Accueil Tags Funeral Concept

Tag: Funeral Concept

L’espace Collection de Funexpo, les indispensables de votre visite

0

Le salon Funexpo propose au visiteur un espace collection qui présentera pas moins de 120 produits et services aux visiteurs. Quelques uns de ces produits avaient fait le buzz lors de leur passage dans les colonnes de Funéraire Info. Petite promenade en forme de rappel.

Le chariot motorisé Hydrosystem

Le Chariot Motorisé a été conçu et réalisé pour diminuer la pénibilité lors de tout transport dans les cimetières : bigs bags de terre, caveaux, stèles, pierres tombales, cercueils,….etc…. Pilotage par radio, Il transporte jusqu’à 800 kilos, en chargement à l’horizontal ou à la verticale, dans tout terrain, même caillouteux, même en dévers ! Il mesure, 50 cm de large, 1,50 m de long, est muni de 4 roues directrices motorisées. C’est l’’agile, l’élégant et l’indispensable pour tout cimetière. Il sera visible et en essai à Funexpo.

Retrouver ici l’article sur Funéraire Info.

La Jaguar XF Grand Aurora de Pilato

JAGUAR XF Modèle « GrandAurora » : élégance et fonctionnalité en pur style Jaguar. 2016 est l’année du nouveau corbillard XF, signé par Pilato en synergie avec la prestigieuse Maison britannique. Le nouveau modèle XF constitue une nouvelle donne pour le Design Pilato, où un style simple mais raffiné s’unit à des solutions techniques et fonctionnelles d’avant-garde, avec des détails toujours plus soignés.

Retrouver ici l’article sur Funéraire Info

Le monument paysager Funeral Concept

Le concept du monument paysager permet d’agrémenter l’intérieur de la tombe à sa guise en y incluant, galets, sable ou pelouse synthétique. Grâce à son grillage rehausseur intérieur on peut également y encastrer des pots de fleurs ou plantes sans que le vent ne puisse les faire tomber. De nombreuses options sont disponibles comme un grand choix de stèles ou encore les plaques funéraires personnalisées « MEMORI ». Sur ce modèle un siège permettant de se reposer sur la tombe est disponible en option.

Retrouver ici l’article sur Funéraire Info

Le cœur Mémoria Amegapub

Symbole de dernier adieu et maintien du lien affectif, le cœur reste intact après la crémation. Placé dans le cercueil à la mise en bière ou déposé à la cérémonie, il est « éternel » et peut être proposé à l’ensemble des membres d’une même famille. Un souvenir original et parfait à proposer aux familles en quête de recueillement.

Retrouver ici l’article sur Funéraire Info.

A suivre

Funeral Concept, première participation à FUNEXPO 2016

0
Funeral Concept

Funeral Concept a été créée en 2012 pour offrir aux familles un choix plus original de monuments funéraires et un accompagnement dans la personnalisation de ces monuments. En effet, rien n’est plus triste qu’un cimetière où toutes les tombes de marbre et de granit se ressemblent.

La société propose un monument funéraire en métal peint à la main, totalement personnalisé, design, plus durable et écologique. Les monuments funéraires sont tous fabriqués en Vendée et livrés partout en France ou via des distributeurs. Venez découvrir les modèles pour la première fois à l’occasion de FUNEXPO 2016 du 22 au 24 septembre prochain à Lyon.

Funéraire-Info: Bonjour, pouvez-vous vous présenter et présenter votre société, vos produits, vos activités ?
Funeral Concept: FUNERAL CONCEPT fabriquant de monuments funéraires modernes et design. La méthode employée permet de réaliser des monuments funéraires qui résistent aussi bien au temps et aux intempéries que le marbre ou le granit. les monuments sont d’ailleurs garantis 30 ans anti-corrosion. Fabriqués en Vendée, les monuments funéraires sont aussi plus écologiques que les marbres importés d’Asie.

Funéraire-Info: Vous avez déjà participé à Funexpo, pouvez-vous évoquer votre histoire avec ce salon et les raisons de votre fidélité ? Et si c’est une première participation pourquoi exposez-vous cette année?
F.C.: Nous allons à LYON pour la première fois, cette présence fait suite à la demande de nombreux marbriers et pompes funèbres de cette région qui n’ont pu se déplacer à Paris et qui souhaitent nous rencontrer.

Funéraire-Info: Qu’attendez-vous du salon Funexpo 2016 ? Quels sont critères qui vous permettront de juger que l’édition 2016 est une réussite?
F.C.:Nous attendons de prendre des contacts de Français et d’étrangers désireux de distribuer des produits funéraires innovants et de qualité. Le nombre de visiteurs sur notre stand nous dira si c’est une réussite ou pas.

Funéraire-Info: Le salon Funexpo de Lyon se déroulera cette année en septembre, comment percevez-vous ce changement ?
F.C.:Comme du positif avant la Toussaint.

