Accueil Tags Pierre tombale

Tag: Pierre tombale

Absolu : opération séduction réussie à Funexpo

0
absolu cimtéa Funexpo

FUNEXPO s’est avéré être un très bon tremplin pour la collection Absolu lancée par l’entreprise CIMTEA, les pierres tombales design et innovantes alliant granit et stèle en verre trempé.

Marquer les esprits : fait !

Jérémie Levy s’attendait à une fréquentation plus élevée du salon, bien qu’il ait été très sollicité. Les visiteurs se sont montrés plutôt réceptifs à la gamme Absolu, malgré un marché habituellement plus réfractaire à la nouveauté. Le pari de la différence s’avère donc payant pour la collection.

La gamme de monuments au design et aux finitions exclusives, a su séduire les professionnels et marquer les esprits. La participation au salon qui semblait indispensable pour se faire connaître s’avère très positive puisque Cimtéa repart avec de très nombreux contacts professionnels. Les marbreries et pompes funèbres ont bien noté l’intérêt de se démarquer en devenant distributeur exclusif de la marque.

Absolu a particulièrement souhaité mettre en avant ses compétences sur le façonnage du granit, lui donnant un coup de fouet fort rajeunissant, mais aussi sur les possibilités qu’offrent l’impression numérique sur verre.

En effet, les stèle en verre trempé peuvent être déclinées en plusieurs couleurs, avec ou sans transparence et sont toutes personnalisables. Le modèle Syrma, présenté en granit Aurora Indien Rouge et Noir Absolu était coiffé d’une stèle élancée avec l’image d’une forêt de bouleaux, tandis que le modèle Cursa, décliné en monument cinéraire proposait d’apaisantes chutes d’eau.

Et plus si affinité !

Jérémy Levy a plus d’un tour dans son sac puisque sa société Cimtéa propose également un catalogue de modèles plus classiques qu’il a pu proposer lors du salon et qui a également rencontré du succès. Il n’hésitera pas à développer ce catalogue avec les distributeurs exclusif de la gamme Absolu qui cherchent à diversifier leur offre.

Cimtea-catalogue-papier-300x216 Absolu : opération séduction réussie à FunexpoRésolument dans l’air du temps avec ses monuments haut de gamme destinés à provoquer le coup de cœur des familles tout en offrant une possibilité de personnalisation, Absolu marque déjà le paysage funéraire français.

CIMTÉA – ABSOLU
65 Rue du Général Hirschauer – 57500 Saint-Avold

Tél. : 03 87 04 94 51 – E-Mail : info@cimtea.com

Chronique : Cimetières, entretiens de la mémoire

1

Les cimetières font non seulement partis de notre culture, de notre histoire mais également de notre patrimoine. L’inhumation au cœur des pratiques, au cœur même de la ritualité et du deuil. Comment a-t-on enterré nos morts ? comment soigne-t-on aujourd’hui le cœur des vivants par la commémoration ?

À moins de quinze jours de la Toussaint retour sur la ville d’en dessous et la mémoire d’au dessus.

Manger, s’accoupler, enterrer ses morts, un tryptique de Neandertal. Les nécropoles existaient bien avant l’écriture. À l’Antiquité les lois interdisaient les inhumations au sein de la cité. Elles ont donc lieu dans les catacombes. C’est dès le IV siècle que l’on observe quelques monuments sur les tombes des martyrs. La religion étant intrinsèquement liée au culte de la mort, les chrétiens veulent posséder une sépulture au plus proche des lieux sacrés en y cherchant une protection. Du VI au VII siècle s’observe alors des constructions d’églises funéraires dans les villes et aussi dans les campagnes.

Ça n’est qu’à partir du Xème siècle que les cimetières au sens « sépulture individuelle » entrent dans un discours généralisé et dans les livres pontificaux.

Plusieurs va-et-vient légaux viennent tour à tour interdire l’inhumation dans les lieux saints puis au contraire les rapprocher. Et c’est à l’époque carolingienne, soit de 751 au XI siècle que le cimetière paroissial encadre l’église.

En tous temps, tous lieux et toutes religions ont ceci en commun : Le caractère sacré des lieux d’inhumation et l’interdiction de violation des sépultures.

Si l’on fait un bond de plusieurs siècles, on se rend compte que c’est l’hygiène et le déclin des pratiques religieuses qui ont éloignés les morts des églises. Les cimetières sont construits en dehors des villes et villages ou à la porte de ceux-ci et on l’observe très bien aujourd’hui avec la ville qui rattrape les cimetières et l’englobe à nouveau. Au XVIII siècle, il est interdit d’inhumer dans les églises par l’ordonnance royale du 10 mars 1776. Le lieu d’habitation devient lieu de vie, les cimetières lieu de mémoire.

