Accueil Tags Lyon

Tag: lyon

Urne funéraire volée, le web s’emflamme

0
urne volée
urne

Ah le premier jour de l’été, ça sent bon la rando, les balades en forêt , les vacances scolairesfaut pas pousser, et les jeux de piste, un peu comme ça. Oui , bon, moi j’aime bien. Et bien figurez-vous qu’au cœur de l’énigme à la Da Vinci Code, c’est une urne funéraire volée qu’il fallait retrouver.

Je suis obligée de vous la jouer version légèrement humoristique, parce que sinon, c’est triste, et franchement pathétique. Les réseaux sociaux sont une mine de banque d’images, il y en a de toutes sortes, et surtout de celles que l’on veut éviter. Et ben là entre deux photos de barbuc apéro, apparaît la photo d’une urne funéraire emballée dans un tissus d’un velours mauve. Et il ne s’agissait pas d’un produit publicitaire d’une entreprise de pompes funèbres.

Cette urne funéraire volée dans le coffre d’une voiture a à priori été prise pour un objet précieux. C’est franchement là que j’ai envie de vous mettre tout un tas de petits smileys au visage blasé mais bon. Fatalement, les voleurs infortunés n’en n’ont eu que faire de l’objet en question, et heureusement qu’ils ne leur est pas venu à l’esprit de demander une rançon, nous propulsant directement dans une autre dimension de la vilenie. Finalement l’urne a été abandonnée, et c’est un jeune garçon qui l’a retrouvée.

Il faut bien reconnaître un petit truc à nos amis bleus Facebook et Twitter, c’est que le vol des cendres de mamie, ils n’aiment pas ça les réseaux sociaux. Les partages ont été immédiats, et même si c’est la police qui a finalement retrouvé le fils orphelin de l’urne, les réseaux sociaux ont permis de mettre cette affaire locale lyonnaise au rang national.

Le fils a enfin pu disperser les cendres de feu sa maman Eugénie, en Savoie.

PS : Sans vouloir faire la Christina Cordula du funéraire, je trouve ce petit ensemble qui habille l’urne totalement magnifaïque vous ne trouvez pas ?


Pour aller plus loin :

https://www.lyonmag.com/article/88780/lyon-une-urne-funeraire-volee-puis-retrouvee-les-reseaux-sociaux-s-en-melent

http://www.20minutes.fr/lyon/2091059-20170621-lyon-croyant-voler-objet-precieux-emparent-urne-funeraire

AJA Confection, le salon Funexpo de tous les succès

1

Aja Confection était présent pour la première fois à Funexpo. Ils se sont aimablement prêtés à notre questionnaire exposants, profitant de l’occasion pour décerner un satisfecit aux organisateurs.

Funéraire-Info : Bonjour, présentez-vous en quelques lignes et présentez votre société :

Aja Confection : AJA est une entreprise familiale, basée à Liverdun à côté de Nancy, qui opère sur le marché du prêt à porter depuis 1995. Nous fournissons plus de 500 magasins indépendants en France. Nous disposons d’un stock de 80 000 pièces suspendues pour un stock permanent de 40 000 pièces afin de satisfaire au mieux nos clients. AJA est également un fournisseur de l’habillement pour des collectivités locales et plus particulièrement les réseaux de transport en commun.

Aja est également fabriquant de vêtements de cérémonie à destination des pompes funèbres, ce qui était la raison de notre présence à Funexpo.

Funéraire-Info : Changement de Hall, changement de date, finalement qu’en avez-vous pensé ?

Aja Confection : Nous n’avons pas d’avis sur la question : c’était notre première participation au salon Funexpo de Lyon, et nous ne pouvons donc pas comparer avec les éditions précédentes.

Funéraire-Info : Quelles sont vos impressions globales sur la fréquentation du salon ? Et sur la fréquentation de votre stand ?

Aja Confection : Il y avait moins de monde qu’à Paris. Mais la différence vient du fait qu’il y avait beaucoup moins de promeneurs. Le salon nous a donnés l’impression d’être plus qualitatif dans cet aspect du visitorat, et nous avons eu du monde en permanence sur le stand.

Funéraire-Info : Avez-vous vendu ? Avez-vous identifié de nouveaux clients potentiels ?

Aja Confection : Tout cela. Nous avons fait des ventes directes sur le stand, et nous avons convenu de rendez-vous ultérieurs avec des clients potentiels. Au delà de ça, nous avons pris beaucoup de contacts, nous verrons quels en seront les développements futurs.

Funéraire-Info : Le salon est l’occasion de rencontrer ses clients, les visiteurs, mais est ce aussi l’occasion de nouer des partenariats avec d’autres exposants, vous avez fait de belles rencontres ?

Aja Confection : Nous avons effectivement tissé des liens avec des exposants, du fait que les stands étaient plus rapprochés. Des lins de bonne entente avec une forme d’affection qui débouche sur de vraies amitiés.

Funéraire-Info : Avez-vous atteint les objectifs que vous vous étiez fixés en venant, ou ce que vous espériez ?

Aja Confection : Alors là, la réponse est claire, nette et précise : non, nous n’avons pas atteints nos objectifs, nous les avons très largement dépassés ! En terme de résultat, sur tous les plans, nous avons eu beaucoup plus de résultats que ce que nous espérions.

