Accueil Tags Société des Crématoriums de France

Tag: Société des Crématoriums de France

FUNECAP GROUPE fait l’acquisition de la société Crématorium du Cotentin

1

FUNECAP GROUPE a finalisé le 26 mars 2018 l’acquisition de la société CREMATORIUM DU COTENTIN auprès de la famille MAZURIER

Cette société exploite actuellement un crématorium situé à Brix, dans le département de la Manche (50), via un contrat de délégation de service public dont le terme est prévu en 2046.

Monsieur Jean-Pierre MAZURIER, fondateur de l’entreprise, assurera une période d’accompagnement de plusieurs mois.

L’acquisition de cette société permet à FUNECAP GROUPE, via sa filiale LA SOCIETE DES CREMATORIUMS DE FRANCE, de renforcer son parc de crématoriums et son maillage territorial en région Normandie afin d’assurer le meilleur service aux familles.

A propos de FUNECAP GROUPE

Groupe d’infrastructures et de services funéraires de culture entrepreneuriale, FUNECAP GROUPE est l’acteur le plus dynamique et innovant du marché funéraire.

  • Plus de 250 millions d’euros de chiffre d’affaires réseau.
  • Plus de 50 000 services funéraires organisés dans nos agences. Plus de 40 000 services réalisés dans nos crématoriums.
  • 10% de parts de marché.
  • 80% de taux de notoriété pour la marque ROC ECLERC.
  • Plusieurs centaines de milliers de visiteurs uniques sur nos sites Internet.
  • 600 agences en France réparties sur l’ensemble du territoire français.
  • 185 complexes funéraires répondant aux nouvelles attentes des familles dont 35 crématoriums sous gestion (dont 4 en cours de construction) et 150 funérariums (¼ intègre un espace de convivialité et une salle de cérémonie).
  • Plus de 1 400 salariés et plus de 2 500 professionnels au service des familles.

Défunt trop gros et addition hors cote au crématorium de Pamiers

0
crématorium de Pamiers
crématorium de Pamiers. Crédit photo : Meilleurs pompes funèbres.com

Visiblement, parfois la douleur face au décès d’un être cher ne suffit pas. Je vous en parlais dans la revue de presse de ce matin, si vous avez suivi, c’est bien, pour les autres, rattrapage ici. Le témoignage de Régine qui, suite au décès de son mari se voit facturer un montant bien plus élevé que prévu. La raison : son mari, « un défunt trop gros » causerait des coûts supplémentaires liés aux risques de la crémation.

Un défunt trop gros

Régine explique :  » Les volontés de mon mari étant une crémation, l’agent funéraire nous propose d’appeler le crématorium de Pamiers afin de fixer immédiatement une date. Elle est arrêtée au vendredi 22 septembre à 17 h 30. Je donne mon accord pour le devis proposé d’un montant de 782 €. De retour chez moi, je préviens tous mes proches de la date et de l’heure des obsèques ».

Jusque là tout est en ordre, mais le jeudi en début d’après midi, soit la veille de la crémation et de la cérémonie, la veuve reçoit un appel de l’entreprise de pompes funèbres qui lui explique qu’en raison « du poids important de son mari » la crémation devra être reportée au lundi suivant. Elle refuse, car la famille et ses proches ont déjà planifié leur déplacement. En fait la raison était qu’il y avait un risque de surchauffe du four en raison du poids de son mari et que le crématorium refuse ce genre de crémation en fin de journée. À force de discussions, un compromis est trouvé, et la crémation maintenue au jour et à l’heure prévue.

Problème : Quelques jours après, Régine reçoit la facture d’un montant qui dépasse les 782 € initialement prévu. Le montant est de 1 337 € soit près du double. Et c’est la qu’est la subtilité, sur le devis il était écrit « jusqu’à 145 kg » mais personne n’avait prévenue la veuve que son mari pesait plus que ce poids et que donc elle allait devoir payer bien plus cher la crémation.

Défunt trop gros : un devis oversize ?

