Accueil Tags Syndicat

Tag: syndicat

Soins de conservation, la thanatopraxie au cœur de la polémique

0
Gantes de boxe soins de conservation thanatopracteurs séropositifs

La levée d’interdiction de soin funéraire sur les défunts séropositifs ou atteints d’hépatites se retrouve sur le devant de la scène. La levée de boucliers des associations contre la pétition du SPTIS a médiatisé cette querelle, donnant au funéraire un éclairage particulier. Revue de presse spéciale.

La pétition du SPTIS est ici : www.change.org/p/ministère-de-la-santé-contre-la-levee-de-l-interdiction-des-soins-pour-les-defunts-porteurs-du-vih-d-hepatites

La lettre ouverte de AIDES et des associations : www.aides.org/communique/lettre-ouverte-29-aout-2017

Dans Funéraire Info

AIDES envisage des testing dans les pompes funèbres, interview d’Enzo Poultreniez

Une lettre ouverte a été adressée à Cedric Ivanes, président du SPTIS, par 20 associations et collectifs de lutte contre le VIH/sida et les hépatites virales, contestant point par point les arguments avancés. Enzo Poultreniez, responsable Plaidoyers et Revendications de l’association AIDES, répond à nos questions. C’est à lire ici

Levée de l’interdiction des soins, pétition… Jean-Luc Romero répond à nos questions

Jean-Luc Romero, président d’Elus Locaux Contre le SIDA, a répondu à nos questions, sur la levée de l’interdiction des soins, et sur la pétition du SPTIS s’y oppose, soulignant qu’il existe d’autres problèmes bien plus préoccupants… C’est à lire ici.

Dans Seronet.Info

Soins funéraires : Un syndicat entretient la polémique

La parution, cet été, d’un arrêté mettant fin à l’interdiction des soins pour les personnes défuntes porteuses du VIH et d’hépatites virales semblait mettre un point final à cette discrimination dénoncée depuis des années par les associations de lutte contre le sida et les hépatites virales et à la polémique entretenue par un syndicat de professionnels du soin funéraire. Il n’en est rien, celui-ci vient de lancer une pétition demandant au gouvernement d’annuler cet arrêté qui entrera en vigueur au 1er janvier 2018. Une vingtaine d’associations et de collectifs qui défendent la fin de cette interdiction viennent d’interpeller le président de ce syndicat dans une lettre ouverte qui dénonce une « série de mensonges, contre-vérités et de stigmatisations » dans le texte de la pétition. Un article à lire ici.

Dans Le Figaro

Querelle sur les soins des défunts séropositifs

Le syndicat des thanatopracteurs a lancé une pétition pour s’opposer à l’arrêté autorisant les soins de conservation pour les défunts porteurs du VIH. En cause, les risques de contamination. Un article à lire ici (payant).

Dans Le Point

Soins funéraires : les virus de la discorde

Un syndicat de thanatopracteurs s’oppose à la levée de l’interdiction des soins aux porteurs du VIH ou d’une hépatite virale. Riposte des associations. C’est à lire ici.

Sur France Info

Soins funéraires pour les séropositifs : des associations dénoncent les « stigmatisations » des thanatopracteurs

Pour les thanatopracteurs, réaliser des soins sur des séropositifs malades peut-être dangereux. Les associations de lutte contre le sida dénoncent une atteinte au droit des séropositifs. Un article à lire ici.

Sur RTL

Pourquoi les soins funéraires aux personnes séropositives font-ils polémique ?

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a levé l’interdiction des soins funéraires qui visait les personnes atteintes du VIH, une décision dénoncée par le principal syndicat des thanatopracteurs. Un article à lire ici.

Sur BFMTV

La colère d’Act Up contre des thanatopracteurs qui refusent de prendre en charge des séropositifs

Certains spécialistes de la conservation des corps – les thanatopracteurs – ne veulent plus s’occuper des cadavres de personnes séropositives, par crainte de contamination. Mikaël Zenouda, le président de l’association Act-Up Paris, dénonce une position archaïque qui n’a pas de sens, selon lui. Un article à lire ici.

