Accueil Tags Personnalisation

Tag: personnalisation

4ème anniversaire d’Elicci, les obsèques en musique

0
Elicci, anniversaire

Elicci propose aux familles confrontées à un décès de personnaliser la cérémonie d’obsèques par la présence d’instrumentistes et de chanteurs de leur choix,pour que les obsèques soient de beaux hommages à la vie ! Voici les nouvelles de mai 2018

Développement de l’activité d’Elicci

Nous préparons le mois prochain l’ouverture d’un nouveau réseau de musiciens à Nice pour accompagner les familles situées en Côte d’Azur.

Activité récurrente
De plus en plus de familles nous demandent l’intervention d’un jazz band façon Nouvelle Orléans, une tendance aux obsèques « joyeuses » que nous observons déjà depuis quelques temps et qui se confirme.

Evénements
Nous avons participé à l’inauguration de l’agence Pompes Funèbres de France de Lyon.
Elicci a été sélectionnée par la Mairie de Paris pour animer le Printemps des cimetières le 26 mai prochain.

Elicci-obsèques-en-musique 4ème anniversaire d'Elicci, les obsèques en musique
Elicci, obsèques en musique

Anniversaire d’Elicci

Elicci fête ses 4 ans ce mois-ci !

Communication
Nous peaufinons notre image avec une série de nouvelles photos réalisées en studio (quelques exemples dans ce mail). Un teaser est également en préparation ces jours-ci.

Partenariats d’Elicci

Elicci intervient régulièrement dans les centres de formation funéraires de l’ENAMEF et de l’Institut des Métiers du Funéraire (ex IFFPF) à Paris et en province pour aborder le sujet de la personnalisation des cérémonies par la musique avec les futurs conseillers funéraires et maîtres de cérémonie.

www.elicci.fr – 01 75 50 65 65 – contact@elicci.fr
Paris – Lyon – Lille – Toulouse

A l’ère de la personnalisation dans le funéraire : sur qui compter ?

0
Personnalisation dans le funéraire

Nous le martelons : les obsèques, la marbrerie, en fait le funéraire d’aujourd’hui est personnalisé. Ce qui a changé votre façon de travailler, mais aussi la façon des familles de vous considérer.

Vous êtes bien plus qu’un nom de poste

Du temps que les moins de cinquante ans ne peuvent pas connaître, le funéraire était différent. Les pompes funèbres étaient les entreprises contactées en pensant « logistique » : transport et préparation du corps, mise en terre, merci, au revoir. Il en était de même pour les marbriers : faîtes-moi un monument là, un truc comme le voisin, merci bien. C’est à peine exagéré : l’Eglise ou le responsable religieux se chargeait de la cérémonie, le marbrier était un ouvrier dans un sens quelque peu péjoratif. Le funéraire n’était pas le même.

Le fait est qu’aujourd’hui, les pompes funèbres et marbreries sont chargées d’une mission qui, aux yeux des familles, est bien plus importante. La cérémonie d’obsèques est un dernier hommage, elle doit non seulement ressembler au défunt mais aussi se dérouler sans le moindre accroc. Le marbrier ne peut plus uniquement proposer un catalogue de 3 modèles mais doit poser LA dernière demeure, personnalisée aussi.

La formation dans le funéraire a suivi, et c’est une bonne chose. Mais elle ne suffit presque pas face à la polyvalence de métiers qu’exigent désormais les familles.

Les pompes funèbres doivent être à la fois « organisatrices d’évènement » tout en étant presque juristes car leur habilitation préfectorale est en jeu, et la moindre erreur peut leur coûter cher. Leur connaissance de la psychologie va de pair avec une écoute qui saura transformer une demande en une prestation satisfaisante pour la famille. Elles doivent proposer du personnel apte à écrire un hommage imaginatif, personnalisé, et à parler en public. Faire des paris sur les produits innovants qui plairont, se transformant en fins commerciaux. Tenir leur site internet à jour, se transformant en rédacteur-web, et s’improvisant publicitaire.

coeur-des-mains-squelette-os-1633251-300x188 A l'ère de la personnalisation dans le funéraire : sur qui compter ?Les marbriers font avec des machines qui sont de plus en plus informatisées, exigeant une connaissance des outils qui est allée très vite. Leurs monuments ne sont plus seulement « à choisir », ils sont modifiables. Eux aussi, jonglent avec la psychologie, le commercial, les réglementations, la communication…

Nous sommes en plein dans l’ère de la personnalisation dans le funéraire, une ère qui n’est pas près de s’arrêter.

Personnalisation dans le funéraire : être à la page est indispensable

Vous l’avez compris, les familles n’attendent plus de vous que vous soyez un « simple » travailleur du funéraire, vous êtes bien plus que ça. Et parce que les familles attendent de vous que vous soyez capable de répondre à l’ensemble de ces compétences, vous devez vous engager à les satisfaire.

