Accueil Tags Twitter

Tag: twitter

Le secteur funéraire recrute des gens bien élevés

0
le doigt de Galilée

Encore une fois, un échange sur un réseau social entre une impétante venue demander conseil et des professionnels venus spontanément tenter de l’aider a dégénéré. Incompréhension ? Problème avec la jeunesse ? Il est temps de remettre quelques points sur quelques i : le funéraire est un métier qui exige des connaissances, de la patience, de la courtoisie et de la discipline.

Ca a commencé comme ça

Tout commençait plutôt bien : une aspirante thanatopractrice demandait des renseignements sur les formations qu’elle pouvait suivre pour embrasser sa carrière rêvée, dans un post sur un groupe de Facebook. Un homme arrive, répond, très poliment et courtoisement, et, sans doute dubitatif devant les réponses de la demoiselle, qui semble tout de même assez mal renseignée, entreprend de tester sa motivation et ses connaissances préalables. Toujours, c’est important de le préciser, très courtoisement.

La réponse de la demoiselle vient très rapidement, claire, nette, précise et lapidaire : « Je t’emmerde ». Bon, avec une faute d’orthographe que nous n’avons pas reproduite, mais le langage étant suffisamment compréhensible par lui-même, cela ne semblait pas nécessaire.

Évidemment, aussitôt, l’hallali a été donné sur la pauvre demoiselle. Déjà, parce qu’insulter gratuitement un professionnel venu aimablement aider, ça ne se fait pas. Ensuite, parce que le professionnel venu, de façon tout à fait désintéressée et aimable aider la demoiselle, comment dire ? Imaginons une comparaison, vous comprendrez : imaginons qu’elle ait voulu se faire baptiser, à la place. Arrive le Pape, qui lui demande « Je veux bien t’aider, mais as-tu la foi ? » et elle de lui répondre, on ne s’en lasse pas « Je t’emmerde ».

Voilà. Inutile de dire que cette jeune personne ne fera jamais carrière dans la thanatopraxie, ni dans les pompes funèbres, ni dans la marbrerie.

Allez, ouste !

Que les choses soient claires, une fois pour toutes : le funéraire n’a pas besoin de petits jeunes mal élevés, impolis et intolérants à la frustration. L’enfant-roi, c’est un concept qui a peut-être sa place au foyer (c’est le problème des parents, après tout), mais pas dans les pompes funèbres, et j’inclus dans ce terme la marbrerie et la thanatopraxie.

Le funéraire a besoin de professionnels. Point, à la ligne. C’est quoi un professionnel du funéraire ? Partons de l’essentiel : une famille. Ce sont des gens qui sont dans la pire situation qu’ils puissent vivre, la perte d’un proche, qui sont affligés, en colère parfois, complètement perdus, et qui ont des exigences précises et toutes différentes, et c’est aussi un défunt, un corps, qui a ses spécificités. Un professionnel du funéraire, c’est quelqu’un en face d’eux, qui sait exactement quoi faire et comment se comporter pour que le deuil de ces personnes se passe bien. Et tout cela ne se décrète pas : ça s’apprend. Avec humilité.

Par exemple, au hasard, une famille qui viendrait trouver le thanatopracteur pour lui dire que sa grand’ tante Henriette ne ressemblait pas du tout à cela.

Le professionnel du funéraire répondra, flegmatique « Très bien, Madame, si cela ne vous ennuie pas, allons voir ensemble ce qui ne va pas afin que je le corrige. Auriez-vous une photo récente ? Cela pourrait m’aider ». C’est une réponse acceptable.

Le non-professionnel du funéraire répondra « Je t’emmerde ». Ce n’est pas une réponse acceptable.

Moi aussi, je t’emmerde

La jeune personne en question objectera peut être que, bien entendu, elle n’est pas stupide, et elle ne se serait pas comporté comme ça face à une famille, et, si elle est idiote, ce qui n’est pas à exclure, elle répondra aussi que de toute façon, elle veut être thanato, pas avoir affaire aux familles.

Là, bien entendu, j’arborerai mon petit sourire, celui avec les fossettes qui font mon charme, et qui veut dire en vrai « Eh ben toi, tu vas prendre cher ». Par ou commencer ?

