Accueil Tags Suicide

Tag: suicide

Vol au cimetière et à l’hôpital, crématorium, suicide…l’actualité du 2 mai

0
suicide

Vol au cimetière et à l’hôpital, crématorium, suicide…l’actualité du mercredi 2 mai 2018. Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs dans le réveil funéraire du mercredi 2 mai 2018. Revivez l’actualité dans la revue de presse sur Funéraire-Info.

Vol, un petit ange de marbre qui décore la sépulture de Renée a disparu

C’est un « choc émotionnel » pour Vincent. Des personnes ont dérobé une petite statuette de marbre représentant un ange sur la tombe de sa mère à Tournai. Il ne comprend pas qu’on puisse manquer de respect à la mémoire d’une défunte. Même si les chances sont faibles de retrouver le ou les auteurs, il a décidé de porter plainte.

Laval : lancement de l’enquête publique sur le crématorium

Le crématorium sera construit sur un site de 15 mille mètres carrés à coté du cimetière des Faluères, zone des Bozées. Ouverture prévue fin 2019. Ce sera le second crématorium à ouvrir en Mayenne.

Les Anges 10: la mère de Sarah indique, « elle a vu son père à la morgue pour la dernière fois » !

Il y a quelques semaines, Sarah Van Elst avait fait des révélations sur sa vie passée. En effet, la candidate des Anges 10 avait longuement parlé de son père, qui l’a abandonnée lorsqu’elle était toute jeune. Elle n’a jamais réellement pu le voir et l’une des dernières fois où elle a pu être à ses côtés, a été le moment où il est décédé.

Inauguration à Trèbes

Le 27avril, les pompes funèbres Gérard et Loïc Escande de Trèbes ont inauguré la maison funéraire du Minervois. Elle est constituée de deux salons indépendants (Mauzac et Carignan) et d’une salle de soins à Villeneuve-Minervois.

Oyonnax : qui a volé le fauteuil roulant de leur défunt oncle à l’hôpital ?

En fin de vie, Roland Perrin, 90 ans, avait été transporté au centre hospitalier du Haut Bugey en fauteuil roulant. Ce fauteuil est aujourd’hui introuvable.

Comme volatilisé durant l’hospitalisation. Les nièces du nonagénaire, aujourd’hui décédé, ont déposé plainte contre X pour vol. « Abuser de la vulnérabilité de personnes âgées est intolérable. L’hôpital, à minima, doit reconnaître cela et s’en excuser », estiment-elles.

Un tiers des décès prématurés pourraient être évités

Jusqu’à un tiers des décès précoces pourraient être évités si nous adoptions tous un régime végétarien ou presque, selon de nouvelles estimations faites par des chercheurs américains de la Harvard Medical School.

Jean Stéphan, résistant reconnu « mort pour la France »

À l’occasion de la Journée du souvenir de la déportation 2018, Jean-Yves Le Goff, le maire de Scaër, a officialisé l’ajout du nom de Jean Stéphan sur la stèle, place de la Résistance.
À l’occasion de la Journée du souvenir de la déportation 2018, Jean-Yves Le Goff, le maire de Scaër, a officialisé l’ajout du nom de Jean Stéphan sur la stèle, place de la Résistance. | Ouest-France

Suicide accompagné: le deuil des proches

Toujours plus de suicides assistés ont lieu en Suisse. Le sujet reste cependant tabou. Il sera abordé lors du colloque «Le suicide, osons en parler!» les 2 et 3 mai dans le cadre du 29e congrès du Graap-Fondation à Lausanne

France Gall au cimetière de Montmartre, le cimetière des innocents…réveil funéraire du lundi 15 janvier 2018

0
réveil funéraire du lundi 15 janvier

Statistiques

Des naissances au nombre de 3.200, pour 3.711 décès (*). Selon les données de l’état civil de 2016, collectées et publiées par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le solde naturel démographique du Loir-et-Cher est négatif. Retrouvez également tous les chiffres de votre commune. 

Nécrologie

Le Montilien Michel Sauvinet, était conseiller municipal depuis 1995 à Montélimar (dans la municipalité de Thierry Cornillet, puis d’André Orts et de Franck Reynier, depuis 2001 maintenant), il est décédé à l’âge de 68 ans.

L’ancien juge de la Cour suprême, Eliyahu Winograd, est décédé à l’âge de 91 ans. Winograd était peut-être mieux connu ces dernières années pour avoir dirigé la Commission Winograd qui a enquêté sur la Seconde Guerre du Liban en 2006, et qui a sévèrement critiqué le manque de préparation du gouvernement et les échecs tactiques et logistiques de Tsahal contre le Hezbollah.

Françoise Dorin, auteur et comédienne, est décédée à l’âge de 89 ans, a annoncé sa famille ce vendredi. « Ma grand-mère est décédée ce matin à l’hôpital de Courbevoie (Hauts-de-Seine). Elle était malade depuis plusieurs années », a indiqué son petit-fils Thomas Mitsinkides, fils de Sylvie Poirier, la fille de Jean Poiret et Françoise Dorin. Fille du chansonnier René Dorin, Françoise Dorin avait commencé sa carrière comme comédienne aux côtés notamment de Michel Piccoli et Roger Hanin.

