Accueil Tags Grippe

Tag: grippe

Exorcisme, Funécap,…au menu du réveil funéraire du jeudi 1 février 2018

0
réveil funéraire du mercredi 15 novembre 2017
Patrick Gries

Exorcisme, Funécap,…au menu du réveil funéraire du jeudi 1 février 2018. Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs dans le réveil funéraire du jeudi 1 février. Revivez l’actualité dans le réveil funéraire sur Funéraire-Info.

Grippe

Une épidémie saisonnière de grippe un peu moins meurtrière qu’en 2016-2017 ? C’est ce que laisse présager le premier bilan publié ce mercredi par Santé publique France. L’agence sanitaire a fait état dans un communiqué d’un « excès de mortalité toutes causes et tous âges confondus estimés à 4.800 décès dont 2.850 attribuables à la grippe » entre le 4 décembre et le 7 janvier.

Umbriglio

Voici un an ce 1er février que l’opposant congolais Etienne Tshisekedi est mort. Un décès qui est survenu à Bruxelles. Faute d’accord entre l’UDPS et le gouvernement à Kinshasa, le corps de Tshisekedi est toujours dans un funérarium à Bruxelles.

Nécrologie

L’ancien joueur de NBA Rasual Butler, qui a porté notamment les couleurs de Miami et San Antonio, et son épouse, la chanteuse Leah LaBelle, sont morts dans un accident de voiture mercredi matin à Los Angeles, a-t-on appris auprès des autorités.

Administratif

Crématorium

On en sait un peu plus sur le projet de nouveau crématorium à Maubeuge. Un dossier de longue date (10 ans) qui est sur le point de trouver une issue : c’est l’entreprise Les Pompes Funèbres de l’Avesnois qui prendra en main le dossier.

Exorcisme

Les « activités démoniaques » sont en hausse, selon un prêtre irlandais. Ni une, ni deux, l’International Association of Exorcists a lancé une campagne de recrutement et, bonne nouvelle : la France regorge de potentiels candidats.

 

 

Livres Jean d’Ormesson, grippe…au menu du réveil funéraire du jeudi 14 décembre 2017

0
réveil funéraire du mercredi 14 décembre

Livres Jean d’Ormesson, grippe… au menu du réveil funéraire du jeudi 14 décembre 2017. Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs dans le réveil funéraire du jeudi 14 décembre 2017. Revivez l’actualité dans le réveil funéraire sur Funéraire-Info.

Succès

Dans certaines librairies, les livres écrits par Jean d’Ormesson viennent à manquer. Depuis le décès de l’écrivain et académicien, le 5 décembre à 92 ans, ses écrits sont vendus par milliers. Comme le relate Le Figaro, plusieurs de ses livres ont dû être réédités. Selon le quotidien, l’éditeur Gallimard a déjà fait imprimer 1500 exemplaires de la prestigieuse et coûteuse collection La Pléiade, qui se sont arrachés comme des petits pains. « De manière fulgurante », même, d’après l’éditeur.

Les p’tites Bulles

Le fondateur de l’école de plongée « Les p’tites bulles » à Sciez est décédé mardi, au lendemain d’un nouvel exploit réalisé ce week-end à Dijon au profit du Téléthon. En 2016 déjà, sa mobilisation pour la recherche médicale lui avait valu de battre un record mondial à la piscine de Morzine en restant 30 heures sous l’eau. Un record porté à 31 heures ce week-end.

Warrel Dane

L’artiste américain Warrel Dane est décédé ce mercredi 13 décembre des suites d’une crise cardiaque à São Paulo, au Brésil. Son guitariste Johnny Moraes a confirmé la triste nouvelle à un journal brésilien. Il avait, selon certaines sources, 56 ans…

Grippe

Une fièvre brutale, jusqu’à 39° C, une grande fatigue, voire une gêne respiratoire ? Vous avez peut-être la grippe. Ce mercredi, les données actualisées par Santé publique France ont montré que la région Ile-de-France était passée maintenant au stade «épidémique», et une large partie du pays est en «préépidémie». Seuls l’est de la France et Rhône-Alpes-Auvergne sont pour l’instant épargnés.

Épuration ethnique

Au moins 6.700 Rohingyas, dont 730 enfants de moins de cinq ans, ont été tués uniquement lors du premier mois d’une campagne militaire dans l’ouest de la Birmanie entre le 25 août et le 25 septembre, selon des chiffres de Médecins sans frontières publiés ce jeudi 14 décembre.

