Accueil Tags Pompes funèbres

Tag: Pompes funèbres

Les Ailes d’Anges 43, FFC, Pompes funèbres en vidéo…L’actualité du 13 juin 2018

0

Les Ailes d’Anges 43, FFC, Pompes funèbres en vidéo…L’actualité du mercredi 13 juin 2018. Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs dans le réveil funéraire du 13 juin 2018. Revivez l’actualité dans la revue de presse sur Funéraire-Info.

Nigeria : Un homme enterre son père avec une nouvelle BMW

Un Nigérian, Azubuike, a enterré son père avec une toute nouvelle BMW d’une valeur de 32 millions de nairas, dans son village à Ihiala LGA, Mbosi dans l’État d’Anambra.

Naij rapporte que ce dernier qui a récemment perdu son père a décidé de lui donner un adieu spectaculaire en l’enterrant dans une BMW.

4 ans de prison

la mi-2016, le département de la Haute-Vienne est frappé par une recrudescence de vols à la roulotte. Le mode opératoire observé est toujours le même : l’une des vitres du véhicule est brisée et le voleur déleste les victimes de leurs effets personnels. Sacs à main, sacoches, ou portefeuilles laissés à l’intérieur de l’habitacle. Tout disparaît.

L’auteur de ces faits délictueux a été condamné à quatre ans de prison ferme, ce vendredi, par le tribunal correctionnel de Limoges. Au terme d’une longue procédure judiciaire, 74 victimes ont pu être identifiées par les enquêteurs.

Les Ailes d’Anges 43

L’association Les Ailes d’Anges 43 organisait dimanche sa quatrième Fête des anges sur le site champêtre idéal de La Plage au Chambon-sur-Lignon.

Cette Fête des anges est une journée conviviale et familiale, avec un pique-nique et des jeux pour enfants disposés dans le grand pré proche du Lignon. Avec un moment fort en émotion, en milieu d’après-midi, au moment du lâcher de ballons. Sur chacun d’entre eux, un prénom, parfois accompagné d’une courte phrase rappelle la mémoire d’un être cher disparu.

FFC

« À l’origine, notre objectif était de faire accepter la crémation, une pratique interdite depuis Charlemagne jusqu’au concile de Vatican 2 en 1963 », rappelle Chantal Crenol, la présidente de l’association. Mais aujourd’hui, la crémation est entrée dans les mœurs passant de 1 % en 1980 à 40 % en 2017.

Et chaque commune de plus de 1 000 habitants à l’obligation de créer un columbarium et un jardin du souvenir (pour la dispersion des cendres) dans chaque cimetière. « L’éloignement géographique des familles et les cimetières de moins en moins fréquentés mais aussi l’aspect financier concourent en partie à cette évolution », souligne Patrice Baumel, le délégué régional de la fédération française de crémation.

Boulette

Mickaël Fayen (31 ans) est décédé brutalement, mercredi dernier à Pont-d’Ain, alors qu’il était au volant de son camion de livraison. Une enquête a été diligentée, pour évacuer toute cause suspecte de la mort, comme il est d’usage en pareille circonstance. L’autopsie, pratiquée vendredi à l’Institut médico-légal de Lyon, a conclu à une rupture d’anévrisme aortique. Ce jour-là, dans l’après-midi, le corps de Mickaël Fayen a été transféré au centre funéraire de Pont-de-Beauvoisin (Isère), dans une housse sous scellés. Mais le permis d’inhumer, seul document officiel nécessaire au retrait des scellés en présence d’un officier de police judiciaire, n’a pas suivi la dépouille de Mickaël

En vidéo, les pompes funèbres

Dans l’intimité d’une petite entreprise familiale de pompes funèbres, en Bourgogne, filmée à vingt ans d’intervalle. Entre chronique du quotidien et observation des rites funéraires, ce documentaire raconte la transmission d’une vocation et l’évolution de notre rapport à la mort.

En 1995, les trois frères Girard, entrepreneurs de pompes funèbres à Semur-en-Auxois, en Côte-d’or, laissaient une caméra entrer dans leur quotidien. Vingt ans plus tard, Bernard, l’un d’eux, a transmis l’affaire à ses trois enfants trentenaires. Mais, bien que retraité, il exerce toujours à leurs côtés le « plus beau métier du monde », qu’il avait lui-même hérité de son père.

Cimetière protestant de Beyrouth

Dimanche 17 juin, à 18h30, le musicien et chanteur Oussama Abdel Fattah donnera un concert de musique orientale accompagné de son oud en toute intimité au cimetière protestant de Beyrouth. Rénové en octobre 2017, ce cimetière a également vocation à être un jardin ouvert à tous.

Situé à l’entrée de la rue de Damas, dans le quartier de Sodeco, à Beyrouth, le cimetière protestant existe depuis le milieu du 19eme siècle et est propriété de l’Eglise protestante française depuis la première guerre mondiale. Peu entretenu, le cimetière semblait à l’abandon.

Lorsque le pasteur Pierre Lacoste a pris ses fonctions au Liban il y a cinq ans, il a décidé de le réhabiliter pour en faire un lieu de vie. Son ambition, faire de ce cimetière, « un lieu où il fait bon vivre ».

Moustique tigre

Au cimetière de Terre Cabade à Toulouse, les points d’eau stagnante sont nombreux. En conséquence, les 33 hectares sont particulièrement appréciés des moustiques selon Serge, l’un des gardiens du cimetière. Il explique que ces insectes rôdent autour des coupelles remplies d’eau de pluie qui servent à arroser les fleurs. «On est infestés ! On vide les coupelles d’eau parce que les moustiques s’y mettent, pondent et se propagent». Une propagation dont Michel et sa femme Geneviève ont été victimes. «Le jour des obsèques de ma belle-mère, le 18 mai, je me suis fait piquer sur mes deux jambes, à travers mes collants !» Geneviève montre son cou, également dévoré par les moustiques en ce mardi pluvieux. «C’est un gros problème» se lamente le couple.

Décès de Philip Roth, cleptomane au cimetière, les news du 23 mai

0

Décès de Philip Roth, cleptomane au cimetière…l’actualité du mercredi 23 mai 2018. Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs dans le réveil funéraire du mercredi 23 mai 2018. Revivez l’actualité dans la revue de presse sur Funéraire-Info.

