Accueil Tags Le choix funéraire

Tag: Le choix funéraire

Le grand rendez vous de l’année au salon funéraire 2017 approche

0
Salon funéraire PAris le Bouget

Comme tous les deux ans, nous voici à quelques semaines seulement du grand rendez-vous de l’année au salon funéraire de Paris, le Bourget. retrouvez ci-après la liste des exposants arrêtée au 26 juin.

A.M. Moulage d’art, A.T.M.B., Acanterra, ADF, Aja Confection, Alife, Anubis International Assistance, Arche Diffusion, Arlequin, Association pour l’Entretien des Monuments et Sépultures, Ati, Atlantic, Autos Concept, Baheux Fleurs, Barthélémy Bronze, Bernardaud, Bernier Probis, Besson, Billet Funéraire, Bragard, Braumat, Canard, Capitonnages de l’Ouest Sa Leclerc, Carbone 14, Carles, Carrier Feige Renaud, Castillo Valere, Caveaux Passier, Cefag, Céramiques de France-Souveneo, C’fac, CJMD, Coffinobois, Collet Funéraires, CPFM-Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie, Decorte Graphics, Degami, Delfosse, Derognat, Desplanches, Distribution Funéraire : Kraus-Bocap-Eurosarco, Ducarme, Dussaux-Souveneo, Eclip’s, Ecole de Funétique, Eco-urne, Effa, Eihf Isofroid, Ellena, Emanuel Correia, Empreintes-Vivre son Deuil IDF, En Sa Mémoire, Enaos, Eurogranit, Facultative Technologies, Fape Obsèques, Fédération Française de Crémation, FGS, Fimo, Flandres Granit, Fonda-Pieux, Fra. Sa, France Funéraire-Funepro, Frima Funéraire, Funarte, Funeglas-Chrisofleurs, Funelib’, Funeplus, Funéraire Magazine-Pierre Actual, Funéraire-Info, Funeral Stores, Funeranor, Funerarts-Mazal, Funéria, Funeris, Funero, Funeurop, Funico, Gap Productions, Generali Assurances, Gif-Day’s, Gofi, Goldmann, Granits Michel Maffre, Gravograph, Guide Piron, Guisnel Location, Hao Xiang, Heiso, Hiab France, Hochart Créations-Souveneo, Home Vidéo Concept, Houssard Mobilier, Hydrosystem, Hygeco International Produits, Hygeco Post Mortem Assistance, Hyodall, IFFPF, Imagine, Inov’72, Institut Français de Thanatopraxie, Isuzu trucks, La Ciergerie Desfossés-Efflam, La Générale du Granit, La Maison des Obsèques, La Mémoire Nécropolitaine, Lafont, Larbaletier, Le Choix Funéraire, Le Vœu, Leonor Coëffin, Les Amis du Musée Funéraire National, Les Menuiseries Ariégeoises, Lomaco, M2F, Mahieu-Souveneo, Manzini, Massima, Mastaba, Memograv-Funepro, Mobi Data, Mondino, Monustone, MPV Import, Nova Formation, Orthometals B.V., Pack Obsèques, Palfinger, Pelmat Est, Pilato, Pilla, Plein Bronzes, Pludra, Pompes Funèbres de France, Pompes Funèbres Pascal Leclerc, Previseo, Promoflora, RCI Group, Rebillon Granits, Résonance Funéraire, Rivaud, Roc-Eclerc, Roc-Eclerc Académie, SAPI, SCR Informatiques, SDFF, Sigmund Produkt Design, Simo Funéraire, Solas, Stonest, Strassacker Fonderie d‘Art, Suli Prévoyance Obsèques, Teckna, Tellement là, Thanys, Thermobrass, Thibaut, Thomas, UPFP-Union du Pôle Funéraire Public, Uternel, Vocation Formations Fg, Völsing, West Memory, Xiamen Justhigh Imp. & Exp.

Au cours de ces prochaines semaines vous aurez des précisions sur chacun de ces exposants, leur vécu du salon et leur histoire. Un évènement va également être créé sur la page Facebook de Funéraire Info où vous pourrez dire ce que vous attendez de ce grand rendez-vous et organiser votre déplacement.

Détournement de famille aux PF : où est la courtoisie professionnelle ?

0
pf Dancoisne détournement de famille

C’est une mésaventure bien désagréable qui est arrivée à un professionnel du funéraire cette semaine : alors qu’il avait contacté un confrère pour une prise en charge de corps, loin de chez lui, il a purement et simplement assisté à un détournement de famille par l’indélicat. S’il relativise la gravité des choses, ce professionnel s’interroge sur les principes et la courtoisie professionnelle.

