Accueil Tags Mort cérébrale

Tag: mort cérébrale

Autorisation pour la société Bioquark de réanimer les morts

0
Bioquark

L’autorisation éthique d’utiliser 20 morts cliniques, dans une approche controversée a été accordée à une entreprise biotechnologie américaine, pour tenter de réanimer leurs systèmes nerveux centrals.

La société pourrait dans ce cas, effectuer des expériences sur une personne en état de mort cérébrale, dont le corps est toujours en fonctionnement, mais le cerveau n’exerce plus aucune activité. L’expérience a pour but de stimuler les systèmes nerveux pour que les cerveaux redémarrent.

La société Bioquark, cette boite américaine qui n’est clairement pas une entreprise comme les autres, travaille actuellement sur son projet Re-Anima, une technologie très particulière, dont le but est de remettre en marche le cerveau des personnes décédées et ranimer les morts. À noter qu’il n’y a rien qui permet de connaitre si leur projet est réaliste ou même réfléchi.

Ce qui est toutefois le plus surprenant c’est que les premières expérimentations pour réanimer les morts, devraient se faire dans les prochaines semaines et les National Institutes of Health a donné son accord à Bioquark.

Il est possible de réactiver les fonctions vitales, telles que les battements cardiaques et la respiration, si les chercheurs, parmi lesquels, le neurologue renommé, Dr Calixto Machado qui a écrit longuement sur la mort cérébrale, arrivent à réanimer les parties supérieures de la moelle épinière qui contient le pédoncule cérébral inférieur. Une méthode qui n’était possible auparavant qu’avec des machines.

Il s’agit du premier essai clinique du genre selon le CEO de Bioquark, Ira Pastor, et un autre pas pour essayer d’inverser la mort poursuivit-il.

Le comité de surveillance du National Institutes of Health en Inde et aux États-Unis, a donné l’autorisation à l’équipe de Bioquark qui a déclaré que le recrutement des patients pour son projet Re-Anima va commencer. Avant d’aller plus loin, la société a besoin d’effectuer des tests sur des cobayes qui sont une vingtaine de patients sélectionnés et en état de mort cérébrale.

Une combinaison de thérapies, comme la stimulation nerveuse, la médication et la thérapie par laser, après une étude pour déterminer si on peut traiter une mort cérébrale, vont être testées sur les participants dont le corps sera maintenu par des machines, mais qui sont déclarés en état de mort cérébrale.

En état de mort cérébrale, elle a mis au monde son enfant

1
Illustration d'un bébé né prématuré

Pour permettre à un bébé, un garçon, de naître prématurément, et être en bonne santé, une Polonaise, âgée de 41 ans, en état de mort cérébrale, a été pendant 55 jours, maintenue en vie artificiellement.

Les médecins polonais, de l’hôpital de Wroclaw viennent de gagner une belle bataille qui a duré 55 jours, où une mère en état de mort cérébrale a été maintenue en vie, pour parvenir à mettre au monde un enfant malgré l’état végétatif de sa mère. La naissance, il y a un peu plus de trois mois, de ce jeune Polonais fut compliquée d’après le terme illustré que les médecins ont utilisé.

L’année dernière, c’est en direction de l’hôpital, dans l’ambulance que la mère atteinte d’un cancer du cerveau, et qui était enceinte de quatre mois, a trouvé la mort. Le chef du service de l’hôpital de Wroclaw, de néonatalogie, Barbara Krolak-Olejnik a expliqué à l’AFP que la famille de la femme décédée a désiré que l’on tente de préserver l’enfant, à l’annonce du drame. Selon elle, c’est dans la 26e semaine de grossesse, au début de l’année, que le garçon qui pesait 1 000 grammes, est né. Barbara Krolak-Olejnik a annoncé que l’état de santé du garçon correspond à celui d’un prématuré extrême qui n’a pas de complications, au bout de 3 mois de soins. Elle a ajouté par la suite que le nouveau-né vient de quitter l’hôpital, et elle a affirmé la déclaration de l’établissement ce mardi 19 avril, que l’enfant se porte bien malgré des circonstances particulières.

Après avoir passé dans le ventre de sa mère de 41 ans qui était atteint d’un cancer de cerveau et en état de mort cérébrale, plus d’un mois et demi, le petit garçon en question est né.

Pour envoyer le faire-part à la presse, l’hôpital universitaire a attendu jusqu’à mardi.

Pour permettre au fœtus de se développer, la décision de maintenir la mère en vie a donc été prise par les médecins conscients des enjeux. Le Pr Barbara Krolak-Olejnik a souligné qu’il est rarissime de réussir à maintenir pendant si longtemps une grossesse aussi peu avancée, car la mère n’était qu’à sa 17e semaine de grossesse.

Coma, mort cérébrale et mort clinique – définition

0

Les termes et la définition de «mort clinique», de «mort cérébrale», de «coma» décrivent des situations différentes et précises dans le monde médicale.

Le coma (en Anglais : coma, brain death,  issu du Grec : kôma : assoupissement et kômatos : sommeil profond) est une perte de conscience de plus de six heures (6), pour des causes qui peuvent être diverses, pendant laquelle la personne ne peut être réveillée. La gravité va du stade I, où la personne réagit à une stimulation douloureuse, jusqu’au stade IV, aussi appelé coma dépassé, qui est irréversible et correspond à l’état de mort cérébrale.

  1. Le stade I (coma vigil) : il y a des réactions d’éveil du patient aux stimulations douloureuses (mouvements, ouverture des yeux, grognements)
  2. Le stade II : le patient n’a plus de réactions d’éveil mais conserve des réactions motrices (par exemple, il retire sa main si on le pince).
  3. Le stade III (ou coma carus ou coma aréactif) : abolition totale des réflexes. Au cours de ce coma qui s’accompagne de troubles respiratoires et circulatoires accentués, le patient ne réagit pas aux stimuli extérieurs. On voit apparaître des troubles respiratoires et oculaires.
  4. Le stade IV (ou coma dépassé de Mollaret et Goulon, appelé également mort cérébrale et plus récemment mort encéphalique)

La mort cérébrale ou encéphalique correspond à l’arrêt définitif de toute activité électrique du cerveau, souvent caractérisé par un électroencéphalogramme plat. Comme le cerveau contrôle toutes les fonctions vitales, cet état est en général constaté sur une personne placée sous respirateur artificiel.

JdF1-300x225 Coma, mort cérébrale et mort clinique - définition

La mort clinique, ou mort apparente. Le médecin constate qu’une personne est dans un état de mort clinique quand elle n’a plus d’activité musculaire spontanée, qu’elle ne respire plus et n’a plus de réflexe. Cet état peut être réversible, grâce aux nombreuses techniques de réanimation cardiaque et respiratoire.

La mort administrative. En France, la mort ne peut être officiellement déclarée par le médecin que si trois critères cliniques sont simultanément présents:

  1. Absence totale de conscience et d’activité motrice spontanée;
  2. Abolition de tous les réflexes du tronc cérébral;
  3. Absence totale de ventilation spontanée.

Mais ces critères peuvent varier selon les pays ou le continent.