Accueil Tags UPFP

Tag: UPFP

Partenariat entre les Pompes Funèbres Publiques La Rochelle-Ré-Aunis et la Maison des Obsèques

0
partenariat Pompes Funèbres Publiques La Rochelle et MdO
Patrick Lerognon, Dominique Guégo, Christophe Lafond, Olivier Descazeaux

Les Pompes Funèbres Publiques La Rochelle-Ré-Aunis ont signé un contrat avec la Maison des Obsèques. L’objectif du partenariat est à la fois de conforter le service public mais aussi de pouvoir rivaliser avec les grands groupes et les entreprises privées. Une concurrence saine et pérenne.

« C’est un grand pas dans la construction et la pérennisation d’un funéraire social et solidaire. Le contrat d’enseigne avec la Maison des Obsèques est signé, il scelle l’adhésion au premier réseau funéraire mutualiste de France. Une première étape vers le renforcement de notre efficacité collective, au travers de la stratégie de territoire que ce partenariat amorce. Cette signature a eu lieu mardi 17 octobre 2017 »

Ont signé le partenariat :

Dominique Guégo,

Président des Pompes Funèbres Publiques

La Rochelle – Ré – Aunis,

Christophe Lafond,

Vice-président de la MGEN,

Olivier Descazeaux,

Directeur de La Maison des Obsèques

Patrick Lerognon,

Directeur des Pompes Funèbres Publiques

La Rochelle – Ré – Aunis

Le funéraire est une vraie économie de marché, et pour mieux asseoir leur position face aux groupes privés, le Funéraire Public travaille en partenariat via un accord-cadre, avec la Maison des Obsèques, le 1er réseau mutualiste de France. Des valeurs communes qui rassemblent et qui prennent place dans le marché funéraire depuis bientôt 2 ans.

La Maison des Obsèques se construit sur l’acquisition d’opérateurs privés, avec lesquels les pratiques et valeurs sont partagées, c’est-à-dire proximité avec les familles, mais aussi axé sur l’amélioration perpétuelle des pratiques du funéraire. Contrairement aux acquisitions dites de « rachat », la Maison des Obsèques a à cœur de voir les dirigeants de l’entreprise devenir salariés pour garder toute leur implication dans ce qui est parfois le projet de toute une vie. Qui de mieux que le dirigeant pour mener son entreprise à bien, et véhiculer les  valeurs qui lui sont chères.

http://lamaisondesobseques.fr/

logo_maison_des_obseques Partenariat entre les Pompes Funèbres Publiques La Rochelle-Ré-Aunis et la Maison des Obsèques

http://www.pfpubliques.fr/

UPFP-picto-quadri Partenariat entre les Pompes Funèbres Publiques La Rochelle-Ré-Aunis et la Maison des Obsèques
UPFP

 

 

 

L’Union du Pôle Funéraire Public à Béziers pour les rencontres nationales

0
Patrick Lerognon et Manuel Sauveplane
Patrick Lerognon et Manuel Sauveplane ( DG Pech Bleu) , respectivement Président et Vice-Président de l'Union du Pôle Funéraire Public

Hausse des décès, contrats obsèques, multiplicité des opérateurs funéraires, omniprésence des réseaux sociaux et stratégie marketing élaborée, le funéraire d’aujourd’hui est loin de ressembler à celui d’il y a encore quelques années. C’est pour mieux envisager ces tournants que l’UPFP, que l’Union du Pôle Funéraire Public (UPFP), présidée par Patrick Lerognon, a organisé son congrès national. Ce dernier s’est déroulé du 5 au 7 septembre au palais des congrès de Béziers.

La communication et le numérique, les grands chantiers de l’Union du Pôle Funéraire Public

Le conseil d’administration a pris la décision d’inscrire la communication digitale comme prioritaire afin de mieux accéder au grand public. Les valeurs humaines et de proximité du funéraire public sont connues depuis longtemps. Patrick Lerognon le sait, et même si internet occupe aujourd’hui un rôle central dans les obsèques, il n’en demeure pas moins que l’accompagnement des familles en quête de soutien et de personnalisation ont besoin de ce contact fondamental que le numérique ne peut pas fournir.