Détournement de clientèle

Tout a commencé, pourtant, comme une prise en charge ordinaire : une famille, un peu perdue, appelle une pompe funèbre. Il faut prendre en charge une défunte et organiser les obsèques à distance.

La famille contacte donc Alexandre Dancoisne, des pompes funèbres du même nom, à Templeuve-en-Pévèle dans le Nord.

Une partie du convoi doit se dérouler dans le Sud Ouest. Membre du réseau Le Choix Funéraire, l’entrepreneur s’aperçoit qu’il n’y a pas d’agence du réseau à moins de 80 kilomètres « Comme pour tous les réseaux, il y a quelques zones blanches sur la carte, et s’en était une ». Une autre pompe funèbre indépendante se trouve néanmoins à proximité, que Monsieur Dancoisne contacte. Les deux parviennent à un accord pour se partager l’organisation.

Ensuite « J’avais l’époux de la défunte régulièrement au téléphone. Le monsieur était un peu désemparé, il avait besoin d’être rassuré, je l’ai naturellement adressé à mon confrère. Il n’y a rien de mieux qu’une rencontre physique, en face à face, par téléphone, c’est moins facile ».

Et… « Je n’ai plus eu de nouvelle de la famille. Mon confrère avait pris tout le convoi pour lui, y compris le transport et l’inhumation », un détournement pur et simple de la famille.

Une question de courtoisie

« Ce n’est pas pour le convoi, ma part de travail s’élevait à 1000 euros, et honnêtement, je m’en moque. Je ne suis pas à cette somme près, mon entreprise marche bien, et je ne fais pas ce métier pour l’argent. C’est vraiment une question de principe ».

Alexandre Dancoisne n’en veut pas non plus à la famille « Le monsieur était perdu, il s’en remettait totalement à son interlocuteur, et voilà ».

On a posé la question à Alexandre Dancoisne sur le fait qu’il ait été trop confiant, qu’il aurait dû se verrouiller… « Oui, certainement. C’est ce que je fais toujours. Mais là, j’avais eu un bon contact avec mon confrère, et la famille était désemparée, je voulais leur apporter la meilleure aide dont ils avaient besoin. Ҫa m’apprendra. »

« Plus jamais je ne ferai confiance à un indépendant. Enfin, à un indépendant hors réseau, puisqu’au Choix Funéraire, nous sommes aussi des indépendants. Et c’est bien dommage. »

Non sans regret « C’est bien dommage, parce que je fais ce métier depuis 19 ans, que j’ai collaboré avec de nombreux confrères à travers tout le territoire, et que, outre une excellente collaboration qui a donné de très beaux convois, cela s’est souvent doublé de rencontres et d’échanges intéressants, professionnellement et humainement ».

Parce que c’est là, finalement, que réside la morale de l’histoire « Nous faisons un métier humain, et nous le faisons bien tant que nous avons cela à l’esprit. Ce n’est pas sur un convoi que j’ai perdu, je vous l’ai dit, je m’en fiche. C’est sur le fait que certains considèrent ce métier comme un business qu’ils font sans scrupule. C’est triste, et je n’aimerais pas que ça se généralise, parce que ce n’est pas la façon dont je le vois ».

Le site des Pompes Funèbres Dancoisne : www.pompes-funebres-templeuve.fr

Neptune SAS : UDIFE et Microtec lancent leur logiciel funéraire

0
Neptune Microtec Le Choix Funeraire

Un nouvel acteur arrive sur le marché du logiciel funéraire : Neptune SAS. Issu d’un partenariat entre l’éditeur de logiciels Microtec et UDIFE (Le choix Funéraire et Eco -Plus Funéraire), l’entreprise affiche ses ambitions : offrir le meilleur de la technologie aux besoins spécifiques des pompes funèbres.

C’est un partenariat qui a présidé à la création de Neptune SAS. UDIFE devient investisseur majoritaire et partenaire de Microtec, avec pour objectif de devenir le logiciel de référence sur le marché du logiciel de gestion de pompes funèbres.

Une entité séparée des activités de Microtec, qui précise que cela ne change rien au fonctionnement du logiciel Neptune. Les données des réseaux UDIFE et ceux des clients Neptunes seront hébergées séparément, évitant de faire des passerelles.