Dans 20 Minutes

Virus du sida: Des thanatopracteurs s’opposent aux soins funéraires pour les défunts séropositifs

Les thanatopracteurs se mobilisent contre un arrêté du ministère de la Santé, publié au Journal Officiel le 20 juillet, qui lève l’interdiction des soins funéraires sur les personnes mortes porteuses du VIH. La mesure, qui doit prendre effet le 1er janvier 2018, vient annuler des textes de 1986 et 1988 qui défendaient de prodiguer des soins de conservation aux personnes décédées séropositives et atteintes d’hépatites, par crainte de contamination. Un article à lire ici.

Dans Top Santé

Des thanatopracteurs contre l’autorisation des soins funéraires sur les séropositifs

Une pétition réclamant le retrait de l’arrêté ministériel levant l’interdiction des soins funéraires sur les personnes mortes porteuses du VIH a été lancée par un syndicat de thanatopracteurs. Un article à lire ici.

Sur Pourquoi Docteur

VIH : les thanatopracteurs opposés à la levée de l’interdiction de soins funéraires

Le syndicat des thanatopracteurs conteste le bien-fondé de la levée des soins de conservation pour les personnes atteintes du sida. Un article à lire ici.

Dans La Charente Libre

COLÈRE D’ACT UP ET AIDES CONTRE DES THANATOPRACTEURS QUI REFUSENT DE PRENDRE EN CHARGE DES SÉROPOSITIFS

Certains spécialistes de la conservation des corps – les thanatopracteurs – ne veulent plus s’occuper des cadavres de personnes séropositives, par crainte de contamination. Un article à lire ici.

Dans France Soir

LES THANATOPRACTEURS S’OPPOSENT À LA LEVÉE D’INTERDICTION DE SOINS FUNÉRAIRES DES MORTS DU SIDA

Le ministère de la Santé a pris un arrêté en juillet dernier pour autoriser les malades du VIH à bénéficier de soins funéraires à leur mort. Arrêté accueilli avec joie par différentes associations, mais vigoureusement combattu par les thanatopracteurs, qui pratiquent ces soins funéraires. Une pétition a été mise en ligne. Un article à lire ici.

Sur Jim.fr

Soins funéraires et VIH: la polémique renaît de ses cendres

Le 20 juillet est paru au Journal officiel un arrêté attendu de longues date par les associations de lutte contre le Sida : il procède au retrait du VIH de la liste des affections empêchant l’accès à des soins funéraires de conservation. Cependant, dès la publication du décret, les syndicats de thanatopracteur avaient fait part de leur désapprobation. Le président du Syndicat professionnel des thanatopracteurs indépendants et salariés (SPTIS) ne cachait ainsi pas sa volonté d’étudier les voies de recours contre cet arrêté.  Un article à lire ici.

CFTC : Le syndicat des professionnels du funéraire

0
logo CFTC

Vous êtes nombreux à vous interroger tous les jours sur le terrain, sur vos droits, et sur les conditions de travail inhérentes à la profession. J’ai interrogé pour vous Yannick Floury, secrétaire général de la CFTC qui répond avec précision au rôle du syndicat dans la profession et nous éclaire sur les enjeux qui en découlent.

La CFTC est un syndicat national dont la branche funéraire représente les entreprises de pompes funèbres et les marbreries, et conseille ainsi toutes les entreprises sans distinction de groupe ou de réseau.

La CFTC est connue comme étant un  syndicat force de propositions, de négociations et de discussions. Son crédo : la médiation plutôt que la revendication. Et elle y arrive très bien ; en quatre années elle est passée d’une représentativité de 14% à plus de 31 % chez le groupe OGF. Chiffre qui représente aussi son poids sur l’ensemble de l’activité. Alors que les autres syndicats accusent une baisse dans la branche funéraire, la CFTC renforce sa place.

Au sein des entreprises, elle favorise les négociations, son but n’est pas d’accentuer les clivages et comme me le précise très justement Yannick FLOURY « il n’y a aucun avantage à voir une entreprise disparaître et des salariés au chômage ». Tout travail au sein des entreprises est basé sur l’échange constructif afin de sortir le plus rapidement possible d’une impasse.

Très occupés avec les élections sur le terrain, Yannick Floury et le président de la CFTC

Bernard-GUILHEM-2 CFTC : Le syndicat des professionnels du funéraire
Bernard GUILHEM président CFTC

Bernard Guilhem ont à cœur de former les nouveaux adhérents au code du travail, afin de permettre à ces derniers une véritable autonomie et aisance sur la manière de gérer les dysfonctionnements.  Pour rappel un salarié bénéfice de 12 jours de formation annuelle, la CFTC veille à ce que cette formation puisse être profitable à l’ensemble de l’entreprise.  De plus la loi évolue sans cesse et parfois des lois votées il y a des années tel que la loi Rebsamen de 2008 sur le dialogue social, ne voit ses décrets sortis et applicables que très récemment, il faut sans cesse être informé des nouvelles dispositions.