Parmi les grands chantiers l’on retrouve l’importance de la visibilité des pompes funèbres publiques notamment sur les réseaux sociaux où une page Facebook a été créée il y a peu. Cette page est destinée dans un premier temps à « faciliter les échanges avec les adhérents et communiquer auprès de tous les organismes concernés par les actualités de l’UPFP« . Autre objectif, la refonte totale du site internet, là encore, pour mettre en lumière un réseau qui existe depuis longtemps et insister sur le label qualité du funéraire public tel qu’il est présent. Le digital en ligne de mire, pour un service public proche de ses familles.

La Maison des Obsèques et l’Union du Pôle Funéraire Public, un partenariat qui fonctionne

Nous le savons, le funéraire est une vraie économie de marché, et pour mieux asseoir leur position face aux groupes privés, le Funéraire Public travaille en partenariat via un accord-cadre, avec la Maison des Obsèques, le 1er réseau mutualiste de France. Des valeurs communes qui rassemblent et qui prennent places dans le marché funéraire depuis bientôt

8O6A5988 L'Union du Pôle Funéraire Public à Béziers pour les rencontres nationales
La Maison des Obsèques, par Olivier Descazeaux, Directeur généra

2 ans. La Maison des Obsèques se construit sur l’acquisition d’opérateurs privés, avec lesquels les pratiques et valeurs sont partagées, c’est-à-dire proximité avec les familles, mais aussi axé sur l’amélioration perpétuelle des pratiques du funéraire. Contrairement aux acquisitions dites de « rachat », la Maison des Obsèques a à cœur de voir les dirigeants de l’entreprise devenir salariés pour garder toute leur implication dans ce qui est parfois le projet de toute une vie. Qui de mieux que le dirigeant pour mener son entreprise à bien, et véhiculer les  valeurs qui lui sont chères.

La Rochelle est l’une des six villes pilotes dans la mise en place du certificat de décès dématérialisé. À ce jour, rien n’est encore sûr, mais les premiers retours d’expérience devraient permettre aux pouvoirs publics de rectifier, corriger, et ainsi étendre le procédé à l’ensemble du territoire.

Vous retrouverez l’Union du Pôle Funéraire Public au stand H85 au Salon du Funéraire, Paris, le Bourget du 23 a 25 novembre, ainsi que La Maison des Obsèques au stand G74.

Retrouvez ici toutes les photos de ce congrès. Crédits Photos : Alienor Malbosc, responsable communication de l’Union du Pôle Funéraire Public ( La Rochelle ) 

Un Médiateur des Professions Funéraires commun entre la CPFM et l’UPFP

0
Médiateur CPFM-UPFP

L’Union du Pôle Funéraire Public et la Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie ont choisi de s’associer afin de mettre à disposition des citoyens un Médiateur des Professions Funéraires, dans le cadre de la réglementation relative à la médiation de la consommation. Alain Bachelier, retraité du groupe OGF, sera le médiateur au cœur du dispositif, présenté devant la commission d’agrément de la DGCCRF.

Une première dans le domaine funéraire

Par leur constitution en association, ces deux fédérations, publique et privée, se rencontrent autour d’enjeux communs : sécuriser leurs adhérents en matière de médiation, par la mise à disposition des services du Médiateur des Professions Funéraires avec la création d’un site internet dédié, permettre par ce site un accès simple et clairement identifié au processus de médiation en cas de litige, enfin, donner la possibilité aux structures non-adhérentes de ces deux entités de solliciter l’expertise du Médiateur des Professions Funéraires.

La constitution en association fera l’objet d’une signature commune, en présence de : – Richard Feret, Directeur Général de la Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie – Michel Marchetti, co-Président de la Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie – Patrick Lerognon, Président de l’Union du Pôle Funéraire Public – Bernard Chaigneau, Vice-Président de la fédération des Entreprises Publiques Locales de Nouvelle-Aquitaine – Thierry Durnerin, Directeur Général de la fédération des Entreprises Publiques Locales .