L’avantage est le fort développement de la partie recherche et développement avec les équipes UDIFE et Microtec, afin d’apporter la technologie numérique de pointe du développeur du logiciel aux besoins spécifiques des entreprises de pompes funèbres grâce à l’expertise de -UDIFE Le Choix Funéraire – EcoPlus Funéraire

Raphaël NEVE pour Neptune SAS indique : « Cela fait plusieurs mois que nous avions pris conscience que la SA UDIFE est un partenaire de choix, sur lequel nous pouvions compter. Nos visions communes du marché et notre volonté d’avancer ensemble dans la même direction a permis de sceller une union forte. Et nous en sommes très heureux. » (Communiqué de presse)

Philippe MARTINEAU pour la SA UDIFE précise : « Le Logiciel Neptune ne cesse de faire parler de lui depuis plusieurs années. Il était évident pour nous, pour l’avenir de notre réseau et pour tous les pompes funèbres indépendants, que nous devions co-construire l’outil informatique de demain. C’est d’ailleurs pour cela que la décision de nous associer à Microtec a été prise à l’unanimité. Nous nous félicitons de cet accord. Ce partenariat s’inscrit dans une stratégie de développement plus large, et fait suite à une première prise de participation fin 2016 dans FUNEFOR, société spécialisée dans le conseil et la formation à destination des pompes funèbres. » (Communiqué de presse)

Ce partenariat devrait permettre à terme aux entreprises de pompes funèbres d’accéder à un logiciel conçu spécifiquement pour elles, à la pointe de la technologie et offrant toutes les garanties de sécurité des données, un point crucial pour les prochaines années où la numérisation du funéraire va s’accélérer.

A propos :

Microtec : Dirigée par Raphaël NEVE, créée en 1994, Microtec emploie 25 salariés près du Mans.

SA UDIFE : Tête de réseaux des marques Le Choix Funéraire et EcoPlus Funéraire. Elle compte 164 adhérents, son chiffre d’affaires consolidé est de 156 Millions d’euros.

Inauguration du crématorium de Noyal Pontivy, une cogestion inédite

0
Crématorium Noyal Pontivy

Ce lundi avait lieu l’inauguration du Crématorium de Centre Bretagne, à Noyal Pontivy. L’aboutissement d’une idée émise il y a neuf ans par le maire précédent de la commune, et sur le berceau duquel de nombreuses bonnes fées se sont penchées. Funéraire Info a suivi le chantier depuis le début.

De la première pierre à un équipement crucial

Le 4 juin 2015 avait lieu, lors d’une cérémonie officielle, la pose de la première pierre du crématorium de Pontivy. Cérémonie essentiellement symbolique, le chantier ayant démarré quelques semaines auparavant.

Entre ce jour et l’inauguration, ce 13 février 2017, en passant par la pose du four et du filtre par ATI, le 28 janvier 2016, il s’est passé beaucoup de choses. Les pompes funèbres Le Boedec, co-délégataire avec Atrium, ont été rachetées par un consortium d’actionnaires du Choix Funéraire. Quand au gestionnaire, Atrium, il est passé sous drapeau OGF.

C’est donc une co-gestion inédite qui se dessine, pour les 25 prochaines années, entre l’enseigne bretonne et le numéro 1 du funéraire.

Une cérémonie réussie

La cérémonie a vu se succéder quatre discours, tous les quatre complémentaires sur des thématiques différentes.

Laurent Kirsch, Directeur Général d’Atrium, a souhaité replacer ce projet dans le développement global des pratiques funéraires, et particulièrement sur la montée inexorable de la crémation. Monsieur Kirsch a souligné que le crématorium s’intégrait dans la vison globale qu’avaient le service aux familles, en leur proposant un équipement de proximité répondant aux critères de qualité les plus exigeants.

Thierry Morice, vice-président du Choix Funéraire, a, durant son intervention, souligné l’aspect inédit de cette collaboration entre le Choix Funéraire et OGF, affirmant sa certitude qu’elle se déroulerait, de part et d’autres, dans l’intérêt des familles.

Le représentant de la Fédération Française de Crémation a, quant à lui, replacé le projet dans le droit au libre choix des obsèques. La FFC a par ailleurs rappelé le succès des comités d’éthique mis en place dans les crématoriums volontaires. Un clin d’oeil ?

Enfin, Monsieur le maire de Noyal-Pontivy, Marc Kerrien, a lancé un vibrant hommage à Michel Houdebine, son prédécesseur, qui était également présent. Un « projet de deux mandats », comme il nous a déclaré par la suite, qui simplifiera le quotidien tant des professionnels que des familles endeuillées dans le futur.

crematorium-noyal-pontivy-salle-cérémonies-1024x768 Inauguration du crématorium de Noyal Pontivy, une cogestion inéditeUn bel équipement

Après le coupé de ruban et les discours, une visite était organisée. Aimablement guidés par les personnels du crématorium et par les représentants d’Atrium, les visiteurs ont pu découvrir la partie publique, salle de cérémonie, de convivialité, salon de vison et salle de remis des urnes, mais aussi le couloir technique, avec la salle de départ, et l’appareil de crémation lui-même.

