Accueil Tags Yvonne Printemps

Tag: Yvonne Printemps

Ephéméride, décès un 18 janvier

0
Yvonne Printemps (capture Youtube)

Aujourd’hui

Pas de journée internationale répertoriée

Défunts du jour

Glenn_Frey-300x298 Ephéméride, décès un 18 janvierEn 2016 nous quittait Glenn Frey, musicien, chanteur, compositeur et acteur américain, membre fondateur et guitariste du groupe de rock Eagles. Glenn Frey a grandi à Royal Oak, Michigan et a commencé à jouer dans des groupes de rock dès les années 1960. Sa première expérience professionnelle est en 1968 avec le groupe de Bob Seger avec lequel il joue de la guitare et fait de l’accompagnement au chant. Il part ensuite à Los Angeles et enregistre en solo, tout en jouant en duo avec J. D. Souther en 1969. Il collabore aussi avec Jackson Browne. Après avoir fait partie du groupe de Linda Ronstadt, Frey forme le groupe Eagles dans lequel il joue de la guitare et des claviers. Il écrit la plupart des chansons du groupe, seul ou avec Don Henley. Il chante aussi sur plusieurs morceaux, dont Take It Easy et Peaceful Easy Feeling. Après la séparation des Eagles, Frey poursuit une carrière en solo pendant les années 1980 et obtient plusieurs hits comme The Heat Is On (qui figure sur la bande originale du film Le Flic de Beverly Hills) et You Belong to the City (de la série télévisée Deux flics à Miami) qui reste onze semaines dans les classements américains. À partir de 1994, il participe à plusieurs tournées des Eagles qui, entre temps, se sont réunis. Glenn Frey poursuit aussi une carrière d’acteur, on a pu le voir dans des séries à la télévision, comme dans Deux flics à Miami.

Gésip-Légitimus Ephéméride, décès un 18 janvier
Gésip Légitimus

En 2000 nous quittait Gésip Légitimus, pionnier dans l’expression audiovisuelle, artistique, politique et associative afro-antillaise en France. Il appartient à une grande famille, d’origine antillaise, d’artistes plus ou moins populaires dont sont issus les comédiens Pascal, son neveu, Samuel, son fils, Diana artiste complète, illustratrice, auteure compositeur et chanteuse, sa fille, ainsi que l’interprète de chansons françaises David un autre de ses fils. On peut encore citer Théo,comédien et musicien, son frère ainé, le père de Pascal et ses frères, Gustave et Clément tous deux musiciens. Certains de ses petits enfants sont aussi artistes. Chevalier des Arts et Lettres, il est producteur TV, producteur de disques, éditeur de musique, concepteur audiovisuel, directeur artistique, organisateur d’évènements et de spectacles, homme de radio et de télévision, journaliste, président d’associations, Président du Centre International de Création Audiovisuelle Francophone (CICAF), Directeur Général D’African TV Productions, occasionnellement acteur.

Bruce-Chatwin-150x150 Ephéméride, décès un 18 janvier
Bruce Chatwin

En 1989 disparaissait Bruce Chatwin, écrivain britannique, auteur notamment de récits de voyages. Il est embauché en 1958 par Sotheby’s l’une des deux grandes salles de vente londonienne où il acquiert rapidement une expertise dans l’art impressionniste et moderne. Il y rencontre notamment André Breton et Georges Braque. Des problèmes de vue vont cependant interrompre sa carrière et il part au Soudan. Il s’inscrit pour des études d’archéologie mais ne les poursuit pas. Il part en Patagonie sur les conseils d’Eileen Gray. À la suite d’un séjour de six mois dans cette région, il écrit En Patagonie, ouvrage qui le fait reconnaître comme l’un des plus grands auteurs de la littérature de voyage. Atteint du SIDA, entouré de sa femme et d’un de ses anciens amants, Jasper Conran, il meurt à Nice en 1989, âgé de quarante-huit ans.

Yvonne-Printemps-238x300 Ephéméride, décès un 18 janvier
Yvonne Printemps

En 1977 mourait Yvonne Printemps, soprano lyrique et une actrice dramatique française de l’entre-deux-guerres. À quinze ans, elle entre aux Folies Bergère où elle restera quatre ans. À dix-huit ans, elle fait partie de la distribution de Ah ! les beaux nichons, dont Maurice Chevalier est la vedette. En 1926, de passage à Londres, elle provoque l’admiration du public et du critique musical Reynaldo Hahn, dans une interprétation de Mozart, de Sacha Guitry. En 1927, Sacha et Yvonne partent en tournée à New York, Toronto, et Montréal. Elle parlera plus tard d’une « merveilleuse aventure américaine »… En 1931, Sacha Guitry la fait jouer dans Franz Hals avec, pour partenaire, Pierre Fresnay. Yvonne et Pierre tombent amoureux l’un de l’autre et formeront dès lors un couple inséparable. Le voyage en Amérique sera son dernier film. Elle poursuit sa carrière de chanteuse jusqu’à la fin des années 1950, prenant parallèlement la direction du Théâtre de la Michodière. Sa dernière apparition sur la scène de ce théâtre sera pour Hyménée, où elle joue un rôle d’infirme, dans un registre dramatique bien éloigné de celui qui avait fait sa gloire.

Rudyard-Kipling-150x150 Ephéméride, décès un 18 janvier
Rudyard Kipling

En 1936 s’en allait Rudyard Kipling, écrivain britannique. Ses ouvrages pour la jeunesse ont connu dès leur parution un succès qui ne s’est jamais démenti, notamment Le Livre de la jungle (1894), Le Second Livre de la jungle (1895), Histoires comme ça (1902), Puck, lutin de la colline (1906) ; il est également l’auteur du roman Kim (1901), de poèmes, (Mandalay (1890), Gunga Din (1890), et Tu seras un homme, mon fils (1910) sont parmi les plus célèbres) et de nouvelles, dont L’Homme qui voulait être Roi (1888) et le recueil Simples contes des collines (1888). Il a été considéré comme un « innovateur dans l’art de la nouvelle », un précurseur de la science-fiction et l’un des plus grands auteurs de la littérature de jeunesse ; son œuvre manifeste un talent pour la narration qui s’est exprimé dans des formes variées. De la fin du XIXe siècle au milieu du XXe siècle, Kipling est resté l’un des auteurs les plus populaires de la langue anglaise. L’écrivain Henry James écrit à son sujet : « Kipling me touche personnellement, comme l’homme de génie le plus complet que j’aie jamais connu ». En 1907, il est le premier auteur de langue anglaise à recevoir le prix Nobel de littérature, et le plus jeune à l’avoir reçu. Par la suite, il a refusé d’être anobli. Cependant, Kipling a été souvent considéré comme un « prophète de l’impérialisme britannique », selon l’expression de George Orwell. La controverse au sujet des préjugés et du militarisme qui seraient présents dans son œuvre a traversé tout le XXe siècle. Selon le critique littéraire Douglas Kerr : « Il reste un auteur qui inspire des réactions de rejet passionnées, et sa place dans l’histoire littéraire et culturelle est loin d’être solidement établie. Cependant, à l’heure où les empires européens sont en repli, il est reconnu comme un interprète incomparable, sinon controversé, de la manière dont l’empire était vécu. Cela, ajouté à son extraordinaire génie narratif, lui donne une force qu’on ne peut que reconnaître. »