Ce qui va réellement changer dans l’évolution des cimetières c’est le concordat de 1801, qui avec la Révolution va transférer la propriété des cimetières à la commune. La loi du 15 novembre 1887 sur la liberté des funérailles permet aux famille d’exprimer le choix quant au mode de sépulture et en 1904, la loi donne le monopole de l’organisation des funérailles aux communes. Elles passent ensuite des contrats avec les pompes funèbres. Apparaissent alors de plus en plus les sépultures, avec pierre tombale et caveau funéraire ainsi que l’expansion grandiloquente de l’art funéraire.

Aujourd’hui les cimetières sont lieux de flânerie, comme à Paris, de culte comme en Bretagne, de mémoire, comme à Verdun. C’est un lieu de rencontres, d’insultes parfois, de larmes et de rires. C’est aussi et surtout le reflet de la société et de soi-même. Comment entretenir ces lieux de mémoire ? Comment être au plus près du trait d’union entre les vivants et les morts ? C’est à ces questions qu’est consacrée ma chronique de la semaine.

Justin Bieber organise déjà son propre enterrement

0
Justin Bieber

Le jeune chanteur canadien, Justin Bieber, qui est tout juste âgé de 22 ans cette année anticipe et organise déjà, selon le Daily star, son propre enterrement et veille à ce que les détails soient parfaits.

Choqué par les décès soudains d’illustres artistes comme celle du Prince et David Bowie selon le rapport de The Daily Star Sunday, et terrifié de succomber avant l’heure, Justin Bieber, la jeune star de la Pop, penserait déjà à sa mort et a décidé de réagir en tout préparant son enterrement au cas où il disparaîtrait aussi.

 Il a déjà défini les bénéficiaires de sa fortune de 180 millions de dollars, en élaborant un testament très précis dans lequel tous les légataires de ses biens immeubles et meubles sont mentionnés.

Justin Bieber aurait également défini l’allure qu’aura sa pierre tombale qui, grâce à l’énergie solaire, diffuserait sans cesse des vidéos. Pour les fans qui n’ont pas eu l’occasion de la voir, on imagine qu’il aura l’intention de diffuser ses concerts et ses clips.

Justin Bieber, soucieux de ne pas se faire oublier par ses fans après sa mort, est aussi à la recherche d’une technologie moderne lui permettant de graver son nom en plus de ses plans minutieux pour ses hommages privés et publics. Et ainsi, pour pouvoir être présent sur scène, il est en train de créer son propre hologramme 3D.

Concernant son enterrement, Justin Bieber a mis sa famille au courant de ses intentions. En découvrant les plans funéraires de Justin, sa mère et ex-manager, Pattie Mallette, âgée seulement de 40 ans a rigolé dans un premier temps en pensant qu’il s’agirait de nouveaux caprices qui lui passerait. Puis, confirmé par une source au Daily Star, il lui est apparu clairement que son fils était sérieux.

Par contre, Justin Bieber, qui à titre de rappel, n’est pas encore mort, ne sait pas encore pour l’instant s’il sera inhumé au Canada, son pays natal ou à sa ville de résidence à Los Angeles.

Trois ans après avoir été déclaré mort, il revient chez lui

0
Ma Jixiang

Un homme qui a été déclaré mort il y a environ trois ans est revenu chez lui, dans un village au centre de la Chine, laissant sa famille estomaquée par ce véritable miracle.

L’homme qui est rentré chez lui a été déclaré mort des suites d’un accident de voiture. Sa famille est terrifiée en apprenant que l’homme qu’elle avait enterré était vivant.

Ma Jixiang, un chinois du village de Tanjialong, âgé de 59 ans, atteint de déficient mental avait été porté disparu en 2009. La police a confirmé en 2012, selon le Quotidien du Peuple en ligne, qu’il a été tué dans un accident de la circulation. Il était impossible d’identifier le corps de la victime qui était dans un état tellement catastrophique.

Selon des analyses de laboratoire, Ma Jixiang est mort dans une collision de voitures, a déclaré la police. Les autorités en sont arrivées à cette conclusion en procédant à une analyse ADN.

Après l’annonce de l’autorité, des funérailles somptueuses et également la crémation du corps du défunt, ont été organisées par la famille de Ma Jixiang. Une pierre tombale gigantesque ornée de dragons, de lions dorés et de totems ont été construite. Et les cendres du cadavre que l’on croyait être le sien avaient été enterrées dans le comté de Xiangtan, au village de Tanjialong, province de Hunan.

