Accueil Tags The walking dead

Tag: the walking dead

Fear The Walking Dead, héritière ou parent pauvre ?

0
Fear The Walking Dead

Fear The Walking Dead, la série dérivée de The Walking Dead, revient pour une troisième saison, dont les deux premiers épisodes ont été diffusés. C’est peu de dire que la petite sœur peine à convaincre. Cette saison 3 est-elle partie pour redresser la barre ? Disons qu’il y a du mieux.

Fear The Walking Dead

La série télévisée dérivée de The Walking Dead avait pris le pari de commencer son histoire au tout début de l’invasion zombie. On rappelle que The Walking Dead commençait au réveil de Rick Grimes à l’hôpital, quelques semaines après le début de l’épidémie, et, surtout, après que la civilisation se soit effondrée.

Fear a fait le choix, donc, de raconter l’histoire depuis le début, sans pour autant lever le mystère sur l’origine de la contamination, ce qui constitue, déjà, une occasion manquée. A travers le destin d’une famille reconstituée, américains typiques de la classe moyenne, cherchant à survivre parmi le chaos, Fear laissait entrevoir des promesses intéressantes : l’effondrement vu à travers le regard de personnages qui cherchaient jusqu’au bout à rester civilisés.

Ce qui est pas mal réussi, ou qui aurait pu l’être.

Attention, spoilers

Mais le problème, c’est qu’on ne s’attache pas aux personnages, contrairement à TWD original. La mode des vidéos de réaction, où les gens filment leurs amis en train de regarder un épisode, avait montré des réactions fortes aux morts d’Abraham et de Glenn. Dans Fear… Ces vidéos n’existent tout simplement pas, et les personnages meurent dans l’indifférence générale.

Seul personnage un petit peu attachant, Travis subit un curieux destin : alors que sa vie semble menacée durant tout le premier épisode et qu’il s’en sort réellement de justesse, c’est pour mourir dans les premières minutes de l’épisode 2 de façon surprenante. Et, disons-le, un peu bâclée.

Fin des spoilers

Mais alors, qu’est-ce qui fait qu’on a tout de même envie de regarder Fear ? Plusieurs raisons, pas très bonnes. L’espoir, d’abord, qu’il se passera quelque chose, espoir qui semble amorcer un début de satisfaction dans cette saison 3, avec plusieurs scènes d’action. Espoir que les personnages cesseront d’être agaçants et de réagir comme une famille d’américains moyens dans ce monde où leurs repères ne veulent plus rien dire.

Espoir qu’au bout du chemin, ils croisent la route d’un shériff avec un 357 magnum à la ceinture. Mais la rencontre entre Madison et Rick Grimes semble ne pas devoir se concrétiser.

Enfin, dernière hypothèse, espoir que Fear The Walking Dead, comme certains indices le laissent supposer, soit l’histoire de la naissance d’une autre communauté bien connue des fans de la Bande Dessinée, et, d’ici quelques temps, de la série télévisée, les Chuchoteurs. La croisée des chemins avec Rick ne serait alors pas une rencontre, mais une confrontation.

Mais cette saison 3 démarre, finalement, sur les chapeaux de roues. Si vous aviez des doutes sur la nécessité de la regarder ou non, les améliorations dans le rythme sont suffisantes pour que vous lui laissiez une chance.

Cadeaux de Noël, idées de dernière minute

0
letrange-noel-de-m-jack

Ce soir, c’est le réveillon de Noël. Demain, c’est le grand jour, celui que tous les gamins dans leur tête attendent avec impatience. Et à quelques heures de l’Heure H, du Moment M, de la minute… M aussi, vous n’avez pas de cadeau. Il vous en manque un. Bon, tout ce que je peu faire pour vous, c’est vous lister mes préférés de cette année.

lucky-luke-terre-promise-223x300 Cadeaux de Noël, idées de dernière minutePour les amateurs de BD : le nouveau Lucky Luke

Vous ais-je dit tout le bin que je pensai du nouveau Lucky luke ? Cetet fois-ci, le cow-boy le plus rapide du monde va devoir escorter une famille juive fraîchement arrivée d’Europe à travers l’Ouest Américain. Si l’intrigue elle-même est sans véritable enjeu, les méchants étant trop stupides pour être véritablement dangereux, l’intérêt réside ailleurs : une avalanche de gags sur le choc des cultures, ou les références à Rabbi Jacob, par exemple, sont omniprésentes. La BD grand public de l’année, sans conteste.