Cette signature aura lieu le 29 juin 2017 à 16h00, 95, rue d’Amsterdam 75009 PARIS
Contact presse : Aliénor Malbosc – communication@pfpubliques.fr ou Pierre Larribe – pierre.larribe@cpfm.fr

Source:Communiqué de presse du 26 juin2017

 

La Maison des Obsèques : une année riche en perspectives

0
Olivier Decazeaux

Au 11e étage de la Tour Montparnasse à Paris, nous avons rencontré, Olivier DESCAZEAUX, directeur général de La Maison des Obsèques, qui revient pour nous sur l’année 2016 et sur les grands chantiers de 2017. Le nouveau réseau de La Maison des Obsèques, créé en 2015, affiche clairement son partenariat avec l’UPFP, l’Union du Pôle Funéraire Public, qui partage les mêmes valeurs. Mais sa stratégie de développement repose aussi sur l’acquisition d’entreprises privées. Explications.

Partenariat avec l’UPFP

C’est ensemble, sur le terrain, que Patrick LEROGNON, président de l’UPFP, et Olivier DESCAZEAUX parcourent la France afin de rencontrer les différents dirigeants du secteur funéraire public.

En effet, La Maison des Obsèques et l’UPFP sont partenaires depuis le 20 novembre 2015, date à laquelle elles ont signé un accord-cadre de partenariat dans une volonté de co-construire le funéraire de demain, plus humain, et de mieux accompagner les familles.

Quelles sont les modalités d’adhésion ? L’offre ? Les droits et obligations ? La rencontre sur place des acteurs du secteur funéraire public et des élus permet à M. Lerognon et à M. Descazeaux d’expliquer les choses et de répondre à l’ensemble de leurs questions. Cette démarche conjointe leur permet également de valoriser les avantages d’un tel partenariat.

Les trois premiers partenariats avec les services publics funéraires de Paris, Tours et Lyon ont été significatifs et envoient, par ailleurs, un signal fort à tous les autres opérateurs funéraires du secteur public.

Si le chemin peut sembler long, c’est qu’il faut faire les choses dans l’ordre afin de convaincre les élus et les conseils d’administration. Les chantiers entrepris en 2016 vont vraisemblablement donner lieu à près d’une quinzaine de signatures d’ici à la fin de l’année. Albi, Strasbourg, Narbonne et Béziers ont été, par exemple, séduits par La Maison des Obsèques et par les convictions mutualistes qu’elle porte.

Acquisitions d’entreprises privées

La stratégie de développement de La Maison des Obsèques repose aussi en grande partie sur l’acquisition d’établissements funéraires privés. Deux nouvelles entreprises ont récemment rejoint le réseau en fin d’année dernière : les établissements Fauchet en Loire-Atlantique et les établissements Allanic en Vendée. Là encore, des professionnels de La Maison des Obsèques sillonnent la France afin de convaincre et de motiver les dirigeants. D’ici à la fin de l’année,  l’objectif est, pour La Maison des Obsèques, d’acquérir au moins une quinzaine de nouveaux établissements, en plus des six qui ont déjà rejoint le réseau. Les dirigeants qui ont désiré poursuivre l’aventure au sein de La Maison des Obsèques sont accompagnés, épaulés et soutenus dans leurs propres projets de développement, tels que l’ouverture d’une nouvelle agence ou d’un funérarium. Ils contribuent ainsi activement au développement du réseau, mais également à sa structuration. Leur riche expérience, leur savoir-faire, leur expertise et leurs idées vont, en effet, nourrir l’élaboration de l’offre de La Maison des Obsèques (accompagnement des familles, digital, offre commerciale, etc.).

Et après ? Des projets sur le long terme

Sur le plan de son développement, La Maison des Obsèques poursuit son expansion et compte bien s’inscrire dans le temps grâce notamment à la concrétisation, en 2017, d’une expérience client différente, en termes d’accueil, d’accompagnement, de services et de tarifs. Côté marketing et communication, les établissements funéraires adopteront l’identité visuelle et les couleurs de La Maison des Obsèques, tout en conservant leur nom historique. Enfin, des formations seront par la suite proposées aux dirigeants et à leurs équipes pour que l’ensemble du réseau partage les mêmes bonnes pratiques.


En résumé, les objectifs pour 2017 :

  • continuer à convaincre les services publics de l’intérêt d’un partenariat ;
  • développer le réseau grâce à l’acquisition de nouveaux établissements ;
  • traduire concrètement l’offre de La Maison des Obsèques pour les familles, avec une politique d’accueil, un agencement et des tarifs communs ;
  • développer des outils internes structurants.

