Accueil Tags Pompes funèbres

Tag: Pompes funèbres

IN MEMORIAM : La start-up au package complet pour les obsèques

0
IN MEMORIAM

Aude nous présente son entreprise, IN MEMORIAM, spécialisée dans les services funéraires. Les services proposés sont orientés vers le besoin des familles. Elle nous présente son entreprise via un dossier très complet donc je vous partage le contenu ci-après.

Portrait

Aude-in-memoriam IN MEMORIAM : La start-up au package complet pour les obsèques » Avant de créer IN MEMORIAM, j’étais conseillère funéraire diplômée. Passionnée par mon métier, j’avais néanmoins la certitude que nous aurions pu faire mieux pour les familles. Au fil du temps, j’ai donc identifié leurs besoins, leurs attentes. A force de discussions, nous avons mis des mots sur leurs regrets et ce qu’elles attendaient : une personne pouvant les guider dans leurs démarches.

Une idée est née : une entreprise s’occupant de l’organisation de tous les « à-côtés », et s’y consacrant 7 J/7, 24H/24. Entretien, fleurissement de sépultures, articles funéraires et carterie personnalisables furent un premier axe de réflexion. En analysant encore les besoins des familles, il m’est apparu que beaucoup regrettaient également de ne pas avoir eu le temps d’étudier plusieurs devis dans le cadre d’obsèques ou de travaux de cimetières. En effet, dans l’urgence, elles ont souvent fait au plus rapide sans avoir pu faire de comparatifs. Faute de temps et épuisées un devis était signé et plus tard, il leur laissait un gout amer.

Les familles auraient également souhaité qu’un service prenne en charge les démarches administratives en contactant les organismes (très nombreux) auxquels était rattaché le défunt et leur permette obtenir les aides financières auxquelles elles ont droit sans même le savoir. Devant la charge de travail que représentent les formalités certaines abandonnent, avoue ne pas s’attarder et passent parfois à coté de beaucoup de choses.

Ainsi, en juillet 2017 l’entreprise IN MEMORIAM est créée et accompagne les familles grâce aux services suivants :

  • Courtage funéraire (service gratuit) : Dans le cadre d’un décès ou de travaux de cimetière, IN MEMORIAM se charge de recueillir plusieurs devis pour les familles, qui n’ont plus qu’à choisir l’organisme de pompes funèbres offrant pour elles le meilleur service. – Aide administrative post obsèques,
  • Entretien et fleurissement de sépultures,
  • Articles funéraires et carterie personnalisés.

Aujourd’hui IN MEMORIAM se veut être plus qu’un prestataire de service, mais un véritable guide et médiateur dans le dédale que peut représenter la législation funéraire pour les familles.

Nul individu, et ce, faute de temps, de moyens ou de connaissances du milieu funéraire, ne devrait se priver de rendre hommage à ceux qu’il aime. L’humain doit reprendre toute sa dimension dans notre société et c’est avec force que je souhaite y contribuer, par le temps et les efforts consacrés aux familles afin qu’elles puissent se concentrer sur l’essentiel. Il nous faut repenser les rapports humains, les valoriser.

Concrètement, quels sont les services proposés ?

L’objectif est d’éviter aux familles de chercher partout des opérateurs différents pour chaque service et par conséquent d’y perdre un temps et une énergie considérables. De quel type par exemple ? Les démarchés après décès, mais aussi l’entretien de sépultures etc.  Tout devient vite très complexe, lorsque dans l’urgence et dans la pénibilité de la situation il faut régler ce genre de choses, et prendre de bonnes décisions dans un climat serein.

 » Chaque journée est différente avec son lot d’imprévus mais toujours passionnante. A peine avons-nous le temps de lever les yeux sur l’horloge qu’il est déjà tard mais la journée s’achève avec le gout du travail accompli et les remerciements des familles. C’est une réelle motivation pour nous et un précieux réconfort pour elles de savoir qu’elles peuvent nous confier absolument tout ce qu’elles souhaitent et que nous sommes disponibles 365 jours par an de jour comme de nuit. « 

Quelle position vis-a-vis des pompes funèbres ?

En réalité ce sont les pompes funèbres qui sont les clients d’IN MEMORIAM. Elles versent une somme fixe par devis signé qui n’est pas répercutée sur les familles. Le projet d’Aude a été très bien accueilli en Gironde où un partenariat à pu être conclu. Mais bien sur Aude ne compte pas s’arrêter là et étendre son concept à la région Aquitaine, et ensuite à la France entière.

Objectif : Mettre en relation les familles et les opérateurs de pompes funèbres tout en assurant une médiation.

Fonctionnement :

  • 1) La famille contacte IN MEMORIAM par téléphone, mail ou via notre formulaire de demande de devis sur notre site internet.
  • 2) Nous faisons ensuite le point sur leurs besoins et volontés.
  • 3) Nous contactons plusieurs pompes funèbres afin d’obtenir des devis.
  • 4) Nous transmettons les devis à la famille.
  • 5) La famille compare les devis et fait son choix puis nous en informe.
  • 6) Un rendez-vous est planifié entre la famille et l’opérateur sélectionné afin de procéder à l’organisation de la prestation.

Avantages pour la famille :

  • Elle n’a pas à se déplacer dans plusieurs agences de pompes funèbres.
  • Elle est informée dans les moindre détails de la procédure en matière d’obsèques ou de travaux de cimetières.
  • Elle bénéficie d’un éclairage sur chaque prestation et la législation funéraire.
  • Lorsqu’elle arrive au rendez-vous avec les pompes funèbres, elle a en sa possession tous les documents et informations nécessaires et évite ainsi plusieurs rendez-vous.
  • Elle est certaine de la régularité de l’entreprise de pompes funèbres avec la loi.

Avantages pour les pompes funèbres :

  • Gain de temps en évitant plusieurs rendez-vous.
  • Rapprocher d’elles des familles qui n’auraient peut-être pas pensé à faire appel à elles.
  • Garantie que la famille qui viendra dans ses locaux approuve et a choisi de faire appel à elles. Etre sûr que la famille qui se présente à elles dispose de tous les documents, informations et effets nécessaires à l’organisation de la prestation.
  • Les décharger des tâches liées à l’organisation des obsèques ou administratives.
  • Leur permettre d’avoir plus de visibilité et assurer la bonne réputation de leur établissement grâce aux familles orientées vers elles.

Démarches après décès

Les démarches administratives représentent sans conteste la tâche la plus anxiogène pour les familles:  Par où commencer ? Comment s’y prendre ? Quels organismes doivent être contactés et pourquoi ? Ai-je droit à des aides financières ?

