Accueil Tags Mémorial

Tag: mémorial

Le monument aux morts de Froeningen, un chef-d’œuvre de l’art naïf

0
Le monument aux morts de Froeningen

Froeningen, qui se trouve sur la 2e ligne allemande lors de la 1ere Guerre mondiale, est un petit village du Sundgau possédant un monument aux morts qui est décoré de tessons de vaisselle.

Ce chef-d’œuvre de l’art naïf, ce monument aux morts que le curé de la paroisse St Barbe, durant 1919 à 1927, l’abbé Auguste Ebenrecht a créé dans les années 1920, vient d’être restauré en recouvrant son aspect originel, coloré et joyeux.

C’est suivant le plan et à l’initiative du curé de la paroisse que le monument aux morts fut bâtit. Il l’a construit comme étant le profond attachement à la mère patrie et l’expression de la piété populaire. C’est avec des matériaux de récupération déblayés des maisons après la rentrée de l’exil et surtout des miroirs, des débris de vaisselle, de verres entre autres que le monument a été construit. Ce qui a valu à ce mémorial extraordinaire, qui est le témoin de l’histoire sombre de l’Alsace, le sobriquet de « Kaffeeschessaladankmal ».

Tout le village s’était mobilisé, sous l’ardeur de l’abbé Auguste Ebenrecht, pour apporter les matériaux de récupération comme de verre, de miroirs ou des débris de vaisselle retrouvés dans les maisons détruites durant la 1ere Guerre mondiale, destinée à composer la mosaïque.

Ce monument aux morts, inauguré en 1921, dont le centre est constitué du thème traditionnel de la crucifixion du Christ, porte les stèles commémorant les 34 civils qui sont morts, principalement de la grippe espagnole, pendant leur exil forcé et également les 24 soldats, enfants du village qui sont tombés au front.

C’est grâce au mécénat populaire, après un partenariat relié avec la Fondation du Patrimoine que ce monument qui est la propriété de l’AMF (association du monument aux morts de Froeningen) a été restauré à plusieurs reprises et sauvé au début des années 1990, de la destruction.

Un siècle après sa mort, il a eu enfin droit à ses funérailles

0
Les funérailles du caporal écossais mort il y a 100 ans

John Morrison, un caporal écossais mort durant la Première Guerre mondiale dont la dépouille a été retrouvée dans le Pas-de-Calais, dans un champ à Cuinchy a été enterré ce mercredi en présence d’officiels et d’une partie de sa famille, dans le Pas-de-Calais, au cimetière Woburn Avvey de Cuinchy.

Le corps du caporal John Morrison, mort lors de la Première Guerre mondiale, a eu la chance d’être identifié grâce à sa cuillère qui est le seul indice, malgré la difficulté d’identification compte tenu du nombre des autres soldats décédés. Son numéro matricule 5181 était gravé sur sa cuillère.

Il a fallu 101 ans pour que le caporal, mort au combat à l’âge de 29 ans, à cause d’une mine en janvier 1915, soit enterré à Cuinchy, au cimetière militaire de Woburn Abbey. Le soldat écossais a été enterré aux côtés des autres soldats de la Grande Guerre, ce mercredi 27 juillet, un siècle après la Première Guerre mondiale. Des soldats en kilt de l’infanterie écossaise, la Black Watch à qui il appartenait, ont transporté le cercueil, puis l’ont inhumé au cimetière militaire, selon l’AFP.

Un agriculteur a découvert ses ossements en décembre 2014, alors que sa dépouille n’avait jamais été retrouvée auparavant. Son identification parmi les milliers de soldats britanniques décédés dans la région a été par conséquent très difficile.

L’alerte a été donnée à la CWGC (Commonwealth War Graves Commission) qui est la responsable de l’entretien et du marquage des tombes des membres des forces du Commonwealth. Une cuillère dont le numéro matricule 5181 y est gravé a été découverte parmi certains objets, autour des ossements. Les équipes d’exhumation, en remontant la généalogie de l’écossais, ont pu l’identifier, grâce à la petite cuillère. Des tests ADN ont par la suite été effectués sur les descendants du caporal et sur les restes retrouvés, afin de s’assurer sa bonne identification.