Elle a aussi un rôle consultatif auprès des instances tels que le CNOF – Conseil national des opérations funéraires. La CFTC est également très active dans les négociations de branche comme sur des sujets tels que la convention collective ou encore la revalorisation des salaires, deux thèmes au cœur des préoccupations patronales et salariales.

Très concrètement, la CFTC  a fortement pesée pour réactiver les négociations sur  la protection sociale des salariés qui avaient été mis à l’arrêt.

En 2016, la CFTC étend sa progression avec des élections remportées chez le groupe Funécap ou encore aux pompes funèbres Dabrigeon. C’est grâce à son dialogue social mais aussi à sa force communicante. Très présente sur les réseaux sociaux, une newsletter mensuelle intitulée « Le petit monde du funéraire » est consultable chaque début de mois sur leur site internet : http://www.funeraire.cftc-transports.fr

Présente aussi dans le domaine de la thanatopraxie par sa représentativité chez HYGECO, Yannick Floury m’explique que derrière les évolutions inévitables liées aux professions du funéraire dans son ensemble, le rôle du syndicat est d’informer, conseiller, et expliquer clairement les nouvelles dispositions et règles, afin que chacun puisse prendre la mesure des choses et travailler efficacement dans les meilleures conditions possibles.

En conclusion, le syndicat CFTC des pompes funèbres, marbrerie et thanatopracteurs est un syndicat de professionnels.

YFLOURY CFTC : Le syndicat des professionnels du funéraire
Yannick Floury Secrétaire général CFTC

SPTIS : Les combats du syndicat sur le terrain

1

Le salon FUNEXPO était l’occasion d’aller faire un tour sur le stand du SPTIS, syndicat des thanatopracteurs qui représentaient ces derniers au stand G26. Cédric Ivanes président du syndicat n’étant pas disponible pour ce salon, j’ai passé ces trois jours à aller voir régulièrement ce qui se tramait du côté du stand de Frédéric Nicolas, vice président.

C’est tout heureux et tout pimpant que je retrouve Frédéric Nicolas. Les temps ont été durs ces derniers mois, tant pour le syndicat que pour la profession en elle-même. Que l’on soit pour ou contre l’interdiction des soins à domicile l’affaire n’était pas simple à comprendre. Il fallait démêler les détails de l’amendement du dernier projet de loi santé.

L’inspection générale des affaires sociales, les défenseurs des droits et le Haut Conseil de la santé publique avaient rendu leurs rapports. Tous, allaient en faveur de la fin des soins à domicile. Catastrophique pour certains thanatopracteurs considérant que la réalité du terrain est à des kilomètres de cet amendement, salutaire pour d’autres dont la complexité et la dangerosité des soins les rendaient insupportables. Les soins à domicile correspondent à 27% des soins en 2008, avec des disparités locales trés prononcées.

De la manière la question des soins autorisés sur les personnes décédées du VIH avait été évoquée, là encore la profession s’est soulevée contre le défenseur des droits Jean-Luc Roméro. Les soins de conservation refusés étaient jugés discriminatoires par les associations. Le but étant de rétablir le dialogue entre les thanatopracteurs, les associations, les pompes funèbres et les familles en expliquant qu’une toilette bien réalisée est digne pour le défunt.

Doit-on mettre en danger les thanatopracteurs ? Non résolument et c’est pour cela que -pour l’instant- ces amendements ne sont pas passés. Mais le SPTIS est là pour veiller au bien-être non seulement de ses adhérents mais aussi pour l’ensemble de la profession. C’est la première fois qu’une syndicat relève le défi de fédérer autant de monde autour de lui pour une cause commune, celle de la profession, celle des thanatopracteurs.

D’autres projets sont en cours me dit malicieusement Frédéric Nicolas. C’est la discrétion qui permet au syndicat de se battre sur le terrain. Quelques nouvelles seront annoncées prochainement que je ne manquerai pas de les relayer. L’amendement n’est pas passé, mais le sujet lui, et toujours là.