Funéraire-Info: organisation, préparation et mise en valeur de votre espace, méthodes pour montrer la pertinence de vos produits, faire savoir à vos contacts / clients avant le salon que vous exposez, comment allez-vous assurer du trafic ?
F.C.:Nous y travaillons déjà avec notre équipe, en interne.

Funéraire-Info: Des nouveautés, des commerciaux, des bornes interactives, des écrans, de la documentation, des animations, des événements, des goodies pouvez-vous évoquer ce que le visiteur va découvrir?
F.C.: Des nouveautés évidemment, des commerciaux, des écrans, de la documentation avec notre nouveau catalogue qui va surprendre.

Funéraire-Info: Quels sont vos best-sellers ? Quel sera le produit phare sur votre stand ?
F.C.: FUNERAL CONCEPT dévoilera sur le salon ses nouveaux produits qui vont être les produits phares de notre marque.

Venez découvrir la gamme Funeral Concept, monument Paysager en acier, en Bois, prestige, les monuments originaux PANDO ou innovants MEMORI ou les monuments Cinéraires & urnes, devenez revendeur sur votre région à l’occasion de FUNEXPO 2016. Un exposant à visiter par les entreprises de pompes funèbres innovantes!

Funexpo (hall 4 du Parc des Expositions EUREXPO) vous donne rendez-vous les 22, 23 et 24 septembre pour optimiser les rencontres d’affaires avant la date clé de la Toussaint.
Un évènement co-organisé par la Fédération Française des Pompes Funèbres (FFPF) et INFOPRO Digital.

Pour aller plus loin :
Nom commercial: FUNERAL CONCEPT
Nom des responsables: Gérant : Freddy PINEAU. Commercial : Emilien RONDARD

Adresse: 9 rue des Herbiers – 85600 – LA BOISSIERE DE MONTAIGU

Téléphone: 0253073907
Adresse mail: contact@funeral-concept.fr

Site Internet: www.funeral-concept.fr
Page Facebook: https://www.facebook.com/FuneralConcept/

 

Funeral Concept fait une offre aux lecteurs de Funéraire Info

0

Funeral concept est une société Française en plein développement qui ne cesse d’innover sur le monument funéraire, depuis déjà cinq ans. Pour compléter son réseau de distributeurs, la société fait profiter les lecteurs de Funéraire Info d’une offre spéciale.

Emilien Rondard, commercial de Funeral Concept, présente la société à ceux qui ne les connaîtraient pas encore « Funeral concept est une société Française  en plein développement  qui ne cesse d’innover pour proposer de nouveaux concepts de monuments funéraires en acier traité haute qualité, et en bois. L’utilisation de ces nouveaux matériaux offre désormais des perspectives créatives infinies. Nous valorisons le « made in France » et la satisfaction des familles est et restera notre priorité. »

Funeral Concept utilise des matériaux différents du granit habituel « L’utilisation de ces nouveaux matériaux offre désormais des perspectives créatives infinies. Nous valorisons le « made in France », j’insiste vraiment là dessus, parce que tous nos monuments sont designés et fabriqués en France, en vendée, pour être plus précis. Et la satisfaction des familles est et restera notre priorité. » souligne Emilien « La plus belle notoriété que nous avons acquise, c’est le bouche-à oreille. C’est systématique : lorsqu’un monument Funeral Concept est posé dans un cimetière, dans les semaines qui suivent, la société qui l’a posée reçoit des dizaines de demandes de renseignements et de devis ».

Afin de répondre à la demande des familles toujours croissante, Funeral Concept met en place depuis 2015 un réseau de distributeurs agréés. A l’occasion du cinquième anniversaire de Funeral concept, la société propose de rejoindre le réseau en offrant une stèle arbre blanche à exposer sur une tombale en granit. Cette stèle permet aux visiteurs d’accrocher des messages « elle est très prisée par les familles, qui sont attirées par son design et conquises par la possibilité de laisser des mots et des dessins » précise Emilien.

« Nous avons une cinquantaine de distributeurs » détaille Emilien, « et notre objectif à court terme est de couvrir tout le territoire. L’offre permet à des pompes funèbres et marbreries qui sont intéressés par nos produits et se posent la question d’avoir la meilleure réponse à leur question, à savoir un monument Funeral Concept dans leur show room, qui leur permettra à la fois de constater le soin apporté à nos réalisation, et les réactions des familles. »

Ce n’est certainement pas une offre au rabais « Tout comme nos 40 premiers distributeurs, les lecteurs de Funéraire Info qui souscriront à cette offre bénéficieront de nos meilleurs services et conditions, sans contraintes et seront valorisé sur notre site internet afin de pouvoir recevoir les familles proches de leur enseigne. »

Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter Funeral Concept, en indiquant que vous êtes intéressés par l’offre Funéraire Info

Le site internet de Funeral concept : www.funeral-concept.fr

 

Deux nouveaux monuments chez Funeral Concept

0

Funeral Concept aurait pu se contenter d’une solution technique novatrice, mais la société vendéenne n’oublie pas l’esthétique. Pour preuve, ces deux nouveaux monuments, au design soigné et à la charge symbolique forte.