Pierre Pincemaille est décédé le 12 janvier 2018 à l’âge de 61 ans. Après de premières études de piano, il était entré au CNSM de Paris où il avait obtenu les prix d’harmonie, contrepoint, fugue, orgue et improvisation. Nommé en 1987 titulaire de l’orgue historique Cavaillé-Coll de la basilique de Saint-Denis, il avait fêté en novembre dernier ses 30 ans de présence à cette prestigieuse tribune.

Né à Paris en 1921 et membre de la Société psychanalytique de Paris (SPP), Michel de M’Uzan est mort à Paris le 7 janvier. Il avait été marié à Marthe Robert (1914-1996), célèbre critique littéraire, et restera l’un des plus brillants psychanalystes français de sa génération, auteur d’une œuvre abondante et remarquable.

Deuil

C’est une photo en noir et blanc, un homme et son petit garçon prenant un bain de mer. Cette image a été publiée ce vendredi soir sur Twitter par le journaliste Patrick Poivre d’Arvor pour annoncer le décès de son père.

Philippe Marchand, ancien ministre et député, a été salué par une foule rare, hier matin à l’abbaye aux Dames.

Une cigogne survola lentement l’abbaye aux Dames, hier matin, au moment où approchait de l’abbatiale une foule de centaines de personnes venues dire adieu à Philippe Marchand, ancien ministre de l’Intérieur, quatre fois élu député en Saintonge, avocat au barreau de Saintes, décédé mercredi à 78 ans.

Harcèlement et suicide

Le père d’une Australienne de 14 ans, qui a mis fin à ses jours à la suite du harcèlement persistant de ses camarades, a décidé d’inviter les bourreaux de son enfant à l’enterrement pour qu’ils prennent la mesure de la « dévastation » causée.

Crématorium

Construction d’un crématorium entre le bâtiment des PFG et le cimetière de Rodez. Après l’enquête publique, les travaux débuteront dans le courant de l’année 2018. Entre le crématorium de Capdenac et celui d’Albi il y avait un manque à Rodez. Il sera comblé en 2019 puisqu’il a été décidé d’en construire un sur une parcelle d’environ 8 000 m2. «Le potentiel d’activité justifie tout à fait la création d’un crématorium à Rodez», explique Jean-Antoine Gourinal, directeur des crématoriums et de l’environnement. Aujourd’hui, en France, près de 35 % des personnes se font incinérer. à Rodez, les chiffres sont un peu en de ça avec 30 % des personnes décédées». 

Restauration

A partir du 1er  février, le musée vous proposera de rajouter un euro au prix de votre billet, pour participer au nettoyage du cercueil d’Isetenkheb, chef-d’œuvre des antiquités égyptiennes.

Cimetière

« Les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traités avec respect, dignité et décence ». Ce régime juridique des cendres funéraires a été instauré afin de mettre un terme notamment à certaines dérives telles que des cendres dispersées dans un tableau, un bijou ou encore des urnes retrouvées dans des brocantes.

Culture

La France est ravagée par les Guerres de Religions. Oriane est la fille d’un alchimiste. Elle fait la connaissance d’un jeune homme qui fait des recherches sur le Cimetière des Innocents. Le père d’Oriane pense avoit créé la Pierre philosophale. Un soir, alors qu’il s’est enivré, il se laisse aller à des paroles blasphématoires en public. Il est sommé par les autorités de s’expliquer et de prouver ses dires. Mais cela ne marche pas, malgré l’aide d’Oriane. Le père est alors condamné à mort. Oriane est emmurée vivante…

La revue de presse vous est offerte par Les Granits Michel Maffre
Granitier funéraire dans le Tarn, au service des professionnels du funéraire, et des particuliers. Créateur fabricant de monuments funéraires, cinéraires, et columbariums. Notre usine est implantée dans le Sidobre, au cœur des carrières de granit du tarn, premier bassin granitique français. Chez nous, le savoir-faire autour du granit est présent depuis plus d’un siècle. Notre métier se concentre autour de la transformation de blocs de granit en une des plus larges gammes de monuments
funéraires du marché.

Le corps n’est pas visible, trouver les mots et des alternatives

0
le corps n'est pas visible - Kingdom of heaven
Kingdom of heaven - Le Roi sur son lit de mort

Il arrive dans certains décès brutaux, que le corps ait subi des traumatismes tels qu’on ne saurait infliger à la famille de le voir. Le corps n’est pas visible, oui, mais comment le dire ?

Loin des défunts de la télévision, la mort est parfois très moche !

Accident de la route, suicide par balle en pleine tête, ce genre de décès laisse des traces, et le corps en devient méconnaissable, ou son état en donne une vision insupportable.

D’un point de vue psychologique, il s’agirait d’un choc pour la famille de voir ce corps dans cet état. Pour la famille, ce n’est d’ailleurs pas un corps, mais leur père, mère, frère ou sœur… Faire le deuil sans voir le défunt est souvent une difficulté, en plus de la brutalité du décès.