Si les devis types sont désormais obligatoires en mairie par les opérateurs de pompes funèbres qu’en est-il de la ligne crémation ? La crémation ou l’inhumation fait partie du devis de la pompe funèbre. Le crématorium de Pamiers explique que le prix correspond bien au montant inscrit sur la grille tarifaire consultable en mairie :  » Si un mort est lourd, la crémation dure plus longtemps et monopolise plus de personnel. Le coût supplémentaire est justifié ». En réalité le problème est à un autre niveau. Lorsqu’un défunt a un soin de conservation, c’est le thanatopracteur qui prend les mesures et indique à la pompe funèbre si oui ou non il faudra prévoir du hors-cote. En l’absence de soin, c’est aux employés de pompes funèbres de s’en charger. Bien sûr, impossible de peser le défunt, mais devant « un défunt trop gros » il y a lieu de pédagogie avec la famille. Ici c’est la famille qui avait donné le poids du monsieur, hors une longue hospitalisation (coma) avait fait prendre du poids à ce dernier et la famille ignorait son poids final. Pourquoi la pompe funèbre n’a pas prévenu la famille qu’il risquerait d’y avoir un surcoût ? Car finalement au delà du montant, c’est surtout de s’être retrouvée devant le fait accompli que Régine s’offusque.

Défunt trop gros et discrimination

C’est un peu comme ces magasins de vêtements qui vont font payer plus cher si vous êtes plus gros en raison de plus de tissus. Dans sa douleur et sa colère, Régine réfléchit à attaquer le crématorium pour discrimination. Ce dont se défend le crématorium de Pamiers qui dit ne pas deviner la charge pondérale d’un individu. La pesée s’effectue le jour même. En 2018 tous les fours dans les crématoriums seront mis aux normes et l’on vous en parle régulièrement. Un four crématoire classique à du mal à accueillir un cercueil hors côte ce qui fait que certains crématoriums en France refusent carrément la crémation. Il y a quelques années suite à un autre cas similaire, la Société des Crématoriums de France avait expliqué qu’il y a entre 10 et 20 % de crématoriums équipés en hors-cote. C’est peu, mais il n’y a aucune obligation légale, comme pour beaucoup de choses en France, la législation est floue. Mais la Société des Crématoriums de France défend un service public et considère donc qu’il ne doit y avoir aucun surcoût supplémentaire pour les familles. Dans ce flou artistique légal, seul la pédagogie est utile. Soit le crématorium considère que c’est l’état qui doit assurer la prise en charge, soit il doit avoir un devis clair et affiché en mairie, ce qui est le cas ici. Encore une fois, un manque de délicatesse et d’information sont à l’origine d’un deuil mal entamé.

Anne Bert, Las Vegas…Le réveil funéraire du mardi 03 octobre

0
Réveil funéraire du 03 octobre

Au menu du réveil funéraire, Anne Bert, la fusillade à Las Vegas…Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs du mardi 03 octobre 2017. Revivez l’actualité dans le réveil funéraire sur Funéraire-Info

Nous vous en parlions ici, Anne Bert qui souffrait d’une maladie dégénérative incurable, la maladie de Charcot, avait pris la parole il y a peu pour défendre le droit à mourir. Comme elle l’avait annoncé, elle a été euthanasiée lundi matin dans un hôpital Belge « comme elle l’avait souhaité » a annoncé sa fille. Anne Bert avait 59 ans, elle avait interpellé les candidats à la présidentielle sur la législation française en matière de fin de vie. 

Dans l’actualité c’est aussi cette fusillade à Las Vegas, tous les journaux ont le même titre « la fusillade la plus meurtrière de l’histoire récente des États-Unis ». Au moins 59 personnes ont été tuées, lundi 1er octobre, à Las Vegas, lors d’un festival de musique en plein air. Le tueur a été identifié comme étant Stephen Paddock, un Américain âgé de 64 ans. L’État Islamique a revendiqué l’attaque mais l’on ignore encore s’il existe un lien avec le tueur. 