Jean-Antoine Gourinal, directeur des crématoriums et de l’environnement au sein d’OGF, était manifestement heureux des premiers retours « Depuis sa mise en service effective, fin décembre, nous avons procédé à cinquante crémations, et les retours des usagers ont été très positifs. Tant dans sa qualité d’accueil que dans la technicité des équipements, le crématorium répond aux exigences les plus strictes, grâce à l’expérience et le savoir-faire des intervenants, dont il a bénéficié dès sa conception ».

Comme nous l’a signalé Tolek Matkowski, de ATI environnement, équipementier du crématorium, la ligne de filtration installée est un équipement de dernière génération. Les résultats obtenus avec ce type d’installation sont très largement inférieurs aux maximums autorisés par les exigences de la norme 2018.

Avec son décor à la fois sobre et harmonieux, son toit végétalisé, la vue sur la campagne environnante, dans son cadre paisible et facile d’accès, le crématorium n’aurait pas été complet sans site cinéraire. Dans un espace propice au recueillement, un puits de dispersion a été aménagé.

Une belle journée sous un ciel pourtant gris, marquant la fin d’une aventure et le début d’une nouvelle.

Le site de OGF : www.ogf.fr

Le site de ATI : www.ati-environnement.com

Le site de la Fédération Française de crémation : www.cremation-ffc.fr

Le site du Choix Funéraire : www.le-choix-funeraire.com

Choix-Funéraire à Lanvollon, Thierry Morice passe la main

0

C’est l’épilogue sur le terrain de l’affaire des pompes funèbres Costarmoricaines : Thierry Morice et son épouse ont décidé de céder leur société de pompes funèbres, comptant quatre agences. C’est un entrepreneur des Côtes d’Armor qui s’est porté acquéreur.

Mis en cause dans une affaire judiciaire brumeuse reposant sur les accusations de deux anciens salariés, Thierry Morice a décidé de passer la main. Face à la chute de clientèle observée depuis que l’affaire fait la une, l’entrepreneur a choisi cette option pour éviter les disparition de sa société et la suppression des dix emplois.

C’est à un entrepreneur local que Monsieur Morice a cédé son entreprise. Cession à titre gracieux, pour le bien de ses salariés. Thierry Morice a repoussé les offres

Le repreneur n’est pas un inconnu au niveau local : fournisseur des établissements Morice, en informatique notamment, Jacky Cadorel est président du Rotary Club, élu à la Chambre de Commerce, dans laquelle il a siégé d’ailleurs auprès de Thierry Morice.

Avant de reprendre l’affaire, Monsieur Cadorel s’est assuré de sa bonne santé financière. La reprise est effective depuis huit jours. Les dix emplois ont été conservés, les salariés souhaitant rester. Seul l’un d’eux a fait valoir ses droits à la retraite, mais une embauche a pourvu son poste.

Les quatre agences sont aujourd’hui pleinement opérationnelles, à l’exception de la marbrerie, pour laquelle un recrutement est en cours, la prestation étant effectuée par la sous-traitance dans l’intervalle.

Jacky Cadorel, le nouveau dirigeant, a exprimé sa confiance à nos confrères de l’Echo de l’Armor et de l’Argoat, soulignant que de nombreux contacts avec des partenaires avaient été noués, et que les clients commençaient à revenir. Seul un fleuriste refuse obstinément de retravailler avec la pompe funèbre, Monsieur cadorel cherche donc un concurrent qui souhaiterai s’implanter sur le secteur.

L’entreprise a tombé les panneaux au nom de Thierry Morice, mais reste sous enseigne Le Choix Funéraire.

Soulagé de la gestion de sa société et rassuré sur l’avenir de ses salariés, Thierry Morice va à présent pouvoir pleinement assurer sa défense et défendre son honneur.

L’article de L’Echo de l’Armor et de l’Argoat

Choix Funéraire, Settimio Tombini consolide sa direction familiale

0

La famille Tombini est bien connue des habitants d’Angers, et pour cause : voilà soixante-dix ans et quatre générations qu’ils exercent dans le secteur funéraire local. Aujourd’hui, ils pérennisent leur attachement au Choix Funéraire et aux valeurs familiales.

