Accueil Tags Jean-Claude Brialy

Tag: Jean-Claude Brialy

Décès un 30 mai, éphéméride

0
Aujourd’hui :

C’est la journée mondiale de la sclérose en plaques.

Défunts du jour :

jeanclaudebrialy_936-150x150 Décès un 30 mai, éphéméride2007 : Jean-Claude Brialy. Acteur, réalisateur, scénariste et écrivain français, issu de la Nouvelle Vague du cinéma français, il a joué dans plus d’une centaine de films tout au long d’une carrière débutée en 1956 et a côtoyé de très grands réalisateurs tels que Louis Malle, Claude Chabrol, François Truffaut ou Éric Rohmer. Vedette (« Le Beau Serge ») ou second rôle, il a été nommé pour le César du meilleur acteur dans un second rôle avec « Le Juge et l’Assassin » en 1977 et l’a remporté avec « Les Innocents ».

pasternak-150x150 Décès un 30 mai, éphéméride1960 : Boris Pasternak écrivain Russe, également poète, surtout célèbre pour être l’auteur du « Docteur Jivago ». Le comité Nobel lui décerne le prix Nobel de littérature en 1957, mais Pasternak est obligé de le décliner, sous la pression de l’administration communiste, afin d ’éviter de lourdes sanctions contre sa famille.

Voltaire-150x150 Décès un 30 mai, éphéméride1778 : Voltaire, écrivain et philosophe qui a marqué le XVIIIe siècle et qui occupe une place particulière dans la mémoire collective française et internationale. Figure emblématique de la France des Lumières, chef de file du parti philosophique, son nom reste attaché à son combat contre « l’Infâme », nom qu’il donne au fanatisme religieux, et pour la tolérance et la liberté de penser. Déiste en dehors des religions constituées, son objectif politique est celui d’une monarchie modérée et libérale, éclairée par les « philosophes ». Intellectuel engagé au service de la vérité et de la justice, il prend, sur le tard, seul et en se servant de son immense notoriété, la défense des victimes de l’intolérance religieuse et de l’arbitraire dans des affaires qu’il a rendues célèbres (Calas, Sirven, chevalier de La Barre, comte de Lally). De son immense œuvre littéraire, on lit aujourd’hui essentiellement ses contes et romans, où se concentre le meilleur de l’écrivain – la fantaisie, la finesse du trait, le bonheur de l’écriture, l’esprit du philosophe –, mais aussi les Lettres philosophiques, le Dictionnaire philosophique et sa prodigieuse correspondance, plus de 21 000 lettres retrouvées. Son théâtre, ses poésies épiques, ses œuvres historiques, qui firent de lui l’un des écrivains français les plus célèbres au XVIIIe siècle, sont aujourd’hui largement négligées ou ignorées.

Jeanne-DArc-150x150 Décès un 30 mai, éphéméride1431 : Jeanne D’Arc, héroïne de l’histoire de France, chef de guerre et sainte de l’Église catholique, connue depuis l’époque comme « la Pucelle d’Orléans », et depuis le XIXe siècle comme « mère de la nation française ». Au début du XVe siècle, cette jeune fille de dix-sept ans d’origine paysanne prétendant avoir reçu de la part des Saints Michel, Marguerite et Catherine la mission de délivrer la France de l’occupation Anglaise, parvient à rencontrer le Dauphin Charles, à conduire victorieusement les troupes françaises contre les armées anglaises, levant le siège d’Orléans, conduisant le dauphin au sacre à Reims, contribuant ainsi à inverser le cours de la guerre de Cent Ans. Capturée par les Bourguignons à Compiègne, elle est vendue aux Anglais par Jean de Luxembourg, comte de Ligny pour la somme de dix mille livres, et condamnée à être brûlée vive en 1431 après un procès en hérésie conduit par Pierre Cauchon, évêque de Beauvais et ancien recteur de l’université de Paris. Entaché de nombreuses irrégularités, ce procès est cassé par le pape Calixte III en 1456 ; un second procès, en réhabilitation, est instruit, conclut à son innocence et l’élève au rang de martyre. Elle est béatifiée le 18 avril 1909 et canonisée le 30 mai 1920. Grâce à ces deux procès dont les minutes ont été conservées, elle est l’une des personnalités les mieux connues du Moyen Âge.

L’adieu au chef Benoît Violier et au cinéaste Jacques Rivette

0
Jacques Rivette

Journée d’adieu ce vendredi pour le chef cuisinier Benoît Violier (44 ans) et le cinéaste Jacques Rivette (87 ans), dont les obsèques sont célébrées. Direction tout d’abord Lausanne.

C’est dans la cathédrale de cette ville suisse qu’une cérémonie d’adieu au chef étoilé était organisée à 11 heures. Des proches, une cinquantaine de collaborateurs, des confrères, des responsables politiques helvètes ont gonflé une assistance fournie, arrivée bien avant l’heure. Pour une raison encore inconnue, ce surdoué de la cuisine s’est suicidé par arme à feu dimanche dernier.

Benoît Violier, passé entre les mains de Joël Robuchon puis de Frédy Girardet, venait de prendre les commandes du restaurent L’Hôtel de ville, à Crissier (banlieue de Lausanne). Un établissement triplement étoilé, qui avait été couronné « meilleur restaurant du monde » en décembre dernier. Brillant, Violier y avait succédé aux fourneaux à Philippe Rochat, lui-même mort en juillet 2015 après un malaise à vélo. Une maison maudite ?

Le chef franco-suisse était originaire de Charente-Maritime. Sa famille y réside encore. C’est là que sa dépouille sera transportée cet après-midi. Un deuxième office sera célébré demain samedi (10h) dans l’église du village de Montils. Benoît Violier ira ensuite reposer auprès de son père au cimetière voisin.

C’est à Paris que le réalisateur Jacques Rivette est inhumé ce vendredi après-midi. L’homme aux trente films, compagnon de route époque Nouvelle vague de François Truffaut, Jean-Luc Godard et Claude Chabrol, est mort vendredi 29 janvier.

Discret dans sa vie, il la quitte tout aussi discrètement. Ses funérailles ont été célébrées au cimetière de Montmartre. Il y reposera aux côtés de ses confrères Claude Autant-Lara, Jean-Claude Brialy, Henri-Georges Clouzot et Sacha Guitry. On doit notamment à Jacques Rivette les films La bande des quatre, La belle Noiseuse (avec Michel Piccoli et Emmanuelle Béart), Jeanne la Pucelle (avec Sandrine Bonnaire), Va savoir (avec Jeanne Balibar).