Si l’image que le « public » a de la mort est très édulcorée (films, séries), nous savons, en tant que professionnels à quoi peuvent ressembler ces défunts. Généralement, ce sont des expériences que nous-mêmes, n’oublions pas, bien qu’elles ne provoquent pas de traumatisme à proprement parler.

Nous savons aussi que nous n’aimerions pas voir un proche dans un tel état, une des raisons pour laquelle nous conseillons souvent les soins de conservation. Les soins de reconstructions sont parfois envisageables, mais représentent un coût qui n’est pas toujours possible à payer pour la famille.

Le corps n’est pas visible : quels mots ?

Avant toute chose, demandez-vous, si la famille insiste, si une solution est envisageable. Par exemple, présenter le défunt sous un voilage plus ou moins transparent. Une alternative qui permettrait de voir sans trop en voir. Faire dépasser la main du défunt du drap est aussi une possibilité si celle-ci est visible. Cette solution doit cependant être proposée à la famille, n’envisagez pas l’initiative sans lui en avoir parlé au préalable.

Souvent, le fait de voir le corps découle d’une inquiétude psychologique qui peut s’ancrer sur du long terme : est-ce vraiment lui ? Cette inquiétude cernée par vos talents de professionnels aguerris, vous devez rassurez : les enquêteurs ont trouvé ses papiers, vous pouvez proposer de vérifier une caractéristique physique.

bougie-personnalisée-3-300x200 Le corps n’est pas visible, trouver les mots et des alternatives
Bougie au portrait du défunt – France Funéraire

Si l’alternative du voilage n’est pas possible, c’est là qu’il faudra trouver les mots. Ils vous appartiennent et sont à adapter en fonction de la famille. Mais le tact est de mise, bien entendu. N’entrez pas dans les détails macabres, tout en faisant comprendre que le corps n’est pas visible car il a subi un traumatisme tel, que sa vision serait un choc pour la famille. Amenez la à penser à quelle dernière image elle souhaite avoir du défunt. Et une fois de plus, proposez une alternative : la photo du défunt près du cercueil dans la chambre funéraire (ou au domicile) et durant la cérémonie.

Ces alternatives ont leur importance car elles montrent que vous faites un pas vers la famille pour lui proposer une solution acceptable, et que vous ne lui opposez pas un « non » catégorique, mais une manière de la préserver.

Notez que légalement, rien ne nous autorise à interdire à la famille de voir le corps du défunt, et que si tel est vraiment son souhait, alors après avoir tenté de l’en dissuader, vous devrez céder. Une dernière précaution s’impose, bassement « intéressée », mais on ne sait jamais : faites signer une décharge vous dégageant de toute poursuite ultérieure. Cette dernière d’ailleurs, fera peut-être changer la famille d’avis.

la Sarco Capsule, euthanasie et suicide en 3D

0
Sarco 3D suicide

Le Dr Philip Nitschke se considère comme le Elon Musk du suicide assisté – et sa dernière invention mortel, la Sarco, est sa Tesla.

Newsweek a interviewé le docteur de 70 ans immédiatement après que l’état de Victoria en Australie, son pays d’origine, a voté cette semaine un loi pour légaliser l’euthanasie.
Jeune diplômé de l’école de médecine, Nitschke s’est trouvé attiré par le monde de l’euthanasie et par le travail du Dr Jack Kevorkian, le plus célèbre promoteur de l’euthanasie aux États-Unis.

En 1997, il a fondé Exit International, un organisme sans but lucratif qui milite pour la légalisation de l’euthanasie. En 2006, il a publié le Peaceful Pill Handbook , qui enseigne les moyens efficaces de se suicider.

Il a créé sa version d’un «exit bag», qui agit comme un masque de respiration, avec du monoxyde de carbone remplaçant l’oxygène. Sa dernière invention, la Sarco capsule, est la réponse à des problèmes esthétiques. La machine est élégante, souligne Nitschke, luxueuse. Le produit fini ressemble à un vaisseau spatial digne de Star Trek. Elle se compose d’une base qui contient des bidons d’azote liquide et un compartiment amovible, qui peut être utilisé comme un cercueil. L’ensemble sera open-source et pourrait théoriquement être imprimé en 3-D partout dans le monde.

La Sarco Capsule, euthanasie et suicide

Voici comment cela fonctionne: L’utilisateur potentiel remplit un sondage en ligne qui évalue sa santé mentale, et s’il passe le test, ils reçoit un code d’accès qui fonctionne pendant 24 heures. Après la saisie du code et une confirmation supplémentaire, la capsule Sarco se remplira d’azote liquide pour ramener le niveau d’oxygène à environ 5%. En une minute, l’utilisateur s’évanouit, et quelques minutes plus tard, la mort arrive.
Nitschke promet que la mort est relativement indolore…
C’est le «droit d’un adulte rationnel d’avoir une mort paisible», a-t-il déclaré, ajoutant que «toute personne âgée de plus de 70 ans devrait pouvoir mourir».