La Maison des Obsèques sera présente au prochain Salon du Funéraire qui se déroulera du 23 au 25 novembre au Parc des Expositions du Bourget à Paris.

17036027_1391380154216948_2143809865_o La Maison des Obsèques : une année riche en perspectives

 

Patrick LEROGNON : L’Union du Pôle Funéraire Public, un acteur incontournable

0
Patrick LEROGNON

Patrick LEROGNON, président de l’Union du Pôle Funéraire Public revient pour nous sur les objectifs et les positionnements du secteur public en ce début d’année.

L’objectif de Patrick LEROGNON est clair, construire un vrai réseau qui réunirait les régies ainsi que les entreprises publiques. Se constituer en réseau est une réponse à l’atomisation du funéraire et permet ainsi de ne pas en souffrir. Très impliqué sur le terrain, et surtout en son fief, il prend l’exemple de la Charente Maritime qui a vu naitre la marque Pompes Funèbres Publiques avec un logo associé, que l’on peut désormais voir repris à Montpellier. Comment cela fonctionne ? Avec la mise en place d’un groupement d’employeurs qui mutualise les fonctionnements et supports. Ce qui a été bien pratique en ce début d’année pour faire face au pic d’activité. « C’est un embryon de réseau mais cette synergie sur le territoire permet ensuite de le dupliquer à l’échelle nationale, la Maison des Obsèques est arrivée entre temps dans le même objectif d’où notre partenariat ».

UPFP- Maison des Obsèques : Un partenariat efficace

J’interroge Patrick LEROGNON sur la crainte supposée d’une perte d’autonomie pour les établissements publics face au partenariat signé en Novembre 2015 avec la Maison des Obsèques. Au contraire c’est « une dynamique qui accompagne sur le terrain ». Le président explique qu’il faut faire preuve de pédagogie afin d’expliquer tous les avantages que cela peut représenter pour les entreprises qui veulent rejoindre le réseau tout en prenant en compte les disparités locales de chaque entreprise et leur mission de service public.

En avant sur le progrès

La Rochelle est aussi une des six villes en France qui a vu dès le 1er mars la mise en place de la dématérialisation des certificats de décès ; « Nous sommes dans un esprit de simplification avec une belle orientation ». Pour Patrick LEROGNON « Il s’agit d’une décision moderne qui a pour but de renforcer le pouvoir public sur les risques sanitaires. »

Dans cette démarche de progrès, le 15 mars aura également lieu une signature historique entre la Société d’Économie Mixte Pompes Funèbres Publiques Saintes Saintonge et la Société Publique Locale Pompes Funèbres Publiques de la Rochelle. Ils emploient tous deux du personnel en commun grâce à l’intermédiaire de l’Association de Mutualisation du Funéraire Public et sont dans la meme démarche de responsabilité sociétale des entreprises. C’est d’une seule et même voix qu’elles créent l’Union Économique et Sociale, pionnière dans le domaine du funéraire.

Signature d’une Union Économique et Sociale dans le funéraire

0
Signature d’une Union Economique et Sociale dans le funéraire

Une Union Économique et Sociale (U.E.S) est une structure informelle entraînant le regroupement de plusieurs sociétés juridiquement distinctes, mais liées par une direction commune, la similarité ou la complémentarité de leurs activités et par une communauté de salariés.

Parce que deux entreprises publiques, la Société d’Économie Mixte Pompes Funèbres Saintes Saintonge et la Société Publique Locale Pompes Funèbres Publiques La Rochelle – Ré – Aunis, salarient du personnel en commun, par l’intermédiaire de l’Association de Mutualisation du Funéraire Public, et parce qu’elles s’associent dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises, elles ont décidé d’une seule voix de créer la première Union Économique et Sociale dans le domaine du funéraire.

Cette signature est historique entre deux entités publiques et un groupement d’employeurs privé, et représente une avancée sociale majeure dans un secteur hautement concurrentiel, ouvrant de nouveaux droits à l’ensemble des salariés, tels que :

  • Permettre une représentativité identique et équitable du personnel.
  • Défendre les intérêts communs des travailleurs.
  • Harmoniser les règles sociales.