Les funérailles ont été solennelles. Les hymnes français et anglais étaient joués. Le cercueil du soldat a été porté par les soldats de la Black Watch qui sont venus rendre hommage et son nom sera également effacé du mémorial de Touret.

Inhumation des 127 victimes à Srebrenica, 21 ans après

0
Inhumation des 127 victimes à Srebrenica

A l’occasion du 21e anniversaire du massacre, des milliers de personnes, selon les journalistes de l’AFP, ont rendu hommage aux restes de 127 victimes de Srebrenica en Bosnie, dont l’inhumation des restes a été faite lundi.

Lundi, des milliers de personnes sont venues rendre hommage aux 127 victimes de Srebrenica selon les journalistes de l’AFP. C’est à l’occasion du 21e anniversaire du pire massacre en Europe depuis la Deuxième Guerre mondiale que l’ inhumation des restes a été faite.

Des femmes, veuves ou filles des plus de 8 000 adolescents et hommes musulmans, que les forces serbes de Bosnie ont tués en juillet 1995, et qui sont consolées par des proches, ont pleuré, tandis que d’autres, accroupies près des cercueils, ont caressé l’étoffe verte ou y posent une fleur.

Quelques hommes ont prononcé une prière en s’agenouillant à proximité, alors que des familles attendent à quelques mètres de là, près des tombes creusées, lieu de destination des cercueils après la prière du midi prononcée par Husein Kavazovic, le grand mufti bosnien.

L’ inhumation de ces dépouilles qui ont été retrouvées dans des fosses communes et reconnues depuis le dernier anniversaire, dont les cercueils, pour que les proches puissent se recueillir, et ont auparavant été disposés, a été faite au mémorial de Potocari, près de Srebrenica.

En juillet 1995, les forces serbes de Bosnie ont massacré quelques 8 000 adolescents et hommes musulmans. C’est la pire tuerie depuis la Deuxième Guerre mondiale commise en Europe que la justice internationale a qualifiée d’un acte de génocide, et qui est également le seul épisode de la guerre intercommunautaire qui s’est déroulé de 1992 à 1995.

En quelques jours, 8 372 hommes et adolescents ont été jetés dans 77 fosses communes, après avoir été massacrés, cinq mois avant la fin du conflit, a souligné le Mémorial de Srebrenica. D’après l’Institut bosnien pour les personnes disparues, plus de mille corps sont encore recherchés, et pas moins de 6 400 victimes sont enterrées à Srebrenica et 230 dans d’autres endroits.

Le nobélisé Elie Wiesel est mort, il est parti à jamais en paix

0
Elie Wiesel est mort

Elie Wiesel, le prix Nobel de la paix 1986, célèbre écrivain juif américain, rescapé des camps de la mort nazis, qui a consacré sa vie à la lutte contre l’indifférence, à la mémoire de la Shoah, l’injustice et l’intolérance, est décédé samedi.

Après avoir consacré sa vie à maintenir le souvenir de l’Holocauste, le nobélisé Elie Wiesel est mort à l’âge de 87 ans à son domicile à Manhattan d’après New York Times. Sa disparition a également été annoncée par le mémorial de l’Holocauste Yad Vashem, à Jérusalem. Simmy Allen, le porte-parole du mémorial a annoncé qu’Elie Wiesel s’est éteint.

Tandis que les hommages se multipliaient pour saluer sa mémoire, à travers le monde, les funérailles du Prix Nobel de la Paix 1986, Elie Wiesel, avant son inhumation, ont démarré dimanche matin, à plusieurs milliers de kilomètres de la Roumanie, son pays natal, à New York. C’est dans une synagogue à New York, du quartier de l’Upper East Side, vers 11 h que la cérémonie a démarré.

Elie Wiesel était un exemple d’humanité et un rayon de lumière qui croit en la bonté de l’homme a estimé dans un communiqué Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien qui n’a pas manqué de saluer sa mémoire. Le peuple juif et l’État d’Israël pleurent avec amertume, sa mort a-t-il ajouté.

Aurel Vainer, le président de la Fédération des communautés juives de Roumanie a déclaré à l’AFP que les juifs roumains regrettent énormément la mort d’Elie Wiesel, l’homme qui leur a légué le devoir de préserver la mémoire de l’Holocauste et de veiller à ce que ce drame ne se répète pas.