Funéraire-Info : Avez-vous vu sur des stands des choses qui vous ont particulièrement marqué ?

Aja Confection : Nous avons vu de jolies choses, pour le peu de temps ou nous pouvions nous promener sur le salon, mais la seule chose qui nous ait marqué, peut être, c’est la difficulté pour des petits exposants de se faire voir, parfois cachés derrière le stand des gros.

Funéraire-Info : Quel bilan tireriez-vous de cette édition, et quel conseil pourriez-vous donner aux organisateurs pour une meilleure édition 2018 ?

Vous : Difficile de donner des conseils aux organisateurs, comme nous l’avons exprimé, nous sommes contents de ce salon et nous n’aurions peut-être pas fait mieux. Mais… Si ils pouvaient me prévenir dès le moment de l’ouverture des inscriptions, afin que nous choisissions un emplacement encore meilleur, ce serait parfait !

Funéraire-Info : Et en 2018, vous serez présents ?

Aja Confection : Oui, nous serons présents en 2018, en espérant retrouver la même qualité que l’édition 2016.

Nom de votre enseigne : AJA CONFECTION

Nom du responsable : ALEXANDRE PIGACHE

Adresse : 31, AVENUE DU GARD

CP : 54460

Ville : LIVERDUN

Téléphone : 0682497121

Adresse  mail : commercial@aja-confection.fr

Site Internet : www.aja-confection.fr

Funexpo 2016, coup de coeur et de chapeau à la FFPF

0

Il me reste un coup de cœur à décerner suite au Funexpo Lyon. Un coup de cœur d’ailleurs commun à toute la rédaction de Funéraire Info, décerné à l’unanimité du jury de nos journalistes, et accompagné de notre gratitude. Coup de cœur, donc, à la FFPF et à Etai.

Le stress de l’avant

Il suffisait de voir le visage de Florence Fresse durant les derniers préparatifs du stand de la Fédération Française des pompes Funèbres mercredi soir pour se rendre compte des efforts et de l’importance consacrée par tous les membres de la FFPF à l’organisation de ce salon Funexpo. Fatiguée mais concentrée, Florence contrôlait jusqu’au moindre détail l’agencement du stand.

Le lendemain, elle entamait un marathon de trois jours, jonglant sans cesse entre ses propres interventions en conférence, l’accueil des visiteurs, la résolution des problèmes et questions, plus que jamais, elle méritait sa place de cheville ouvrière de la Fédération.

Donc, merci, Florence.

Un fédération ouverte et unie

De Alain Hoffarth à Roger Schvartsman, co présidents, de Dimitri Girardi à Loïc d’Heilly, de Marie-France Bleyer à Anthony Pueyo, et Fabrice Biras, représentant des outre-mer, l’état-major de la FFPF était présent et se rendait disponible, pour travailler à l’avenir de la profession, afin que chacun, des groupes aux indépendants, puisse continuer à exercer son métier dans les meilleures conditions.

Le programme des conférences mis en place montrait bien les ambitions de la FFPF, notamment centraliser tous les renseignements, aussi bien nationaux qu’internationaux, concernant la profession d’entrepreneur de pompes funèbres, afin d’en informer les adhérents.

Mais la FFPF n’était pas le seul organisateur : Etai a accompagné la Fédération à chaque étape de l’organisation du salon, et mérite largement de partager le coup de chapeau.

Le tout, toujours dans une ambiance conviviale.

Merci, donc, aux administrateurs et à l’ensemble de la FFPF.

Un salon réussi

Il faut reconnaître que le salon a été reconnu par la plupart comme une franche réussite, même si certains ont pu regretter des déficit de fréquentation ressentie. L’analyse revenue la plus souvent, néanmoins, est que le visiteur de Funexpo n’est pas là par hasard. Il est venu pour découvrir de nouveaux produits et acheter. Les exposants tombaient quasiment tous d’accord sur le fait que Funexpo n’est pas un salon quantitatif, mais qualitatif.

Les visiteurs, eux, appréciaient le fait d’avoir le temps de discuter avec les exposants, de regarder en détail les produits exposés, et, d’une manière plus intangible, l’ambiance familiale et décontractée qui régnait au salon.

Soulignons la présentation en deux minutes, une excellente idée. Pouvoir présenter son entreprise en allant à l’essentiel et donner envie d’en savoir plus en visitant le stand, voilà un challenge que les participants ont relevé avec brio.

Enfin, nous n’oublions pas, dans ce coup de coeur et de chapeau, l’infatigable Cyril Ladet, sachant toujours manier efficacité et bonne humeur. Cyril, la fédération de marathon nous a demandé votre numéro de portable, quelque chose à voir avec les prochains jeux olympiques, on leur donne ou pas ?

Mais, attendez, on n’oublie personne ? Si, bien entendu, les visiteurs. Parfois venus d’à côté, Lyon, par exemple, parfois venu de loin, Tahiti (24 heures d’avion), merci d’avoir visité le salon et rendu hommage au travail de ses organisateurs.