21616253_789064741274332_8530023874542279159_n IN MEMORIAM : La start-up au package complet pour les obsèquesPour répondre à ces questions et sans que les familles passent à côté des aides auxquelles elles ont droit, IN MEMORIAM agit pour les aider.  Leur expérience leur permet de savoir suivant la situation des familles à quelles aides elles ont droit et par où commencer.  En plus Aude propose d’aider les familles en grande difficulté financière à réduire ses tarifs.

C’est pourquoi, Aude a écrit un Guide des démarches après décès, disponible dès à présent. 

Remettre de l’humain

 » Les courriers que nous fournissons aux familles ne sont pas générés automatiquement par un logiciel car comme nous l’avons dit chaque situation comme chaque individu est unique. A ce titre, nous rédigeons nous même chaque courrier selon la situation du défunt. »

Objectif : Décharger les familles des nombreuses et complexes tâches administratives postobsèques.

Fonctionnement :

1) La famille contacte IN MEMORIAM.

2) Nous faisons le point sur les organismes auxquels étaient rattaché le défunt et sa situation au moment du décès.

3) Nous proposons à la famille la solution la plus adaptée à ses besoins et ses moyens.

4) Nous assurons l’assistance téléphonique 24h/24 et 7j/7.

23120377_806591452854994_1233061608249007924_o IN MEMORIAM : La start-up au package complet pour les obsèquesFormules proposées : Toutes nos formules comprennent une assistance 7j/7 et 24h/24.

  • Formule simplicité : Guide des démarches administratives version numérique.
  • Formule simplicité + : Guide des démarches administratives format papier.
  • Formule confort : Guides des démarches administratives, rédaction des courriers version numérique.
  • Formule confort + : Guides des démarches administratives, rédaction des courriers version papier.
  • Formule sérénité : Guide des démarches, rédaction et envoi des courriers aux organismes.

Avantages pour les familles :

  • Elles y voient plus clair dans les procédures post-obsèques.
  • Elles sont guidées dans des démarches très complexes.
  • Elles sont informées de leurs droits en matière d’aides financières.
  • Elles peuvent toucher les fonds auxquels elles ont droit (souvent versés uniquement sur demande) plus facilement et rapidement.

Entretiens de sépultures :

Objectif : Préserver les cimetières en matière de sécurité et d’esthétique tout en défendant les intérêts des communes et des familles.

  • Fonctionnement :
  • 1) La famille contacte IN MEMORIAM.22904763_805380172976122_1307653632334926015_o IN MEMORIAM : La start-up au package complet pour les obsèques
  • 2) Nous faisons le point avec elle sur les besoins en matière d’entretien.
  • 3) Nous proposons à la famille la solution la plus adaptée à ses besoins, moyens et à la nature de la sépulture.
  • 4) Nous procédons à l’entretien et au fleurissement selon la formule souhaitée.

Avantages pour la famille :

  • La sépulture est entretenue malgré son éloignement géographique ou toute autre raison (mobilité, temps, etc).
  • Elles dépensent moins en entretien qu’en exhumation et ré-inhumation dans un cimetière plus proche d’elle.
  • Entretenue, la concession n’est pas reprise et les mauvaises surprises sont évitées.
  • Elles sont informées de la législation en matière de cimetière et peuvent y répondre plus facilement.

Avantages pour les communes :

  • Les sépultures entretenues ne se dégradent pas ce qui évite tout danger.
  • Les sépultures entretenues préserve les communes des frais engagés lorsqu’une sépulture est en état d’abandon puis reprise.
  • L’esthétique du cimetière est préservée.
  • Les bordures des sépultures entretenues sont débarrassées des mauvaises herbes, feuilles, mousses, lichens, etc.… limitant ainsi leur propagation.
  • La dignité du cimetière, de ses monuments et de ses défunts est préservée.

https://www.inmemoriam-funeraire.com/boutique

22448624_799493303564809_3103396935201222546_n IN MEMORIAM : La start-up au package complet pour les obsèques

Pompes funèbres Elysium Funéraire, personnalisation et innovation à Metz

0
Elysium Funéraire

ELYSIUM FUNERAIRE est une entreprise de Pompes Funèbres proposant des services funéraires d’excellence, tournée vers une vision nouvelle du funéraire. Installée au 146 avenue de Strasbourg à Metz, les Pompes Funèbres ELYSIUM proposent l’organisation d’obsèques uniques, fidèles à la vie du défunt, à ses valeurs et à ses dernières volontés.

Les maîtres mots pour ELYSIUM FUNERAIRE, sont personnalisation, humanisation et innovation.

DERRIERE ELYSIUM, une femme, Laurence CREIGNOU, autodidacte et passionnée par son métier, présidente des Pompes Funèbres ELYSIUM.

Rien ne prédestinait Laurence à devenir chef d’entreprise. Durant ses 22 années d’expérience dans l’hôtellerie de luxe et le médical, elle a mis sa rigueur, son sens de l’organisation et sa joie de vivre au service des autres.

C’est donc, comme une évidence, qu’elle a décidé, à 42 ans, de se lancer un nouveau défi et de continuer à consacrer sa vie aux autres, en créant ELYSIUM FUNERAIRE.

ELYSIUM FUNERAIRE : LE CONCEPT

Laurence a étudié le marché du funéraire au Canada, Etats-Unis et au Luxembourg pour repenser le métier et mettre son entreprise en adéquation avec sa vision du funéraire.

Dès que l’on ouvre la porte d’ELYSIUM FUNERAIRE, on n’a pas l’impression d’entrer dans un magasin de pompes funèbres. Les Tons sont clairs, l’ambiance est moderne, chaleureuse et apaisante.

ELYSIUM FUNERAIRE se veut une entreprise tournée vers la vie, où tout est mis en œuvre pour offrir :

  • Un accompagnement global aux familles, avec une disponibilité totale, une réactivité immédiate et un sens de l’organisation sans faille (24H/24).
  • Une personnalisation des obsèques, en proposant des services novateurs tels que la présence d’un photographe professionnel, un service traiteur…
  • Une prise en charge plus « humaine », avec plus d’écoute et de conseils.
  • Un service d’assurance décès en partenariat avec FAPE OBSEQUES, spécialiste de la prévoyance funéraire depuis plus de 20 ans.
  • Des monuments funéraires uniques et personnalisés selon les souhaits des familles et des dernières volontés du défunt.

Elysium Funéraire se situe au

146 Avenue de Strasbourg
57070 Metz

A votre écoute au 03 87 62 32 15

Vision du Salon Funéraire 2017, une fête et des anniversaires

0
Salon funéraire 2017 CSNAF Le Bourget

3 jours de fête au Bourget ! Le Salon Funéraire Paris 2017 vient de fermer ses portes et nous avons encore tous dans nos yeux des images inoubliables de cette édition… et mal aux jambes. La filière funéraire se porte bien et l’évolution de cette industrie était bien visible.