Pour Reuven Rivlin le président israélien, Elie Weisel était un héros du peuple juif. Tandis que Barack Obama le président américain l’a qualifié non seulement d’un mémorial vivant, mais également le plus célèbre survivant de la Shoah. Il a ajouté que la force de son exemple et sa vie nous poussent à être meilleurs.

Quant à François Hollande, il a salué la mémoire d’un grand humaniste, inlassable défenseur de la paix.

Centenaire : un million de victimes lors de la bataille de la Somme

0

C’est donc dans le contexte du Brexit britannique que la France et le Royaume-Uni vont célébrer ensemble vendredi à Thiepval (Somme) le centenaire de la bataille du même nom, une boucherie où les deux pays ont combattu côte à côte contre les Allemands. Un million de morts, disparus et blessés. Vive l’Europe.

François Hollande mènera la commémoration aux côtés des princes Charles et William et leurs épouses. On attend des milliers de visiteurs sur place, dans un contexte sécuritaire. Plusieurs hommages seront rendus tout au long de ce premier juillet en divers endroits symboliques (mémoriaux, cimetières). France 3 régional la retransmettra. Des écrans géants seront installés à Amiens, Arras, Péronne, Albert. Bien d’autres cérémonies se tiendront jusqu’à l’automne, ce moment fort de la Première guerre mondiale ayant pris fin le 18 novembre 1916.

Outre-manche, cette bataille de titans sur le plateau picard, contre-offensive franco-britannique dans le Nord de la France au travers des lignes fortifiées allemandes, est le symbole de cette guerre meurtrière. Le premier juillet est le jour le plus sanglant de leur histoire, comme l’apprennent les jeunes Britanniques. 20.000 soldats venus de tous les coins de l’empire sont morts ce jour-là. 58.000 soldats britanniques mis hors de combat d’un coup avec les blessés.

Le bilan des tués (et disparus) uniquement jusqu’en novembre additionne 206.000 Britanniques, 67 Français et 170.000 Allemands. Avec les blessés, plus d’un million de vies atteintes rien que sur la Somme. En France, la mémoire collective a davantage retenu les images d’une autre boucherie, celle de Verdun.

C’est lors de cette percée, au résultat territorial modeste (douze kilomètres), que des chars d’assaut ont été utilisés pour la première fois en septembre 1916. La bataille a été précédée de nombreux tirs d’artillerie. Le premier juillet au coup de sifflet, les soldats sont sortis des tranchées baïonnettes au canon, fonçant droit sur les mitrailleuses allemandes. Un échec. La stratégie sera revue, faite d’attaques et de contre-attaques, souvent dans la pluie, la boue, le brouillard et la neige du début d’hiver. Les conditions météo auront raison de cette bataille, finalement enlisée.

Remember-Me, pour que les proches sachent qu’ils ont compté

1
(capture Youtube)

Soulager ses proches, leur dire combien ils ont compté, laisser une trace : la société néerlandaise Studio Amsterdam tente elle aussi de mettre un pied sur le secteur (déjà fourni) des sites internet mémoriaux. Chargez vos données, elles seront communiquées aux proches au décès.

Fini les photos en papier, les films super 8, les diapos d’antan : les souvenirs sont aujourd’hui numériques, explique-t-on sur cette plateforme baptisé Remember-Me, et née en octobre 2015. Faut-il pour autant que le temps efface les moments partagés ? L’entreprise propose de louer à l’année un espace de stockage sécurisé (19,90 euros l’an via PayPal pour 2 Go, 32,90 euros pour 5 Go) où déposer des photos, de la vidéo, du son, des messages écrits. L’accès n’est possible qu’avec un mot de passe. Une version gratuite existe, très bridée.

La personne qui ouvre un compte désigne un mandataire de confiance. C’est lui qui sera l’interface entre le site et les « héritiers » désignés. Le jour défini d’avance (au décès mais pourquoi pas à une autre date dans l’année qui suit, les éléments stockés sont transmis par le mandataire aux destinataires désignés par le détenteur du compte. Le site garantit que ces messages seront individuellement envoyés par courrier électronique, en fournissant un lien vers le site. Le téléchargement des éléments laissés par le défunt se fait alors dans les 30 jours.