marsault-1-bd-ring-300x210 Cadeaux de Noël, idées de dernière minute
Copyright Marsault, avec l’aimable autorisation de Ring

Pour les amateurs de BD qui tâche : BREUM de Marsault

Moins tout public, mais tut aussi drôle, Marsault. Certains considèrent que l’auteur est un horrible violent sexiste d’extrême droite, mais c’est juste qu’ils ne savent pas lire. Marsault, souvent par le truchement de son héros Eugène, règle la plupart des problèmes contemporains à l’aide de solutions radicales, de très gros calibre généralement. Et c’est jouissif, purement jouissif. La BD au potentiel défoulatoire le plus important depuis belle lurette.

livre-lusitania-193x300 Cadeaux de Noël, idées de dernière minutePour les amateurs de bateaux qui coulent : Lusitania, la dernière traversée

L’histoire véritable et méconnue du Lusitania, à travers trois récits savamment entremêlés, celui du bateau en route vers l’Angleterre, celui du sous-marin Allemand qui l’a coulé, et celui des politiques qui ont laissé faire pour diverses raisons. Erik Larson fait ce qu’il sait faire de mieux : prendre une tranche d’histoire, la documenter à l’extrême, et en sortir un récit extraordinaire, qui ressemble à un roman mais ou tout est vrai.

guerilla-couverture-191x300 Cadeaux de Noël, idées de dernière minutePour les amateurs de peur : Guérilla

La guerre civile en France ? Elle est imminente et peut partir d’un halle d’immeuble en banlieue. Une patrouille de police est prise à partie, un soir, dans une cité sensible. Un policier terrifié sort son arme et tire : c’est le début de trois jours qui vont provoquer la fin de notre pays. Laurent Obertone n’invente rien : il a juste été demander à des spécialistes comment ça se passerait. Le résultat est ce livre dont vous sortirez profondément déprimé.

Pour les amateurs de séries : The Walking Dead et Games of Thrones

il y a les fans absolus de Game of Thrones, série de fantasy politique avec des dragons, et les fans absolus de The Walking Dead, mélodrame ultraviolent avec des zombies. Et moi, au milieu, qui choisit de ne pas choisir. Les deux séries offrent le même potentiel de dépendance une fois qu’on s’y est plongés. Games of Thrones demande une petite période (trois épisodes) pour poser ses personnages et son intrigue, mais emporte ensuite le spectateur dans un tourbillon dont on ne sort pas indemne. The Walking Dead a cet avantage de rentrer dans le vif du sujet, en proposant même un test : si vous ne supportez pas la première scène du premier épisode, alors la série n’est pas pour vous.

Pour les amateurs de Moi : Mes Sincères Condoléances

Sinon, je rappelle, juste comme ça, que Mes Sincères Condoléances 1 et 2 sont actuellement toujours en librairie. Au cas ou, n’est-ce pas…

Mes-Sincères-Condoléances-2 Cadeaux de Noël, idées de dernière minute
Mes Sincères Condoléances 1 & 2.
J’ai la collection complète !

Le spoil va-t-il tuer Game of Thrones et The Walking Dead ?

0
Game of Thrones

Le cri du spoil le soir au fond des bois est un cri terrible. Si vous suivez des séries télévisées, et que vous êtes actifs sur les réseaux sociaux, vous connaissez le problème : impossible d’éviter les spoils, en bon français des révélations sur l’intrigue. Entre masochisme et regrets, cri du coeur avec les exemples de The Walking Dead et Game of Thrones.

Le spoil dans la société contemporaine

Soyons clairs : entre le spoil et l’humain se développe le même genre de relation qu’entre une personne au régime et un paquet de chips. Lorsqu’on est au régime, et qu’on a un paquet de chips sous les yeux, on lui tourne autour, on essaie de le ranger hors de sa vue, on va le rechercher, on l’ouvre et on le mange. Puis on regrette.

Le spoil, pour l’amateur de série télé, c’est pareil. A qui la faute ?

The Walking Dead, la faute aux scénaristes

Le premier exemple est la question qui a ravagé les fans de The Walking Dead pendant six mois. Ne riez pas : ça en est devenu physique.

Là, c’est la faute, et la grande faute des producteurs de la série. Rappelons nous la fin de saison 6 : au terme d’un « am-stram-gram » sadique, le méchant Negan massacre à coup de batte de base-ball un des personnages principaux. Sauf que, par une astuce toute bête, l’utilisation d’une caméra subjective à la place de la victime, on ne sait pas qui. Beaucoup le prennent comme un mépris du spectateur.