Bien entendu, vous direz, chère demoiselle, que vous n’insulterez pas les familles. C’est votre droit. Et le nôtre,c’est de ne pas vous croire. Après tout, vous avez agressé, en public, sans qu’aucune provocation n’ait été faite, une sommité de la thanatopraxie qui se proposait de vous aider. On en déduira donc que l’agressivité est un réflexe naturel chez vous quand vous êtes mal à l’aise, et croyez-moi, des occasions de se sentir mal à l’aise, dans ce métier, il y en a dix par jour (les jours calmes), et on en déduira aussi que vous attaquez une personne sans même savoir qui c’est.

Quand à croire que ce type de comportement peut être toléré parce que les thanatos ne sont pas au contact des familles, c’est que vous êtes très, très mal renseignée sur ce métier qui censément vous passionne. C’est gênant.

Parce que, même si vous n’avez pas le niveau suffisant pour ouvrir un livre (au hasard, « Pratique de la thanatopraxie » de Michel Guénanten et Michel Durigon), vous pouvez au moins faire des recherches approfondies sur Google et arriver avec un minimum de connaissances. Bon, il y a évidemment l’option qui consiste à décréter ce que vous voulez et à le poser sur les réseaux sociaux pour qu’on vous prémâche le travail, mais, curieusement, les gens réellement motivés ne font jamais ça.

Bref, vous l’aurez compris : ça suffit. Le funéraire n’a pas besoin de gamins capricieux qui veulent faire un métier original pour pouvoir faire leurs intéressants. Il a besoin de professionnels, et un professionnel commence toujours sa carrière par « Je ne sais rien. Apprenez-moi » en respectant les gens qui, eux, baignent dans ce milieu depuis des années, et, eux, savent.

Bref, en un mot, le funéraire recrute des gens qui ont été élevés, pas juste nourris.

Les réseaux sociaux et les entreprises de pompes funèbres, le challenge

0
les réseaux sociaux et les entreprises du funéraire
étude Hootsuite

Les réseaux sociaux et les entreprises de pompes funèbres : depuis plusieurs années maintenant les réseaux sociaux donnent des outils qui servent aux entreprises. Depuis quelques temps nous observons un nouveau phénomène qu’est l’émergence des vidéos et de l’importance prise par LinkedIn – qui se rapproche de Facebook- avec un net recul observé pour Viadeo et Google +. Dans le trio de tête l’on retrouve Facebook, Twitter et LinkedIn, petit 4ème sur la liste, YouTube.

Facebook, le réseau social préféré des entreprises

Pourquoi ?  C’est surtout utile pour les entreprises de moins de 100 salariés. Évidemment cela permet une meilleure communication de l’entreprise, mais contrairement à LinkedIn, Facebook reste davantage privé. Les secteurs B2B et B2C ont des problématiques différentes et donc un usage des réseaux sociaux différent. Facebook permet aussi une grande aisance à la fois sur le nombre de caractères à poster que sur les photos et les vidéos, contrairement à Twitter plus restreint à ce niveau. Le partage sur Facebook est viral et permet de communiquer aisément avec un lâcher prise, en ne se souciant plus que des audiences.

Les entreprises du funéraire et les réseaux sociaux

Même problématique qu’au-dessus, sur Facebook l’on retrouvera parfois des pages privées ET perso, parfois uniquement perso où l’on parle de son entreprise et parfois l’inverse. Mais la plupart des entrepreneurs commencent à comprendre l’enjeu d’un tel réseau qui même s’il n’est pas toujours alimenté permet de maîtriser sa présence en ligne, parfois plus facilement qu’avec un site internet, comme on vous l’avait expliqué ici et pour la marbrerie ici. L’on retrouve davantage les entreprises famillales sur les réseaux sociaux, le funéraire mise, et l’a bien compris sur la dimension humaine du secteur et donc de la personne qui la porte. Quant à LinkedIn, ou encore WhatApps, ces réseaux sociaux sont davantage utilisés par les grosses entreprises ou les dirigeants, patrons, présidents.

Pinterest et Instagram à la traîne pour les entreprises du funéraire

Évidemment difficile de prendre en photo le convoi ou la cérémonie au cimetière. Étant donné que ce sont des réseaux sociaux de l’image, ces derniers sont davantage prisés par les fleuristes ou coiffeurs que par le secteur funéraire, par définition beaucoup plus discret.