Source : Rapport de l’IGA-IGAS juillet 2013.

Pour adhérer au syndicat ou obtenir des renseignements : http://www.syndicatdesthanatopracteurs.fr/

Décès d’André Bergeron, grande figure du syndicalisme

0

Nous venons d’apprendre le décès, cette nuit, d’André Bergeron, ancien secrétaire général du syndicat Force Ouvrière de 1963 à 1989.

Né le 1er janvier 1922, André Bergeron avait commencé sa vie professionnelle comme apprenti typographe à 14 ans, dans le Territoire de Belfort, et avait noué ses premiers contacts avec le syndicalisme militant lors des grèves de 1936. Après la guerre et des années de travail forcé en Autriche, il avait participé en 1948 à la création de FO, dont les militants venaient pour la plupart des rangs de la CGT.

Il en deviendra la Secrétaire Général en 1963. Très sollicité, pour des postes ministériels notamment, il a toujours décliné au nom de son indépendance.

Pendant les événements de mai 68, il obtient du patronat que le SMIC soit porté à 3 francs face à Jacques Chirac, à la demande de Georges Pompidou, qui avait négocié 2,70 francs avec la CGT. André Bergeron s’est retiré en 1989, laissant l’image d’un homme de dialogue et de compromis, un grand négociateur à l’intégrité exemplaire.

Victor Amegnigan, thanatopracteur à Lomé

4
24052012313-300x225 Victor Amegnigan, thanatopracteur à Lomé
Victor à Lomé

Les thanatopracteurs, et le partenariat entre le SPTIS et Stimubanque dont nous vous entretenions en nos colonnes l’a encore prouvé, sont aussi passionnés que solidaires. Toujours prompts à découvrir de nouvelles techniques et traditions, ils ne manquent jamais une occasion d’apporter leur aide à leurs confrères.

L’un d’entre eux a attiré notre attention sur le travail de Victor Amegnigan.

Thanatopracteur dans une morgue à Lomé, au Togo, il a une spécialité bien particulière. L’Afrique conserve, en effet, une forte tradition animiste, et Victor se voit souvent demander de présenter les défunts de manière « vivante », en situation, assis par exemple dans son siège préféré, comme de son vivant. Sans parler des soins de thanatopraxie proprement dits, qui doivent tenir compte des particularités de l’Afrique, son climat chaud et parfois très humide notamment.

Le savoir-faire de Victor en ce domaine est si poussé qu’il est demandé jusque dans les pays limitrophes.

Victor Amegnigan caresse, depuis quelques temps, le projet de créer un funérarium ou il pourrait exprimer son savoir-faire. S’il a l’avantage d’être en Afrique, dont la législation est beaucoup moins contraignante qu’en Europe, et ou les besoins en infrastructures de ce type se font fortement ressentir, un problème de taille se pose à lui pour se procurer du matériel. Matériel de thanatopraxie, décors de maison funéraire (tissus, rideaux), corbillards, autant d’équipements difficiles à trouver, ou alors à un tarif prohibitif pour lui.

C’est pourquoi Funéraire Info a décidé de participer à la solidarité pour que Victor Amegnigan puisse mener à bien son projet. Nous relaierons donc dans nos colonnes l’avancement de son projet, et nous appelons tous nos lecteurs de bonne volonté à se mettre en contact avec lui pour l’aider, dans la mesure des moyens de chacun.

Pour se faire, vous pouvez nous envoyer un mail, et nous vous mettrons en contact avec Victor.

Et vous pouvez, vous aussi, faire passer le mot à vos collègues qui ne lisent pas Funéraire Info (à moins qu’ils ne soient qu’une légende urbaine).

D’avance, merci à tous !

Votre relai-contact à Funéraire Info : g.bailly@afterweb-venture.fr

Vos avez des informations à partager, des appels à lancer ? Funéraire Info est votre média. N’hésitez pas à nous contacter.

Les thanatopracteurs et l’association Stimubanque, premiers retours (COMMUNIQUE DU SPTIS)

1

logo2-300x127 Les thanatopracteurs et l'association Stimubanque, premiers retours (COMMUNIQUE DU SPTIS) Il s’est écoulé environ un mois depuis que le SPTIS a décidé de collaborer avec l’association Stimubanque dirigée par le Docteur Dodinot quant à la collecte et au recyclage des stimulateurs et défibrillateurs issus d’explantation post-mortem. (Voir notre article ICI, NDLR)

Nombre de thanatopracteurs ont semble-t-il rejoint le mouvement car habituellement cette association réimplantait dans le meilleur des cas une quarantaine de patients sur une année pleine ce qui en soit était déjà autant de vies sauvées ou de confort de vie améliorée au pis aller.