Agent d’amphithéâtre, je fais mes confidences aux morts

 » Je travaille depuis 25 ans dans le funéraire, et presque depuis aussi longtemps comme agent d’amphi. Dans le funéraire, je vois souvent des gens dire « je fais ce métier par vocation ». Ça, ça vaut surtout pour les conseillers funéraires, moi je le fais pas par vocation, je le fais surtout par besoin.

La revue de presse vous est offerte par Rivaud
Notre société créée en 1999, propose divers services et prestations funéraires pour les
professionnels et les particuliers allant du fossoyage au service d’achat-vente- location de fourgons et de limousines funéraires, en passant par le partenariat avec les communes (reprise de concessions, entretien de tombes, …), la mise en place de caveaux – ossuaires, les travaux de marbrerie et les prestations funéraires pour les professionnels (transport de corps, porteurs, …)

 

Prix des obsèques, grippe…au menu du réveil funéraire du vendredi 27 octobre 2017

0
réveil funéraire du vendredi 27 octobre 2017

Prix des obsèques, grippe…au menu du réveil funéraire du vendredi 27 octobre 2017. Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs dans le réveil funéraire du vendredi 27 octobre 2017. Revivez l’actualité dans le réveil funéraire sur Funéraire-Info.

Nécropole

Le cimetière des Carmes de Clermont-Ferrand a plus de 200 ans ! Avec une superficie de onze hectares, soit l’équivalent de la surface de 15 terrains de football, c’est la plus grande nécropole de la ville. Un lieu de recueillement dans un triste état… mais la gestion d’un tel cimetière n’est pas aussi simple qu’il y paraît.

Épidémie de grippe à la Réunion

La grippe a atteint des niveaux très élevés sur l’île de La Réunion, où huit personnes sont mortes du virus depuis la fin du mois d’août.

Bovins asphyxiés

Ce lundi à Nierderlauterbach, 63 bovins sont morts, asphyxiés par le dégagement d’un gaz toxique. Trois jours après les faits, le discours officiel se veut rassurant.

Saga maritime Tramp

Le dessinateur virtuose, Patrick Jusseaume s’en est allé à l’âge de 66 ans, laissant orpheline l’une des très belles sagas de la bande dessinée, et son héros breton Yann Callec.

Festival coloré en Bolivie

Des artistes d’Amérique latine et d’Espagne sont réunis dans le plus vieux cimetière de Bolivie dans le cadre d’un festival visant à y peindre de grandes fresques murales à l’occasion de la fête des morts le 1er novembre.

Prix des Obsèques…

Les obsèques, moment douloureux pour les famille et souvent pour le portefeuille. Les tarifs des prestations pour un enterrement varient et il est souvent difficile de discerner le superflu de l’obligatoire. Zoom dans le Calvados.

PFMO

Antonio De Oliveira est franchisé Roc Eclerc depuis 22 ans. Il y a 11 ans, il a décidé d’acheter un terrain pour y construire sa propre chambre funéraire. En 2006 Antonio fait partie de ces dirigeants bien dans son agence. La concurrence, il la connaît, les rachats, les nouvelles agences, il a tout connu et … il est toujours là, plus que jamais concentré sur son entreprise Pompes Funèbres et Marbrerie de l’Oise- PFMO- et sur les valeurs qu’il souhaite véhiculer.

Grippe : pompes funèbre et marbreries, mission accomplie

1
grippe 2016-2017

Ca y est, elle est passée. L’épidémie de grippe 2016-2017 a vu son pic passer, entraînant cette année une surmortalité importante. Encore une fois, pompes funèbres et marbreries ont répondu présent à l’appel de ce service public essentiel, et, encore une fois, ils n’en recevront aucun laurier.

Grippe 2016-2017, un cru costaud

Un virus agressif, un vaccin assez peu efficace (42 % des cas selon les autorités sanitaires) : la grippe aura entraîné cette année une surmortalité de 14 300 décès durant la période épidémique, quasiment tous chez des personnes âgées de plus de 65 ans. Ce sont les premiers chiffres, qui devraient être affinés par la suite.

Une surmortalité de 14 300 décès sur une période durant six à huit semaines, cela se remarque, et entraîne, chez les pompes funèbres, un besoin d’adaptation et de mobilisation important.

