Accueil Tags Je ne t’oublie pas

Tag: je ne t’oublie pas

L’aide au deuil animalier chez les enfants

0
Petite Gomme, deuil animalier et enfant

D’un point de vue législatif, l’animal est considéré comme un membre à part entière de la famille et non plus comme un meuble. le deuil animalier est tout aussi impactant dans la vie d’un individu que tout autre deuil. Trop longtemps relayé comme un sous-deuil, il apparaît aujourd’hui comme une douleur à part entière qu’il faut savoir traiter et écouter. C’est pourquoi la maison d’édition La Petite Gomme s’est penchée sur la création du souvenir pour les enfants qui doivent faire face à ce deuil particulier.

La maison d’édition La Petite Gomme présente son deuxième carnet « Je ne t’oublie pas », toujours ancrée sur la problématique de l’accompagnement du deuil chez l’enfant, cette fois la maison d’édition s’intéresse de près au deuil animalier.

Pourquoi ?

Le deuil animalier est souvent considéré à tort comme un sous-deuil.
Le décès de l’animal de compagnie est une épreuve douloureuse tant pour l’adulte que pour l’enfant. Compagnon de vie et créateur de bonheur, son décès bouleverse notre quotidien.
Le décès de l’animal de compagnie est souvent la première fois où un enfant est confronté à la mort. C’est aussi un souvenir impérissable dans sa mémoire et que nous gardons tous à l’âge adulte. Comment surmonter la peine ? Que dire aux enfants et de quelles manières ?
C’est à ces questions que j’ai voulu apporter des éléments de réponse.

Être confronté à la mort étant jeune, fait mourir une partie de l’enfance.

Comment ?

Sur le même principe que « Je veux te dire », le carnet « Je ne t’oublie pas » exploite la créativité de l’enfant.
C’est un carnet souple avec des pages cartonnées qui permettent à l’enfant, suivant un fil conducteur d’exprimer son ressenti.

Un peu comme un album de naissance ou de mariage, on peut y coller des photos, écrire ses souvenirs, ses impressions et d’une manière générale de faire la transition entre l’arrivée de l’animal chez soi, son décès, et l’« après » c’est-à-dire une potentielle ré-adoption.

La maison d’édition

Parler de la mort n’est pas simple, ni pour les adultes, ni pour les enfants en proie à de nombreuses questions.

Mettre des mots sur le silence, c’est un peu l’idée de départ. Le deuil provoque chez chacun de nous des sentiments complexes. Pour l’enfant c’est souvent un vide, une incompréhension, une période de creux où personne ne trouve les mots.

Déculpabiliser l’enfant est la première étape, celle qui pousse la porte du deuil.
Avoir du chagrin est normal.

Mon travail ? Transformer le chagrin en souvenirs.

Carnets disponibles sur l’e-shop de la maison d’édition www.lapetitegomme.fr/eshop

La Petite Gomme : Un carnet pour enfant comme aide au deuil animalier

0
Petite Gomme, deuil animalier et enfant

D’un point de vue législatif, l’animal est considéré comme un membre à part entière de la famille et non plus comme un meuble. le deuil animalier est tout aussi impactant dans la vie d’un individu que tout autre deuil. Trop longtemps relayé comme un sous-deuil, il apparaît aujourd’hui comme une douleur à part entière qu’il faut savoir traiter et écouter. C’est pourquoi la maison d’édition La Petite Gomme s’est penchée sur la création du souvenir pour les enfants qui doivent faire face à ce deuil particulier.

La maison d’édition La Petite Gomme présente son deuxième carnet « Je ne t’oublie pas », toujours ancrée sur la problématique de l’accompagnement du deuil chez l’enfant, cette fois la maison d’édition s’intéresse de près au deuil animalier.

Pourquoi ?
Le deuil animalier est souvent considéré à tort comme un sous-deuil.
Le décès de l’animal de compagnie est une épreuve douloureuse tant pour l’adulte que pour l’enfant. Compagnon de vie et créateur de bonheur, son décès bouleverse notre quotidien.
Le décès de l’animal de compagnie est souvent la première fois où un enfant est confronté à la mort. C’est aussi un souvenir impérissable dans sa mémoire et que nous gardons tous à l’âge adulte. Comment surmonter la peine ? Que dire aux enfants et de quelles manières ?
C’est à ces questions que j’ai voulu apporter des éléments de réponse.

Être confronté à la mort étant jeune, fait mourir une partie de l’enfance.

Comment ?

Sur le même principe que « Je veux te dire », le carnet « Je ne t’oublie pas » exploite la créativité de l’enfant.
C’est un carnet souple avec des pages cartonnées qui permettent à l’enfant, suivant un fil conducteur d’exprimer son ressenti.

Un peu comme un album de naissance ou de mariage, on peut y coller des photos, écrire ses souvenirs, ses impressions et d’une manière générale de faire la transition entre l’arrivée de l’animal chez soi, son décès, et l’« après » c’est-à-dire une potentielle ré-adoption.

La maison d’édition

Parler de la mort n’est pas simple, ni pour les adultes, ni pour les enfants en proie à de nombreuses questions.

Mettre des mots sur le silence, c’est un peu l’idée de départ. Le deuil provoque chez chacun de nous des sentiments complexes. Pour l’enfant c’est souvent un vide, une incompréhension, une période de creux où personne ne trouve les mots.