Funexpo : www.funexpo-expo.com

Le site de la FFPF : www.federationpompesfunebres.com

Funexpo 2016, les coups de cœur de Guillaume

0

Chaque fois, c’est la même chose : on se demande ce qu’il y aura de joli ou de neuf à Funexpo. Parce que bon, hein, le funéraire, on a quand même vite fait le tour. Mais non, chaque année, les créatifs rivalisent d’imagination et de souci esthétique pour offrir à votre serviteur les coups de coeur qui font le sel de sa vie.

Funexpo est un salon qui se parcourt tranquillement. Sauf quand on travaille chez Funéraire Info, bien entendu. Sarah courait après les articles (et les garçons), malgré sa blessure à la cheville, Eric courait après les scoops (et les filles), il est revenu l’escarcelle pleine, le sourire triomphant et mystérieux qu’il arbore à chaque fois qu’il a du croustillant, mais compte nous faire languir, et Mélanie courait aussi après les articles, mais également pour fuir les offres d’emploi. Arrêtez de vouloir nous la piquer, on la garde, zut quoi.

Moi je ne cours pas. C’est fatiguant, et j’ai horreur d’être fatigué, et, de surcroît, cela pourrait me donner un corps d’athlète, moi qui ai bâti ma carrière sur ma ressemblance avec Winnie l’Ourson. C’est donc bien paisiblement que j’ai entamé une contemplative promenade dans les allées pour dénicher le beau et le pratique. Liste non exhaustive.

La Flatbox Decorte Graphics

On le sait bien : à la fin de la cérémonie, on tend à la famille une pochette avec les extraits d’acte de décès, le livret de famille, les cartes de fleurs, un registre de condoléances, etc. La solution de Decorte Graphics est à la fois simple et lumineuse : une boite, élégante, à fermeture magnétique, assez grande pour contenir tous ces éléments, et tendre à la famille un produit à la fois pratique et élégant.

Si on ajoute qu’il peut être logoté au nom de l’entreprise, qu’il se monte facilement, qu’il peut se stocker à plat avec un encombrement minimum, et qu’il est, comme toujours chez Decorte, impeccablement réalisé, voilà un premier coup de coeur amplement mérité.

On soulignera aussi, chez Decorte toujours, le registre de condoléances revisité, qui se feuillette avec ses photos, son arbre généalogique, tout ce que la famille aura souhaité y ajouter, et les feuilles pour y déposer ses mots.

La bougie personnalisée Efflam

Efflam, c’est la branche de la Ciergerie Desfossés qui s’occupe du funéraire. Maison bien connue du clergé, puisqu’elle fabrique bougie et cierges pour l’Église, la ciergerie propose une gamme de bougies pour les maisons funéraires, pompes funèbres etc. qui répondent à la demande de personnalisation.

Ainsi, en 48 heures, Efflam peut vous fournir une bougie avec une photo du défunt, une citation, ou un petit mot d’affection, pour que la famille puisse s’en servir, durant la cérémonie, par exemple. Sur leur stand, de nombreuses bougies en démonstration avec de grands écrivains et des humoristes éclairaient Funexpo de citations savoureuses.

Les bougies peuvent également être personnalisées pour décorer votre funérarium. Un petit bijou à découvrir.

Le chariot Hydrosystem

Nous vous avons déjà parlé du chariot Hydrosystem, le complément idéal de votre Crocopelle, mais Funexpo permettait de le voir en vrai, et en fonctionnement. L’équipe d’Hydrosystem a pensé, à raison, que montrer ses produits en œuvre valait mieux qu’un discours explicatif devant une maquette fixe.

Aussi bien pour la Crocopelle que pour le chariot motorisé, il fallait voir les marbriers qui assistaient à la démonstration : on aurait dit des gamins au moment des cadeaux à Noël. Il y aura de l’Hydrosystem au pied des sapins, cette année !

Le coup de coeur permanent

Nous vous avons parlé en long, en large et en travers d’eux, mais on ne s’en lasse pas. Comment se lasser des Jaguar Pilato, des inters et de la personnalisation de cercueils de Funerarts ? Je ne parlerai même pas des monuments de Funeral Concept, non, je n’en parlerai pas, ça me laisserait moins de temps pour feuilleter leur nouveau catalogue.

Et il y en a encore tant dont j’aimerais parler, certains qui ont déjà été évoqués par Mélanie, Sarah, Eric, d’autres que j’ai certainement manqué, mais je me rattraperai. Mon vrai coup de coeur est pour le monde du funéraire, ses acteurs, ses créatifs, qui, tout au long de l’année, se mettent en quatre pour plaire aux familles.

Elicci : Un temps du souvenir musical pour la Toussaint

0

C’est un bonheur de parler d’Aliette et de sa société Elicci, non seulement parce que son idée est brillante, mais aussi parce qu’il y a toujours un fait nouveau à dévoiler sur une entreprise en pleine expansion. Retrouver Aliette c’est toujours un moment fantastique c’est d’ailleurs aujourd’hui que je la retrouve – et que vous la retrouverez vous aussi – dans les allées du Funexpo. Elicci propose de personnaliser les obsèques par de la musique, pour un hommage personnalisé.