A l’heure où internet a poussé le bouche à oreille à mettre un pied dans la tombe, la réputation d’une entreprise funéraire court plus vite que son ombre.

L’attente des familles a changé en même temps que la personnalisation dans le funéraire est arrivée.

Lorsqu’une famille veut que sa plaque en granit fasse 21,2 x 34,8 cm, ne doutez pas du fait qu’elle se munira d’un mètre pour le vérifier. Elle aussi, connaît de mieux en mieux ses droits, et elle ne manquera pas de vous faire remarquer le moindre problème.

En ce sens, les fournisseurs du funéraire ont suivi l’évolution,  les Granits Michel Maffre ou l’entreprise Funérarts proposent des outils de personnalisation en ligne qui collent au plus près de la réalité du terrain.

maffre768x90px A l'ère de la personnalisation dans le funéraire : sur qui compter ?Du côté des entreprises, il faut suivre : les formations, les remises à niveaux ne sont et ne seront jamais de trop. L’investissement aussi : logiciels, gravure laser… seront vite rentabilisés.

Il y a un avantage et un inconvénient, qui sont liés, à ces nouvelles demandes de personnalisation : pour du personnalisé, les familles sont prêtes à mettre le prix. En revanche, en cas de problème, n’espérez pas voir votre paiement.

Avec qui compter

Pour répondre à toutes ces exigences, mieux vaut être bien entouré. Cela passe par le personnel, personnel qualifié, de confiance, avec qui vous faites équipe. Par les fournisseurs : qui proposent des produits de qualité que vous proposez à vos familles en toute confiance. Par votre communication qui met en avant vos atouts. Par votre comptable qui est au plus près de vous. Vos confrères, avec qui vous entretenez des relations cordiales vous permettant de faire face en cas de pépin. Et bien sûr, par vos conditions générales de vente.

Funéraire Info œuvre depuis 2012 à vous informer de tous les changements -et ils sont légion- du secteur funéraire. Plateforme incontournable des nouveautés, des lois, Funéraire Info se veut un relais entre professionnels du funéraire, fournisseurs et pompes funèbres /marbreries avant tout.

Petit rappel : tout sujet susceptible de concerner le funéraire de près ou d’un peu moins près est susceptible de nous intéresser. Un nouveau produit, un article sur une question, nous répondons présents. A la fois journal d’information et média de communication des professionnels du secteur, nous avons à cœur de servir ce métier que nous avons tous exercé. Et si on s’occupait de vous ?

Funéraire-Info-communication-300x300 A l'ère de la personnalisation dans le funéraire : sur qui compter ?

Funéraire Info se charge de la communication de grands groupes, comme de petites entreprises. Présentation de nouveaux produits, communication récurrente, relais d’événements, le site est le premier journal du funéraire sur le net, avec 1,6 millions de lecteurs en 2016. Un chiffre qui ne cesse de croître et qui fait de nous votre meilleure vitrine virtuelle.

Nous contacter :  funeraire.info(a)gmail.com

Nous connaître

FunerArts, une année d’innovations et de succès

0
personnalisation-et-habillage-de-cercueil-funerarts

Parmi les entreprises du funéraire, si certaines innovent assez régulièrement, le rythme de FunerArts est assez difficile à suivre pour ses concurrents. Les produits répondent toujours aux même trois critères : qualitatifs, ils répondent à un besoin, et secouent des habitudes. Best of de la saison 2016 – 2017 des cht’is déchaînés.

2016-10-14-SAINT-GERVAIS-ES-3-CLOCHERS-PF-St-Gervais-Signatures-de-monuments-7x4-cm-1-300x180 FunerArts, une année d'innovations et de succèsLa plaque Signature à poser sur un monument

Jusqu’à présent, l’indication de la marbrerie ou de la pompe funèbre qui avait posé le monument était une gravure au bas, juste au-dessus de la semelle, qui, déjà difficilement visible, s’estompait avec le temps. L’idée de FunérArts est de proposer une indication plus visible et plus durable de la société, sans pour autant envahir ou dénaturer le monument, bien au contraire.