Cherche place, personnel, un peu tout…

En effet, 14 300 décès en plus, ce sont 14 300 familles de plus à recevoir, qui s’ajoutent au flux habituel en cette saison, 14 300 cases réfrigérées pour accueillir les défunts, et un nombre important de places de salon à libérer. Ce sont des milliers de soins de conservation en plus à effectuer, des convois à organiser et exécuter, des crémations et/ou des ouvertures de monuments, bref, c’est une augmentation sensible de l’activité.

Et il n’y a pas le choix. Parce que les pompes funèbres sont un service public, et leur statut les oblige à répondre aux sollicitations. Parce que les pompes funèbres font un métier essentiel pour la santé publique. Et enfin, parce que les pompes funèbres sont constituées de professionnels consciencieux qui ne laisseraient certainement pas un défunt sans obsèques décentes.

Toujours les mêmes, et vice et versa

Voilà pourquoi cela fait un peu bondir lorsque je vois, ici et là, sur les articles qui traitent de la mortalité et du travail des pompes funèbres fleurir les commentaires habituels « Ben de quoi ils se plaignent, c’est leur boulot, ils sont payés pour ça » ou le grand classique « Ils trouvent le moyen de se faire du fric sur le dos des morts et en plus ils se plaignent. »

Il y en a assez, de ce genre d’attaques. Surtout de la part d’un employé de supérette qui se fait honteusement du fric sur le dos des gens qui ont besoin de se nourrir, de la part d’une infirmière libérale qui paie ses factures grâce à l’argent qu’elle extorque aux gens malades, de la part d’un vendeur de fringues qui assure sa fortune sur le dos des gens qui n’aiment pas se promener nus, surtout en plein hiver.

Et de la part de beaucoup d’entre eux qui seraient les premiers à se mettre en grève si on doublait leur charge de travail d’un seul coup.

Donc, encore une fois, les pompes funèbres, et les marbreries, les fossoyeurs, les thanatopracteurs, les professionnels du funéraire dans leur ensemble, ont été confrontés à une crise, et, encore une fois, ils l’ont gérée efficacement, dans l’indifférence générale.

Aussi, je commets ce petit article pour juste vous dire : beau travail, merci, et bravo. Parce que j’ai l’impression que personne d’autre ne le fera.

France : De quoi meurt-on exactement ?

0
électrocardiogramme

Nous allons tous mourir c’est certain, derrière la banalité de cette affirmation, certains se préoccupent peu de savoir de quoi, d’autres au contraire prennent tous les conseils de prévention à la lettre pour éviter d’être dans les statistiques. Mais d’abord, de quoi meurt-on exactement en France ?

Contrairement à la plupart des pays européens qui font des maladies cardiovasculaires leur top 1, la première position sur le podium des décès en France revient aux cancers. Ils représentent ainsi près de 30% des décès. En tête des cancers nous retrouvons le cancer des poumons qui dans 90 % des cas est attribué au tabagisme actif, voire passif. Le cancer du colon et de la prostate sont également dans les cancers les plus mortels surtout s’ils ne sont pas dépistés à temps.

En deuxième position nous retrouvons donc les maladies cardiovasculaires. Ils représentent près de 20 % des décès. Là encore des mesures de prévention sont appliquées mais jugées insuffisantes par la plupart des organismes de santé. L’obésité entre autre étant considéré comme un facteur aggravant.

Classés dans la catégorie des accidents domestiques, les accidents vasculaires cérébraux AVC sont la troisième cause de mortalité en France, même si dans la majorité des cas elle concerne les plus de 75 ans, les jeunes ne sont pas exclus des statistiques. Ainsi si l’on prend la récente enquête de Santé Publique France réalisée sur 12 ans entre 2000 et 2012, les accidents de la vie courante sont la troisième cause de décès en France. Exemple en 2012, il y a eu 21 470 décès causés par un accident domestique. Premier de ces accidents les AVC viennent ensuite les suffocations, puis les noyades, les intoxications et les accidents par le feu.

La maladie d’Alzheimer est en augmentation et cela est dû notamment au vieillissement de la population.

Le diabète trop souvent sous-estimé fait également parti des nombreux décès. Il peut également causer une cécité, des insuffisances rénales et des maladies cardio-vasculaires ainsi que des accidents vasculaires cérébraux.