Il est vrai que la solution proposée par Freddy Pineau aurait pu se suffire à elle-même, des monuments en acier, personnalisables pour les familles et aisés à poser pour les marbriers. Mais Funeral Concept pousse toujours plus avant la recherche de concepts et d’esthétiques novatrices. Pour preuve, ces deux nouveaux monuments. Emilien, commercial de la société, nous les présente.

« Il y a tout d’abord l’arbre de vie. De la terre vers le ciel, l’arbre a une connotation symbolique forte, surtout dans notre domaine, qui n’échappera à personne. Il s’agit ici d’une stèle. ». L’arbre est inclut dans un cercle qui symbolise aussi, à sa façon, le cycle de la vie et de la transmission. L’art de dire beaucoup de choses avec un design sobre, en somme.

Le second est un renfort de la gamme cinéraire de Funeral Concept « C’est un monument cinéraire en bois. Mais pas n’importe quel bois : c’est du cœur de chêne français, à cent pour cent. La qualité, c’est aussi dans le choix des matériaux. »

Pour en savoir plus sur ces nouveaux monuments, une seule adresse, le site web de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr

Tombe rose de Léa au Muy, les acteurs s’expriment

13

Nous vous avions parlé hier de la tombe de la petite Léa, qui semble déranger la mairie du Muy dans le Var. Pour en avoir le cœur net et démêler les fils de cette triste histoire, nous avons contacté les différents protagonistes de l’affaire pour qu’ils puissent donner leurs version et leurs explications.

Petit rappel

Après un long et douloureux combat contre la maladie, Léa Ouazama-Baba s’est éteint à l’âge de trois ans. Pour lui rendre hommage avec une sépulture personnalisée, ses parents ont contacté Funeral Concept, qui a conçu un monument rose, très évocateur du monde de l’enfance et de l’innocence.

Mais ce monument ne semble pas avoir l’heur de plaire à tout le monde : après avoir été dégradé, voilà que la société conceptrice reçoit un coup de fil de la mairie, pour faire état de plaintes d’usagers.

Nous avons pu contacter les différents protagonistes de cette histoire, afin que chacun livre sa version. Nous laissons le soin à chacun de se faire son opinion.

Hostilité de la mairie ?

La mère de Léa est dubitative « Je suis persuadée que pour Madame Le Maire, c’est une affaire personnelle. Depuis que je me suis présentée contre elle sur une liste apolitique (classée divers droite par le Ministère de l’intérieur NDLR), la mairie en tout cas ne nous a jamais laissé tranquilles. Quand Léa était encore là, nous avions droit à un macaron handicapés pour elle, lors de ses transports en voiture, et pourtant, on nous harcelait à chaque fois. On m’a refusé des places en crèche pour mes enfants, ça s’est réglé quand j’ai appelé Var Matin, on nous a refusé l’accès à la salle des fêtes pour organiser les réunions pour notre association. Nous avions fait une demande de prêt de matériel, qui a été refusé. C’est la Mairie des Arcs, à côté, qui nous a prêté ce matériel, qui était marqué au nom de la commune du Muy… »

La Maire du Muy, Lilianne Boyer, est formelle « Madame Ouazama m’a déjà accusée par presse interposée. Je ne comprend pas les causes de son hostilité, la commune du Muy a toujours fait tout ce qu’elle pouvait pour l’aider, son histoire avait été très médiatisée. »

Dégradations sur le monument ?

Jessica Ouazama est formelle « il y a eu des dégradations sur le monument. Il y a une trace d’impact près de la stèle, et des griffures près de l’inscription. Pour nous, c’est volontaire, nous avions pris le soin, avec mon mari, de protéger la tombe lors de la tempête qu’il y a eu à ce moment là. Je connais le gardien du cimetière, et il me l’aurait dit s’il avait trouvé un objet qui aurait pu voler et endommager la tombe. »

Lilianne Boyer, Maire du Muy, refuse d’y croire « Je connais la commune dont je suis Maire depuis des années. La population a été très sensible à l’histoire de la petite Léa et a entouré la famille d’affection. Le Muy n’est pas une commune de sauvages, il n’y a personne chez nous qui oserait dégrader la tombe d’une enfant ! J’ai demandé à la police municipale de faire la lumière sur cette affaire ».

Freddy Pineau, directeur de Funeral Concept, est dans le doute « Il y a eu une tempête, une plaque funéraire emportée par le vent aurait pu abîmer la tombe, c’est une éventualité. Mais le gardien du cimetière n’a pas retrouvé de projectile qui aurait pu être projeté suffisamment fort, première observation. Deuxième observation, l’impact près de la stèle fait presque deux centimètres de profondeur. On a essayé, chez nous, en atelier, de le refaire. On y a été à la masse et au poinçon, c’est faisable, mais pas facile, et pas en un seul coup… Il faut déployer une force importante et répétée. Je ne tire aucune conclusion, il y a une enquête de gendarmerie, à eux de déterminer ce qui s’est passé. »

Enlèvement du monument ?