« C’est une indication du nom et du savoir-faire de la société qui a posé le monument dans le cimetière. Et aussi une projection de son image. Ces plaques Signatures à coller, donc, sont complètement personnalisables. Que la société veuille quelque chose de neutre et sobre, ou une image plus chaleureuse et colorée, c’est elle qui décide. »

Plusieurs formats sont disponibles, et, si vous avez une idée précise, FunérArts peut concevoir des formes sur mesure. « Il suffit de nous adresser par mail les fonds, textes et logo. Nous proposons une maquette, puis nous concevons les plaques Signatures. Il est indispensable de bien réfléchir à la conception de votre Signature, c’est pourquoi nos graphistes travaillent avec le client. C’est une étape importante, parce que c’est une représentation extérieure des magasins. »

personnalisation-et-habillage-de-cercueil-Funérarts-300x219 FunerArts, une année d'innovations et de succèsLes habillages de cercueils

L’idée que propose FunerArts, consiste à apposer des plaques sur des modèles précis de cercueils, entièrement personnalisables et sur toutes les parties visible de ceux-ci « Nous travaillons avec les Cercueils Bernier et FUNICO – Cercueils du Nord, qui ont l’exclusivité jusqu’en 2017. » explique Cristelle, de Funerarts. Un certain nombre de cercueils est proposé sur l’outil de personnalisation du site de FunerArts « Ce ne sont pas moins de 70 modèles de cercueils qui sont proposés, dans plusieurs gammes, inhumation, crémation, écologiques, et enfants. Ce qui offre un panel important, en terme de formes, d’essences de bois, de couleurs… »

Les fabricants ont eux-même choisi les cercueils concernés dans leur gamme « Nous avons demandé à chacun d’eux de faire une sélection dans leur gamme de leurs cercueils les plus vendus, de ceux qui avaient le plus de succès auprès des familles ». Donc, il faut avoir un cercueil Bernier ou FUNICO – Cercueils du Nord ? « Oui, nous ne proposons le produit qu’aux pompes funèbres apparaissant dans la base d’un des deux fabricants ».

Ceci pour garantir, également, la qualité du produit « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les deux fabricants de cercueil pour fabriquer nos plaques en fonction des côtes exactes du cercueil, et ce, sur les quatre côtés et le dessus, pour chacun des modèles ».

Concrètement, la pompe funèbres, avec la famille, arrive sur l’outil de personnalisation. Ensemble, ils choisissent un modèle de cercueil, puis un thème, avant de sélectionner l’habillage, juste le dessus, juste les côtés, ou l’ensemble. Enfin, ils peuvent personnaliser chaque plaque, individuellement. L’outil offre donc des possibilités infinies, et une utilisation simple pour la mise en place.

funerarts-inters-sur-mesure-300x300 FunerArts, une année d'innovations et de succèsLes inters personnalisés

Les inters de Funerarts sont disponibles en ligne sur le site internet de la marque. Et ils ne ressemblent en rien aux anciens couleur bronze ou métal que nous connaissions jusqu’à présent : ils sont personnalisables. « Nous avons aujourd’hui sept gammes, une huitième sera disponible cet été. Et ces inters peuvent avoir en fait trois usages : compléter une plaque personnalisée FunerArts, bien entendu. Mais ils sont aussi proposés en boutique pour les apposer sur des plaques en granit classique. Et des personnes en achètent pour les poser sur des plaques dans les cimetières, généralement assez anciennes et dont l’inter est usé, pour rafraîchir l’ensemble ».

Mais il ne faut pas être client FunerArts pour accéder aux inters ? « Non, pas du tout. Les pompes funèbres peuvent proposer nos inters même s’ils ne distribuent pas nos autres produits, et ils bénéficient des même prestations, la garantie sur les produits, la qualité de fabrication, la personnalisation » personnaliser des inters « Oui, bien sûr. Il y a un outil sur le site, non seulement, il y a une gamme d’inters personnalisables, mais ça se fait simplement, en trois étapes ».

Et ce n’est pas fini…

Comment parler de FunerArts sans évoquer leurs plaques funéraires diverses et variées, personnalisables made in France, offrant une garantie solide est une gamme de prix les rendant accessibles à tous ? Ou encore le décor funéraire amovible ?

Débordante d’énergie et de créativité, l’entreprise du Nord n’a pas encore dit ses derniers mots, bien au contraire. On a hâte de voir ce qu’ils préparent pour le futur. Tous ces produits, et peut être des surprises, seront à découvrir au salon du Bourget, en novembre prochain.

Le site de FunerArts : www.funerarts-express.com

L’outil de personnalisation FunerArts : ocp.funerarts-express.com

Le site de Bernier-Probis : www.bernierprobis.fr

Le site de Cercueils du Nord : www.cercueilsdunord.com

Efflam, la bougie personnalisable de la Ciergerie Desfossés

0
1 bougies personnalisées Efflam Desfossés

La recette du convoi réussi est souvent à chercher dans les détails, les attentions qui vous différencient de vos concurrents. Pour cela, Efflam propose l’arme absolue : une bougie personnalisable. Revue de détails qui font chaud au coeur.

La Ciergerie Desfosses, un acteur historique

L’entreprise de Carquefou, près de Nantes, est quasiment inconnue du grand public. Et pourtant, depuis 142 ans, la Ciergerie Desfossés fabrique, comme son nom l’indique, des cierges. Plus spécifiquement, le cirier est leader en France sur la fabrication de bougies liturgiques, travaillant avec le clergé catholique, entre autres. L’entreprise s’est imposée auprès de ses interlocuteurs exigeants grâce à la qualité toujours stricte de ses réalisations, et sa compréhension fine de la symbolique attachée à ses produits.