La signature de cet accord  aura lieu le 15 mars 2017 à 11h,

au Palais des Congrès, salle Pierre Loti

Rue Toufaire 17 300 ROCHEFORT

Source : Communiqué de presse, La Rochelle, le 27 février 2017

CONTACT PRESSE Aliénor Malbosc, mail : communication@pfpubliques.fr

Chronique : Appels à projets de la fondation des Services Funéraire de la ville de Paris

0

Mardi 4 Octobre j’ai eu le plaisir de me rendre au siège des Services Funéraire de la Ville de Paris. J’ai eu rendez-vous avec François Michaud Nérard, directeur général des SFVP et également Vice-président de l’Union du pôle Funéraire Public – UPFP– qui était présent la veille lors des Assises du Funéraire, et que vous retrouverez dans mon article de demain consacré à son intervention. En présence également, Jean-Paul Rocle, chargé de mission cérémonie et ritualité au sein des SFVP.

Au programme de cet entretien décontracté et intime l’important appels à projets lancé par la fondation des services funéraires de la ville de Paris. Ma chronique de la semaine y est consacrée.

100 000 € c’est la somme importante versée chaque année par la fondation pour les appels à projets. Née sous l’égide de la Fondation De France qui soutient des projets concrets et innovants, elle répond aux besoins des personnes face aux problèmes de société.

La fondation SFVP finance des recherches, des actions innovantes en faveur de ceux et celles qui œuvrent pour les familles endeuillées. Le domaine de recherche est large, il s’étend des obsèques des indigents à ceux qui possèdent peu de ressources. Toutes les recherches en faveur de l’accompagnement, de la gestion du deuil et des obsèques sont également favorisées.

Concrètement, la fondation alloue des ressources pour ces projets. Pour des raisons évidentes de déontologie elle se refuse à cautionner et à verser toute somme à des projets qui viendraient en amont du décès – palliatif par exemple-.

Jusqu’à il y a peu, ces appels à projets étaient centrés sur trois axes de recherche :

  • Le deuil périnatal
  • Les rites funéraires
  • Les morts sans corps

S’ajoute à cela aujourd’hui un quatrième axe de recherche dans lequel tout est encore à faire. Il s’agit de la dimension écologique du secteur funéraire. L’écologie est le sujet phare du XXIème siècle et il est impensable de ne pas l’inclure dans toutes les problématiques liées à la vie et à la mort. On remet du coton bio dans les bodies pour bébé ? Très bien, mais pour nos défunts que fait-on ? Cet axe est à considérer en marge d’une économie écologique mais bien en terme de pratiques funéraires et des évolutions de celles-ci.

Toute cette semaine nous irons découvrir les projets portés par la fondation et nous conclurons par l’appels à projets lancée par la fondation des SFVP.

La Maison des Obsèques au congrès de l’Union du Pôle Funéraire Public

0
La Maison des Obsèques et Pompes Funèbres Intercommunales de Lyon

La Maison des Obsèques a participé au congrès national de l’UPFP organisé à Lyon. En effet, les deux acteurs ont signé en novembre 2015, un accord visant à développer ensemble un réseau funéraire  national pour répondre à l’évolution du marché.

Ce rendez-vous a été l’occasion pour La Maison des Obsèques et l’UPFP de réaffirmer leur volonté de s’engager autour de valeurs communes au service public et aux mutuelles. La Maison des Obsèques a présenté les avancées  de ce projet commun.

Face à la concentration des acteurs, à l’augmentation du nombre de décès couverts par des contrats obsèques, au rôle croissant des bancassureurs et à la pression de plus en plus lourde sur les marges, les agences du pôle public qui représentent 10% de part de marché mais qui restent disséminées, trouvent dans ce partenariat la possibilité de bénéficier d’un effet réseau autour de La Maison des Obsèques. La marque leur apportera un label d’homogénéité et de qualité et proposera des prestations transversales sur les réseaux La Maison des Obsèques et partenaires.

30  établissements ont déjà rejoint le réseau La Maison des Obsèques

Le contrat de partenariat entre La Maison des Obsèques et l’UPFP prévoit la possibilité pour les adhérents UPFP qui le souhaitent, de s’affilier au réseau mutualiste, c’est-à-dire d’utiliser la marque La Maison des Obsèques pour leur activité. En échange, les adhérents s’engagent à délivrer un socle de prestations définies, et à respecter une charte co-construite, de respect des familles et de qualité.