Un peu d’histoire

C’est en 1947 que la société a vu le jour, sous l’égide de Gabrielle et Settimio Tombini. En 1949, les marbriers implantent le siège social de leur société au 38 rue de la Meignanne, adresse qui est encore aujourd’hui la maison mère de la société. Settimio Tombini s’ccupe de la société jusqu’à son décès, en 1980, date à laquelle ses deux fils Joël et Frédéric en reprennent les rênes.

Ces derniers décident de développer l’activité, en créant un service floral à Avrillé, devenu aujourd’hui « La grange O fleurs », et une nouvelle agence à Pont-de-Cé. Joël passe la main à ses deux fils en 1993, une nouvelle génération qui perpétue la tradition de la société, le développement en restant familiale.

C’est en 2001 que la fondatrice, Gabrielle Tombini, s’éteint à son tour.

En 2005, Settimio Tobini rachète la société Soulard qui devient « Settimio Tombini – Soulard », suivie de la création de deux chambres funéraires, à Avrillé et La Doutre. Une autre chambre funéraire complétera, en 2014, le dispositif, à Ponts de Cé.

Entre temps, en 2013, Settimio Tombini adhère au Choix funéraire, les 5 agences passant toutes sous l’enseigne en 2015. Les fils des dirigeants, Fabio, Gino et Vito intègrent la direction, constituant la quatrième génération de Tombini.

Le siège s’est vu entièrement rénové, pour l’occasion, en 2015. Aujourd’hui, la maison historique intègre outre les bureaux, une agence et 150 mètres carrés et un funérarium de trois salons.

Le Choix Funéraire

Face à l’émergence des grands groupes du funéraire, La famille comprend rapidement qu’elle ne pourra pas assurer seule son indépendance. C’est ce qui préside à la décision, en 2013, d’intégrer le réseau Le Choix Funéraire. C’est l’agence Angers Est qui est mètre étalon. Deux ans plus tard, la famille Tombini est satisfaite de l’expérience, tout comme la direction du Choix Funéraire. L’ensemble des cinq agences passent alors sous l’enseigne.

Les Tombini sont convaincus par le fonctionnement du Choix Funéraire, le management partagé. Fabrizio nous confiait en 2013, lors de l’ouverture de l’agence, avoir opté pour le Choix « Pour rompre notre isolement et avoir un regard neuf. Nous croyons en la force d’un réseau, avec qui nous pouvons échanger, discuter , d’où proviennent des idées. Et le Choix Funéraire nous apporte bien sûr beaucoup d’avantages. Et puis nous ne voulions pas nous enfermer dans notre vision, mais avoir un regard extérieur »

La famille Tombini se trouve donc dotée de la force du réseau, sans perdre ce à quoi elle est plus attaché, son caractère familial.

Quatre générations

Mario, Gianni et Fabrizio Tombini, les dirigeants actuels, sont la troisième génération de Tombini. Ils ont succédé à leurs parents, Joël et Lucette, qui eux-même avaient succédé à leurs parents, les fondateurs Gabrielle et Settimio. Ce n’est donc pas véritablement une surprise de voir arriver une quatrième génération : Gino, Fabio et Vito ont intégré la société, depuis 2008 pour l’aîné d’entre eux et 2015 pour le dernier arrivé, au conseil de direction.

Leur mission ? Suppléer leurs aînés dans la gestion de la société, mais aussi apporter leur vision des Pompes Funèbres Tombini du futur. Avec, en filigrane, l’idée de diriger un jour à leur tour l’entreprise familiale, et, qui sait ? De former la cinquième génération.

Les familles Angevines peuvent se rassurer : pour longtemps encore, les Tombini sauront les accompagner et les guider dans les moments difficiles.

Le site des pompes funèbres Tombini : www.settimiotombini.com

Le site du Choix Funéraire : www.le-choix-funeraire.com

Le Choix Funéraire face à la tempête, Philippe Martineau fixe le cap

1
Philippe Martineau, le choix Funéraire
Philippe Martineau, président du Choix Funéraire

Philippe Martineau, président du Choix Funéraire, a choisi Funéraire Info pour s’exprimer sur l’affaire qui secoue le milieu des pompes funèbres : un entrepreneur costarmoricain soupçonné d’escroquerie.

L’affaire

Les pompes funèbres Morice, entreprise adhérente au Choix Funéraire avec quatre établissements dans les Côtes-d’Armor, sont dans la tourmente depuis mercredi soir depuis un article paru dans Ouest-France. Suite au témoignage d’un marbrier ayant reçu les confidences d’une ancienne conseiller funéraire, il apparaîtrait que des capitons garnissant les cercueils aurait été subtilisés et revendus à d’autres familles. Une exhumation a été effectuée mercredi sur réquisition du Parquet de Saint-Brieuc, les gendarmes ont constaté qu’il n’y avait pas d’habillage dans le cercueil, alors qu’il avait été facturé à la famille….