Mais un miracle s’est produit le 22 décembre 2015, trois ans plus tard. C’est devant sa pierre tombale que Ma Jixiang a été retrouvé trois ans plus tard.

Selon le China’s Democracy and Law Times, l’homme avait été vendu à une usine de briques après avoir été kidnappé. D’après Metro, le journal britannique, il a été forcé, avant d’être libéré à cause de son état de santé, de travailler illégalement dans l’usine pendant trois ans.

On sait alors que les tests ADN ont été inexacts. La question se pose maintenant sur la véritable identité du corps qui a été incinéré en 2012.

Russie : une pierre tombale pour des accros du smartphone

0

A l’origine, il ne s’agissait que d’attirer l’attention des professionnels sur une petite entreprise exposant dans un salon funéraire de Sibérie, via un exemplaire de démonstration. La démarche dépasse désormais son créateur, le Russe Pavel Kalyuk et sa société Autograph. Accros à votre smartphone, offrez vous donc son nouveau produit : votre stèle ou votre pierre tombale en forme d’IPhone.

La jeune société a pour activité principale la gravure sur pierre au laser. Est-ce parce que, avance-t-il, de plus en plus de gens se font enterrer avec leur téléphone (au cas où), ou parce que l’appareil est devenue une sorte d’objet familier détenteur de tant de données personnelles ? Il a eu cette idée de styliser une pierre tombale en basalte ukrainien, d’en faire un accessoire funéraire.

Ainsi, il est possible d’y faire graver des éléments qui y apparaîtront comme s’ils se trouvaient à l’écran du smartphone.

Il en coûte tout de même un millier de dollars américains pour s’offrir ce petit plaisir, qui n’existe pour l’heure qu’en version téléphone IPhone. Le modèle Samsung devrait bientôt être disponible, succès commercial oblige.

Elections américaines : une pierre tombale pour Donald Trump

0
(capture Facebook)

On avait entendu dire que tous les coups étaient (presque) permis en politique. Celui infligé le week-end dernier à New York (Etats-Unis) au controversé candidat républicain Donald Trump est morbide. Mauvaise blague ? Menace de mort ? Son service de sécurité s’interroge.

Dimanche de Pâques, raconte le journal 20 Minutes, des promeneurs déambulant dans Central Park sont tombés nez à nez avec… une pierre tombale massive, grise, arborant le nom du milliardaire. Sur la pierre est aussi gravée l’inscription « Make America hate again », ce qui pourrait se traduire par « Rendre à nouveau l’Amérique haineuse ». Un détournement ironique du slogan électoral du candidat, qui parle lui plutôt de grandeur à restaurer.

Le monument funéraire a été retiré quelques heures plus tard par des employés municipaux. Les enquêteurs n’ont semble t-il pas trouvé grand-chose pour l’instant quant à l’origine de la stèle. Reste que les positions prises par Donald Trump, personnage fort en gueule, divisent la société américaine. Au point de constituer un danger pour sa vie ?

Par le passé, des candidats (et des Présidents élus) ont été la proie d’assassins. Une enquête de police est déjà ouverte à New York après que le fils de Donald Trump ait reçu ce mois-ci une lettre suspecte envoyée du Massachusetts contenant une poudre blanche. Poudre qui s’est révélée finalement non toxique.

Monument : le changement c’est maintenant !

0

La troisième et dernière partie de la saga « avenir de la marbrerie » va vous amener à penser le métier autrement. Si les tendances changent aussi vite que vous changez de slip dans le monde en général, la marbrerie n’est pas encore touchée, mais ça vient !

Bref résumé des conseils précédents

Il nous reste une dernière chose à explorer pour  que vous puissiez voir le futur de votre entreprise de manière positive.

Jusqu’à maintenant nous avons vu que :

– vous deviez vous adresser aux collectivités (pensez aux associations d’anciens combattants aussi, plaques commémoratives pour les obsèques de leurs camarades, entretiens des monuments aux morts … ). 1er article ici.

– vous deviez vous adresser à vos clients de façon régulière via une newsletter. Article 2 ici.

Le changement, c’est maintenant !

Pour citer un politique célèbre, mais il faudra vraiment le faire !

Maintenant, vous allez vous adresser à vous-même et vous demander ce que vous pouvez changer dans la marbrerie. C’est ce qu’a fait Funéral Concept en lançant les monuments en fer et en bois, ou Acanterra en repensant complètement le design du monument funéraire.