(Cela dit on s’y est mis avec Funéraire Info, ici, n’oubliez pas de vous abonner !)

Les réseaux sociaux et les entreprises du funéraire de plus de 1 000 salariés, la communication d’entreprise.

Pour les très grosses structures, et il y en a peu, les entreprises possèdent un service communication qui mise sur des réseaux bien particuliers. En tête Sharepoint, suivi de Yammer pour les PME c’est Workplace qui gagne en succès et Slack pour les TPE. Ces réseaux sociaux ne servent pas à faire de la publicité externe mais à communiquer plus efficacement de manière interne dans l’entreprise.

Les réseaux sociaux et les entreprises de pompes funèbres , quels impacts ?

Le premier en tout point : renforcer la relation client, puis il s’agit de générer de nouvelles opportunités, c’est également une manière de faire de la veille d’entreprise en regardant ce qui se passe chez la concurrence. Les réseaux sociaux, que ce soit Twitter, Facebook ou encore LinkedIn sont aussi un formidable moyen d’avoir un retour client rapide et donc d’adapter la stratégie d’entreprise. Que ce soit pour les grosses ou les petites entreprises c’est aussi un moyen de rester proche de sa clientèle en créant un lien pré et post vente et un service client qui est en amélioration, car on le sait, si les réseaux sociaux peuvent être un formidable atout, il suffit d’une seule remarque négative pour qu’elle se propage à la vitesse de la lumière.

Quelles sont les entreprises du funéraire à ne surtout pas manquer sur les réseaux sociaux ?

  • Pilato, très présent sur les réseaux sociaux est ici sur Facebook avec des photos et des explications régulières ainsi que tous les événements de la marque dans l’année, les agents commerciaux comme Oliver Defrancq utilisent également Facebook à des fins de prospective.
  • Idem du côté de la formation, chez Nova, une page Facebook est consacrée pour annoncer les dates de formation mais aussi les inaugurations et les résultats de diplôme. Amegapub, Ameganet et tous les conseillers et responsables participent à la chaîne numérique de l’entreprise.
  • Côté HYGECO, est c’est assez récent, vous retrouverez le groupe sur linkedIn en français et anglais puisque n’oublions pas qu’HYGECO est un groupe aux dimensions internationales
  • Idem pour Pompes Funèbres de France dont la communication par LinkedIn est particulièrement efficace.
  • Sur ce réseau social l’on retrouvera également OGF, FUNECAP, ROC ECLERC donc comme je vous le disais un peu plus haut, les grosses structures du funéraire.

Certaines entreprises valent également le détour sur Facebook, je pense particulièrement à :

  • FunérArts, mais aussi à En sa Mémoire, nous bien sûr, à Funéraire-Info.
  • Les réseaux sont également bien présents: Funéplus, Le Choix Funéraire.
  • Les thanatopracteurs sont également de plus en plus présents sur les réseaux sociaux, et n’hésitent pas à avoir plusieurs comptes, un privé et un professionnel afin de parfaire leur clientèle et leur image, également les syndicats comme la CFTC les formations telles que EFFA et les transporteurs.
  • Idem du côté de la marbrerie avec les conseils dispensés par Fidès Funéraire.
  • Le deuil n’est pas en reste avec les associations ou les aides au deuil, comme La Petite Gomme, ou encore Aux Noms des Petits Anges.

 

Photo des défunts, de l’argentique à snapchat

1
capture photo post mortem snapchat

En plus du site que vous êtes en train de lire, Funéraire Info a une page Facebook, sur laquelle nous partageons nos articles et des nouvelles du monde funéraire. Et certaines font réagir. Comme celle de cette grand-mère morte dont la petite fille a partagé une photo post-mortem, parée d’un filtre couronne de fleurs.

La couronne de fleurs

L’histoire est simple : la petite-fille d’une défunte, alors que celle-ci est exposée, manifestement dans une maison funéraire, prend une photo de la vieille dame sur son lit de mort. Elle utilise un filtre de son téléphone portable, qui pare la défunte d’une couronne de fleurs. Puis, et c’est là que ça se complique, elle poste la photo sur Twitter.

Un lecteur nous a envoyé une capture d’écran du tweet, que nous avons publié en fin de matinée, pour recueillir vos réactions. Nous n’avons pas été déçus.