La maman de Léa doute de l’existence des plaintes d’usagers du cimetière « Ce n’est pas l’endroit le plus fréquenté de la commune. En plus, les habitants du Muy ont été très proches de nous pendant toute la vie de Léa, il y a eu une vraie solidarité. Aujourd’hui, quand je croise des gens que je ne connais pas au cimetière, et qu’ils voient la tombe de Léa, les réactions sont toujours bienveillantes, parfois curieuses, jamais hostiles. Je doute que quiconque au Muy se plaigne de la tombe de Léa. »

Madame Boyer n’est pas de cet avis « le cimetière est très fréquenté, par des personnes âgées, jeunes, de toutes catégories sociales et de tous âges. Nous sommes une commune rurale, et certains sont assez choqué de voir une tombe rose vif. J’ai souhaité contacter Funeral Concept pour poser des questions sur leurs monuments et leur faire remonter les commentaires sur le choix de couleur. Il n’y avait rien d’hostile dans ma démarche, et il n’a jamais été question d’enlever ou de faire changer la couleur de la tombe de la petite Léa. »

Freddy Pineau est, lui, très en colère « Madame le Maire m’a appelé pour se plaindre du monument, et pour obtenir des informations afin de m’interdire de poser des monuments dans son cimetière. C’est, texto, ce qu’elle a dit, elle veut nous interdire de poser des monuments au cimetière des Muy, incluant celui de la petite Léa. Je n’ai jamais vu ça, même dans les cimetières classés, nous avons eu gain de cause. Ce qui me met en colère, c’est qu’au milieu de tout cela, il y a la tombe de Léa : qu’on laisse cette enfant reposer en paix ! »

Madame Le Maire du Muy a publié un communiqué de presse suite à notre interview :

Suite à une polémique ce jour au sujet de la tombe de la petite Léa Baba-Ouazana, Mme le Maire souhaite faire part du communiqué suivant :

J’ai reçu dernièrement plusieurs réclamations d’administrés muyois au sujet de la couleur rose fluo de la tombe de la petite Léa Baba Ouazana. Ces derniers s’en sont offusqués auprès de moi, ceux-ci estimant que cette tombe nuisait à la sobriété que les lieux imposaient pour se recueillir.

Sans porter un quelconque jugement, je me suis rapprochée téléphoniquement de la société Funeral concept (société qui a construit la tombe de Léa) à qui j’ai demandé des précisions d’ordre technique et notamment de couleur au sujet des monuments funéraires. Ces derniers m’ont confirmé que la couleur était libre et que cela se faisait de plus en plus couramment.

J’ai moi-même constaté qu’en ma qualité de Maire, le code général des collectivités territoriales ne m’autorisait à réglementer que la seule dimension des tombes, dont acte.

Étant le Maire de tous les muyois, il m’incombait en tant que Premier magistrat de la ville d’avoir en ma possession tous les éléments de compréhension de ce sujet très délicat.

Quelle a été ma surprise de constater ce 15 mars sur les réseaux sociaux que certains se livraient à une véritable cabale contre moi tout à fait infondée au regard de ce qui précède. J’ai également reçu de nombreux mails. Je n’ai à aucun moment, comme j’ai pu le lire, évoqué la moindre plainte à l’égard de la tombe de la petite Léa. Je me suis contentée de m’informer de la situation juridique applicable au regard des réclamations qui m’avaient été transmises.

Je suis atterrée et scandalisée de lire que la tombe aurait été, par coïncidence, et suite à ce qui précède, vandalisée. Rien n’est plus faux, puisque mon service de police municipale a constaté ce 15 mars à 15h00, à ma demande, que la tombe n’avait été nullement vandalisée ou détériorée.

Je suis enfin outrée de lire des propos de menaces physiques à mon égard que je ne laisserai pas passer, si nécessaire par un dépôt de plainte imminent.

Pour conclure, je ne ferai qu’appliquer les lois de la République et si ces dernières ne m’autorisent pas à réglementer la couleur des édifices mortuaires, et ce malgré les réclamations reçues, en aucun cas je demanderai une modification de la couleur de la tombe de la petite Léa, ni même encore une fois, de porter un quelconque jugement.

Liliane BOYER

                                                                                             Maire du Muy

Tombe rose de Léa, la mairie du Muy voit rouge

51

Mais que se passe-t-il au Muy, dans le beau département du Var ? Le sort semble s’acharner contre la petite sépulture rose ou repose Léa, trois ans. Après des dégradations, c’est à présent la mairie qui s’en prend au monument…

Repos pour Léa

Léa, née le 1er juin 2012, était une grande prématurée. Alors que les médecins la disaient condamnée, la fillette, opérée pendant huit heures à cœur ouvert, au terme d’un véritable parcours du combattant pour ses parents, a survécu. Lea a été opéré une dernière fois le 22 juin 2015 à l’hôpital Necker, son hospitalisation a durée plus de 2 mois et son petit cœur a lâché alors que la sortie était proche. Elle est décédée le 26 août 2015 après 3 ans de combat…

Sa famille, voulant rendre hommage au courage de la fillette, et à sa joie de vivre malgré la maladie, s’est tournée vers Funeral Concept pour concevoir un monument différent, à la foi doux et joyeux, un peu naïf et insouciant, à l’image de l’enfance dont Léa a été privée.