Une procédure en cours

Les dysfonctionnements ont été portés à la connaissance du Choix Funéraire « Depuis juin, nous avions entendu des rumeurs au sujet de dysfonctionnements dans cette entreprise » explique Philippe Martineau, président de la société. « Nous avons pris ces accusations au sérieux, et nous avons adressé à la société accusée une demande d’explication. » la réponse a été claire « L’entrepreneur dont il est question a fermement démenti les faits après réunion de son personnel, qui a corroboré les déclarations de Monsieur Morice. Il s’est engagé à exercer un contrôle strict de sa société, expliquant qu’il ne pouvait pas contrôler absolument tout ce qu’il se passait, ce qui peut se comprendre. Ils s’est par ailleurs engagé à venir s’expliquer lors du conseil d’administration de septembre, ce qu’il a fait. »

Et les accusations ? « Un de mes collaborateurs a indiqué à la personne que, si elle pensait que ces affirmations étaient fondées, seule la gendarmerie avait compétence pour mener des investigations. »

Ou en est-on aujourd’hui « Je tiens a rappeler que la présomption d’innocence existe, avant toute chose. » souligne Philippe Martineau « la presse s’est emparée de cette affaire, et c’est bien compréhensible, nos métiers font l’objet d’une sensibilité particulière. Néanmoins, le procureur a refusé de s’exprimer pour l’instant, et les éléments dont nous disposons sont à mettre au conditionnel. »

Le Choix Funéraire face à la tempête

Quelle est la position officielle du Choix Funéraire ? « Nous avons à cœur de défendre avant tout les familles qui nous accordent leur confiance, et l’image de notre groupement constitué de sociétés familiales et indépendantes. Aussi, le président du conseil d’administration, Pierre Buil, a demandé à Monsieur Morice, qui est adhérent à notre réseau, de tomber provisoirement les panneaux et de mettre en sommeil sa participation à notre groupe les temps que la justice fasse son office. »

Monsieur Martineau, quel est votre ressenti personnel sur cette affaire « Je n’arrive pas à la concevoir. Ce qui n’est nullement un commentaire sur l’action de la justice, mais vous comprendrez, comme tous les professionnels qui nous lisent, que ce dont on accuse Monsieur Morice est tellement invraisemblable, que ça semble impossible à croire. Je m’en remet, pour faire la lumière sur cette affaire, entièrement à la justice, qui nous dira si tout cela est vrai ou faux. Mais j’ai de la peine pour l’image donnée à notre profession, qui ne rend pas justice au travail et à l’humanité que l’ensemble de la profession met au service des familles ».

 

Le site internet du Choix Funéraire : www.le-choix-funeraire.com

Le Choix Funéraire

ZA de Beauséjour
22490 Pleslin Trigavou

Tél. : 02 96 27 17 71
Fax : 02 96 27 17 70

contact@le-choix-funeraire.com

Revue de presse du funéraire du 9 novembre 2015

0
Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.
Dans Le Républicain – décès de Sege Léglise

Chef d’entreprise des pompes funèbres, Serge Léglise vient de nous quitter à l’âge de 69 ans. Un hommage lui est rendu dans Le Républicain, ici.

Sur Europe 1 – mort de Gunnar Hansen

Le cinéma a perdu samedi l’un de ses « méchants » les plus emblématiques. L’acteur américain Gunnar Hansen, interprète du tueur Leatherface dans Massacre à la tronçonneuse (1974), est mort d’un cancer du pancréas à l’âge de 68 ans. Né à Reykjavik, en Islande, Gunnar Hansen, brillant étudiant à l’Univesité du Texas, avait ses débuts à l’écran devant la caméra de Tobe Hooper, dans ce film coup de poing réalisé en 1974.

Dans Metronews – George Baris, concepteur de la Batmobile, est mort

Le concepteur et constructeur de la célèbre Batmobile des années 60, George Barris est décédé chez lui, à Los Angeles, à l’âge de 89 ans. Si la Batmobile de 1966 demeure l’une des voitures les plus connues, Barris a également créé des véhicules pour d’autres séries télévisées des années 1960, comme Les Monstres, The Beverly Hillbillies ou encore The Monkees, mais également pour la série « K2000 » avec David Hasselhoff dans les années 1980. Certains de ses véhicules ont également été utilisés dans le film « La mort aux trousses » (1959) d’Alfred Hitchcock.