Non, non et non

L’immense majorité des réactions est, disons le tout de go, négative. Très négative, même, certains réagissant avec une certaine virulence, toute relative, le lecteur de Funéraire Info sait se tenir.

C’est Sophie qui résume le mieux la pensée générale : « Quoi dire ? manque de pudeur de jugement de valeur de cervelle… » et Aline de confirmer en jouant sur les mots « C est déjà limite de juste prendre la photo mais avec le filtre on atteint des sommets .. Non en fait c est le contraire on touche le fond! ». Audrey le prend avec une forme d’humour distancié « Je ris, mais plus parce que ça me désespère qu’autre chose je crois ! ».

Bref, dans 75 % des cas, c’est non, niet, no way, nada, pas question, et ça ne se discute pas.

Non, mais oui…

Quelques commentaires, néanmoins, amènent une nuance.

« le retour d’une coutume populaire du XIX° » explique ainsi Joaquim, et Vanessa développe « Sans doute, elle se soulage de ses douleurs comme elle le peut, nous ne devons pas juger…. Au 18ème siècle ils prenaient les défunts en photo, et franchement c’était très gore et pourtant c’était dans l’air du temps….. A chacun sa peine, à chacun sa façon de la surmonter »

Stephen refroidit tout le monde « À la seule différence qu’avant la photo restait dans la famille. Et balancer ça sur snapchat c’est une honte. » et Lilith s’interroge « C’est pas tant la photo qui me gêne (et oh, chacun voit midi à sa porte). C’est le partage qui me chagrine. Solitude, envie de faire partager sa douleur et on ne sait plus comment communiquer pour le faire ? Envie d’attirer l’attention ? Je suis perplexe et cette photo me dérange. ».

Funéraire Info et humour noir

Quelques remarques désignent des bouc émissaires et méritent une réponse.

« ils sont sérieux ? Aucun respect sa deviens du grand n’importe quoi, humour noir de m**de… » s’exclame ainsi Mélissa.

Sans remettre en cause votre opinion, Mélissa, il nous semble important de vous signaler que ce post n’est pas de l’humour noir, ni même de l’humour tout court. L’humour noir (à ne pas confondre avec l’humour macabre) est un genre noble, pratiqué par de grands noms comme Pierre Desproges, Ambrose Bierce, Woody Allen de temps à autre, et n’est en aucun cas comparable à ceci. « L’humour noir est une forme d’humour qui souligne avec cruauté, amertume et parfois désespoir l’absurdité du monde, face à laquelle il constitue quelquefois une forme de défense. » C’est un peu hors de propos, mais, en tant qu’amateur d’humour noir, il nous paraissait important de le dire.

Anthony, lui, désigne d’autres responsables « Je trouve ça aussi irrespectueux que Funéraire Info qui partage la photo d’un défunt… » et Joaquim « Funéraire Info, le journal du funéraire sur fb , c’est du mm acabit ».

Bon, une fois pour toute : Funéraire Info est un journal à destination des professionnels du funéraire. Que des non-professionnels viennent nous lire, par curiosité ou pour s’instruire, tant mieux, nous sommes toujours ravis d’apporter éclairage et conseil. Mais nous avons simplement reproduit un post public pour appuyer notre propos et permettre à nos lecteurs de se faire une idée par eux-même. Lecteurs qui sont censés être familiarisés avec la mort. Nous n’allons donc pas nous excuser d’être ce que nous sommes, ni de faire notre métier.

Sur ce, je crois que Sarah a des choses à vous dire, je te laisse donc la place.

 

Bon bon bon, ça faisait longtemps que nous n’avions pas eu de polémique…au moins 24 heures. J’avoue ça nous manquait. À l’origine du drame cosmique une dame décédée dont on ne peut vous confirmer ou infirmer l’authenticité de la photo, parée d’un filtre snapchat d’une couronne de fleurs sur la tête.

Ahhhh horrible affreux cachez moi ça. Bon je vous avoue ne pas être fan des filtres snap, déjà chez les vivants alors sur un défunt… Donc oui, je comprends la pudeur, je comprends l’affect, je comprends tout un tas de choses sur le fait de ne pas exposer un corps mort, un corps mort pris en photo, un corps mort pris en photo et publié sur les réseaux sociaux.