Réfléchissant sur la portée universelle de la symbolique de la flamme, la Ciergerie Desfossés a réfléchi à un produit destiné aux professionnels du funéraire. Au sérieux de la fabrication et à l’aspect universel de la flamme, ils ont ajouté une touche contemporaine, correspondant à la demande des familles : la personnalisation.

Efflam, les bougies du deuil

Dans de nombreuses cultures de l’hémisphère nord, la flamme revêt une importance symbolique, et se voit utilisée pour de nombreuses cérémonies. Elle s’imprime dans l’inconscient collectif comme symbole de la vie, de l’espérance, d’un guide dans l’obscurité.

C’est tout le sens de la bougie personnalisée d’Efflam. L’idée, simple et réfléchie, est de proposer aux familles de matérialiser le deuil dans ce symbole de la flamme vive. La lumière fait directement appel à l’imaginaire. La personnalisation permet dans le même temps d’incarner le souvenir du défunt dans la bougie elle-même.

Le symbole idéal pour évoquer le souvenir de ses chers disparus, lors des obsèques, d’une cérémonie d’hommage, ou de moments particuliers.

La bougie personnalisée

La bougie personnalisée Efflam se présente sous la forme d’une bougie, enchâssée dans un récipient sur lequel la famille peut choisir d’apposer la photo et la citation de son choix.

Rien n’est imposé, et la famille dispose d’une totale liberté pour personnaliser sa bougie. Ce que propose Efflam, c’est d’abord un support vierge que chacun personnalisera en fonction de son souhait, et que la Ciergerie fabriquera dans son atelier de Carquefou près de Nantes.

Retrouvez les sur efflam.eu

Les obsèques du petit Yanis : Une charge émotionnelle lourde

0
habillage ange FunérArts
C'est dans un cercueil de ce type, personnalisé et habillé par la société FunérArts, qu'a été inhumé le petit Yanis.

Je me suis entretenue avec François Xavier Devaux des pompes funèbres à Saint Martin Laert. C’est lui qui s’est chargé des obsèques du petit Yanis, décédé il y a près d’un mois suite à des violences volontaires à cause d’un pipi au lit. Les funérailles ont eu lieu le lundi 6 mars dans l’intimité familiale.

Le décès d’un enfant est toujours une injustice, mais lorsqu’on ne peut pas se raccrocher à nos croyances, au destin, c’est encore pire. Là ici il s’agit en plus d’un acte criminel, rendant l’injustice encore moins supportable pour ce père de famille et toute la société qui, derrière lui, est émue de la douleur de ce décès.

C’est par leurs touchantes personnalités que François Xavier et le père de Yanis se sont rejoints, enclins tous deux à mettre en avant des funérailles personnalisées, ils ont œuvré pour que tout se passe bien.

Une logistique mise à rude épreuve

La première épreuve a été de préparer l’ensemble. Il faut savoir qu’entre le décès de Yanis et ses obsèques se sont déroulées trois semaines et demi, le temps de l’autopsie et des premiers éléments de l’enquête. C’est le père de Yanis, ainsi que sa tante – la sœur de la mère- qui sont venus en agence organiser les obsèques.

« La deuxième épreuve a été la mise en bière ». Voir l’enfant, ne pas savoir dans quel état il serait exactement, essayer d’imaginer, essayer aussi de ne pas imaginer. Tout comme le reste de ses obsèques, une attention particulière a été apportée à la personnalisation. Des objets personnels appartenant au petit Yanis ont été déposés dans le cercueil comme le souhaitait son père.

Le troisième grand travail a été la personnalisation du cercueil. Un cercueil blanc avait été choisi, puis François-Xavier a travaillé en étroite collaboration avec la société FunérArts qui a ainsi créé un habillage avec des anges, pour le cercueil du garçonnet. Pour François-Xavier cette étape est primordiale dans le travail du deuil. « Lorsque l’on voit un cercueil on a tendance à s’imaginer le défunt à l’intérieur, ça nous terrifie et souvent on reste à distance. L’habillage personnalisé du cercueil permet de le rendre plus supportable ».

« De transparent, on a passe à innocent. »

Des obsèques sous haute protection

Hormis un article sur France TV Info , vous ne trouverez que peu d’informations concernant les funérailles du petit Yanis, car un cordon de gendarmerie avait été mis en place devant l’Eglise. Le cortège a ensuite été escorté jusqu’au lieu d’inhumation. Un hommage et un recueillement intimes pour cette famille déchirée d’injustice et en souffrance.