L’on se dit que le calvaire de la petite fille est terminé, mais, manifestement, certains ne l’entendent pas de cette oreille.

Qui en veut à Léa ?

Posé en décembre dernier, le monument n’est pas resté longtemps le lieu de recueillement et d’apaisement qu’il avait vocation à être.

Il y a deux semaines, en effet, la petite tombe rose a été dégradée. Par qui, pourquoi, le mystère reste entier : on a du mal à croire qu’un être humain puisse s’en prendre à la tombe d’une enfant, et pourtant. L’expert en assurance passera lundi prochain, et Funeral Concept remettra le monument d’aplomb dès qu’ils auront reçu le feu vert.

Mais la société vendéenne a été consternée de recevoir, ce matin, un appel de madame le Maire du Muy, Lilianne Boyer. L’élue se faisait l’écho d’administrés, choqués par la couleur vive de la petite sépulture. L’édile a assuré à Funéral Concept ne pas être au courant des dégradations survenues sur la tombe.

Nombreuses questions

Qui peut en vouloir ainsi à la famille de Léa ? Qui ose dégrader la sépulture d’une enfant ? Et surtout, que vient faire la mairie dans cette affaire, quatre mois après que la tombe ait été mise en place, sans réactions jusqu’alors ?

Le rôle de Madame Le Maire est d’assurer la police du cimetière, pour tous ses concitoyens, même ceux qui, à l’instar de la mère de Léa, se sont présentés sur une liste opposée à la sienne aux dernières élections municipales.

Certainement, Madame Le Maire rappellera aux quelques citoyens offusqués et anonymes le respect dû aux lieux de sépulture, le code Napoléon, la liberté des obsèques et des cimetières, la couleur d’une tombe ne pouvant raisonnablement pas être assimilée à un trouble à l’ordre public, et supervisera elle-même l’enquête vigoureuse destinée à livrer les profanateurs à la justice.

Une affaire, en tout cas,que nous ne manquerons pas de suivre de très près.

Mise à jour du 16 mars 8h00: Réaction du Maire, de la mère et du Patron de Funéral Concept en suivant ce lien

Tombe-de-léa-2 Tombe rose de Léa, la mairie du Muy voit rouge

L’Entretien du Souvenir et Funeral Concept, la passion en commun

0

L’une des recettes du succès de Funéral Concept est de se développer autant grâce à des partenaires de grande taille, bien implantés sur leur région, comme auprès de jeunes sociétés innovantes. C’est le cas, par exemple, avec l’Entretien du Souvenir. Interview.

L’Entretien du Souvenir, toute une histoire

Christelle Rotolo, de l’Entretien du Souvenir, a créé sa société en mars 2014, avec Renaud Prados, qui en est le gérant. C’est elle qui a initié l’idée « On n’était pas du tout dans le milieu du funéraire. Renaud était chauffeur routier, et moi, agent immobilier. Tout est parti d’une sensibilité personnelle. J’ai perdu mon père, il y a quelques années, et ma mère avait pris pour habitude d’aller nettoyer la tombe une fois par semaine. Un jour, elle a eu un petit souci de santé. J’aurais dû prendre la relève, mais à ce moment précis, j’étais loin en formation, dans l’impossibilité de me libérer. J’ai donc essayé de trouver une société pour le faire, et j’ai essuyé des refus de partout. »

L’idée fait son chemin chez Christelle « Je le suis dit qu’il serait peut être intéressant de créer une société spécialisée dans le nettoyage de monuments, j’ai fait des recherches, réfléchi, et une fois le projet mûri, j’en ai parlé à Renaud. Il a pointé les points faibles, il a essayé de démolir l’idée, mais quand il a vu que j’avais réponse à toutes ses objections, il a juste dit  »d’accord, alors on le fait ». Et on s’est lancés comme ça. »

Un développement inexorable

Il y a du beau monde sur votre site, Générali… « Oui, parce que nos clients nous ont demandés ce qu’il arriverait après leur mort. Pour beaucoup, il était inconcevable qu’on cesse d’entretenir leur monument après leur décès. Nous avions tissé des liens avec FAPE Obsèques, et c’est eux qui nous ont trouvé une solution avec Generali, qui est devenu partenaire et qui nous a trouvé une solution à proposer à nos clients en prévoyance ».