Mais j’ai envie de vous demander ; Pourquoi ? Pourquoi les coutumes n’évolueraient pas ? Nous les premiers à trouver que le monde du funéraire n’évolue pas toujours assez, nous qui constatons au quotidien que les us et coutumes changent au fur et à mesure des époques et des besoins. Un QRcode sur une tombe ne vous choque pas, une retransmission vidéo de cérémonie non plus, des cercueils présentés sur grands écrans, des pubs pour les contrats obsèques, des devis en ligne, alors là, qu’est ce qui change ?

Qui cela choque t il ? Vous. Mais visiblement pas la famille puisque c’est elle qui a publié la photo.

Dans un monde ultra numérique, ultra connecté, l’on se plaint trop souvent de voir la jeunesse déconnectée de ses parents et grands parents, hors là peut on y voir ne serait ce qu’une seconde un hommage ? Un simple hommage. J’ai écrit à de nombreuses reprises sur le deuil, et les réactions virulentes à l’égard de cette photo peuvent tout simplement conduire la personne à un deuil non autorisé. Et c’est justement le sujet de mon article du jour.

Je suis assez étonnée, et je rejoins Guillaume sur la propension de femmes à commenter virulemment cette photo. Les premières à utiliser ces filtres, les premières à utiliser l’image comme vecteur de quelques choses et peu importe ce que c’est, personne n’est en droit de juger. Les photos sont un moyen comme un autre de faire le deuil d’une personne et surtout de lui rendre hommage.

J’ai tendance à dire que le deuil commence lorsque la peine est reconnue, mais ça n’est vraiment pas avec des commentaires comme cela, que ça arrivera.

Ambiance mortelle sur la Twittosphère

0

C’est votre nouveau rendez-vous du vendredi, je pique et pioche et colégram sur la planète Twitter. Parfois on a des instants d’émotions, et puis parfois la mort nous fait franchement bien rire. Ma sélection des meilleurs sourires. Si par hasard ou par accident vous vous reconnaissez, merci…j’ai bien rigolé.

 

Le sens des priorités

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.55.17 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

l’importance de la ponctualité

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.53.43 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

Question de survie

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.57.42 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

les morts absurdes

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.42.42 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

Manga spoil

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.53.26 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

Où ai-je mis mon stylo ?

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.54.50 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

imperturbable 

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.56.49 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

Le dernier combat

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.59.40 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

Sectumsempra

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.59.51 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

Un prix mortel

Capture-d’écran-2016-09-08-à-18.00.19 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

Bon appétit

Capture-d’écran-2016-09-08-à-18.00.28 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

Récréation prématurée

Capture-d’écran-2016-09-08-à-18.05.07 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

Tenez-vous bien

Capture-d’écran-2016-09-08-à-18.05.35 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

RIP la technologie

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.51.12 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

L’amour est dans le cimetière

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.43.32 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

De cause à effet

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.46.33 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

Prévenance et bienveillance

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.46.54 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

Mieux vaux prévenir que mourir

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.47.01 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

La mort, y a qu’ça de vrai

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.47.57 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

célébrité ad vitam aeternam 

Capture-d’écran-2016-09-08-à-17.49.49 Ambiance mortelle sur la Twittosphère

 

Et pour ceux qui ont loupé la semaine dernière, séance de rattrapage : https://www.funeraire-info.fr/le-vendredi-on-tweet-ambiance-mortelle-sur-la-twittosphere-60778/

Ça s’est passé cette semaine sur Funéraire-Info

0
une semaine de news

Vous n’avez pas eu le temps de lire les articles ? Vous avez manqué des infos ? Parce qu’à Funéraire-Info nous savons que vous êtes des professionnels investis dans votre travail, je vous fais ici ma sélection d’articles de la semaine.

Polémiques

Je commence par vous parler des polémiques de la semaine. La première concerne le dessin de Charlie Hebdo les célèbres caricaturistes ont agité l’Italie et une bonne partie des autres pays avec un dessin revenant sur le séisme meurtrier. 

Un an après la mort d’Alan Kurdi, le monde s’indigne face à ces morts d’enfants migrants toujours de plus en plus nombreuses.

Thanatopraxie : Un article de Vice sème des réactions contrastées. Funéraire-Info donne la parole à Alexandre le thanatopracteur de l’article et à Clément Pouré le journaliste qui a écrit cet article. A lire demain sur Funéraire-Info.