Cette année Aliette anticipe. La Toussaint approche à grand pas et les temps du souvenir vont se multiplier. Dans l’optique de mieux préparer cette fête importante pour le secteur funéraire, elle a communiqué sa présence afin de mieux répondre au besoin des pompes funèbres, des familles et des crématoriums.

Elicci concrètement à deux expertises. Faire face à l’urgence d’un décès et le temps du souvenir lors des cérémonies funéraires. Elle travaille beaucoup sur la notion du temps. Pour la Toussaint, elle ne veut surtout pas d’urgence mais un accompagnement des familles en deuil, une célébration.

La demande des crématoriums. 

C’est un vrai besoin et une réelle demande de la part des crématoriums qui souhaitent changer d’ambiance pour ces temps importants. Aliette sait parfaitement ce qui plaira. On lui demande d’ailleurs très peu de musiques tristes. Le temps est au souvenir, et à la célébration non aux larmes.

Parfois les crématoriums ont une demande très précise avec un répertoire à respecter. En revanche parfois, il s’agit juste d’un thème ou d’un script avec une histoire qu’il faut remplir par des interludes musicaux. Aliette fait alors des propositions et plusieurs aller-retours sont utiles pour arrêter un choix.

La gamme Elicci.

Elle possède un vaste répertoire, et s’est rendu compte au fur et à mesure de ses prestations de la préférence de ses clients.

En première place nous retrouvons la musique classique, puis le Jazz / Gospel ensuite les musiques du monde et les chansons de variétés. La place non négligeable de musique du monde est due au fait qu’une partie de sa clientèle n’est pas franco française. Là aussi cela s’explique puisque les cérémonies musicales sont plus ancrées dans les cultures étrangères que dans la nôtre où la célébration et l’hommage sont beaucoup plus récents.

Une logistique impeccable.

Toujours sur la temporalité, Aliette sait, il y a toujours un moment où le temps nous échappe, et on ne sait pas du temps combien de temps cela va durer. Parce que c’est vrai, comment peut-on mesurer un hommage ? Le dernier Adieu près du cercueil par exemple est un temps complétement aléatoire, Elicci doit pouvoir accompagner ces moments et les scinder en deux grandes étapes : L’évocation du souvenir du défunt – passé/présent– et la séparation – présent/avenir– Ce dernier temps est souvent l’occasion de parler d’espoir et de lumière, le premier temps vient nourrir le second en rappelant les bons moments. Les musiques, qui s’adaptent à ce type de timing, viennent accompagner ce cycle.

De la poésie

Que les chansons soient françaises ou anglaises, Elicci accompagne non seulement par le rythme et la mélodie mais aussi par les paroles. Le répertoire de la chanson déborde de textes poétiques dont les paroles sont de véritables messages d’espoir pour les familles endeuillées. Elles apaisent, voire même rendent joyeux.

Organisation de la cérémonie d’hommage

Les cérémonies du souvenir sont souvent le fait d’une demande d’un crématorium mais pas seulement, cela peut-être aussi une pompe funèbre qui font appel à sa société pour organiser un temps d’hommage et du souvenir.

Ses musiciens sont qualifiés bien sur, mais Aliette précise également que sa société prend en charge les droits SACEM, la logistique, et le matériel de son. Le travail est également facilité pour ses clients puisqu’ils n’auront qu’un seul interlocuteur, elle–même, durant tout le temps de la cérémonie et de sa préparation. Pour elle, c’est très important, elle accorde le même professionnalisme avec les familles tout au long de l’année afin que la cérémonie et sa préparation soient la plus légère possible. Elle souhaite donner un temps apaisé et non  rajouter une organisation supplémentaire pour des familles endeuillées qui ont déjà beaucoup à faire.

Évolution du marché

En place depuis deux ans, Aliette observe une évolution des cérémonies du souvenir. C’est la première fois qu’elle anticipe ce type de cérémonies et nous ne manquerons pas de vous faire un point après la Toussaint sur les retours. Mais elle voit bien que l’hommage est au cœur de l’actualité des familles et qu’il y a de plus en plus de demandes.

Une société en pleine expansion

Vous retrouverez Aliette dans les allées du Funexpo où elle ira à la rencontre des professionnels du secteur. C’est aussi l’occasion pour elle d’ouvrir sa nouvelle antenne. Après Paris, Lille-Bruxelles et Toulouse, c’est dans la ville lumière qu’elle vient planter sa marque. Les raisons sont simples, Lyon est la deuxième ville de France, et un tiers des demandes qu’elle reçoit provient du Centre-Est. L’idée est d’être un peu partout en France afin d’obtenir un maillage sur tout le territoire. Encore une fois dans le moment compliqué que représente le décès d’un proche, elle veut éviter que la famille paie des transports afin de faire venir des musiciens.

Toujours plus proche de ses familles et de ses clients, Elicci compte également s’implanter à l’international ; Angleterre, Espagne, développer davantage en Belgique. Gageons que son professionnalisme l’emmènera aussi loin que sa mélodie nous emporte.

Chronique FUNEXPO : Le salon dans tous ses états

0

Chose promise, chose due, cette semaine, nous partageons tout. Chronique, temps mais aussi nos souvenirs. Hiérarchie oblige, nous débutons la semaine dans les méandres de la mémoire d’Éric qui nous relate ses impressions depuis son tout premier salon à FUNEXPO, il y a six ans.