Pendant six mois, une course va s’engager, entre les producteurs, qui ont réalisé qu’ils avaient commis une énorme gaffe en prenant leur spectateur pour un imbécile, et vont essayer de se justifier, et les chasseurs de spoils, qui vont essayer d’avoir le scoop.

Les chasseurs remportent la partie : la veille de la diffusion du premier épisode, le site The Spoiling Dead Fan en résume les grandes lignes et le timing, ainsi que le nom des deux victimes, puisqu’il y en a deux. Le jour dit, tout correspond a ce qui a fuité sur l’internet, à la minute près.

Dans ce cas typique, la faute revient clairement aux producteurs : à trop vouloir jouer avec les nerfs du spectateur, ils se sont brûlés les doigts. D’autant que la fin des saisons précédentes, particulièrement la cinquième, quoique laissant les spectateurs sur un suspense, était exemplaire. Les scénaristes ont promis qu’on ne les y reprendrait plus. Trop tard, le mal est fait.

Games of Thrones, la faute des fans

Deux énormes spoilers sont déjà venus gâcher le plaisir de la découverte de la prochaine saison de Games of Thrones : la rencontre entre deux personnages majeurs (il existe même une vidéo de la scène), et le synopsis de tous les épisodes. La faute, dans ce cas, aux fans qui ne peuvent pas attendre.

Parce qu’à l’inverse de The Walking Dead, les scénaristes de la série ont toujours respecté le spectateur, particulièrement en fin de saison. Le final de la sixième est, quasiment, un exemple qui pourrait être enseigné dans les écoles de cinéma. La fin de la saison 6 montre, globalement les personnages prennent la route pour le grand final, en clarifiant de nombreux points et en positionnant les forces. On arrête là, à la fois immensément satisfait et fou d’impatience.

Le spoil, dans ce cas là, n’a aucun intérêt. Au contraire, il est contre-productif. A part gâcher la surprise aux fans qui attendent avec impatience juin 2017, pour la reprise, ces révélations n’avaient aucune utilité. Motivés par l’impatience, une certaine habitude du « tout, tout de suite », loin d’être les héros vengeurs de The Walking Dead, les spoileurs de Games of Thrones ont juste eu une attitude gamins capricieux et mal élevés.

Alors, le spoil ?

C’est tout. Je ne sais pas comment éviter les spoils, ni comment résister à la tentation, ni surtout quelle punition infliger à tous ceux qui les imposent sans même prévenir, surtout depuis que la torture et la peine de mort ont été abolies.

Les cas de révélations anticipées de l’intrigue sont rares, mais constituent une arme redoutable et redoutée des producteurs. La preuve par The Walking Dead, puisque les scénaristes ont compris la leçon. En revanche, sur Game Of Thrones, à contrario, seuls les spectateurs ont été punis, et par eux-même.

Faut il tuer les spoileurs ? On ne peut pas. Tuer les spoils ? On ne sait pas comment faire. Reste à déployer des ruses de sioux. Ca fait marcher les méninges, c’est pas si mal.

The Walking Dead, saison 7 : un mauvais suspense et un bon méchant

0

Le 23 octobre prochain, The Walking Dead revient à la télévision aux Etats-Unis et dès le lendemain en France pour les abonnés à OCS. Après la colère des fans face au cliffanger final, la routine de l’attente semble s’être ré-installée, entre la production et les chasseurs de spoils. Point sur ce qu’on sait de cette saison apocalyptique. Attention, spoilers.

L’affaire du cliffanger qui tue

L’affaire avait secoué les fans de The Walking Dead : la scène finale de la saison 6 montrait Negan, le grand méchant présenté à la fin de l’épisode, massacrer un des personnages à coups de Lucille, sa batte de base-ball barbelée. Mais la caméra était en vue suggestive, et l’épisode s’achevait sur un écran noir. Impossible de savoir qui était la victime.

Aussitôt, les plus vives protestations se firent entendre de la part des fans. Protestations, d’ailleurs, justifiées. Dans la bande dessinée dont est adaptée la série, c’est Glenn, personnage emblématique, qui succombe sous les coups de Lucille. La mort de ce personnage se situe au milieu de l’album, et l’intrigue est centrée sur les réactions des différents protagonistes à ce drame, qui marque un basculement dans le rapport de force.