Il va falloir repenser esthétique, mais aussi prix. Les clients des marbriers sont soit des personnes âgées qui prévoient leur dernière demeure, ou bien leurs enfants qui sont contraints par un décès de choisir la dernière demeure de leurs parents. Et tous, surtout les seconds, doivent être convaincus d’une marbrerie qui sait évoluer et se moderniser. Si rien ne correspond à leur budget, ne doutez pas qu’ils se feront leur monument eux-mêmes avec quelque bricoles de chez Casto ou qu’ils iront voir ailleurs si vous n’y êtes pas ! Et il vaut mieux une famille qui achète, même si ce n’est pas la pierre tombale la plus chère, plutôt que pas de famille du tout !

Une personne qui entre dans votre magasin et vous dit « j’ai …..€ de budget pas plus » et qui se voit répondre « oui, c’est possible », sera une personne déjà satisfaite de s’être adressée à vous !

Ouvrez votre esprit

Bien sûr il va falloir sortir des sentiers battus. Malheureusement lorsqu’on écoute les nouvelles entreprises qui se lancent auprès des professionnels du funéraire pour distribuer un nouveau concept, on entend souvent dire que c’est un milieu fermé, qui campe sur ses acquis. C’est un tort. Parce que si le milieu du funéraire n’évolue pas, les familles si. Et il faut prendre le train en marche.

Réfléchissez donc a de nouveaux modèles de monuments :

– 4 bordures en granits avec galets colorés à l’intérieur

– 4 bordures en bois traité

– 1 bordure a la tête du terrain avec un chemin de plantes grasses

– quelques chutes qui ne vous servent à rien d’autre disposées en assemblage

N’hésitez pas à faire appel à l’imagination des familles pour personnaliser le tout, ou à des professionnels (Fidès Funéraire par exemple !).

Moderne-300x219 Monument : le changement c'est maintenant !
Paillasse de bois posée au sol avec vases ciment et plantes artificielles
Soleil-300x219 Monument : le changement c'est maintenant !
Pelouse artificielle avec bordures de jardin et fontaine

Refaites ou faites votre catalogue de monuments avec plusieurs gammes :

– Monuments concept (= petits budgets vu ci-dessus, le terme « petit budget » pouvant être perçu comme négatif)

Monuments pleine terre

Monuments avec caveaux

Ainsi la famille sait où regarder et que vos compétence et vos offres sont étendues.

N’hésitez pas non plus à mettre à disposition tous ces catalogues gentiment offerts par les commerciaux de passage ou glanés au salon du funéraire. Entre nous, dans votre placard ils ne servent à rien ! Les familles pourront alors constater que la marbrerie funéraire n’est pas si poussiéreuse et même que les idées y fleurissent.

Cerise sur le gâteau

La clé qui fera également perdurer une activité de marbrerie, c’est l’entretien de monuments. Bien que cela puisse prendre du temps, les sociétés spécialisées ont poussé comme des champignons ces dernières années.

Sur tout monument vendu, n’hésitez pas à offrir un premier passage l’année suivant la construction, et proposez automatiquement un contrat d’entretien. Contrat qui est idéalement réalisé via une assurance obsèques, plus sécurisant pour les familles, qui leur garanti un seul paiement, et donc de n’avoir rien à débourser pour les 10 années à venir.

Voilà, vous en savez plus, si ce n’est sur l’avenir de votre marbrerie, au moins sur mon humble avis à ce propos. Nous ne saurons le fin mot de l’histoire de la marbrerie que d’ici 10 ou 20 ans, et peut-être aurais-je eu tort sur toute la ligne (ce que je déteste au plus haut point !). Mais entre nous, ce serait idiot de ne pas avoir essayé non ? Si vous mettez ces stratégies en place, informez-nous de vos retours !

Bien entendu vos suggestions ou idées sont les bienvenues, tout comme votre avis sur cette série d’articles.

Salon de Villepinte : Gilba, l’œuvre d’art unique

0

Pour embellir le deuil et le souvenir, l’artiste peintre Gil’s et sa société Gilba Création décorent et personnalisent cercueils (carton, bois), plaques funéraires et pierres tombales en métal. Ils montrent leur travail au salon de Villepinte, sur le stand C149.

Funéraire-Info : Pouvez-vous tout d’abord nous présenter votre société ?

GILBA CREATION : L’activité de notre société est la décoration sur tous supports par le biais de l’aérographie et du chromage. Nous matérialisons en œuvre d’art, pièce unique, la pensée, le vœu de nos clients.

F.I. : Vous participez au Salon Funéraire Paris 2015, est-ce votre première participation ou êtes-vous un habitué ? Comment définiriez-vous ce rendez-vous du marché du funéraire ?