La personnalisation au service du deuil

Comme précisé plus haut, la personnalisation permet de rendre plus supportable le moment des obsèques et ouvre ainsi les portes du deuil. Les obsèques ont fini par être une « délivrance » après ces trois semaines et demi. François-Xavier s’est investi personnellement dans ces funérailles, il a travaillé tous les jours et, est venu le matin même gonfler des ballons d’hélium afin de faire un joli lâché après la cérémonie. À chaque ballon était accrochées des photos de Yanis choisis auparavant avec le père, moment très lourd aussi émotionnellement. Des enfants de l’école qui vivent cette injustice, avaient réalisé des dessins qui ont été accrochés à la jupe du cercueil.

Appeler ce petit garçon par son prénom est également une forme de personnalisation, chose que l’on ne fait pas avec d’autres défunts. « On se l’approprie d’une certaine manière. L’important était de lui redonner sa place d’enfant ».

Une charge émotionnelle très lourde

françois-xavier-devaux Les obsèques du petit Yanis : Une charge émotionnelle lourde
François-Xavier Devaux

« Les professionnels du funéraire ne sont pas confrontés à ce genre de cas régulièrement » et pourtant c’est à eux que les familles se confient le plus souvent, le rôle de psychologue étant de plus en plus imprégné dans les fonctions des professionnels du funéraire.

Un professionnel du funéraire est avant tout un être humain. Souvent les familles l’oublient. Ils se doivent d’être irréprochables, l’erreur est interdite. Pourtant la douleur peut aussi se transposer même si on leurs apprend en premier lieu de ne pas prendre le poids du deuil à leur charge. Dans le cas du petit Yanis, être père de famille comme c’est le cas de François-Xavier suffit à s’imaginer la douleur que le père du petit garçon peut ressentir.

Pour François-Xavier, l’important est d’être épaulé. La famille tout d’abord, c’est pourquoi il effectue un travail de suivi avec le père de Yanis. La pose du monument personnalisé, lui aussi, – stèle en forme de cœur– sera l’occasion d’échanger à nouveau. Mais lui aussi, en tant que professionnel du funéraire. Il a pu trouver du réconfort et une oreille attentive auprès d’autres professionnels, comme Cristelle et David de la société FunérArts. C’est essentiel de se savoir soutenu, et écouté, de savoir que le travail est bien fait. Il y a un équilibre complexe à trouver entre l’empathie pour comprendre au mieux les besoins et attentes, et à la fois une distance imposée pour ne pas prendre la charge du deuil à la place de la famille. Un équilibre parfois difficile à mettre en place, surtout lorsqu’il s’agit d’un enfant.

Le rôle de tous ceux qui ont participé de près ou de loin à ses obsèques est également primordial, et salué. C’est le cas des employés de l’Institut Médico Légal de Lille qui ont « fait preuve d’une très grande humanité, leurs gestes tendres m’ont beaucoup aidé » exprime François-Xavier. « C’est aussi le cas du gendarme et de sa collègue, venus tous deux pour les scellés et qui ont pris des nouvelles pour savoir si tout se déroulait correctement. Le curé qui a officié pour les funérailles de Yanis a également été extraordinaire, il est même venu ensuite à l’inhumation au cimetière ».

Même s’il avait déjà été confronté à des décès complexes, comme le suicide par exemple, François-Xavier a géré toutes les obsèques de ce petit garçon seul dans son agence ouverte il y a un an maintenant. Il réalise tout lui-même, donne une importance capitale aux textes de cérémonies et à la personnalisation, véritable fenêtre du deuil.

 

 

Atelier « je fabrique mon cercueil  » en maison de retraite

38
club du cercueil kiwi

« Qu’est-ce que tu vas faire pour occuper ta retraite ? » est une question traditionnelle des pots de départ. Ces Néo-Zélandais y apportent une réponse originale : « Ben, je vais construire mon cercueil ». Ca change de la pêche et des parties de cartes…

On sait ce que les personnes âgées craignent, arrivées à un certain âge, plus que le cercueil : l’absence de but, la solitude, l’inactivité, et, au final, coûter de l’argent à leurs famille au moment du départ. Tranquillement en train de tricoter sur son canapé, en 2010, Katie Williams, alors âgée de 71 ans, a eu une idée lumineuse : fonder un club. Pas un club de Bridge, le but était de faire oublier l’ennui, pas de le souligner, ni de Scrabble, le but étant d’améliorer la qualité de vie des personnes âgées, pas de les pousser au suicide.

Non, un club qui permette aux personnes âgées de faire fonctionner à la fois leurs méninges et leur adresse, dans une ambiance conviviale, tout en en retirant un bénéfice.

Euréka ! Pourquoi ne pas créer un club où les retraités pourraient fabriquer eux-même leur propre cercueil ? Aussitôt dit, aussitôt fait, Katie Williams jeta immédiatement son tricot, épargnant peut être sans le savoir à son petit-fils d’avoir à porter un pull over qui lui aurait coûté de longues et onéreuses années de psychanalyse, et créa aussitôt dans son garage le premier Kiwi Coffin Club, soit « Club du cercueil Kiwi ».