 

Les décès 

Décès de Gene Wilder 

Annonce du décès du porte parole de l’Etat Islamique 

Décès du photographe Marc Riboud 

Décès de la gymnaste résistante Caslavaska 

Hommage à Sonia Rykiel.

Le président d’Ouzbékitan est mort.

Figure de la résistance dans le Nord, E. Hallendre est mort.

Point Funexpo

Le rendez-vous à noter dans votre agenda, France Funéraire à Funexpopour ceux qui en ont encore, personnellement je suis retournée au Bullet Journal, la version papier restant la meilleure

A découvrir au salon, le CE pour tous.

PierrePolie à Funexpo, votre autre rendez-vous au salon.

Côté pro

Nouvelle dans le Loir-et-cher de la marbrerie Moderne.

Les partenariats qui re-dessinent le paysage funéraire. POMPES FUNÈBRES DE FRANCE, Fape Obsèques et le Voeu

Moins d’un an avant les présidentielles, quelle place les politiques vont-ils accordés au funéraire ?

Les Assises du Funéraire en France, un évènement incontournable. N’oubliez pas de vous inscrire.

Guillaume vous conseille de faire attention à vos salariés vampires avec cette tranche de vie.

L’éternel débat sur les crématoriums. 

Ca s’est passé en France

Parfois on ne peut rien faire contre les impasses administratives. Lorsque le souhait du défunt n’est pas respecté.

Les contrôles de la répression des fraudes révèlent les abus.

Un élu FN retrouvé mort menotté.

Les erreurs médicamenteuses sont la cause d’un grand nombre de décès.

Mort de faim et seul, les drames oubliés.

Enfants

Près de deux ans après la mort de Corentin, deux médecins sont mis en examen 

Dans un mois aura lieu la journée internationale du Deuil périnatal, La Petite Gomme accompagne les familles dans leur travail de deuil.

Une erreur douloureuse en Australie

Décès d’une petite fille de 7 mois dans une crèche à Lens

Des photos pour aider au deuil périnatal. 

Ca s’est passé ailleurs

Erreur d’identification au Canada http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201608/21/01-5012793-erreur-didentification-de-corps-une-morgue-trop-accessible.php

Italie, la mort en direct d’un jeune homme en plein sport extrême.

Séisme en Italie, c’est le temps du recueillement.

La guerre en Syrie ramène l’espérance de vie des années en arrière

En Iran, pleurer la mort de quelqu’un peut s’avérer fatal, surtout s’il on est une femme.

C’est de l’inconscience professionelle que nous relate ici France-Bleu

Un russe se porte volontaire pour une greffe de tête.

 

Erreurs 

La voix du Nord nous révèle ici une erreur d’urne au colombarium et la difficulté d’expliquer l’incident à la famille.

Encore une erreur révélée par la Voix du Nord, la mairie du Portel responsable.

Détente

Reprise du travail pour Mélanie

On se détend avec les meilleurs posts de Twitter de la semaine

Les vacances de Claire

A la (re)-découverte du monde fabuleux de Benjamin Lacombe.

Animaux 

Triste spectacle de ces rennes morts foudroyés en Norvège.

Décès de Cerise, la vache star du salon de l’agriculture.

Théorie sur le suicide animalier 

Mort du chat qui apportait tant de réconfort aux endeuillés.

 

le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

1

Twitter le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphèreTwitter c’est sympa, on y trouve de tout. De l’actu, du sensas’, des hommages aussi. Bon, je vous l’accorde, parfois c’est franchement n’importe quoi, et puis de temps en temps on rigole bien. Je vous ai fait ma petite sélection de la semaine.

Si même la météo s’en mêle

Capture-d’écran-2016-08-30-à-13.14.19 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

Quand on a une maman pragmatique

Capture-d’écran-2016-08-30-à-13.49.02 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

A ce qu’il paraît…Rumeur d’au-delà

babausse-hot le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

Le passé c’est le passé

Capture-d’écran-2016-08-30-à-13.53.44 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

Révolte après les attentats

Capture-d’écran-2016-08-30-à-13.55.48 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

On ne vous veut que du bien

Capture-d’écran-2016-08-30-à-13.56.08 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

Il est passé par ici, et repassera pas là

Capture-d’écran-2016-08-31-à-14.18.45 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

Ambiance décontract’

Capture-d’écran-2016-08-31-à-14.19.42 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