GILBA CREATION : Nous participons pour la première fois au salon Funéraire Paris 2015. C’est un événement capital qui nous permettra de rencontrer les différentes professions liées au marché funéraire.

F.I. : Qu’allez-vous présenter sur votre stand ? Tout particulièrement, quelles nouveautés, quels produits phares ?

GILBA CREATION : Nous présentons des œuvres d’art, pièces uniques, au travers des articles funéraires.

F.I. : Un célèbre publicitaire aurait dit « Si tu n’as pas de Rolex à 50 ans, tu as raté ta vie. ». Pour quelle raison pourriez-vous dire « Un visiteur qui n’est pas passé par mon stand a raté son salon » ?

GILBA CREATION : Le visiteur qui n’est pas passé par notre stand a raté son salon car il a suivi la tradition et n’a laissé aucune place à l’innovation, à l’imagination….

A noter :

  • Nom de l’entreprise : GILBA CREATION
  • Nom du dirigeant : Gilles BAZENET
  • Adresse courriel de la société : gilbacreation@gmail.com
  • Adresse de l’entreprise : 1895 rue Julien Panchot – 66000 PERPIGNAN

E-monument.fr, votre pierre tombale en ligne, simplement

0

e-monument.fr, spécialiste du monument funéraire en ligne, permet en quelques clics de créer soi-même la pierre tombale adaptée à ses envies et à son budget, sans se déplacer. Pour plus de simplicité, e-monument.fr prend également en charge les démarches administratives et la pose du monument directement sur la concession.

Cliquez, commandez, c’est posé!

Il suffit de choisir parmi une large gamme, le modèle de pierre tombale souhaité et la couleur du granit. Vient ensuite la personnalisation du monument avec l’ajout d’une gravure et/ou d’un motif, et le tour est joué !

A chaque sélection, le devis affichant un prix TTC est instantanément actualisé en fonction des options choisies et tout en intégrant les frais de livraison et de pose.

E-monument propose une solution innovante et simple d’utilisation pour un prix adapté à chaque besoin.

 

E-monument.fr s’occupe de tout

E-monument.fr-s’occupe-de-tout E-monument.fr, votre pierre tombale en ligne, simplement 

Si les modèles présentés sur le site ne correspondent pas aux attentes de l’internaute, il peut adresser une demande spécifique à e-monument.fr qui lui proposera alors une conception totalement inédite.

Enfin, e-monument.fr prend en charge l’ensemble des démarches administratives nécessaires (recherche de l’emplacement, déclaration de travaux, etc.) et pose le monument funéraire sur votre concession.

 

Commander sa pierre tombale en ligne toute l’année ou pour la Toussaint, rien de plus facile !

 

A propos d’e-monument.fr :

logo-e-monument E-monument.fr, votre pierre tombale en ligne, simplement

Après une expérience de plus de 15 années sur le terrain, créé en septembre 2014, e-monument.fr est le spécialiste du monument funéraire en ligne. En plus de la vente personnalisée de pierres tombales et accessoires, e-monument.fr s’occupe des démarches administratives nécessaires à la pose du monument dans le respect de la réglementation. La société qui se fournit auprès de distributeurs bretons propose également des produits Made in France. Disponible pour le moment en Ile-de-France, e-monument.fr sera disponible prochainement dans la France entière.

Source: Communiqué de Presse, octobre 2014

Tombe numérique, c’est possible

1

Pierre tombale numérique, une nouveauté!

Ce produit  est une autre façon d’honorer vos proches avec des photos et du texte avec une présentation en diaporama sur la pierre tombale. Il s’agit d’une nouvelle technologie venant de Slovaquie qui commence à être commercialisés dans le monde entier.

tombe-numérique1-300x200 Tombe numérique, c'est possible
Monument funéraire 2.0

Un dispositif étanche pour protéger un affichage numérique et pour être encastré dans une pierre tombale ou un monument.

Selon l’intensité de la lumière du jour, des capteurs automatiquement commandent des lumières miniatures pour éclairer la pierre tombale au crépuscule et éteindre au bout de quelques heures. Le tout est alimenté par un panneau solaire sur le sommet de la pierre tombale.

La présentation démarre au moment ou un capteur détecte un mouvement autour du monument

Il y a également un Code QR GRATUIT à la fin de chaque présentation  pour le télécharger immédiatement.

C’est une nouvelle façon de rendre hommage à vos proches disparus.

Pour en savoir plus, RDV sur le site du fabriquant

Tombe-numérique-200x300 Tombe numérique, c'est possible
Tombale numérique