Mais sur quelle zone intervient la société, finalement ? « Au début, nous étions parti pour nous cantonner à l’Isère, mais la site internet nous a amenés des demandes de toute la France, et nous trouvions dommage de ne pas pouvoir y répondre. Dans un premier temps, on a envisagé de passer dans toute la France avec notre camion, mais au final, nous avons choisi l’option de développer une licence de marque pour ceux qui souhaitent se lancer sur leur secteur. »

Une licence de marque ? « Oui, c’est moins contraignant qu’une franchise. Ça nous permet de fournir le support commercial, administratif, et surtout de faire partager notre expérience, par le biais de produits sélectionnés et d’une formation sur son secteur. »

La société, outre l’entretien et le fleurissement, propose aussi de la rénovation de monuments. « On est dans le créneau enter l’entretien et la marbrerie. Ce qu’on propose, ce sont des réparations sur un monument auquel la famille est attachée et qui souhaite le faire durer un peu plus longtemps dans le temps. Nous nous occupons de la rénovation des joints, des gravures, de réparations diverses… »

Funeral Concept, une évidence

Pour la jeune société, proposer des monuments en complément s’imposait « Nous avions des demandes en ce sens. C’est par Facebook que nous sommes tombés sur Funeral Concept, et c’était exactement ce qui nous plaisait : quelque chose de nouveau, de personnalisable, qui changeait complètement par rapport au granit classique des cimetières. C’était super innovant. »

Christelle Rotolo contacte alors Emilien Rondard, le commercial de Funeral Concept « je suis tombée sur quelqu’un de motivé, vraiment convaincu à cent pour cent par son produit, et qui cherchait des partenaires qui partageaient son enthousiasme. Autant dire qu’on s’est bien entendus. »

La première vente est vite concrétisée « J’avais un rendez-vous avec une famille qui cherchait un monument. Juste avec ce qu’Emilien m’a dit, et leur site internet, je leur en ai vendu un. J’ai appelé Emilien, il n’avait même pas eu le temps de m’envoyer les brochures et de me faire une proposition de pack, que déjà on en vendait un. »

Christelle apprécie un partenaire aussi flexible « Ils proposent des monuments en un mètre sur deux. Mas forcément, on me demande toujours des choses hors côtes, sinon, ce ne serait pas drôle. A chaque fois que j’appelle Funéral Concept avec un problème, ils me rappellent dans la journée avec la solution. Toujours quelque chose de réfléchi et bien conçu, ils ne se contentent pas de bricolage, j’apprécie beaucoup ça. »

L’avenir ? Fêter les deux ans de la société dans quelques jours, se développer avec les licences de marques, et continuer à poser des monuments Funeral Concept. Tout un programme pour les deux associés, qui partagent un point de vente avec un marbrier, à Grenoble.

Le site web de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr

Le site web de l’Entretien du Souvenir : www.entretien-du-souvenir.fr

Les monuments en bois arrivent dans vos cimetières !

0

Funeral Concept est une entreprise innovante qui se démarque dans la marbrerie funéraire avec ses monuments en métal, et désormais en bois.

 

Bonjour, vous faîtes désormais partie de l’horizon funéraire, et vous sortez une nouvelle gamme de monuments, pouvez-vous nous dire d’où est venue cette idée de monuments en bois, du presque jamais-vu dans le domaine ?

En effet, d’après nos recherches nous sommes les premiers à le proposer. Comme à l’accoutumée, cette idée vient des familles. Nous avons constaté que les nouveaux cimetières paysagers voyaient apparaître de plus en plus de monuments en bois fabriqués par les familles. Si les raisons de ces familles étaient nombreuses : économiques, écologiques, ou par amour de la matière, toutes n’ont trouvé aucun marbrier capable de leur proposer un monument fini dans cette matière. Nous comblons donc un manque auprès de ceux qui souhaitent privilégier ce matériau noble pour la sépulture d’un proche.

Y’a t-il des préconisations à respecter pour ces nouveaux monuments en bois (entretien par exemple) ?

Nos monuments en bois sont proposés brut, sans aucun traitement. Nous précisons aux familles que, sans entretien, ce produit va griser, fissurer, et prendre tout son charme au fil des ans sans que la structure ne soit altérée. Nous travaillons en collaboration avec les meilleurs partenaires techniques de l’ouest atlantique afin d’assurer sa durabilité. Le bois choisi – 100% cœur de chêne français – est soumis à des contraintes de séchage strictes, et répond à une bonne force mécanique. Naturellement, ce matériau est imputrescible et les insectes ne s’y attaqueront pas.

Le monument va donc changer avec le temps, ce qui lui confère un côté évolutif plutôt poétique. Afin de ralentir son vieillissement, nous pouvons conseiller un traitement à base d’huile de lin et d’essence de térébenthine. Autre avantage du bois, il est simple et peu coûteux de le retravailler. Ce produit sera donc extrêmement durable.

Funeral-Concept-1-300x272 Les monuments en bois arrivent dans vos cimetières !
monuments en bois

On entend souvent dire que le monde du funéraire est frileux à la nouveauté, que diriez-vous à ceux qui le seraient par rapport à votre société ?