Le maire de Jugy a demandé à ses administrés de l’aider à prendre une décision. Les sapins du cimetière doivent ils être coupés ? Le maire était contre, ces arbres sont centenaires et donnent « un côté bucolique au cimetière », sauf qu’ici ils font beaucoup de dégât et que les racines soulèvent même parfois les tombes. Adjugée, cette décision devrait coûter jusqu’à près de 10 000 €.

Le conseil de prud’hommes de Poitiers dira le 31 octobre prochain quelle lecture il fait du licenciement pour inaptitude médicale, en juillet 2015, d’un jeune homme qui travaillait au crématorium de Poitiers-Sud. A-t-il été victime de harcèlement moral via des remarques désobligeantes répétées de la part de sa supérieure directe sur la qualité de son travail ? La Société des crématoriums de France conteste cette vision des choses, parlant d’un salarié qui « conteste son licenciement par opportunisme un an après un refus de rupture conventionnelle ». Recruté comme jardinier paysagiste en charge du jardin du souvenir, l’ancien employé fait remonter ses difficultés à la période à laquelle on lui a demandé, sans formation, de s’occuper aussi de l’accueil des familles.

FO CGT CFDT se sont réunis afin d’entreprendre une action symbolique : 52 personnes ont déposé un cercueil tout noir symbolisant la mort du service de cardiologie et des soins intensifs du centre hospitalier de Béthune.

Midi Libre revient sur l’étude CREDOC d’octobre 2016 qui explique que la participation active de la famille aux obsèques aide à mieux aborder les étapes de deuil. L’étude insiste sur l’importance du conseiller funéraire et de l’aide qu’il peut apporter dans la gestion des obsèques, de même que l’importance de la personnalisation.

Macabre découverte à Villeneuve à Grenoble, un cadavre a été trouvé ce lundi 2 octobre 2017 dans un appartement. C’est un huissier qui a fait la découverte venu récupérer le loyer impayé.

Le Salon Funéraire approche, Les visiteurs peuvent désormais commander leur badge afin de bénéficier des tarifs préférentiels : Avec le partenariat FUNERAIRE-INFO, votre badge à 20€ au lieu de 30€ sur le salon et les badges suivants à -30% grâce au code PAR2311P. 

La revue de presse vous est offerte par les Pompes Funèbres Pascal Leclerc
L’écoute, la disponibilité et le conseil sont les valeurs essentielles pour accompagner les familles. Les représentants de la marque POMPES FUNEBRES Pascal LECLERC vous offrent des obsèques dignes et de qualité à des tarifs respectueux.

L’actualité du funéraire de ce jeudi 28 septembre 2017

0
actualité du funéraire 28 septembre

Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs du jeudi 28 septembre 2017. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.

Un couple de nanogénaires a été retrouvé mort dans le Lot-et-Garonne. Suivant les premiers éléments de l’enquête, le mari de 93 ans aurait abattu son épouse de 99 ans d’un coup de fusil, puis à retourné l’arme contre lui. Une lettre à été trouvé qui explique le geste du couple de vouloir se donner la mort.

Hier je voulais parler de ce patient qui grâce à des stimulations élecriques était passé d’un état végétatif à un état de conscience. Or l’information a été donnée sous peu, l’homme en question est mort cette année dès suite de complication pulmonaire. Le message que voulait faire passer l’équipe de chercheur était le progrès médical de la stimulation électrique, en tout cas c’est la raison évoquée lorsque l’équipe a été interrogé sur les raisons pour lesquelles la mort du patient n’a pas été évoquée.

Xavier Clément, membre du Comité exécutif du groupe Dépêche, et directeur général de Midi Libre, l’Indépendant et Centre Presse, il est décédé d’une maladie à l’âge de 60 ans.

Vendredi 22 septembre, à Saint-Malo, un drame s’est produit. Après le décès de sa mère, la soeur cadette âgée de 51 ans a tué sa soeur ainé de 2 ans de plus qu’elle lourdement handicapé juste avant de tenter de se suicider.

Côté People, Rayane Bensetti, acteur et gagnant de Danse avec les Stars 5 a annoncé sur les réseaux sociaux le décès de sa grand-mère avec qui il était très proche. Ses nombreux followers le soutiennent dans son deuil.