Mes souvenirs de Funexpo, et un, et deux, et trois… Et quatre

Novembre 2010, c’était mon premier Funexpo, départ de la gare de Lyon avec Thierry pour se rendre à Lyon et retour le soir. Un voyage express d’une journée pour se faire une idée des nouveautés et du dynamisme de l’industrie funéraire, nous étions des inconnus sauf chez les pure-Player du web… depuis beaucoup d’eau a coulé sous les ponts traversant le Rhône.

Eric-2012 Chronique FUNEXPO : Le salon dans tous ses étatsNovembre 2012, retour dans la capitale des Gaules avec Guillaume, nous venions de lancer Funéraire-info, deux nuits à Lyon pour aller à la rencontre des fournisseurs du funéraire, deux jours à parcourir les allées du salon le CR en suivant ce lien : https://www.funeraire-info.fr/promenade-a-funexpo-2012-6397/.

Éric Fauveau dans les allées du Salon en 2012

Nous pouvions reconnaitre certains VIP du funéraire et nous commencions à apparaitre dans l’univers du numérique, mais il restait encore beaucoup de travail à faire.

En novembre 2014, nous étions exposants pour la première fois et nous ne remercierons jamais assez les organisateurs ; ETAI et la FFPF, car c’était notre premier salon, nous vivions l’événement de l’intérieur, acteur et observateur, une première. J’ai le souvenir de belles rencontres, les nordistes de enhommage ou FunérArts, ObsèquesenFrance, les capitons personnalisés d’Anoblis, la remise des diplômes sur le stand de la FFPF et la soirée de la fédération, Pilato et ses limousines, le sourire d’Annabelle chez Nova, sans oublier les discussions avec les exposants…

C’était aussi sur notre Stand des rencontres, un concert d’Elicci et les dédicaces de Guillaume à l’occasion de la sortie de « Mes sincères condoléances », beaucoup de beaux souvenirs.

Et un, et deux, et trois… Et quatre FUNEXPO

C’est la dernière ligne droite avant notre quatrième FUNEXPO, dans 3 jours direction Lyon. Vous nous retrouverez comme exposant sur 
préparation-salon-2016 Chronique FUNEXPO : Le salon dans tous ses étatsle salon. Sarah, Mélanie, Guillaume et moi-même, pendant trois jours. Trois jours de découverte dans les allées, trois jours pour découvrir les pépites des exposants, trois jours pour aller à la rencontre des visiteurs. Et à l’occasion venez nous rendre visite, le nouvel opus de Guillaume, « Mes sincères condoléances 2 » sera disponible sur notre stand, en exclusivité, 10 jours avant sa sortie officielle.

                                                                                Préparation salon 2016

Funeral Concept, nouvelle infographiste et offre pour Funexpo

0

Funeral Concept renforce ses effectifs. La société vendéenne qui fabrique des monuments funéraires design vient d’embaucher Gwenaelle, infographiste, qui jette un regard neuf et enthousiaste sur le monde funéraire. Freddy et Emilien préparent également le salon Funexpo, et nous en disent plus sur leur offre.

Un parcours de graphiste

Gwenaelle, nouvelle venue chez Funeral Concept, depuis le premier septembre, va apporter un soutien bienvenu à l’équipe « J’occupe de nombreuses fonctions, puisque je vais m’occuper d’infographie, pour la conception et le design des produits et des supports publicitaires et marketing, et je vais également apporter du renfort au niveau de l’assistanat commercial et de l’administratif. »

Une polyvalence qui ne fait pas peur à la jeune femme « J’ai commencé dans la presse, à Pariscope, ou je m’occupais déjà de création graphique, mais aussi de publicité, et de journalisme, plus spécialement à la rubrique gastronomie. Après quinze années passées dans la société, j’ai perdu mon emploi, et, avec ma famille, nous avons décidé de quitter Paris pour aller nous installer à Nantes. Là, j’ai effectué des missions, dans une agence de publicité, tout d’abord, puis en tant que chargée de communication pour un institut de la fonction publique hospitalière. »

Et donc Funeral Concept. Comment ça s’est passé ? « J’ai répondu à une annonce. Freddy m’a rappelée. » pas trop surprise d’arriver dans le funéraire ? « Un peu, au début. En fait, j’avais répondu à l’annonce sans vraiment m’interroger sur la société, c’est quand Freddy m’a rappelée que j’ai vu ce qu’ils faisaient. Mais ça ne m’a posé aucun problème, au contraire : l’activité de Funeral Concept est vraiment intéressante. »

Et comment votre famille a pris votre virage vers le funéraire ? « Mes enfants, avec beaucoup d’humour, passer du milieu hospitalier au milieu funéraire, ils trouvaient cela amusant. Mon mari a trouvé l’idée intéressante, et lors d’un barbecue auquel Freddy nous a invités avant mon arrivée, il m’a dit que l’équipe était vraiment sympathique. »

Et que pense-t-elle des produits Funeral Concept ? « Je n’ai pas vraiment d’expérience du funéraire, mais au vu des cimetières que j’ai été amenée à fréquenter lors de décès, leurs produits changent radicalement, et très bénéfique ment, de tout ce qui se fait. Ils sont modernes et contemporains. Il y a une nuance entre les deux, et on peut être moderne sans être contemporain. Funeral Concept réussit à être les deux. »

Bienvenue dans le funéraire, donc, un métier qui devient pour beaucoup une passion.