L’utilisation de l’acier traité offre désormais des perspectives créatives infinies.

Funeral Concept utilise des nouvelles techniques qui permettent de garantir l’anti corrosion de l’acier pour 30 ans. Le traitement de l’acier est le même que celui utilisé dans le nautisme et l’aéronautique, avec maintenant plus de 80 années de recul. Par-dessus cet acier, nous sommes intransigeants quant à la qualité des peintures et des vernis employés.

Après 4 ans d’existence, nous proposons des produits bien dans leur temps, nous valorisons la fabrication française et répondons à un réel besoin des familles, c’est un vrai marché.

De nombreuses familles réclament du changement, et leur satisfaction est, et restera notre priorité. Aussi, pour les professionnels encore un peu réfractaires aux changements, notre livre d’or (consultable sur notre site) est très parlant… Laissons-les mûrir, ce sont les familles qui décident !

Dernièrement quelques-uns de vos monuments ont créé la polémique sur les réseaux sociaux, « laids », « manque de décence », une réponse à vos détracteurs ?

Concernant les couleurs ou l’hyper personnalisation que nous sommes capables de proposer, nous répondons que toutes les familles sont libre arbitre de leur choix et que nul n’a autorité pour juger du « bon » ou « mauvais » goût. Clairement, et depuis toujours, les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

Pour ce qui est de notre acier et de nos techniques et savoir-faire en terme de réalisation, nous leur demandons simplement s’ils sont experts en durabilité et traitement des aciers, et s’ils connaissent nos procédés de fabrication ? Ou si simplement, le changement et la nouveauté les dérangent tant ?

Heureusement, des détracteurs, nous en avons peu, et ce sont les familles qui elles-mêmes créent l’émulation autour de Funeral Concept et n’hésitent pas à monter au créneau pour nous défendre de la plus belle des manières.

Pour finir, pensez-vous que la personnalisation et le changement sont l’avenir du funéraire ?

Clairement, oui. Et toutes les études le démontrent avec des chiffres impressionnants.

Le monde change, l’affect entre les membres d’une même famille a énormément évolué, il est donc certain que le funéraire va prendre ce virage.

Concernant Funeral Concept, notre savoir-faire premier est l’hyper personnalisation, mais aujourd’hui tous nos concepts de monuments et articles funéraires standards, sobres et modernes, sont étudiés pour que la famille puisse apporter sa touche personnelle et émotionnelle : stèles « arbre de vie » sur lesquelles on accroche des petits messages, jeux de plaques design sur lesquelles les enfants peuvent dessiner, lignes de texte inscrites sur nos soubassements, personnalisation des aménagements paysagers…

Avec une équipe jeune et dynamique, nous ne cessons d’innover pour proposer de nouveaux concepts aux meilleurs prix.funeral-conpet-2-300x300 Les monuments en bois arrivent dans vos cimetières !

Le site internet de Funeral Concept est à découvrir en suivant le lien : www.funeral-concept.fr.

Une entreprise à suivre de près …

Funeral Concept, la voie royale pour 2016

0
De retour du salon de Paris, l’équipe de Funeral Concept déborde d’enthousiasme : des rencontres fructueuses, des objectifs atteints, des projets plein les bagages, l’année 2016 s’annonce ensoleillée, quelle que soit la météo.
Catalogue papier et numérique

Le pari de Funeral Concept, pour sa participation au salon funéraire, était l’édition d’un catalogue papier « Et d’un nouveau site internet » ajoute Emilien, le commercial de l’entreprise « Nous sommes très actifs sur le numérique, et nous avons amélioré la plate-forme existante en tenant compte des besoins et des retours des utilisateurs. C’est d’ailleurs aussi pour satisfaire à une demande précise que nous avons édité le catalogue papier ».

Alors, parle-nous de ce catalogue qui a été un axe majeur de Funeral Concept cette année « En effet, nous avons pris le temps de travailler dessus. Et les retours des premiers clients à l’avoir reçu sont très positifs. Ce qu’ils nous disent, c’est que le catalogue est à la fois très facile à utiliser pour eux, et très valorisant lorsqu’on le sort devant une famille. Ca nous fait plaisir, parce que c’est vraiment ce que nous voulions atteindre. »

Un catalogue, d’accord, mais il ne faut pas qu’il dorme dans la réserve « Aucun risque » sourit Emilien « Lors du salon, quarante clients nous ont contactés pour dire qu’ils viendraient sur le stand chercher le catalogue. Et quarante pompes funèbres en plus sont reparties avec, très intéressés dans le fait de collaborer avec nous. »

monument-bois-300x272 Funeral Concept, la voie royale pour 2016
Outre le métal, Funeral Concept offre aussi des matériaux originaux comme le bois.
2016, une année pleine de promesses