Salon Funéraire 2017 au Bourget

L’édition 2017 du salon Funéraire organisé par la CSNAF et Reed Expo se tenait sur 3 jours du 23 au 25 novembre au Bourget. Après l’intermède 2015 à Villepinte pour cause de COP21, les croque-morts de France et de Navarre et les exposants retrouvaient le Hall 2 du Parc des expositions du Bourget pour la grande fête 2017 du Funéraire et c’était une grande réussite !

Les anniversaires au Salon Funéraire

A tout seigneur, tout honneur, l’édition 2017 marquait le trentième anniversaire du salon. C’était une raison supplémentaire de venir partager ce moment avec les organisateurs, les fournisseurs et la communauté du funéraire au Bourget. C’était aussi les 130 ans d’Hygeco, les 80 ans de la CPFM, les 50 ans de France Funéraire, sans oublier les exposants ou les visiteurs qui fêtaient leurs anniversaires pendant les 3 jours ! Joyeux anniversaire à toutes et à tous.

Que faut-il retenir de l’édition 2017 du Salon ?

Cette édition a été une nouvelle fois marquée par la qualité des stands des exposants, lumineux, colorés. A trente ans le salon est arrivé à maturité avec la présentation de produit de qualité et un esthétisme des stands. Pour moi les choses marquantes étaient les suivantes :
Le cercueil était la star du salon, Bernier, Funico ou Homaje sans oublier les autres exposants, de beaux produits, les fabricants présents s’étant attachés à présenter le meilleur de leur art. Cercueil prémium ou concept cercueil ? en tout cas des produits d’exceptions démontrant l’imagination, les compétence et les possibilités infinies de personnalisation que les fournisseurs de cercueil peuvent créer dans leurs usines.

Le monument funéraire était bien représenté avec de très belles réalisations chez les Granits Michel Maffre, La Générale du Granit ou chez Les Granits Sénégats.

Foule dans le monde du logiciel Funéraire

Une dizaine de stands, avec des solutions de gestion, Arlequin, Carbone 14, Neptune, Gif, Simplifia, Yama Soft, Lomaco et d’autres, nous aurons l’occasion d’y revenir prochainement !

Corbillard et limousine au Salon Funéraire 2017

Foule aussi chez les fournisseurs de véhicules, les limousines de chez Pilato et Rivaud restaient des valeurs sûres et les appareils photos sortaient des poches pour immortaliser par un selfie le véhicule que l’on souhaite pour des convois d’exceptions.

Le salon, reflet des modifications capitalistiques du secteur funéraire

Lors de la dernière édition FT et Hygéco étaient sur le même stand, en 2017, 2 stands marquant la séparation des deux sociétés. Mouvement inverse pour Roc-Eclerc et Funecap qui étaient cette année réunis ensemble, tout comme Funéplus et le FIFF ou encore l’UPFP et la Maison des Obsèques, Neptune et le Choix Funéraire qui, part leurs emplacements, marquaient leurs partenariats respectifs.

Nous allons revenir dans les prochaines semaines sur cet évènement et si vous voulez nous aider, répondez à ce questionnaire ! (Voici le lien vers l’article, a vos stylos)

Marquer les familles dans le funéraire : le petit plus

0
Marquer les familles
Funéraire service

On le dit régulièrement, la prestation en pompes funèbres ou en marbrerie se doit d’être impeccable, elle doit marquer les familles dans le bon sens du terme. Mais bien faire ne suffit pas toujours. Si l’on peut être poli, bienveillant, et que tout se déroule sans le moindre accroc, parfois il manquera juste un petit « plus », un petit rien du tout qui fera qu’une famille se souviendra de vous en disant : « ils sont formidables », plutôt que « oui, ils sont bien ».

La différence tient parfois à peu de choses. Lorsque vous-même qualifiez un film de « bien » ou de « pas mal », c’est que vous l’aurez oublié d’ici quelques jours, et que vous n’en parlerez pas spontanément à votre entourage.

C’est ce qui ne doit pas se passer avec votre entreprise de pompes funèbres ou de marbrerie. Au delà des conseils, de l’accueil, vous devez laisser une trace, matérielle et immatérielle aux familles. Celles-ci doivent pouvoir dire « ils sont formidables ».

Marquer les familles : leur souvenir de votre société

La réception d’une famille ne consiste pas seulement à la faire s’asseoir dans un bureau, mais à lui proposer d’accrocher les manteaux sur un porte-manteau, à lui proposer une boisson chaude ou froide, à lui expliquer le déroulement de l’entretien et l’inviter à poser ses questions si elle en a, avant de commencer.

Café-300x227 Marquer les familles dans le funéraire : le petit plusC’est lui épargner de remplir l’innombrable tas de paperasse à l’exception des signatures nécessaires, l’assurer de votre présence par téléphone à tout moment en lui confiant votre ligne directe, et s’assurer que tout lui est clair quant à ce qui va se passer.

Avant son départ, c’est lui écrire le déroulement des obsèques avec les lieux, les heures afin qu’elle ait une trace écrite à laquelle se référer en cas de doute, et qu’elle pourra communiquer aux proches.

La veille des obsèques, c’est appeler la famille pour savoir si elle a des questions, et lui rappeler le déroulement de la cérémonie si nécessaire, le lieu de rendez-vous et l’heure.

Pendant les obsèques, c’est rester présent, toujours en vue en cas de besoin, tout en faisant preuve de discrétion. C’est s’adapter à une demande qui n’était pas prévue : une chanson, un texte lu par un proche, sans paniquer ou faire la moue.

Marquer une famille de manière immatérielle, c’est l’appeler après les obsèques pour savoir si tout s’est déroulé comme convenu (et pas si tout s’est « BIEN passé ») et si elle a été satisfaite de vos services. Mais c’est aussi lui assurer votre présence pour tout ce qui lui serait utile : besoin d’actes de décès supplémentaires, de conseils quant aux démarches à effectuer, etc.

Les traces matérielles

Pour laisser une trace matérielle, rien de plus simple. Bien sûr, la plupart des entreprises utilisent des pochettes permettant de donner à la famille ses papiers, documents importants dans un contenant plus élégant qu’une enveloppe kraft. Cette pochette est souvent conservée.

En marbrerie, rien n’empêche non plus de remettre à la famille un petit dossier contenant la facture du monument, mais aussi la « carte d’identité » de celui-ci : nombre de places, type de granit ou matière, gravures existantes avec possibilité de compléter… et des conseils d’entretien bien sûr ! N’oubliez pas le petit mot qui va bien : « pour toute question sur l’entretien de votre monument, n’hésitez pas à nous contacter au 05… ».