Au cimetière de Breuil, propriété de la Ville de Cognac, une affiche à l’entrée pour préciser qu’un traitement herbicide à base de glyphosate et flazasulfuron, est en cours fait grincer des dents. Un traitement herbicide dans une ville labellisée «Terre saine» depuis cinq ans bouscule un peu les choses.

Dans la nuit de mardi à mercredi, une quarantaine de sympathisants de l’association « 269 life libération animale » ont organisé une veillée funéraire pour sensibiliser sur le sort des animaux tués dans les abattoirs.

Créé en 1953, le magazine érotique Playboy a accompagné la révolution sexuelle ( années 60 ). Playboy Entreprises a annoncé aujourd’hui le décès de son fondateur Hugh Hefner à l’âge de 91 ans. 

La revue de presse vous est offerte par la société des Crématoriums de France
Fondée en 1995, notre société a pour vocation : La conception, la réalisation et la gestion de crématoriums sur la base de valeurs qui nous semblent essentielles.

Saison des transferts : le crématorium de Nice change de délégataire

0
crématorium de France Nice vue intérieure

Le 13 mars 2017 marque une date importante pour le groupe Funecap, la Métropole Nice Côte-d’Azur ayant décidé à l’unanimité de retenir l’offre de La Société des Crématoriums de France. Suite au rejet fin avril du recours intenté par OGF contre la Métropole, le contrat de délégation de 29 ans a pu être signé par les parties.

Ainsi, le 1er mai 2017, le crématorium de Nice-Côte-d’Azur, plus grand crématorium à être délégué à une société privée en France, a changé de délégataire. Construit en 1985, il était géré par OGF depuis 2006 et avait fait l’objet de travaux d’extension financés par la mairie de Nice en 2009.

Le projet proposé par La Société des Crématoriums de France comprend la création d’un deuxième crématorium sur le site actuel et la réhabilitation de l’existant, pour un montant total de près de 9 millions d’euros.

créamtorium-de-France-vue-extérieure Saison des transferts : le crématorium de Nice change de délégataire

Julien HANOKA, Directeur Général Adjoint de La Société des Crématoriums de France, en charge du développement et des relations avec les collectivités locales indique : « Nous avons bâti une offre capable de répondre aux enjeux métropolitains des prochaines décennies eu égard à la très forte activité du site. Notre offre s’est voulue la plus attractive en tous points : sur la fonctionnalité et la qualité de l’infrastructure, sur l’équilibre économique, l’offre tarifaire et la qualité du service. Nous prévoyons ainsi, dès la reprise, d’étendre les amplitudes horaires de 25% pour réduire les délais d’attente et de mettre progressivement en place des cérémonies plus travaillées et plus personnalisées. La décision de Métropole de Nice Côte-d’Azur récompense une expertise, un engagement et une volonté de l’ensemble des équipes de La Société des Crématoriums de France, appuyées de toute la direction du groupe Funecap, notamment Luc BEHRA et Julien FAVIER, lequel travaillera sur le chantier avec le cabinet d’architecture niçois Biancheri et l’entreprise Triverio. »

Pour Bertrand DESMAZIÈRES, membre du directoire du groupe Funecap et Président de La Société des Crématoriums de France,  « Ce contrat de 29 ans confirme la solide réputation acquise sur le marché français de la crémation par la filiale du groupe Funecap. En bénéficiant du support de sa maison-mère qui lui donne les moyens de son développement, la Société des Crématoriums de France continue de se développer avec succès dans le modèle d’organisation spécialisé dans les métiers de la crémation qui fait sa force depuis 20 ans. »

Propos recueillis par : Société des Crématoriums de France, groupe FUNECAP

Pompes funèbres : Funecap déménage tour Montparnasse

0
Funecap, Luc Behra, tour montparnasse
Funecap, Luc Behra, tour montparnasse, février 2017

Au mois de mars 2017, l’ensemble des équipes du siège de Funecap seront rassemblées sur un seul site, partagé entre le 23ème et 22ème étage de la Tour Montparnasse. Fin février, Funéraire-info a visité les locaux accompagné de Luc Behra, suivez le guide.