Dans Funéraire Info – GTA Semeuse succès des rencontres juridiques

Voilà une première session collaborative, passionnante et réussie pour GTA Semeuse et Agnès Guillerot  que je remercie de nous avoir préparé et animé cette session à Paris. Compte-rendu détaillé ici.

Dans l’Express – portrait

Samuel L. Jackson, Morgan Freeman et autres peuvent se rhabiller. Voici venir Jocelyn, sa classe, son costard et sa cravate. Sauf qu’il n’est pas acteur mais employé des pompes funèbres, chauffeur de corbillard et commercial, entre autres. Une de ses missions : conduire les morts à leur dernière demeure. Et au quotidien, il mène un train d’enfer.  Un portrait dans l’Express.

Dans Nodéclair – tarif des cimetières

Une famille de Roncq a vu le prix de la concession familiale au cimetière de la commune bondir de 275 %. Nordeclair a fait le tour des cimetières des principales villes de leur territoire. Voici ceux qui coûtent le plus cher, pour une concession de quinze ans. C’est ici.

Dans Le Télégramme – cérémonie du souvenir à Brest

Pour la première fois, les Pompes funèbres des communes associées (PFCA) ont proposé aux familles qui ont perdu un proche au cours de l’année 2014-2015 de se retrouver dans une salle du Vern pour une cérémonie du souvenir. Chaque année, les PFCA accompagnent 1.400 défunts et, pour environ 250 d’entre eux, organisent aussi l’ensemble des obsèques, lors d’une cérémonie civile célébrée au Vern.

Dans La Dépêche – dégradation d’une plaque funéraire

Après les inscriptions retrouvées dimanche matin dans le cimetière de Mazères (voir notre édition de mardi), c’est désormais la commune de Serres-sur-Arget qui vient de subir un acte de vandalisme ciblé. La plaque funéraire de l’ancien maire de la commune, Guy Destrem, située dans le columbarium du cimetière, a été brisée en début de semaine.Les faits auraient été commis lundi après-midi. Prévenus, les gendarmes de la Bastide-de-Sérou se sont rendus sur place, mardi, pour constater les faits.

Dans Le Progrès – nouvelles des pros

L’entreprise Bertrand de pompes funèbres, qui remonte à trois générations, va s’agrandir. Un bâtiment de 500 m² va être construit sur un terrain voisin du cimetière de Saint-Étienne-du-Bois. L’entreprise compte 14 employés.

Dans Le Progrès – boulette avec les cendres

C’est certainement la première fois en France qu’un tribunal administratif est saisi dans une affaire de personne ayant à pourvoir à des funérailles. Une vieille dame, originaire de Chabreloche (Puy-de-Dôme) et mère de deux fils, avait demandé à être incinérée à son décès. Après le décès de son époux en 2004, elle était retournée chez son notaire : elle avait alors demandé que ses cendres soient dispersées sur la tombe de son mari. Sauf que, à sa mort, ses cendres ont été dispersées dans le carré du souvenir du cimetière de Chabreloche. Du moins, on le suppose, car aucun agent municipal n’était présent ce jour-là pour en témoigner, et aucune plaque au nom de la défunte n’a été apposée. C’est pourquoi le second fils de la défunte a déposé une requête devant les magistrats administratifs. Il fait valoir qu’il est en dépression depuis ces faits, car il n’a pas de lieu où faire son deuil. Il réclame 20 000 euros pour le préjudice moral.

Dans Funéraire Info – héritage, une revanche en miettes

On ne sait trop qui de cette octogénaire ou de ses héritiers étaient insupportables. Toujours est-il qu’une Autrichienne de 85 ans, se sentant mourir, a rassemblé sa fortune –près d’un million d’euros !- et a consciencieusement déchiqueté chacune des coupures du magot. On vous raconte tout cela ici.

Dans Le Point – le policier mort était un escroc vivant

La paisible bourgade de Fox Lake, dans l’Amérique des Grands lacs, a subi à neuf semaines d’intervalle deux chocs majeurs: le décès brutal d’un de ses policiers, tué en pourchassant vaillamment des criminels; puis l’annonce que ce héros national était en fait un escroc, qui a poussé le vice jusqu’à truquer sa propre mort. Un article à lire ici.

Sur Calme.org – ce qui se passe dans le corps après la mort

Bien que votre corps soit mort, il subit des changements. Huit d’entre eux sont détaillés dans cet article de Calme.org.

Dans Ubergizmo – que ressent on quand on meurt ?

Que se passe-t-il exactement dans votre corps lorsque vous êtes sur le point de mourir ? Si c’est évidemment une situation que l’on ne souhaite à personne, la question est intéressante, certains scientifiques s’y intéressent de très près. Voici quelques éléments de réponse, avec une vidéo qui plus est. C’est ici.