Offrir des articles funéraires n’est pas non plus exclu : une plaque pour les obsèques, une composition de fleurs artificielles pour un monument funéraire seront des traces non seulement appréciées mais qui resteront sur le long terme.

Quelques alliés pour marquer les familles :

Simplifia : démarches après obsèques

Funérarts : signatures de monuments funéraires

En Sa Mémoire : entretien et fleurissement de sépulture

Mémograv : pour des plaques funéraires en express

Simplifia, la start-up lyonnaise lance son logiciel pour pompes funèbres

0
Simplifia logiciel de pompes funèbre

Dépoussiérer, innover, mettre en lumière. À Funéraire-Info nous connaissons bien ces problématiques. Bousculer le secteur n’est pas simple, d’autant que, comme je vous l’ai déjà dit le milieu du funéraire, doit rester le monde des coulisses de par son essence même. Pour autant doit-il être morne, flétri et sans éclat ? Pas du tout, c’est ce que je fais quotidiennement dans mon travail auprès de vous et ce que fait aussi la Start-up lyonnaise Simplifia.

La French Tech : c’est bon vous avez la pub Renault en tête ? Welcome. La semaine dernière je voulais parler d’En Sa Mémoire à l’occasion de l’angle de la presse lors de cette Toussaint 2017. Réputée pour son esprit collaboratif je dis toujours – oui je radote aujourd’hui– que les entreprises sont à l’image des valeurs de leurs dirigeants. Collaboratif, conseil et accompagnent. Allez venez avec moi je vous emmène chez Simplifia.

Capture-d’écran-2017-11-07-à-16.04.45 Simplifia, la start-up lyonnaise lance son logiciel pour pompes funèbresSimplifia, un trait d’union

La vie change et la mort aussi, les paperasses administratives elles, restent inchangées, c’est pourquoi Simplifia est là pour vous aider dans vos démarches dès plus basiques, aux nécessaires, aux obligatoires jusqu’à celles qui vont vous aider dans votre travail de deuil : démarches administratives, recherche d’assurance-vie, clôture de compte, etc. Du socle on part vers des choses plus enclines à faire fonctionner le travail de deuil, e-memory book, condoléances en ligne, commande de fleurs, entre autre.

Simplifier la vie de ceux qui vont accompagnent

Le postulat c’était ça, vous simplifier la vie, sauf que depuis, la croissance de la start-up lui a fait entrapercevoir d’autres objectifs : accompagner ceux qui vous accompagnent. Si je vous en parle aujourd’hui, vous me connaissez, ça n’est pas pour rien, Simplifia vient de lancer son logiciel pour pompes funèbres.

Vous allez me dire, « oui enfin faire des devis, des factures, je le fais déjà ». Certes, mais qu’est-ce-qui vous distingue vous, de la concurrence ? Quelles sont les raisons pour lesquelles vous aller travailler chaque matin ? La relation de confiance que vous entretenez avec vos familles.  Avec un catalogue produit à disposition, une base de données des lieux complète, la relation avec les familles est renforcée à chaque entretien, car vous passez moins de temps les yeux rivés sur votre écran, mais plus à l’écoute. De toute façon je ne vais pas paraphraser Simplifia, tout est expliqué dans la brochure, que je vous invite à voir ci-après.

Brochure logiciel : logiciel-simplifia

Simplifia ne vous laisse pas seul face à vos obligations, des conseillers sont à votre écoute et à votre disposition. En somme, quoique vous vous posiez comme question, Simplifia a forcément la réponse.

Un logiciel pour et par le funéraire

Pourquoi est ce que c’est une grande innovation pour le marché funéraire ?

Parce que ce logiciel n’est pas juste un outil pour la logistique de votre agence, mais il a été pensé, travaillé, étudié, pendant des années, par les acteurs du funéraire eux mêmes en partenariat avec les équipes de Simplifia afin de correspondre à la réalité du marché et du quotidien des professionnels du funéraire.

Exit la logique comptable, place à l’humain dans un seul logiciel qui, suivant son utilisateur va donner des outils concrets et simples pour réaliser les différentes tâches. Si le terme de conseiller funéraire a pris tout son sens ces dernières années, c’est parce que, et ça aussi je suis venue régulièrement vous le dire, le rôle même du poste a évolué pour être dans le conseil et l’accompagnement. Un conseiller funéraire n’aura pas besoin des mêmes outils et fonctionnalités qu’un maitre de cérémonie. Si pour le premier la facturation sera nécessaire le maitre de cérémonie aura besoin quant à lui d’organiser sa présentation. Pour autant ils doivent pouvoir communiquer entre eux afin d’assurer un service de qualité. Le logiciel sait s’adapter aux besoins de chacun.

Le digital oui mais l’humain avant tout

C’est pour ne pas réduire l’activité à des démarches fastidieuses qui grignotent en grande partie le temps de l’entretien si précieux et privilégié avec les familles, que Simplifia a adapté ses fonctionnalités.

Fort de son expérience pour les particuliers depuis six années, la base de données de Simplifia est complète.

Tous les lieux en France qui concernent les activités du funéraire y sont répertoriés : hôpitaux, EPADH, crématoriums, etc. Plus besoin de chercher pendant une durée certaine, les coordonnées de tel ou tel service pour obtenir pour une disponibilité dans le cadre de l’organisation d’obsèques. Le temps gagné permet de nouer une relation de confiance avec la famille, nécessaire au bon déroulement de l’organisation des funérailles.

Capture-d’écran-2017-11-07-à-16.05.17 Simplifia, la start-up lyonnaise lance son logiciel pour pompes funèbresUne logistique implacable et impeccable

La famille souhaite une crémation à tel endroit ? Parfait le logiciel vous remplit automatiquement le lieu, coordonnées et coût de la prestation. Vous devez faire une sortie de corps et vous rendre à telle chambre funéraire ? le logiciel vous calcule le coût d’entrée à la chambre funéraire, les couts de transports etc. On nous parle sans cesse des devis types, et des lignes obligatoires, oui, mais pour un conseiller funéraire il y a tout un tas de petites lignes, notamment en termes de taxes, qui sont obligatoires et qu’il faut aller chercher ci et là. Hors de question de devoir dire à la famille lors du règlement des obsèques « ah au fait, il y avait ça comme taxe ».

Le devis doit être limpide, clair et surtout mis à jour en temps réel. Le nouveau logiciel pour les pompes funèbres de Simplifia vous facilite cette tâche en automatisant les données.