Construction de la tour Montparnasse

La tour Montparnasse, également appelée tour Maine-Montparnasse, est le plus haut gratte-ciel de Paris intra-muros, situé en face de la gare éponyme dans le 15e arrondissement de Paris. Sa hauteur, de 210 m, en a fait jusqu’en 2013, l’immeuble le plus haut de France. La tour, est constituée de 6 niveaux souterrains et 58 étages, le tout surmonté d’une terrasse sur le toit offrant une vue panoramique à 360° sur Paris.

La construction, dont le projet a été lancé en 1958, a été inaugurée en 1973 après 4 ans de travaux. Elle fut conçue par les architectes Jean Saubot, Eugène Beaudouin, Urbain Cassan et Louis de Hoÿm de Marien.

Les raisons du déménagement de Funécap

Le second opérateur de pompes funèbres français, se devait pour faire face à sa croissance de rassembler ses collaborateurs sur un lieu unique pour favoriser la cohésion des équipes et la fluidité des échanges, améliorer les conditions de travail, accompagner la croissance de l’entreprise dans les années à venir, rationaliser les coûts …

Comptabilité, marketing communication, digital, prévoyance, Ressources Humaines, achats, services généraux, informatique, direction des opérations et direction générale sont répartis aujourd’hui sur deux plateaux représentant une surface de près de 3000 m2, respectivement au 22ème et 23ème étages de la Tour Montparnasse.

Visite des locaux de Funecap avec Luc Behra

Les locaux, modernes et lumineux offrent une vue panoramique permettant de voir toute la capitale : la Tour Eiffel, le Louvre, l’Arc de Triomphe, la Défense, Montmartre, Notre Dame, les Invalides…

Je ne vous cache pas que le jour où nous sommes passés, le déménagement n’était pas terminé et que les techniciens étaient en train de monter des meubles, brancher des ordinateurs ou de passer des câbles dans les faux plafonds et que l’ensemble des équipes n’étaient pas encore sur le site… Mais à l’évidence, l’emménagement de Funécap dans un lieu central parisien, à proximité immédiates des gares et des transports en commun, avec une possibilité de se garer facilement va permettre aux équipes, aux fournisseurs et aux visiteurs de travailler sereinement et avec efficacité dans les années à venir au développement de l’entreprise.

Des conférences pourront être organisées sur place, tout comme des réunions de travail. Les locaux accueilleront aussi le pôle formation avec notamment  ROC ECLERC Académie.

Un déménagement qui augmente considérablement la productivité du groupe qui a d’ores et déjà une foule de projets pour 2017 que nous ne manquerons pas de vous communiquer.

Adresse : FUNECAP, Tour Maine Montparnasse – 33, avenue du Maine – 75015  PARIS

Attention, Contrôle Vigipirate renforcé à l’entrée et nécessité d’avoir ses papiers d’identité pour accéder aux locaux.

Revue de presse du funéraire du 23 octobre 2014

0
presse papier
Presse papier en France

La revue de presse vous est proposée en partenariat avec SOFRANIT

La société SOFRANIT a été créée en 1971 par Robert Gouzènes. Leader sur le marché du monument funéraire, elle évolue pour répondre aux attentes de ses clients. Rapidité, créativité et réactivité sont nos mots d’ordre ! Toujours être au top du service pour nos clients !

Vous pouvez les retrouver à Funexpo en novembre à Lyon, Stand B58
www.sofranit.com/

Gag

L’histoire de l’Indien âgé de plus de 170 ans, dans la revue de presse de hier, était un fake. Mais vous l’aurez déjà compris vous-même.

Pôle funéraire public d’Albi, suites

«Si ça m’arrive à moi cela doit aussi arriver à d’autres. Ce n’est pas bien de profiter de la faiblesse des gens confrontés à un deuil pour leur forcer la main». Quand elle évoque le décès de sa grand-mère, Magali Filippi n’est pas tendre avec le Pôle funéraire public de l’Albigeois. Abus de faiblesse… Ce genre d’affaire est fréquente, mais les témoignages sont rares, autant en profiter et le lire ici, dans La Depeche.fr.

