Accueil Tags Invalides

Tag: Invalides

Suivez l’Hommage national à Jean d’Ormesson aux Invalides dès 11h45 sur France 2

0
Hommage national Jean D'Ormesson Invalides

La France dit adieu à l’Immortel Jean d’Ormesson ce vendredi matin. Une cérémonie doit avoir lieu en la cathédrale Saint Louis des Invalides à partir de 10H30. Puis l’Hommage national et le discours du chef de l’Etat dans la cour des Invalides dès 12H. Suivez la cérémonie en direct sur France 2 dès 11H45. Quelques détails…

Le protocole de l’Hommage national

L’Hommage national débutera en la cathédrale Saint-Louis des Invalides par l’Éloge funèbre de Jean-Marie Rouart. Les invités et la famille de Jean d’Ormesson sont attendus à l’Hôtel national des Invalides à partir de 10h30 pour la cérémonie religieuse, a indiqué l’Elysée dans un communiqué.

C’est le chef de l’Etat, Emmanuel Macron qui présidera la cérémonie dès 12H très protocolaire dont je vous parlais ici. Après le passage en revue des troupes il prononcera un discours. Les deux anciens présidents de la République Nicolas Sarkozy et François Hollande seront présents. Si pour le premier il s’agit d’honorer une amitié, le second l’avait élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d’honneur. Jean d’Ormesson souhaitait être incinéré, le rite se déroulera dans l’intimité familiale.

Dès mardi, le chef de l’État avait dit à propos du doyen de l’Académie Française :

« le meilleur de l’esprit français, un mélange unique d’intelligence, d’élégance et de malice, un prince des lettres sachant ne jamais se prendre au sérieux ». Homme brillant, espiègle, volontiers séducteur derrière son regard bleu malicieux, l’écrivain fut également journaliste, philosophe et chroniqueur. Auteur de quarante livres, il était encore très présent dans les médias. 

Hier soir dans La Grande Libraire, une émission spéciale lui était consacrée en présence de sa fille Héloïse d’Ormesson, Amélie Nothomb mais aussi Erik Orsenna, et Dany Laferrière, tous deux membres de l’Académie française et qui seront présents ce jour pour honorer la mémoire de leur confrère et ami.

L’Hommage national à suivre dès 11h45 sur France 2

Ce vendredi dès 11h45, Julian Bugier et Nathalie Saint-Cricq animeront une émission spéciale pour suivre l’événement sur France 2 et franceinfo, canal 27.

Yves Thréard, éditorialiste au Figaro, Catherine Nay, journaliste et Didier Decoin, écrivain commenteront la céréminie. De nombreux duplex seront réalisés avec des journalistes présents aux Invalides.

Devoir de mémoire : Cérémonie d’hommage aux victimes des attentats

0

C’est dans la cour des Invalides que s’est tenue ce matin la cérémonie d’hommage aux victimes du terrorisme. En marge de la politique du gouvernement, impossible de passer à côté l’impact politique de cet hommage à seulement quelques mois de la présidentielle. Membres du gouvernement et membres de l’opposition, en pleine course dans la primaire, se tenaient côte à côté pour rendre hommage à toutes les victimes emportées par le fanatisme. Retour sur les temps forts de cette cérémonie organisée par les associations et ce depuis dix huit années.

La Fédération nationale des victimes d’attentats et d’accidents collectifs, l’Association française des victimes du terrorisme et l’Association 13 novembre : Fraternité et Vérité, organisaient ce matin la cérémonie d’hommage aux victimes du terrorisme. L’occasion pour le chef de l’État d’insister sur le devoir de mémoire que la France doit à ses victimes ainsi que les explications sur la réforme sur les ressources du Fonds de garanti.

Devoir de mémoire

C’est « le devoir de l’État de répondre à toutes les questions sur chaque attentat ». Il doit « être exemplaire ». Conscient des responsabilités des politiques tout bord confondus, le Chef de l’État annonce une refonte du fonds d’indemnisation qu’il veut « juste » et « transparent ». Quelques minutes avant que se joue l’hymne international aux victimes du terrorisme – composée après l’attentat de Madrid en 2004 – il est également revenu sur sa décision de créer un secrétariat d’État afin de mieux entourer les victimes sans passer par des barrières administratives longues et pénibles. C’est également un propos tenu par le président du Modem François Bayrou qui a côté de diverses personnalités de droite comme de gauche, a renouvelé son soutien aux familles en expliquant qu’il était important que tous soient là aujourd’hui. Juliette Méadel, secrétaire d’État chargée de l’aide aux victimes avait annoncé quelques heures auparavant que les victimes psychologiques seraient désormais également indemnisées, suite à l’attentat de Nice.

En revanche, pour que cette commémoration soit utile et qu’elle n’entre pas seulement dans un système de mémoire collective, elle a aussi rappelé qu’aucun attentat ne se ressemble et ainsi que chaque victime avait son histoire.

En marge de la politique

Indépendant de la politique, de nombreuses personnes étaient attendues ce matin, parmi elles, famille de victimes et rescapés. 230, c’est le nombre de victimes ayant perdu la vie cette année dans un attentat, chacun des noms sont cités par les proches des victimes. Huit victimes auront pris la parole ce matin dont Guillaume Denoix de Saint-Marc qui a perdu son père dans l’attentat du DC10 d’UTA en 1989, précisément le 19 Septembre, et permet ainsi de rappeler pourquoi c’est cette date qui a été choisi pour la cérémonie d’hommage.

