Accueil Tags Lac aux suqelettes

Tag: lac aux suqelettes

Roopkund, le lac aux 500 squelettes

0
Le lac aux 500 squelettes
Le lac aux 500 squelettes - Par Schwiki (Travail personnel) CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons

Le lac de Roopkund, ou le lac aux 500 squelettes a été découvert en 1942. Entre légende et questionnements, découverte d’un lieu insolite au sommet de l’Himalaya.

Le lac aux 500 squelettes, la légende

Nanda Devi est une déesse, et la légende veut qu’un roi aurait organisé un pèlerinage pour l’honorer, accompagné de sa femme enceinte et d’une joyeuse troupe de danseurs entre autres pèlerins. La déesse, mécontente du parjure qui lui aurait été fait – entre les danseurs, et la femme du roi qui accoucha de manière impromptue pendant le pèlerinage, rendant le lieu impur – aurait puni tout ce beau monde en lui envoyant une tempête de grêle qui les tua tous.

Découverte et histoire

C’est un garde forestier qui découvre le lac Roopkund en 1942. Nous sommes dans l’Himalaya, à environ 5000 mètres d’altitude dans le parc national de Nanda Devi. L’homme qui sillonne la région tombe par hasard sur ce lac glaciaire, qui contient des centaines de squelettes, dont certains n’ont même pas achevés leur décomposition.

En 1942, lors de la découverte du lac aux 500 squelettes, on pensa que des japonais tentant de passer la frontière périrent dans leur périple. Après la guerre, beaucoup d’autres théories voient le jour : suicide collectif d’une secte, pèlerins décédés, soldats de retour du Tibet…

C’est dans les années 50 que des datations au Carbonne 14  permettent de dater les ossements à environ 840 ans après Jésus Christ. Les défunts du lac auraient donc péris il y a plus de 1100 ans.

De nombreux crânes portent les stigmates de traumatismes crâniens, confirmant en partie la légende de la pluie de grêlons, qui peuvent atteindre une taille de 8cm de diamètre dans la région.

Pour l’heure, la recherche génétique a démontré que plusieurs personnes étaient originaires du Konkan, une région située à plus de 1000 kilomètres du lac, tandis que d’autres étaient issues de populations plus locales. Les individus étaient dénutris, et, probablement surpris dans leur pèlerinage par la tempête de grêlons, sans abris pour se protéger,  ont tous succombé.

Roopkund-lac-aux-500-squelettes Roopkund, le lac aux 500 squelettes
Image Google maps.

De nos jours

Le lac aux 500 squelettes est peu à peu devenu touristique et les nombreux randonneurs n’hésitent pas à passer le voir sur la route qui mène initialement à un sanctuaire populaire du culte de Nanda Devi.

Malheureusement certains touristes ne se gênent pas pour voler des ossements, ce qui est bien entendu interdit, très irrespectueux de l’hindouisme qui le condamne et empêche surtout l’étude scientifique du lieu.

En 2004 le National Geographic finance une enquête, mais celle-ci sera remise en cause par certains scientifiques qui affirment que l’état minéralogique de tous les corps ne correspondent pas et émettent donc la théorie que les individus ne seraient pas tous morts en même temps… le mystère de l’hécatombe du lac aux 500 squelettes demeure donc toujours.

D’autres tombes de … ici