Il faut dire que Katie Williams avait déjà un passif : avant sa retraite, elle était infirmière spécialiste en soins palliatifs. Comme elle l’a confié à un journal local, elle « avait l’habitude d’être en deuil ».

Sept ans plus tard, Katie Williams a 77 ans, un cercueil à sa taille fait de ses propres mains, mauve avec des petites fleurs, et contemple d’un air bienveillant les Kiwi Coffin Club qui ont fleuri à travers le pays.

Les membres de ces clubs passent la journée ensemble, écoutant de la musique, prenant le thé et le déjeuner, et, donc, fabriquant des cercueils. Les associations mettent même en place des actions de bienfaisance, en offrant des cercueils pour enfant aux hôpitaux locaux, bien entendu fabriqué par leurs soins.

Travail du bois, travail intellectuel (en faisant les plans du cercueil), travail artistique (la décoration de la boîte), et, au final, une substantielle économie au moment des obsèques, les pompes funèbres étant obligées d’accepter l’usage de ces cercueils, expliquent sans doute en partie le succès de ces clubs.

Un des clubs de l’île du Nord compte 120 membres. Même si, pour certains, faire le premier pas est difficile, l’ambiance bienveillante et conviviale les aide ensuite à s’intégrer.

Ses membres considèrent que leurs cercueils, tant qu’ils sont vivants, ne sont que des boîtes, et ces boîtes servent à unir, jusqu’à l’ultime séparation.

Personifia : Le cercueil ardoise comme nouvel outil du deuil

0
Personifia modèle ardoise

Personifia n’est jamais à court d’idée. Serge CLAPIER vous présente le dernier né de la maison : Le cercueil ardoise. Toujours dans un souci de personnalisation d’obsèques, ce nouveau produit répond aux nouveaux besoins des opérateurs et des familles.

« C’est en phase d’essai » m’explique Serge Clapier qui vient de lancer le tout nouveau de la gamme Personifia le cercueil ardoise. Sa particularité c’est qu’il peut se coller sur n’importe quel cercueil car il s’agit en fait d’un vinyle ardoise à apposer directement dessus et sur les côtés. Sa force ? Laisser libre le reste du bois qu’il soit en pin ou en chêne afin de mettre en évidence le cercueil sans le couvrir entièrement. Crémation ou inhumation ? « Les deux » me répond Serge qui a pensé à tout.

Le vinyle est livré avec une boite à craie, mais aussi une éponge et surtout un feutre blanc indélébile ce qui permet en cas de pluie lors d’une inhumation par exemple, de ne pas voir s’effacer les mots et dessins réalisés.

« Quelque chose de participatif »

On le sait, personnaliser les obsèques et les cérémonies permettent d’ouvrir la porte du deuil. Ce cercueil permet à la fois aux familles de s’exprimer au moment du dernier au revoir mais réinvente complètement la manière dont peut se dérouler une cérémonie. En effet, les cérémonies civiles prennent de plus en plus de place dans les rites et cela va ainsi inciter le maitre de cérémonie d’utiliser le cercueil comme objet central de la cérémonie. Les mots et dessins peuvent être faits à la fin de la cérémonie comme durant celle-ci rythmant ainsi les hommages.

Le cercueil n’est pas le seul à être en ardoise, Personifia décline le concept avec les urnes ainsi que les bougies sur lesquelles il sera désormais possible d’écrire et de dessiner.

Pour allez plus loin : https://www.facebook.com/Personifia-871778946281579/?fref=ts

http://www.personifia.com/

 

Cercueil Lego : L’hommage personnalisé pour un jeune britannique

0
hommage cercueil Lego
Cercueil Lego, hommage Jordan McCole.

Voilà des obsèques hors du commun pour Jordan McCole, un jeune britannique de 21 ans.

Jordan est décédé dès suite d’une leucémie, « considéré comme un aventurier par ses amis » et fan de Lego, ses parents ont fait fabriquer son cercueil en forme de Lego.

Cette hommage personnalisé entre parfaitement dans l’ère du temps, non seulement sur la fabrication unique de ce cercueil mais aussi parce que la photo de celui-ci a été posté sur internet et est donc visible partout.

Une exposition médiatique dont la volonté était de montrer que l’on pouvait proposer un hommage spécial en accord avec la personnalité du défunt.

Des fonds ont pu être récoltés pour aider le service d’oncologie pédiatrique de Manchester.

C’est un hommage touchant auquel on assiste envers quelqu’un de jeune parti trop tôt. La personnalisation revêt dans ces cas là d’une véritable aide au deuil pour sa famille et ses amis, et permet aussi de sublimer une personne au-delà de la maladie.