Ce choix pour la fin de l’épisode clôturant la saison apparaît alors comme un événement tout à fait artificiel : contrairement à ce qu’affirment les producteurs, ce choix du cliffanger ne sert en rien l’intrigue et s’avère être là uniquement pour le plaisir de frustrer les fans.

Même si une partie des spectateurs n’est pas dérangée par ce suspense imbécile, la vraie base des fans de la première heure continue d’affirmer sa colère, à juste titre. Ce qui fait l’intérêt de The Walking Dead, ce n’est pas le spectaculaire, mais la psychologie des personnages. Le cliffanger fait exactement l’inverse, se focalisant sur les effets et méprisant la psychologie, ce qui s’avère une trahison de l’œuvre originale et de sa spécificité. Et de sous-estimer l’effet que produit Negan sur le monde de TWD.

Negan, fait moi peur

the-walking-dead-negan-300x150 The Walking Dead, saison 7 : un mauvais suspense et un bon méchantComme pour compenser ce cliffanger idiot et inutile, la production a choisi Jeffrey Dean Morgan pour incarner un Negan de grande classe. L’acteur se glisse dans le blouson en cuir du grand méchant avec une jubilation non feinte et convainc au bout de dix secondes.

Negan est LE méchant de The Walking Dead. Plus que le gouverneur, plus que les Wolves, Negan est, sans conteste, le méchant le plus réussi de The Walking Dead, et, sans doute, un des méchants les plus réussis tout court.

Le gouverneur avait marqué les fans, parce qu’il était, au final, le premier adversaire de taille face à Rick. Mais le pouvoir du gouverneur, lorsqu’on le considérait rétrospectivement, tenait sur les mensonges qu’il parvenait à faire croire à sa communauté. La première et la seconde chute du gouverneur, d’ailleurs, sont provoquées par la révélation de ces mensonges.

Negan ne ment pas. Il dit la vérité, et une vérité toute simple : quand il est contrarié, il tue. Sa communauté le suit dans un mélange de respect et de terreur, respectant à la lettre les volontés et l’ordre moral tordu que Negan impose. En plus d’être redouté, Negan est tordu, voire imprévisible : il tue un personnage qui lui propose de trahir Rick, par exemple.

L’arrivée de Negan dans cette saison 7 de The Walking Dead est plus qu’une péripétie, mais un bouleversement pour les survivants… et les spectateurs.

La saison 7 qui change tout

La saison 7 va donc tout changer : Rick et la communauté d’Alexandria découvrent qu’ils ne sont, non seulement, pas les seuls, mais qu’ils ne sont plus maîtres de leur destin. La confrontation des deux antagonistes, Rick et Negan, va se traduire par une guerre, qui verra l’arrivée d’Ezekiel et du Royaume, prévue pour cette saison, très en avance par rapport aux comics.

Dés lors, l’identité de la victime de Negan devient accessoire, presque secondaire. Et voilà comment on sabote un événement aussi crucial, en cessant de vouloir créer une œuvre et en voulant juste faire de la télévision. The Walking Dead n’avait pas besoin de ça.

Game of Thrones, The Walking Dead, Vikings : nos séries de 2016

0
Si vous ne l’avez pas compris, on vous le dit : à Funéraire Info, nous sommes des accros de séries. Nous l’étions déjà en 2015, et au vu de ce qui arrive en 2016, nous le restons.

Attention, ces articles contiennent des spoilers

Game of Thrones saison 6

Cette année, l’hiver arrivera le 24 avril, jour du lancement de la saison 6 de Game of Thrones par HBO. Daenerys, Tyrion et (peut-être) Jon Snow seront donc de retour un peu plus tard que d’habitude, mais resteront sur la période de diffusion pendant laquelle ils nous ont habitués à battre plusieurs records.

Il reste donc un peu plus de trois mois à patienter avant de retourner à Westeros, et la série n’est visiblement pas prête de se terminer : Entertainment Weekly annonce en effet que des saisons 7 et 8 sont en passe d’être commandées par HBO, en accord avec les propos tenus par les showrunners au mois de juillet.

Cette saison 6 sera la première à ne pas s’appuyer sur les livres, puisque Georges RR Martin a pris du retard dans la publication de son dernier tome. Plongée dans l’inconnu, donc, pour les inconditionnels.

The Walking Dead saison 6, deuxième partie

Après l’interruption de fin d’année, qui avait laissé le groupe en mauvaise posture à Alexandria, The Walking Dead revient donc pour la deuxième partie de saison le 14 février. Si les fans des Comics de The Walking Dead attendent avec impatience l’arrivée de Negan – le personnage le plus méchant des BDs- le réalisateur Scott Gimple signale que la principale menace pourrait venir de l’intérieur du groupe de Rick.