Tuerie de Santa Fe : sa mort pourrait sauver son mari malade

Cynthia Tisdale, tuée dans la tuerie de Santa Fe, avait pris un deuxième emploi au lycée pour payer le traitement de son mari. Son histoire a tellement touché les internautes qu’ils ont donné assez pour, peut-être, sauver William.

Sa mort pourrait permettre de sauver la vie de son mari. Cynthia Tisdale, 63 ans, est une des dix victimes de la tuerie de Santa Fe, commise la semaine dernière par un lycéen de 17 ans, Dimitrios Pagourtzis. Serveuse le soir après avoir été assistante juridique pendant sa carrière, cette enseignante avait pris ce poste de remplaçante comme deuxième emploi le jour et gagner plus d’argent pour payer un traitement coûteux pour son mari William, atteint d’une maladie mortelle, la fibrose pulmonaire idiopathique

150 pots de fleurs volés dans un cimetière

Une femme de 58 ans a été interpellée lundi par les gendarmes à son domicile, à Landivisiau, dans le Finistère.
La veille, elle avait été surprise en train de voler des compositions florales dans le cimetière de Saint-Pol-de-Léon, situé à une trentaine de kilomètres de chez elle rapportent nos confrères du Télégramme.

Les gendarmes, lors de l’interpellation, ont trouvé au domicile de cette quinquagénaire quelque 150 pots de fleurs ! Des compositions qu’elle avait dérobées depuis le début de l’année dans différents cimetières du secteur.

Mort de Philip Roth, géant de la littérature américaine, à 85 ans

La littérature perd un géant. Dans la nuit du 22 au 23 mai 2018, le monde a appris la mort de Philip Roth, 85 ans, l’un de plus grands auteurs américains de l’Histoire, fort d’une carrière couronnée par une kyrielle de prix.
Parmi ses œuvres les plus connues figurent notamment « Le Complot contre l’Amérique », « Opération Shylock », « Pastorale américaine » (Prix Pulitzer de fiction en 1998) ou encore « La Tache ». En 2001, Philip Roth avait reçu le Prix Franz Kafka pour l’ensemble de son œuvre. Il est également Commandeur de la Légion d’Honneur et a été récompensé aux quatre coins du monde pour sa contribution à la littérature.

Incinérée à l’insu de sa famille : que s’est-il vraiment passé ?

Enterrée dans un « carré social », une femme a été incinérée cinq ans après son inhumation, sans que son fils ne soit mis en au courant. Une méthode qui choque, mais qui est pourtant encadrée par la loi.

C’est une histoire qui fait froid dans le dos. En mars 2017, Michel Burtin, un ancien chef d’entreprise de 61 ans découvre que sa mère, Antoinette Frenk, enterrée dans le « carré social » du cimetière de Thiais (Val-de-Marne) depuis 2012, a été exhumée puis incinérée sans qu’il n’en soit averti.

L’Agence fait un tour d’horizon avec les pompes funèbres

Dernièrement était organisée, dans les locaux de l’hôtel Manoir d’Agnès, une réunion d’information sur les évolutions, les nouvelles tendances et les nouveaux comportements en matière de funéraire en ligne. Cette réunion était organisée par L’Agence (ex-régie publicitaire «La Dépêche du Midi») à l’intention des entreprises professionnelles de pompes funèbres.

En premier lieu, il fut présenté plusieurs portraits de personnes représentatives : Arthur, veuf, de 75 ans ; sa cousine, Jeanne, 70 ans, et «Ben», âgé de 36 ans. Chacune, chacun ayant sa culture, son fonctionnement vis-à-vis des médias, des nouvelles technologies, mais aussi en matière de relations humaines et familiales.

Pompes funèbres, cercueil et corbillard …l’actualité du 14 mai

0
cercueil et corbillard

Pompes funèbres, cercueil et corbillard …l’actualité du lundi 14 mai 2018. Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs dans le réveil funéraire du Lundi 14 mai 2018. Revivez l’actualité dans la revue de presse sur Funéraire-Info.

Elle arrive à son bal de promo en corbillard et dans un cercueil !

En principe, les Américains font tout leur possible pour paraître sous leur meilleur jour à leur bal de promo. Presque considéré comme un rite de passage, le bal de promo est un événement mémorable dans la vie des étudiants. Pour Alexandrea Clark, c’était surtout l’occasion de se faire remarquer. L’étudiante a confondu bal de promo, funérailles et Halloween, puisqu’elle est arrivée transportée dans un cercueil ! Regardez les images de cette étudiante qui est couchée dans son cercueil et souriante.

Du SAMU aux pompes funèbres

Retour sur une triste histoire, celle d’une jeune femme décédée, qui avait téléphoné au SAMU et qui n’a pas été prise en compte comme elle aurait dû ou pu l’être.
J’ai écouté l’entretien, qui est complaisamment en ligne. A trois reprises l’opératrice demande des symptômes. A trois reprises. Aucun symptôme exploitable ne lui est donné.

Je ne devrai pas les excuser, ces opératrices. Je ne cherche pas à les excuser d’ailleurs.

Mort du célèbre photographe sud-africain Sam Nzima

Le photographe, mort à 83 ans, est l’auteur de la photo emblématique montrant un écolier, tué par la police de l’apartheid durant le soulèvement de Soweto en 1976.

 

Craig Garnette veille sur les morts oubliés

A 59 ans, Craig Garnette officie depuis 4 décennies dans un crématorium à Los Angeles d’un genre très particulier : il incinère les corps de tous ceux que personne n’est encore venu réclamer. La plupart des morts envoyés ici sont en effet décédés dans des maisons de retraite ou des hôpitaux. Leurs familles indigentes – ou bien fâchées – n’ont pas pu ou souhaité organiser des enterrements privés.

Nigeria : danse avec les croque-morts

Depuis une vingtaine d’années, une pratique funéraire fait fureur à Lagos : faire danser les cercueils. Ce service, encore réservé à une élite, permet d’engager des porteurs de cercueils qui dansent lors de la procession jusqu’au cimetière. Reportage.