Depuis ce début d’année 2016, les Pompes Funèbres Intercommunales (PFI) de Tours,  celles de l’agglomération lyonnaise et les Services Funéraires – Ville de Paris ont ainsi rejoint le réseau funéraire mutualiste. Ces trois opérateurs funéraires rassemblent une trentaine d’agences, 3 centres funéraires et assurent la gestion de 3 crématoriums.

Très prochainement, les Pompes Funèbres Intercommunales de Boulogne-sur-Mer, Strasbourg, Narbonne, Béziers, Saint-Brieuc devraient rejoindre le réseau La Maison des Obsèques. 

Une offre socle pour les adhérents UPFP

La Maison des Obsèques a réalisé en janvier 2016 une étude avec l’institut Cegma Topo auprès d’un échantillon représentatif de 360 personnes de 40 ans et plus, sur la France, en milieu urbain et rural. 50% d’entre eux ayant déjà organisé des obsèques. Les résultats indiquent que les personnes attendent avant tout d’un opérateur funéraire qu’il leur apporte de la transparence, des tarifs clairs et établis, sans surcoûts ni coûts cachés. Elles souhaitent également qu’il prenne en charge les démarches administratives et qu’il s’implique sur l’application des droits acquis du défunt notamment le recours au tiers payant.  L’opérateur doit leur laisser la possibilité de personnaliser les obsèques dans le respect de la personnalité du défunt et des besoins de la famille. Par ailleurs, les personnes interrogées se déclarent favorables au principe de forfait obsèques.

La Maison des Obsèques et les signataires du partenariat ont ainsi travaillé ensemble à l’élaboration d’une offre répondant à ces attentes:

Une offre contrats obsèques

Les agences partenaires pourront proposer un contrat obsèques avec la marque La Maison des Obsèques, assuré par MUTAC, la mutuelle spécialiste des contrats obsèques, actionnaire de La Maison des Obsèques.

Ce contrat présentera l’avantage d’être transférable sur tout le réseau La Maison des Obsèques, c’est-à-dire dans les 400 agences en propre prévues dans 10 ans, et sur l’ensemble du réseau partenaire.

En outre, les agences signataires pourront bénéficier du travail de sensibilisation et d’information fait auprès des adhérents des mutuelles fondatrices de La Maison des Obsèques, MGEN et Harmonie Mutuelle, et les adhérents, des accords de tiers payant agréés avec le réseau funéraire.

La Maison des Obsèques apportera également un support technique, juridique et marketing. Les supports de communication développés à cet effet ont été présentés lors du congrès.

La Maison des Obsèques a également évoqué un projet d’offre forfaits obsèques « complet »  fidèle aux valeurs d’accompagnement, de respect et de transparence chères aux deux entités, visant à répondre, au « prix juste », aux attentes des familles.  Ce forfait présentera la particularité d’être personnalisable ligne à ligne, sur chacun des services non obligatoires, avec la possibilité d’opter pour un autre modèle de cercueil.

Forces et complémentarités des marques réunies

La marque La Maison des Obsèques s’associera à la marque de chacune des agences de pôle public signataire en respectant l’identité propre à chacune d’entre elles.

La Maison des Obsèques propose une signalétique sobre à l’image des valeurs de simplicité et d’humilité défendues par les acteurs public et mutualiste.

  • Le partenariat est indiqué sur la porte d’entrée de l’agence.
  • La présence des logos des mutuelles partenaires rappelle aux adhérents les facilités de tiers payant.
  • Sur les vitrines, une vitrophanie tout en transparence installe l’identité de la Maison des Obsèques avec la présence de l’arbre qui la représente.

Pour sa communication, La Maison des Obsèques a choisi de décliner des visuels clairs et sobres symbolisant l’humanité et l’accompagnement à travers des mains en contact. Cette communication se donne pour objectif de mettre en avant les valeurs fondatrices du réseau mutualiste partagées avec les agences du pôle public, de valoriser les hommes et les femmes du funéraire et d’apporter une dimension de modernité, simplicité et transparence. La communication sera déclinée dans l’ensemble des kits de communication proposés : le kit de communication de marque, les kits de communication produits, le kit de communication événementiel.