Source : Newsweek

Son ami s’est suicidé, il discute sur sa tombe chaque semaine

0
discute sur sa tombe chaque semaine

Son meilleur ami s’est suicidé ce printemps, alors qu’ils étaient encore au lycée. Depuis il ne se passe pas une semaine sans qu’il vienne visiter son ami au cimetière pour discuter avec lui. Il partage avec nous, quelques notes prises au grès de ses conversations, là assis, sur la tombe de son meilleur ami.

On nous appelait « Tom et Jerry » tout simplement parce qu’il s’appelle Thomas et que mon nom de famille est Jerry. Enfin..il s’appelait Thomas. On était inséparable depuis la 6ème, Tom s’est suicidé lorsqu’on était en terminal. C’était mon meilleur ami. Depuis il ne se passe pas une semaine sans que j’aille m’asseoir sur sa tombe pour discuter avec lui.

1 ère semaine, Avril 2017 :  » Salut poto, je peux à peine poser mon gros cul ici, y a des fleurs partout, j’ai pris le soin d’en prendre quelques unes pour aller les mettre sur les tombes que personne ne vient jamais voir j’espère que personne de ta famille ne va m’en vouloir…Si tu veux jte lis les cartes  » Sincères condoléances à toute la famille pour cette perte tragique d’un jeune homme que l’on aimait tant » Ouais non en fait, je ne vais pas te les lire…c’est naze, ça sert à rien. Rha pis merde je suis en colère, je reviens ».

2 ème semaine , Mai :  » Je voulais venir hier mais j’ai vu au loin les amis de tes parents, du coup j’ai préféré faire un tour en attendant, et puis d’autres personnes sont venus je les connaissais pas. Je ne sais pas ce qu’ils t’ont raconté, je voulais leur dire, « bougez vous de là c’est ma place » mais tu me connais, j’ai pas osé.. »

3 ème semaine :  » Il commence à faire chaud, les fleurs vont cramer. Le prof **** a pété un cable aujourd’hui en cours. Il a voulu nous parler de toi, « une cellule psychologique » il a dit. Personne n’a répondu, tout le monde a baissé la tête. T’es comme un fantôme ici, les gens au lycée ils prononcent ton nom en murmurant et moi c’est encore pire. T’es vraiment un salaud, faut que je te le dise, je suis en colère. Tu m’as laissé seul. Je fais quoi moi sans toi ? Comment je révise? Qui s’assoit à côté de moi dans le bus ? Je mange même plus pendant la pause. Ma mère a pris rendez-vous avec le lycée. J’sais pas bien si elle a peur pour moi ou pour mes notes. »

4 ème semaine :  » Je crois que maintenant c’est fichu, tu reviendras pas. Qu’est ce que t’es en train de faire là ? Même pas un mot un signe, rien. Le gars du cimetière il me trouve chelou à parler tout seul, mais moi je m’en fous, à quoi ça sert de venir au cimetière si on peut pas parler ? »

Fin juin : « C’est l’été aujourd’hui, et là je me suis dit  » c’est la première fois qu’on sera pas ensemble à la fête de la musique ». Tu te rends compte ? Les mecs du groupe, ils veulent continuer sans toi, ils disent que c’est un hommage, pfff des conneries, t’y crois toi ? Ils sont venus te voir au moins ? Je sais pas quoi faire, je suis là avec ma guitare comme un con »

Été 2017 : « Mes parents veulent que je parte en vacances « pour oublier », je leurs ai dit non, qu’aux Canaries, ta tombe elle est pas là. Je leurs ai dit que je voulais pas oublier, que c’était complètement con de me dire un truc pareil. Je crois pas que ça les a rassurer, mais je m’en fous. »

Sept 2017 :  » On avait dit qu’on ferait des études d’architectures tous les deux, ben ça y est j’y suis, ça a même été plus facile que je croyais. Je me suis fait un ennemi direct aujourd’hui en lui disant que la place a côté de moi était réservé, alors que finalement…personne n’est venu. Y a des tonnes de trucs à lire, mais t’inquiète je vais y arriver, le seul problème c’est que le cimetière est vachement loin de la fac, tu pouvais pas être enterré ailleurs petit con? »

20 ème semaine :  » Salut poto, y a qu’ici où je peux bosser mes lignes droites. Ah fallait que je te dise, tu sais qui était là juste avant moi ? Bah ouais tu sais je suis con. Mathilde…je l’ai trouvé belle, je voulais lui dire, je voulais aussi lui demander ce qu’elle devient. Je monopolise un peu l’espace ici, au lycée à la fin on murmurait que j’étais le gars chelou du cimetière. Je sais pas bien ce qu’elle m’aurait dit. Ouais…je sais…j’ai honte, promis mec la prochaine fois je vais lui parler »

24 ème semaine :  » Mes plus beaux dessins, je les fais ici, regarde tu trouves ça comment ? Bon le truc s’il était en vrai il se casserait surement la gueule, mais là sur le papier, je trouve que ça claque »

26 ème :  » C’est quoi ce bordel avec la Toussaint ? sans déconner les gens ont pas autre chose à faire que de venir au cimetière ? Ouais t’as raison…mais moi je te ramène des M&M’s mec, eux ils te ramènent des chrysanthèmes s’il te plait. Je vais de nouveau devoir poser mes fesses à côté, heureusement qu’on t’a fichu à coté d’un espèce d’arbre. « 