La grippe reste une cause fréquente des décès ainsi que la pneumonie. La grippe figure parmi les 10 causes de mortalités les plus fréquentes en France soit près de 2% des décès. Même si ce n’est pas forcément du virus que l’on meurt, la maladie provoque d’autres virus et dégénérescence, plus de détails dans l’article que nous avons consacré au sujet ici.

Toujours dans les dix premiers de la liste, le suicide est encore trop présent. Il est même parmi les plus élevés d’Europe de l’Ouest. Un article entier avait été consacré au sujet ici.

En neuvième position nous retrouvons les maladies broncho-pneumathiques appelés également bronchites chroniques. Tout comme le cancer du poumon et les pneumonies elle elles sont dues dans 90 % des cas au tabagisme.

En dixième place, là encore c’est une maladie dont on parle peu, il s’agit de l’insuffisance rénale. Pour les causes évoquées l’on retrouve le diabète, l’hypertension certains médicaments également.

On constate donc que les causes de décès sont toujours les mêmes et que l’ordre diffère peu ces dernières années. On notera par ailleurs que cette liste s’applique pour les personnes ayant plus de 45 ans. En revanche avant 45 ans ce sont la plupart du temps des décès « évitables » qui prédominent : accidents, suicides,. Mais aussi les complications de la grossesse et de l’accouchement chez les moins d’un an. Absent de ce classement le VIH qui représente moins de 1% des décès grâce notamment à la prévention mais aussi aux avancées médicales – Mais on en meurt encore -.

 

Grippe, froid et surmortalité : Les chiffres de la discorde

0
chiffres décès

Pic d’activité ! C’est ce qu’on entend beaucoup en ce moment. Mais les chiffres tombent dans tous les sens, la grippe ? Le froid ? ou surmortalité ? On fait le point ici à la mi-janvier.

Les chiffres de l’INSEE annonce qu’au 1er Janvier 2017, la France compte 66 991 000 personnes. Cela correspond à une hausse de la population de 0,4 %. Le nombre de naissances a chuté pour la second année consécutive. Quant au nombre de décès, il a été de 587 000 pour l’année 2016, soit une baisse de 7 000 décès, ce qui correspond à environ 1% par rapport à 2015. Année 2015 qui était considérée comme étant la plus élevée au niveau des décès depuis la seconde guerre mondiale.

La population vieillit, au 1er Janvier, l’INSEE recense 29,2 % des habitants ayant plus de 65 ans.

Les décès de cette année sont-ils liés à la grippe ?

Oui, il y a bien un pic d’activité et vous êtes nombreux à le remarquer avec des funérariums pleins et une liste d’attente au crématorium. Mais il y a un pic d’activité tous les ans en hiver, et tous les ans en été. La plupart des médias ont sorti le même chiffre : 18 300, qui correspondrait au nombre de morts en plus pour l’hiver 2014-2015. Alors même que l’Agence Nationale de Santé Publique estime à 9 000 le nombre de morts liés à la grippe entre 2000 et 2010.

Si les chiffres se bousculent c’est qu’on ne parle pas de la même chose. Les 18 300 personnes correspondent à l’excès de mortalité qui englobe bien sûr la grippe mais aussi les crise cardiaques et les virus, chiffre surestimé puisqu’il tend sur une moyenne. Tandis que les 9 000 personnes correspondent à une surmortalité liée à la grippe. Mais pour autant ce n’est pas non plus le nombre de personnes qui sont décédées de la grippe. C’est une moyenne basée sur les pics d’activités annuelles, il y a des années ou il n’y a aucun excès comme ce fut le cas en 2016.

Le Centre Épidémiologique des Causes Médicales de Décès compte très précisément en moyenne 431 morts par an liés cette fois directement à la grippe. Ce chiffre se base sur le certificat de décès rempli par le médecin. Dans les autres cas, même si la personne avait la grippe et que la maladie a causé une baisse des défenses immunitaires et donc propagée d’autres virus, le médecin n’en a pas connaissance au moment du décès et donc rempli le certificat en fonction de ce paramètre. En effet, nombreuses sont les personnes qui décèdent chaque année de cette façon. Elles entrent à l’hôpital pour une grippe mais décède d’une autre maladie, les statistiques ne prennent pas en compte cette donnée impossible à répertorier.

De même nous ne parlons pas du nombre de décès évités grâce au vaccin, l’Agence de Santé Publique estime à environ 2 500 personnes sauvées chaque année grâce au vaccin anti-grippe.