Sur Yaooh – le fan mourant de Star Wars a vu le film

Son appel a été entendu. Daniel Fleetwood s’était adressé à Walt Disney et au réalisateur J.J Abrams, pour leur faire part de sa dernière volonté. Atteint d’un cancer des tissus en phase terminale, l’homme craignait de ne pas voir le dernier volet de la saga Star Wars, dont la sortie est prévue le 18 décembre. Son rêve a été exaucé, l’Américain âge de 32 ans a pu visionner le film, annonce sa femme, Ashley, sur son compte Facebook. « Daniel vient juste de terminer de regarder une version non finalisée de Star Wars: Le réveil de la force », écrit-elle.

Sur RTL.be – boulette au cimetière

A la veille de la Toussaint, Philippe Vanhadenhoven s’est rendu dans le cimetière de Lasne, rue du Champ des Vignes en compagnie de sa mère pour se recueillir sur trois tombes familiales. Choqué, il raconte que la sépulture de sa grand-mère a disparu et a été remplacée par une portion de terre labourée. Un article à lire ici.

Dans La Depeche.fr – jolie histoire de fantôme

Cela faisait plusieurs années qu’Anna Bozman et son compagnon Travis Thompson rêvaient de se marier. Le 9 octobre dernier, le couple s’est enfin uni dans une ferme située près d’Athens, en Georgie. Mais la jeune mariée, qui a perdu un de ses trois enfants il y a seulement quelques mois, ne pouvait imaginer ses photos de mariage sans son petit garçon à ses côtés. Elle a donc utilisé Photoshop pour faire apparaître son fils Lake sur les images de la cérémonie. Une démarche qui a ému les internautes. L’article et la photos sont à voir ici.

La revue de presse vous est offerte par Le Choix Funéraire

 » Le Choix Funéraire » c’est l’enseigne qui constitue le premier réseau français d’entrepreneurs de pompes funèbres associés. Obsèques, marbrerie, prévoyance, fleurs, le Choix Funéraire est à vos côtés dans ces moments difficiles.

presse-papier-300x225 Revue de presse du funéraire du 9 novembre 2015
Presse papier en France

Pompes funèbres Chaboud, une chambre funéraire à la Croix-Rousse

0

Les établissements Chaboud dirigés par Olivier Jacqueline depuis 6 ans, se sont développés et comptent maintenant 3 agences, à Lyon 4ème à l’entrée du cimetière de la Croix-Rousse, à Caluire, 15 rue Jean Moulin ainsi qu’à Lyon 8ème  auprès des Hôpitaux-Est, 154 Cours Albert Thomas.

Cette société de Pompes Funèbres et de Marbrerie amorce un nouveau virage et a débuté la construction d’une chambre funéraire sur le site historique de la Croix Rousse, 1 rue Hermann Sabran, 69004.

Cet équipement sera ouvert au Public en septembre 2015, il comptera 5 salons funéraires dont 2 capables de s’unir pour mettre à disposition des familles une salle omniculte.

La volonté du dirigeant et de son équipe est de faire de ce lieu, un espace confortable et intime mais aussi d’offrir aux habitants des arrondissements voisins et des communes proches, une structure de proximité à taille humaine. Cet équipement sera ouvert à toutes les familles et à tous les opérateurs funéraires 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

La chambre funéraire de la Croix-Rousse sera la première installation funéraire privée sur la Ville de Lyon et donnera une offre alternative et qualitative.

Contact Presse :

Olivier JACQUELINE

Pompes Funèbres CHABOUD, 1 rue Hermann Sabran, 69004 Lyon

Téléphone : 04.78.29.87.17

Le Choix Funéraire s’offre une campagne télé

0

« Votre divertissement, avec Le Choix Funéraire, organisation d’obsèques, marbrerie, et partenaire de la prévoyance funéraire… » : Depuis lundi dernier et jusqu’au 26 mars, le réseau Le Choix Funéraire s’offre une campagne de parrainage à la télévision.

Plus de 200 passages sont programmés, avant un divertissement, une série policière (« Section de recherches », « Les Experts »…) sur TF1 ou TMC. De quoi donner une belle visibilité et de la notoriété aux professionnels du réseau.

Ce n’est pas la première campagne du Choix Funéraire. En octobre 2013 déjà, un spot diffusée sur France 3 pour la Toussaint montrait un conseiller funéraire bienveillant qui avait rêvé, enfant, de devenir pompier ou musicien, avant de comprendre qu’il valait mieux venir en aide aux autres dans les périodes difficiles de la vie.