il y en a encore tant dont j’aimerais parler, certains qui ont déjà été évoqués par Mélanie, Sarah, Eric, d’autres que j’ai certainement manqué, mais je me rattraperai. Mon vrai coup de coeur est pour le monde du funéraire, ses acteurs, ses créatifs, qui, tout au long de l’année, se mettent en quatre pour plaire aux familles.

Cachez-moi ces hommes que je ne saurais voir

0

 

Vous le savez, parce que j’adore parler de moi, je me suis faite une entorse à la cheville. Ce que vous savez moins c’est le pourquoi du comment de la catastrophe. Parce que je travaillais pour de vrai ? Que je suis allée à la rencontre des professionnels sur leurs stands ? Pfff que nenni ! En fait j’ai couru derrière les hommes. Après tout, c’est ce que l’on va dire, alors autant devancer les paroles. Prem’s sur mes propres ragots.

Éric va vous faire sa petite liste des « canons », j’espère être en bonne place, quand même un peu de chauvinisme. À mon tour de vous présenter mon top.

Premier point, si vous voulez un beau garçon, je vous le dis sans ménagement appelez le Olivier. Peu importe la génération, vous verrez les filles se retourner sur leurs passages à coup sur. Olivier Defrancq par exemple, est-ce à cause des Jaguar que je m’arrêtais systématiquement faire un coucou ? Non voyons c’est grâce à son sourire lumineux, ça n’était pas –que- la cote de ses véhicules que l’on venait estimer, c’était la sienne.  Olivier Lemaire de FunéMarket est venu durant deux jours saluer les exposants. Ce charmeur d’Olivier n’a pas manqué de faire tourner les têtes des exposantes sur son passage. En ce qui concerne Olivier Bernier, la relève est assurée est pas seulement côté entreprise mais côté charme également.

Au SPTIS d’ordinaire nous avons Cédric Ivanes, classe, élégance, sourire distingué, le syndicat est présidé par le top niveau en matière de distinction. Il était représenté cette fois par son vice président Frédéric Nicolas. Des yeux bleus que l’on voyait à l’autre bout du salon tellement ils étaient clairs et perçants, impossible de passer à côté sans s’arrêter. En d’autres termes au SPTIS, ils ont le sens du raffinement.

Sur le stand de Nova-Amégapub, il n’y a que des jolies filles. Elles sont belles, et intelligentes, et même si nous sommes au XXIème siècle, précisons-le, on ne sait jamais. Elles risqueraient de se retrouver en couple avec la moitié du salon –tout du moins dans la tête de certains-. Mais au milieu d’elles, nous retrouvons Guilhem Assié, le charme du commercial exercé, peu de visiteuses et exposantes ne pouvaient repartir bredouille et bégayante du stand d’Amégapub. Im-po-ssible.

Le salon était un bon cru, si Éric nous parle des coups à boire, je dirais qu’on était plutôt sur un millésime. Emilien, et Éric de Funeral Concept avec leur nœud papillon bleu ont fait arrêter plus d’une personne.

Idem du côté de Fimo, s’arrêtait-on boire un verre ? Travailler ? pas sur…

Chez les personnalités, discrètes – même pour un commercial – à ne pas manquer je vous présente Damien Comandon. Toujours le sourire ravageur aux lèvres, allez je vous l’avoue…c’est mon chouchou !

Si vous avez aperçu un pimpant et lumineux monsieur, arrêtez-vous ! il s’agit de Cyril Ladet, l’organisateur préféré de ces dames, a qui il n’a pas manqué d’offrir le café chaque matin.

Si je repense à Cimtéa avec Jérémie Levy et à En sa mémoire avec Yann Lepage et Flavien Jourdain, respectivement à l’autre bout du salon chacun, cela m’a donné envie de faire des allers-retours…Grave erreur ! Je les soupçonne d’être responsable de ma blessure.

Philippe Gentil a séduit également, son joli teint hâlé nous a toutes subjuguées, cela va sans dire.

A FunérArts, nous retrouvions le beau David et ses lunettes de tombeur. Par chance, notre stand était juste en face.

Et justement sur notre stand, Guillaume et Éric ont fait des ravages. Mais ce sont les miens, nananère.

Petite dédicace également au jeune homme qui a du me badger probablement douze millle fois quand je suis allée aux toilettes. Costume impeccable, sourire à tomber, il a failli en faire tomber plus d’une sur le tapis derrière lui, à force qu’elles se retournent sur lui. 

J’en oublie certains, qu’ils ne se sentent pas vexés. De toute façon, si vous êtes une jeune femme et que vous êtes dans le funéraire, essayez de ne pas sourire, de ne pas regarder, vous risqueriez tout à coup de perdre votre intégrité, votre objectivité et les nuits blanches à travailler disparaitront dans un claquement de doigt face aux sourires ravageurs. Alors on regarde ? Oui mais à peine, on remet les œillères et on rentre chez soi. Mais promis la prochaine fois je m’échauffe avant de venir, je courrais plus vite comme ça. En attendant, cachez-moi ces hommes que je ne saurais voir…

Dans la liste – ou pas – j’ai certainement un préféré – ou pas- mais chut, pas de bruit pas d’image, je risquerais de perdre la moitité de mes lectrices de jalousie et la moitié de mes lecteurs pour la même raison. Et ça ! Or de question, je vous aime trop pour ça.