Péronnas : un cimetière de cercueils à l’abandon

A Péronnas, à la limite des communes de Saint-Denis-lès-Bourg et de Saint-Rémy, des promeneurs et des riverains ont découvert une décharge sauvage.

Sur un terrain privé, des objets pour le moins insolites étaient entreposés, visiblement depuis plusieurs mois.

Une douzaine de demi-cercueils et des capitons, comme ceux présentés dans des salons d’exposition d’entreprises de pompes funèbres, étaient en effet mis en décharge, parmi des palettes en bois.

 

Pompes funèbres angevines spécialisées dans les obsèques musulmanes.

« C’est une responsabilité énorme. » En juin 2017, Radouane Frikach a fondé la première entreprise de pompes funèbres spécialisée dans les obsèques musulmanes de Maine-et-Loire, les Services funéraires musulmans d’Anjou (SFM Anjou), avec Chanta Hicham.

Du muguet en mai, des chrysanthèmes en novembre

0

Après les cloches de Pâques, les clochettes du muguet du 1er mai. Certains pourront considérer qu’il y a, ce jour-là, quelque chose qui cloche justement : on célèbre le travail, on le fête … en chômant et en manifestant manifestement. Le 1er mai c’est exactement la moitié de l’année du secteur funéraire qui comme chacun le sait commence à la Toussaint avec ses chrysanthèmes ! Le 1er mai, on offre du muguet pour porter bonheur à ceux que nous aimons. Pourquoi ces clochettes blanches et parfumées et pas du lilas, ou autres fleurs de saison ?

Depuis la fin du XIXe siècle, le 1er mai, fête du travail, est la journée des revendications sociales, la journée internationale des travailleurs n’est pas l’occasion de faire bloc pour les syndicats, à quelques exceptions près, comme le 1er mai 2002. Ce jour-là, 1,3 million de personnes avaient manifesté. Mais aujourd’hui, le muguet va fleurir dans les rues partout en France. Il est de tradition d’en offrir pour porter bonheur, de préférence avec 13 clochettes.

Le muguet, une tradition ?

Les Romains fêtaient déjà, au début du mois de mai, les Florales, en l’honneur de Flora, la déesse des fleurs. En Grèce, la tradition existe toujours : on suspend des couronnes de fleurs à l’entrée des maisons.

La tradition remonterait à la Renaissance: le 1er mai, il était d’usage, dans les campagnes, d’offrir une branche de quelque chose pour célébrer la fin de l’hiver. En 1560, le roi Charles IX en visite dans la Drôme où on lui offrit un brin de muguet et l’année suivante il en offrit aux dames de la Cour en guise de porte-bonheur.

Le chansonnier toulonnais Félix Mayol, auteur du célèbre « viens poupoule« , en débarquant à Paris, gare Saint-Lazare le 1er mai 1895, va offrir un bouquet de muguet à son amie parisienne Jenny Cook et suite à son succès sur la scène du « Concert parisien », ou il arborait quelques brins à sa jaquette, il conservera ce muguet porte-bonheur. Depuis 1921, le muguet de Mayol est d’ailleurs devenu l’emblème du Rugby Club Toulonnais.

Le 1er mai 1900, lors d’une fête organisée par les grands couturiers parisiens, toutes les femmes reçurent un brin de muguet.

En avril 1941, Pétain instaure la « fête du Travail et de la Concorde sociale « , le 1er mai et le muguet remplace l’églantine rouge, associée à la gauche.

Nous vous souhaitons un bon 1er mai et nous pensons à ceux qui sont d’astreinte ou au travail en ce premier jour du bien joli mois, les professionnels des pompes funèbres, assistants funéraires ou thanatopracteurs, mais aussi les pompiers, les policiers, les professionnels du secteur de la santé et ceux que nous aurions pu oublier !

 muguet-mai Du muguet en mai, des chrysanthèmes en novembre

IN MEMORIAM : La start-up au package complet pour les obsèques

0
IN MEMORIAM

Aude nous présente son entreprise, IN MEMORIAM, spécialisée dans les services funéraires. Les services proposés sont orientés vers le besoin des familles. Elle nous présente son entreprise via un dossier très complet donc je vous partage le contenu ci-après.

Portrait

Aude-in-memoriam IN MEMORIAM : La start-up au package complet pour les obsèques » Avant de créer IN MEMORIAM, j’étais conseillère funéraire diplômée. Passionnée par mon métier, j’avais néanmoins la certitude que nous aurions pu faire mieux pour les familles. Au fil du temps, j’ai donc identifié leurs besoins, leurs attentes. A force de discussions, nous avons mis des mots sur leurs regrets et ce qu’elles attendaient : une personne pouvant les guider dans leurs démarches.

Une idée est née : une entreprise s’occupant de l’organisation de tous les « à-côtés », et s’y consacrant 7 J/7, 24H/24. Entretien, fleurissement de sépultures, articles funéraires et carterie personnalisables furent un premier axe de réflexion. En analysant encore les besoins des familles, il m’est apparu que beaucoup regrettaient également de ne pas avoir eu le temps d’étudier plusieurs devis dans le cadre d’obsèques ou de travaux de cimetières. En effet, dans l’urgence, elles ont souvent fait au plus rapide sans avoir pu faire de comparatifs. Faute de temps et épuisées un devis était signé et plus tard, il leur laissait un gout amer.

Les familles auraient également souhaité qu’un service prenne en charge les démarches administratives en contactant les organismes (très nombreux) auxquels était rattaché le défunt et leur permette obtenir les aides financières auxquelles elles ont droit sans même le savoir. Devant la charge de travail que représentent les formalités certaines abandonnent, avoue ne pas s’attarder et passent parfois à coté de beaucoup de choses.

Ainsi, en juillet 2017 l’entreprise IN MEMORIAM est créée et accompagne les familles grâce aux services suivants :

  • Courtage funéraire (service gratuit) : Dans le cadre d’un décès ou de travaux de cimetière, IN MEMORIAM se charge de recueillir plusieurs devis pour les familles, qui n’ont plus qu’à choisir l’organisme de pompes funèbres offrant pour elles le meilleur service. – Aide administrative post obsèques,
  • Entretien et fleurissement de sépultures,
  • Articles funéraires et carterie personnalisés.