Les obsèques de ce jeune garçon correspondent bien à une nouvelle ère dans la manière de rendre hommage, mais aussi d’organiser les obsèques. Le partage sur les réseaux sociaux est de plus en plus visible, si les selfies ont pu choquer, là il s’agit de toucher le cœur des gens. Rappelez-vous c’est un peu ce qu’il s’était passé lors des obsèques des membres de Charlie Hebdo avec les cercueils sur lesquels on pouvait voir des dessins et des mots.

Le cercueil n’est plus un simple outil d’inhumation mais devient un symbole, un message, un vecteur qui fait le lien entre le défunt et les vivants. Il constitue à lui seul la première étape du deuil.

Plus que jamais l’hommage au delà même de la cérémonie par sa symbolique constitue un rite à part entière partagé avec le monde entier.

FunerArts, des articles funéraires qui offrent une garantie solide

0
Funerarts garantie qualité made in france

FunérArts s’est distingué, ces dernières années, dans le monde funéraire, pour l’originalité de ses créations et le « coup de jeune » qu’elles apportent au monde des articles funéraires. Mais au fait, quelles garanties pour ces nouveaux matériaux ? Sont ils aussi durables que le granit ? On fait le point.

Funerarts-garantie-made-in-france-300x225 FunerArts, des articles funéraires qui offrent une garantie solideFunérArts, un partenaire fiable

Les créations FunérArts se sont faites remarquer pour leur design original et novateur, en même temps que les possibilités de personnalisation qu’elles offraient. Ceci n’aurait pas suffi à assurer le succès de la société sans d’autres qualités « Nous nous sommes fait remarquer pour nos productions originales, mais ce qui a attiré et fidélisé nos partenaires est ailleurs, et tiennent en trois mots : la qualité de production, la réactivité et la garantie » nous expliquent les équipes de l’entreprise Nordiste.

C’est à dire ? « Aujourd’hui, un partenaire FunérArts, lorsqu’il fait appel à nous, a des garanties. La garantie que sa demande sera prise en compte immédiatement, lorsqu’il nous demande une pièce personnalisée particulièrement. Nous pouvons lui donner un délai fiable. Ensuite, il y a la qualité de fabrication. Nos clients pompes funèbres et marbreries, savent que lorsque nous leur livreront un produit, nous y auront apporté un grand soin dans le processus de fabrication. Enfin, la garantie, parce que c’est bien beau de livrer un beau produit, mais il faut s’engager à ce qu’il reste beau dans le temps. »

funerarts-garantie-personnalisation-300x214 FunerArts, des articles funéraires qui offrent une garantie solideDes matériaux éprouvés

Il est vrai que les pompes funèbres et marbreries sont plus habituées au granit et aux matières minérales, moins aux matériaux utilisés par FunérArts, ce qui peut leur poser question. « C’est tout à fait normal. C’est pourquoi nous y apportons des réponses » explique Cristelle, directrice générale.

« Tout d’abord, le matériau. Le PLEXIGLAS® est un matériaux solide, incolore, très haut de gamme, parfaitement lisse. Le fait qu’il soit incolore est important, parce qu’il n’influe en rien sur l’image qui peut apparaître dans le support, les couleurs ne sont pas altérées ou atténuées. Ensuite, il est durable. C’est un matériau qui résiste aux intempéries, au gel, aux variations de température. Il est imperméable aux ultra-violets, et donc joue un rôle de filtre protecteur pour l’image. C’est un matériau qui ressemble au verre, mais qui présente les qualités physiques de l’acier inoxydable, ce qui veut dire qu’il ne se fragilise pas dans le temps. »

« Nous connaissons notre matériau » précise Cristelle, « mais nous maîtrisons également le processus de fabrication. Tout simplement, en réalisant tout en interne. La sous-traitance n’existe pas chez FunérArts. »

funerarts-garantie-résistance-300x201 FunerArts, des articles funéraires qui offrent une garantie solideUne garantie solide

Tout est soigné jusque dans les moindres détails, comme les images présentes « Le procédé d’impression que nous utilisons est de dernière technologie, il offre une qualité de la photographie unique tout en conservant sa luminosité. La protection totale anti UV réalisée directement lors de la fabrication du support en assure la pérennité des couleurs. »

Et tout est soigné jusque dans les moindres détails « L’arrière des socles de nos produits est taillé en biseau, ce qui crée un amorti en absorbant l’inertie lors du basculement de la plaque vers l’arrière (pour les collections FunérArts, In-Cut, Formes, Tableaux, Vagues, Livres). Ainsi, on protège le monument sur lequel il se trouve ».