Le papa de Lola , tuée au Bataclan, qui s’était exprimé dans la presse il y a peu, prend la parole en premier à quelques semaines du sombre anniversaire des attentats de Paris. Très attendue également, Yasmine Bouzergan-Marzouk a perdu plusieurs membres de sa famille dans l’attentat de Nice. Musulmane de confession, c’est empreint d’émotion qu’elle a rappelé que derrière son chagrin il ne fallait pas tomber dans les amalgames en faisant la distinction entre les musulmans et « ces barbares (qui) n’ont ni loi, ni foi, ni religion ».

 

Michel Rocard : cérémonies, crémation, inhumation en Corse

0

Après les réactions largement partagées d’hommage, voici le temps du départ. L’ancien Premier ministre Michel Rocard (85 ans) étant mort samedi à Paris, cette semaine sera marquée par plusieurs cérémonies, avant la crémation puis l’inhumation à la fin  de l’été, sans doute en septembre.

C’est son fils Francis qui l’a annoncé : cet « ami sincère de la Corse et de son peuple », selon le nationaliste Gilles Simeoni, reposera dans le nord de l’île, près de l’Ile-Rousse. Précisément au cimetière de Monticello, d’où la dernière épouse du défunt est originaire. Un village familier à Jacques Dutronc par ailleurs.

Selon la chaine TF1, sa pierre tombale sera réalisée par le peintre et sculpteur Pierre Soulages. Un ami proche. Michel Rocard assistait il y a encore un mois à sa remise de Légion d’honneur, « fatigué mais parfaitement conscient » selon François Hollande. Le président de la République qui était présent a raconté ce week-end que son aîné subissait alors un lourd traitement contre son cancer. Dimanche, il s’est rendu à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière pour s’incliner devant le corps.

Jeudi midi, un hommage national sera rendu à l’hôtel des Invalides, à Paris. Une étape classique honorant son rôle politique dans la vie publique. François Hollande et l’ancien patron du syndicat CFDT Edmond Maire prendront la parole. D’ici là, une cérémonie religieuse sera organisée dans un temple protestant de la capitale. Michel Rocard avait plusieurs fois témoigné de sa religion dans des documentaires télévisés.

Sentant sa fin arriver, il a laissé des instructions qui célèbrent en même temps son engagement privé, son rôle public et sa vie militante. Le parti socialiste organisera en fin de semaine au siège de la rue de Solférino un hommage à son ancien Premier secrétaire. Une minute de silence est attendue ce soir à Conflans Sainte-Honorine (Yvelines), à la mairie qu’il a détenu de 1977 à 1994. La crémation devrait intervenir en fin de semaine à Paris.

Hommage national : moment de concorde aux Invalides

0
(capture BFMTV)

Un émouvant hommage national a été rendu ce vendredi matin à Paris aux victimes des attentats du 13 novembre (130 morts et 350 blessés). Quelque 2.000 personnes, familles, secouristes, fonctionnaires, politiques, responsables religieux, se sont ainsi massées dans la cour d’honneur des Invalides. Le président Hollande a promis la riposte et le maintien de notre mode de vie dans une France multi-visages.

Invalides1-300x173 Hommage national : moment de concorde aux Invalides
(capture BFMTV)

Il fallait une cérémonie à la hauteur de l’émotion suscitée dans le pays, et au-delà de nos frontières. Un hommage ni trop, ni trop peu fait de compassion, d’affection et de paroles qui soulagent. « L’épreuve nous a meurtri mais elle nous rend plus fort », a souligné un François Hollande grave. Aux familles, il a souligné : « La France est à vos côtés. Après avoir enterré les morts, il nous reviendra de réparer les vivants ». « Une horde d’assassins a fauché 130 destins », a-t-il poursuivi, saluant des blessés « marqués à jamais », « au nom d’une cause folle et d’un dieu trahi. Beaucoup, je le sais, avaient manifesté après les attaques de janvier. Ils étaient la jeunesse de France. (…) C’est parce qu’ils étaient la France qu’ils ont été abattus. Mais notre pays est l’ennemi d’aucun peuple ».

Invalides4-150x150 Hommage national : moment de concorde aux Invalides
(capture BFMTV)

Dans la vaste cour de l’hôtel des Invalides, habituellement voué à des cérémonies plus militaires, une large tribune recueillait 2.000 invités dont 1.300 proches des tués et blessés. Après l’arrivée du cortège présidentiel, à 10h30, la Garde républicaine a joué la marseillaise. Puis les 130 noms ont été égrenés, des photos étant diffusées sur un écran géant. Leur moyenne d’âge était de 35 ans. Une génération « devenue le visage de la France », selon le chef de l’Etat.

Invalides2-300x167 Hommage national : moment de concorde aux Invalides
(capture BFMTV)

L’hommage a été marqué aussi par l’émotion musicale. Par notamment deux chansons de Brel et Barbara, interprétés par Nolwenn Leroy, Yael Naïm, Camelia Jordana et la cantatrice Natalie Dessay. Quand on n’a que l’amour et Perlimpinpin. Deux textes magnifiques, à réécouter avec en mémoire la fureur des attaques djihadistes.


Nolwenn Leroy, Camelia Jordana et Yael Naïm… par Europe1fr