Aujourd’hui IN MEMORIAM se veut être plus qu’un prestataire de service, mais un véritable guide et médiateur dans le dédale que peut représenter la législation funéraire pour les familles.

Nul individu, et ce, faute de temps, de moyens ou de connaissances du milieu funéraire, ne devrait se priver de rendre hommage à ceux qu’il aime. L’humain doit reprendre toute sa dimension dans notre société et c’est avec force que je souhaite y contribuer, par le temps et les efforts consacrés aux familles afin qu’elles puissent se concentrer sur l’essentiel. Il nous faut repenser les rapports humains, les valoriser.

Concrètement, quels sont les services proposés ?

L’objectif est d’éviter aux familles de chercher partout des opérateurs différents pour chaque service et par conséquent d’y perdre un temps et une énergie considérables. De quel type par exemple ? Les démarchés après décès, mais aussi l’entretien de sépultures etc.  Tout devient vite très complexe, lorsque dans l’urgence et dans la pénibilité de la situation il faut régler ce genre de choses, et prendre de bonnes décisions dans un climat serein.

 » Chaque journée est différente avec son lot d’imprévus mais toujours passionnante. A peine avons-nous le temps de lever les yeux sur l’horloge qu’il est déjà tard mais la journée s’achève avec le gout du travail accompli et les remerciements des familles. C’est une réelle motivation pour nous et un précieux réconfort pour elles de savoir qu’elles peuvent nous confier absolument tout ce qu’elles souhaitent et que nous sommes disponibles 365 jours par an de jour comme de nuit. « 

Quelle position vis-a-vis des pompes funèbres ?

En réalité ce sont les pompes funèbres qui sont les clients d’IN MEMORIAM. Elles versent une somme fixe par devis signé qui n’est pas répercutée sur les familles. Le projet d’Aude a été très bien accueilli en Gironde où un partenariat à pu être conclu. Mais bien sur Aude ne compte pas s’arrêter là et étendre son concept à la région Aquitaine, et ensuite à la France entière.

Objectif : Mettre en relation les familles et les opérateurs de pompes funèbres tout en assurant une médiation.

Fonctionnement :

  • 1) La famille contacte IN MEMORIAM par téléphone, mail ou via notre formulaire de demande de devis sur notre site internet.
  • 2) Nous faisons ensuite le point sur leurs besoins et volontés.
  • 3) Nous contactons plusieurs pompes funèbres afin d’obtenir des devis.
  • 4) Nous transmettons les devis à la famille.
  • 5) La famille compare les devis et fait son choix puis nous en informe.
  • 6) Un rendez-vous est planifié entre la famille et l’opérateur sélectionné afin de procéder à l’organisation de la prestation.

Avantages pour la famille :

  • Elle n’a pas à se déplacer dans plusieurs agences de pompes funèbres.
  • Elle est informée dans les moindre détails de la procédure en matière d’obsèques ou de travaux de cimetières.
  • Elle bénéficie d’un éclairage sur chaque prestation et la législation funéraire.
  • Lorsqu’elle arrive au rendez-vous avec les pompes funèbres, elle a en sa possession tous les documents et informations nécessaires et évite ainsi plusieurs rendez-vous.
  • Elle est certaine de la régularité de l’entreprise de pompes funèbres avec la loi.

Avantages pour les pompes funèbres :

  • Gain de temps en évitant plusieurs rendez-vous.
  • Rapprocher d’elles des familles qui n’auraient peut-être pas pensé à faire appel à elles.
  • Garantie que la famille qui viendra dans ses locaux approuve et a choisi de faire appel à elles. Etre sûr que la famille qui se présente à elles dispose de tous les documents, informations et effets nécessaires à l’organisation de la prestation.
  • Les décharger des tâches liées à l’organisation des obsèques ou administratives.
  • Leur permettre d’avoir plus de visibilité et assurer la bonne réputation de leur établissement grâce aux familles orientées vers elles.

Démarches après décès

Les démarches administratives représentent sans conteste la tâche la plus anxiogène pour les familles:  Par où commencer ? Comment s’y prendre ? Quels organismes doivent être contactés et pourquoi ? Ai-je droit à des aides financières ?

21616253_789064741274332_8530023874542279159_n IN MEMORIAM : La start-up au package complet pour les obsèquesPour répondre à ces questions et sans que les familles passent à côté des aides auxquelles elles ont droit, IN MEMORIAM agit pour les aider.  Leur expérience leur permet de savoir suivant la situation des familles à quelles aides elles ont droit et par où commencer.  En plus Aude propose d’aider les familles en grande difficulté financière à réduire ses tarifs.

C’est pourquoi, Aude a écrit un Guide des démarches après décès, disponible dès à présent. 

Remettre de l’humain

 » Les courriers que nous fournissons aux familles ne sont pas générés automatiquement par un logiciel car comme nous l’avons dit chaque situation comme chaque individu est unique. A ce titre, nous rédigeons nous même chaque courrier selon la situation du défunt. »

Objectif : Décharger les familles des nombreuses et complexes tâches administratives postobsèques.

Fonctionnement :

1) La famille contacte IN MEMORIAM.

2) Nous faisons le point sur les organismes auxquels étaient rattaché le défunt et sa situation au moment du décès.

3) Nous proposons à la famille la solution la plus adaptée à ses besoins et ses moyens.

4) Nous assurons l’assistance téléphonique 24h/24 et 7j/7.

23120377_806591452854994_1233061608249007924_o IN MEMORIAM : La start-up au package complet pour les obsèquesFormules proposées : Toutes nos formules comprennent une assistance 7j/7 et 24h/24.

  • Formule simplicité : Guide des démarches administratives version numérique.
  • Formule simplicité + : Guide des démarches administratives format papier.
  • Formule confort : Guides des démarches administratives, rédaction des courriers version numérique.
  • Formule confort + : Guides des démarches administratives, rédaction des courriers version papier.
  • Formule sérénité : Guide des démarches, rédaction et envoi des courriers aux organismes.