La dernière confrontation entre Morgan et Carol pourrait laisser des séquelles. Le réalisateur Scott Gimple alerte le public sur la suite des évènements:  « La question de savoir si vous pouvez vivre cette vie sans être obligé d’avoir du sang sur les mains reste ouverte. Certains des personnages les plus effrayants de cette seconde moitié de saison sont nos héros. La seconde moitié de saison causera des cris et des larmes. »

Une chose est certaine : l’arrivée de Negan sera la cause de la mort d’un personnage important. Dans les comics, c’était Glenn, mais les producteurs se sont souvent éloignés du fil narratif. Le suspense reste entier.

Vikings saison 4

La série suit les exploits d’un groupe de guerriers mené par Ragnar Lodbrok, l’un des plus populaires héros vikings de tous les temps au destin semi-légendaire. Ragnar serait d’origine danoise, suédoise ou encore norvégienne selon les sources. Il est supposé avoir unifié les clans vikings en un royaume aux frontières indéterminées à la fin du viiie siècle (le roi Echbert mentionne avoir vécu à la cour du roi Charlemagne, couronné empereur en l’an 800). Mais il est surtout connu pour avoir été le promoteur des tous premiers raids vikings en terres chrétiennes, saxonnes, franques ou celtiques.

Vikings revient pour quatrième saison le 18 février 2016. Dans la prochaine saison de Vikings, une épreuve de force entre Ragnar Lothbrok (Travis Fimmel) et son frère Rollo (Clive Standen) est imminente après que Ragnar l’ai laissé à Paris à la fin de la saison 3.

Bjorn intensifie son pouvoir dans le Kattegat alors que la princesse Aslaug (Alyssa Sutherland) va voir le Voyant (John Kavanagh) pour savoir si une femme va essayer de prendre le pouvoir après la mort imminente de Ragnar. Les tensions sont haut partout autant en Francia, qu’en Angleterre alors que Ragnar et son groupe planifient un autre raid massif.

Toutes les dates de diffusion annoncées concernent la version originale dans leurs pays respectifs. Pour la diffusion en France, cela dépend de votre bouquet, de vos abonnements et de votre opérateur.

Craignez les morts qui marchent le 23 août

0
Tout bon fan de zombies et/ou d’excellentes séries télévisée vous le dira : Fear The Walking Dead est sans conteste aucune l’événement de cet été. Mais que sait on à J – 15 ?
The Walking Dead pour les nuls

Il faudra bien le reconnaître un jour : The Walking Dead est sans doute la meilleure série actuellement sur les écrans. Certes, Game of Thrones, c’est pas mal, mais les personnages, comparés à la série de zombies d’AMC, manquent de profondeur.

Il est important de signaler, à ce stade, si vous ne vous en étiez pas encore rendu compte, que cet article a été écrit par un fan, délaissant pour l’occasion toute objectivité journalistique.

Fort de son succès, The Walking Dead (TWD) assurant les audiences les plus fortes de la chaîne, AMC s’est lancée dans la réalisation d’un spin off. Un spin off, pour celles et ceux qui passeraient moins de dix heures par semaine à regarder des séries, c’est une histoire parallèle qui prend place dans le même univers. Le meilleur exemple, c’est les Experts. Parfois, il y a un crossover, c’est à dire la rencontre de deux personnages d’une série et son spin off pour une histoire en commun. Fear The Walking Dead devrait se finir sur un spin of, la jonction entre les survivants de la série et le groupe de Rick Grimes.

Ou en étions nous restés

TWD est centré sur le personnage de Rick, un policier, et la série commence lorsque celui-ci se réveille de son coma après avoir été blessé en tentant d’arrêter un suspect. TWD se situe dans la région d’Atlanta, du moins au début, et débute alors que l’invasion zombie est bien commencée : l’immense majorité de la population a été contaminée, les gouvernements se sont effondrés, les forces militaires se sont retirées dans quelques enclaves qui tombent les unes après les autres. On entre de plain-pied dans l’univers de Robert Kirkman, auteur de la bande dessinée dont la série est inspirée.