C’est bientôt la Toussaint

Le monde change, le marché du funéraire aussi. Designers, informaticiens, entrepreneurs et autres artistes rivalisent aujourd’hui de créativité pour offrir à tout un chacun des obsèques uniques. Tour d’horizon des nouvelles tendances dans le documentaire de Sylvie Deleule, sur France 5, le mardi 4 novembre à 20 H 35.

Alain Portallier, ancien représentant de commerce d’une entreprise d’agro-alimentaire dans la Loire, propose, désormais en retraite, de véhiculer gratuitement les personnes qui n’ont pas de moyens de transport, à l’occasion de la Toussaint. A lire dans Le Charolais-Brionnais, un portrait indispensable.

Nouvelles des pros

D’ici à la fin 2016, le crématorium du Grand Troyes à Rosières-près-Troyes, où sont incinérés des défunts de toute l’Aube et même de départements limitrophes, va doubler sa superficie. Le délégataire – la Société des crématoriums de France (SCF) – engagera des travaux d’extension dès le premier trimestre 2015 pour une durée de 18 mois. L’aménagement le plus marquant concerne la construction d’une nouvelle grande salle de cérémonie, d’une capacité de 200 places assises, contre une centaine à l’heure actuelle. « Lors d’une cérémonie sur cinq, des gens sont debout », indique Damien Lhuissier, responsable de l’établissement pour SCF.

Nouvelles des pros (2)

Nadège Lagraa crée des urnes funéraires personnalisées. Elle est à l’honneur dans le Midi Libre, à lire ici (édition réservée aux abonnés)

Le bon vieux temps

Avec un attelage restauré, un jeune croque-mort tente de renouer avec la tradition. Et cela donne aux enterrements une atmosphère digne de Lucky Luke. C’est en Suisse et à lire dans Le Matin, ici. Peut être que ça donnera des idées à certains.

Drame

C’est un message alarmant qu’adressent les autorités sanitaires anglaises à la population. Pendant douze ans, le PHE (l’agence de santé publique britannique) a mené une vaste enquête régionale pour tenter de comprendre pourquoi, en Grande Bretagne, le nombre de maladies du foie augmente si vite. L’agence a obtenu quelques réponses. En une décennie le nombre de décès liés à une maladie du foie a grimpé en flèche. En 2001, les autorités en comptabilisaient ainsi 7 481; en 2012, ce nombre est passé à 10 948. Soit une hausse de 40%… Or, selon l’étude, le grand responsable serait l’alcool. Un tiers de ces décès lui seraient imputable, loin devant l’obésité, ou l’hépatite B et C.En cause : le binge-drinking, pratique répandue en Grande-Bretagne, ou encore les « after-work » – les bières après le boulot – qui feraient partie de la culture anglaise. Mais les autorités pointent également un trop libre accès à l’alcool.

Musique

Composer une messe n’est pas un exercice courant de nos jours chez les jeunes compositeurs. Et pourtant. À 41 ans Pascal Guillot Descamps, musicien stéphanois, a été très inspiré par le texte en latin du Requiem æternam. « J’ai écrit la partition en trois semaines durant l’été 2013 », explique le compositeur qui est déjà l’auteur d’une autre messe, « Rivages », créée avec brio en 2011 à Saint-Priest-en-Jarez. Ce requiem de 35 minutes sera donné le 9 décembre en l’église Saint-Pierre de Saint-Chamond.

Cercueil en promenade

Ce matin, sur le coup de 8 heures, de nombreux automobilistes se frottaient les yeux en approchant de l’intersection de l’Avenue du Pont Sud et de la rue Notre-Dame au Québec : devant eux, un cercueil traversait la rue. Le cercueil en question affiche le message « Contre une auto, un piéton n’a aucune chance. Faites attention. » De toute évidence, à voir la réaction des automobilistes, les spectateurs affichaient un air intrigué, étonné et même parfois troublé par cette analogie réaliste.