Avantages pour les familles :

  • Elles y voient plus clair dans les procédures post-obsèques.
  • Elles sont guidées dans des démarches très complexes.
  • Elles sont informées de leurs droits en matière d’aides financières.
  • Elles peuvent toucher les fonds auxquels elles ont droit (souvent versés uniquement sur demande) plus facilement et rapidement.

Entretiens de sépultures :

Objectif : Préserver les cimetières en matière de sécurité et d’esthétique tout en défendant les intérêts des communes et des familles.

  • Fonctionnement :
  • 1) La famille contacte IN MEMORIAM.22904763_805380172976122_1307653632334926015_o IN MEMORIAM : La start-up au package complet pour les obsèques
  • 2) Nous faisons le point avec elle sur les besoins en matière d’entretien.
  • 3) Nous proposons à la famille la solution la plus adaptée à ses besoins, moyens et à la nature de la sépulture.
  • 4) Nous procédons à l’entretien et au fleurissement selon la formule souhaitée.

Avantages pour la famille :

  • La sépulture est entretenue malgré son éloignement géographique ou toute autre raison (mobilité, temps, etc).
  • Elles dépensent moins en entretien qu’en exhumation et ré-inhumation dans un cimetière plus proche d’elle.
  • Entretenue, la concession n’est pas reprise et les mauvaises surprises sont évitées.
  • Elles sont informées de la législation en matière de cimetière et peuvent y répondre plus facilement.

Avantages pour les communes :

  • Les sépultures entretenues ne se dégradent pas ce qui évite tout danger.
  • Les sépultures entretenues préserve les communes des frais engagés lorsqu’une sépulture est en état d’abandon puis reprise.
  • L’esthétique du cimetière est préservée.
  • Les bordures des sépultures entretenues sont débarrassées des mauvaises herbes, feuilles, mousses, lichens, etc.… limitant ainsi leur propagation.
  • La dignité du cimetière, de ses monuments et de ses défunts est préservée.

https://www.inmemoriam-funeraire.com/boutique

22448624_799493303564809_3103396935201222546_n IN MEMORIAM : La start-up au package complet pour les obsèques

Pompes funèbres Elysium Funéraire, personnalisation et innovation à Metz

0
Elysium Funéraire

ELYSIUM FUNERAIRE est une entreprise de Pompes Funèbres proposant des services funéraires d’excellence, tournée vers une vision nouvelle du funéraire. Installée au 146 avenue de Strasbourg à Metz, les Pompes Funèbres ELYSIUM proposent l’organisation d’obsèques uniques, fidèles à la vie du défunt, à ses valeurs et à ses dernières volontés.

Les maîtres mots pour ELYSIUM FUNERAIRE, sont personnalisation, humanisation et innovation.

DERRIERE ELYSIUM, une femme, Laurence CREIGNOU, autodidacte et passionnée par son métier, présidente des Pompes Funèbres ELYSIUM.

Rien ne prédestinait Laurence à devenir chef d’entreprise. Durant ses 22 années d’expérience dans l’hôtellerie de luxe et le médical, elle a mis sa rigueur, son sens de l’organisation et sa joie de vivre au service des autres.

C’est donc, comme une évidence, qu’elle a décidé, à 42 ans, de se lancer un nouveau défi et de continuer à consacrer sa vie aux autres, en créant ELYSIUM FUNERAIRE.

ELYSIUM FUNERAIRE : LE CONCEPT

Laurence a étudié le marché du funéraire au Canada, Etats-Unis et au Luxembourg pour repenser le métier et mettre son entreprise en adéquation avec sa vision du funéraire.

Dès que l’on ouvre la porte d’ELYSIUM FUNERAIRE, on n’a pas l’impression d’entrer dans un magasin de pompes funèbres. Les Tons sont clairs, l’ambiance est moderne, chaleureuse et apaisante.

ELYSIUM FUNERAIRE se veut une entreprise tournée vers la vie, où tout est mis en œuvre pour offrir :

  • Un accompagnement global aux familles, avec une disponibilité totale, une réactivité immédiate et un sens de l’organisation sans faille (24H/24).
  • Une personnalisation des obsèques, en proposant des services novateurs tels que la présence d’un photographe professionnel, un service traiteur…
  • Une prise en charge plus « humaine », avec plus d’écoute et de conseils.
  • Un service d’assurance décès en partenariat avec FAPE OBSEQUES, spécialiste de la prévoyance funéraire depuis plus de 20 ans.
  • Des monuments funéraires uniques et personnalisés selon les souhaits des familles et des dernières volontés du défunt.

Elysium Funéraire se situe au

146 Avenue de Strasbourg
57070 Metz

A votre écoute au 03 87 62 32 15

Vision du Salon Funéraire 2017, une fête et des anniversaires

0
Salon funéraire 2017 CSNAF Le Bourget

3 jours de fête au Bourget ! Le Salon Funéraire Paris 2017 vient de fermer ses portes et nous avons encore tous dans nos yeux des images inoubliables de cette édition… et mal aux jambes. La filière funéraire se porte bien et l’évolution de cette industrie était bien visible.

Salon Funéraire 2017 au Bourget

L’édition 2017 du salon Funéraire organisé par la CSNAF et Reed Expo se tenait sur 3 jours du 23 au 25 novembre au Bourget. Après l’intermède 2015 à Villepinte pour cause de COP21, les croque-morts de France et de Navarre et les exposants retrouvaient le Hall 2 du Parc des expositions du Bourget pour la grande fête 2017 du Funéraire et c’était une grande réussite !

Les anniversaires au Salon Funéraire

A tout seigneur, tout honneur, l’édition 2017 marquait le trentième anniversaire du salon. C’était une raison supplémentaire de venir partager ce moment avec les organisateurs, les fournisseurs et la communauté du funéraire au Bourget. C’était aussi les 130 ans d’Hygeco, les 80 ans de la CPFM, les 50 ans de France Funéraire, sans oublier les exposants ou les visiteurs qui fêtaient leurs anniversaires pendant les 3 jours ! Joyeux anniversaire à toutes et à tous.

Que faut-il retenir de l’édition 2017 du Salon ?