La transparence en ligne de mire

Pourquoi s’arrêter là quand on peut aller encore loin ? L’entretien collaboratif est une idée que j’entends souvent chez les pompes funèbres. Un écran d’un côté, une tablette de l’autre, et surtout une communication claire et limpide entre les familles et son conseiller. Les devis pourront être mis à jour en temps réel, et montrer à la famille le coût de chaque prestation en toute transparence. Ça sera un jour possible, et ça viendra de Simplifia. Mais promis je viendrai vous en reparler d’ici là.

Il n’y a rien de pire que de recevoir quelque chose, et de prendre une heure à le comprendre avant de l’utiliser. Un temps de travail optimisé avec ce logiciel, puisque sa prise en main est très simple, et parfaitement ergonomique. De quoi rester fidèle à son image de simplifier la vie des utilisateurs des services de Simplifia. En plus le logiciel est gratuit pour tous les partenaires qui travaillent déjà avec la Start-up lyonnaise. Eh ! je vous donne la brochure en exclusivité là, alors…Vous attendez quoi ?


Vous retrouverez Simplifia au Salon Funéraire Paris Le Bourget, du 23 au 25 novembre prochain au stand H64, et attendant retrouvez la présentation de l’entreprise ici.

Photo-stand Simplifia, la start-up lyonnaise lance son logiciel pour pompes funèbres

Brochure logiciel : logiciel-simplifia

 

Réveil funéraire du 2 novembre 2017 spécial Toussaint : les pompes funèbres

0
réveil funéraire 2 novembre pompes funèbres

Les pompes funèbres sont peu présentes dans la presse, et même en période de Toussaint, ce sont surtout les médias qui vont les chercher plutôt que l’inverse. Portrait et non publicité. Voici les articles parus dans la presse en cette Toussaint 2017

Les pompes funèbres lonzacoises proposent, depuis trois ans, des tombes en acier inoxydable. Garantis à vie, les monuments funéraires en acier sont aussi plus légers que leurs jumeaux en pierre. « Ils pèsent entre 400 et 500 kg, contre deux tonnes pour une construction en granit », précise Patrick Peyrat. 

La journée de Jean-Philippe démarre comme celle de pas mal de monde : devant son ordinateur. Mission de ce matin : vérifier qu’il n’y a pas de fautes d’orthographe dans l’annonce nécrologique qui doit paraître dans la Libre de demain.  

Le premier centre de formation funéraire a ouvert dans l’Audomarois. En septembre, Guy Humetz a ouvert Funénord, le premier centre de formation funéraire de l’Audomarois. Idée ingénieuse dans ce domaine qui recrute, mais où il y a trop peu de candidats.

Certaines personnes font preuve d’originalité pour leur sépulture. Les pompes funèbres du Nord Cotentin regorgent d’anecdotes et de demandes insolites. Aux pompes funèbres de Sandrine Robert, à Saint-Vaast, on se souvient de quelques demandes. « Une personne a demandé à être inhumée, dans son cercueil, en maillot de bain car elle aimait la mer. »

C’est une histoire de retrouvailles. Après avoir perdu des proches, Valérie Denesle et Anne Peyrègne, alors âgées d’une vingtaine d’années, ont eu envie de s’intéresser au milieu des pompes funèbres. L’entreprise familiale des trois frères Girard, à Semur-en-Auxois (Côte-d’Or), leur a ouvert ses portes. Nous sommes en 1995. Et, dans leur premier documentaire, intitulé Les Passeurs – « car les croque-morts servent de tran­sition de la vie à la mort », ex­pliquent les deux réalisatrices –, on voit Bernard, un des frères ­Girard, accompagné de ses trois enfants : Solène, Loïc et Olivier. A l’époque, ces derniers se montrent réfractaires à l’idée de reprendre l’affaire.

Si la grande faucheuse ne connaît pas de saison, l’hommage aux défunts, si. Entrepreneurs de pompes funèbres, Hélène et Frédéric Faucomprez voient leur activité croître en cette période de Toussaint où ils multiplient les services aux morts pour les vivants.Ils sont trentenaires, portent le costume sombre et côtoient la mort. Antoine et Grégory sont employés d’une entreprise de pompes funèbres à Bastia. Un métier « noble » qui implique de se forger un solide caractère

​Les Pompes Funèbres Intercommunales de Tours mettent leur professionnalisme au service de la famille lors de la perte d’un proche. Grâce à ses agences de proximité, l’entreprise sait être présente à chaque étape du deuil et de la cérémonie.

Conseiller funéraire, à l’agence fréjusienne de Cristol-Ghio, Serge Rubechi nous dépeint sa réalité… Loin des récits légendaires qui entourent la profession. Quant au terme « croque-mort », souvent utilisé et fondé sur des légendes, l’homme le réfute: « Il est désuet dans notre milieu. L’appellation « agent de pompes funèbres » est préférable. »
Patron d’une entreprise de pompe funèbre installée à Rethel, Philippe Zanchetta est avant tout un patron qui peut se targuer d’affirmer : «  Je suis passé par tous les postes  ». Il est entré dans le métier en 1977, d’abord dans la marbrerie après avoir travaillé comme maçon et terrassier. Et c’est en 1992 que l’entreprise familiale Zanchetta est devenue pompe funèbre. 
La crémation a peu changé le métier et guère plus les habitudes des familles : « Le rituel se calque sur le modèle religieux avec l’autel, les oraisons funèbres, l’assemblée recueillie. Après, le rapport au disparu dépend du sort des cendres. 

Que se passe-t-il après la mort ? L’entreprise châlonnaise de pompes funèbres Favre explique le parcours d’un défunt, du dernier souffle à la mise en terre.

Si, aujourd’hui, Guillaume Fontaine, à la tête des Pompes funèbres havraises Roc Elclerc, est affilié à un groupe, les pompes funèbres sont aussi une histoire de famille pour lui. Son grand-père et son père exerçaient ce métier en région parisienne. 

En fouillant dans l’annuaire, on ne trouve qu’une petite trentaine de pompes funèbres municipales ou intercommunales en France. Une bonne part se trouve d’ailleurs dans de grandes villes, comme Paris, Lyon, Toulouse ou Marseille. Et depuis 1978, Mayenne fait partie de ce club très fermé.
La concurrence au sein du marché funéraire est rude : rien qu’à Béziers, une dizaine d’entreprises offre ses services. Mais le Pech Bleu s’affiche large leader dans le biterrois. Chaque année, environ 1 500 familles font appel à cette société sans actionnaires et donc avec moins de pression concernant les bénéfices.

Toussaint 2017 : Collègues, partenaires, amis, bon courage et merci

0
Toussaint 2017

Eh voilà, nous y sommes, la Toussaint 2017 qui approche. Sauf que votre travail ne commence pas que demain, il a déjà commencé depuis plusieurs jours. Exit la soirée pré-jour férié pour vous, ou alors évitez le cocktail bloody mary pour ce soir, demain il y a du travail.