Ce qui permet à FunérArts de proposer une garantie de 15 ans sur ses produits « Nous connaissons parfaitement les matériaux que nous utilisons, nous savons comment ils réagissent, et surtout, nous fabriquons tout nous-même. En sachant comment nos produits sont faits et de quoi ils sont faits, nous pouvons les garantir les yeux fermés. »

Même pas une clause d’exclusion ? « Les clauses d’exclusions sont simples, nous ne garantissons pas nos articles contre l’intervention humaine ni contre les éléments climatiques extrêmes, comme la totalité des produits manufacturés dans le monde. »

Merci pour toutes ces précisions, à bientôt dans Funéraire Info, on compte sur vous « On peut toujours compter sur nous ! »

Le site internet de FunerArts : www.funerarts-express.com

Le secteur Funéraire : un marché de mode ?

0
funéraire en mode éco

« Vendre un cercueil c’est pas comme vendre une paire de chaussures ». Je sais pas trop, ça finit toujours avec une histoire de boîte, de taille, et de quelque chose qu’on trouve trop cher et qu’on mettra qu’une fois. Allez faîtes pas votre mauvaise tête, je me pose une question toute sérieuse : est-ce-que le marché du funéraire est si imperturbable, imperméable, imp tout ce que vous voulez au reste du marché ?

Pas cher, pas cher il est pas cher mon cercueil

Le low-cost. On l’a vu débarquer en soufflante y a quelques années en France pour tous les secteurs. L’alimentaire d’Allemagne avec les discounters, l’irlandais Primark pour les vêtements, etc.  Après tout une entreprise low cost c’est tout simple : on réduit les coûts d’exploitation pour les répercuter favorablement sur les prix consommateurs. Le choc de simplification version économie de marché – on parlera politique une autre fois-.  Un voyage pas cher pour faire en trois jours ce que vous économisiez pendant un an il y a quelques années c’est possible. Téléphoner pour presque rien et raconter presque rien non plus, c’est tout simple aujourd’hui. Ça commence chez Tati en 1948 et ça continue avec Papi aujourd’hui.

Même si le budget dépense obsèques est heureusement exceptionnel et que ça n’est pas de la consommation, ça reste un secteur marchand. Peut-on alors appliquer ce qui marche ailleurs aux obsèques ?

Révolution Obsèques ( Pour le Service Publique ), ÉcoPlus pour le choix Funéraire, Lost Funéraire etc, beaucoup se sont lancés dans ce marché en pleine évolution que ce soit des groupes qui ont déjà leurs agences ou des entrepreneurs qui ne font que ça. Est-ce que cela veut dire une qualité moindre ? Tous les opérateurs low cost s’en défendent, pour eux il est possible à la fois d’avoir une qualité de service et des prix bas. Nous n’allons pas revenir sur la qualité qui n’est pas le propos ici, mais on voit bien que depuis plusieurs années maintenant les franchises et les entreprises low cost dans le milieu du funéraire continuent sur leur lancée.

C’est beau, c’est bio

Pour les hypermarchés Leclerc « c’est bio la vie » force est de constater que dans le funéraire « c’est bio la mort ». Là c’est surtout la réglementation qui freine des quatre fers recyclés sur le côté des obsèques en général –inhumation par exemple-. Même si l’envie de vous faire enterrer nu comme un vers auprès d’un peuplier vous taraude, faudra attendre que votre envie soit partagée par un élu. On retrouve le bio à d’autres niveaux, sur les articles funéraires, les urnes par exemple ou sur le cercueil en carton qui se veut écologique. Là encore pas de jugement de valeur, bio pas bio, qu’on soit écolo ou non, l’écologie représente un marché considérable. Des vêtements aux panneaux solaires, des meubles à l’alimentation tout se dit un poil plus sain pour nous. Dans le cas des décès, c’est surtout pour la planète l’enjeu. Un secteur que tout le monde pensait faiblir mais qui reste depuis des années une part du marché y compris dans le secteur funéraire.

Je vous déclare unis par…ah mince trop tard !

Je vous en parlais il y a peu notamment avec les cérémonie laïques mais l’analogie entre la célébration des mariages et des enterrements est à mettre en évidence. Évidemment il y a le côté cérémonial, rituel, cultuel et tout le tralala. Il y a aussi une volonté d’éternel et d’éternité dans les deux cas, je vous le dis tout net ça marche de source sûre dans un seul des deux cas. Mais si le marché du mariage est en plein boum depuis quelques années il est à mettre en corrélation avec la personnalisation. Bim là on touche au secteur funéraire qui lui aussi surfe sur cette tendance du besoin de personnaliser, de rendre unique, le défunt. Hommage personnalisé, condoléances, récit de vie, persistance numérique etc, des entreprises aujourd’hui sont spécialisées et viennent en annexe des entreprises de pompes funèbres.

L’Économie avec un grand « É » interpénètre chaque pan de la vie, mais aussi de la mort. Le funéraire, un marché ? oui résolument.