Accueil Tags Monument béton

Tag: monument béton

Review du 28-4 dèc : Ça s’est passé cette semaine sur Funéraire-Info

0
review semaine funéraire info fin novembre début décembre

Exit les dimanches farniente, vous êtes soit avec une famille soit…Dans les magasins. Eh oui Noël oblige, vous voilà au top départ de la longue liste de choses à faire pour faire semblant d’être très détendus le 24 au soir alors que vous aurez cavalé tout le mois. Bon allez, petite pause bien méritée. Voici ce qu’il ne fallait pas manquer cette semaine sur Funéraire-Info

La polémique de la semaine

Elle est arrivée un peu sans crier gare. Hervé Feron député PS de Meurthe-et-Moselle a proposé une loi largement adoptée à l’Assemblée nationale en première lecture. Elle instaure des funérailles républicaines, une alternative gratuite pour les défunts dont les proches en souhaitent pas de cérémonie religieuse. « Un principe républicain » pour le député, « une concurrence déloyale » pour les pompes funèbres. Dans les faits, il s’agirait de mettre à disposition une salle de cérémonie ainsi qu’un maitre de cérémonie qui officierait un peu comme un mariage. Une affaire qui créer une déferlante d’interrogations dans le secteur funéraire.

La polémique de la semaine bis

Les problèmes vont toujours de paires. Il s’agit d’une grande polémique pour un si petit minuscule, micro objet. Vous l’aurez compris, un nouveau micro pacemaker complique jusqu’à paralyser les obsèques d’une défunte. Une octogénaire décède le 22 novembre, seulement voilà, la veille dame portait un de ces stimulateurs cardiaques miniaturisés dernière génération. Impossible alors d’accorder la crémation pour des raisons de sécurité même s’il hôpital assure qu’il n’y a rien à craindre. La loi s’applique pour un nouveau pacemaker comme pour un ancien. L’entreprise de pompes funèbres Ducreux-Knecht, ainsi que les thanatopracteurs ne peuvent pas le retirer non plus. Ce pacemaker étant posé sur le cœur, contrairement aux autres qui permettent une extraction beaucoup plus simple, il s’agirait d’un acte chirurgical dont aucun des deux professions n’est habilité.

Et sinon, nous, nous vous avons parlé de quoi ?

De devis : A domicile, possible ou impossible ? un casse-tête légal.

De Franchise : Lost funéraire continue sa lancée

De climat : Vignette anti-pollution, le nouveau problème des pompes funèbres

De béton : Une interview venue du Canada

De deuil : Les vidéos des Assises par la CSNAF sont en ligne

D’animaux : Pompes funèbres comment s’adapter à la nouvelle demande ?

Laïcité : Les obsèques laïques.

De handicap : Accessibilité des installations funéraires.

Les évènements de cette semaine et fin de semaine passée :

La mort controversée de Fidel Castro. Le dirigeant vs l’homme. Le dictateur vs l’homme libre.

Le 1er décembre était la journée internationale de lutte contre le SIDA, 35 après, où en est-on avec la maladie ?

Dès demain on se remet à travailler. Je viendrai vous parler du Genelyn, fluide de thanatopraxie définitivement interdit à l’utilisation en France. Demain c’est aussi l’anniversaire de la mort de Nelson Mandela une date historique. On parlera aussi de la nécessité de faire construire son monument l’avance, Mélanie nous délivrera ses conseils. Guillaume suivra l’affaire des funérailles républicaines. On repart affronter la vague de froid ensemble, merci de m’avoir laissé rentrer chez vous.

Vous êtes 1,5 millions de visiteurs depuis le début de l’année et près de 15 000 à nous suivre sur Facebook. Un beau cadeau de Noël en avance pour nous.

…MERCI…

Funéraire Info, pour vous, par vous.

