Accueil Tags Hawaï

Tag: Hawaï

Top vacances : Destinations mortelles

0

Je ne sais pas vous, mais moi je zappe la case « résolutions » pour passer directement à celles de « vacances ». Après tout encore à l’ancienne je tourne mon calendrier, le côté que j’aime bien celui qui finit par Juillet. En attendant que les rayons du soleil arrivent jusqu’à notre hémisphère si on rêvait un peu en se faisant la liste des destinations les plus extrêmes possibles ?

La piscine du diable des chutes Victoria

C’est mon top un, il n’y a pas un an où je ne regarde pas une vidéo des chutes Victoria. Véritable passionnée des cascades, celle-là vous donne le vertige rien qu’à l’énoncé de ses…. De chutes. Mais ce qui est intéressant ici, ça n’est pas ce qui se passe en bas, mais bien ce qui se passe en haut. Nommée la piscine du diable, ce bassin totalement naturel est sans nul doute l’un des plus beaux et grandioses du monde, mais c’est aussi l’un des plus risqué. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO cet endroit culmine a près de 100 mètres de hauteur accessible en période sèche de septembre à décembre en Zambie.

La piscine de la mort d’Hawaï

Autre piscine, nommée directement « piscine de la mort », se situe à Hawaï. Endroit paradisiaque sur l’île tout autant paradisiaque de Kauaï et là tout à coup dans ce petit bassin magnifique, l’océan se déchaine et vous submerge. C’est le risque que tente chaque année de plus en plus de touristes dont d’ailleurs certaines personnes sont décédées. Pourtant ce merveilleux endroit entouré de roches volcaniques laisse apercevoir le fond de ses entrailles et pourtant la hauteur impressionnante des vagues peut virer au cauchemar.

https://youtu.be/5QNzHkP0afU

La route de la mort de Bolivie

En Bolivie ça n’est pas l’eau mais la route qui est surnommée « la route de la mort ». Elle est considérée comme la plus dangereuse au monde avec ses 64 kilomètres de voie et ses pas moins 3 000 mètres de dénivelé. À certains endroits n’espérez pas dépasser les 3 mètres de large. Le mieux ? En VTT bien sur.

Surfer sur le volcan Cerro Negro

Surfer sur un volcan ça vous parle ? Non ? Alors direction le Nicaragua et plus précisemment sur le tout jeuno volcan Le Cerro Negro actif bien sur. Certains touristes amateurs de sensations fortes n’hésitent pas à prendre leur premier cour de surf sur les pentes de ce volcan en prenant au passage quelques délicieuses bouffées d’émanations sulfuriques. Avec quelques protections vous pouvez vous élancer assis ou debout, comptez quand même 5 petites heures dans votre programme.

surf_volcanique Top vacances : Destinations mortellesLe Camino del Rey en Espagne

Si la Bolivie est trop loin pour vous, pas de problème en Espagne vous pourrez aussi aller tromper la mort, – ou c’est elle qui vous trompera – sur le Camino del Rey, un chemin d’un mètre de large situé à 100 mètres au-dessus…ah ben au-dessus de rien justement, si espérez quand même tomber dans le fleuve Guadalhorce dans une zone située au nord de Malada. Un chemin plutôt court puisqu’il fait un tout petit moins de 8 km avec une partie de 5 kilomètres et une de 3 kilomètres de passerelles.

Saut en élastique au-dessus du volcan Villarrica

On repart près des volcans au Chili précisément où les amateurs de sauts à l’élastique seront comblés. À Pulcon il est possible de sauter d’un hélicoptère pour aller frôler la lave en fusion du volcan Villarrica.  Comptez tout de même environs 10 000 $. Un dernier voyage ?

saut-en-élastique-volcan Top vacances : Destinations mortelles

Le lac des méduses dans le Pacifique Sud

Si la mode est d’en avoir dans son salon, là vous pourrez les admirer à même la peau. Dans le Pacifique et plus précisemment dans l’archipel les Palaos se trouve un lac rempli de méduses où les touristes sont invités à nager avec elles. En vérité ce ne sont pas les méduses qui sont dangereuses mais les profondeurs de l’archipel où se trouve une couche d’eau concentrée en sulfure d’hydrogène, un poison mortel.

lac_aux_meduses Top vacances : Destinations mortelles

Ah ben ça va mieux, ça me donne envie tout ça. D’ici là prenez soin de vous, et n’hésitez pas à nous faire de votre programme de voyage, – si vous pouvez prendre des vacances-. Et surtout…Restez en vie.

 

Nageurs, surfeurs : c’est en France que les requins tuent le plus

0

Près d’une centaine de nageurs et surfeurs de par le monde ont eu une dent contre un requin en 2015. Un squale sans scrupules les a attaqués, mâchoire en avant, et pas forcément à l’heure du déjeuner. On n’avait jamais vu cela depuis qu’on tient ces comptes.

 C’est George Burgess qui tient ls comptes. Le directeur de l’université de Floride recueille les statistiques depuis 1958. Il a donc dénombré très exactement 98 attaques l’an dernier, provoquant la mort de six personnes qui ont succombé à des morsures. Cette mortalité serait constante depuis dix ans. Il explique ce record de deux façons : le réchauffement climatique et un plus grand nombre de baigneurs.

La moitié de ces morts l’ont été sur un territoire français : deux à La Réunion et une en Nouvelle-Calédonie. On se souvient notamment de ce mordu du surf attaqué le 12 avril 2015 à la Réunion par un requin bouledogue lors d’une séance d’entrainement. Egypte, Australie, Etats-Unis : c’est là qu’ont été tués les trois autres.

Selon George Burgess, l’île de La Réunion est même l’endroit le plus funeste au monde. Sept décès lors des 18 dernières attaques ces cinq dernières années. L’an dernier, c’est aux Etats-Unis que les squales ont le plus agressé d’humains, blessant 58 personnes (dont 30 pour la seule Floride, son soleil, ses plages). Le mort est à déplorer hors continent, dans l’état d’Hawaï. Au classement des attaques viennent ensuite l’Australie (18) et l’Afrique du Sud (8).

Même si, statistiquement, il y a davantage de risque d’être tué en pratiquant le selfie, de mourir par la foudre ou encore d’être abattu par un ours mal luné, il y a fort à parier que le nombre de victimes va augmenter, selon George Burgess. Car le réchauffement climatique élargit la zone où rôdent les squales. Dans le même temps, la population mondiale continue d’augmenter. Et de se baigner. Voila qui pourra inspirer Steven Spielberg, s’il venait à donner une suite aux Dents de la mer.