 27 ème :  » Faut vraiment que je lève le nez de mes planches, j’ai failli shooter une vieille sur le chemin, c’est quoi ces allées avec des cailloux sérieux ? Elle a failli te rejoindre direct la pauvre. Au fait, claaaaaase ton monument, bon on l’aurait pas dessiner comme ça, mais quand même, chapeau. »

Aujourd’hui :  » Je me suis acheté un coussin spécial toi, ça pèle ici..oh tu sais quoi…? Aujourd’hui, j’ai revu Mathilde… »

Le suicide sur les réseaux sociaux : si je meurs tu m’accompagnes ?

0
suicide sur les réseaux sociaux

Vous allez dire « elle parle souvent de suicide celle-là », comme ici, ou encore ici, et vous n’auriez pas tort. Le suicide est un véritable fléau. Il y a quelques jours j’ai assisté à ce qu’on appelle, un « appel au secours » via les réseaux sociaux. Voilà pourquoi je viens vous parler aujourd’hui du suicide sur les réseaux sociaux, le mal du XXIème s.

Le suicide reste une responsabilité collective

Le 10 septembre était la journée mondiale de prévention contre le suicide. Il y a plus de 10 000 suicides par an en France, et il y a 200 000 tentatives de suicide. Le suicide reste la première cause de décès chez les adolescents, mais touche en priorité les personnes âgées. Si Durkheim était encore parmi nous, il aurait sans nul doute pu étoffer sa théorie sur la responsabilité sociétale concernant le suicide notamment par le biais des réseaux sociaux. En effet, Facebook, Twitter etc, sont non seulement devenus une cause de plus dans le passage à l’acte mais sont aussi un des moyens utilisés pour véhiculer ce dit passage à l’acte.

Le suicide sur les réseaux sociaux : une caisse de résonance

Les réseaux sociaux sont une véritable caisse de résonance au suicide. Paradoxalement, même si le suicide est un acte isolé et individuel voire intime, le véhiculer parfois en direct sur les réseaux sociaux permet de lui donner de l’ampleur. Pourquoi ? puisque quelque part, ça n’a plus vraiment d’importance. Tout se fait par les réseaux sociaux aujourd’hui, on se rencontre, s’aime, divorce, se fait embaucher ou licencier sur et part les réseaux sociaux. Les naissances s’affichent sur Facebook, et les décès tout autant, le suicide entre dans cette dynamique.

Le suicide sur les réseaux sociaux au milieu du chaos des émotions du web

Internet et ensuite les réseaux sociaux ont représenté un progrès dans bien des domaines et pourtant… Si l’on a appris à les utiliser à notre avantage, nous avons également appris à faire mal grâce à eux, divorce, ou encore revenge porn, etc. Tout ce qu’il y a de plus beau est véhiculé sur les réseaux sociaux, mais tout ce qu’il y a de plus sordide l’est également. Le suicide vient logiquement prendre sa place au milieu du chaos.

Se suicider sur les réseaux sociaux et en direct, permet à nouveau de pointer du doigt. C’est une manière d’accuser la masse des internautes passives à n’être que spectateurs d’une vie avortée. Parfois il s’agit d’un appel au secours, mais lorsque personne ne décroche, alors les réseaux sociaux sont une manière d’être accompagné dans la mort.

Pour ceux qui restent

Suicide ou tentative de suicide, c’est assez traumatisant pour ceux qui restent, car avec l’apparition de ces suicides 2.0, ceux qui restent, sont aussi… ceux qui regardent. J’ai été « spectatrice » d’une tentative de suicide. Depuis le matin, je suivais dans mon fil d’actualité les posts de quelqu’un qui déclarait ne « plus avoir le goût de vivre » suite à une rupture amoureuse. Des ruptures j’en ai vu un tout un paquet sur Facebook, des renouveaux aussi, des naissances, des rebondissements.  J’ai même vu des gens qui dépressifs, mais là c’était différent. Jusque dans l’après-midi où il a fait ses adieux à ses proches, là, c’était clairement un appel au secours.

J’ai vu le message dans les premières minutes postées, mais entre l’appel au secours et le passage à l’acte il peut se passer des heures, comme moins de 5 minutes. C’est une connaissance professionnelle, donc je n’ai pas son adresse et je ne connais pas ses proches, je poste un commentaire pour dire qu’il faut que « quelqu’un intervienne ». Des proches sont intervenus, il est en vie… de justesse. En postant ce commentaire, je me suis sentie ridiculement impuissante, et en même temps j’ai ressenti la détresse de cette personne. J’ai été à la fois en colère de ce spectacle et à la fois en colère contre moi-même et de l’inutilité de ce que je pouvais faire pour lui.

Avec le suicide s’accompagne toujours la culpabilité de ceux qui restent, même si c’est l’égo qui parle. Comme si l’on avait le pouvoir de vie ou de mort sur quelqu’un. Pourtant nous avons tous une responsabilité à un autre niveau : prévenir et non rattraper. Lutter contre le harcèlement, l’exclusion, la solitude. Prendre soin de soi, et soin des autres.