Comme l’an dernier, Familles Rurales n’a pas mis un coup de pied dans la fourmilière, ils sont allés exhumer des pratiques malhonnêtes qui ne représentent pas l’ensemble du secteur. Les médias ont titré « Familles Rurales a pointé du doigt les pratiques douteuses des pompes funèbres » sans même se rendre compte que c’est eux qui ont pointé du doigt tout un secteur. Et il n’y a jamais rien de bon lorsqu’on pointe du doigt quelqu’un ou quelque chose.

J’ai vécu au milieu des fleurs, les nuits blanches, le travail les jours fériés, tout ça, je connais bien, et mes parents aussi. Alors à chaque fois que j’entendais lorsque j’étais petite « les fleuristes se gavent sur la fête des mères » je ne comprenais pas bien. Et finalement en grandissant j’ai compris, et c’est la même chose ici. Personne ne voit le travail qu’il y a derrière. Personne ne voit qui sont ceux qui travaillent le dimanche. et les jours fériés, personne ne compte les heures. L’escroquerie, l’arnaque, ça c’est vendeur, en revanche vous savez qui est beaucoup moins populaire ? La vérité.

Toussaint-2017-1-1 Toussaint 2017 : Collègues, partenaires, amis, bon courage et merciÀ la Toussaint, il n’y a pas plus de décès, alors les gens comprennent peu pourquoi vous avez autant de travail, sauf les raccourcis Toussaint = morts, pompes funèbres = morts et voilà. Sauf que ces dernières semaines, de nombreuses familles sont entrées dans votre agence ou vous ont appelées pour vous demander de remplir une jardinière, changer une plaque, nettoyer une tombe. Symboliquement c’est comme si tous les défunts dont vous vous êtes occupés revenaient encore une fois. La charge est lourde pour les familles, elles n’oublient pas, et vous non plus. Demain c’est la Toussaint, mais le 2 c’est le jour des morts, et qui d’autres que vous s’occupent des défunts ? C’est votre fête à vous aussi, sauf que vous, personne ne vous célèbre.

Il y a eu des beaux portraits quand même dans la presse, de gardien de cimetière, à thanatopracteur, « ces métiers méconnus ». Des métiers méconnus, qui ne le sont que pour ceux qui ne veulent ni voir, ni savoir. Et puis moi je vois toujours le positif, j’aime le brouillard glaçant des matins d’automne. Et il n’y a que vous et les fleuristes qui arpenteront très tôt demain les allées des cimetières. Vous faites du beau travail, personne ne vous l’a dit ? Et bien nous si.

Thanatopracteurs et soins à domicile : lettres pour informer vos clients

1
soins à domicile

Je suis en train de réaliser un dossier pour faire le point sur cette année, riche en décrets et lois concernant le monde de la thanatopraxie. Des soins à domicile à la levée des soins concernant les défunts porteurs du VIH, en passant par l’obligation de la vaccination contre l’hépatite B, pas simple de s’y retrouver.

En attendant, une des choses à rappeler c’est que les soins à domicile sont nouvellement encadrés par des dispositions qui changent le paysage de cette procédure. Lieux adaptés, conditions des soins à domicile légiférées, beaucoup de choses sont à savoir et elles vont être mises en place à partir du 1er Janvier 2018.

Le problème c’est que les pompes funèbres sont souvent peu informées concernant les nouvelles réglementations en thanatopraxie. Et il est fort à parier que ça sera le cas ici encore. La plupart des thanatopracteurs ont pris leurs dispositions depuis la parution des décrets en informant directement leurs clients. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait, nous vous fournissons deux modèles de lettre type pour faciliter votre échange, l’un est un modèle à personnaliser, l’autre est une notice d’information à imprimer. ( à la fin de l’article)

Je vous laisse lire, relire, et vous imprégner totalement du décret aux deux liens ci après : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/5/10/AFSP1703920A/jo/texte

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2017/5/10/AFSP1703905D/jo/texte

À retenir concernant les soins à domicile :

  • Les soins à domicile ne seront possible QUE lorsque le décès est survenu au domicile du défunt, dans un délai de 36 heures après le décès (délai qui peut être prorogé de 12 heures pour tenir compte de circonstances particulières), et lorsque le domicile répond à des exigences minimales de configuration de la pièce où sont réalisés ces soins.
  • « Les soins de conservation ne peuvent être réalisés à domicile que dans une pièce répondant aux exigences suivantes :
    1° La surface au sol utilisable de la pièce est d’au moins dix mètres carrés ;
    2° La pièce est isolée du reste du logement par une porte. Cette pièce n’est pas accessible pendant la durée du soin ;
    3° La pièce comporte au moins une ouverture donnant à l’air libre permettant d’assurer une ventilation naturelle suffisante durant toute la durée du soin. Cette ventilation est prolongée après la réalisation du soin. Le thanatopracteur informe la famille de cette obligation de ventilation de la pièce où le soin a été réalisé ;
    Le revêtement du sol et des murs de la pièce doit pouvoir être lavé et désinfecté en totalité après la réalisation du soin de conservation ou être protégé par tout moyen imperméable garantissant la protection du revêtement du sol et des murs. Le moyen imperméable utilisé est à usage unique et est éliminé comme un déchet d’activité de soins à risque infectieux ;
    5° Un éclairage adapté à la réalisation des soins de conservation par le thanatopracteur. »
  • Les éléments suivants sont nécessaires à la réalisation des soins de conservation :
    1° Un support pour la réalisation du soin de conservation, lit médicalisé ou table de soin. Ce support est installé dans la pièce où le soin de conservation est réalisé pour permettre la libre circulation du thanatopracteur sur tous les côtés du support. Il est réglable en hauteur ;
    Une housse imperméable, telle que prévue à l’article R.2213-15 du code général des collectivités territoriales, disposée entre le support prévu au 1° et le corps du défunt et éliminée comme un déchet d’activité de soins à risque infectieux ;
    3° Un ou des dispositifs d’occultation visuelle de nature à garantir la réalisation du soin de conservation hors de la vue des personnes présentes à domicile, du voisinage et des personnes extérieures, sans faire obstacle à l’aération de la pièce prévue au 3° de l’article 5 du présent arrêté ;
    4° Des emballages à usage unique destinés à collecter les déchets d’activités de soins à risques infectieux et assimilés mentionnés à l’article R.1335-6 du code de la santé publique ;
    5° Le cas échéant, un ou plusieurs dispositifs d’éclairage d’appoint ;
    6° Tout moyen imperméable garantissant la protection du revêtement du sol et des murs ;
    7° Le matériel nécessaire au nettoyage et à la désinfection du support mentionné au 1° du présent article, des revêtements des sols et des murs de la pièce dans laquelle le soin de conservation est réalisé.
  • A l’issue du soin de conservation, le thanatopracteur rédige un compte-rendu d’intervention, dont le contenu et le modèle sont fixés en annexe du présent arrêté, et l’adresse à la régie, l’entreprise ou l’association et leurs établissements, habilités conformément à l’article L. 2223-23 du code général des collectivités territoriales, qui l’emploie pour la réalisation du soin de conservation.  
  • Les soins de conservation réalisés à domicile font l’objet d’une traçabilité par la régie, l’entreprise ou l’association et leurs établissements, habilités conformément à l’article L. 2223-23 du code général des collectivités territoriales. A cet effet la régie, l’entreprise ou l’association et leurs établissements conservent, pour chaque soin de conservation facturé, les documents suivants :
    1° La déclaration préalable du soin de conservation prévue à l’article R.2213-2-2 du code général des collectivités territoriales ;
    2° La vérification préalable prévue à l’article 9 du présent arrêté ;
    3° Le compte-rendu d’intervention prévu à l’article 7 du présent arrêté ;
    4° L’expression écrite des dernières volontés de la personne décédée ou une demande de toute personne qui a qualité pour pourvoir aux funérailles prévue à l’article R. 2213-2-2 du code général des collectivités territoriales.
    La régie, l’entreprise ou l’association et leurs établissements, habilités conformément à l’article L. 2223-23, conserve ces documents pendant une durée de cinq ans, sur tout support et par tout moyen, et la tient à disposition du préfet du département lui ayant délivré l’habilitation et des agents mentionnés au 1° de l’article L. 511-6 du code de la consommation.