Le centre funéraire des Pompes Funèbres Intercommunales de Lyon

Vitrine-Centre-funéraire-de-Lyon-169x300 La Maison des Obsèques au congrès de l’Union du Pôle Funéraire PublicLa vitrine du centre funéraire de Lyon 7 fait désormais cohabiter les marques Pompes Funèbres Intercommunales et la Maison des Obsèques.

A propos de la Maison des Obsèques :

La Maison des Obsèques est le premier réseau mutualiste funéraire en France. Il est porté par une SAS

à capitaux mutualistes, au capital de 30 millions d’euros, dont les actionnaires sont MGEN, Harmonie Mutuelle, Harmonie Services Mutualistes et MUTAC. Ce nouveau réseau représente 10 millions d’adhérents et 150 000 personnes couvertes en prévoyance obsèques. Il a pour ambition de se développer à l’échelle nationale, par acquisitions et créations, pour atteindre

400 agences de pompes funèbres en 2025. www.lamaisondesobseques.fr 

Source: Communiqué de presse, Lyon, le 10 juin 2016

UPFP et FUNEPLUS, le funéraire avait rendez-vous dans l’Est

0
UPFP et FUNEPLUS 2016

L’épicentre du monde du funéraire français était positionné la semaine dernière dans l’Est de la France, mercredi, jeudi et vendredi à Lyon pour l’UPFP (Union du Pôle Funéraire Public) et jeudi et vendredi à Beaune pour FUNEPLUS. Bravant une météo pas vraiment clémente, les grèves dans les transports et l’état d’urgence, et à la veille de l’Euro 2016, les professionnels des pompes funèbres du public et du privé avaient fait le déplacement en nombre.

A Lyon avec l’UPFP

UPFP-2016-300x169 UPFP et FUNEPLUS, le funéraire avait rendez-vous dans l’EstLe funéraire public était bien représenté, Albi, Brest, Boulogne, Avignon, Brest, Béziers, Boulogne, Chambéry, La Rochelle, Lyon, Grenoble, Paris, Martigues, Marseille, Tours, Saint Brieuc, Toulouse, Sète et aussi des Bruxellois et même Nouméa.

La manifestation organisée par Marie-Claude Cheramy, Directrice Générale des Pompes Funèbres Intercommunales de l’agglomération tourangelle et présidente de l’UPFP et Christel Farinet, responsable Communication des PFI de l’Agglomération Lyonnaise a été un grand succès pour les fournisseurs, les invités et les membres de l’UPFP présents avec au programme des tables rondes de grandes qualités et des visites.

Du coté des fournisseurs, nous avons voir nos amis d’Orthométals, Facultatieve Technologies et Hygeco, Personifia, ATI, Bernier et Pilato, venu d’Italie et d’autres. Des guest stars aussi : Aubin de Magnienville venu avec une double casquette, patron de Hyodall et nouveau président de la CSNAF, Jo le Lamer de la FFC, Alain Villechaise, jeune mais sémillant retraité, Damien Le Guay, venu animer et participer à des tables rondes, Gaëlle Clavandier, qui a évoqué la mort périnatale et La Maison des obsèques avec M. Didier Hervaux.

A Beaune avec FUNEPLUS

Funéplus-2016-300x225 UPFP et FUNEPLUS, le funéraire avait rendez-vous dans l’EstLes indépendants avaient convergé vers la Bourgogne pour les journées nationales de Funéplus, une quarantaine d’entreprises de Pompes Funèbres venant de toute la France, comme les pompes funèbres Rorher de Sainte Marguerite, les Pompes funèbres Moreau de Poitiers et beaucoup d’autres.

Loïck Rodde, Antony Fallourd, Christophe Blanchard, Céline Marionneau et l’ensemble des équipes de Funéplus, ont réussi un « sans faute », alternant information sur la vie du réseau et ses évolutions, visite de l’entreprise Manzini à Comblanchien avec comme guide Marc Manzini, mais aussi convivialité et culture, pardon viticulture, avec la visite des caves Patriarche, la plus grande cave de la Bourgogne… Avant notre passage…

Des fournisseurs ont également fait le déplacement : nous y avons retrouvé Aubin de Magnienville de Hyodall et Olivier Defrancq de Pilato, Javier d’Eclip’s, Jean-Pierre Violet et son épouse de JPV assurances, Fimo avec Rodolphe ou Funepro avec Sylvestre…

Nos concurrents mais néanmoins confrères de la presse funéraire étaient présent sur les deux évènements.