Cette édition a été une nouvelle fois marquée par la qualité des stands des exposants, lumineux, colorés. A trente ans le salon est arrivé à maturité avec la présentation de produit de qualité et un esthétisme des stands. Pour moi les choses marquantes étaient les suivantes :
Le cercueil était la star du salon, Bernier, Funico ou Homaje sans oublier les autres exposants, de beaux produits, les fabricants présents s’étant attachés à présenter le meilleur de leur art. Cercueil prémium ou concept cercueil ? en tout cas des produits d’exceptions démontrant l’imagination, les compétence et les possibilités infinies de personnalisation que les fournisseurs de cercueil peuvent créer dans leurs usines.

Le monument funéraire était bien représenté avec de très belles réalisations chez les Granits Michel Maffre, La Générale du Granit ou chez Les Granits Sénégats.

Foule dans le monde du logiciel Funéraire

Une dizaine de stands, avec des solutions de gestion, Arlequin, Carbone 14, Neptune, Gif, Simplifia, Yama Soft, Lomaco et d’autres, nous aurons l’occasion d’y revenir prochainement !

Corbillard et limousine au Salon Funéraire 2017

Foule aussi chez les fournisseurs de véhicules, les limousines de chez Pilato et Rivaud restaient des valeurs sûres et les appareils photos sortaient des poches pour immortaliser par un selfie le véhicule que l’on souhaite pour des convois d’exceptions.

Le salon, reflet des modifications capitalistiques du secteur funéraire

Lors de la dernière édition FT et Hygéco étaient sur le même stand, en 2017, 2 stands marquant la séparation des deux sociétés. Mouvement inverse pour Roc-Eclerc et Funecap qui étaient cette année réunis ensemble, tout comme Funéplus et le FIFF ou encore l’UPFP et la Maison des Obsèques, Neptune et le Choix Funéraire qui, part leurs emplacements, marquaient leurs partenariats respectifs.

Nous allons revenir dans les prochaines semaines sur cet évènement et si vous voulez nous aider, répondez à ce questionnaire ! (Voici le lien vers l’article, a vos stylos)

Marquer les familles dans le funéraire : le petit plus

0
Marquer les familles
Funéraire service

On le dit régulièrement, la prestation en pompes funèbres ou en marbrerie se doit d’être impeccable, elle doit marquer les familles dans le bon sens du terme. Mais bien faire ne suffit pas toujours. Si l’on peut être poli, bienveillant, et que tout se déroule sans le moindre accroc, parfois il manquera juste un petit « plus », un petit rien du tout qui fera qu’une famille se souviendra de vous en disant : « ils sont formidables », plutôt que « oui, ils sont bien ».

La différence tient parfois à peu de choses. Lorsque vous-même qualifiez un film de « bien » ou de « pas mal », c’est que vous l’aurez oublié d’ici quelques jours, et que vous n’en parlerez pas spontanément à votre entourage.

C’est ce qui ne doit pas se passer avec votre entreprise de pompes funèbres ou de marbrerie. Au delà des conseils, de l’accueil, vous devez laisser une trace, matérielle et immatérielle aux familles. Celles-ci doivent pouvoir dire « ils sont formidables ».

Marquer les familles : leur souvenir de votre société

La réception d’une famille ne consiste pas seulement à la faire s’asseoir dans un bureau, mais à lui proposer d’accrocher les manteaux sur un porte-manteau, à lui proposer une boisson chaude ou froide, à lui expliquer le déroulement de l’entretien et l’inviter à poser ses questions si elle en a, avant de commencer.

Café-300x227 Marquer les familles dans le funéraire : le petit plusC’est lui épargner de remplir l’innombrable tas de paperasse à l’exception des signatures nécessaires, l’assurer de votre présence par téléphone à tout moment en lui confiant votre ligne directe, et s’assurer que tout lui est clair quant à ce qui va se passer.

Avant son départ, c’est lui écrire le déroulement des obsèques avec les lieux, les heures afin qu’elle ait une trace écrite à laquelle se référer en cas de doute, et qu’elle pourra communiquer aux proches.

La veille des obsèques, c’est appeler la famille pour savoir si elle a des questions, et lui rappeler le déroulement de la cérémonie si nécessaire, le lieu de rendez-vous et l’heure.

Pendant les obsèques, c’est rester présent, toujours en vue en cas de besoin, tout en faisant preuve de discrétion. C’est s’adapter à une demande qui n’était pas prévue : une chanson, un texte lu par un proche, sans paniquer ou faire la moue.

Marquer une famille de manière immatérielle, c’est l’appeler après les obsèques pour savoir si tout s’est déroulé comme convenu (et pas si tout s’est « BIEN passé ») et si elle a été satisfaite de vos services. Mais c’est aussi lui assurer votre présence pour tout ce qui lui serait utile : besoin d’actes de décès supplémentaires, de conseils quant aux démarches à effectuer, etc.

Les traces matérielles

Pour laisser une trace matérielle, rien de plus simple. Bien sûr, la plupart des entreprises utilisent des pochettes permettant de donner à la famille ses papiers, documents importants dans un contenant plus élégant qu’une enveloppe kraft. Cette pochette est souvent conservée.

En marbrerie, rien n’empêche non plus de remettre à la famille un petit dossier contenant la facture du monument, mais aussi la « carte d’identité » de celui-ci : nombre de places, type de granit ou matière, gravures existantes avec possibilité de compléter… et des conseils d’entretien bien sûr ! N’oubliez pas le petit mot qui va bien : « pour toute question sur l’entretien de votre monument, n’hésitez pas à nous contacter au 05… ».

Offrir des articles funéraires n’est pas non plus exclu : une plaque pour les obsèques, une composition de fleurs artificielles pour un monument funéraire seront des traces non seulement appréciées mais qui resteront sur le long terme.

Quelques alliés pour marquer les familles :

Simplifia : démarches après obsèques

Funérarts : signatures de monuments funéraires

En Sa Mémoire : entretien et fleurissement de sépulture

Mémograv : pour des plaques funéraires en express

Simplifia, la start-up lyonnaise lance son logiciel pour pompes funèbres

0
Simplifia logiciel de pompes funèbre

Dépoussiérer, innover, mettre en lumière. À Funéraire-Info nous connaissons bien ces problématiques. Bousculer le secteur n’est pas simple, d’autant que, comme je vous l’ai déjà dit le milieu du funéraire, doit rester le monde des coulisses de par son essence même. Pour autant doit-il être morne, flétri et sans éclat ? Pas du tout, c’est ce que je fais quotidiennement dans mon travail auprès de vous et ce que fait aussi la Start-up lyonnaise Simplifia.