L’actualité du funéraire de ce jeudi 28 septembre 2017

0
actualité du funéraire 28 septembre

Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs du jeudi 28 septembre 2017. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.

Un couple de nanogénaires a été retrouvé mort dans le Lot-et-Garonne. Suivant les premiers éléments de l’enquête, le mari de 93 ans aurait abattu son épouse de 99 ans d’un coup de fusil, puis à retourné l’arme contre lui. Une lettre à été trouvé qui explique le geste du couple de vouloir se donner la mort.

Hier je voulais parler de ce patient qui grâce à des stimulations élecriques était passé d’un état végétatif à un état de conscience. Or l’information a été donnée sous peu, l’homme en question est mort cette année dès suite de complication pulmonaire. Le message que voulait faire passer l’équipe de chercheur était le progrès médical de la stimulation électrique, en tout cas c’est la raison évoquée lorsque l’équipe a été interrogé sur les raisons pour lesquelles la mort du patient n’a pas été évoquée.

Xavier Clément, membre du Comité exécutif du groupe Dépêche, et directeur général de Midi Libre, l’Indépendant et Centre Presse, il est décédé d’une maladie à l’âge de 60 ans.

Vendredi 22 septembre, à Saint-Malo, un drame s’est produit. Après le décès de sa mère, la soeur cadette âgée de 51 ans a tué sa soeur ainé de 2 ans de plus qu’elle lourdement handicapé juste avant de tenter de se suicider.

Côté People, Rayane Bensetti, acteur et gagnant de Danse avec les Stars 5 a annoncé sur les réseaux sociaux le décès de sa grand-mère avec qui il était très proche. Ses nombreux followers le soutiennent dans son deuil.

Au cimetière de Breuil, propriété de la Ville de Cognac, une affiche à l’entrée pour préciser qu’un traitement herbicide à base de glyphosate et flazasulfuron, est en cours fait grincer des dents. Un traitement herbicide dans une ville labellisée «Terre saine» depuis cinq ans bouscule un peu les choses.

Dans la nuit de mardi à mercredi, une quarantaine de sympathisants de l’association « 269 life libération animale » ont organisé une veillée funéraire pour sensibiliser sur le sort des animaux tués dans les abattoirs.

Créé en 1953, le magazine érotique Playboy a accompagné la révolution sexuelle ( années 60 ). Playboy Entreprises a annoncé aujourd’hui le décès de son fondateur Hugh Hefner à l’âge de 91 ans. 

La revue de presse vous est offerte par la société des Crématoriums de France
Fondée en 1995, notre société a pour vocation : La conception, la réalisation et la gestion de crématoriums sur la base de valeurs qui nous semblent essentielles.

Votre actualité funéraire de ce vendredi 22 septembre 2017

0
revue de presse 22 septembre 2017

Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs du vendredi 22 septembre 2017. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.

Liliane Bettencourt – 20 minutes

Le décès de Liliane Bettencourt ce jeudi a fait revenir « l’affaire Bettencourt » sur le devant de la scène. Des mots simples, mais qui recouvrent une multitude de procès et d’enquêtes qui se sont multipliés au fil des années. 20 Minutes remonte le cours du temps pour y voir un peu plus clair.

Blasphème – Causeur 

le sacré ne se discute ni ne se négocie. Renoncer au droit au blasphème au nom du sacré serait aussi calamiteux que de supprimer, pour des « raisons humanitaires », les droits de la défense pour des auteurs de crimes abominables. En démocratie, aussi ignoble que soit un criminel, le droit à la défense que la société lui reconnaît est, pour le coup, « sacré » et témoigne précisément de ce que nous sommes dans un État de droit.

Le cimetière de le Chartreuse – Bordeaux7

C’est le cimetière urbain le plus grand de France derrière le Père Lachaise à Paris et le plus ancien de Bordeaux : le cimetière de la Chartreuse a de quoi se distinguer dans le patrimoine architectural du quartier Mériadeck.

Guérir des attentats – Actualité

Guérir le stress post-traumatique, comme après des attentats, est-ce possible? Plusieurs chercheurs ont mis au point un traitement qui semble porter ses fruits.

Aide au suicide – Actualité

L’American College of Physicians (ACP) maintient son opposition ferme à l’aide au suicide qui consiste à la légalisation du suicide assisté par un médecin. L’ACP estime que les arguments pour le contre sont beaucoup plus convaincants et qu’il faut améliorer l’accès aux soins palliatifs. L’aide au suicide est différent de l’euthanasie.

Le suicide au Brésil – L’Express

Brasilia – Le nombre de suicides au Brésil a augmenté de plus de 11% de 2011 à 2015, selon un rapport officiel présenté jeudi, qui montre que les Indiens et les personnes âgées présentent des taux supérieurs aux autres couches de la population.

Découverte – Actualité

Une étude montre les différences dans le développement du cerveau chez le Neandertal en se basant sur un squelette d’un enfant parfaitement bien conservé. Le Neandertal pourrait avoir un développement cérébral plus prolongé ce qui expliquerait sa physiologie.