Hôpital lounge

Jusqu’en février dernier, à côté des vestiaires des employés et de locaux techniques, les entrailles des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) accueillaient aussi un carnotzet de luxe, révèle la «Tribune de Genève». Installé à deux pas de la morgue, l’espace détente comprenait tout un équipement pour assurer le confort de ses invités, selon une liste dressée par le quotidien: écran géant, larges fauteuils blancs, bar ou encore minicave à vins, le tout niché sous des poutres de bois massif venues du Valais. Le lounge avait été construit en 2010 à la demande de l’ancien directeur des HUG, Bernard Gruson. En catimini, selon le coprésident du Syndicat des services publics, David Andenmatten: «Les personnes qui ont participé aux travaux ont eu l’interdiction d’en parler». Son aménagement aurait coûté plus de 300’000 fr., financé en partie par des fondations privées, annonce la «Tribune». Entrée en fonction mi-2013, la nouvelle direction des HUG a peu goûté au faste de l’endroit et l’a fait démonter en février dernier pour y aménager des vestiaires.

Le deuil, ça creuse

Comment se remettre d’un chagrin d’amour ? Une jeune Chinoise a trouvé une solution : passer une semaine entière dans un fast-food KFC, rapporte Yahoo News. Pour Tan She, originaire de Chengdu (Sichuan), il fallait bien du poulet frit pour trouver du réconfort après s’être séparée de son petit ami. Alors qu’elle venait de rompre, la jeune femme de 26 ans s’est arrêtée dans un KFC près d’une gare sur son chemin. « Je marchais, je me sentais misérable puis j’ai décidé de m’arrêter au KFC de la gare », indique-t-elle. « Je ne prévoyais pas de rester longtemps, je voulais juste des chicken wings. Mais une fois que je suis entrée et que j’ai commencé à manger, j’ai décidé qu’il me fallait du temps pour réfléchir. » Tan She s’est même fait passer pour malade auprès de son employeur pour pouvoir continuer à squatter le restaurant.  Au bout d’une semaine, Tan She, harcelée par les médias locaux qui veulent raconter son histoire, a fini par quitter le KFC et retourner vivre chez ses parents.

Bientôt Halloween

Halloween est une festivité anglo-saxonne, particulièrement populaire aux USA où les enfants déguisés vont sonner à chaque porte pour réclamer des friandises. En France, cette fête n’a pas autant d’importance… mais cela n’empêche pas d’en tirer une source d’inspiration pour des recettes sympathiques avec plein de décorations rigolotes. De plus, les petits seront ravis de vous donner un coup de main pour tout préparer. 750G propose 10 recettes amusantes à découvrir ici.

Allez-y de notre part

FUNEXPO 2014 : HYDROSYSTEM
Concepteur et constructeur Français de Mini-Pelles spécifiques dédiées aux cimetières inaccessibles.

Une sépulture, des décorations… pour continuer à faire vivre ses morts dans Deces-Info.fr.

Funeref, le site d’informations pour préparer ses obsèques -et un peu plus. C’est ici.

Et dans le vaste monde des vivants

L’entomologiste Piotr Naskrecki a récemment publié le récit de sa rencontre avec l’araignée géante baptisée Goliath, dans une forêt tropicale d’Amérique du Sud. L’homme dit avoir été « fou de joie » de se retrouver en face de l’animal large de 30 centimètres, et pesant 170 grammes, soit « presque autant qu’un chiot »… « A cause de sa taille gargantuesque, c’est probablement la seule araignée du monde qui fait du bruit en se déplaçant (…) ses pattes ont des griffes qui produisent un son très distinct, pas si éloigné des sabots d’un cheval » explique-t-il. Encore fasciné par cette rencontre hasardeuse, Piotr Naskrecki évoque une « créature merveilleuse, presque mythique », qu’il avait déjà pu approcher il y a quelques années. « Je pouvais clairement entendre ses pattes toucher le sol et les feuilles s’effriter sous son poids (…) J’ai pointé ma lampe dans sa direction, m’attendant à voir un petit mammifère, un opossum, un rat peut-être » raconte le spécialiste.

pressenationale1-300x287 Revue de presse du funéraire du 23 octobre 2014