Prêts pour Funexpo

Gwenaelle ne viendra pas à Funexpo, parce que l’entreprise a trop de travail pour pouvoir y emmener tout le monde. Le commercial, Emilien, y représentera l’entreprise vendéenne avec un technicien. Et une offre.

« Nous proposons notre monument stèle arbre à – 50 % sur le salon » explique Emilien . Comment, concrètement ? « Les visiteurs intéressés rempliront une fiche de contact sur le salon, et nous les recontacteront ensuite pour finaliser. Ils bénéficieront alors du tarif. »

Le monument choisi est la stèle « arbre », pourquoi ce choix « Pour de multiples raisons. C’est notre best seller, une stèle qui se marie aussi bien avec nos monuments contemporains qu’avec des plus classiques. Elle est représentative du savoir-faire de Funeral Concept, et pour les pompes funèbres et marbreries, elle donne l’assurance d’avoir un produit de qualité, qui interpelle les familles positivement, et se vend rapidement, à un tarif, avec notre offre, canon. »

Pour trouver Funeral Concept sur le salon, ce n’est pas dur : juste à côté du stand Funéraire Info.

Le site internet de Funeral Concept : www.funeral-concept.fr

Le site internet de Funexpo : www.funexpo-expo.com

Funeral Concept, les monuments en acier à Funexpo

0

Funeral Concept, le fabriquant de monuments en acier Vendée, participera à Funexpo avec un de ses monuments les plus emblématiques, une équipe prête à répondre à toutes les questions, et une offre pour convaincre de nouveaux distributeurs. Un passage obligé de votre visite.

Funéraire-Info: Bonjour, pouvez-vous vous présenter et présenter votre société, vos produits, vos activités ?
Funeral Concept : Nous sommes une société basée en Vendée, et nous fabriquons des monuments funéraires principalement en métal, grâce à un procédé exclusif. Nous travaillons aussi d’autres matériaux peu répandus dans la merbrerie, comme le bois, par exemple. Nous prêtons une attention toute particulière au design de nos monuments. Nous sommes présents principalement en France, à travers notre site internet et un réseau de correspondants agréés en pompe funèbre et marbrerie.

Funéraire-Info: Vous avez déjà participé à Funexpo, pouvez-vous évoquer votre histoire avec ce salon et les raisons de votre fidélité ? Et si c’est une première participation pourquoi exposez vous cette année?
Funeral Concept : Nous exposons cette année parce que les salons sont une occasion parfaite pour faire découvrir nos produits, et nos concepts, aux pompes funèbres et marbrerie. C’est important que les clients voient nos monuments « en vrai ».

Funéraire-Info: Qu’attendez-vous du salon Funexpo 2016 ? Quels sont critères qui vous permettront de juger que l’édition 2016 est une réussite?
Funeral Concept : Ce que nous attendons, c’est des contacts, et des retours. Notre objectif est de renforcer et de compléter notre réseau de distributeurs, et nous comptons sur Funexpo pour nous y aider.

Funéraire-Info: Le salon Funexpo de Lyon se déroulera cette année en septembre, comment percevez-vous ce changement ?
Funeral Concept : Ca nous semble très bien. La date est bien choisie, elle permet aux pompes funèbres et marbreries de compléter leurs achats de Toussaint, et d’y découvrir de nouveaux produits à proposer à leurs clients pour cette occasion.

Funéraire-Info: organisation, préparation et mise en valeur de votre espace,  méthodes pour montrer la pertinence de vos produits, faire savoir à vos contacts / clients avant le salon que vous  exposez, comment allez -vous assurer du trafic ?
Funeral Concept : Notre stand ne sera pas énorme, nous avons souhaité aller à l’essentiel. Il y aura quelques unes de nos réalisations, et nous seront deux à renseigner les visiteurs. Un commercial, qui pourra expliquer au visiteur notre façon de fonctionner, et un technicien, qui expliquera comment les produits sont conçus et fabriqués. Chaque visiteur partira avec notre catalogue papier, pour avoir un aperçu global de la gamme.

Funéraire-Info: Des nouveautés, des commerciaux, des bornes interactives, des écrans, de la documentation, des animations, des événements, des goodies pouvez-vous évoquer ce que le visiteur va découvrir?
Funeral Concept : Le visiteur découvrira notre catalogue papier, dont nous avons soigné la conception afin qu’il devienne un vrai outil d’aide à la vente pour nos partenaires, et une stèle, un arbre blanc. Sans compter les deux représentants de la société dont je vous ai parlé, parce que l’essentiel, c’est de répondre précisément aux questions.