Retour du béton, interview made in Canada

0
pierre tombale béton
Pierres tombales Béton Multi Surfaces - Crédit Photo Le Quotidien

La semaine dernière j’évoquais l’initiative de la société Béton Multi Surfaces, entreprise québécoise qui propose la fabrication de monuments funéraires (stèles) en béton.

L’entreprise, à travers Frédérique Bouchard, a répondu à quelques questions pour Funéraire Info :

Pouvez-vous nous présenter votre société, et comment vous est venue l’idée des monuments funéraires en béton ?

Nous sommes une entreprise québécoise qui fêtera son dixième anniversaire en 2017.

Nous sommes spécialisé dans le béton poli aux diamants. Nous possédons une usine de fabrication pour les comptoirs, bases de douche, vanité, habillage de foyer, mobilier extérieur, mobilier pour les parcs, etc. Nous fabriquons tout sur mesure. Nous avons aussi une division construction, qui offre ses services dans tous les travaux de béton, mais surtout dans les planchers de béton poli.

À la fin 2015, nous avons eu la possibilité que le conseil de recherche industriel du Québec fasse des études de marché sur 4 nouveaux produits. Même si n’étions pas chauds à l’idée d’offrir nos produits dans le funéraire, le secteur était très favorable à nos produits et nous avions assez d’expertise pour offrir des pierres tombales aussi durables que le granit.

 Béton-Multi-Surfaces Retour du béton, interview made in Canada

Quel type de béton avez-vous choisi pour résister à l’extérieur (béton fibré, avec armature … ) ? 

Notre béton est armé et fibré. C’est un béton poli, il est donc plus résistant à l’usure, il ne contient pas de porosité et est fabriqué avec des scellants de haute qualité, spécifiquement développés pour l’extérieur.

Par rapport au granit traditionnellement utilisé, qu’en est-il du tarif, est-il moins cher, égal ou plus cher pour les clients ? et à la fabrication ? 

Dans les plus petits monuments funéraires, le prix est semblable, mais lorsque que nous passons à de moyen et plus grand monuments, le plus est beaucoup moins dispendieux.

Comment sont inscrits les noms des défunts ?

Par gravure au jet de sable, la gravure est ensuite remplie avec la couleur au choix du client et scellée.

En France, le béton était utilisé mais les méthodes de fabrication moins aboutie que de nos jours (fissures, craquèlements), il a été remplacé par le granit. Cela a t-il été le cas aussi chez vous ? Si oui, n’avez-vous pas de craintes que les familles soient réticentes à acheter ce type de produit bien qu’il soit certainement incomparable aux techniques anciennes ? Quels seront vos arguments de vente ?

Oui, cela a aussi été le cas chez nous. Les familles fabriquaient elles-mêmes les monuments, faute de moyen pour le granit.

Il est certain que les gens et les responsables des cimetières demandent des preuves et arguments sur la durabilité du béton. Pour bien démontrer la durabilité de nos monuments funéraires en béton poli, nous avons mandaté l’université Laval qui se chargera de faire vieillir le béton sur 50 ans, en l’exposant à tous les cycles de changement de température des saisons. Il sera exposé à toutes les intempéries possibles durant plus de 3 mois, pour atteindre finalement un vieillissement de 50 ans.

Nous avons aussi des monuments que nous avons fabriqués il y a quelques années qui sont exposés dans des cimetières, ceux-ci sont dans le même état qu’à l’origine.

Béton-Multi-Surfaces-pierres-tombales-béton-e1480411111223 Retour du béton, interview made in Canada
Pierres tombales Béton Multi Surfaces – Crédit Photo Le Quotidien

Une initiative qui n’est pas dénuée de sens donc, et qui fera l’objet de tests poussés afin de s’assurer de leur pérennité. Nous remercions chaleureusement l’entreprise Béton Multi Surfaces d’avoir répondu à nos questions, et ne manquerons pas de suivre le développement de leurs produits. 

www.betonmultisurfaces.ca