La revue de presse vous est offerte par Facultatieve Technologie
Facultatieve Technologies, leader mondial dans les domaines des fours de crémation et
d’incinération, depuis la conception et la construction jusqu’à la maintenance chez les utilisateurs. Facultatieve Technologies dispose de toutes les compétences et l expérience sous un même toit, de la première ébauche des projets jusqu’à un service clientèle optimal. Création de nouveaux crématoriums, mise aux normes et entretien des filtrations existantes, Facultatieve Technologie s’adapte à vos beseoins.

Le mystère des chiens suicidaires du pont d’Overtoun

0
chien

Rien ne distingue, à priori, le pont d’Overtoun des dizaines de ponts en arc qui se trouvent en Ecosse. Enjambant le fleuve Clyde, il permet d’accéder à un manoir non loin. Rien, hormis qu’il est devenu le lieu privilégié pour des suicidés d’un genre assez inédit.Depuis le milieu du siècle précédent, en effet, on a rapporté le suicide d’une cinquantaine de chiens, sautant toujours du même endroit.

Les mystères d’Overtoun

Plus curieux encore, on a vu des animaux ayant survécu à une première chute revenir, plus tard, tenter à nouveau leur chance au même endroit.

Aucune explication n’a, à ce jour été définitivement apportée.

Certains invoquent le surnaturel. Un homme, selon une légende locale, aurait jeté son fils du pont, maudissant de fait l’endroit. Une variante, finalement, des histoires de dame blanche. Les légendes celtiques citent également le lieu comme étant proche d’un passage avec l’autre monde.

D’autres ont émis l’hypothèse d’un courant d’air, entre les rochers, émettant un signal puissant audible seulement des chiens. Des acousticiens, venus faire des mesures sur place, n’ont rien détecté. L’hypothèse n’est cependant pas écartée, l’émission pouvant être sporadique, et les mesures effectuées dans un moment de silence.

Hypothèses lugubres

L’hypothèse la plus probable, aujourd’hui, est la présence, sous le mont, de plusieurs visons. Une colonie qui a fortement crû depuis les années 1950 où ont commencé ces étranges comportements. L’odeur des visons attirerait irrésistiblement les chiens. Pour l’étayer, on a observé que les animaux concernés étaient de races dont le flair était particulièrement prononcé, et que les « suicides » avaient lieu par temps sec, ou l’odeur des visions était moins diluée.

Hypothèse séduisante, battue en brèche par quelques spécialistes du comportement animal, qui arguent du fait qu’aucune source de gibier, si forte fut elle, n’annihilerait ainsi l’instinct de survie de l’animal, et, particulièrement, le vertige auquel sont sujets beaucoup de chiens.

Le pont des chiens suicidés d’Overtoun reste donc, jusqu’à nouvel ordre, officiellement un mystère. Si vous allez vous y promener avec votre compagnon à quatre pattes, prévoyez une laisse.

Suicide d’un adolescent : un fléau d’une grande complexité

0
suicide d'un adolescent

Chaque année, en France, plus de 10 400 personnes se suicident. Près de 600 d’entre elles sont âgées de moins de 25 ans ; et environ 1 000 ont entre 25 et 34 ans. 80 000 tentatives de suicide d’adolescents sont comptées. Le suicide d’un adolescent est d’une complexité sans nom.

Les données statistiques du suicide d’un adolescent

Parmi les principaux facteurs de risque, on peut y voir les indicateurs suivants : déscolarisation précoce, faible qualification professionnelle, absence d’emploi stable, chômage connu/vécu par des membres de la famille, maladie… mais également la consommation d’alcool, la dépression, le fait d’avoir subi récemment une agression, d’avoir subi des abus ou des violences durant l’enfance, et d’avoir une faible estime de soi, notamment par le nouveau fléau de ce siècle : les réseaux sociaux.
suicide-adolescent Suicide d'un adolescent : un fléau d'une grande complexité
Avec 15% du total des décès, le suicide représente la deuxième cause de mortalité chez les moins de 20 ans, loin derrière les accidents de la route. Les filles sont plus nombreuses que les garçons à tenter de se suicider, mais ces derniers arrivent plus souvent à leurs fins. Le suicide d’un adolescent ravage les questionnements existentiels et chacun voudrait comprendre ce qui peut pousser un être en construction à se donner la mort.

Malgré les quelques notes explicitées plus haut, ces suicides sont toujours très complexes à démêler, les causes de ces morts tragiquement volontaires sont complexes, et les morts singulières

L’adolescence, un passage compliqué

L’adolescence est un passage qui peut être très complexe dans la vie d’un individu, selon son histoire, sa famille, ses relations amicales, amoureuses, et son environnement scolaire. L’adolescent suicidaire à bien souvent une très faible estime de lui-même. Mais un adolescent peut avoir des comportements bien à lui, colère contre les autres, ou contre soi. C’est aussi le moment où l’on se révolte parce que l’on comprend que nos parents peuvent aussi avoir tort. Il faut faire le deuil de l’enfance, et la société pousse les jeunes à dessiner de plus en plus vite leur avenir.
adolescent-suicide-1-638 Suicide d'un adolescent : un fléau d'une grande complexité
Les difficultés familiales arrivent en tête des causes à l’origine d’idées suicidaires ou du passage à l’acte : disputes, conflits, divorce, manque d’amour ou d’estime des parents, rupture de lien avec l’un des parents.