Revue de presse du 13 Janvier : Spécial Grippe

0
cartographie épidémie grippe

Pas un jour ne passe sans que des dizaines d’articles ne traitent du virus de la grippe. Particulièrement virulent cette année il a déjà causé de nombreux décès, et la ministre de la santé a annoncé que nous n’avions pas atteints le seul épidémiologique. Les personnes à risque que représentent entre autre les personnes âgées sont directement concernées. Notre revue de presse du jour est consacrée à l’épidémie.

Le Monde – témoignage

Loïc Pen, médecin urgentiste à l’hôpital de Creil dans l’Oise déclare ne pas « avoir vu ça en dix-neuf ans de métier ». Les urgences sont bondées, tout le personnel est appelé. Pour le médecin urgentiste le problème est aussi dû au dispositif de crise qui envoie systématiquement les patients aux urgences.

Le Progrès – Quatre hôpitaux sous tension

Le journal nous explique ici que quatre hôpitaux sont encore sous tension. 25 établissements régions ont déclenché la procédure de crise, quatre hôpitaux de la Loire sont toujours en crise, Le CHU de Saint Étienne, les hôpitaux du Gier de Firminy et de Roanne.

Le Parisien – Marisol Touraine et les vaccins

Pour la ministre de la santé Marisol Touraine, une des raisons de cette crise est due au fait que le personnel hospitalier ne se vaccine pas assez. Peu auparavant, un autre article était paru pour dire que plus d’un million de personnes ont été touchées par l’épidémie et selon les termes de la ministre le bilan s’annonce « très lourd ».

LCI – Épidémie maitrisée

Voilà qu’il y a à peine quelques heures, la ministre de la santé qui avait annoncé que le bilan serait très lourd semble changer de cap en affirmant que l’épidémie est maitrisée. Visiblement tout aurait été pensé en amont, et la ministre se dit « sereine ».

Le Monde – épidémie exceptionnelle ?

Cette petite vidéo menée par Sandrine Cabut, journaliste et médecin nous donne des explications sur l’épidémie, son pic, les vaccins.

L’Obs – Le vaccin au coeur du sujet

Gilles Pialoux est chef de service des maladies infectieuses à la l’hôpital Tenon est il pense que la vaccination des personnels de santé est insuffisante et qu’elle devrait être obligatoire aux personnes qui sont en contact régulier avec des personnes à risque.

France TV Info – les hôpitaux sous tension

Près de 200 hôpitaux sont encore en tension, l’hôpital de Troyes recense près de 180 passages par jour dû à l’épidémie. Si à Metz le Plan Blanc n’a pas été déclenché, certaines salles d’attente sont transformées en salle de consultation.

 

8 décès causés par la grippe à La Réunion

0
Illustration de la grippe

Depuis le début de l’année, le dernier bulletin de l’ARS (Agence Régionale de la Santé) a recensé 8 décès parmi les 45 personnes hospitalisées en réanimation pour une forme de grippe grave et dont 8 sont encore hospitalisées.

L’épidémie de grippe qui a frappé La Réunion, selon les autorités sanitaires, a causé le décès de 8 personnes et 45 autres ont été pour une forme grave de grippe, hospitalisées en réanimation. Le nombre de consultations pour symptôme grippal est estimé au total, aux environs de 87 300. Dorénavant, le virus A connu sous l’appellation H1N1 co-circule sur le territoire avec le virus B.

L’ARS-OI (Agence Régionale de la Santé-Océan Indien) a rappelé que l’épidémie saisonnière de grippe à La Réunion a démarré fin avril, avant même le début de l’hiver austral, de manière plus précoce cette année. Le pourcentage de consultations pour syndrome grippal la semaine dernière est toujours élevé et largement au-dessus du seuil d’après ce que les médecins sentinelles ont constaté.

14 nouveaux patients qui ont contracté l’épidémie de la grippe ont été admis en réanimation au cours des deux dernières semaines. Au cours de la semaine dernière, le nombre de syndromes grippaux vus en consultations chez les médecins généralistes libéraux dans l’île est estimé à près de 8 300.