Il n’y a pas de limite au nombre de messages à déposer dans un compte créé (dans la limite de capacité de stockage choisie bien sûr). Il n’y a pas non plus de limite au nombre de destinataires futurs à joindre. Il est également possible d’augmenter sa capacité de stockage en cours de route.

Facebook : le plus grand cimetière au monde

0
Facebook

En 2098 selon un statisticien américain, Facebook deviendra le plus grand cimetière au monde avec plus d’un profil sur deux qui appartient à un mort et le nombre de comptes des personnes décédées dépassera celui des personnes encore en vie dans le futur.

À l’horizon de 2098, le réseau social Facebook qui compte 1,5 milliard d’utilisateurs aujourd’hui, s’il existe encore, deviendrait en effet le plus grand cimetière virtuel universel, car d’après les statistiques, un utilisateur sur deux ne sera plus en vie, et que ceux d’entre nous qui seront encore là devraient faire du ménage dans nos contacts.

Le nombre de comptes appartenant à des morts, dès cette fameuse année 2089, sera supérieur à celui détenu par des vivants. Tel est le résultat, publié sur le site internet américain Fusion vendredi, de l’étude d’un chercheur de l’université Américaine du Massachusetts, Hachem Saddiki, doctorant en statistique qui a avancé cette théorie en créant une figure mathématique présageant l’évolution démographique au sein du réseau social américain

Le site Daily Mail du journal britannique a repris ces résultats en prévoyant que le nombre de comptes actifs des facebookeurs décédés en 2098 sera plus nombreux que ceux des utilisateurs vivants. À cette étude futurologie, plusieurs limites ont été désignées par le site Slate.fr qui a diffusé l’information en indiquant que cette estimation est basée sur environ 1,5 milliard de personnes dans le monde, le profil démographique des utilisateurs actuels du réseau social.

L’exactitude du ratio vivants-morts que Hachem Saddiki a prévu pourrait être faussé, car il est envisageable que beaucoup de famille ait choisi de supprimer le compte d’un défunt alors que d’autres le conservent afin d’utiliser le profil d’un défunt comme un mémorial virtuel.

D’après le journal anglais, la politique du géant américain Facebook qui rends encore actifs dans leurs réseaux de contacts et d’amis, les comptes des personnes mortes qui envoient encore des alertes qui pourraient être pénible pour leurs proches, comme le rappel des dates d’anniversaire, sera à l’origine de ce phénomène.

Selon la même source, des options d’exécuteur virtuel de testament vont être développées par Facebook afin de remédier à ce problème. Dès son vivant, l’utilisateur de Facebook aura le choix de désigner et autoriser un ami ou un proche de faire vivre le compte même après sa mort. Option qui selon Facebook, permettrait de garder intactes en bonne forme la mémoire des défunts et d’immortaliser les profils.

Villepinte : e-memoria, se souvenir des belles choses

0

Proposé aux pompes funèbres, le mémorial en ligne « e-memoria.fr » offre la possibilité aux proches de se recueillir en ligne en toute dignité. La toute jeune société sera présente au salon de Villepinte, et expliquera le fonctionnement de son produit sur le stand K42.

Funéraire-Info : Pouvez-vous tout d’abord nous présenter votre société ?

e-memoria a été fondé par trois professionnels du web (graphiste, développeur et entrepreneur). Le projet est né d’une envie de moderniser le deuil et d’apporter aux professionnels du funéraire un outil fiable, simple, joli et au gout du jour.

F.I. : Vous participez au Salon Funéraire Paris 2015, est-ce votre première participation ou êtes-vous un habitué ? Comment définiriez-vous ce rendez-vous du marché du funéraire ?

C’est la toute première fois que nous participons à ce rendez-vous. En effet, nous allons profiter de l’événement pour lancer notre solution. Nous n’avons pas hésité à venir au salon car nous savons qu’il est indispensable pour un acteur du marché d’être présent pour rentrer en contact physique avec un maximum de partenaires.