Plouf ! Choix mortel

Capture-d’écran-2016-09-01-à-15.13.58 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

Roland Garos

Capture-d’écran-2016-09-01-à-15.15.47 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

Laughing, MDR, XPTDR

Capture-d’écran-2016-09-01-à-15.14.40 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

Message subliminal entre deux pop corn

Capture-d’écran-2016-09-01-à-18.19.30 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

Anachronisme royal

Capture-d’écran-2016-09-01-à-18.20.43 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

Hommage magique

Capture-d’écran-2016-09-01-à-18.21.14 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

Ca n’est qu’une simple suggestion…

Capture-d’écran-2016-09-01-à-18.22.10 le vendredi on tweet : Ambiance mortelle sur la twittosphère

 

 

 

Internet : l’hommage à la cavalière écrasée par son cheval

1
(capture Facebook)

Sur Instagram, sur Twitter, sur Facebook les hommages affluent du monde entier pour Olivia. Des photos de cavaliers, de cavalières avec leurs montures, échangées par dizaines de milliers en solidarité. Dimanche dernier, l’adolescente australienne de 17 ans est morte écrasé par son cheval lors d’une compétition équestre dans la région de Nouvelle-Galles du sud.

Cette tragédie a frappé les esprits. Après les épreuves de dressage et de saut le samedi, Olivia disputait le parcours de cross. Au premier tiers du tracé, son cheval Coriolan a heurté un obstacle, a trébuché et a atterri sur la jeune cavalière.

Malgré une intervention médicale d’urgence et une évacuation par hélicoptère, elle n’a pas survécu. La compétition, qui regroupait un millier de spectateurs, a été annulée. Une enquête de police a été ouverte.

Cavalière depuis son plus jeune âge, Olivia appartient à une famille bien connue dans le pays pour l’élevage et la vente de pur-sang. Coriolan leur appartenait depuis de nombreuses années. Il a été établi qu’il souffrait d’une fracture au cou et a finalement du être euthanasié.

Charlotte et Arthur, les parents de la défunte qui étaient présents lors de l’accident, ont déclaré sur les réseaux sociaux combien ils avaient été touchés par toutes les marques d’affections prodiguées, tant par la communauté équestre que dans les camarades d’écoles d’Olivia. « Nous sommes bénis d’avoir eu l’occasion de partager notre passion avec nos enfants, ont-ils déclaré hier mercredi dans un communiqué. Nous sommes très fiers de la belle jeune femme qu’elle était et des innombrables moments heureux vécus.» Un service funèbre se tiendra pour Olivia lundi prochain.

Omar Sy : fausse mort, emballement et parapluie

0
(capture twitter)

Emballement. Quatre syllabes pour une bourde, plaie d’internet. Mardi dernier, le photographe sénégalais Oumar Ly est mort chez lui, à Podor, âgé de 73 ans. Ce portraitiste de la vie quotidienne a longtemps arpenté la brousse. La nouvelle, elle, a vite parcouru la toile, avec en bout de chaîne la fausse mort annoncée du comédien Omar Sy.

Fils d’un marabout maraîcher, Oumar Ly a été chargé après l’indépendance du Sénégal du recensement de la population. Pour établir l’état civil, il sillonne les villages, prenant des clichés qui sont aujourd’hui autant de témoignages de la vie des habitants, réunis en un livre en 2009. Un ouvrage qui lui a offert une petite renommée par delà les frontières.

D’Oumar Ly à Omar Sy, il y a peu –phonétiquement du moins. De là à enflammer la toile… Et soudain, c’est Hollywood version scénario catastrophe. L’acteur d’Intouchables, X-Men, Tellement proches et Chocolat aurait été tué en marge d’une fusillade à Los Angeles. A croire qu’Internet tue virtuellement plus d’acteurs que la grippe hivernale. Hashtag RipOmarSy, twitté, rewitté par centaines, et vogue la rumeur, hommages élogieux à l’appui. Au moins, le comédien aura appris ce que les internautes pensent de lui.

Sur son compte Twitter, l’intéressé (actuellement en vacances au ski) a choisi l’humour pour réponse. Outre une photo datée mardi de ses exploits enneigés, il a posté cette courte pique et réplique : « Le jour où la connerie est tombée du ciel, rares sont ceux qui avaient un parapluie. » Voilà qui est dit.