Funéraire-Info: Quels sont vos best-sellers ? Quel sera le produit phare sur votre stand ?
Funeral Concept : Le produit phare sera cette stèle en forme d’arbre blanc. Parce qu’elle représente à la fois la démonstration de notre savoir-faire, le best-seller de notre gamme, et une entrée idéale dans l’univers Funeral Concept. A l’occasion du salon, nous proposons d’ailleurs cette stèle à un tarif très intéressant, en offrant en plus le pack de communication Funeral Concept. C’est un moyen pour les pompes funèbres hésitantes à devenir correspondant Funeral Concept à part entière, avec un investissement minime et qu’ils sont certains de rentabiliser.

Funeral Concept sera au stand C06

Funexpo (hall 4 du Parc des Expositions EUREXPO) vous donne rendez-vous les 22, 23 et 24 septembre pour optimiser les rencontres d’affaires avant la date clé de la Toussaint.
Un évènement co-organisé par la Fédération Française des Pompes Funèbres (FFPF) et INFOPRO Digital. Toutes les informations et inscriptions sur le site : www.funexpo-expo.com

Nom commercial: Funeral Concept
Nom du responsable: Freddy Pineau

Adresse: 9 RUE DES HERBIERS
CP: 85300
Ville: LA BOISSIÈRE DE MONTAIGU

Téléphone: + 33 2 53 07 39 07
Adresse  mail: contact@funeral-concept.fr

Site Internet: www.funeral-concept.fr
Page Facebook: www.facebook.com/FuneralConcept/

Funexpo 2016, animations, expositions et ateliers, le programme !

1
Funexpo 2016 à Lyon

Le salon Funexpo 2016 se veut plus que des allées et des stands. De nombreuses animations et ateliers sont mis en place, pour faire du moment le plus utile et le plus agréable possible. Tour d’horizon de tout ce qu’il y aura à faire.

Happy time

Pour commencer par se détendre et apprendre à mieux se connaître, un Happy Time organisé par Funexpo aura lieu le jeudi 22 et le vendredi 23 septembre, entre 17 et 19 H. Ou ça ? Partout ! Les visiteurs sont invités pour des moments de convivialité sur les stands des exposants, se détendre et discuter.

Dans les allées, des animations surprises, mises en place par les organisateurs, sont prévues. Nous pouvons en exclusivité vous révéler que « Surprise, nom féminin, du verbe surprendre : cadeau ou plaisir inattendu fait à quelqu’un ». C’est le Dictionnaire Larousse qui nous a donné le scoop, la source est fiable.

Jeudi 22 et vendredi 23 septembre, de 17 h à 19 h, partout.

Espace conseil Fun’expert

Funexpo lance un « point Fun’Expert » De quoi s’agit il ? d’un espace confidentiel dédié aux rencontres entre participants et expert notaire ou avocat. Durant une journée, chacun divulguera aux visiteurs conseils et recommandations personnalisés sur différents sujets : la transmission ou la revente de leurs pompes funèbres, l’achat, la réglementation ou l’aide à la gestion…
Les visiteurs bénéficieront ainsi des conseils de la Chambre des notaires du Rhône, spécialisée dans la succession et transmission de pompes funèbres aux descendants ainsi que Stéphan Denoyes, avocat des barreaux de Paris et Lyon sur les réglementations du secteur. Rivalis , spécialiste d ela gestion d’entreprise, sera également présent.

Les entretiens se dérouleront dans des box individuels, en toute confidentialité. Il suffira, pour en bénéficier, de s’inscrire auprès d’une hôtesse à l’entrée de l’espace Fun’Expert.

Jeudi 22 septembre 2016 de 10h à 19h : Chambre des Notaires du Rhône.
Vendredi 23 septembre de 10h à 19h : Stéphan DENOYES, avocat et RIVALIS, spécialiste de l’aide à la gestion d’entreprise.
Samedi 24 septembre 2016 de 10h à 12h – 14h à 18h : RIVALIS spécialiste de l’aide à la gestion d’entreprise.

Les ateliers

Un espace ateliers sera également présent, comme lors des éditions précédentes. Démonstration et conseils des professionnels du secteur, ces ateliers sont désormais des incontournables de Funexpo. Certaines problématiques feront l’objet de débats de 20 minutes, pour rester concret et pratique.

Jeudi 22 septembre : 11h-11h30, Chambre funéraire, quelles démarches ? Intervenants : Florence Fresse, délégué générale
Jeudi 22 septembre : 15h-15h30, Déchets, quel devenir, quelle réglementation ? Intervenants : Orthometals France, Europe Metal Concept
Vendredi 23 septembre : 15h-15h30, Médiation à la consommation, quelles obligations pour les entreprises ? Intervenants : FFPF
Vendredi 23 septembre : 11h-11h30, Mutuelle, vous en êtes où ? Intervenants : FFPF

2 minutes express

Pressé ? Pas le temps de tout voir ? Pas de problèmes, la FFPF a pensé aux entrepreneurs occupés, ou aux visiteurs terrifiés à l’idée de rater leur train : les 2 minutes express. Le principe est très simple : les exposants se présentent à tour de rôle sur le stand de la FFPF, et ils ont deux minutes pour présenter leurs produits et services. Idéal pour faire une selection précise de ce que vous voulez voir en priorité.