Congrès de l’UPFP : à Lyon, le funéraire public au service du futur

0

Le congrès de l’Union du Pôle Funéraire Public a débuté hier. Au programme, trois jours de débats et d’analyse sur le funéraire d’aujourd’hui et de demain, entre le service public du funéraire et ses interlocuteurs, fédérations, ministère, personnalités et chercheurs.

ouverture-congrès-upfp-lyon-2016-300x225 Congrès de l'UPFP : à Lyon, le funéraire public au service du futurL’UPFP, de 2013 à 2016

Le dernier congrès de l’UPFP a eu lieu en 2013, et force est de constater que de nombreux changements ont eu lieu depuis. Tant au sein de l’Union, que dans le milieu de funéraire. Toutes les mutations n’ont pas encore eu lieu, néanmoins. L’UPFP précise que le thème du congrès de 2013 avait porté sur vingt années de changements, passés et à venir, et certains n’ont pas encore eu lieu.

L’édition 2016 se veut ouverte. L’UPFP a souhaité mettre à profit cet événement pour échanger avec son ministère de tutelle, les professionnels et fédérations du funéraire, et plus largement, des intellectuels et chercheurs spécialistes du secteur.

Des invités prestigieux

Deux Maître de cérémonies guideront l’assistance à travers des thématiques qui portent au delà du droit funéraire dans ses aspects purement techniques.

Damien LE GUAY, philosophe, est président du Comité à l’Espace Éthique de l’AP-HP (sur les questions d’éthique de la mort) et est maître de conférences à HEC. Il fut auditionné par la première commission parlementaire de Jean Leonetti (« Respecter la vie, accepter la mort », juin 2004) sur les questions d’évolution de la mort et de perte de rituels. Il est critique littéraire au Figaro Magazine et fait de nombreux entretiens sur Canal Académie (webradio de l’institut de France). ll est auteur de 10 livres dont « La mort en cendres » et « Les morts de notre vie » (Albin Michel, 2015).

Gaëlle CLAVANDIER est maître de conférences en Sociologie, UNIV Lyon, Université Jean Monnet Saint-Etienne, co-responsable de l’équipe Dynamiques sociales et politiques de la vie privée du Centre Max Weber.Ses travaux portent sur le renouveau du rapport à la mort. Ils ont donné lieu à la publication d’un ouvrage de synthèse en 2009, Sociologie de la mort. Vivre et mourir dans la société contemporaine, chez Armand Colin. Elle vient de coordonner une recherche sur la mort périnatale financée par la Fondation des Services Funéraires Ville de Paris.

Réfléchir aujourd’hui à la mort de demain

L’ambition de l’UPFP est, de l’aveu de ses organisateurs « Sinon de prioriser, au moins de garder au plus proche de nos préoccupations, les attentes et les besoins de nos concitoyens. ».

Parmi les deux thèmes ainsi mis en avant, le cimetière. Lieu de retrouvailles, lieu de recueillement, il doit avoir un sens, qui peut lui être donné par les professionnels du funéraire. Autre thème, le deuil périnatal. Abordé par des associations spécialisées, les pompes funèbres devront s’en saisir pour mieux aider les familles et les guider vers des interlocuteurs à même de leur apporter la meilleure aide.

L’UPFP se propose d’aborder la réglementation, particulièrement sur ces deux thèmes, sous un angle différent, pour mieux y intégrer le facteur humain.

On le voit en filigrane de ce congrès : le funéraire public ne souhaite pas se cantonner à un rôle de figuration dans le funéraire de demain, mais bien incarner un vecteur de progrès et d ‘amélioration des services funéraires. Toute l’âme et la raison d’être du service public.

Le site de l’UPFP : www.upfp.fr

Programme-congrès Congrès de l'UPFP : à Lyon, le funéraire public au service du futur