    Le problème c’est que les pompes funèbres sont souvent peu informées concernant les nouvelles réglementations en thanatopraxie. Et il est fort à parier que ça sera le cas ici encore. La plupart des thanatopracteurs ont pris leurs dispositions depuis la parution des décrets en informant directement leurs clients. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait, nous vous fournissons deux modèles de lettre type pour faciliter votre échange, l’un est un modèle à personnaliser, l’autre est une notice d’information à imprimer. 

    Vous les retrouverez en téléchargement libre ici :

    Note d’information 1

FUNECAP/Pompes funèbres et attentat de Nice : et si l’on disait simplement merci ?

0
Funecap reconnaissance attentat cérémonie

Tous les matins, je parfume ma revue de presse de citations glanées ci et là, et qui, font échos chez vous et moi. Parmi mes citations préférées il y en a une, dont je vais faire une entorse au sens ici, car les raisons qui me poussent à écrire ont toujours un écho plus haut que la forme en elle-même.

« La mort d’une bonne action, c’est d’en parler »

Et ça, Philippe Le Diouron l’a parfaitement compris, intégré et appliqué. Le directeur FUNECAP Sud-Est fait partie de ces noms qui ont résonnés depuis les attentats de Nice en 2016.

Dimanche, nous venions partager une information avec vous « la récompense de FUNECAP suite à leur travail après les attentats de Nice ». En réalité il aurait fallu écrire « la reconnaissance d’un travail qui aide à remettre les maux dans la boîte de Pandore ». Je m’explique :

Une reconnaissance en pointillé

Il y a eu deux commémorations significatives suite aux attentats de Nice, la commémoration post attentat en présence du député et président du département à ce moment là, Éric Ciotti et une autre un an après pour l’hommage de la Nation où présidents, actuel et anciens, ainsi que le Maire Christian Estrosi étaient présents. Sur ces commémorations, l’enjeu était grand ; Montrer que l’on oublie pas. À la fois il fallait Funecap-attentat-Nice FUNECAP/Pompes funèbres et attentat de Nice : et si l’on disait simplement merci ?associer les familles, mais aussi les professionnels qui étaient là ce jour et les jours d’après dans la reconnaissance de leur travail.

La reconnaissance est un mot, somme toute simple qui pourrait être défini ainsi « panser les plaies ». Et elle est là, la nuance. Pour la plupart des gens, la reconnaissance c’est la mise en lumière et en valeur d’un travail, la sortie de l’ombre. Pour d’autres en revanche, et c’est le cas de Philippe Le Diouron et ses équipes, la reconnaissance est le baume apaisant qui permet de refermer une période douloureuse. Durant les deux dernières commémorations, les pompes funèbres étaient invitées, mais elles ne faisaient pas partie des intervenants. Une blessure non refermée, qui a non seulement impactée les professionnels du secteur mais aussi leurs familles que nous vous avions parlé ici.

Et moi alors ?

Il n’y avait pas qu’eux, nous aussi on y était. Certes. Et je vais vous dire : et alors ? Cette reconnaissance n’appartient pas à une personne, elle est une mise en abîme profonde pour tout le secteur. Philippe Le Diouron est responsable de ses équipes, et en cela, il a tout fait pour mettre des mots sur leur travail. De plus, et je vous l’ai déjà écrit à de nombreuses reprises, derrière les réseaux sociaux l’on parle peu de concurrence mais bien souvent de confrères. Il y a dans le funéraire une humanité que je n’ai trouvée nulle part ailleurs. Moi je n’y étais pas, moi j’étais certainement quelque part avec un morceau d’insouciance en moins, parce que ma génération est marquée par les attentats, moi j’ai déjà dû consoler et écouter et épauler des professionnels aux allures d’un impossible mur qui se sont fissuré ce jour là, ou un tout autre jour. Moi je dis merci.

La main tendue des pompiers

Petite mise au point, cette décoration n’est pas une initiative étatique, mais plutôt une initiative éthique venue tout droit des sapeurs pompiers, bien sûr, eux aussi en première ligne lors des attentats de Nice. C’est Pierre Binaud qui a proposé à Philippe Le Diouron de participer à cette cérémonie de remise de décoration grâce à un lien qui s’est créé au fur et à mesure des mois écoulés depuis les attentats. Ce sont les mots que l’on ne prononce pas qui sont les plus important. En ne reconnaissant ni la présence, ni le travail des pompes funèbres, l’État n’a pas permis la cicatrisation attendue. La frustration, la solitude et l’incompréhension ont pris le pas sur le reste. Les 35 personnes concernées ont été invitées, qu’il s’agisse de FUNECAP ou des autres partenaires, 20 personnes étaient présentes et 3 ont été décorées pour l’ensemble de l’équipe.