La French Tech : c’est bon vous avez la pub Renault en tête ? Welcome. La semaine dernière je voulais parler d’En Sa Mémoire à l’occasion de l’angle de la presse lors de cette Toussaint 2017. Réputée pour son esprit collaboratif je dis toujours – oui je radote aujourd’hui– que les entreprises sont à l’image des valeurs de leurs dirigeants. Collaboratif, conseil et accompagnent. Allez venez avec moi je vous emmène chez Simplifia.

Capture-d’écran-2017-11-07-à-16.04.45 Simplifia, la start-up lyonnaise lance son logiciel pour pompes funèbresSimplifia, un trait d’union

La vie change et la mort aussi, les paperasses administratives elles, restent inchangées, c’est pourquoi Simplifia est là pour vous aider dans vos démarches dès plus basiques, aux nécessaires, aux obligatoires jusqu’à celles qui vont vous aider dans votre travail de deuil : démarches administratives, recherche d’assurance-vie, clôture de compte, etc. Du socle on part vers des choses plus enclines à faire fonctionner le travail de deuil, e-memory book, condoléances en ligne, commande de fleurs, entre autre.

Simplifier la vie de ceux qui vont accompagnent

Le postulat c’était ça, vous simplifier la vie, sauf que depuis, la croissance de la start-up lui a fait entrapercevoir d’autres objectifs : accompagner ceux qui vous accompagnent. Si je vous en parle aujourd’hui, vous me connaissez, ça n’est pas pour rien, Simplifia vient de lancer son logiciel pour pompes funèbres.

Vous allez me dire, « oui enfin faire des devis, des factures, je le fais déjà ». Certes, mais qu’est-ce-qui vous distingue vous, de la concurrence ? Quelles sont les raisons pour lesquelles vous aller travailler chaque matin ? La relation de confiance que vous entretenez avec vos familles.  Avec un catalogue produit à disposition, une base de données des lieux complète, la relation avec les familles est renforcée à chaque entretien, car vous passez moins de temps les yeux rivés sur votre écran, mais plus à l’écoute. De toute façon je ne vais pas paraphraser Simplifia, tout est expliqué dans la brochure, que je vous invite à voir ci-après.

Brochure logiciel : logiciel-simplifia

Simplifia ne vous laisse pas seul face à vos obligations, des conseillers sont à votre écoute et à votre disposition. En somme, quoique vous vous posiez comme question, Simplifia a forcément la réponse.

Un logiciel pour et par le funéraire

Pourquoi est ce que c’est une grande innovation pour le marché funéraire ?

Parce que ce logiciel n’est pas juste un outil pour la logistique de votre agence, mais il a été pensé, travaillé, étudié, pendant des années, par les acteurs du funéraire eux mêmes en partenariat avec les équipes de Simplifia afin de correspondre à la réalité du marché et du quotidien des professionnels du funéraire.

Exit la logique comptable, place à l’humain dans un seul logiciel qui, suivant son utilisateur va donner des outils concrets et simples pour réaliser les différentes tâches. Si le terme de conseiller funéraire a pris tout son sens ces dernières années, c’est parce que, et ça aussi je suis venue régulièrement vous le dire, le rôle même du poste a évolué pour être dans le conseil et l’accompagnement. Un conseiller funéraire n’aura pas besoin des mêmes outils et fonctionnalités qu’un maitre de cérémonie. Si pour le premier la facturation sera nécessaire le maitre de cérémonie aura besoin quant à lui d’organiser sa présentation. Pour autant ils doivent pouvoir communiquer entre eux afin d’assurer un service de qualité. Le logiciel sait s’adapter aux besoins de chacun.

Le digital oui mais l’humain avant tout

C’est pour ne pas réduire l’activité à des démarches fastidieuses qui grignotent en grande partie le temps de l’entretien si précieux et privilégié avec les familles, que Simplifia a adapté ses fonctionnalités.

Fort de son expérience pour les particuliers depuis six années, la base de données de Simplifia est complète.

Tous les lieux en France qui concernent les activités du funéraire y sont répertoriés : hôpitaux, EPADH, crématoriums, etc. Plus besoin de chercher pendant une durée certaine, les coordonnées de tel ou tel service pour obtenir pour une disponibilité dans le cadre de l’organisation d’obsèques. Le temps gagné permet de nouer une relation de confiance avec la famille, nécessaire au bon déroulement de l’organisation des funérailles.

Capture-d’écran-2017-11-07-à-16.05.17 Simplifia, la start-up lyonnaise lance son logiciel pour pompes funèbresUne logistique implacable et impeccable

La famille souhaite une crémation à tel endroit ? Parfait le logiciel vous remplit automatiquement le lieu, coordonnées et coût de la prestation. Vous devez faire une sortie de corps et vous rendre à telle chambre funéraire ? le logiciel vous calcule le coût d’entrée à la chambre funéraire, les couts de transports etc. On nous parle sans cesse des devis types, et des lignes obligatoires, oui, mais pour un conseiller funéraire il y a tout un tas de petites lignes, notamment en termes de taxes, qui sont obligatoires et qu’il faut aller chercher ci et là. Hors de question de devoir dire à la famille lors du règlement des obsèques « ah au fait, il y avait ça comme taxe ».

Le devis doit être limpide, clair et surtout mis à jour en temps réel. Le nouveau logiciel pour les pompes funèbres de Simplifia vous facilite cette tâche en automatisant les données.

La transparence en ligne de mire

Pourquoi s’arrêter là quand on peut aller encore loin ? L’entretien collaboratif est une idée que j’entends souvent chez les pompes funèbres. Un écran d’un côté, une tablette de l’autre, et surtout une communication claire et limpide entre les familles et son conseiller. Les devis pourront être mis à jour en temps réel, et montrer à la famille le coût de chaque prestation en toute transparence. Ça sera un jour possible, et ça viendra de Simplifia. Mais promis je viendrai vous en reparler d’ici là.