Espace collection

En dehors de leur stand, les exposants se verront proposer un espace dédié, l’espace collection, ou seront regroupés de nombreux produits du salon. Cette exposition permet aux exposants de valoriser une collection vedette et de bénéficier d’une visibilité supplémentaire sur l’événement. Les visiteurs en profiteront, là encore, pour déterminer les fournisseurs à visiter en priorité.

L’espace « On est à Lyon »

Lyon est une des nombreuses villes françaises connue pour sa gastronomie et son art de vie à la Française. Funexpo le rappelle en invitant Les Vins Dévoilés, créés en octobre 2003 sous l’égide de Gaël Herrouin, l’un des 20 Courtiers- Jurés-Experts en vins assermentés en France, une agence de création d’événements autour de vins « rares ».

Ils vous proposeront de découvrir et tester des vins rares, inconnus dans le commerce. L’occasion de se faire une culture viticole et de découvrir des châteaux méconnus.

Dernier, et pas des moindres, un jeu-concours organisé par l’ENAMEF permettra de gagner une formation de 140 heures. Il vous suffit de demander votre badge avant le 15 juillet, et de vous rendre sur le salon FUNEXPO le jour J. Un tirage au sort aura lieu sur le salon afin de déterminer le gagnant du jeu concours.

Funexpo, Eurexpo Lyon, du 22 au 24 septembre 2016, Toutes les informations et inscriptions sur le site : www.funexpo-expo.com

Exposants étrangers à Funexpo : mode d’emploi du client français

0

Au salon Funexpo, il y aura des exposants de nombreuses nationalités. A l’intention des ces derniers, ils nous apparaît important de livrer un mode d’emploi du client français. Ce dernier, en effet, a ses spécificités.

Parlez français

Cela peut sembler idiot, mais la réputation des français de solides monolinguistes n’est pas surfaite. Beaucoup prétendront le contraire, mais à l’exception de quelques uns, la plupart seraient incapables de comprendre un discours de la reine d’Angleterre sans sous-titre. Et pourtant, Sa Majesté est dotée d’une élocution parfaite. Que dire alors des langues qui ne sont pas enseignées dès la sixième ?

Ceci dit, si les français ont sinistre réputation de ce côté là… Ce n’est pas vraiment une spécificité. Je me rappelle du mal de chien que j’ai eu à me faire comprendre de deux croque-morts à Leipzig alors que je venais de leur déposer un défunt. Je ne parlais que français et anglais, eux uniquement allemand et polonais. Essayez donc de mimer un cercueil. Bref…

Un exemple plus édifiant, c’est cette société italienne qui vend des articles funéraires et qui se rend régulièrement sur les salons ; Ils repartent toujours à la fois ravis et déçus, ravis parce que leurs produits semblaient plaire, et déçus parce que les commandes n’ont pas suivi. L’explication est en fait toute simple : sur les cinq commerciaux sur leur stand, la dernière fois, seule une parlait français. Et très peu de professionnels sont capables de mener une négociation en Italien, voire même en anglais.

Soyez directs

Autre comportement culturel qui surprend souvent nos amis asiatiques : l’aspect direct, voire directif. Les Chinois, particulièrement, ont l’habitude de mettre en place tout un protocole pour apprendre à se connaître avant de débuter la négociation proprement dite. Ce n’est en rien folklorique : il s’agit de déterminer si les deux sociétés ont des intérêts convergents afin de savoir si un accord commercial est possible.

Le français ne vient pas débuter une collaboration, il vient acheter un produit, dont les spécificités techniques ou le prix lui ont tapé dans l’oeil. S’il est satisfait dudit produit, il en achètera d’autres.

Inutile, dès lors, de présenter au client français l’historique de la société.

Mettre en avant le prix

En France, où la société Oracle a interrogé 500 consommateurs, il ressort que le prix de l’article est bien plus fondamentale que pour les autres nationalités. En effet, 66% en font leur priorité, contre seulement 38% en moyenne dans les dix pays sondés. Et à l’inverse, le produit en lui-même ne constitue le premier critère d’achat que pour 20% des consommateurs français, contre 31% en moyenne.

Dès lors, faire reposer son argumentaire sur un haut degré de technicité ou de qualité sera plus difficile si le prix n’est pas clairement affiché. Une démonstration basée sur le tarif attractif ou la rentabilité sera plus porteur.

Soyez efficaces et discret

Le français, par nature, est allergique à la culture basée sur l’axiome « on essaie et on verra bien ». Il veut être certain que on investissement sera rentable.

D’autre part, les français ont développé un modèle d’entreprise hiérarchisé qui supporte beaucoup plus mal qu’ailleurs qu’une tierce personne vienne s’immiscer dans son arrière-boutique. Si vous proposez un produit qui implique qu’un de vos personnels vienne passer du temps dans l’entreprise et s’occupe de réorganiser son fonctionnement autour de votre produit… Bon courage.

Venez confiants

Bien entendu, les français qui liront cet article expliqueront qu’il est faux et caricatural. N’en tenez pas compte : ils est basé sur des études de marché publiées par des sociétés internationales, qui sont mises en œuvre et qui fonctionnent depuis longtemps.

Mais retenez surtout que les entreprises étrangères qui sont venues assister au salon avec un bon produit et un bon interprète en sont reparties contentes.

www.funexpo-expo.com