Une bonne réception, donc, qui augure une bonne année 2016 « L’année 2015 a vu la réalisation de tous les objectifs que nous nous étions fixés, autant au niveau des ventes et des poses de monuments que du développement du réseau commercial. Pour 2016, nous nous fixons un objectif de 100 distributeurs. »

Vous vendez aussi aux particuliers sur internet, comment vous organisez-vous ? « Très simplement, lorsque nous recevons une demande de particulier pour un monument, si nous avons un distributeur dans le secteur, nous orientons la famille vers lui. Sinon, nous la traitons nous-même. » et parfois, ce sont des pompes funèbres qui vous contactent « Oui, il est arrivé plusieurs fois que des familles demandent à leur pompe funèbre des renseignements sur un de nos monuments, et que l’agence nous contacte à son tour pour en savoir plus. Des partenariats très fructueux ont commencé comme ça. »

Du travail en perspective pour 2016 alors « En fait, on a déjà beaucoup de travail. Du coup, nous allons créer deux emplois. Le premier renfort arrivera début janvier, le second au printemps. »

Retour au salon

Le salon a été une bonne expérience, donc ? « Oui. Déjà, avec nos amis de la Ciergerie Desfossés, c’était très sympathique, et nous avons pu constater l’intérêt de la profession pour nos produits. » Pas de comparaison, par contre, avec les éditions précédentes « C’était pour ma part mon premier salon à Paris, et Freddy n’a pas pu venir, trop de travail » mais l’équipe reviendra. Pour la fréquentation « Encore une fois, difficile de juger par rapport aux éditions précédentes, mais il y avait du monde qui circulait dans les allées, nous avons eu de nombreuses visites… La fréquentation était suffisante pour bien travailler, en tout cas. »

Une année 2015 excellente pour Funéral Concept, une année 2016 sous les meilleurs auspices, que demander de plus ?

  • FUNERAL CONCEPT

9 RUE DES HERBIERS 85600 LA BOISSIERE DE MONTAIGU

Tél : 02.53.07.39.07

Profil Facebook : Funeral Concept

Funeral Concept, un catalogue très attendu à Funéraire Paris

0
FUNERAL CONCEPT Freddy pineau
La stand Stand C059 sera certainement très fréquenté cette année : invité par la Ciergerie Desfosses, Funeral concept, le fabriquant de monuments en métal, sera là avec un catalogue depuis longtemps attendu.

Funéraire-Info : Pouvez-vous tout d’abord nous présenter votre société ?

Freddy Pineau : Funeral concept est une société vendéenne qui fait des monuments personnalisables en métal. Funeral Concept est entre autre le créateur, fabriquant et distributeur de monuments funéraires et cinéraires en métal. Tombes, cavurnes, accessoires, y compris plaque d’étanchéité pour caveaux, la société propose aujourd’hui une offre vaste pour les pompes funèbres et marbreries.

F.I. : Vous participez au Salon Funéraire Paris 2015, est-ce votre première participation ou êtes-vous un habitué ? Comment définiriez-vous ce rendez-vous du marché du funéraire ?

F.P : Ce sera la deuxième fois. Je définirai ce rendez-vous comme le carrefour de toute la profession, un point de rencontre essentiel. C’est pour cela que nous nous devions d’y être, pour rencontrer les professionnels. Ils ont souvent entendu parler de nous, mais ne nous connaissent pas. C’est l’occasion ! Nous partageons notre stand avec nos amis des Ciergeries Desfosses.

F.I. : Qu’allez-vous présenter sur votre stand ? Tout particulièrement, quelles nouveautés, quels produits phares ?

F.P : Le produit phare, cette année, c’est le catalogue ! Ca peut sembler tout simple, mais on nous le demande depuis longtemps. Les professionnels, comme je le disais, nous connaissent souvent de réputation, mais sans savoir ce qu’on propose, ni comment le proposer à leur tour à leurs clients. Avec le catalogue, ils auront un aperçu concret de notre gamme.

Oh, et il y aura une surprise, bien entendu, mais pour que ça reste une surprise, il vaut mieux pas que je t’en parle, non ?

F.I. : Un célèbre publicitaire aurait dit « Si tu n’as pas de Rolex à 50 ans, tu as raté ta vie. ». Pour quelle raison pourriez-vous dire « Un visiteur qui n’est pas passé par mon stand a raté son salon » ?

F.P : (dans un grand éclat de rire) Je dirai que si tu repart du salon sans notre catalogue, c’est que tu as raté ta vie, on avait même pensé à un moment offrir une Rolex avec !

  • funeral-concept Funeral Concept, un catalogue très attendu à Funéraire ParisNom de l’entreprise : Funeral Concept
  • Nom du dirigeant : Freddy Pineau
  • Adresse courriel : contact@funeral-concept.fr
  • Adresse de l’entreprise:FUNERAL CONCEPT

9 RUE DES HERBIERS 85600 LA BOISSIERE DE MONTAIGU

Tél : 02.53.07.39.07

Profil Facebook : Funeral Concept