Autre point clé , les difficultés dans la vie sentimentale : un premier amour déçu, un complexe d’infériorité, une humiliation, une expérience râtée, un isolement affectif, etc.

Une tentative de suicide d’un adolescent, n’est pas une crise d’adolescence

Une tentative de suicide ne doit jamais être banalisée, ni provoquée « tu n’es pas capable de toute façon ». Outre les séquelles physiques et médicales, le risque est également élevé de récidives et de souffrance psychologique à long terme. Dans près de 30 % des tentatives de suicide, il existe une pathologie sous-jacente comme la dépression ou d’autres troubles mentaux comme celui de la personnalité.

Suicide d’un adolescent : les signaux d’alerte

teens Suicide d'un adolescent : un fléau d'une grande complexitéDans le cas des suicides, et notamment du suicide chez l’adolescent, les signaux ne sont pas toujours perceptibles, ce qui peut conduire à de nombreuses formes de culpabilité de la part des proches. Néanmoins, parfois quelques signaux précurseurs permettent d’anticiper le passage à l’acte :

  1. les contextes de deuil, de perte douloureuse, de rupture sentimentale,
  2. les propos ou écrits avec des allusions directes (« Je vais me foutre en l’air ») ou indirectes (« Je ne vous embêterai plus… Vous allez avoir la paix »…) au suicide,
  3. Isolement, repli, appauvrissement affectif,
  4. les comportements « trop calmes », effacés,
  5. les répétitions des plaintes physiques (maux de ventre, maux de tête…),
  6. désinvestissement scolaire, baisse du niveau des résultats, voire absentéisme scolaire,
  7. fugues,
  8. des attitudes d’opposition systématique, de provocation,
  9. des conduites agressives avec menaces, actes délictueux gratuits,
  10. une escalade dans les prises de risques,
  11. des consommations répétées de toxiques, alcool, drogue.

Les réseaux sociaux : ce qui pousse au suicide

On ne compte plus ces dernières années le nombre de suicide d’adolescents liés à un harcèlement sur les réseaux sociaux considérés si tristement comme « faits divers ». Pourtant le mal est bien là. En France, 6% des jeunes gens seraient cyber-harcelés, et il s’agit probablement d’un chiffre qu’il faut voir à la hausse tant il est difficile de le chiffrer avec précision. Insultes sur le physique arrivent en tête de ce triste classement, humiliation suite à un échec amoureux, et sur l’orientation sexuelle sont à dénombrer parmi les attaques des cyber-harceleurs. Les parents réclament plus de contrôle, mais pour l’instant rien n’est réellement suivi d’effets.

Ces parents qui ont dû faire face au suicide de leur adolescent

 » Mon fils était très empathique. Il était capable d’intégrer tous les problèmes des autres. En revanche, il ne s’épanchait jamais sur les siens. Il avait des discussions avec les adultes et se posait plein de questions sur tout notamment sur sa sexualité, et sur ses attirances homosexuelles. On parlait pourtant de tout, il n’y avait rien de tabou chez nous. Il était proche de nous, et entouré.

Avant son suicide, il avait deux tentatives, mais nous n’étions au courant que de la première. On a découvert des traces sur son cou, on ne l’a pas fait hospitalisé, mais nous l’avons fait suivre par un psychologue. Il y a deux ans, il s’est pendu, il allait avoir 17 ans et c’est sa petite sœur qui l’a découvert. La grande sœur ne souhaite pour l’instant pas consulter, la petite est suivie par un psychologue, ma femme aussi et moi je participe à des groupes de paroles pour des parents « comme nous ». On pense à ce qu’on aurait pu faire ou non. D’autres parents ont fait hospitaliser leurs enfants après une tentative mais ça n’a rien changé. C’est le genre de chose où l’on se dit que ça n’arrive qu’aux autres, alors que ça peut arriver à chaque parent.

Le psychologue qui le suivait disait sans cesse qu’il fallait que ça soit à lui de prendre les rendez-vous et pas à nous, pourtant j’avais dit qu’il avait déjà fait une tentative, résultat, trois séances plus tard il se pendait. Au lycée une cellule psychologique a été ouverte mais seuls les professeurs y sont allés, les jeunes ont préféré rester entre eux, y compris ma fille. La petite a vu ses notes dégringoler mais rien dans son dossier scolaire ne comportait la notion de ce qui s’était passé. Le suicide est tellement tabou, surtout dans les lycées, pourtant il faudrait en parler. »

Suicide écoute

La ligne et le site sont à disposition 24h/24.

01 45 39 40 00

 


Suicide d’un adolescent, aller plus loin :

Harcèlement scolaire

Suicide, le deuil de ceux qui restent

Le suicide en France