Déculpabiliser l’enfant est la première étape, celle qui pousse la porte du deuil.
Avoir du chagrin est normal.

Mon travail ? Transformer le chagrin en souvenirs.

Carnets disponibles sur l’e-shop de la maison d’édition www.lapetitegomme.fr/eshop

Page Facebook de La Petite Gomme : https://www.facebook.com/lapetitegomme/?ref=br_rs

La Petite Gomme : l’aide au deuil par la création et le souvenir

0

Donner à l’enfant une place à part entière lors des obsèques. C’est ce que fait la maison d’édition La Petite Gomme  en donnant la parole et surtout l’écrit aux enfants et aux parents. Libérer les émotions afin de gommer le chagrin.

J’ai créé La Petite Gomme en me servant de mon expérience auprès des professionnels du funéraire, elle a pour vocation d’aider l’enfant à traverser des moments complexes et douloureux.

J’ai travaillé plusieurs années auprès des thanatopracteurs et mon cursus d’assistante funéraire m’a aidé à mieux appréhender le terrain et ainsi mieux m’intéresser au travail de deuil chez l’enfant.

Le carnet « Je veux te dire

Il s’agit d’un carnet créatif dans lequel l’enfant est invité à s’exprimer par le biais de collage, photos, dessins, etc. Quelques lignes sur chaque page indiquent le fil conducteur des différentes étapes du deuil.
Le champ libre est donné à l’enfant pour lui permettre de transformer le chagrin en souvenir. Livré avec des feuilles origami – qui permettent à l’enfant de créer un petit objet en souvenir du défunt – ainsi que des crayons de couleurs, il est utilisable dès les premiers moments après le décès, au salon des familles, en cérémonie.

L’objectif

C’est un moyen de participer, car on le sait, faire partie intégrante des obsèques aide à mieux aborder le processus de deuil. On essaie trop souvent de vouloir épargner la douleur aux enfants en leur cachant la vérité, or cela peut créer de la confusion dans leur esprit. Ecrire, dessiner, créer, sont des moyens silencieux pour exprimer l’ineffable chagrin.

Pour les pompes funèbres c’est une plus value, ils peuvent soit le vendre aux familles, soit leur donner comme aide au deuil. La maison d’édition travaille également directement avec les familles, les psychologues, les associations.

Le deuil animalier

Depuis la maison d’édition a créé d’autres carnets, notamment sur le deuil animalier. Le décès de l’animal de compagnie est une épreuve douloureuse tant pour l’adulte que pour l’enfant. Compagnon de vie et créateur de bonheur, son décès bouleverse notre quotidien.lapin-2-copie La Petite Gomme : l'aide au deuil par la création et le souvenir

Le décès de l’animal de compagnie est souvent la première fois où un enfant est confronté à la mort. C’est aussi un souvenir impérissable dans sa mémoire et que nous gardons tous à l’âge adulte. Comment surmonter la peine ? Que dire aux enfants et de quelles manières ?

Le deuil périnatal 

La Petite Gomme a été très fière de s’associer au projet ô combien nécessaire de l’association Aux noms des petits anges afin de réaliser un album de naissance sur mesure.
Scan-copie La Petite Gomme : l'aide au deuil par la création et le souvenir
Comme les autres carnets de la maison d’édition, il se compose d’un papier souple et solide à la fois pour permettre de coller des photos, écrire, peindre, et d’une manière générale de créer des souvenirs.

Le contenu a été travaillé et pensé par l’association pour permettre de répondre au plus près aux attentes de parents endeuillés.

L’idée est de créer du lien entre un enfant attendu, rêvé et ses parents, sa famille.

Les frères et soeurs ne sont pas oubliés dans ce carnet avec une partie qui leurs est réservée afin qu’ils puissent s’exprimer sur ce qui se passe en eux.

Autres projets 

illustrations_coeur La Petite Gomme : l'aide au deuil par la création et le souvenir

L’idée de la maison d’édition c’est de n’oublier personne sur son chemin, le prochain carnet s’adressera à nouveau aux enfants sur la problématique complexe qu’est le divorce. Mais elle partira aussi sur des projets pétillants, un carnet de voyage destiné aux enfants, un carnet
du rêve aussi.

Une Gomme c’est magique. Ça efface les ratures, les fautes, les erreurs. Ma gomme à moi, elle efface les chagrins, les stigmates. Elle laisse la place aux couleurs, aux rêves, aux espoirs et aux promesses. Il n’y a pas de meilleurs artistes que les enfants, car le propre de l’artiste, c’est la liberté. Un enfant n’a aucune limite, aucun cadre, aucune règle en matière de création. Son horizon : son imagination.

Contact

Pour aller plus loin : La sélection des livres présentée par Nathalie Le breton , les maternelles 

En podcast sur France Info , dans le dossier Hors Série de

psychologie magazine sur le dossier consacrée à la mort. 

logo-800x600-web La Petite Gomme : l'aide au deuil par la création et le souvenir

Contact : Sarah Berri Paquentin, La petite gomme.

http://www.lapetitegomme.fr     http://www.lapetitegomme.fr/eshop

s.paquentin@lapetitegomme.fr  https://www.facebook.com/lapetitegomme/