Il n’y a rien de pire que de recevoir quelque chose, et de prendre une heure à le comprendre avant de l’utiliser. Un temps de travail optimisé avec ce logiciel, puisque sa prise en main est très simple, et parfaitement ergonomique. De quoi rester fidèle à son image de simplifier la vie des utilisateurs des services de Simplifia. En plus le logiciel est gratuit pour tous les partenaires qui travaillent déjà avec la Start-up lyonnaise. Eh ! je vous donne la brochure en exclusivité là, alors…Vous attendez quoi ?


Vous retrouverez Simplifia au Salon Funéraire Paris Le Bourget, du 23 au 25 novembre prochain au stand H64, et attendant retrouvez la présentation de l’entreprise ici.

Photo-stand Simplifia, la start-up lyonnaise lance son logiciel pour pompes funèbres

Brochure logiciel : logiciel-simplifia

 

Réveil funéraire du 2 novembre 2017 spécial Toussaint : les pompes funèbres

0
réveil funéraire 2 novembre pompes funèbres

Les pompes funèbres sont peu présentes dans la presse, et même en période de Toussaint, ce sont surtout les médias qui vont les chercher plutôt que l’inverse. Portrait et non publicité. Voici les articles parus dans la presse en cette Toussaint 2017

Les pompes funèbres lonzacoises proposent, depuis trois ans, des tombes en acier inoxydable. Garantis à vie, les monuments funéraires en acier sont aussi plus légers que leurs jumeaux en pierre. « Ils pèsent entre 400 et 500 kg, contre deux tonnes pour une construction en granit », précise Patrick Peyrat. 

La journée de Jean-Philippe démarre comme celle de pas mal de monde : devant son ordinateur. Mission de ce matin : vérifier qu’il n’y a pas de fautes d’orthographe dans l’annonce nécrologique qui doit paraître dans la Libre de demain.  

Le premier centre de formation funéraire a ouvert dans l’Audomarois. En septembre, Guy Humetz a ouvert Funénord, le premier centre de formation funéraire de l’Audomarois. Idée ingénieuse dans ce domaine qui recrute, mais où il y a trop peu de candidats.

Certaines personnes font preuve d’originalité pour leur sépulture. Les pompes funèbres du Nord Cotentin regorgent d’anecdotes et de demandes insolites. Aux pompes funèbres de Sandrine Robert, à Saint-Vaast, on se souvient de quelques demandes. « Une personne a demandé à être inhumée, dans son cercueil, en maillot de bain car elle aimait la mer. »

C’est une histoire de retrouvailles. Après avoir perdu des proches, Valérie Denesle et Anne Peyrègne, alors âgées d’une vingtaine d’années, ont eu envie de s’intéresser au milieu des pompes funèbres. L’entreprise familiale des trois frères Girard, à Semur-en-Auxois (Côte-d’Or), leur a ouvert ses portes. Nous sommes en 1995. Et, dans leur premier documentaire, intitulé Les Passeurs – « car les croque-morts servent de tran­sition de la vie à la mort », ex­pliquent les deux réalisatrices –, on voit Bernard, un des frères ­Girard, accompagné de ses trois enfants : Solène, Loïc et Olivier. A l’époque, ces derniers se montrent réfractaires à l’idée de reprendre l’affaire.

Si la grande faucheuse ne connaît pas de saison, l’hommage aux défunts, si. Entrepreneurs de pompes funèbres, Hélène et Frédéric Faucomprez voient leur activité croître en cette période de Toussaint où ils multiplient les services aux morts pour les vivants.Ils sont trentenaires, portent le costume sombre et côtoient la mort. Antoine et Grégory sont employés d’une entreprise de pompes funèbres à Bastia. Un métier « noble » qui implique de se forger un solide caractère

​Les Pompes Funèbres Intercommunales de Tours mettent leur professionnalisme au service de la famille lors de la perte d’un proche. Grâce à ses agences de proximité, l’entreprise sait être présente à chaque étape du deuil et de la cérémonie.

Conseiller funéraire, à l’agence fréjusienne de Cristol-Ghio, Serge Rubechi nous dépeint sa réalité… Loin des récits légendaires qui entourent la profession. Quant au terme « croque-mort », souvent utilisé et fondé sur des légendes, l’homme le réfute: « Il est désuet dans notre milieu. L’appellation « agent de pompes funèbres » est préférable. »
Patron d’une entreprise de pompe funèbre installée à Rethel, Philippe Zanchetta est avant tout un patron qui peut se targuer d’affirmer : «  Je suis passé par tous les postes  ». Il est entré dans le métier en 1977, d’abord dans la marbrerie après avoir travaillé comme maçon et terrassier. Et c’est en 1992 que l’entreprise familiale Zanchetta est devenue pompe funèbre. 
La crémation a peu changé le métier et guère plus les habitudes des familles : « Le rituel se calque sur le modèle religieux avec l’autel, les oraisons funèbres, l’assemblée recueillie. Après, le rapport au disparu dépend du sort des cendres. 

Que se passe-t-il après la mort ? L’entreprise châlonnaise de pompes funèbres Favre explique le parcours d’un défunt, du dernier souffle à la mise en terre.

Si, aujourd’hui, Guillaume Fontaine, à la tête des Pompes funèbres havraises Roc Elclerc, est affilié à un groupe, les pompes funèbres sont aussi une histoire de famille pour lui. Son grand-père et son père exerçaient ce métier en région parisienne. 

En fouillant dans l’annuaire, on ne trouve qu’une petite trentaine de pompes funèbres municipales ou intercommunales en France. Une bonne part se trouve d’ailleurs dans de grandes villes, comme Paris, Lyon, Toulouse ou Marseille. Et depuis 1978, Mayenne fait partie de ce club très fermé.
La concurrence au sein du marché funéraire est rude : rien qu’à Béziers, une dizaine d’entreprises offre ses services. Mais le Pech Bleu s’affiche large leader dans le biterrois. Chaque année, environ 1 500 familles font appel à cette société sans actionnaires et donc avec moins de pression concernant les bénéfices.

Sur les réseaux

20,013FansJ'aime
66FollowersSuivre
565FollowersSuivre
77AbonnésSouscrire