Un discours révélateur

La reconnaissance était aussi assumée dans les discours de Rudy SALES, adjoint au Maire de Nice, du député Eric Ciotti et de Jean-Gabriel DELACROY, Directeur de cabinet du Préfet, présents ce jour qui ont pu reconnaître le travail des pompes funèbres. Un mot, une décence pour Philippe Le Diouron, qui confie pouvoir ainsi dire que ses équipes peuvent « refermer le couvercle ». La médaille n’était pas nécessaire, la mise en lumière non plus, la symbolique oui et le discours qui allait avec, « nous n’avons jamais rien demandé ».

Pourquoi c’est important ?

J’ai coutume de dire que le funéraire est le domaine de l’ombre, le domaine des coulisses qui, comme un ballet, doit montrer le travail impeccable de la réalisation, sans les efforts fournis derrière le rideau.

Je vais vous avouer quelque chose, attention asseyez-vous : les pompes funèbres sont remplies d’humains. Enfoncer une porte ouverte ? Je ne crois pas, à la veille de cette énième Toussaint, nous aurons encore le droit au griffes acérées d’une société qui veille surtout à ne pas réveiller la mort. Pourtant la mort ne dort jamais, et avec elle, ses agents qui œuvrent pour aider les familles où qu’elles soient. Mais parfois, c’est trop dur, parfois c’est trop lourd. L’injustice, les visions horribles, les cauchemars, les « Et si ? » qui réveillent nos nuits agitées. Combien de pompes funèbres, de thanatopracteurs, ai-je eu au téléphone et qui m’ont confié tout le poids de leur travail ? Philippe Le Diouron a tout fait pour ses équipes, l’hôpital des armées de Toulon du professeur Rousseau a vu défiler les employés pour un suivi psychologique qui pour certains a duré des mois.

Dans les coulisses d’un chemin salvateur

Pour en arriver à ce soulagement, il a fallu des mois de travail. Au delà du geste, Philippe Le Diouron et ses équipes ont tout fait pour refermer la plaie béante des attentats de Nice. Des actions ont été menées, notamment la participation aux gestes qui sauvent en novembre 2016, 2 000 mannequins ont été financé pour pratiquer les gestes nécessaires,  par le versement de l’intégralité des fonds versés par l’État suite auxFunecap-pompiers FUNECAP/Pompes funèbres et attentat de Nice : et si l’on disait simplement merci ? réquisitions qui avaient été faites au moment des attentats. Il était hors de question de bénéficier de l’argent de toutes ces réquisitions, dont FUNECAP a le marché à Nice.

De même, malgré le financement intégral des obsèques par le Fond de Garantie, une remise de 2 000 TTC a été appliquée aux familles qui ont souhaité confier leur défunt aux enseignes de FUNECAP. De même, un accord vient d’être signé avec les pompiers afin d’instaurer un système qui permet de prendre en charge leurs obsèques ainsi que celles de leurs familles : « C’est un accord social fort signé entre l’Union Régionale des Sapeurs-pompiers Sud Méditerranée et Funecap Sud Est, pour les accompagner dans ce qui ne doit jamais leur arriver ».

Personne ne pouvait être prêt pour un jour comme celui là, et personne ne le saura, dans un cas similaire. Mais les pompes funèbres, quelles qu’elles soient ont été solidaires, ensemble elles ont permis à une profession de l’ombre d’obtenir la reconnaissance non pas identitaire mais nécessaire à la poursuite de leur activité dans des conditions saines.

Finalement derrière cette récompense, derrière cette médaille, derrière ce moment, il ne subsiste qu’un seul mot, le seul qui compte : MERCI.

 

 

Témoignage: Lola recherche un stage en pompes funèbres en Vendée

1
pompes funèbres

Je m’appelle Lola, j’ai 18 ans et je réside en Vendée (85). En effectuant des recherches sur internet j’ai découvert votre site « funéraire info« . Depuis, je le consulte régulièrement. Si je vous contacte aujourd’hui c’est parce que depuis longtemps déjà je suis fascinée par le milieu funéraire.

Je vous explique la situation. Je dois effectuer 14 semaines de stage sur deux ans dans le programme scolaire de mon BTS MUC (Management des Unités Commerciales). Ce BTS MUC n’était pas mon premier choix, je l’ai choisi par défaut. Les pompes funèbres seraient le seul domaine qui me plait pour mon stage, et j’envisage même d’y faire carrière si j’en ai la capacité.

Je cherche un stage de découverte dans le funéraire

Bien évidemment, j’aimerais faire un stage de découverte au préalable, car j’ai conscience de l’enjeu de ma démarche et que le milieu funéraire est un domaine à prendre très au sérieux. J’ai fait plusieurs demandes auprès de salons funéraires ; entretiens réels, appels téléphoniques, et je n’ai eu que des réponses négatives.

L’un des directeurs que j’ai rencontré m’a expliqué que j’étais trop jeune et que ce n’était pas crédible auprès des familles endeuillées, ce que je comprends parfaitement. Un autre directeur m’a dit qu’accueillir une stagiaire et qu’elle soit présente auprès des familles le mettrait mal à l’aise, ce que je comprends également. Il m’a ensuite demandé si j’avais déjà été confrontée à la mort d’un proche, et après que je lui ai dit que la seule personne que j’ai pu perdre été mon grand-père, il m’a gentiment dirigé vers la porte puis j’ai compris à travers son regard et ses paroles qu’il ne me prenait pas au sérieux. Cependant, les autres salons funéraires, même sans connaître mon âge, et même sans entretiens réels ne m’ont accordé que très peu de temps au téléphone et m’ont clairement dit qu’ils ne prenaient pas de stagiaire.

Patrons de pompes funèbres, donnez moi ma chance!

Je comprends très bien le fait que certaines personnes ne me prennent pas au sérieux, de part mon jeune âge, cependant le domaine funéraire est une chose qui me tient à cœur. J’ai conscience de ce que l’on peut voir et vivre dans ce milieu et que tout le monde n’est pas fait pour y travailler mais je n’aurais jamais la certitude de savoir si j’en suis capable si personne ne me laisse découvrir cet univers.

Je me suis beaucoup renseignée, auprès de professionnels, auprès de mon entourage, sur internet également, mais rien de très concluant jusqu’à présent. C’est pourquoi je vous adresse ce courrier, en espérant une réponse de votre part, afin de me dire si oui ou non il y a une possibilité que je trouve quelqu’un qui veuille bien me faire partager ce savoir-faire, ou bien s’il faut que j’envisage autre chose.

Dans l’espoir d’une réponse de votre part, je vous prie d’agréer, madame, monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Lola

  • Quels conseils donneriez vous à Lola?
  • Si vous souhaitez la prendre en stage, contacter nous en utilisant l’adresse suivante : funeraire.info@gmail.com, pour une mise en relation.

Sur les réseaux

19,896FansJ'aime
67FollowersSuivre
558FollowersSuivre
67AbonnésSouscrire