Fear The Walking Dead se déroulera, du moins au début (l’invasion de zombies poussant les personnages au nomadisme) à Los Angeles, et débutera juste avant le début de l’invasion. Tellement tôt dans l’histoire que, d’après la production, le terme de « walker » ne devrait même pas être mentionné. Pour les néophytes, walkers (marcheurs) est le surnom des zombies, ces derniers passant le plus clair de leur temps à errer sans but.

Impatience ?

Alors, l’impatience gagne-t-elle les fans ? Oui, mais avec des réserves.

Oui, oui oui, et mille fois oui, parce que Fear The Walking Dead associe Robert Kirkman et les zombies, un cocktail qui a fait ses preuves. Découvrir le début de l’invasion avec le traitement spécifique de la série a de quoi enchanter les fans.

Les réserves viennent de la façon dont on nous a vendu la série : Fear The Walking Dead est présenté comme « La façon dont une famille recomposée fait face à une invasion de zombies ». Autant dire qu’entre le spectateur de Sept à la Maison et The Walking Dead, la jonction semble difficile à faire.

Le projections de presse des deux épisodes ont donné une bonne idée de la qualité attendue de la série. Globalement, les journalistes ont souligné que si ces épisodes étaient impeccables, ils manquaient un peu de zombies.

Quoi qu’il en soit, rendez vous le 23 août, si vous captez la télévision américaine, ou le 24 pour une diffusion en différé en France, pour le résultat.

Culture : ce dont on va vous parler (encore) cette année

0

Cette rentrée s’annonce, au niveau culturel, riche de projets, suivis ou nouveaux. Focus sur ceux dont on a déjà parlé et dont on parlera certainement tout au long de l’année.

On attend

petite-mort-209x300 Culture : ce dont on va vous parler (encore) cette annéeLa Petite Mort tome 2

Sur sa page Facebook, Davy Mourier a annoncé que la Petite Mort volume 2 était en voie d’achèvement. On n’en sait pas beaucoup plus sur cet opus, si ce n’est que la Petite Mort sera plus âgée, sans doute adolescente, après un premier tome narrant l’enfance du personnage.

Le premier tome avait fait forte impression à la rédaction, et nous attendons le volume 2 avec impatience.

Game-of-Thrones-le-trône-de-fer-150x150 Culture : ce dont on va vous parler (encore) cette annéeGame of Thrones saison 5

Nous disons souvent que Funéraire Info est sur le pont 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Il nous faut faire un aveu : c’est un mensonge. En réalité, nous sommes en alerte 24 heures sur 24, sept jours sur sept, sauf pendant qu’on regarde Game of Thrones, ou nous sommes injoignables. Après une saison 4 dont le final rebat les cartes de façon magistrale, nous sommes impatients de découvrir la suite, avec un esprit d’autant plus dégagé que Georges RR Martin, l’auteur original de la saga, a dévoilé à l’équipe de la série comment elle devait se finir, au cas ou il décéderait avant.

Une attitude qu’à Funéraire Info, nous ne pouvions manquer de souligner.

The walking Dead, saison 5

La série sur les zombies suscite moins d’enthousiasme que GOT, il faut l’avouer. La moitié seulement de la rédaction l’attend avec impatience tandis que l’autre moitié ne manifeste qu’un vague intérêt uniquement dicté par la politesse. Moitié de la rédaction qui ne sait pas ce qu’elle rate tant cette série, dont le thème sous-jacent est le comportement humain face à l’effacement de toutes les règles sociétales, vaut vraiment le détour.

point-d-interrogation-150x150 Culture : ce dont on va vous parler (encore) cette annéeUn livre

On attends aussi avec impatience un livre ; mais cette attente est plus guidée par des motifs personnels et on ne peut pas vous en parler, encore. Disons juste que j’espère qu’il vous plaîra.

On n’attend pas

Sherlock saison… oh, ben non

Martin Freeman et Benedict Cumbertach ayant désormais des emplois du temps de stars hollywoodiennes, il n’ay aura pas de saison 4 de Sherlock avant 2016. Au mieux, on peut espérer un épisode de Noël fin 2015.

Notre rédac’chef adjoint a fait une dépression nerveuse en apprenant cette triste nouvelle.

Whitechapel, fini

Cette injustement méconnue série anglaise le restera : Rupert Penry-Jones a annoncé que la série était arrêtée. On devra donc se contenter de quatre saisons pour cette série policière britannique qui savait manier comme personne des intrigues policières particulièrement tordues dans une ambiance de fantastique gothique.

Trone-de-Fer-Tyrion-Lannister Culture : ce dont on va vous parler (encore) cette année