Aujourd’hui, nous venons de recevoir par mail de la part du Docteur Dodinot une liste de cent cinquante trois dispositifs récupérés et adressés à cette association dont la plupart sont ou vont être réimplantés à Timisoara, Bucarest, Pondichéry, au Mali , au Viet-Nâm etc.

Nous avons par ailleurs contacté certains grands pôles médicaux universitaires ou dotés d’un service cardiologie conséquent comme le CHRU de La Cavale Blanche à Brest, le CHRU Pontchaillou à Rennes, les Centres Hospitaliers de Morlaix, Lorient ou encore Saint-Brieuc au nom du SPTIS car notre rôle est bien entendu de défendre l’intérêt des thanatopracteurs dans l’exercice de leur profession et nous y consacrons d’ailleurs beaucoup de temps mais nous devons aussi promouvoir la thanatopraxie et cela passe par des actes forts comme celui-ci.

Il est en effet important de sensibiliser le plus grand nombre d’entre nous à cette démarche qui ne coute pas plus cher que de renvoyer ces dispositifs chez les fabricants , lesquels procèderont certainement à leur destruction.

C’est pourquoi nous adressons à tous ceux qui se sentent concernés tous nos remerciements au nom de l’association Stimubanque et au nom du SPTIS car ensemble nous pouvons apporter un confort de vie indéniable à ces personnes qui n’ont pas la chance de bénéficier d’une prise en charge de leur maladie comme c’est encore le cas en Europe et notamment en France.

Alors pour reprendre un slogan connu, on compte sur vous !….

Régis Narabutin, Secrétaire du SPTIS

Premier rendez vous au ministère pour le SPTIS

2

C’est hier jeudi 06 septembre 2012 que Cédric IVANES président du SPTIS et Martine Bichet déléguée syndicale nord-est ont été reçu par le Ministère de la santé afin de présenter le syndicat des thanatopracteurs, ces actions menées depuis la création et ces objectifs.

ministere-e1456689868877-300x208 Premier rendez vous au ministère pour le SPTISReçu par trois adjointes représentant le Directeur de la Santé Publique, Mr Jean Yves Grall, les représentants du SPTIS ont pu évoquer les problèmes liés à l’organisation du Diplôme National de thanatopraxie, la politique commerciale agressive de la société Hygéco International et sa fusion avec le groupe OGF .

« Le service du Ministère a été très sensibles à l’ensemble de nos remarques et nous a posé de nombreuses questions afin de compléter les dossiers abordés », nous explique Cédric IVANES.

« Nous avons également présentés le Code de Déontologie du thanatopracteur que nous avons mis en place et validés avec nos adhérents, ce dernier a reçu un écho très favorable et l’initiative a été saluée à la fin de l’entretien. »

« Nous avons aussi abordé le partenariat avec l’association STIM-DEVLOPPEMENT (CF notre article du 31 août) , le Ministère se félicitant de cette initiative. »

« Lors de cette réunion nous avons également évoqués les sujets qui préoccupent le Ministère à savoir les soins sur les personnes atteintes du VIH et les soins a domicile, grâce aux sondage en ligne que nous avions réalisé, nous avons pu communiquer les nombreuses réponses des adhérents du SPTIS, lequel s’est avéré constructif et instructif pour nos interlocuteurs. »

« Le bureau du Directeur de la Santé Publique s’est félicité de l’initiative entreprise concernant la création et la mise en place d’une organisation aussi solide que le SPTIS. »

« Enfin le SPTIS, respectueux des membres qui lui font confiance, a donné un compte rendu détaillé de cette réunion à ses adhérents lors de la réunion mensuelle par vidéoconférence. »

« Le SPTIS a décidé de se mobiliser un maximum pour défendre et revaloriser le métier de thanatopracteur car un second RDV avec le ministère est d’ors et déjà programmé courant septembre 2012. »

En exclusivité pour funéraire info, le SPTIS nous fera un retour de ce second RDV.