Funexpo : Écologie et personnalisation chez les exposants

0

Au-delà de la convivialité du salon, c’était l’occasion de découvrir de nombreux produits. Beaucoup se sont appliqués à innover afin de mieux répondre non seulement à la réalité du marché mais aussi aux demandes des familles. Ces dernières influent plus fortement qu’auparavant la manière de « vivre le funéraire ». Écologie, personnalisation, les exposants étaient à l’écoute.

L’écologie en perspective

C’est une préoccupation transversale dans de nombreuses professions, comment adapter ses produits tout en réduisant son impact écologique ? C’est la question que se pose sans cesse Orthometals, société spécialisée dans la réutilisation de matériaux permettant d’économiser de l’énergie et de réduire l’impact sur l’environnement. La société qui travaille avec 500 crématoriums dans le monde reverse une partie de ses bénéfices aux crématoriums partenaires afin de financer des oeuvres de bienfaisance. EMC – Europe Metal Concept – a animé une conférence dans laquelle il expliquait le devenir et la réglementation des déchets et faisait aussi un bref rappel sur les DASRI – déchets d’activités de soins à risque infectieux -. En ce qui concerne la société de granits de Michel Maffre, le fait de concevoir leur prototype de manière numérique permet de sortir du 100% papier. Le fabricant de cercueils CoffinoBois vient de moderniser son process en fabricant des cercueils totalement hydro répondant ainsi aux nouvelles normes des crématoriums. C’est également le cas des cercueils Bernier dont les dirigeants innovent sans cesse pour être respectueux de l’environnement. Éco-urne innove en proposant une gamme totalement personnalisable et écologique qui s’adapte à la fois aux besoins des familles, que ce soit pour un monument cinéraire, d’un jardin de mémoire ou même d’une immersion l’a rendant biodégradable.

coffinoBois Funexpo : Écologie et personnalisation chez les exposantséco-urne- Funexpo : Écologie et personnalisation chez les exposants

Personnalisation des produits liés aux obsèques

La personnalisation est le nouveau credo du funéraire. C’est davantage grâce à la demande des familles que les sociétés ont été amenées à innover sur ce terrain. Je pense particulièrement à Funeral Concept dont le design des créations en aluminum permettent aux familles de personnaliser leur monument et d’associer toute la famille. Une jolie découverte aussi du côté de Maurice Thomas et Fils, qui propose une nouvelle gamme de plaque gravée d’un blanc immaculé auquel est accroché un porte-clé du même motif que la personnalisation de la plaque. Une idée originale pour avoir un souvenir de cet hommage et de la personne que l’on aime sur soi.  Maurice-thomas-et-fils- Funexpo : Écologie et personnalisation chez les exposantsFuneral-concept-2 Funexpo : Écologie et personnalisation chez les exposants

Les produits sont de plus en plus innovants, et personnalisés permettant d’être au plus proches des réalités du marché funéraire d’aujourd’hui. Une chose est certaine, au salon FUNEXPO, les exposants ont redoublé d’efforts afin de satisfaire les attentes de chacun.

 

Chronique Funexpo : Le salon dans tous ses états

0

Il se murmure de drôles de choses au salon. On échange des numéros de téléphone, on se fait la bise et on se congratule mutuellement. On est greffé à notre gobelet de café le matin et dès 17h à l’Happy Time c’est d’autres boissons que l’on va chercher. Qu’est ce qu’il s’est chuchoté hier dans les allées du salon ?

Interjections en tout genre « oh », « ah », et c’est vrai qu’il y a de quoi s’extasier, ceux qui disent que le funéraire est triste n’a probablement jamais mis les pieds dans un salon. On me demande « alors c’est quoi LA grande nouveauté cette année ? » D’une évidence rare, j’ai envie de répondre : la lumière.

Tout est lumineux, les plaques personnalisées sur le stand du FunérArts,

le design de Funeral Concept, le décor immaculé de Facultative, le stand pétillant de Fimo, l’intérieur de la nouvelle Jaguar de Pilato, sans parler de la jeunesse avant-gardiste de Simplifia.

Mais derrière les produits, c’est surtout dans les yeux des exposant(e)s que je retrouve la lumière, celle qui fait écho dans les yeux des visiteurs qui repartent avec le livre de Guillaume dans les mains – par exemple -.

FunérArts Chronique Funexpo : Le salon dans tous ses étatsFimo-Funexpo Chronique Funexpo : Le salon dans tous ses étatssimplifia Chronique Funexpo : Le salon dans tous ses états

DSC_0057 Chronique Funexpo : Le salon dans tous ses états