Les personnes les plus vulnérables comme les personnes âgées de plus de 65 ans, les professionnels de santé, les personnes obèses, les femmes enceintes ou les personnes atteintes de certaines maladies chroniques sont recommandées pour se faire vacciner. Et il est impératif de le faire dès maintenant selon l’ARS-OI, car entre le moment où l’organisme est protégé contre la grippe et la vaccination, il faut compter 15 jours. La personne vaccinée est non seulement protégée de la maladie et d’éventuelles complications, mais évite également de participer à l’expansion du virus et préservant ses proches.

France : la grippe fait pas moins de 100 morts

0
Illustration Grippe

La polémique sur le nombre de morts provoqués par l’épidémie de grippe qui est un peu virulente, mais qui persiste enfle, car les autorités annoncent une centaine de morts, tandis que pour les médecins qui annoncent bien plus, estiment qu’entre 5 000 et 7 000 sont décédés par la maladie pour cette seule année.

Deux millions de cas recensés de grippe ont été franchis en France. L’Institut de Veille sanitaire a reçu un signalement de 99 décès. Même si la grippe reste largement au-delà du seuil d’alerte, l’épidémie quant à elle commence à s’essouffler.

Depuis le début de l’épidémie, le cap des deux millions de personnes infectées par le virus de la grippe a été franchi. En France, le virus est toujours bien actif et le pic épidémique devrait bientôt être dépassé selon l’InVS (Institut de Veille Sanitaire).

La différence entre les estimations, cette année en France, du nombre de morts causées par l’épidémie de grippe, qui va d’une centaine à près de 7 000, qui pourraient toutefois être justes, peut laisser pantoise. Le dernier bilan hebdomadaire de l’InVS, donne le premier chiffre, sur la base des données recueillies par les médecins du réseau Sentinelles sur terrain, tandis que le second chiffre provient des estimations d’épidémiologistes spécialisés en se basant, depuis le début de l’épidémie, sur la surmortalité constatée, mais non pas sur le cas de décès directs.

La grippe a contaminé environ 344 000 personnes en une semaine. L’InVS souligne que l’épidémie est toujours très active et nombreux sont ceux qui passent aux urgences. Les enfants de 15 ans sont dans ces services les plus représentés. À noter que dans cinq régions, dont l’Île-de-France, les Hauts-de-France et la Provence-Alpes-Côte d’Azur, il y a toutefois un ralentissement.

La population, particulièrement ceux qui sont à risque, est appelée à rester vigilante par l’InVS car la pandémie reste peu virulente et en majorité, c’est le virus de type B qui circule. Pour les 704 cas graves recensés, 99 ont donné lieu à un décès. Une part non négligeable parmi ces personnes touchées n’était pas vaccinée.

Grippe : les décès liés au Super Bowl augmentent

1
Myxovirus influenzae - Virus de la Grippe

Un risque de hausse de 18 % de décès liés à la grippe selon une étude sur la santé des personnes âgées lors de la finale du championnat de football américain du 7 février qui est un moment convivial pour de nombreux Américains.

La finale du championnat de football américain, la 50e édition du Super Bowl, a eu lieu le 7 février 2016, en Californie à Sante Clara, opposant les Broncos de Denver aux Panthers de la Caroline. L’Université Tulane aux États-Unis a fait part de son étude dans l’American Journal of Health Economics que le risque, pour les supporters de ces deux équipes, d’attraper la grippe est plus élevé que d’habitude.

De 1974 à 2009, les cas de grippe dans les villes accueillant et participant le Super Bowl ont été analysés par les chercheurs. Juste après l’événement, le nombre de morts liés à la grippe, plus le risque de complications graves, en moyenne chez les personnes âgées de plus de 65 ans dans les communes où les équipes sont en finale augmente de 18 %. Le regroupement et le grignotage collectif dans une résidence ou une maison devant la télévision qui permettent l’échange de microbes sont mis en cause.

Lorsque l’organisation du Super Bowl se fait à proximité du pic saisonnier de la grippe où la souche virale est extrêmement virulente, de manière logique, la hausse de nombre de décès est plus élevée. Il est par contre à noter que la mortalité liée à la grippe n’augmente pas dans les villes-hôtes de l’événement.

Le principal auteur de l’étude, Charles Stœcke, a avancé que l’environnement, dans des communes dont les températures sont plus élevées, où le match est organisé, est moins favorable à la transmission du virus. Selon les chercheurs, les personnes âgées sont conseillées de se faire vacciner contre le virus et de bien se laver les mains si elles comptent grignoter devant leur télévision.