F.I. : Qu’allez-vous présenter sur votre stand ? Tout particulièrement, quelles nouveautés, quels produits phares ?

e-memoria.fr est une solution permettant aux Pompes funèbres d’étendre leur gamme de produits en proposant un mémorial en ligne pour la famille du défunt. Notre produit offre la possibilité aux proches de se recueillir, laisser des hommages, partager des souvenirs et des photos. Le mémorial est entièrement personnalisable par les proches du défunt grâce à une interface simple qui ne requière aucune compétence particulière.

F.I. : Un célèbre publicitaire aurait dit « Si tu n’as pas de Rolex à 50 ans, tu as raté ta vie. ». Pour quelle raison pourriez-vous dire « Un visiteur qui n’est pas passé par mon stand a raté son salon » ?

Le deuil en ligne est devenu incontournable dans beaucoup de pays et la demande en France est en train d’exploser. Notre solution ne nécessite aucun engagement de la part du professionnel, et une inscription sur place est faisable en 30 secondes !

Nom de l’entreprise : e-memoria

Quiétis, un média 2.0 pour rendre hommage à ses proches

1
Quietis

Mobilité géographique, familles recomposées, évolution des mentalités, développement des incinérations… Les cimetières sont de moins en moins fréquentés ; 60% de la population française déclare s’y rendre moins de trois fois par an (étude CREDOC 2007). La Toussaint est par conséquent un rendez-vous de moins en moins honoré. C’est en réponse à ce constat que Quiétis vient d’être mis en ligne, pour permettre de rendre hommage à ses proches sans forcément se déplacer au cimetière.

Et si le digital chamboulait le secteur du funéraire ?

Quiétis est un lieu virtuel, onirique, verdoyant et fleuri, dédié au recueillement. Proches et amis peuvent y perpétuer la mémoire des défunts, en offrant des fleurs ou des objets virtuels, créant des mémoriaux personnalisés ou en privatisant des espaces entiers. Quiétis est également un réseau social qui permet de communiquer des informations sur les enterrements ou les cérémonies du souvenir, mais aussi d’échanger des messages d’amitié des anecdotes ou souvenirs, entre proches des défunts. A travers le partage d’histoires personnelles, Quiétis perpétue la mémoire de tous ceux à qui familles, amis et proches souhaitent rendre hommage.

Quiétis, un lieu de recueillement 2.0, pour un hommage sur-mesure

Quietis est un univers évolutif qui s’agrandira petit à petit et permettra de créer des mémoriaux dans des endroits que les défunts appréciaient : montagne, plage, forêt, etc.

Chaque emplacement créé pour un défunt propose une vue unique. Actuellement disponible en version béta et lancé officiellement fin octobre, Quiétis s’agrandira progressivement avec 50 000 nouveaux emplacements prévus en 2016.

Les différentes possibilités offertes à terme par Quiétis :

– Fleurs, bougies et ornements : de gratuit à 5,99 euros.

– Monuments funéraires personnalisés : à partir de 50 euros.

– Iles personnalisées : à partir de 2 500 euros.

A propos de Quiétis

Quiétis est un lieu virtuel dédié au recueillement. Proches et amis peuvent y perpétuer la mémoire des défunts, en offrant des fleurs ou des objets virtuels, créant des mémoriaux personnalisés ou en privatisant des espaces entiers. Quiétis est également un réseau social qui permet de communiquer des informations sur les enterrements ou les cérémonies du souvenir, mais aussi d’échanger des messages d’amitié des anecdotes ou souvenirs, entre proches des défunts. Lancé en français et en anglais, Quiétis prévoit de créer 50 000 nouveaux emplacements en 2016.

Nous aurons l’occasion d’en parler prochainement!

Quietis2 Quiétis, un média 2.0 pour rendre hommage à ses proches

Vidéos, QR-code et crowdfunding, le web au service du deuil

0

Netcropole.com, le réseau social de l’hommage et du souvenir, un « deathbook » pour partager ses émotions et plus car il intègre les commentaires vidéos, la retransmission vidéo de cérémonie, QR code et le crowdfunding au service des familles endeuillées.

Netcropole.com, le réseau social du souvenir, un nouveau site d’hommage en ligne et bien plus

Netcropole.com, le premier réseau social en ligne dédié à la mémoire : mémoire de proches ou de personnalités disparus, de ceux qu’on aime et pour lesquels on ne peut pas se déplacer autant qu’on le voudrait pour se recueillir auprès d’eux. C’est aussi le moyen de savoir où aller se recueillir si on l’ignore, tout en tissant des liens forts avec ceux qui les ont connus. Ce site offre également la possibilité de perpétuer, de façon dynamique, la mémoire de ceux qui ne sont plus là. Netcropole.com est un nouvel outil d’enrichissement des mémoires individuelles et d’investigation historique. Netcropole.com permet d’archiver, de partager et de transmettre des souvenirs, quelle qu’en soit la forme : textes, photos, vidéos, sons… afin de construire une mémoire universelle. Ensuite, elle permet de partager en instantané ces informations, et de la distribuer à un grand nombre de personnes en France, dans les DOM/TOM, et dans le reste du monde, car le besoin d’information des familles touchées par une disparition subite est réel du fait de l’éloignement, de la recomposition des familles ou de la pratique de la crémation qui souvent fait disparaitre le lieu de recueillement.

La genèse du projet

Depuis deux ans nous réfléchissons à une nouvelle plateforme en capitalisant sur les retours des utilisateurs, les discussions avec les professionnels, les observations du marché et de la concurrence. Depuis un an nous avons une plateforme de test pour valider nos hypothèses et depuis six mois nous sommes en phase de développement, le site est aujourd’hui en ligne.
Nous capitalisons aussi sur les études, comme celle du Credoc 2014 pour la CSNAF disponible en suivant ce lien et qui montre une attente accrue en matière de service et un recours de plus en plus systématique à Internet.

La technologie au service du souvenir

Une approche réseau social pour proposer un « deathbook » intuitif et moderne. Une architecture système solide multilingues. Deux serveurs pour faire face aux montées en charge, des IP régionalisées pour des clients étrangers, un backup, un système pyramidal, avec quatre niveaux d’administration, pour une utilisation en marque blanche à partir de vos domaines ou vos sous domaines, déployable en quelques clics pour une holding et ses affiliés. Un site web responsive gratuit permettant la création d’un mémorial et déposer des contributions textes, vidéos, photos avec une version premium, des invitations par SMS, possibilités de laisser des commentaires vidéo, de retransmettre des cérémonies, de fabriquer des QR code, de télécharger le mémorial sur son ordinateur. Surtout, c’est le premier site proposant le financement participatif (en anglais crowdfunding) au service des familles endeuillées, fleurissement, entretien de sépultures, don à une œuvre, dispersion de cendres sortant de l’ordinaire ou simplement participation au règlement des funérailles…

La retransmission vidéo de cérémonies funéraires
Réunir ceux qui ne peuvent être présents… En toute sécurité
Une solution simple et abordable qui permet aux proches et amis éloignés ou expatriés, résidents des DOM/TOM, personnes âgées ou invalides, d’assister aux obsèques sans se déplacer grâce à un système de diffusion sur le Web.
Spécifiquement conçue pour le secteur funéraire, l’application assure la protection des flux et un contrôle total des invités qui visualisent la cérémonie dans un espace dédié.
« Une nouvelle façon d’aborder la disparition d’un proche, dans la tradition mais aussi avec modernité. »
Pour aller plus loin :
Le principe, les raisons, …
Lien vidéo

Créez gratuitement un mémorial personnalisé dédié à un proche disparu, cliquez ici !

CLIQUEZ-ICI Vidéos, QR-code et crowdfunding, le web au service du deuil

Afterweb-venture, la société éditrice du site
Afterweb-Venture SAS existe depuis juin 2009. Elle a été fondée par plusieurs investisseurs venant d’horizons différents : le secteur du BTP pour certains, l’univers des médias et de l’informatique ou entrepreneuriat individuel pour d’autres… Leur volonté est de vivre une aventure peu commune et de sortir de leurs domaines de prédilection pour créer une entreprise résolument tournée vers l’avenir par l’enrichissement du passé. Afterweb-venture intervient sur un marché de niche sur Internet. Afterweb-venture est leader en France avec www.funeraire-info.fr dans le secteur de l’information funéraire B2B et B2C sur internet avec quelques 80 000 VU par mois, netcropole.com est la poursuite de nos activités au service des familles.